zoom japon 6

Click here to load reader

Post on 20-Feb-2016

220 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Zoom Japon, numéro 6 (décembre 2010)

TRANSCRIPT

  • by

    Jrmie Sou

    teyrat pou

    r Zoo

    m Ja

    pon

    www.zoomjapon.info

    Japon - ChineLa poussenationaliste

    gratu

    itnu

    mro 6 -dcem

    bre 201

    0 - janvier 201

    1SOCITLes robotssont l p. 3

    CULTUREKamui-denen France p. 9

    VOYAGELe ballet des autocars p. 20

  • DITO TensionsLes relations entre la Chineet le Japon ont toujours tcompliques. Mais depuisle 7 septembre dernier, ellesont pris un nouveau tourqui ne laisse prsager rien de

    bon. Des deux cts de la Mer de Chine orien-tale, on manifeste contre lautre, on sinvectiveet on ajoute aussi souvent que lon peut de lhuilesur le feu. Un jeu dangereux dont les prota-gonistes ne savent pas trs bien comment ensortir. Cest pourquoi nous avons un peu bous-cul notre numro que nous devions consacrer un sujet plus lger : le rock nippon. Nous yreviendrons prochainement. Ce numro 6 estun numro double. La prochaine livraison deZoom Japon aura lieu le 1er fvrier. Dici l,nous vous souhaitons une excellente fin dan-ne. Et pensez abonner vos amis

    LA [email protected]

    zoom aCTU

    SpORT SoS Coupe dumonde de rugbyLe japon accueillera la Coupe du monde de

    rugby en 2019. Une satisfaction pour les

    amateurs de ce sport dans larchipel qui se

    battent depuis de nombreuses annes pour

    imposer leur discipline. Lvnement va

    ncessiter 30 milliards de yens

    [265 millions deuros] dinvestissements.

    Une somme que le comit dorganisation

    na pas encore runie.

    nOL Les femmes enveulent plusUn sondage ralis auprs de ses clientes

    par le magasin printemps Ginza montre

    que ces dernires attendent un beau

    cadeau pour nol. La valeur moyenne du

    prsent quelles souhaiteraient recevoir

    est de 43 620 yens [386 euros], soit

    13 732 yens de plus quen 2009. Elles sont

    42 % attendre un cadeau, soit deux

    points de plus que lanne dernire.

    Tel est le nombre

    de personnes

    ges de plus de 65 ans accuses de crime

    en 2009, selon le rapport annuel sur la

    criminalit publi par le ministre de la

    justice. En dix ans, leur nombre a t

    multipli par trois. Une tendance

    explique par laccentuation de la crise.

    48 119

    U n jOUR AU jApOn

    Un jeune moine devant le hall principal du temple zen Rinzai fond en 1536. Les 27 et 28 octo-bre, des matres du th y ont organis une dgustation de macha dans une ambiance des plus recueil-lies loccasion du Festival mondial du th 2010.

    Retrouvez dautres photos du collectif Sha-d sur www.shadocollective.com

    Le 27 aot 2010, Tokyo, quartier de Roppongi

    E

    ric R

    echs

    tein

    er/S

    HA

    -DO

    CO

    LLEC

    TIVE

    2 zoom japon numro 6 dcembre 2010

  • zoom aCTU

    Les Japonais nont jamais manifest derticences vis--vis des androdes. Ils vontmme les voir au thtre.

    E lle se nomme Gemenoid F, un nom pas trsfacile porter, mais elle ne sen plaindra pas.Elle na pas t programme pour cela. Geme-noid F est un androde dont lexpression a t jugesuffisamment bonne pour tre digne de figurer laf-fiche de la pice de thtre Sayonara prsente Tokyoles 10 et 11 novembre dernier. Mme si elle ne tenaitpas le rle principal, elle a tout de mme retenu lat-tention du public qui a pu lentendre rciter de la po-sie un malade en phase terminale. Lassistance na past choque de voir un robotprendre la place dun trehumain, comprenant sansdoute que leur futur procheserait peupl de ces machines lapparence humaine capa-bles de remplir des fonctionsplus ou moins compliques. Rappelons-le, le Japon estdj le pays des robots. On encompte 295 pour 10 000salaris, soit dix fois plus quela moyenne mondiale. Laplupart dentre eux sont desmachines industrielles quieffectuent des tches rptitives, soulageant ainsi unemain-duvre qui peut ainsi se concentrer sur dautresdomaines. Les robots humanodes sont bien sr plusrares et Gemenoid F fait encore figure dexception dansle paysage robotique nippon. Toutefois, ils sont de plusen plus nombreux et leurs concepteurs nhsitent pas

    les mettre au travail, histoire de familiariser lopinionpublique leur prsence. Au printemps 2009, les lvesdune cole lmentaire de Tokyo ont fait la connais-sance de Saya, une institutrice dun nouveau genre, quebeaucoup dentre eux ont trouv trs jolie. Capable deparler et montrer diffrentes expressions faciales, Sayaa rempli sa principale mission qui tait de sduire cejeune public. Les Japonais investissent dnormessommes dans le dveloppement robotique afin de met-tre au point des machines visage humain qui pour-ront accompagner et soutenir une population vieil-lissante. La Japan Robot Association estime que lespremiers robots intelligents seront commercialissen 2015, cest--dire demain, et que dix ans plus tard,

    ils seront pleinement intgrs la vie quotidienne. Au-deldu march potentiel quilsreprsentent, les robots huma-nodes constituent un enjeuconsidrable de socit etaccessoirement un lmentintressant de promotion dela technologie japonaise ltranger. Lors du sommet delAPEC qui a eu lieu Yoko-hama la mi-novembre, lesorganisateurs ont choisi demettre en avant Mim, unrobot humanode capable de

    danser et de chanter, au milieu dun vaste espace consa-cr linnovation technologique japonaise. Si certainsen doutaient encore, Gemenoid F, Saya, Mim et lesautres montrent que le Japon en a encore sous le capot.

    GABRIEL BERNARD

    InnOVATIOn Les robots fontun tabac Tokyo

    DR

    dcembre 2010 numro 6 zoom japon 3

    Gemenoid F, nouvelle vedette de thtre

  • C e nest pas la premire fois que les relationsentre Pkin et Tokyo se tendent, mais linci-dent, qui a conduit la dtention du capitainedun chalutier ayant pntr dans les eaux territorialesjaponaises prs des les Senkaku (Diaoyu en chinois),a rallum les passions nationalistes chez les deux voi-sins. Dans plusieurs grandes villes chinoises, des mil-liers de personnes ont dfil pour dnoncer lattitudedu Japon tandis qu Tokyo des rassemblements sontvenus rappeler ceux qui en doutaient la dtermina-tion dune partie de lopinion ne pas se laisser mar-cher sur les pieds par le dragon chinois. Les Chinoissont de plus en plus arrogants et provocateurs, affirmeun responsable politique japonais, rappelant notam-

    ment quau printemps 2010 des navires de guerre chi-nois avaient viol les eaux japonaises pour se rendredans locan Pacifique tandis que des hlicoptres venusde Chine navaient pas hsit mettreen place une surveillance trs stricte debtiments japonais lors dexercices navals.De son ct, la presse chinoise, en par-ticulier le trs officiel Huanqiu Shibao,publi par lagence de presse Xinhua, na cess au coursdes dernires semaines de souligner lintransigeancenippone sur la question des les Diaoyu que Pkinrevendique au mme titre que Taiwan, mais que Tokyorefuse de considrer comme un problme dans lamesure o, ses yeux, cela na pas lieu dtre. Par le pass,les huit lots qui forment larchipel des Senkaku ontdj t au cur de polmiques entre les deux pays.Des groupes nationalistes chinois avaient tent dyplanter le drapeau de la Rpublique populaire et des

    navires scientifiques en provenance de Chine taientpasss un peu trop prs de la zone, suscitant chaquefois une raction japonaise.

    Toutefois, lincident du 7 septembre 2010a pris une tournure diffrente la suitede larrestation de lquipage du chalu-tier et de son capitaine. En agissant decette manire, les autorits japonaises ont

    voulu montrer leur voisin chinois quil y avait deslimites ne pas dpasser. Il nen a pas fallu beaucoupplus pour que ce dernier se raidisse et brandisse desmenaces. Dans le Huanqiu Shibao, on a mme pu lireque la Chine aurait tout intrt utiliser larme co-nomique pour ramener la raison le Japon. Un pointde vue audacieux quand on connat linterdpendancedes deux principales conomies de lAsie (voir p. 7)qui traduit cependant lassurance des Chinois lgardde leur poids dans les affaires mondiales. De leur ct,

    japon - Chinela pousse nationaliste

    Les japonais ont besoin de se rassurer

    Entre Pkin et Tokyo, il y a de leau dans le gaz. Les deux capitales ontoubli leurs promesses de coopration au profit dun discours qui en ditlong sur leurs divergences.

    TEnDAnCE il a suf dune petite tincelleLe 7 septembre, larraisonnement dunchalutier chinois par la marine nippone amis le feu aux poudres.

    zoom doSSiER

    jr

    mie

    Sou

    teyr

    at p

    our

    Zoo

    m ja

    pon

    Manifestation anti-chinoise organise par la formation dextrme droite Zaitokukai Yokohama, le 13 novembre 2010, en marge du sommet de lAPEC

    4 zoom japon numro 6 dcembre 2010

  • zoom doSSiER

    I nTERVIEw

    Dans votre dernier livre, Chineou japon : quel leader pourlasie ? (d. presses deSciences po), vous montrez trsbien que le choc entre Pkin etTokyo est invitable. Pourriez-vous rsumer votre pense cesujet ?Claude Meyer : pour le dire enquelques mots, au risque de sch-matiser un peu, tout me sembleles sparer la fois dans leur inter-prtation du pass, leur perceptiondu prsent et leur vision de lave-nir : pour hier, choc des mmoiresconcernant les exactions du japonmilitariste, monte des nationa-lismes aujourdhui et surtout, am-bitions rivales pour demain. Biensr, il existe de fortes cooprationsconomiques, mais la convergencede leurs intrts sur ce plannclipse jamais mfiance et animo-sit mutuelles.

    La question des Senkaku (Diaoyuen chinois) est revenue sur ledevant de la scne ces derniressemaines. Dun ct, on a sentiles Japonais dtermins et delautre, les Chinois prts nerien lcher. Est-ce que cettequestion territoriale est un sim-ple prtexte pour les uns et lesautres dessayer de simpression-ner mutuellement ?C. M. : non, ce nest pas un sim-ple prtexte, car ces lots revtentune importance relle pour cha-cun des deux pays, tant sur l