henri michaux site - bienvenue sur le site ?· les récits que michaux nous livre de ses voyages...

Download Henri Michaux site - BIENVENUE SUR LE SITE ?· Les récits que Michaux nous livre de ses voyages ...…

Post on 21-Aug-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Henri Michaux Le somnambule veill de lespace du dedans J'cris pour me parcourir. Peindre, composer, crire: me parcourir. L est l'aventure d'tre en vie Henri Michaux dans Passages (1950). Pour Jules Supervielle il tait le prince de la singularit . Michaux stait difi la lgende dun pote lcart du monde, introverti, dispensant colre et solitude, retir du monde et de ses piges, et qui ne voulait ntre quune ombre qui passe et qui voulait mtamorphoser ses douleurs en cruaut. Il aura fait de son criture puissante une grande crmonie d'exorcisme. Et son criture potique veut tenir distance toutes les puissances environnantes du monde ennemi. Il sest entour de bien des animaux fantastiques, de peuplades tranges, mais il demeure avec Maurice Blanchot, lcrivain le plus secret de notre temps. Il demeure une voix totalement singulire. Maintenant il est devenu une sorte de statue du Commandeur de la posie contemporaine, intimidant, glaant souvent par sa violence. Il est embaum dans la ferveur littraire, et dinnombrables tudes lui sont consacres, La Pliade l'a consacr. Sa grande peur sest ralise : Toi pour qui Henri Michaux est devenu un nom propre peut-tre semblable en tout point ceux-l qu'on voit dans les faits divers accompagns de la mention d'ge et de profession... (Amours) Mais il ne faut pas le laisser pour mort parmi les morts, et en le lisant chaque jour nous le choisissons nouveau, nous lui parlons, lui lhomme de la grande anxit et du grand dsir. Aussi lui rendre ici hommage semble un peu vain, surtout que jusqu une poque rcente ses ayants droit sopposaient vigoureusement la citation de ses textes, maintenant la plupart de ses pomes sont consultables sur Internet, et Gallimard a trs bien dit son uvre. On ne peut plus, comme il le souhaitait se mouvoir distance de ses crits. Ils sont l, prsents. Face face. On peut juste se risquer quelques clairages. Et puis son absence sur ce site laissait un trou bant. Et ces quelques lignes permettront surtout de lire quelques-uns de ses textes, dont linsoutenable Nous deux encore . Henri Michaux aura entrepris le prilleux voyage vers ses lointains intrieurs.

  • Des traces de lcriture aux mouvements hallucins du pinceau, Henri Michaux sest embarqu vers linconnu. Toujours laissant des signes, des traces, des hiroglyphes obscurs des autres mondes. Balisant ses itinraires de taches, de chaos, de dsespoir il traverse les miroirs de lonirisme pour se savoir encore en vie, encore en qute de labsolu. Ses encres de Chine composes en mme temps que ses textes permettent de mieux saisir cette plonge dans ltrange, hors des frontires connues des objets, et des gens. Rien ne ressemble vraiment au rel aussi bien dans ces pomes cinglants que dans ses carnets de voyage vers linnommable. Paysage de la vie, non de la surface de la terre, paysage comme un drap tir sur la tte . Henri Michaux a dress une aventure des signes, un rituel des mouvements, une agonie de la raison dans toutes les batailles des surgissements. Lui qui se disait n trou, condamn par une maladie cardiaque infantile, vivra toujours au bord des gouffres. Et il va chercher compulsivement dans les voyages, les autres civilisations, la drogue, le visage de ltranger en lui-mme. Voyageur dj de tant de voyages sans valises, il semble attendre que sa vie sarrte, lui affol, indcis, gar parmi nus, jamais imprudent. ET du jusqu la plaie de la trahison du monde rel, qui noffre que mensonges et illusions mortifres. Avec les armes de la drision, des mots violents, il mne un combat soit par la littrature soit par la peinture. Et bien des magies, des monstres vont surgir de lui et en lui. Car seul limaginaire peut laider vivre dans ce dehors auquel il va opposer lespace du dedans, peupl de ses songes, de ses haines, des armes acres pour vaincre linsoutenable. Ce nest pas lunivers drangeant de Kafka, car Michaux se bat, avec ses mots frondes hommes . Il ne se rsigne pas. Cela ne sert pas, cela lacre. Et maintenant il repose parmi nous, en rvolte, Dans les bras tordus des dsirs jamais inassouvis sera sa mmoire. Son flanc est ouvert, ses mots sont grle violente, mais lhorizon recule, recule, grce lui. Henri Michaux naura pas pu se dlivrer de ses propres envotements. Il aura march longtemps dans les paysages, puis se sera enferm dans sa solitude, comme entre deux priodes de souffrance. Quand je ne souffre pas, me trouvant entre deux priodes de souffrance, je vis comme si je ne vivais pas. Entre ciel et terre.

  • Henri Michaux est un homme en guerre, en guerre contre le monde et ses monstres qui semblent vouloir lcraser, lanantir, lui le petit homme face la nuit effrayante. Pour cela il crit convulsivement, il peint hallucin : Un crivain est un homme qui sait garder le contact, qui reste joint son trouble, sa rgion vicieuse jamais apaise. Elle le porte. (Glu et Gli) Son criture est dbordement, agressivit, haine de la musique des autres . Les rcits que Michaux nous livre de ses voyages rels ou imaginaires sont souvent des rcits de rencontres deffroi ou damour, des dplacements, des dgagements de soi. Il y a la haine et cest assez pour esprer. Henri Michaux a voulu riger la misre en mythe fondateur. Du fond de la drliction viennent la force et la ncessit dcrire. Il saffronte au monde et ses fantmes. Une vie troue Qui laisse une trace laisse une plaie. Face aux verrous. Je crache sur ma vie. Je m'en dsolidarise. Qui ne fait mieux que sa vie ? (La vie dans les plis). Henri Michaux tait un homme qui, aprs bien des voyages, bien des preuves, voulu se cacher au monde, faire comme sil tait mort celui-ci. Et surtout une sainte horreur que lon voque sa biographie. Et mme quand il doit en rdiger une, il multiplie les fausses pistes, les mensonges. Son effacement au monde, son orgueilleuse solitude, ses apparitions comme un fantme parfois, son refus de se faire photographier afin de dissoudre jusquaux images de lui-mme, imposent de ne le rencontrer non pas dans les anecdotes de sa vie, mais dans ses crits, qui sont autant de lames de rasoir dans nos habitudes. Aussi il faudrait respecter sa pudeur et trs peu voquer sa vie, sauf quelques grands traits difiants, mme si ce mot ne veut rien dire concernant Michaux. On a pu dire quHenri Michaux aura pass sa vie attendre sa mort, aprs la dcouverte ds son enfance dune malformation cardiaque congnitale : Je suis n trou il souffle un vent terrible

  • Ce n'est qu'un petit trou dans ma poitrine mais il y souffle un vent terrible Ah ! Comme on est mal dans ma peau ... Ecuador. Aussi juste quelques traits pour voquer son existence, sans pouvoir cerner lidentit et les mtamorphoses dHenri Michaux. Simplement cheminer en bordure de son Lointain Intrieur , entre angoisse existentielle et humour dcapant. Il tait n belge le 24 mai 1899 Namur, dans une famille bourgeoise aise ardennaise et wallonne. Enfant solitaire et chtif il vit en marge du monde de lenfance, se rfugiant dans la lecture. Il ne pense qu svader de sa jeunesse, de la Belgique et des tudes. En 1920 il abandonne des tudes pour embarquer comme simple matelot et voyager de 1920 et 1921 jusqu'en Amrique du Sud. Son bateau ayant t dsarm, il retourne terre et dcouvre le choc Lautramont, ce qui le pousse vers lcriture. Il largue les amarres en 1924, reniant tout son pass, et sinstalle Paris et, encourag par Jules Supervielle, il commence publier (Qui je fus, 1927) et aussi peindre des dessins lencre de Chine. Ses voyages en quateur, Asie, Espagne et Portugal lui inspirent Ecuador (1929) et Un barbare en Asie (1933). En 1936, il voyage avec son ami Supervielle en Uruguay puis en Argentine. Ses livres majeurs se succdent : Mes proprits (1929), La nuit remue (1935), Lointain intrieur (1938), Plume (1938), Ailleurs (1948), preuves, exorcismes (1945) et le dchirant La Vie dans les plis (1949), contenant Nous deux encore, ddi sa femme, Marie-Louise Termet, morte dans un incendie domestique en 1948. Ce pome demeure pour moi le plus beau de son abondante uvre. Afin dexplorer au plus profond sa pratique de l'criture et du dessin, et ses voyages intrieurs en largissant son champ de conscience, il exprimente ds 1954, et rgulirement partir de 1956 la mescaline, un peu le LSD aussi. Misrable Miracle, 1956 ; l'Infini turbulent, 1957 ; Connaissance par les gouffres, 1961 en portent tmoignage. Reconnu, admir, clbr, il se replie sur lui-mme, refusant la gloire et les prix littraires, fuyant le monde,allant vers un certain apaisement de lui-mme. Il dcde Paris le 19 octobre 1984. Rends-toi, mon cur. Nous avons assez lutt. Et que ma vie s'arrte.

  • On n'a pas t des lches, On a fait ce qu'on a pu. Espace du dedans dHenri Michaux [Ecuador] Lange du bizarre, lange de lhistoire Je reviens () aux ponts que je btis entre les choses et que je prfre aux choses Henri Michaux Henri Michaux admirait profondment Paul Klee, et surtout sa srie sur les anges de la fin de sa vie. Henri Michaux semble lui-mme un de ces anges de lhistoire, du bizarre. [...] Pour entrer dans ses tableaux et d'emble, rien de ceci n'importe. Il suffit dtre llu, davoir gard soi-mme la conscience de vivre dans un monde dnigmes, auquel, cest en nigmes aussi quil convient le mieux de rpondre. Paul Klee dHenri Michaux. Michaux est un ange furieux de lhistoire, avec pour glaive sa rage. La rage n'a pas fait le monde, mais la rage y doit vivre. (Comme pierre dans un puits) Il est un ange de linvective, nullement prophte, seulement terrible. Alors il envahit ce monde coutur dabsences , possd par les mdiocres, par sa fureur, par sa recherche dsespre de son soi profond : Prsence de soi : outil fou. On pse sur soi On pse sur sa solitude On pse sur les alentours On pse sur le vide On drague. (Comme pierre dans un puits) Devant moi, en grand silence, qui peine ou mpouvante et lutte sourdement pour mon autonomie. (Ttes, 1939) Et sa pche au chalut de la conscience lamne aux frontires du bizarre et de