une chanson des beatles inspirée par le lsd. henri michaux, peintre et poète, tente des voyages...

Download Une chanson des Beatles inspirée par le LSD. Henri Michaux, peintre et poète, tente des voyages intérieurs « en quête de rupture avec le temps où lespace

Post on 03-Apr-2015

103 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Une chanson des Beatles inspire par le LSD
  • Page 2
  • Henri Michaux, peintre et pote, tente des voyages intrieurs en qute de rupture avec le temps o lespace sous leffet de la mescaline. Il cherche explorer linconscient et le rve. "Lances vivement en saccades, dans et en travers de la page, les phrases interrompues, aux syllabes volantes, effiloches, tirailles, fonaient, tombaient, mouraient, leurs loques revivaient, repartaient, filaient, clataient nouveau. Leurs lettres s'achevaient en fumes ou disparaissaient en zigzags. Les suivantes, discontinues pareillement, continuaient de mme leur rcit troubl, oiseaux en plein drame auxquels des ciseaux invisibles coupaient les ailes au vol." Misrable miracle, avant propos, 1956
  • Page 3
  • Les effets de la ktamine, anesthsique dont lusage a t dtourn dans le cadre des rave parties (classe stupfiant depuis 1997)
  • Page 4
  • Lusage des drogues rvl par les arts
  • Page 5
  • Les tentations de Saint Antoine
  • Page 6
  • Lhistoire du LSD Le LSD est une molcule de synthse produite pour la premire fois, en 1938, par Albert Hofmann. Travaillant pour les laboratoires Sandoz, il cherche mettre au point un stimulant circulatoire partir de substances contenues dans un champignon l'ergot de seigle. D'abord class sans intrt, le LSD est nouveau tudi par Hofman en 1943. Ressentant vertiges et hallucinations en manipulant le produit, il dcide de se l'auto-administrer et dcouvre ainsi les effets du produit. Dans les annes 1950 et 1960, le LSD intresse beaucoup les psychiatres (approche psycho- thrapeutique) et mme la CIA qui y voit la possibilit d'une utilisation comme arme incapacitante ou pour mener des interrogatoires. Le LSD connat alors une diffusion croissante, d'autant qu'il n'est pas interdit. Dans les annes 60, le LSD exerce une influence norme dans les milieux de la pop-music auprs de la communaut hippie. Devant ce "succs" imprvu, Sandoz dcide d'arrter la fabrication du produit en 1965 et la consommation de LSD est interdite aux Etats- Unis en 1968. La consommation de LSD ne baissera cependant que progressivement au profit d'autres substances comme l'ecstasy
  • Page 7
  • Dangers des drogues hallucinognes (pour soi) A court terme : Hallucinations visuelles, mais aussi auditives. Tremblements, incoordination, troubles du rythme cardiaque, hypotension, transpiration, vomissements, etc Le bad trip : angoisses, phobies, crises de panique, tentations de suicide, dlire, trouble paranode. [placer lindividu au calme, dans une ambiance tamise). A long terme : Etat dpressif, troubles psychiques tels que les flash-back (lindividu revit, bien aprs la prise de drogue, ltat gnra par la consommation de drogue Dpendance psychologique : besoin irrpressible de ressentir nouveau ltat gnr par la consommation de la drogue.
  • Page 8
  • Dangers des drogues hallucinognes (pour les autres)

Recommended

View more >