journal asque janvier 2013

Download Journal asque janvier 2013

Post on 31-Mar-2016

218 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

journal municipale de la ville d'Asque (65)

TRANSCRIPT

  • ASQUE

    en Baronnies

    Le

    journ

    al

    Munic

    ipal

    BONNE ANNE 2013

    TOUR des BARONNIES C'est sous une pluie battante que le Courret d'Asque a servi de point de ravitaillement au "tour cycliste des Baronnies". Maire, conseillers municipaux ,et habitants du Courret malgr la fraicheur ont servi des dizaines de litres d'eau aux participants, nombreux faire remplir leur gourde.il restait le col des Palomires grim-per.

    La fte 2012, malgr son changement de date, a connu un vif succs surtout le samedi, plus de 200 convives, le samedi soir, avec au menu du porc noir. Une nouvelle disposition avec chapiteaux extrieurs a permis aux amoureux de danse d'investir la piste plus largement dgage. Entre fromage et dessert, le feu d'artifice a t tir plus court que d'habitude, mais plus intense. Les jeux gonflables ont permis, pendant les deux jours, glis-sades et cabrioles des enfants en toute scurit et tranquillit pour les parents. Concernant le dimanche, on a pu constater une large pr-sence autour de l'apritif convivial offert par la municipalit, une gnrosit importante pour l'aubade. En dbut de soi-re, de nombreux admirateurs de danses Svillanes sont venus applaudir les danseuses parmi lesquelles voluait la gracieuse Elsa LABAT. Par contre ds 21heures , depuis quelques annes dj, la fte se vide, ce qui constitue un manque gagner pour l'quilibre financier de la fte.

    Le Pre Nol, comme chaque anne a fait une halte Asque. C'est devant une assistance nombreuse que le spectacle en-trecoup de numros de cirque s'est droul tantt avec la parti-cipation des enfants tantt avec celle des adultes. Puis le Pre Nol qui connait le prnom de chacun des enfants, a offert un livre. Vint ensuite le gouter pour le-quel, mamans et mamies avaient prpar des gteaux. Cette manifestation organise grce au soutien financier de la commune a permis aux adultes prsents de faire connaissance des enfants du village.

  • Le mot du maire

    L'anne se termine laissant de grandes inquitudes pour l'anne 2013, qu'elles soient nationa-

    les, mais aussi locales.

    Concernant le local, Monsieur le Prfet vient de trancher et de soumettre son arrt de primtre

    de la future communaut de communes ( Haut-Arros avec celle des Baronnies et l'intgration de

    la commune de Pr ) , au vote des 23 communes. Cela s'est effectu contre l'avis des lus d'Ar-

    rodets, Asque, Batsre, Bulan et Lomn et malgr les promesses faites, soit par des lus ou des

    candidats aux lections, tous membres de la commission dpartementale de coopration inter-

    communale.

    Amertume donc, quand sur un territoire jug pertinent l'poque, 5 communes, au-del des

    comptences fixes par la loi, ont su nouer des liens troits pour rpondre aux besoins spcifi-

    ques dus leur situation gographique .

    Les habitants ne constatent-ils pas que les chemins communaux desservant les quartiers ou mai-

    son isols sont souvent plus vite dneigs et sals que les routes dpartementales ?

    Quand les services de l'tat ont demand de raliser les plans communaux de sauvegarde n'est-

    il pas pertinent de mettre en commun les matriels utiles puisque les risques sont identiques et

    que l'employ est intercommunal ?

    Sans entrer plus dans le dtail ( voir P4 ) des consquences sur les risques qui psent sur la p-

    rennit des services rendus aujourd'hui, ni sur les dsastreuses hausses des impts ou de la

    taxe d'enlvement des ordures mnagres, les conditions d'une telle fusion ne sont pas runies.

    Que l'on recherche des cooprations, des conventions qui permettent des collaborations sur cer-

    tains sujets : OUI! De ce point de vue, Asque comme d'autres communes n'attribue-t-elle pas

    des subventions des associations qui rayonnent sur d'autres communauts ?

    Que l'on impose des choix qui ne tiennent pas compte, ni des ralits, ni de l'avis des lus et des

    citoyens, alors que la loi permettait de le faire : NON !

    Les lus Asqais comme ceux des 4 autres communes entendent bien continuer se faire enten-

    dre en esprant que leurs collgues des 18 autres communes partageront leurs soucis.

    Malgr tout , notre commune, dans un contexte o les subventions et dotations sont rduites,

    poursuivra les travaux d'entretien et de rnovation de son patrimoine avec quelques amnage-

    ments, comme vous le verrez la lecture de notre petit journal.

    Avec le conseil municipal, je vous souhaite chacune et chacun d'entre vous, une bonne et heu-

    reuse anne 2013. Le Maire

    Roger LACOME

    Il a suffi d'un reportage sur TF1, de plu-

    sieurs articles dans des revues rgionales

    ou nationales, et notre petit sentier de la

    Gourgue a connu une affluence record

    (jusqu' plus de 50 voitures certains jours). Une foule de touristes qui vient l, mais qui

    ne connait rien de la commune d'Asque ni

    de ses habitants. Aujourd'hui nous n'arrte-

    rons pas la vague de curiosit cre par la

    notorit du site. Que faire donc ?

    Rechercher le moyen de montrer Asque

    avec ses acteurs conomiques, les produits

    locaux, qu'ils proposent, inciter les visiteurs

    se loger quelques jours ou quelques nuits

    sur place, chez nos loueurs.

    LA GOURGUE UN SITE REPUTE NATIONALEMENT

    C'est grce Mme SARRAZIN, employe dans une bibliothque de la rgion Bordelaise qui renouvelait en-

    tirement son stock de livres, que la bibliothque disposera gratuitement d'un fond de plusieurs centaines de

    livres pour les petits et les grands. Pascale LABAT et Nicole NADAUD se sont proposes de l'animer, avec

    l'aide de celles et ceux qui voudront bien les aider, dans le but d'en faire un lieu de rencontre.

    C'est dans la salle disponible de l'ancienne cole que sera emmnag cet espace.

    Les jours et les heures d'ouverture seront communiqus sitt le classement des livres fait, dbut du printemps.

    Merci Mme SARRAZIN

  • Le mot du maire

    L'anne se termine laissant de grandes inquitudes pour l'anne 2013, qu'elles soient nationa-

    les, mais aussi locales.

    Concernant le local, Monsieur le Prfet vient de trancher et de soumettre son arrt de primtre

    de la future communaut de communes ( Haut-Arros avec celle des Baronnies et l'intgration de

    la commune de Pr ) , au vote des 23 communes. Cela s'est effectu contre l'avis des lus d'Ar-

    rodets, Asque, Batsre, Bulan et Lomn et malgr les promesses faites, soit par des lus ou des

    candidats aux lections, tous membres de la commission dpartementale de coopration inter-

    communale.

    Amertume donc, quand sur un territoire jug pertinent l'poque, 5 communes, au-del des

    comptences fixes par la loi, ont su nouer des liens troits pour rpondre aux besoins spcifi-

    ques dus leur situation gographique .

    Les habitants ne constatent-ils pas que les chemins communaux desservant les quartiers ou mai-

    son isols sont souvent plus vite dneigs et sals que les routes dpartementales ?

    Quand les services de l'tat ont demand de raliser les plans communaux de sauvegarde n'est-

    il pas pertinent de mettre en commun les matriels utiles puisque les risques sont identiques et

    que l'employ est intercommunal ?

    Sans entrer plus dans le dtail ( voir P4 ) des consquences sur les risques qui psent sur la p-

    rennit des services rendus aujourd'hui, ni sur les dsastreuses hausses des impts ou de la

    taxe d'enlvement des ordures mnagres, les conditions d'une telle fusion ne sont pas runies.

    Que l'on recherche des cooprations, des conventions qui permettent des collaborations sur cer-

    tains sujets : OUI! De ce point de vue, Asque comme d'autres communes n'attribue-t-elle pas

    des subventions des associations qui rayonnent sur d'autres communauts ?

    Que l'on impose des choix qui ne tiennent pas compte, ni des ralits, ni de l'avis des lus et des

    citoyens, alors que la loi permettait de le faire : NON !

    Les lus Asqais comme ceux des 4 autres communes entendent bien continuer se faire enten-

    dre en esprant que leurs collgues des 18 autres communes partageront leurs soucis.

    Malgr tout , notre commune, dans un contexte o les subventions et dotations sont rduites,

    poursuivra les travaux d'entretien et de rnovation de son patrimoine avec quelques amnage-

    ments, comme vous le verrez la lecture de notre petit journal.

    Avec le conseil municipal, je vous souhaite chacune et chacun d'entre vous, une bonne et heu-

    reuse anne 2013. Le Maire

    Roger LACOME

    Il a suffi d'un reportage sur TF1, de plu-

    sieurs articles dans des revues rgionales

    ou nationales, et notre petit sentier de la

    Gourgue a connu une affluence record

    (jusqu' plus de 50 voitures certains jours). Une foule de touristes qui vient l, mais qui

    ne connait rien de la commune d'Asque ni

    de ses habitants. Aujourd'hui nous n'arrte-

    rons pas la vague de curiosit cre par la

    notorit du site. Que faire donc ?

    Rechercher le moyen de montrer Asque

    avec ses acteurs conomiques, les produits

    locaux, qu'ils proposent, inciter les visiteurs

    se loger quelques jours ou quelques nuits

    sur place, chez nos loueurs.

    LA GOURGUE UN SITE REPUTE NATIONALEMENT

    C'est grce Mme SARRAZIN, employe dans une bibliothque de la rgion Bordelaise qui renouvelait en-

    tirement son