stratégie et plan d’actions national pour la diversité ...· alléger les pressions sur les...

Download Stratégie et Plan d’Actions National pour la Diversité ...· Alléger les pressions sur les ressources

Post on 12-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Stratgie et Plan dActions National pour la Diversit Biologique du Maroc, 2016-2020

  • Extrait du Discours de Sa Majest le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, adress aux participants la rencontre internationale sur les changements climatiques du 16 octobre 2009 :

    Allger les pressions sur les ressources naturelles, cest prserver lquilibre des cosystmes, objectif pour la ralisation duquel notre pays est rsolument engag travers la restauration de nos ressources forestires et de la diversit biologique, et la lutte contre la dgradation des sols, les rosions, lensablement et la dsertification, de sorte conserver et dvelopper nos capacits de production et de renouvellement de nos ressources naturelles. .. .

    Extrait du Discours de Sa Majest le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, adress aux participants la rencontre internationale sur les changements climatiques du 16 octobre 2009.

  • 2

    La dgradation de la biodiversit est un enjeu proccupant du 21me sicle. La biodiversit et les cosystmes contribuent fournir aux humains des biens et des services essentiels dont la valeur est au mieux sous-estime, au pire non apprcie.

    En effet, toutes les valuations montrent que le rythme de dgradation de la biodiversit continue de saccrotre dune manire inquitante. Ainsi, au cours des cinquante dernires annes, lhomme a modifi les cosystmes plus rapidement et plus profondment quil ne lavait jamais fait auparavant.

    Notre plante se rchauffe et le doute ne semble plus permis. Les activits humaines en sont en grande partie responsables. Si les missions de gaz effet de serre devraient se poursuivre un rythme identique ou suprieur celui actuel, on doit inluctablement sattendre dinquitants changements au niveau des services cosystmiques dans les prochaines dcades.

    Aujourdhui, de nombreux systmes cologiques et sites naturels sont impacts ngativement par les changements climatiques o le seront invitablement, alors quils sont de par les services de leurs diffrents cosystmes vitaux pour le ravitaillement et la reproduction des espces migratrices lors de leurs priples migratoires priodiques.

    Tout le monde saccorde que si la pche, laquaculture et lagriculture contribuent de faon significative la scurit alimentaire, il nen demeure pas moins que ces activits restent tributaires de la sant et de lquilibre des cosystmes aquatiques et terrestre. Le changement climatique modifie la rpartition et la productivit des espces marines et deau douce et affecte les processus biologiques et les rseaux trophiques. Ladaptation des systmes agricoles au changement climatique est un dfi dautant plus pressant que les impacts du rchauffement de la plante mettent mal les efforts dploys dans la lutte contre la faim.

    Le rchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la scurit alimentaire et, par l mme, sur les moyens de subsistance des populations les plus vulnrables. Il influe galement sur les maladies transmission hydrique et celles vhicules par les insectes et les gastropodes. Laugmentation des tempratures et les alas des prcipitations allongeront la saison de transmission de certaines grandes maladies transmission vectorielle et modifieront sans conteste leur rpartition gographique.

    moins dagir de faon urgente et coordonne, cette situation hypothque le bien-tre et le dveloppement des gnrations futures. Il faut donc assurer la conservation et lutilisation durable de la biodiversit et des services cosystmiques. Lnorme dfi consiste ainsi inverser le processus de dgradation des cosystmes malgr des besoins toujours croissants. Cela ncessite des changements importants au niveau des politiques, des institutions et des modes de consommation.

    Devant ce constat, la dixime runion de la Confrence des Parties la Convention sur la Diversit Biologique (CDB), tenue en octobre 2010 Nagoya, au Japon, a adopt un Plan stratgique rvis et actualis pour la conservation et lutilisation durable de la diversit biologique, pour la priode 2011-2020.

    Avant-Propos

  • 3

    Considrant que la biodiversit nationale joue un rle socio-conomique de premier rang, notamment auprs des populations les plus dmunies et que de nombreuses espces endmiques sont aujourdhui gravement menaces (le phoque moine, libis chauve, le corail rouge, le mrou de la Mditerrane, ...), le Royaume du Maroc sest engag dans ce processus travers la rvision de sa Stratgie et de son Plan dAction National pour la Biodiversit (SPANB). Cette stratgie rvise a pris en compte le plan stratgique 2011-2020 de la CDB et les objectifs dAichi, tout en intgrant les spcificits nationales et les stratgies sectorielles en cours de mise en uvre.

    Le projet de rvision de la SPANB, ralis avec lappui du PNUD et du GEF, a mobilis lensemble des parties prenantes cls dans le domaine de la biodiversit. Ainsi, pour assurer la cohrence de la stratgie et la mobilisation des acteurs, un comit de pilotage a t dfini, celui-ci sest appuy sur la structure du Comit National de la Biodiversit. Ce comit a permis de mobiliser plus de 370 personnes dans la conception de la stratgie et son plan dactions travers 11 ateliers nationaux et rgionaux. La rvision de la SPANB a abouti deux rapports nationaux qui ont t revus par un comit de pairs experts auprs de la CDB.

    La stratgie rvise reprsente un cadre important pour les politiques publiques, ainsi que pour laction de communication sur les enjeux de la biodiversit, et de sensibilisation du grand public, notamment la population locale, qui est la fois dpositaire et tributaire des services rendus par les cosystmes.

    La russite de la mise en uvre de la stratgie et du plan daction nationaux rviss pour la biodiversit est un vritable dfi, et tous les acteurs sont tenus dy contribuer, chacun son niveau. Son succs requiert ladoption commune dune approche innovante, qui sinscrit dans lesprit de la nouvelle Constitution et de la dynamique de la gouvernance moderne du Maroc, qui vise, entre autres, intgrer la biodiversit dans le dveloppement local, rgional et national.

    Une telle approche est mme de russir le passage vers une stratgie fdratrice qui associe lensemble des parties prenantes en capitalisant leurs actions, en favorisant leur implication et leurs partenariats et en stimulant les actions transsectorielles.

    Un ensemble de dfis que lon se doit de relever, tous ensemble, pour garantir une durabilit consquente notre patrimoine vivant.

    Madame Hakima El Haite Ministre dlgue charge de lEnvironnement

  • 4

    LEquipe de Prparation de la Stratgie et du Plan dAction National de la Biodiversit

    Unit de Gestion du projet SPANB / Ministre dlgu charg de lEnvironnement :Mohamed NBOU, Directeur du Changement Climatique, de la Diversit Biologique, de lEconomie Verte, Directeur National du Projet ; Khalid LALAMI, Chef de la Division de la Diversit Biologique, Directeur Adjoint du Projet ;Chakib NEMMAOUI, Coordonnateur National du Projet ; Ahmed BIROUK, Assistant la Coordination du Projet.Mostafa MADBOUHI, Chef du Service de la Prservation de la Diversit Biologique, membre de lUGP ;Salma EL GANNOUNI, membre de lUGP ;Amal LOUDIYI, Assistance Administrative et Financire de lUGP.

    Assistance technique - PNUDYassir BENABDELLAOUI ;Mohamed Fouad BERGIGUI.

    Consultants du projetMohamed MENIOUI, consultant national de planification ;Mohammed MESSOULI, consultant national en biodiversit et changement climatique ;Sophie LAVALLEE, consultante internationale conseille du projet ;Mohammed BAJEDDI, consultant national en conomie et finance de lenvironnement (Biodiversit) ;Mohammed Sghir TALEB, consultant national dans les domaines de la fort et lagriculture ;Mohammed WAKRIM, consultant national de renforcement des capacits.

    Liste du Comit de Pilotage du ProjetHaut Commissariat aux Eaux et Forts et la Lutte Contre la Dsertification : Hayat MESBAH.Ministre de lAgriculture et de la Pche Maritime : Dpartement de lAgriculture :Rachida BERRAIS.Dpartement de la Pche Maritime : Larbi SBAI.Ministre de lEnseignement Suprieur, de la Recherche Scientifique Et de la Formation des Cadres : Ahlam CHKIL.Institut Scientifique.Institut National de la Recherche Agronomique : Yasmina EL BAHLOUL.Institut Agronomique et Vtrinaire Hassan II :Ahmed BIROUK.Centre National de la Recherche Scientifique et Technique : Mohamed AMAR.Association Des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre : Meddah MEZIANE.Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopration :Azzeddine DAAIF.

  • 5

  • 6

    AVANT-PROPOS ......................................................................................................................................................... 2LISTE DES TABLEAUX ...................................................................................................................................................... 7LISTE DES FIGURES ......................................................................................................................................................... 7RESUME EXECUTIF .......................................................................................................................................................... 10

    PREMIRE PARTIE : PRSENTATION DENSEMBLE ....................................................................................................16

    I. Introduction ................................................................................................................................................ 17II. Contexte national dlaboration de la SPANB ................................................................................................ 20

    II.1. Contexte N

Recommended

View more >