anglet magazine n°94 - décembre-janvier 2009

Download ANGLET magazine n°94 - Décembre-Janvier 2009

Post on 11-Mar-2016

241 views

Category:

Documents

8 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine municipal d'information de la ville d'Anglet.

TRANSCRIPT

  • BLANCHE NEIGE SUR GLACE > p. 27REVUE TALON ROUGE > p. 27 MARCH DE NOL > p. 28SUEO MILONGA > p. 26

    www.anglet.fr

    URBANISME ET LOGEMENT

    Maintenir le cap

    PISTE CYCLABLE

    Le vloroute littoral

    GYMNASE DU PIGNADA

    Mieux rpondre au handicap

    BIBLIOTHQUE

    lcoute du monde

    DOSSIER

    Anglet gre son littoral

    DCEMBRE 2008 - JANVIER 2009 N 94

    p

    hoto

    vega

    .com

    EXPOSITION

    HOMMAGE PAUL HAIM

    ANGLETmagazine

  • Directeur de la publication : Jean Espilondo.Direction de la communication : L. Bobide.Rdaction : L. Bobide.N. Lamarque. Ont particip ce numro : B. Alter.Directeur artistique : Ph. Villard / VGA.Photos, illustrations : R. Hlin, O. Digoit,photovega.com, Ballode-photos.Publicit : Supports Promotion.Impression : Frontre (64).Imprim sur papier PEFC Gestion Durabledes Forts.Dpt lgal : parution.

    I SOMMAIRE I

    Dans la ville 4Urbanisme, logements- Maintenir le capLe vloroute angloy en bonne voieSalle du conseil- Entre tradition et modernitGymnase du Pignada- Mieux rpondre au handicapDchets - Tris sur le voletEn brefBibliothque - lcoute du monde

    Dossier 15Anglet gre son littoral

    Rencontre 20Roller Euskal Herrian

    Expression 21Hommage Paul HamArt et philosophieAvec Aci GasconhaLes abeilles sauvages: un monde tonnantSoixantime anniversaire des Droits de lHommeLa femme basque sous lAncien rgimeLaction de ltat en mer lUniversit du temps libreLa ville et lartLa biodiversitRENCONTRES IMPROBABLES 3Posie musicaleLes 3 PRegards sur le meilleur ami de lhommeParcours dun performer musicien: John CageLimprovisation comme performanceLe corps en jeu : Jan FabreRythmes bleusSueo Milonga Sainte-CcileMusique du mondeGeorge Sand : destins croissLa colre des aubergines Blanche-Neigesur glaceNol des retraits: la revue Talon rougeZone de turbulencesBaguettes BaguettesSur les pas de Richard HamonMarch de NolOlentzeroLecturesWeb 2.0 pour les nulsDuo terre- soleil

    Sports-loisirs 29KorrikletaTlthon - Les 24 heures de la peloteJudo - Tournoi juniors et seniors

    Portrait 30Serge Smulevic

    Zoom 32-35Construction durable - Bien charpenteLabel XXe sicle - Des btiments distingusLes Artzak en finaleSkateurs en tourneLescrime pour tousAnglet FMChanter en gasconAu milieu des pinsEntre sports, culture et jeunesseLes coups de cur des bibliothquesInauguration des salles de lecture

    Entreprendre 33Musique - Atom crochus

    Bon savoir 37Carnet 38tat civil - Hommage

    Expression de lopposition 39

    SOMMAIRE

    ANGLET MAGAZINEN 94

    1

  • I ACTION PUBLIQUE I

    Respecter les Angloys

    ditorial

    epuis plus de six mois, nous travaillonsensemble pour rnover notre ville et la rendre conforme aux objectifs que

    vous avez approuvs par vos suffrages en marsdernier : btir Anglet pour tous. Conformment mes convictions les plus fortes, ce programmedoit se faire dans le respect des Angloys.

    Respecter les Angloys, cest dabord les infor-mer et les couter. Si ce double lien nexistaitpas, cela signifierait que la ville chappe seshabitants, et donc que la dmocratie seraitmise en chec, et cela, je ne puis le tolrer Anglet. Nous venons de vivre, avec le projet de modification du Plan local durbanisme, un dbat public de grande ampleur. Jai sou-hait que tout soit mis en uvre pour rendresur ce point linformation la plus complte et la

    plus limpide. Cest mes yeux le pralableindispensable toute concertation: publica-tions, runion publique, changes abondantsde correspondances Jean-Pierre Voisin,adjoint dlgu lurbanisme, a fourni tousceux qui le souhaitaient les explications etassurances quand cela tait ncessaire. La poli-tique municipale, pour tre efficace, doit tremene dans la transparence, lhonntet et laconfiance rciproque.

    Respecter les Angloys, cest leur dire la vritet tenir ses engagements. Comme je lai dit plusieurs reprises, nous avons reu en hritageune ville dficitaire en logements sociaux, qui perd ses forces vives. Jai affirm claire-ment durant la dernire campagne municipalema volont den augmenter le nombre. Le projet de modification du PLU appliquaitstrictement cette ambition avec des mesuresvisant crer des rserves foncires que nosprdcesseurs nont pas su constituer, favori-ser lhabitat individuel en offrant le droit btirsur des petites parcelles, et contraindre lespromoteurs intgrer dans leurs programmesimmobiliers 30% de logements sociaux. Cestdu progrs social que nous proposons auxAngloys.

    Respecter les Angloys, cest aussi honorer lemandat quils nous ont confi, dans le cadre dudbat rpublicain. Lattitude de lopposition enConseil municipal minquite: elle a refus ledbat constructif en sance publique pour serfugier dans une campagne par voie de tracts

    D

    p

    hoto

    mob

    ile

    ANGLET MAGAZINEN 94

    2

  • et de presse. Or, la dmocratie exige un vraidbat contradictoire, pour sexercer pleine-ment.

    Enfin, respecter les Angloys, cest surtout lescouter. Les dispositions que nous proposionsnont pas t bien comprises par tous. Nousavons donc dcid de retirer celles sujettes polmique pour les repenser, les reformuleret les communiquer plus clairement lavenir,dans le cadre de la rvision que nous allonsengager. Nous resterons en revancheinflexibles sur la rgle des 30% de logementssociaux applique aux constructions de plus de 2000m2.

    Ce respect, tous les lus du Conseil municipal, eten particulier le Maire, vous le doivent. Je leveux absolu et sincre, pour que, au cours dela prsente mandature, nous btissionsensemble une ville rnove, dynamique et solidaire. Eric Tabarly rappelait juste titre :La confiance est un lment majeur: sanselle, aucun projet naboutit.

    Jean EspilondoMaire dAngletConseiller gnral Anglet-nordmaire@ville-anglet.fr

    ANGLET MAGAZINEN 94

    3

    phot

    o : R

    . Hl

    in

    phot

    o : R

    . Hl

    in

  • Anglet Magazine: Que retenez-vous de lenqutepublique sur le projet de modification du PLU?Jean-Pierre Voisin: Il faut dire les choses tellesquelles sont, ce nest pas un succs. Mais ce nest pasun chec puisque notre politique urbaine nest pasremise en cause. Il sagit plutt dune exprience utileet dun contre temps. La trs forte mobilisation entra-ne par le dbat sur la modification du PLU maconfort dans lide que les Angloys sont trs attachset concerns par le devenir de leur ville. Ds lors, ilconvient de faire preuve dhumilit, mais aussi deractivit parce que lobjectif de construire une villeaccessible tous, par le biais du logement social, estune ncessit imprieuse. Qui peut le contesteraujourdhui?

    A.M.: La question des logements sociaux tait-elleau cur de la modification propose ?J.-P.V.: Ctait le grand enjeu de la dernire campagnemunicipale: notre programme mettait particulire-ment laccent sur la ncessit de rpondre auxbesoins de logements prix accessible pour lesAngloys. Ce que nous avons fait dans ce projet demodification du PLU, cest tout simplement de mettreen uvre un plan dactions permettant den augmen-ter loffre: crer des rserves foncires que la ville napas lheure actuelle, favoriser lhabitat individuel enoffrant du droit btir sur les petites parcelles, etcontraindre les promoteurs dinclure dans leurs pro-grammes immobiliers un nombre consquent de loge-ments sociaux. La question du logement social ne doitpas tre un tabou Anglet alors quil sagit dune prio-rit nationale. Le Snat a retoqu le projet de loi deMmeBoutin notamment parce quil portait atteinte la rgle des 20% de logements sociaux par commune.Tous nos voisins font du logement social. Certainsexproprient mme nous nen sommes pas l Anglet sans que cela ne soit qualifi de scandaleux.

    A.M. : Que penser du rapport du commissaire enqu-teur?J.-P.V.: Le commissaire a retenu deux axes pourmettre son avis dfavorable: il a estim que la

    communication avait t insuffisante, bien quil recon-naisse quelle ait t au-del des exigences rglemen-taires. Il considre que ces nouvelles dispositions,dans la mesure o elles impactent structurellement lePLU, ncessitent une rvision plutt quune modifica-tion. Il ne conteste pas les mesures souhaites mais laprocdure administrative choisie. Cela nest en riencontraire aux objectifs fondamentaux que nous avionsfix. Sil estime prfrable de changer lintgralit duPLU plutt que de le retoucher, alors nous allons lan-cer la rvision sans tarder.

    A.M.: Que devient alors le projet de modification?J.-P.V.: Nous dcidons de maintenir la dispositioncentrale de cette rvision : limposition de 30 % delogements sociaux dans chaque programme immobi-lier de plus de 2000m2. Cette mesure nest dailleurspas conteste sur le fond par lenqute publique.Lurgence sociale Anglet est telle, que lon ne peutattendre les dlais inhrents la procdure de rvi-sion, savoir deux trois ans, pour mettre en uvrecette mesure. Pour information, si elle avait t miseen application depuis 2000, cest--dire pendant lavritable explosion immobilire, on serait aujourdhuibeaucoup plus proches des 20% lgaux, et la commune ne paierait pas prs de 300 000eurosdamende par an pour ce non-respect de la loi. Nousallons, dautre part, poursuivre le dialogue entamavec certains propritaires concerns par les emplace-ments rservs. Enfin, nous retirons provisoirementles dispositions sur les coefficients doccupation dessols, que nous retravaillerons dans le cadre de la rvi-sion. Je regrette beaucoup que la disposition sur lesCOS ncessite dtre retire. Lobjectif tait damlio-rer lhabitat individuel sur les petites parcelles, en offrant aux petits propritaires un droit btir raisonnable. Cest du progrs social que nous propo-sions aux Angloys.

    A.M. : Que va-t-il se passer maintenant?J.-P.V.: Afin de prparer la rvision du PLU, dont leprincipe a dores et dj t vot par le conseil communautaire de la CABAB, nous allons trs rapide-

    I DANS LA VILLE I URBANISME I