exploration de la fonction rénale. rappels anatomiques systême excréteurcoupe longitudinale du...

Download Exploration de la fonction rénale. Rappels anatomiques Systême excréteurCoupe longitudinale du rein

Post on 04-Apr-2015

108 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Exploration de la fonction rnale
  • Page 2
  • Rappels anatomiques Systme excrteurCoupe longitudinale du rein
  • Page 3
  • Rappels anatomiques - Nphron
  • Page 4
  • Exploration de la fonction rnale Les principales fonctions du rein : excrtion des produits du mtabolisme des protines et des acides nucliques : ure, cratinine, acide urique rgulation de lquilibre hydrolectrolytique et acidobasique; les reins contrlent lquilibre acido basique en agissant de 2 faons : conservations des bicarbonates : permet de maintenir le Ph sanguin dans les limites normales Mais aussi la concentration sanguine de ces ions HCO3- (27 mmol/l)llimination des ions H+ fonction endocrine : synthse derythropotine, de rnine, de1,25 dihydroxycholcalcifrol (Vitamine D)
  • Page 5
  • Exploration de la fonction rnale Exploration de la fonction glomrulaire : Filtration du plasma (140 ml/min) et laboration de lurine primitive Exploration de la fonction tubulaire Ure, clairance de la ure, Cratinine, clairance de la cratinine - Evaluent lefficacit de la filtration (limination de mtabolites) Protinurie, - Evalue lintgrit du filtre glomrulaire Glucosurie, Osmolalit, pH
  • Page 6
  • Exploration de la fonction glomrulaire Dosage de lure Lure sanguine ou plasmatique est un indicateur encore moins fiable de la fonction rnale que la cratinine plasmatique (mais il depends de lapport allimentaire). Taux plasmatique : 2,5 7,5 mmol/L ou 15- 45 mg/dL Le dosage de lure en pratique clinique na dintrt quassoci celui de la cratinine dans le cas dune insuffisance rnale.
  • Page 7
  • Exploration de la fonction glomrulaire Cratininmie / clairance de la cratinine Taux plasmatique : 50 120 mol/L ou 0.8-1.8 mg/dL Clairance = U x V/P (en ml/min) U = conc urinaire mesure sur urines de 24h ; P = conc plasmatique de cratinine ; V = dbit urinaire en ml/min Valeur de rfrence : 90 140 ml/min Une clairance infrieure tmoigne dune insuffisance de la filtration glomrulaire
  • Page 8
  • Protinurie Il existe une protinurie physiologique, non dcelable par les techniques classiques. Si de plus grandes quantits sont dceles (plus de 250 mg /24 heures), cela signifie que la membrane glomrulaire est lse. La protinurie est lune des premires manifestations des affections rnales On peut doser de faon plus spcifique lalbumine urinaire, avec une sensibilit > bandelettes. Dans les conditions normales, le passage dalbumine dans lurine est minime :
  • Page 9
  • Insuffisance rnale aige Perte brutale, en gnral rversible, de la fonction rnale, empchant le maintien de l'quilibre interne de l'organisme Donnes biochimiques de lIRA hyperhydratation globale avec hyponatrmie. L'ure, la cratinine et l'acide urique augmentent dans le sang Les troubles lectrolytiques et de l'quilibre acido-basiques peuvent devenir extrmement graves : Hyperkalimie dangereuse au dessus de 6 mEq/l ; Acidose mtabolique (rtention d'ions H+ qui ne sont plus limins) Traitement en milieu spcialis Les calculs rnaux - Blocage dans les voies urinaires -> coliques nphrtiques
  • Page 10
  • Insuffisance rnale chronique LIRC rsulte de la perte progressive et irreversible de nphrons fonctionnels. Les patients ne prsentent que peu de symptmes tant quils conservent 10% de la capacit fonctionnelle normale (filtration glomrulaire suprieure 15 ml/min). Lapparition des signes cliniques rvle donc souvent un stade trs avanc de la maladie. LIR est un processus insidieux, gnralement dcouvert tardivement. Populations risques : - risque clinique : - diabte type I et II, HTA (1 fois/an), maladies auto-immunes (lupus, sclrodermie) Infections Malformations rnales ou antcdents familiaux - risque li la consommation de mdicaments : lithium, AINS, antalgiques, chimiothrapies,... - exposition professionnelle aux nphrotoxiques (mtaux lourds) - ge (>65 ans)
  • Page 11
  • Insuffisance rnale chronique Un tueur silencieux Troubles du mtabolisme phospho-calcique : Troubles hmatologiques par carence en rythropotine Hypertension artrielle Amylose Hyperuricmie (goutte) Surveillance biologique de linsuffisant rnal: Surveillance de la cratinine Ionogramme plasmatique Calcmie, phosphormie Numration sanguine Surveillance du profil lipidique, ac urique
  • Page 12
  • Le sdiment urinaire lun des procds les plus anciens de la medicine de laboratoire, qui na absolument rien perdu de son importance de nos jours Lexamen de lurine et du sdiment urinaire revt galement dans le cabinet mdical une grande importance grce la simplicit de la mthode et son potentiel dinformation diagnostique. Etapes Prlvement et traitement des chantillons durine Analyse physique de lurine (macroscopique) Examen microscopique du sdiment urinaire Analyse chimique de lurine Ex. bacteriologique
  • Page 13
  • Le sdiment urinaire Prlvement et traitement des chantillons durine La premire urine du matin - examens bactriologiques, pour la dtection dune lgre protinurie Le recueil de lurine de 24 heures - quantifier la protinurie et dterminer la clairance de la cratinine, ou pour documenter une calciurie ou une uricosurie Analyse physique de lurine Quantit VN = 12,5 L 3500 mL (polyurie) Limpidit limpide, trouble (infection; lipidurie; cristallurie) Couleur - lgrement jaune, rouge (hmaturie); brun fonc (bilirubine) Poids spcifique VN =1,0051,030, 1,030 (insuffisance rnale prrnale; liquide de contraste pH, VN = 5,06,0, >6,0 (acidose rnale tubulaire; infection des voies urinaires
  • Page 14
  • Le sdiment urinaire Analyse chimique de lurine Une multitude de substances anorganiques et organiques peut tre dcele dans lurine Les bandelettes-test peuvent comprendre jusqu 10 analyses diffrentes, capables de dceler, en plus de paramtres chimiques (glucose, albumine, hmoglobine, ctones, bilirubine, urobilinogne, nitrites), galement le pH, le poids spcifique, du sang et des leucocytes La dtermination laide de bandelettes-test est semi- quantitative. Dans le sens dune automatisation, les bandelettes- test peuvent aussi tre values de manire photomtrique laide dappareils spciaux, lexploitation demeure cependant semi-quantitative
  • Page 15
  • Analyse chimique de lurine Glucosurie - est dcel sur la bande-test laide de glucoseoxydase, ce test est spcifique du glucose. Un rsultat positif peut indiquer un diabte sucr, ou une glucosurie rnale. faussement positifs peuvent tre provoqus par des produits de nettoyage contenant des peroxydes ou fortement oxydants. faussement ngatifs pourraient tre dus de hautes doses de vitamine C, bien que la plupart des bandelettes-test disponibles actuellement aient limin linfluence de lacide ascorbique. La cetonurie -dactone, dactoactate et dacide -hydroxy- butyrique sont issus du mtabolisme intermdiaire des matires grasses Les ctones se trouvent dans lurine en cas de : ctoacidose diabtique ou alcoolique dtat de faim de vomissements rcidivants
  • Page 16
  • Analyse chimique de lurine - Protinurie normalement dans lurine moins de 30 mg/dL ou 3.5 g/24 h Les protines de Bence- Jones ne sont pas dtectes par la mthode des bandelettes-test. Microalbuminurie - tests spciales peuvent tre dune grande utilit dans la dtection prcoce dune nphropathie diabtique
  • Page 17
  • Analyse chimique de lurine Bilirubine - normal ngatif, + jusqu +++ (hpatite; cirrhose; ictre docclusion) Urobilinogne - normal faiblement positif, + jusqu ++++ (lsion des cellules hpatiques; hmolyse) Nitrite - normal ngatif, positif (infection des voies urinaires)
  • Page 18
  • Examen microscopique du sdiment urinaire aprs centrifugation de lurine Lexamen du sdiment est particulirement utile dans le diagnostic dinfections des voies urinaires, de glomrulonphritides et de nphropathies tubulointerstitielles Un sdiment urinaire normal ne contient que drythrocytes (
  • Page 19
  • Les Leucocytes Tmoigne dune inflammation urinaire VN < 10/mm 3 ou 104/ml Sous entend Polynuclaires Neutrophiles Les autres lignes sont quasi inexistantes dans lurine. Il est peu prs impossible de les identifier sans coloration
  • Page 20
  • Les hmaties VN < 5/mm 3 Si les rythrocytes sont eumorphes, ils sont la plupart du temps issus des voies urinaires excrtrices et leur prsence dans lurine peut signaler des tumeurs, des calculs ou des infections. Des rythrocytes dysmorphes voquent une origine glomrulaire
  • Page 21
  • Les Cellules La prsence de cellules dans le sdiment est le rsultat du renouvellement normal de l'pithlium. Peut etre : pavimenteuse, tubullaire (des tubes), vessicale,
  • Page 22
  • LES CYLINDRES Doviennent - ils ? La majorit de la fraction uromucoprotique de lurine est composde la -- Protine de Tamm-Horsfall -- Cette protine est scrte par la branche ascendante de lanse de Henl Les cylindres sont des lments issus de la polymrisation de cette protine qui pouse la forme du site de formation Cette protine est toujours prsente dans lurine (25-50 mg/24h) Il existe dans lurine des facteurs favorisantsla production de cylindres La prsence dalbumine La stase urinaire La prsence de dbris cellulaires La diminution du taux de filtration glomrulaire Une osmolarit entre 200 et 400 mOsm/l
  • Page 23
  • Les loisdes cylindres Si un cylindre a plus du tiers de sa surface couverte par un lment figur, il prend la nom de cet lment. Dans le cas contraire, on ajoute le terme de hyalo suivi du nom de linclusion.
  • Page 24
  • Les cylindres hyalins et c

Recommended

View more >