dh magazine 137 - mars-avril 2011

Download DH Magazine 137 - Mars-Avril 2011

Post on 09-Mar-2016

254 views

Category:

Documents

8 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine du Décideur Hospitalier

TRANSCRIPT

  • LE DCIDEURHOSPITALIER MARS - AVRIL 2011

    TERRES HOSPITALIRES CH DE BRETAGNE SUD CH DE LA CHTRE CH DE MILLAU

    GERONT EXPO - HANDICAP EXPO - HIT PARIS 2011CANADA : le CHU de Sherbrooke affronte la pnurie de main duvreChristophe JACQUINET - Claude EVIN, DG d'ARS

    QUESTIONS D'ACTU

    GRONT EXPO : QUOI DE NEUF ?

    SIH : PERSPECTIVES & STRATGIE

    GRARDVINCENT:

    DH137-Magazine P01-39 16/04/11 17:32 Page1

  • DH137-Magazine P01-39 16/04/11 17:32 Page2

  • 137

    Politiques et problmatiques Art & culture :

    07 MACSF : Arts du soin

    15 EPSM des Flandres : Art et psychiatrie

    08 Grard Vincent : actualit de la politique de sant

    12 Recherche : Genopole dEvry : un peu plus loin vers les patients

    16 Sant durable : Leau potable, une obscure clart

    24 International : Le CHU de Sherbrooke affronte la pnurie de main-duvre

    28 Sant publique : Alliance pour la Sant : agir ensemble

    30 RH mdicales : Vers une nouvelle gouvernance des ressources humaines mdicales - I

    36 Culture : Les bonnes ou moins bonnes Lectures

    ARS :40 Les relations ARS tablissements ne sont pas hirarchiques mais contractuelles

    43 Ma proccupation majeure est celle des ingalits territoriales

    23 Paroles dexpert : Hpitaux et fournisseurs dlectrique : le courant passe !

    05 EHPAD : le rsident au centre de nos convergences ? SEILER

    06 Convergence : comme un air de dj vu : Editorial de Dominique Mathis

    Billets : 21 Largent na pas dodeur

    35 Le chien renifleur

    57 Les hommes, des grands simulateurs

    MARS - AVRIL 2011

    12

    07

    73

    SOMMAIRE

    Terres hospitalires68 CH de La Chtre : Un poumon griatrique au cur de la France

    73 CHBS de Bretagne Sud : Le nouvel hpital, cest pour 2013 !

    81 CH de Millau : Le CH de Millau a tout dun grand !

    87 Paroles dexpert : Adapter son chantier la vie de lhpital, un enjeu dterminant !

    Salon Geront Expo - Handicap Expo Salon :

    47 Grard Vincent : quoi de neuf Gront Expo Handicap-Expo ?

    55 Nos ans ont toujours leur salon !

    Paroles dexperts :47 Quand la mutuelle assure lanimation

    59 Certification : confiance soutenue mais exigences accrues

    61 Une approche globale de lquipement mdico-social

    62 Recrutement mdical : un mtier en manque de repres

    65 Assurances : Laudit spcialis pour dchiffrer le march

    DH137-Magazine P01-39 16/04/11 17:33 Page3

  • Actualits106 Exprience : La vrit au service de la rsilience

    Carnet :107 Quelques brves

    111 ANADESSMS : Partager, Agir, Innover

    Textes108 Actualit de la jurisprudence

    112 Actualit lgislative & rglementaire

    LE DCIDEUR HOSPITALIER

    FONDATEURMarc GUILLOCHON

    Titre enregistr INPI n 1716 633Bimestriel - 4 000 exemplairesn ISSN : 1277-4383

    RDACTION4 square Pierre de Geyter - 93200 SAINT-DENISredaction@dhmagazine.fr09 51 76 04 67 ou 06 80 637 687Rdacteurs en chefDominique MATHIS dominique@dhmagazine.frJulien MONCHANIN julien@dhmagazine.fr

    Comit de rdactionSant durable : Pr Jean-Pierre DIDIER jean.pierre@dhmagazine.frJurisprudence : Patrice ABLAIN patrice@dhmagazine.frJurisprudence : Patrice ABLAIN patrice@dhmagazine.frHumeurs : Pierre-Henri THOREUXpierre-henri.thoreux@ch-stbrieuc.frAlain SOLLAND alain@dhmagazine.fr

    Affaires mdicales : Gisle CALMES gisele@dhmagazine.frPolitiques et problmatiques : Dominique MATHISLogistiques et techniques : Julien MONCHANINActualits : Dominique MATHISMaurice BIREE - Jean-Nol CABANIS - Jean-Claude DEFORGES - Hugues DESTREM - Ren DUCLOS - Didier FABRE - Yves HAREL - Patrick HOUSSEL - Guy LANG - Philippe de LORME -Andr-Gwenal PORS

    JournalistesLudivine AUBIN-KARPINSKI ludivine@dhmagazine.frSonia BELLI sonia@dhmagazine.frMelinda DAVAN-SOULAS melinda@dhmagazine.frAmandine HOELLINGER amandine@dhmagazine.frSolen KROURDAN solen@dhmagazine.fr

    Reportages Terres hospitaliresProgrammation et contact :Janine LAUDET reportages@dhmagazine.fr - 04 94 41 57 58

    Ralisation et suivi : Julien MONCHANINjulien@dhmagazine.fr

    DessinsSEILER seiler@dhmagazine.fr - http://seiler-dessins.monsite-orange.fr

    Crdit photo de couverture :FHF

    ABONNEMENTS & PETITES ANNONCESDH Magazine4 square Pierre de Geyter - 93200 ST-DENISAbonnements@dhmagazine.fr - Tl : 09 51 76 04 67Abonnement annuel : institution : 90 (45 version pdf seule) titre personnel : 45 (22 version pdf seule)prix au numro : 15 (8 version pdf seule)

    ADMINISTRATION & FABRICATION :DH Communication SARL

    Sige67 rue du Gnral Michel AudoudBP 50643 - 83053 TOULON CEDEXadministration@dhmagazine.fr - Tl : 0 494 410 937

    Associs principaux : SARL GSC - Dominique Mathis

    Grant - directeur de publication : Gaston Guichet

    Maquette : Atelier24 fabrication@dhmagazine.frConception du logo : Edouard WEIL

    Impression : pure impression - 34130 MAUGUIO

    PUBLICITDH CommunicationCathy DECHAVANNES67 rue du Gnral Michel AudoudBP 50643 - 83053 TOULON CEDEX publicite@dhmagazine.fr - 0 494 410 933

    Diffusion : Membre actif de lAssociation pour le contrle de la diffusion des mdias

    93

    103

    Logistiques et techniques HIT Paris 2011 :

    89 Grard Vincent : des perspectives et une stratgie pour les SIH

    93 Le tube du printemps !

    Paroles dexperts : 95 Reconnaissance vocale : des solutions souples et prometteuses

    97 SI sant : vers un meilleur pilotage de lactivit de lhpital

    99 Officialisation du DMP : les diteurs sy sont prpars

    101 Recrutement : les rponses sadaptent la complexit

    102 Panorama : Lactualit des fournisseurs hospitaliers

    103 Construire : Essor dun grand acteur hospitalier - 3

    DH137-Magazine P01-39 16/04/11 17:33 Page4

  • Mars - Avril 2011 // DH MAGAZINE 137 5

    EHPAD :le rsident au centre de nos convergences !

    DH137-Magazine P01-39 16/04/11 17:33 Page5

  • DH MAGAZINE 137 // Mars - Avril 20116

    Aprs trente annes dactivit professionnelle, dont lamajorit consacre aux tablissements pour per-sonnes ges, puis-je mempcher de porter un regardrtrospectif sur ces dcennies et tenter un bilan, aussibien des intentions et rsultats des politiques pu-bliques que des projets auxquels jai particip ?Or je le pense avec amertume : si notre gnration dedcideurs hospitaliers et du mdico-social peut invo-quer nombre de fierts en ce qui concerne lhospitali-sation de courte dure, le solde est moins glorieuxquant aux institutions de griatrie.Tout avait pourtant bien commenc. Un commence-ment pas trs lointain : cest au dbut des annes 60que furent publis des fascicules officiels concernantles maisons de retraite et foyers-logements. La gron-tologie ntait alors confronte ni lampleur dmogra-phique du vieillissement ni aux problmes de pertedautonomie. Mais ds 1962 la prospective exemplairedu rapport Laroque pointa ces deux questions.Deux rapports du Commissariat au Plan, en 1971et 1980, continurent dalimenter une rflexion de qua-lit. Sur le terrain, partir de 1973, commencrent sdifier1 les premiers centres de long et moyen sjourdots rvolution copernicienne lpoque dun prixde journe ou forfait support par lassurance maladie.Mais bien vite, les pouvoirs publics seffrayrent de leurpropre audace et surtout de son extrapolation financire.1 Nous assistmes alors un phnomne bizarre, sansnous douter que ce ntait que le premier dun cycle :une mcanique ondulatoire insidieuse, un mouvementde balancier pour faire retomber les ambitions affi-ches et les dpenses entraperues. Mais sans se renier ouvertement et ne pas sembler renoncer lob-jectif proclam de supprimer les hospices .Lpisode fut admirablement rvlateur de limagina-tion, de la casuistique et de la langue de bois de cer-tains commis de lEtat et de lassurance maladie, enservice command. Ils inventrent de nouveaux for-faits soins, mais light bien sr, pour section de curemdicale et soins courants : exit la ruineuse crationde lits de long sjour.Jen connus alors de ces mdecins-inspecteurs de laDDASS et mdecins-conseils de la scu, binme acoquin venant en tablissement procder des coupes et valuations mais dissimulant mal quetout tait dj ficel, que le pourcentage de rsidents classer en soins courants (les moins chers) tait fixdavance.

    2 Il fallut attendre vingt ans, avec en 2002 la crationde l'allocation personnalise d'autonomie par PauletteGuinchard, pour quune ambition nouvelle soit impul-se. Mais nouveau le balancier retomba, avec desconventions tripartites Etat-dpartement-EHPAD sou-vent ngocies (ne riez pas) a minima.3 Depuis deux ans limagination des bureaucratesayant fait, elle, dindniables progrs la calamit sap-pelle convergence USLD-EHPAD 2 : rapprocher cesdeux types de structures en rduisant leurs disparits,notamment en personnel de soins.Si vous aviez compris quil sagissait de donner enfinaux EHPAD le mme taux agent / rsident quauxULSD, daller vers le ratio un-agent-par-lit inscrit au Plansolidarit grand ge, si vous aviez espr cela, voustes incurablement anglique, ou navez pas vcu lespisodes 1 et 2, ou nen avez jamais entendu parler ;ou pensiez quils ne se reproduiraient jamaisEh bien si ! En pire. Le dessein tait de fixer des pla-fonds suffisamment bas pour quil y ait globalementdavantage reprendre aux tablissements qu leurredonner : - 13 M en 2009 comme en 2010. Pendantce temps la CNSA 3, dote dun budget autonomienen distribue pas tout et reverse un reliquat lassu-rance maladie : 150 M en 2009 et 100 M en 2010 !Pourquoi les dcideurs politiques peuvent-ils, impu-nment semble-t-il perptuer cette politique sinuso-dale ? Sans doute parce que lintrt agir des lusnest pas assez imprieux, que la question Vieillessena pas encore trouv son lobbying efficace.A lautre bout de lchelle des ges, ceux qui soccu-pent de lenfance, de ladolescen