dh magazine 123 - décembre 2008

Download DH Magazine 123 - Décembre 2008

Post on 23-Mar-2016

311 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine du Décideur Hospitalier

TRANSCRIPT

  • DH123 1 6/01/09 11:43:24

  • DH123 78 6/01/09 11:42:33

  • 04 Faux mages et dsert SEILER05 Pas touche la psychiatrie ! Editorial de Dominique Mathis

    Politiques et problmatiques

    06 Controverse : Le directeur est-il fusible dans les rformes ?14 Un autre regard : Trois mesures urgentes, car demain il sera trop tard16 Innovation : Transferts hliports - les patients dans les nuages18 Entendre et comprendre : Chantal de Singly - LInstitut du management lEHESP22 Sant durable : Bien vieillir, un enjeu de sant durable26 Le point sur Pour une fdration des rseaux de sant en prinatalit en France33 Posie : Htel-Dieu34 Art & culture : Lhpital Saint-Laurent de 1789 1914 : en route vers la modernit

    Colloques - congrs - salons

    12 AFDS : Organiser, former, anticiper 38 JFR 2008 : un bilan46 JIB 2008 : un salon et des dbats

    Paroles dexperts

    37 La dette des dbiteurs daliments

    Actualits

    30 Le carnet33 Courrier des lecteurs

    Grand reportage CHRU

    47 CHR dOrlans : rigueur et retour la source

    Terres hospitalires

    85 Centre hospitalier de Draguignan : stratgie offensive93 Le CHI Toulon - La Seyne-sur-Mer remet le rubiks cube au got du jour99 Le Landerneau hospitalier va faire du bruit

    SOMMAIRE L DH MAGAZINE N123 - DCEMBRE 2008

    03

    SOMMAIREDH MAGAZINE N123 O DCEMBRE 2008

    fondateur

    Marc GUILLOCHONTitre enregistr INPI n 1716 633BIMESTRIEL - 5 700 exemplaires

    n CPPAP : 73325 - dpt lgal : parution

    RdacTIonrdacteur en chef - directeur de publication

    Dominique MATHIS4 square Pierre de Geyter - 93200 ST-DENIS

    redaction@dhmagazine.fr 09 51 76 04 67 ou 06 80 637 687

    rdacteur en chef adjointPatrice ABLAIN

    patrice@dhmagazine.fr

    conseiller mdicalDr Jacques HASSIN

    jacques@dhmagazine.fr

    comit de rdactionMaurice BIREE Jean-Nol CABANIS

    Gisle CALMES - Bernard COTTENCINJean-Pierre DIDIER - Ren DUCLOS

    Gaston GUICHET - Pierre GUSTIN - Yves HARELPatrick HOUSSEL - Marc JONCOUR - Guy LANG

    Jacques LESIMPLE - Franois LOISEAUAndr-Gwenal PORS - Pierre-Henri THOREUX

    journalistes :Ludivine AUBIN-KARPINSKI ludivine@dhmagazine.frMelinda DAVAN-SOULAS melinda@dhmagazine.frAmandine HOELLINGER amandine@dhmagazine.fr

    Dominique MATHIS redaction@dhmagazine.frJulien MONCHANIN julien@dhmagazine.fr

    Catherine PLUVINAGE catherine@dhmagazine.fr

    REpoRTagES aRchIpEL MdIco-SocIaL chRu - TERRES hoSpITaLIRES

    programmation et contact :Gaston GUICHET

    reportages@dhmagazine.fr - 0 494 410 937

    contributeurs ce numro :Djamil ABDELAZIZ - Dominique ANDREOTTI

    Azzedine BETTOUM - Jol BODENES - Patricia CAMUSGrard CETTOUR-BARON - Andr CHARLOTJean-Robert CHEVALLIER - Pierre COUPIER

    Danile DESCLERC-DULAC - Jean-Yves DIQUELOULaurent DONADILLE - Bernard DUZER - Philippe FEVRIER

    Christian FLEURY - Dany GHOLAM - Eliane GRELIERSerge GROUARD - Yves GUIGNARD - Jean-Pierre GUSCHING

    Anne HEITZMANN - Gildas LAOT - Guillaume LAURENTHerv LE CAER - Anne-Marie LECOQ - Patrick LEMOINEAlain LEROY - Jacques MALAVAUD - Jrme MALFROY

    Philippe MINSTER - Grard OLLIVIER - Vincent PASQUIERMichel PERROT - Sylvie QUATREHOMME - Astrid VEREECKE

    Christian ZUMBO

    dessins

    SEILERseiler@dhmagazine.fr

    http://monsite.wanadoo.fr/seiler

    crdit photo de couverture CHR ORLANS

    aBonnEMEnTS & pETITES annoncESDH Magazine

    67 rue du Gnral Michel AudoudBP 50643 - 83053 TOULON CEDEX

    abonnements@dhmagazine.frTl : 0.494.410.937

    abonnement annuel :institution : 90 - titre personnel : 45

    prix au numro : 15

    adMInISTRaTIon & faBRIcaTIonDH Communication SARL

    sige

    67 rue du Gnral Michel AudoudBP 50643 - 83053 TOULON CEDEX

    administration@dhmagazine.frTl : 0.494.410.937

    associs principauxGaston Guichet Dominique Mathis

    grant Gaston GUICHET

    maquette

    HOYBOX (Romain CUENCA) - fabrication@dhmagazine.fr

    impression

    Hmisud La Valette-du-Var

    puBLIcIT

    Cathy DECHAVANNES

    67 rue du Gnral Michel AudoudBP 50643 - 83053 TOULON CEDEX

    publicite@dhmagazine.fr - 0 494 410 933

    dIffuSIon

    Membre actif de lAssociation pour le contrle de la diffusion des mdias

    Crations graphiques & publicitaires

    04 94 89 22 37

    DH123 19 7/01/09 17:00:35

  • TEXTES L DH MAGAZINE N121 - JUIN-SEPTEMBRE 2008

    49

    SEILER L DH MAGAZINE N123 - DCEMBRE 2008

    04

    Faux mages et dsert

    DH123 71 7/01/09 10:47:32

  • Pas touche la psychiatrie !

    Depuis son lection, le Prsident de la Rpublique surfe avec ractivit sur tout fait divers venant mouvoir le peuple. Quy redire ? Ses prdcesseurs ne lont-ils pas fait avant lui ? Mais les drames survenant en contexte de maladie mentale vhiculent tant de tragdie, dimpasses affectives, dimpuissance thrapeutique, dirrparables dgts, quil vaudrait mieux ne pas y ajouter lartifice de lindignation ostensible et de la posture volontariste.

    Sauf quon ne se refait pas et que cet homme a dcidment un problme avec les atrocits o la folie prcipite les tres dont elle sest empare : infanticides, incestes, viols, gorgements... Et quil ne peut supporter quune manifestation dautorit verbale nait rponse tout. On est constern dapprendre par le bouche--oreille que la faute reproche notre collgue du CHS de Saint Egrve aurait t de sexprimer la tlvision sur un ton trop neutre et de ne pas payer tribut la dictature de lmotion ! Ravages dune socit TF 1, Voici et consorts, jusquau sommet de lEtat !

    Et cette tendance oh si franche la stigmatisation, faire un bouc missaire de tout fonctionnaire qui se prfre encore en besogneux plutt quen matamore : policier Toulouse ou en Corse, prfet dans le 9-3, magistrat un peu partout, hospitalier ici ou l

    Comme lhpital gnral, la sant mentale a besoin de sadapter davantage et plus rapidement aux nouvelles formes sociales et socitales de pathologies qui posent de considrables dfis une discipline qui nen manquait dj pas. Mais l, ces crimes de sang quon commente satit dans les mdias nont rien de nouveau : ils sont une expression ancienne et traditionnelle de la folie.La proccupation du Prsident de la Rpublique pour la scurit des citoyens est lgitime, mais les mesures quil annonce quant lhospitalisation sous contrainte, si elles se concrtisaient, seraient une vritable rgression. Certes, la cration de 160 lits dUMD supplmentaires pour complter le dispositif chtif des cinq UMD actuelles sera bienvenue. Mais pour scuriser les soins, il faut des moyens humains : des psychiatres et des infirmiers bien forms ; ces moyens ont diminu de 10 % depuis dix ans.

    Et pour que la sant mentale se rforme, encore faudrait-il ne pas avoir perverti le mot rforme , en lutilisant tort et travers ou, de plus en plus souvent, pour habiller un projet politique de contre-rforme. En psychiatrie, la tendance est lourde : la loi n 2008-174 du 25 fvrier 2008 dispose, pour la premire fois dans notre droit, que des personnes pourront tre enfermes, non pour sanctionner un crime ou dlit, mais pour anticiper des actes quelles nont pas commis.

    Or donc, une autre loi encore ? Prjugeant que seule la rpression pnale peut garantir la scurit ? Pourtant les statistiques montrent que les infractions sont plus rares chez les malades mentaux que dans la population gnrale. En 2003, sur 47 655 personnes mises en examen pour crimes ou dlit 285 furent dclares irresponsables en raison de leur trouble mental, soit 0,6 %(1), et limmense majorit des 1 500 000 personnes qui chaque anne ont recours la psychiatrie ne prsentent aucun danger, vivent parmi nous, sont avant tout nos semblables qui souffrent dune pathologie pnible.

    Certains disent que Nicolas Sarkozy est intervenu comme un lphant dans un magasin de porcelaine. Maladresse ? Voire. Quant on lit son discours dAntony du 2 dcembre, donc quinze jours seulement aprs le drame de Saint Egrve et le communiqu premptoire qui la suivi, on est frapp du grand cart : propos de miel et hommage appuy aux professionnels de la psychiatrie. Incohrence ? Que non pas.

    Car ce qui compte cest ce qui restera in fine dans la part cible de lopinion publique, cette fraction de cerveaux disponibles quil faut capter. Cest davoir instill lide que ces professionnels, experts , spcialistes , multiplient erreurs, bvues, bavures ; quil faut les asservir troitement au bon sens plbien qui a toujours raison ; et donc que puisse les cravacher ad nutum le Zorro politique qui nous est advenu.

    Lors la rforme sera celle dune dfiance organise et dune docilit des dcideurs encore renforce. Belle nouvelle gouvernance de deuxime gnration ! Aujourdhui on peut se demander si ces autorits politiques-l ont la sincrit requise pour ouvrir ce chantier-l. Rformer, oui, mais pas comme !

    Dominique Mathis

    EDITO L DH MAGAZINE N123 - DCEMBRE 2008

    05

    (1) En revanche les malades mentaux sont 11 fois plus souvent victimes de crimes que la population gnrale.

    DH123 73 7/01/09 10:47:56

  • Haut fonctionnaire et allgeance

    LAdministration a de ces clrits parfois surprenantes, dont les voies sont des plus mystrieuses au regard de ses prudentes lenteurs habituelles.

    Cest le cas lorsque, comme on dit aujourdhui, elle pte les plombs ; en dautres termes, lorsquelle perd - ou, le plus souvent, croit perdre ou a peur de perdre - le contrle de la belle et lisse ordonnance de sa ralit : de cette ralit quelle finit par fantasmer force de svertuer la construire. Il est assurment indispensable davoir une vision des choses pour les organiser et les diriger. Mais il ne faut pas que celle-ci devienne hallucinogne et entrane croire lexistence de cette sur-ralit au point