août / septembre 2009

of 52 /52
ENVOIS DE PUBLICATIONS CANADIENNES - NUMÉRO DE CONVENTION 40064801 - 625, BOUL. RENÉ-LÉVESQUE OUEST, 15 e ÉTAGE, MONTRÉAL (QUÉBEC) H3B 1R2 DE L’ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC | VOLUME 46 n o 4 | AOûT / SEPTEMBRE 2009 ARTICLE SCIENTIFIQUE Esthétique Amélioration esthétique de dents avulsées puis réimplantées : présentation d’un cas clinique | PAGE 7 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Protéger la clinique dentaire contre la transmission de maladies infectieuses | PAGE 18 Retour sur le rendez-vous 2009 | PAGE 24 Connaître ses choix pour pouvoir prendre une décision éclairée | PAGE 31

Upload: vothu

Post on 05-Jan-2017

280 views

Category:

Documents


5 download

TRANSCRIPT

Env

ois

dE

pub

lic

ati

on

s c

an

ad

iEn

nEs

- n

um

éro

dE

co

nv

Enti

on

400

6480

1 - 6

25, b

ou

l. r

Ené-

lév

Esq

uE

ou

Est,

15e é

tag

E, m

on

tréa

l (q

uéb

Ec) h

3b 1

r2

DE L’ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC | VOLUME 46 no 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

ARTICLESCIENTIFIQUEEsthétiqueAmélioration esthétique de dents avulsées puis réimplantées : présentationd’un cas clinique| PAGE 7. . . . . . . . . . . . . . . . . . .

protéger la clinique dentaire contre la transmission de maladies infectieuses| PAGE 18

retour sur le rendez-vous 2009| PAGE 24

Connaître ses choix pour pouvoir prendre une décision éclairée| PAGE 31

JUILLET 2009

JUILLET 2009

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

Dans le contexte actuel de pandémie du virus A(H1N1), l’Ordre des dentistes a préparé à l’intention de ses membres une boîte à outils qui contient des directives et des conseils visant à contrer la transmission de maladies infectieuses dans les cliniques dentaires.

Ces directives sont fournies à titre de référence pour aider les dentistes et les membres du personnel dentaire à se préparer à toute situation qui exige la mise en place de précautions additionnelles en matière de prévention des infections.

Recommandations

Suivre les pratiques de base habituelles de prévention des infections.

Porter l’équipement de protection personnelle, tel que le masque chirurgical et les verres protecteurs, afin de protéger les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche des éclaboussures ou de la projection de gouttelettes ou d’aérosols.

Si un patient se présente à la clinique avec des symptômes compatibles avec une grippe, reporter toute intervention dentaire non urgente. Lorsqu’une telle situation se présente, vous devez ensuite : Procéder à une désinfection qui se concentrera sur les surfaces non cliniques (chaise, comptoir de la réception et autres) qui auront été touchées par ce patient.

En cas de traitement (intervention urgente seulement), le personnel doit porter le masque N95. Le traitement doit se faire en fin de journée et le personnel doit porter un vêtement protecteur (p. ex., un sarrau). Enlever les vêtements protecteurs et les mettre dans un sac hermétique; idéalement, attendre 48 heures avant de procéder au lavage de façon sécuritaire.

ET ACTION !

Billet compagnon gratuitObtenez un billet compagnon aller-retour gratuit pour Paris, Londres ou Orlando, en adhérant à la carte Platine1 du programme fi nancier pour professionnels de la santé, avant le 31 octobre 2009. La carte Platine vous offre notamment :

> 1,5 point par dollar d’achat.

> Liberté pour échanger vos points et choisir l’agence de voyage.

> Un nouveau programme d’assurances encore plus complet, incluant l’assurance médico-hospitalière.

1. Conditionnel à l’approbation de crédit par la Banque Nationale. La promotion est valide du 1er mai au 31 octobre 2009. Pour les adhésions reçues d’ici le 31 juillet 2009, la dernière date de départ est le 31 mars 2010. Pour les adhésions reçues entre le 1er août et le 31 octobre 2009, la dernière date de départ est le 31 décembre 2010. Cette offre s’adresse aux personnes qui ne détiennent pas une carte Platine MasterCard de la Banque Nationale. Cette promotion s’applique à l’ouverture d’un compte de carte de crédit Platine MasterCard et ne peut être jumelée à aucune autre offre de Voyages Récompenses À la carte et/ou de la Banque Nationale. Il y a une limite d’un billet compagnon gratuit par compte ouvert. Les cartes de crédit sans frais pour étudiants des Programmes fi nanciers sont exclues de cette promotion. Le billet principal et le billet compagnon doivent être réservés en classe économique pour le même itinéraire et les mêmes dates auprès de l’agence dédiée Voyages Récompenses À la carte. Les réservations pour le billet principal et le billet compagnon doivent être faites par le détenteur lui-même. Le billet principal doit être porté au compte Platine, et doit être au nom du détenteur principal de la carte. Le billet principal n’est pas transférable. Les taxes et les frais de services sont à la charge du détenteur. Des périodes d’inadmissibilité s’appliquent. Voyages Récompenses À la carte, une division de Transat Distribution Canada Inc., est détenteur d’un permis du Québec. Les départs peuvent se faire de Montréal, Québec, Toronto, Calgary ou Vancouver, mais toutes les destinations ne sont pas offertes à partir de tous les points de départ. Pour plus de détails, consultez le www.bnc.ca/carteplatine ou informez-vous auprès de Voyages Récompenses À la carte.

bnc.ca/professionnelssante

SPÉCIFICATIONS INFORMATIONS GÉNÉRALES

BLACK CYAN MAGENTA YELLOW0 % 100 %10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % 90 %

PRODUCTION CONTRÔLE QUALITÉRELECTURE OK-1IMAGERIE OKPRÉPRESSE

66441_PUB JODQ.inddDossier : 66441Client : Banque Nationale

Format : 8,375” x 11,125”Couleurs : CMYK Résolution : 300 dpi

Publication : MagazineDate limite : 10/06/2009Autres détails :

Service-Conseil : Alain MailletDirecteur(trice) artistique : Chargé(e) de projet/graphiste : Marie-Claude Leduc

Épreuve : 01Date d’envoi : 29/06/2009

***************************************************************************** SIGNATURES OBLIGATOIRES SUR ÉPREUVES IMPRIMÉES (LASER N/B, COULEUR, ENCAD OU EPSON) *****************************************************************************

Chargé(e) de projets : __________________________________________ Tierce personne : ______________________________________________ Prépresse : _________________________________________________________

*********************************************************************************************** TOUJOURS IMPRIMER CETTE PARTIE À 100 % DE CE FORMAT ***********************************************************************************************

66441_PUB JODQ.indd 1 6/30/09 6:39:45 PM

MOT DE LA PRÉSIDENTE| PAGE 5

ARTICLE SCIENTIFIQUE

Esthétique

Amélioration esthétique de dents avulsées puis réimplantées : présentation d’un cas clinique

| PAGE 7

ARTICLE SCIENTIFIQUEL’étude du génome de la dent permet la découverte de deux protéines – impact sur la santé parodontale

| PAGE 13

L’ORDRE VOUS INFORMELe prix Mérite du CIQ remis au D r Gérald Albert

| PAGE 16

Boîte à outils pour contrer la transmission de maladies infectieuses dans les cliniques dentaires

| PAGE 17

LA FONDATION VOUS INFORMERécipiendaires des bourses et subventions 2009-2010

Le Club des petits déjeuners recherche des bénévoles

| PAGE 23

Publication officielle de l’ ordre des dentistes du QuébecLes opinions exprimées dans le Journal sontuniquement celles des auteurs. Le fait, pour un annonceur, de présenter ses produits ou ses services dans le Journal de l’Ordre des dentistes du Québec ne signifie pas nécessairement qu’ils sont endossés par l’Ordre des dentistes du Québec.

ÉDITEUR

Ordre des dentistes du Québec

RÉDACTRICE EN CHEF

Carole Erdelyon

RÉDACTEUR SCIENTIFIQUE

D r André Prévost

RÉDACTRICE

Nataly Rainville

COORDONNATRICE DE LA PRODUCTIONET PUBLICIT É

Johanne Erdelyon

CONCEPTION GRAPHIQUE ET MISE EN PAGES

Bronx Communications

IMPRESSION

Imprimerie F.L. Chicoine

PRODUCTION

Direction des affaires publiques et des communications

TIRAGE

5 300 exemplaires n Publié 6 fois l’an

ABONNEMENT

Taxes inclusesQuébec / Canada 68,57 $À l’étranger 80,00 $L’unité 10,00 $

Envois de publications canadiennesNuméro de convention 40064801

Tout changement d’adresse doit être signalé à l’adresse suivante :

O RDRE DE S DENTI STES D U Q UÉ BEC

625, boul. René-Lévesque Ouest, 15 e étageMontréal (Québec) H3B 1R2TÉLÉPHONE : 514 875-8511TÉLÉCOPIE U R : 514 875-9049CO U RRIEL : [email protected]

PORT DE RETO U R GARANTI

D ÉPÔ T LÉGAL

Bibliothèque nationale n ISSN : 1718-1569© COPYRIGHT 1981

MEMBRE

SOMMAIRE

JOU R NA L D E L’ O RDR E D ES D ENT IS TE S D U Q U ÉB EC | 3 | VOLUME 46 N O 4 | AO Û T / S EP TEM BR E 2009

DE L’ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC

SOMMAIRE

RETOUR SUR LE RENDE z- VOUS 2009Merci, 11 776 fois!

| PAGE 24

AU TABLEAUBienvenue aux nouveaux diplômés 2009 | PAGE 27

CHRONIQUE DU DSPConnaître ses choix pour pouvoir prendre une décision éclairée

| PAGE 31

FORMATION CONTINUEProgramme de formation dentaire continue 2009-2010

| PAGE 32

NOUVELLES EN BREF| PAGE 36

EN LIGNE | PAGE 38

SECTION ANGLAISE| PAGE 39

PETITES ANNONCES| PAGE 46

À L’AGENDA| PAGE 50

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 5 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

MOT DE LA PRÉSIDENTE

hères collègues, chers collègues,

Tel que je le mentionnais dans un numéro précédent du Journal, les administrateurs ont tenu, plus tôt cette année, un important exercice de réflexion portant principalement

sur la mission de l’Ordre. Comme vous le savez, à sa création en 1974, le Code des professions a défini que la mission des ordres professionnels québécois était la protection du public par l’évaluation de la qualité des soins. Votre ordre professionnel y avait ajouté un volet complémentaire visant la promotion de la santé buccodentaire et du lien que cette dernière exerce sur la santé générale des individus. quoique ces mandats soient déjà très exigeants, les administrateurs ont choisi d’élargir encore davantage la définition de notre mission en y ajoutant un volet portant sur l’accès aux soins dentaires. désormais, la mission de l’Ordre s’articulera donc autour de trois pôles : la promotion de la santé buccodentaire, l’accès de la population aux soins dentaires et la qualité des soins fournis par les dentistes aux québécois. En ce qui a trait à l’accès aux soins, l’Ordre entend assumer pleinement son rôle de vigie, notamment en s’intéressant de plus près à la répartition des effectifs (généralistes et spécialistes) sur l’ensemble du territoire québécois et en tenant compte de déterminants tels l’âge, le sexe, la concentration urbaine et les perspec-tives de retraite des dentistes. Nous travaillerons en concertation avec nos partenaires, les universités et les associations professionnelles pour parer à d’éventuels déséquilibres entre l’offre de soins et les besoins de la population. L’Ordre entend aussi jouer un rôle actif dans la résolution de problématiques liées à l’accès limité de clientèles plus vulnérables à des soins spécifiques, qu’il s’agisse, par exemple, de soins sous anesthésie générale ou encore de services offerts en milieu de soins de longue durée. En ce qui a trait à la qualité des soins, vous savez tous que l’Ordre administre avec succès un vaste programme de surveillance générale de l’exercice. Ce programme constitue une assise importante du lien de

pOUr M’éCrirE : [email protected]

C

DIA

NE

LE

GA

ULT

confiance que nous entretenons avec la population. Conformément à la volonté du conseil d’administration et aux principes de saine gestion, nous procéderons au cours des prochains mois à une évaluation de nos activités de contrôle de la qualité de l’acte afin d’en assurer l’efficacité optimale. Toujours dans une perspective de soutien à la qualité des soins, l’Ordre continuera à mettre à votre disposition des outils d’information afin de vous accompagner d’une façon pertinente et utile.

pour ajouter à l’objectif qualité, les administrateurs de l’Ordre ont récemment élargi le mandat du comité de formation en vue d’accroître la collaboration avec nos facultés de médecine dentaire. Nous voulons nous impliquer davantage dans le dossier de la formation initiale et continue des dentistes. étant donné les curriculums déjà extrêmement chargés et les restric-tions budgétaires avec lesquelles nos facultés doivent composer, nous sommes d’avis que l’Ordre doit jouer un rôle plus actif pour combler ou encadrer les besoins de formation émergents. Les responsabilités que l’Ordre assume sont aussi importantes que nombreuses, et elles s’inscrivent dans un environnement hautement dynamique. Je me réjouis de la capacité de notre organisation à s’adapter aux nouvelles réalités.

bonne rentrée!

DiAnE LEGAuLt, dMd, MbA

… les administrateurs ont choisi d’élargir encore davantage la définition de notre mission en y ajoutant un volet portant sur l’accès aux soins dentaires.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 7 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Am

ÉLIO

RAT

ION

EST

hÉT

IQU

E D

E D

ENTS

AvU

LSÉE

S p

UIS

RÉI

mp

LAN

TÉES

: p

RÉS

ENTA

TIO

N D

’UN

CA

S C

LIN

IQU

E

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

Amélioration esthétique de dents avulsées puis réimplantées : présentation d’un cas cliniqueAnne-Marie Hébert, dMd1

Monique Landry, dds2

Annie J. st-georges, dMd, M.s.3

. . . . . . . . . . . . . . . . Introductionil arrive à l’occasion que le dentiste soit confronté à un cas d’avulsion dentaire. L’avulsion est définie comme une perte de la dent de son alvéole à la suite d’un traumatisme résultant, par exemple, d’une chute ou d’un coup reçu au visage ou à la bouche. L’avulsion est un traumatisme dentaire qui affecte principalement la pulpe, le ligament parodontal, la gencive et parfois même l’os alvéolaire1. Le pronostic d’une dent avulsée et réimplantée dépend principalement de l’intervention d’urgence qui a été effectuée dans les premières minutes suivant le traumatisme2, 5-7. En effet, le temps entre l’avulsion et la réimplanta-tion, le milieu de conservation de la dent ainsi que le type d’attelle utilisé et la durée de la contention sont tous des facteurs clés qui influen-cent le succès de la réimplantation dentaire6, 8. de plus, l’état des cellules du ligament parodontal au moment de la réimplantation influencera grande-ment le pronostic de la dent7. Tous ces facteurs, lorsque favorables, entraînent une ostéogenèse rapide au niveau de l’alvéole favorisant l’ankylose de la dent. Cependant, l’ankylose dentaire peut amorcer la résorption radiculaire9. En effet, la résorption externe est un phénomène post-

1 dentiste généraliste, cabinet privé, Montréal, québec, Canada (au moment de la réalisation du cas en février 2009 : étudiante au 1er cycle, Faculté de médecine dentaire, Université de Montréal)

2 dentiste généraliste et chargée de clinique, département de dentisterie de restauration, Faculté de médecine dentaire, Université de Montréal; cabinet privé, Montréal, québec, Canada

3 professeure agrégée et chef du service clinique de dentisterie opératoire, département de dentisterie de restauration, Faculté de médecine dentaire, Université de Montréal

RÉS

UM

É

Cet article présente l’approche avec laquelle une amélioration esthétique a été effectuée à l’aide de facettes directes en résine composite dans un cas de résorption radiculaire externe importante faisant suite à l’avulsion et à la réimplan-tation de trois incisives permanentes n’ayant reçu aucun traitement canalaire.

MOTS CLÉS

Avulsion

Résorption radiculaire

externe

Facette de composite

traumatique fréquent à la suite de l’avulsion dentaire, qui peut malheureusement conduire à la perte de la dent2-4. dans la littérature, il est rapporté que les personnes ayant subi une avulsion suivie d’une réimplantation sont non seulement atteintes physiquement mais aussi psychologiquement, puisqu’elles peuvent développer certaines craintes. En effet, ces personnes sont souvent beaucoup plus inquiètes des conséquences esthétiques résultant de cette expérience traumatisante que des problèmes de santé généraux que leur traumatisme aurait pu leur causer10-13. À partir du moment où un patient nécessite une restauration aux fins esthétiques sur une dent ayant fait avulsion quelques années auparavant, une panoplie de questions viennent à l’esprit, à savoir : L’accident a eu lieu il y a combien d’années? Y a-t-il présence de résorption externe? Cette résorption est-elle stable ou semble-t-elle se

FIguRes 1 | photographies pré-opératoires du cas

Am

ÉLIO

RAT

ION

EST

hÉT

IQU

E D

E D

ENTS

AvU

LSÉE

S p

UIS

RÉI

mp

LAN

TÉES

: p

RÉS

ENTA

TIO

N D

’UN

CA

S C

LIN

IQU

E

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 8 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

poursuivre? quel est le pronostic de cette dent? Est-ce possible de la restaurer? si oui, comment? il est important pour un dentiste de savoir comment gérer ce type de situation afin d’effectuer un traitement optimal pour le patient tout en minimisant les risques de déclencher, à nouveau, la résorption externe. plusieurs études se sont penchées sur l’avulsion dentaire, mais bien peu ont exposé des cas où des restaurations avaient été nécessaires afin d’améliorer l’esthétique du patient. Les cas de réimplanta-tion dentaire n’ayant pas reçu de traitement canalaire sont encore plus rares dans la littérature. Ceci peut s’expliquer par le meilleur pronostic des dents réimplantées lorsqu’elles sont traitées endodontiquement14, 15. Cet article présente l’approche avec laquelle un traite-ment dentaire a été effectué à l’aide d’une technique de facettes directes en résine composite, dans un cas de résorption externe importante faisant suite à l’avulsion et à la réimplantation de trois incisives supérieures permanen-tes n’ayant reçu aucun traitement canalaire, et ce, dans le but d’améliorer l’esthétique.

Présentation du cas cliniqueUne patiente s’est présentée à la clinique dentaire de l’Université de Montréal : elle avait pour plainte principale la malposition de ses quatre incisives supérieures anté-rieures fiGurEs 1a, 1b et 1c . Les radiographies rétroalvéolaires des dents 1.2, 1.1 et 2.1 montraient clairement la résorption radiculaire avan-cée des racines fiGurEs 2a, 2b et 2c . En investiguant davantage, la patiente mentionne que les dents ont été avulsées en 1988 à la suite d’un accident de planche à neige alors qu’elle était âgée de 10 ans. Les dents ont rapidement été retrouvées, puis les secouristes les ont replacées dans les alvéoles. Une fois la patiente rendue à l’hôpital, le dentiste de garde a placé une attelle de

1a

sourire complet

1b

Vue intraorale

1c

Vue occlusale

FIguRes 2 | Clichés rétroalvéolaires des dents antérieures supérieures montrant une résorption radiculaire importante

2a

dents 1.2 et 1.1

2b

dents 1.1 et 2.1 dents 2.1 et 2.2

2c

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 9 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Am

ÉLIO

RAT

ION

EST

hÉT

IQU

E D

E D

ENTS

AvU

LSÉE

S p

UIS

RÉI

mp

LAN

TÉES

: p

RÉS

ENTA

TIO

N D

’UN

CA

S C

LIN

IQU

E

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

contention. pendant près de trois mois, la patiente a été suivie régulièrement au centre hospitalier universitaire sainte-Justine de Montréal. L’apex des dents n’étant pas complété au moment de l’accident, aucun traitement de canal n’a été effectué. À l’époque, le dentiste traitant donnait un pronostic maximal de 10 ans à ces dents. Vingt ans plus tard, les incisives sont toujours présentes et la patiente souhaite corriger l’esthétique de ses dents antérieures. Avant de proposer un traitement esthétique à la patiente, quelques éléments se devaient d’être vérifiés. Tout d’abord, à l’examen clinique, les dents étaient vivantes, asymptomatiques et ne présentaient aucune mobilité. il y avait une facette de composite grisâtre sur la dent 1.2. À la percussion, les dents traumatisées émettaient le son caractéristique de dents ankylosées. En protrusion, les dents 1.1 et 4.1 ainsi que les dents 2.1 et 3.1 étaient en contact. En latéralité, la patiente présentait une fonction canine bilatérale. La patiente n’avait pas d’habitudes parafonctionnelles et elle portait une attention particulière à ne pas croquer à l’aide de ces dents. Elle démontrait une bonne hygiène buccale et la couleur de ses dents, lorsque déterminée à l’aide du guide classique Vita, s’approchait de A2. À l’examen radiologique, les dents avulsées montraient un ratio couronne/racine d’environ 3:1. sur ces clichés, l’espace occupé par le ligament parodontal était significa-tivement réduit, ce qui confirmait l’ankylose dentaire. En comparant avec des clichés rétroalvéolaires pris en 2005, la résorption radiculaire externe apicale ne semblait pas avoir progressé.

Plan de traitement proposé et consentement éclairéAprès l’analyse des données cliniques et radiologiques, peu d’options de traitement étaient envisageables. il faut se rappeler que le but premier de l’intervention était d’ordre esthétique, mais que le traitement se devait d’être le moins traumatisant possible afin d’éviter d’aggraver la résorption radiculaire externe. L’orthodontie ainsi que la prothèse partielle fixe n’ont pas été envisagées comme possibilités de traitement. Ne voulant pas tailler inutilement les dents, les facettes de porcelaine n’ont pas été retenues. il a donc été proposé à la patiente de faire la correction esthétique des quatre incisives antérieures supérieures à l’aide de facettes en résine composite.

Les facettes en résine composite semblaient être le meilleur choix de restauration puisqu’elles sont conserva-trices et que la préparation de la dent, lorsque nécessaire, est minime. Aussi, elles sont relativement moins coûteuses tout en procurant d’excellentes propriétés physiques, une bonne intégrité marginale ainsi qu’un résultat très esthé-tique16, 17. de plus, en comparaison avec les facettes de porcelaine, les facettes de composite sont beaucoup moins abrasives pour la dentition antagoniste et le risque de fracture est beaucoup moins élevé16-18. Un autre point intéressant avec les facettes en résine composite est qu’il est possible d’effectuer toute réparation éventuelle en bouche, et ce, sans modifier l’esthétique ni les propriétés mécaniques du matériau16. Afin de donner une bonne idée à la patiente du résultat final qu’il était possible d’obtenir, un modèle d’étude a été réalisé à partir d’une empreinte en alginate. Un cirage diagnostique a été fait sur ce modèle, puis une gouttière transparente a été confectionnée à partir d’une feuille de vinyle mince ramollie et adaptée sous vide. puis, en plaçant une mince couche de résine composite à l’intérieur de la surface buccale de la gouttière et en insérant cette dernière dans la bouche de la patiente, il a été possible, après polymérisation du composite et retrait de la gouttière, de montrer rapidement à la patiente la transformation plausible de ses dents. La patiente a accepté le traitement après les explications données concernant les risques, tant du côté des dents que du côté des facettes de résine composite. de plus, les limites ainsi que les avantages et les désavantages du traitement lui ont été expliqués.

Réalisation du traitement esthétiqueLa technique s’est déroulée en deux étapes, soit la modifi-cation des centrales supérieures dans un premier temps, puis des latérales à un second rendez-vous. Le travail effectué a été similaire pour chacune des dents. La patiente a d’abord été anesthésiée pour son confort avec 0,9 ml de lidocaïne (Xylocaïne 2 %, 1:100 000) par infiltration buccale des incisives en cause. À l’aide de fraises diamantées 8850.014 (brasseler, é.-U.), la surface buccale de chacune des dents a été rafraîchie, c’est-à-dire qu’environ 0,2 mm de substance dentaire a été enlevé dans le but de favoriser l’adhésion du matériel obturateur à de l’émail dépourvu de sa couche aprismatique et hyperfluorée. Les surfaces proximales ont été laissées

Am

ÉLIO

RAT

ION

EST

hÉT

IQU

E D

E D

ENTS

AvU

LSÉE

S p

UIS

RÉI

mp

LAN

TÉES

: p

RÉS

ENTA

TIO

N D

’UN

CA

S C

LIN

IQU

E

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 10 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

FIguRes 3 | photographies post-opératoiresdu cas complété

intactes, à l’exception des surfaces distales de la dent 2.1 et mésiales de la dent 2.2 qui ont été légèrement dépolies dans le but de fermer le diastème qui s’y trouvait. Les bouts incisifs ont également été rendus rugueux afin d’allonger les dents. Au gingival, les préparations se sont terminées en ligne de finition afin de demeurer dans l’émail. sur la dent 1.2, l’ancienne facette de composite a été complè-tement enlevée, pour ensuite dépolir la surface buccale. Une fois les préparations terminées, une corde à rétracter numéro 000 (Ultrapak Cord, Ultradent products inc.) a été placée au niveau du sulcus buccal des dents pour minimiser la contamination par le liquide crévi-culaire et faciliter l’accès au niveau gingival. Les dents adjacentes à celle où la résine composite allait être appliquée ont été protégées à l’aide de matrices transpa-rentes maintenues à l’aide d’un coin de bois. par la suite, les surfaces dentaires ont été mordancées pour une durée de 30 secondes en utilisant de l’acide phosphorique 37 % (3M/EspE), puis rincées et asséchées. Un adhésif amélo-dentinaire (single bond plus, 3M/EspE) a été appliqué en respectant les recommandations du manufac-turier, puis polymérisé pendant 20 secondes à l’aide d’une lampe halogène à polymérisation conventionnelle (spectrum 800, dentsply/Caulk). Une première couche de résine composite à nanoparti-cules de couleur A2-body (Filtek supreme plus, 3M/EspE) a été étendue de manière à recouvrir uniformément les surfaces dentaires à modifier, tout en prenant soin d’allonger les bouts incisifs et d’uniformiser l’alignement buccal des dents. Une fois les contours désirés obtenus, cette première couche a été polymérisée pendant 40 secondes. Une deuxième couche de résine composite, plus translucide et de couleur A1-Enamel, a été superposée à la première en prenant soin d’en appliquer une plus grande quantité à l’incisif, puis elle a été polymérisée pendant 40 secondes. L’ajustement de la forme de contour et de l’occlusion a été exécuté à l’aide d’une fraise au carbure H48L.010 (brasseler, é.-U.). L’ablation des excès gingivaux a quant à elle été réalisée avec une fraise ET3-008 (brasseler, é.-U.). par la suite, les embrasures sous les contacts proximaux ont été polies en utilisant des bandes sablées soft-Lex (3M/EspE), tandis que les surfaces buccales ont été parfaites grâce à l’utilisation de disques à polir soft-Lex (3M/EspE). Le lustre final des restaurations a été obtenu en se servant des pâtes à polir prisma-gloss fine et extra-fine (dentsply/Caulk).

Une fois les facettes de composite terminées, le meulage sélectif du bout incisif des canines supérieures a été jugé nécessaire. En effet, les incisives ayant changé de morphologie, les canines ont été arrondies à l’aide d’une fraise H48L.010 afin de s’harmoniser avec les nouveaux contours des dents restaurées. Ainsi, en diminuant la longueur des dents 1.3 et 2.3, l’effet de la « courbe inversée du sourire » a grandement été réduit, ce qui a donné un résultat beaucoup plus esthétique

fiGurEs 3a, 3b et 3c .

sourire complet

Vue intraorale

Vue occlusale

3a

3b

3c

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 11 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Am

ÉLIO

RAT

ION

EST

hÉT

IQU

E D

E D

ENTS

AvU

LSÉE

S p

UIS

RÉI

mp

LAN

TÉES

: p

RÉS

ENTA

TIO

N D

’UN

CA

S C

LIN

IQU

E

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

ConclusionLa première impression que les clichés rétroalvéolaires laissaient entrevoir que le pronostic des trois incisives avulsées et réimplantées était très pauvre. Cet article a démontré qu’il est possible d’intervenir auprès de ces patients qui ont souffert d’un important traumatisme dentaire ayant laissé, entre autres, un problème d’ordre esthétique. plus d’un mois après la fin des traitements, lors d’un rendez-vous de contrôle, la patiente était toujours très satisfaite du résultat final. il faudra, à partir de maintenant, suivre la patiente tous les six mois afin de s’assurer de la stabilité de la situation, et ce, tant sur le plan dentaire que sur le plan des restaurations. seul l’avenir pourra nous dire si l’objectif premier de ce traitement a été atteint, c’est-à-dire d’avoir créé une harmonie dentaire pour cette patiente tout en minimisant les risques de perte des dents hypothéquées à la suite du traumatisme dentaire qu’est l’avulsion.

DeMAnDe De tIRés à PARt

dre Annie st-georges, dMd, M.s.département de dentisterie de restaurationUniversité de MontréalC.p. 6128, succursale Centre-villeMontréal (québec) H3C [email protected]

PRoDuIts – MAnufACtuRIeRs

3M/EspE dental products, st. paul, MN 55144-1000, UsA

brAssELEr UsA, One brasseler boulevard, savannah, georgia 31419, UsA

dENTspLY international inc., World Headquarters susquehanna Commerce Center, 221 West philadelphia street, York, pA 17405-087, UsA

ULTrAdENT products inc., 505 West 10200 south, south Jordan, UT 84095, UsA

ViTA Zahnfabrik H. rauter gmbH & Co., Kg postfach 1338 d-79704, bad säckingen, germany

RéféRenCes BIBLIoGRAPhIQues

1. polat Zs, Tacir iH. Esthetic rehabilitation of avulsed-replanted anterior teeth: a case report. Dent Traumatol 2008 Jun; 24(3) : e385-9.

2. Andersson L, bodin i, sorenson s. progression of root resorption following replantation of human teeth after extended extraoral storage. Endo Dent Traumatol 1989; 5 : 38-47.

3. Andreasen JO, borum MK, Jacobsen HL, Andreasen FM. replantation of 400 avulsed permanent incisors. 4. Factors related to periodontal ligament healing. Endo Dent Traumatol 1995; 11 : 76-89.

4. barett EJ, Kenny dJ. survival of avulsed permanent maxillary incisors in children following delayed replantation. Endo Dent Traumatol 1997; 13 : 269-75.

5. Andersson L, bodin i. Avulsed human teeth replanted within 15 minutes – a long term clinical follow-up study. Endo Dent Traumatol 1990; 6 : 37-42.

6. Andreasen JO, Andreasen FM. Textbook and color atlas of traumatic injuries to the teeth, 3rd ed. Copenhagen : Munksgaard; 1994.

7. Trope M. Clinical management of the avulsed tooth. Dent Clin North Am 1995; 39 : 93-112.

8. barett EJ, Kenny dJ, Avulsed permanent teeth: a review of the literature and treatment guidelines. Endo Dent Traumatol 1997; 13 : 153-63.

9. Andreasen JO, Kristerson L. The effect of extra-alveolar root filling with calcium hydroxide upon periodontal healing after replantation of mature permanent incisors in monkey. J Endo 1981; 17 : 349-54.

10. gutmann JL, gutmann MsE. Cause, incidence and prevention of trauma to teeth. Dent Clin North Am 1995; 39 : 1-112.

11. Maiwald HT. Therapy for fractured crown of juvenile permanent teeth. Dtsch Stomatol 1990; 40 : 426-7.

12. garcia-godoy F. reasons for traumatic injuries to teeth in swedish children living in an urban area. Swed Dent J 1990; 14 : 115-22.

13. garcia-godoy F. reasons for seeking treatment after traumatic dental injuries. Endod Dent Traumatol 1989; 5 : 180-1.

14. Andreasen JO, Hjørting-Hansen E. replantation of teeth: i. radiographic and clinical study of 110 human teeth replanted after accidental loss. Acta Odont Scand 1966; 24 : 263-86.

15. Andreasen JO, Hjørting-Hansen E. replantation of teeth: ii. Histological study of 22 human anterior teeth replanted in human. Acta Odontol Scand 1966; 24 : 287-306.

16. Magne p, besler UC. porcelain versus composite inlays/onlays: effects of mechanical loads on stress distribution, adhesion and crown flexure. Int J Periodontics Restorative Dent 2003; 23 : 543-55.

17. Nakamura T, imanishi A, Kashima H, Ohyma T, igashi s. stress analysis of meta-free polymer crowns using the three-dimensional finite element method. Int J Prosthodont 2001; 14 : 401-5.

18. Ku CW, park sW, Yang Hs. Comparison of the fracture strength of metal-ceramic crowns and three ceromer crowns. J Prosthet Dent 2002; 88 : 170-5.

Les indispensables

Tout propriétaire d’un cabinet dentaire doit s’entourer d’une

équipe solide de conseillers, y compris de spécialistes en

assurance et en placement.

Les conseillers de CDSPI servent exclusivement les professionnels

dentaires ; ils sont donc au courant des solutions qui répondent

aux besoins uniques des dentistes. Ils connaissent la couverture

intégrale du cabinet et de responsabilité civile visant à protéger

votre cabinet contre les risques qui le menacent. De plus, ils savent

quelles sont les stratégies de placement qui vous permettront de

bien gérer votre argent.

Pour obtenir des conseils personnalisés touchant votre cabinet,

parlez-en à un conseiller qui est le mieux placé pour vous comprendre.

1 877 293-9455Communiquez avec un conseiller agréé au CDSPI Services consultatifs Inc. (des restrictions s’appliquent)

Le Régime d’assurance et le Programme de placement sont des avantages membres de l’ADC et des associations dentaires provinciales coparrainantes et sont administrés par CDSPI.

L E S D E N T I S T E S E N P R E M I E R

08-185 07/09

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 13 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

L’ÉT

UD

E D

U g

ÉNO

mE

DE

LA D

ENT

pER

mET

LA

DÉC

OU

vER

TE D

E D

EUx

pR

OTÉ

INES

– Im

pACT

SU

R L

A S

AN

TÉ p

AR

OD

ON

TALE

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

L’étude du génome de la dent permet la découverte de deux protéines – impact sur la santé parodontale

potvin-Lapointe, s. (dMd)1

Nishio, C. (dds, ph. d.)1

Wazen, r. (ph. d.)1 Macedo Crivelini, M. (dds, ph. d.)1, 3

Moffatt, p. (ph. d.)1, 2 Nanci, A. (ph. d.)1*

u cours des dernières années, diverses initiatives de décodage ont généré une vaste quantité d’informations sur le génome de certains animaux

et de l’homme. Le génome est l’ensemble du matériel génétique d’un individu ou d’une espèce contenant les séquences d’AdN codantes pour les protéines produites par les cellules. Collectivement, l’ensemble des protéines représente le protéome d’une cellule. Celui-ci est sub-divisé en diverses sous-catégories, dont le sécrétome qui regroupe les protéines destinées à la membrane cellulaire ou à être relâchées à l’extérieur de la cellule. Ces dernières, dites « protéines sécrétées », sont capitales puisqu’elles régulent d’importantes activités cellulaires telles la différenciation et la communication intercellulaire, et qu’elles établissent aussi l’environnement dans lequel les cellules vivent. La découverte de nouvelles protéines nous permet non seulement de mieux comprendre le fonctionnement normal du corps, mais aussi de comprendre l’implication de ces protéines dans la maladie, permettant ainsi d’envisager de nouveaux médicaments ou de nouvelles approches thérapeutiques. Les protéines sécrétées, en particulier, représentent de bonnes cibles thérapeutiques; étant présentes dans l’environnement extracellulaire, elles sont davantage accessibles.

1 département de stomatologie, Faculté de médecine dentaire, Université de Montréal, Montréal, québec, Canada2 Hôpital pour enfants shriners, Montréal, québec, Canada3 département de pathologie, Faculté de dentisterie, Université d’état Araçatuba, são paulo

MOTS CLÉS

Amélotine

Apin

Épithélium de jonction

Tissu parodontal

RÉS

UM

É

Cet article a pour objectif d’informer les dentistes de certaines avancées en médecine dentaire découlant de la recherche en génomique. Le Laboratoire de recherche sur les tissus calcifiés et les biomatériaux de la faculté de médecine dentaire de l’université de Montréal étudie présentement deux nouvelles protéines qui pourraient éventuellement avoir un impact majeur sur la pratique de la profession. L’une d’entre elles promet des applications dans le domaine de la santé parodontale.

récemment, notre groupe a exploité une approche génomique permettant de cribler sélectivement le sécré-tome dans le but d’identifier les protéines produites par les améloblastes – cellules qui forment l’émail de la dent. plusieurs nouveaux gènes furent ainsi identifiés, mais une attention particulière a été portée à deux d’entre eux, l’« amélotine » et l’« apin » (ce dernier est aussi connu sous le nom d’« OdAM »). situés sur le même chromo-some, tous deux font partie d’un groupe de gènes ayant évolué à partir d’un ancêtre commun. Ce groupe de gènes encode pour des protéines qui stabilisent les ions de calcium et de phosphate dans divers fluides corporels et qui guident de façon structurée la déposition de sels minéraux dans les tissus calcifiés2.

A. . . . . . . . . . . . . . . . .

FIguRe 1 |

(A) structure histologique de la jonction dentinogingivale de rat. (b, C) préparations histochimiques pour la détec-tion des protéines par immunofluorescence. (b) Amélotine (AMTN) est présente à l’interface entre l’épithélium de jonction (EJ, flèches) et l’émail où se retrouve une lame basale atypique. ici, l’émail apparaît comme un espace (EA) dû à la déminéralisation de la dent lors de la préparation histologique. (C) Apin est détectée à cette interface, mais également parmi les cellules de l’EJ. Eg : épithélium gingival; TC : tissu conjonctif.

L’ÉT

UD

E D

U g

ÉNO

mE

DE

LA D

ENT

pER

mET

LA

DÉC

OU

vER

TE D

E D

EUx

pR

OTÉ

INES

– Im

pACT

SU

R L

A S

AN

TÉ p

AR

OD

ON

TALE

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 14 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Contrairement aux autres protéines connues de l’émail qui sont produites au cours de sa phase de formation, l’amélotine et l’apin sont sécrétées plus tard durant la phase de maturation, pendant laquelle l’émail acquiert sa dureté maximale. puisque l’amélotine et l’apin ne se retrouvent pas dans la matrice organique de l’émail, elles ne sont pas considérées comme des protéines de l’émail proprement dites. des études d’immunolocalisation ont permis d’identifier l’amélotine comme étant l’une des composantes de la lame basale atypique se trouvant à l’interface entre les améloblastes et l’émail durant la phase de maturation3. La distribution d’apin est plus complexe, mais elle aussi semblerait être associée à cette lame basale4 dont la composition véritable reste encore à déterminer. L’amélotine et l’apin pourraient jouer un rôle dans l’adhésion des cellules de l’organe de l’émail à la surface de l’émail durcissant et ainsi avoir un impact majeur sur sa minéralisation. il est possible que ces deux protéines, en raison de leur localisation commune, puissent interagir. L’amélotine et l’apin, uniques en composition, sont aussi exprimées de façon marquée par l’épithélium de jonction fiGurE 1 1. quoiqu’inattendue, cette découverte n’est pas surprenante. En effet, l’organe de l’émail, dit réduit, participe à la formation de l’épithélium de jonction lorsque la dent perce l’épithélium buccal pour faire éruption dans la cavité buccale. rappelons que

l’épithélium de jonction se trouve sous la crevasse gingi-vale et qu’il sert à attacher la gencive à la dent, permettant ainsi d’isoler le parodonte de la cavité buccale fiGurE 1a . L’amélotine fiGurE 1b et l’apin fiGurE 1c ont été immunodétectées à l’interface, entre l’épithélium de jonction et la surface de la dent, où l’on retrouve une lame basale semblable à celle de l’organe de l’émail au stade de maturation. il a été suggéré que l’amélotine et l’apin pourraient participer à l’adhésion de l’épithélium à la dent3. L’épithélium de jonction est la première ligne de défense contre la maladie parodontale5. donc, en favori-sant l’intégrité de l’attache épithéliale, l’amélotine et l’apin sembleraient jouer un rôle important dans le maintien de la santé parodontale. Tel que mentionné plus haut, la distribution d’apin est plus complexe et intrigante que celle d’amélotine. En plus de se retrouver à l’interface entre l’épithélium de jonction et la surface de la dent, l’apin est aussi présente parmi les cellules de cet épithélium fiGurE 1b . il faut ici souligner qu’avant le clonage du gène d’apin dans notre laboratoire, un fragment de la protéine, alors inconnue, avait été isolé à partir de la substance amyloïde calcifiée des tumeurs épithéliales odontogènes calcifiantes (pindborg)6. Nos études immunohistochimiques ont effectivement confirmé la présence de la protéine complète dans ces tumeurs

fiGurE 2 . d’autres études plus récentes ont démontré que l’apin est produite en grande quantité dans diverses

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 15 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

L’ÉT

UD

E D

U g

ÉNO

mE

DE

LA D

ENT

pER

mET

LA

DÉC

OU

vER

TE D

E D

EUx

pR

OTÉ

INES

– Im

pACT

SU

R L

A S

AN

TÉ p

AR

OD

ON

TALE

ARTICLE SCIENTIFIQUEARTICLE SCIENTIFIQUE

tumeurs d’origine épithéliale, notamment dans le carci-nome du poumon, du sein, du col de l’utérus et de l’estomac7, 8, et se retrouve dans le sang des patients atteints8. Malheureusement, les recherches actuelles n’ont pas encore certifié si l’expression d’apin dans ces tumeurs est une coïncidence ou si la protéine/le gène pourrait bel et bien être un facteur étiologique de ces carcinomes pouvant aider à leur diagnostic et à leur pronostic. puisque l’épithélium de jonction se distingue des autres épithéliums en étant incomplètement différencié, et comme les tumeurs se forment à partir de cellules normales qui se dédifféren-cient, on pourrait avancer que l’apin joue un rôle sur la détermination de l’état cellulaire. Cette possibilité est très excitante, car elle ouvrirait la porte à la modulation de l’état des cellules souches présentes dans l’épithélium de jonction et dans le parodonte, laissant ainsi entrevoir la régénération complète de tissus parodontaux. En résumé, nos études ont identifié deux nouvelles composantes de l’épithélium de jonction dont le méca-nisme d’attache à la surface de la dent est encore inconnu et qui représente la première ligne de défense contre la maladie parodontale. Le rôle exact de ces deux protéines, l’amélotine et l’apin, reste encore à élucider. Cependant, les données émergentes suggèrent qu’au moins l’une d’entre elles – l’apin – pourrait avoir un impact important sur la pratique de la médecine et de la médecine dentaire

factuelle. On espère qu’elles pourront éventuellement contribuer au diagnostic, à la prévention et au traitement de la maladie parodontale, ainsi qu’à la régénération des tissus parodontaux.

* Antonio Nanci Laboratoire de recherche sur les tissus calcifiés et les biomatériaux département de stomatologie Faculté de médecine dentaire Université de Montréal C.p. 6128, succursale Centre-ville Montréal (québec) H3C 3J7 Tél. : 514 343-5846 Téléc. : 514 343-2233 Courriel : [email protected]

ReMeRCIeMents

Ces études ont été subventionnées par les instituts de recherche en santé du Canada et par le Fonds de la recherche en santé du québec.

RéféRenCes BIBLIoGRAPhIQues

1 Moffatt p, smith CE, sooknan r, st-Arnaud r, Nanci A. identifica-tion of secreted and membrane proteins in the rat incisor enamel organ using a signal-trap screening approach. Eur J Oral Sci 2006; 114 : 139-146.

2 Nanci A. Ten’s Cate Oral histology. 7th ed. st-Louis : Mosby, 2007 : 432.

3 Moffatt p, smith C, st-Arnaud r, simmons C, Wright JT, Nanci A. Cloning of rat amelotina and localization of the protein to the basal lamina of maturation stage ameloblasts and junctional epithelium. Biochem J 2006; 399 : 37-46.

4 Moffatt p, smith C, st-Arnaud r, Nanci A. Characterization of Apin, a secreted protein highly expressed in tooth associated epithelia. J Cell Biochem 2008; 103 : 941-956.

5 bidault p, Chandad F, grenier d. systemic antibiotic therapy in the treatment of periodontitis. J Can Dent Assoc 2007; 73 : 515-520.

6 solomon A, Murphy C, Weaver K, Weiss dT, Hrncic r, Eulitz M, donnell rL, sletten K, Westermark g, Westermark p. Calcifying epithelial odontogenic (pindborg) tumor-associated amyloid consists of a novel human protein. J Lab Clin Med 2003; 142 : 348-355.

7 Aung pp, OUE N, Mitani Y, Nakayama H, Yoshida K, Noguchi T, bosserhoff AK, Yasui W. systematic search for gastric cancer- specific genes based on sAgE data: melanoma inhibitory activity and matrixmetalloproteinase-10 are novel prognostic factors in patients with gastric cancer. Oncogene 2006; 25 : 2546-2557.

8 Kestler dp, Foster Js, Macy sd, Murphy CL, Weiss dT, solomon A. Expression of odontogenic ameloblast-associated protein (OdAM) in dental and other epithelial neoplasms. Mol Med 2008; 14 : 318-26.

FIguRe 2 |

Marquage par immunofluorescence d’une biopsie de tumeur de pindborg humaine montrant la présence d’apin.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 16 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

L’ORDRE VOUS INFORME

Les membres du comité prix hommage de l’Ordre des dentistes du québec invitent à nouveau les associations et organismes dentaires à soumettre des candidatures pour le prix hommage 2010. Les formulaires de mise en candidature doivent être accompagnés du curriculum vitæ du candidat et d’un résumé de ses principales réalisations. Les organismes peuvent se procurer des formulaires auprès de madame Angélique Courchesne, de l’Ordre des dentistes du québec, en appelant au 514 875-8511. Les candidatures doivent être reçues au plus tard le 8 janvier 2010. plusieurs dentistes consacrent une somme considérable de temps et d’efforts pour contribuer à la qualité des soins dentaires offerts aux québé-cois. Le comité prix hommage tient à

COmITÉ D’ÉThIQUE ET DE DÉONTOLOgIE –APPEL DE CANDIDATURES Le comité d’éthique et de déonto-logie a pour mandat de mener des études et de formuler des recom-mandations à l’égard d’enjeux soumis par le conseil d’adminis tration relativement à des problé matiques d’ordre éthique et déontologique. En novembre prochain, le conseil d’administration procédera à la nomination de nouveaux membres de ce comité. si vous êtes intéressé à soumettre votre candidature pour en faire partie, veuillez adresser une demande écrite à l’Ordre à l’attention de Me Caroline daoust, directrice générale et secrétaire, au plus tard le 2 octobre 2009.

pRIx hOmmAgE 2010 –APPEL DE CANDIDATURES

LE pRIx mÉRITE DU CIQ REmIS AU Dr gÉRALD ALBERTLe 25 mai, le Conseil interprofession-nel du québec (Ciq) a décerné le prix Mérite du Ciq au dr gérald Albert pour sa contribution remarquable à la profession. La remise de cette distinction a eu lieu lors de l’assemblée générale de l’Ordre des dentistes du québec. Toutes nos félicitations!

connaître ces personnes qui n’ont pas souvent l’occasion d’occuper l’avant-scène. Merci de nous permettre de leur donner la reconnaissance qu’ils méritent.

L’ORDRE VOUS INFORME

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 17 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Nomination d’un Fellow honoraire

Le dr Camille patenaude a été intronisé à titre de Fellow honoraire de l’Académie dentaire du québec (Adq) lors d’un souper officiel qui a eu lieu en mai dernier. L’Adq le félicite de cette nomination et lui souhaite la plus cordiale bienvenue.

Résumé de l’atelier présenté aux Journées dentaires 2009

surveillez le prochain numéro du Journal : vous pourrez y lire un article qui résumera les discussions tenues pendant l’atelier de l’Adq intitulé « L’avenir de la pratique de la médecine dentaire au québec ».

Nouveau conseil d’administration

Voici la liste des membres élus qui formeront le conseil d’administration de l’Adq pour les deux prochaines années :

dr david Kozloff, présidentdr Marc boucher, vice-président dr Victor J. Legault, secrétaire- trésorierdr Arto demirjian, président sortantdr Jacques boileau, conseillerdr Normand brien, conseillerdr barry dolman, conseillerdr Hubert r. Labelle, conseiller

CONfÉRENCES AUpRèS DES AîNÉS

En novembre 2007, le Conseil des aînés et l’Ordre des dentistes du québec (Odq), avec l’appui financier de la Fondation de l’Odq, décidaient de collaborer à la mise sur pied d’une série de conférences ayant pour thème la santé buccodentaire des aînés. Ce vaste projet, qui a pris fin le 31 mai dernier, s’est avéré un franc succès. Au total, 25 conférences ont été animées par des membres de l’Odq dans diverses régions du québec. Ces conférences ont suscité un grand intérêt auprès des aînés qui y ont assisté, comme en témoignent les commentaires enthousiastes recueillis auprès des participantes et des participants. L’Ordre tient à remercier tous les dentistes qui ont généreusement accepté d’être conférenciers dans le cadre de cette tournée :

dr denis Abergeldr Emanuel Alvarodre élaine Audetdr guy boisclairdr pierre boisvertdr Alexandre Carondre rachel Carrierdre Eva Fabredre Marie-Claude Fortindre sylvie gagnondre Valérie gaudreaudr Nicolas Lafrancedr roch Lamontagnedre Orit Lancrydr Jonathan Langdr gilles E. Lefebvredre Nicole Nicolasdre Valérie paquin-petitjeandr Michel poirierdr François prévostdr Charles-Antoine rueldre isabelle st-Amourdr peter White

POUR CONTRER LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSESDANS LES CLINIQUES DENTAIRES

dans le contexte actuel de pandémie du virus A(H1N1), l’Ordre des dentistes a préparé à l’intention de ses membres une boîte à outils qui contient des directives et des conseils visant à contrer la transmission de maladies infectieuses dans les cliniques dentaires. Ces directives sont fournies à titre de référence pour aider les dentistes et les membres du personnel dentaire à se préparer à toute situation qui exige la mise en place de précautions additionnelles en matière de prévention des infections. Vous pouvez prendre connaissance de ces directives aux pages 18 à 20 de ce numéro et les télécharger en tout temps sur le site Web de l’Ordre, dans la section réservée aux membres.

ACADÉmIE DENTAIRE DU QUÉBEC

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 18 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JUILLET 2009

JUILLET 2009

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

Dans le contexte actuel de pandémie du virus A(H1N1), l’Ordre des dentistes a préparé à l’intention de ses membres une boîte à outils qui contient des directives et des conseils visant à contrer la transmission de maladies infectieuses dans les cliniques dentaires.

Ces directives sont fournies à titre de référence pour aider les dentistes et les membres du personnel dentaire à se préparer à toute situation qui exige la mise en place de précautions additionnelles en matière de prévention des infections.

Recommandations

Suivre les pratiques de base habituelles de prévention des infections.

Porter l’équipement de protection personnelle, tel que le masque chirurgical et les verres protecteurs, afin de protéger les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche des éclaboussures ou de la projection de gouttelettes ou d’aérosols.

Si un patient se présente à la clinique avec des symptômes compatibles avec une grippe, reporter toute intervention dentaire non urgente. Lorsqu’une telle situation se présente, vous devez ensuite : Procéder à une désinfection qui se concentrera sur les surfaces non cliniques (chaise, comptoir de la réception et autres) qui auront été touchées par ce patient.

En cas de traitement (intervention urgente seulement), le personnel doit porter le masque N95. Le traitement doit se faire en fin de journée et le personnel doit porter un vêtement protecteur (p. ex., un sarrau). Enlever les vêtements protecteurs et les mettre dans un sac hermétique; idéalement, attendre 48 heures avant de procéder au lavage de façon sécuritaire.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 19 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JUILLET 2009

JUILLET 2009

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

Triage de patients

PAR TÉLÉPHONE Vous devriez faire un triage de vos patients pour « intercepter » les personnes qui démontrent des signes compatibles avec une grippe. Idéalement, ce triage devrait se faire au téléphone lors de la confirmation du rendez-vous à l’aide de quelques questions (voir questionnaire de triage). Si la réponse est positive, le rendez-vous doit être déplacé. Les malades sont infectieux environ 24 heures avant l’apparition des symptômes et jusqu’à sept jours par la suite.

SALLE D’ATTENTE À l’arrivée du patient, procéder au triage à l’aide du questionnaire. Si le patient présente des symptômes compatibles avec une grippe, vous devez :

fournir un masque au patient (idéalement N95, mais le masque d’examen fera l’affaire);

demander à la personne de se laver les mains (savon ou gel);

ne faire aucun traitement, sauf pour une urgence (contenir la douleur ou l’infection); le cas échéant, le faire en fin de journée;

isoler le malade des autres patients dans une salle à part (l’isoler dans la salle d’attente n’est pas une idée à considérer) et contacter le centre de santé le plus près pour vérifier la procédure à suivre;

procéder à une désinfection qui se concentrera sur les surfaces non cliniques (chaise, comptoir de la réception et autres) touchées par ce patient.

Tout membre du personnel ayant été en contact avec un patient potentiellement contaminé doit se laver les mains et changer de masque et de gants.

Exemple de questionnaire de triage

Situation où il est conseillé de déplacer le rendez-vous un peu plus tard (après la période critique de sept jours) : Dans les sept derniers jours, avez-vous voyagé dans une zone à risque pour l’influenza ou avez-vous été en contact avec une personne ayant voyagé dans une zone à risque? 1

Situation où vous devriez déplacer le rendez-vous ou conseiller au patient de prendre contact avec son médecin ou Info-Santé (811) : Souffrez-vous d’une nouvelle toux ou d’une aggravation récente d’une toux existante, avec de la fièvre (plus de 38 °C)? Oui Non

Ou

Avez-vous des difficultés respiratoires et de la fièvre? Et un des symptômes suivants : Avez-vous mal à la gorge? Oui Non Avez-vous des douleurs musculaires ou articulaires? Oui Non

1 Lorsque l’alerte pandémique aura atteint le stade 6 (sur 6), les questions sur les zones à risque seront inutiles : toutes les régions du monde seront également affectées.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 20 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JUILLET 2009

JUILLET 2009

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

PROTÉGER LA CLINIQUE DENTAIRE CONTRE LA TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES

Salle d’attente

Installer dans la salle d’attente des distributeurs de gel ou de mousse hydro-alcoolique.

Installer des affiches bien à la vue des patients les invitant à utiliser les distributeurs de gel ou de mousse hydro-alcoolique.

Laisser les distributeurs et les affiches en permanence, ces outils étant utiles toute l’année.

Le personnel de la clinique appelé à côtoyer de façon rapprochée (moins de six pieds ou deux mètres) un patient malade devrait porter un masque, des gants et des verres protecteurs pour se protéger des aérosols.

PRÉVENEZ LES INFECTIONS : VEUILLEZ DÉSINFECTER VOS MAINS

RCR ET URGENCES MÉDICALES EN MILIEU DENTAIRE (CERTIFICATION)

Dre SOPHIE LABELLESamedi 12 septembreD 325 $, H, A 325 $, T 325 $ Durée : 6 heures

LES INCRUSTATIONS EN OR : DE LA PRÉPARATION À LA FINITION Dr HUGO CIABURROSamedi 12 septembreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 4 heures

HANDS-ONVendredi 18 septembreD 595 $ Durée : 6 heures

HANDS-ON

ATELIER-AIGUISAGE CHRISTINE THIBAULTSamedi 19 septembreD 275 $, H, A 135 $, T 150 $ Durée : 3 heures

HANDS-ON

LES FACETTES DE PORCELAINE :DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE Dre ANNIE ST-GEORGESVendredi 25 septembre D 550 $ Durée : 6 heures

DESIGN ET MÉTHODE DU LAMBEAU CHIRURGICAL EN PARODONTIE Dr MICHEL M. COUTURESamedi 26 septembreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 3 heures

AMÉLIOREZ VOS PROTOCOLES CLINIQUES,UNE APPROCHE SIMPLE ET PRATIQUESYLVIE MAILHOTSamedi 26 septembreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 3 heures

Sept

embr

e

USURE DENTAIRE : CLASSIFICATION, CAUSES ET CONSÉQUENCESDr DENIS ROBERTSamedi 3 octobreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 3 heures

CAPTURE THE PERFECT SMILE DIGITAL PHOTOGRAPHY MADE EASYRITA BAUERSamedi 3 octobreD 325 $, H, A 150 $, T 175 $ Durée : 6 heures

L’ENDODONTIE MOTORISÉE : MAXIMISER LE SUCCÈS, RÉDUIRE LE RISQUE ET LE STRESSDr SALAM SAKKALVendredi 16 octobreD 550 $ Durée : 6 heures

LA CHIRURGIE PARODONTALEDre VÉRONIQUE BENHAMOUSamedi 17 octobreD 325 $, H, A 150 $, T 175 $ Durée : 6 heures

HANDS-ONVendredi 30 octobreD 875 $ Durée : 6 heures

LES TECHNOLOGIESAU SERVICE DE LA PROFESSIONDENIS MASSÉSamedi 17 octobreD 325 $, H, A 150 $, T 175 $ Durée : 6 heures

INTRODUCTION À LA NUTRITIONAMÉLIE ROYSamedi 17 octobreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 3 heures

SÉDATION CONSCIENTE PAR INHALATION DE PROTOXYDE D’AZOTEDre STÉPHANIE MARTIMBEAUSamedi 24 octobreD 225 $, H, A 100 $, T 175 $ Durée : 3 heures

LA GESTION CLINIQUE DES RESTAURATIONS IMPLANTAIRESDr JACQUES BERNIERSamedi 24 octobreD 325 $, H, A 150 $, T 175 $ Durée : 6 heures

PROGRAMME D’EXERCICES PRÉVENTIFS EN SANTÉ DENTAIREÉTIENNE MARCHANDSamedi 24 octobreD 325 $, H, A 150 $, T 175 $ Durée : 6 heures

Octo

bre

Pour obtenir plus d’information, consultez le programme de la Formation dentaire continue 2009-2010

FACULTÉ DE MÉDECINE DENTAIRE

2009-2010

CONFÉRENCES AUTOMNE 2009 RÉSERVEZ VOS PLACES DÈS MAINTENANT !

FORMATION DENTAIRE CONTINUE

Formation dentaire continue

Formation dentaire continue

CRI-pub ODQ-sept-oct.indd 1 30/06/09 9:10 AM

LA FONDATION VOUS INFORME

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 23 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

La Fondation a procédé à la remise des bourses et subventions pour l’année 2009-2010. Les prix ont été remis lors de la Journée scientifique du réseau de recherche en santé buccodentaire et osseuse (rsbO), qui s’est tenue le 12 juin à l’Auberge godefroy à bécancour. deux subventions de recherche d’un montant de 8 000 $ ont été consenties à des chercheurs alors que deux étudiants ont obtenu chacun une bourse d’études de 5 000 $. La Fondation et le rsbO sont fiers de soutenir la recherche en santé buccodentaire et de promouvoir l’intérêt et l’avan-cement des connaissances en médecine dentaire.

RÉCIpIENDAIRES DES BOURSES ET SUBvENTIONS 2009-2010

À titre de partenaire du Club des petits déjeuners du québec, la Fondation de l’Ordre des dentistes lance un appel urgent aux dentistes et à tous les membres de l’équipe dentaire afin d’appuyer le Club dans la recherche de bénévoles. Nous vous invitons à contribuer à l’effort collectif en plaçant l’affiche encartée dans ce numéro bien à la vue de vos patients.

Les récipiendaires – subventions de recherche• dr Jacques Véronneau, Université Mcgill.

Évaluation de l’expérience carieuse associée à des facteurs potentiels de risque chez des adultes montréalais.

• dr reginaldo bruno gonçalves, Université Laval. Microbial diversity at periodontal diseased sites in patients with type 2 diabetes.

Les récipiendaires – bourses d’études• M. Mitch- david Fhima, Université Mcgill• dre Violet d’sousa, Université Mcgill

LE CLUB DES pETITS DÉjEUNERS REChERChE DES BÉNÉvOLES

En collaboration avec :

4220_ODQ_AfficheCPDQ_Incert 1 29/06/09 10:07:29

RETOUR SUR LE RENDEz-VOU

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 24 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

es Journées dentaires internationales du québec (Jdiq) 2009 se terminent avec un record historique de participation! Avec

ses 11 776 délégués inscrits, les Jdiq représentent le plus important congrès dentaire au Canada.

Le congrès a accueilli cette année 3 724 den-tistes, 2 096 hygiénistes dentaires, 1 143 assistantes dentaires, 707 membres du personnel administratif, 1 753 représentants de l’industrie dentaire et, enfin, 2 088 étudiants en médecine dentaire, en hygiène dentaire et en assistance dentaire, qui représentent l’avenir de notre profession. de plus, malgré la récession économique, les Jdiq constituent un des seuls congrès en Amérique du Nord qui a vu son nombre de délégués inscrits progresser en 2009. En tant que président des Jdiq, je tiens personnellement à remercier tous les membres du comité d’organisation et de la permanence des Jdiq, les conférenciers, les bénévoles, les gens de l’industrie ainsi que chacun des délégués. Tous ensemble, vous avez contribué au succès de cette 38e rencontre annuelle.

L

Nous vous invitons tous au congrès 2010 qui se tiendra conjointement avec celui de l’Association dentaire canadienne. inscrivez dès maintenant à votre agenda les dates du 29 mai au 1er juin 2010. bon été à toutes et à tous!

MArC rObErT, dMd président Comité d’organisation, Jdiq

. . . . . . . . . . . . . .

merci, 11 776 fois!

RETOUR SUR LE RENDEz-VOUS 2009

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 25 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

STATISTIQUESUn succès historique grâce à la grande parti cipation des dentistes, des hygiénistes, des assistantes et des techniciens dentaires, du personnel administratif, des conjoints, des exposants et des étudiants.

Dentistes 3 724hygiénistes dentaires 2 096Auxiliaires dentaires 39Assistantes dentaires 1 143Personnel administratif 707techniciens dentaires 50Conjoints 34Invités et visiteurs 142exposants 1 753 étudiants • Médecine dentaire 593• Assistance dentaire 572• Hygiène dentaire 853• Technique dentaire 70 tOtAL 11 776

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 26 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

mERCI à TOUS LES BÉNÉvOLES! En mon nom et au nom de tous les membres du comité d’organisation, je tiens à remercier les bénévoles qui ont participé aux 38es Jdiq. Votre engagement est essentiel au succès de ce congrès. À toutes et à tous, je tiens à souligner à quel point j’apprécie votre professionnalisme et votre dévouement. C’est un plaisir et un honneur de pouvoir travailler avec vous d’une année à l’autre. À bientôt pour le 39e congrès de l’Odq, du 29 mai au 1er juin 2010!

dre sharlynn Lamontagne . . . . . . . . . .

dre Alexandra beltrandre Cornelia botaMme Julie brodeurMme sylvie brosseauMme Mélanie Carondr Jean-Claude Cassagnesdr pière Colleretdr guy déomMme Terry de palmaMme Thuy dinh diepdr Viktor dorokhinedre Cyndie dubé-barildr Chakib Elbourydr Luis FortinMme Marie pier gagnonMme Fabiola gonzalezMme Jennifer LéonardMme Taline KechichianMme patricia Laguerredre Valérie Lalibertédr Marcel Lafortunedr Minh LamMme Nicole Latulippedr gerald q Ledre Thi Xuan Vien Le

dr Albert Le royMme Vivian Leivadr Michel Lussierdre suong LuuMme Mariela MancillaMme Karina Moreira-Cerqueiradr L. Vinh Long NguyenMme Arlette Orregodr Ciobanu Ovidiudr François paquinMme Caroline prieurMme Felicia richard-doraisdr Karl samMme Julie savariadre Mylène scottdre isabelle solisdre Françoise spatzMme Julie st-gelaisdre Thi Thu Thao TangMme Ky TurcotteMme Jeannette ValdebenitoMme Annissa Viensdre Tatiana Vieiradr Michal Wlodek

RETOUR SUR LE RENDEz-VOUS 2009

AU TABLEAU

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 27 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

uniVErsitÉ LAVAL benoît Allardisabelle AubertAriane babinMathieu bachandKarine bastienAmélie beaulieusonia benvenutiJulie boisvertCatherine bouchardHélène bouchardgeneviève boudreaultAnne-Frédérique ChouinardMarie-Ève CloutierJim CottonVincent gagnon-paquingeneviève gaumondJoséanne Henrydavid Lachancestéphanie LarochelleFrédéric Lefrançois-gagnonJulie LessardJinny LévesqueJustine L’HeureuxKaren MathieuNancy Morais-gonçalvesJulie Normandeaudorothée packwoodMarie-Christine pagéVictor duy Viet phanMarie-Hélène picardMarie-Christine poulinMarie-Hélène poulinAudrey-Anne royValérie royguillaume Tremblaystéphanie Truchon savardJasmine TurcotteZhi qian Zhou

uniVErsitÉ McGiLLMicah ChanJan HannaNour Karrageneviève LemieuxAriane NamiranianLeila Okhravi Jessica-Ann pullaroy ravivreyhaneh rezaeiJennifer slonstefania TamburrinoTimothy david Christopher WinlowLaurene dao-pei Yen

uniVErsitÉ DE MOntrÉALTasnim Alami-LaroussiKimberly AuOlivia bekéTimothée béliveau-Lefebvresarah bettezAlexandre bordeleaupierre-paul bouchard geneviève bougieimane boukasMarina branisteJanet Hoi Lam ChanKarine ChararaChanraksmey Chinstefan Ciobanusarah Cloutier-ToupinAdèle Jeanne CormierMaxime desrochersViktor dorokhineroobhyna duggada ramaswamyAlireza Fallah TousiVanessa FontaineMarlee sawina gauthiersamer georgeospascal grondineAnnie guidonAnne-Marie HébertTamarra Jean-Chataignesophie LabelleAriane Lebuisémilie L’Homme-Langloisgisèle Mainvillesophie Marcotteroger Nacharboi Hoan Nguyensébastien parent-VanierVincent-Claude péloquinMarc-André pepin

Adelina petrovaHong Le pham VuChristine pierre-LouisKaren pintoClodanne prescott La rueVesna repacJean rizkallahJean safadiJulie sarrazin-MackayMeriem selmiqi Li songTamar stamboulianCaroline TabiMaxime Thérien brousseauAudrey ThiviergeAtalia Toledanogabriel TremblayNancy Turcottedaniel p. TurgeonNathalie phong Hanh Uongémilie VachonMyriam VertefeuilleHuy-bao Alexandre Vo

BIENvENUE AUx NOUvEAUx DIpLômÉS 2009

L’Ordre des dentistes du québec souhaite la bienvenue aux nouveaux diplômés en médecine dentaire des universités Laval, Mcgill et de Montréal pour l’année 2009. Les nouveaux inscrits au tableau des membres sont :

AU TABLEAU

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 28 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

PRIx ALDIs BeRnARDCe prix récompense les étudiants ayant obtenu la plus haute moyenne au cours de leurs quatre années en médecine dentaire. Les lauréates sont :

Dre Jessica-Ann Pulla – Université Mcgill

Dre Gisèle Mainville – Université de Montréal

Dre Marie-hélène Picard – Université Laval

LISTE DES NOUVEAUX PERMIS déLiVrés AU COUrs dE LA périOdE dU 1Er MAi AU 30 JUiN 2009

Dr Rami Amin Awad

Dr Antonino Crivello

Dre Audrée-Maude Dubois Lebel

Dr haissam el-hajj

Dre Alexandra Germain

Dr Paul hatem

Dr houssam Moustapha

CERTIFICATS DE SPÉCIALISTEdéLiVrés AU COUrs dE LA périOdE dU 1Er MAi AU 30 JUiN 2009

Dre nancy Boisvert, spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale

Dr Antonino Crivello, spécialiste en parodontie

Dr francis Croteau, spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale

Dre Chantal Gauthier, spécialiste en orthodontie

Dr Mitch Miller, spécialiste en orthodontie

Dr Paul Morton, spécialiste en orthodontie

Dr olivier Quintin, spécialiste en orthodontie

Dr Marc shenouda, spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale

Dr Christos sideris, spécialiste en orthodontie

Professeuresou professeurs

Département de stomatologie » 1 poste au rang d’adjoint spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale (Aff : FMD 05-09 / 2)

» 1 poste au rang d’adjoint spécialiste en pathologie buccale et maxillo-faciale et médecine buccale (Aff : FMD 05-09 / 3)

»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»»

Entrée en fonction Après le 1er juin 2010 ( sous réserve d’approbation budgétaire ) Vous trouverez la description détaillée de ces postes sur le site web suivant : www.medent.umontreal.caConformément aux exigences prescrites en matière d’immigration au Canada, cette annonce s’adresse en priorité aux citoyens canadiens et aux résidents permanents. L’Université de Montréal souscrit aux principes d’accès à l’égalité en emploi et invite les femmes, les membres des minorités visibles et des minorités ethniques, les personnes handicapées et les autochtones à poser leur candidature.

La Faculté de médecine dentaire sollicite des candidatures pour 2 postes de professeure ou professeur au :

Client : Université de Montréal

Dossier no. : 2599

Titre. : Professeure(s) ou professeur(s)

Publication : JODQ

Parution : août-sept. 2009

Format : 3 1/2” x 4 7/8”

Couleur : Noir

PRIx GustAve RAtté, John K. CARveR et JosePh noLInCes prix sont remis aux finissants s’étant classés au deuxième rang pour l’ensemble des résultats obtenus au cours de leurs quatre années d’études en médecine dentaire. Les lauréates sont :

priX gUsTAVE rATTé Dre Joanie faucher – Université Laval

priX JOHN K. CArVEr Dre Yang Li – Université Mcgill

priX JOsEpH NOLiNDre émilie vachon – Université de Montréal

LES pRIx DE L’ORDRE AUx fINISSANTS 2009

AU TABLEAU

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 29 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

AVis DE LiMitAtiOn Du DrOit D’EXErCiCE(article 182.9 du Code des professions)

AVis est par la présente donné que le dr robert s. Kadowaki, numéro de membre 02325, exerçant la profession de dentiste au 175, avenue stillview, bureau 260 à pointe-Claire, province de québec, a fait l’objet d’une décision du comité exécutif (CE-02-04-09-14), rendue à la suite d’un rapport du comité d’inspection professionnelle portant sur sa compétence professionnelle. Aux termes de cette décision datée du 2 avril 2009 et signifiée au dr robert s. Kadowaki, le comité exécutif a décidé d’imposer un stage de perfectionnement dans les domaines du diagnostic et de la tenue des dossiers et conséquemment de suspendre le droit d’exercice du dr robert s. Kadowaki, numéro de membre 02325, en lui interdisant de poser des actes dans les domaines du diagnostic et de la tenue des dossiers, et ce, en vertu de l’article 55, deuxième alinéa du Code des professions. Cette décision prend effet 30 jours après sa signification (article 4.03 du règlement sur les stages de perfectionnement de l’Ordre des dentistes du québec).

Montréal, le 29 juin 2009

La directrice générale et secrétaire,Caroline daoust, avocate

AVis DE LiMitAtiOn Du DrOit D’EXErCiCE(article 182.9 du Code des professions)

AVis est par la présente donné que le dr duc Hieu Nguyen, numéro de membre 95843, exerçant la profession de dentiste au 5999, avenue Monkland, bureau 1, à Montréal, province de québec, a fait l’objet d’une décision du comité exécutif (CE-08-05-09-48). Aux termes de cette décision datée du 8 mai 2009 et signifiée au dr duc Hieu Nguyen, le comité exécutif a décidé d’imposer un stage de perfectionnement dans les domaines du diagnostic, de la radiologie et de la tenue des dossiers et conséquemment de suspendre le droit d’exercice du dr duc Hieu Nguyen, numéro de membre 95843, en lui interdisant de poser des actes dans les domaines du diagnostic, de la radiologie et de la tenue des dossiers, et ce, en vertu de l’article 55, deuxième alinéa du Code des professions. Cette décision prend effet 30 jours après sa signification (article 4.03 du règlement sur les stages de perfectionnement de l’Ordre des dentistes du québec).

Montréal, le 29 juin 2009

La directrice générale et secrétaire,Caroline daoust, avocate

AVis DE LiMitAtiOn Du DrOit D’EXErCiCE(article 182.9 du Code des professions)

AVis est par la présente donné que le dr William F. shaw, numéro de membre 02065, exerçant la profession de dentiste au 175, chemin stillview, bureau 260, à pointe-Claire, province de québec, a fait l’objet d’une décision du comité exécutif (CE-20-03-09-271). Aux termes de cette décision datée du 20 mars 2009 et signifiée au dr William F. shaw, le comité exécutif a ordonné, à la suite de la non-complétion d’un stage de perfection-nement dans les domaines de la prosthodontie fixe et de l’endodontie, de limiter de façon permanente le droit d’exercice du dr William F. shaw, numéro de membre 02065, en lui interdisant de poser des actes dans les domaines de la prosthodontie fixe et de l’endodontie, et ce, en vertu de l’article 55, troisième alinéa du Code des professions. Cette décision prend effet 30 jours après sa signification (article 4.03 du règlement sur les stages de perfectionnement de l’Ordre des dentistes du québec).

Montréal, le 29 juin 2009

La directrice générale et secrétaire,Caroline daoust, avocate

TD Canada Trust peut vous aider.

TD Canada Trust a pour objectif de vous aider à démarrer votreclinique et à la faire prospérer. Nous proposons une gammecomplète de produits et de services novateurs et spécialisés. Nosgestionnaires des services bancaires aux professionnels de la santé etnos directeurs des relations-clients des Services bancairescommerciaux ont pris l’engagement dévoué de vous aider en :

• discutant de vos besoins en matière de services bancaires;• offrant des solutions d’emprunt et de placement;• assurant un excellent service personnel.

François PaquetteCentre et Nord

433, Chabanel O., bureau 100514-289-1580, poste 256

Notre mission : comprendre votrepratique et collaborer à son expansion.

Appelez-nous dès aujourd’hui afin de prendre rendez-vous et de découvrir comment nous pouvons

contribuer à la réussite de votre clinique.

James BurnettMontérégie

220, boul. Lapiniere, bureau 100450-443-4311, poste 245

CHRONIQUE DU DSP

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 31 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

pour le dentiste et son équipe, offrir des traitements de nature esthétique est généralement une source de grande satisfaction et de reconnais-sance. il en est de même pour nos patients de milieux socio-économiques variés pour qui recevoir ces traitements peut signifier beaucoup, soit en augmentant leur confiance en soi ou même en leur permettant d’obtenir un meilleur emploi et, ultimement, de bénéficier d’une meilleure qualité de vie. établir les priorités de traitement pour tout un chacun n’est pas une simple tâche, si l’on tient compte que les moyens financiers des patients diffèrent grandement. dans tous les cas, la plainte principale et les diagnostics qui guideront le choix des options de traitement doivent être bien reflétés dans le dossier. il est aussi important de souligner qu’un consentement éclairé détaillé est essentiel pour tout traitement électif, puisque les attentes des patients dans le domaine de l’esthétique peuvent parfois être irréalistes ou ne pas correspondre à notre perception. Finalement, et tel qu’il est régulièrement mentionné lors de l’inspection professionnelle, nous devons être vigilants et non seulement donner des explications verbales, mais aussi inscrire au dossier les recommandations et les options de traitement qui permettront à tous nos patients de faire un choix éclairé.

n dentisterie, nous sommes à même de constater, sur une base quotidienne, l’importance que nos patients accordent à

leur apparence. Ainsi, les requêtes et les pressions croissantes pour des traitements considérés électifs et esthétiques ont entraîné certains changements dans nos interactions avec les patients. par exem-ple, il arrive de plus en plus fréquemment que nous devions prendre davantage de temps pour expliquer l’importance de rétablir une bonne santé buccale avant d’entreprendre des traitements de nature esthétique. pour les patients financièrement à l’aise, le fait de devoir commencer par les traitements essentiels avant d’en arriver aux traitements esthétiques souhaités peut être en général mieux accepté. par contre, pour ceux qui ont des moyens plus limités, devoir payer pour des traitements « non visibles », plutôt que d’investir dans l’amélioration de l’apparence de leur sourire, peut être à l’origine de choix déchirants.

E

Conna tre ses choix pour pouvoir prendre une décision éclairée NATHALiE MOriN, dMddirectrice adjointe des services professionnels

On n’y échappe pas : peu importent le domaine dans lequel nous œuvrons, le milieu où nous vivons ou les gens que nous côtoyons, l’aspect esthétique de tout ce qui nous entoure a pris une importance grandissante au cours des dernières années. L’influence des médias fait en sorte que les demandes pour les produits « esthétiques » de toutes sortes ont augmenté radicalement.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . .

FORMATION CONTINUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 32 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

programme de formation dentaire continue 2009-2010

Actuellement, les différents professionnels du domaine dentaire recommandent ou utilisent de nombreux produits pour prévenir et même traiter certaines affections buccodentaires, et ce, souvent sur la seule base des informations fournies par les manufacturiers ou par l’industrie pharmaceutique. L’objectif général de cette formation est de faire un tour d’horizon de ces principaux produits, d’en expliquer les mécanismes d’action spécifiques et, surtout, d’en préciser les indications d’utili-sation optimale en fonction des preuves scienti-fiques actuelles. Un premier volet traitera des nouvelles connais-sances relatives à la cariologie, à la polarisation de la maladie carieuse et à l’importance de l’évaluation du statut de risque carieux. L’identifi-cation du risque carieux individuel permettra le choix et la combinaison judicieuse des mesures préventives qui s’avèrent les plus efficaces en fonction des différents niveaux de risque. Un deuxième volet portera sur les mécanismes d’action du fluor, autant topique que systémique.

Une bonne compréhension de ces mécanismes mettra en valeur la pertinence de soutenir la fluoration de l’eau potable. Une revue de l’historique, de l’efficacité et de l’innocuité de la mesure sera présentée ainsi qu’un résumé des tactiques employées et de l’argumentaire véhiculé par les groupes d’opposants. Un troisième volet portera sur l’utilisation efficace et sur l’indication de différents produits fluorés (à usage individuel et professionnel) en vue d’optimiser une approche médicale du traitement de la carie par rapport à une approche strictement chirurgicale. Le dernier volet traitera principalement des agents de scellement dentaire et des mythes entourant leur utilisation en opposition aux données probantes, ainsi que de l’utilisation appropriée d’autres agents antimicrobiens et édulcorants. À la fin de cette formation, le clinicien sera mieux outillé quant au choix des produits et à leur utilisation optimale dans la prévention et le traitement de certaines affections buccodentaires.

PRÉSENTATIONLes méthodes préventives en dentisterie basées sur les données probantes et la pertinence de continuer à soutenir la fluoration de l’eau potable

CURRICULUM VITæ – Dr ChRIsTIAN FoRTIN

Le dr Christian Fortin a obtenu un doctorat en médecine dentaire de l’Université de Montréal en 1979, un certificat en dentisterie gériatrique de l’Université Mcgill en 1994 et une maîtrise en santé communautaire de l’Université Laval en 1999. dentiste-conseil pour la direction de santé publique de Chaudière-Appalaches depuis 1993, il a collaboré à la rédaction de l’ouvrage Fluoration de l’eau : analyse des bénéfices et des risques pour la santé, publié en 2007 par l’institut national de santé publique du québec. Le dr Fortin est administrateur à l’Ordre des dentistes du

québec et membre de la société dentaire Nord-sud et du comité exécutif de l’Association des dentistes de santé publique du québec.

FORMATION CONTINUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 33 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

L’image panoramique : vous ne la regarderez jamais plus de la même façon

La plupart des aspects de l’imagerie panoramique et ses applications seront abordés. La séance débutera par un rappel des structures anatomiques importantes. Les concepts clés seront révisés et une méthode systématique de lecture de l’image panoramique sera présentée. de plus, les erreurs de technique seront revues, analysées et corrigées. Une période rétrospective permettra aux participants de commenter les problèmes rencontrés sur des images projetées. En dernière partie, les critères de sélection dans le but du choix judicieux d’un appareil d’imagerie panoramique seront abordés. À la fin de cette formation, les participants seront aptes à reconnaître et à corriger les erreurs lors de la prise de radiographies panoramiques. de plus, ils devraient être en mesure de distinguer une structure dite « dans la normale » d’une patho logie possible. si le temps le permet, la présentation se terminera par un bref survol des plus récents développements; leurs applications cliniques en dentisterie générale seront discutées. La présentation de la dre éthier est illustrée par des exemples cliniques, des vidéos, des photos, des diagrammes ainsi que des radio graphies conventionnelles et numériques.

PRÉSENTATIONL’imagerie numérique 101

Cette présentation vise à renseigner les chirur-giens dentistes sur les différences entre la radio-graphie conventionnelle et l’imagerie numérique relativement à leurs applications en médecine dentaire. Le but consiste à établir une liste de facteurs à considérer avant de faire l’acquisition d’un système d’imagerie numérique. pour ce faire, les comparaisons avec le film argentique conventionnel et les différents capteurs seront établies. Les principes de base des moda-lités d’imagerie numérique directe et indirecte, les applications endobuccales et exobuccales, le traitement des images et l’efficacité diagnostique seront démystifiés. de plus, les outils informatiques nécessaires à la visualisation des images, les logiciels de traitement des données, le choix d’un moniteur pour la qualité des images ainsi que les avantages, les inconvénients et les frais afférents reliés à chacun seront abordés. La présentation traitera également de ce que l’imagerie numérique peut et ne peut pas faire, des systèmes pACs et des questions d’ordre médico-légal. À la suite de ces explications détaillées, le dentiste pourra faire des choix éclairés et prendre une décision raisonnée selon son profil de pratique.

CURRICULUM VITæ – Dre JoANNe ÉThIeR

La dre Joanne éthier a obtenu un dMd de l’Université de Montréal en 1994 et un MbA de l’Université de sherbrooke en 2003. de plus, elle a obtenu un fellowship en odontologie judiciaire en 2007, un certifi-cat en radiologie buccale et maxillo-faciale en 2008, un preceptorship en implantologie ainsi qu’une maîtrise en science diagnostique en 2009 de la University of Texas Health science Center de san Antonio. Après une résidence multidisciplinaire à New York et 11 ans de pratique générale, elle est aujourd’hui assistante professeure au département de science diagnostique et de radiologie, adjointe au

directeur du Center for Education and research in Forensics et consultante au Medical Examiner du bexar County Forensic department de san Antonio, au Texas.

FORMATION CONTINUE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 34 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

(1) dre Joanne éthier : L’imagerie numérique 101(2) dr Christian Fortin : Les méthodes préventives en dentisterie basées sur les données probantes

et la pertinence de continuer à soutenir la fluoration de l’eau potable

CALENDRIER DES CONfÉRENCES

Activités de formation dentaire continue : conservez vos pièces justificatives!depuis l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2009, des modifications à la politique sur la formation dentaire continue, il n’est plus nécessaire de faire parvenir à l’Ordre les attestations et les pièces justificatives de vos activités de formation dentaire continue. Vous devez toutefois les conserver dans un dossier spécifiquement prévu à cette fin, dans l’éventualité où un représentant dûment autorisé par l’Ordre souhaiterait les consulter.

sOCiÉtE DEntAirE COnfÉrEnCiEr DAtE LiEu rEnsEiGnEMEnts

Abitibi-témiscamingue dre Joanne éthier (1) 2 octobre 2009 Hôtel Le Noranda dr Jean-sébastien Charette dr Christian Fortin (2) 16 avril 2010 rouyn-Noranda 819 762-2125 Estrie dr Christian Fortin (2) 16 octobre 2009 Hôtel delta Mme pauline Lacroix dre Joanne éthier (1) 22 janvier 2010 sherbrooke 819 578-7007 Haut saint-Laurent dre Joanne éthier (1) 4 décembre 2009 Hôtel plaza Valleyfield dr Yvan Théorêt dr Christian Fortin (2) 7 mai 2010 Valleyfield 450 377-9800 Lanaudière dr Christian Fortin (2) 19 mars 2010 Château Joliette www.sdlanaudiere.com dre Joanne éthier (1) 30 avril 2010 Joliette Laurentides dre Joanne éthier (1) 18 septembre 2009 Hôtel Mont gabriel dre isabelle Fortin dr Christian Fortin (2) 15 janvier 2010 sainte-Adèle 450 227-4744 Laval dre Joanne éthier (1) 30 octobre 2009 palace de Laval Mme Claudine darveau dr Christian Fortin (2) 29 janvier 2010 Laval 514 434-0735 Mauricie dr Christian Fortin (2) 9 octobre 2009 Hôtel gouverneur dr guy boisclair

dre Joanne éthier (1) 12 février 2010 Trois-rivières 819 693-3945 Montréal dre Joanne éthier (1) 27 novembre 2009 Club Mount stephen Mme Francine desgagné dr Christian Fortin (2) 12 février 2010 Montréal 514 328-1551 Montreal Dental Club dr Christian Fortin (2) 30 octobre 2009 Hôpital général Juif dr Nahabed MazloumianMount royal Dental dre Joanne éthier (1) 19 mars 2010 Amphithéâtre block [email protected] Montréal nord-sud dre Joanne éthier (1) 11 et 12 septembre Hôtel Four points dr denis roy 2009 by sheraton, Lévis 418 722-6050 # 230 dr Christian Fortin (2) 30 avril 2010 à confirmer Outaouais dre Joanne éthier (1) 13 novembre 2009 Hôtel Château Cartier dre Chantal Chiasson dr Christian Fortin (2) 26 mars 2010 gatineau 819 595-8383 Québec dr Christian Fortin (2) 6 novembre 2009 Hôtel plaza Mme Anna bilodeau dre Joanne éthier (1) 5 février 2010 québec 418 656-6060 saguenay- dr Christian Fortin (2) 2 octobre 2009 Hôtel Le Montagnais dre Julie gauthierLac-saint-Jean dre Joanne éthier (1) 16 avril 2010 Chicoutimi 418 668-3484 Vallée-du-richelieu dr Christian Fortin (2) 11 septembre 2009 Hostellerie rive gauche Mme suzanne payer dre Joanne éthier (1) 12 mars 2010 beloeil 450 246-7387 Yamaska dr Christian Fortin (2) 27 novembre 2009 Hôtel Castel dr Alexandre Caron granby 450 375-7774

Liste des personnes radiées du Tableau des membres de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec pour cause de non-paiement de la cotisation.

Soyez avisés qu’en date du 15 mai 2009, le nom des personnes suivantes n’apparaissait pas au Tableau des membres de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec. Par conséquent, elles ne peuvent porter le titre d’hygiéniste dentaire ou poser les actes de médecine dentaire délégués aux hygiénistes dentaires. Cependant, ces personnes ont peut-être régularisé leur situation ; c’est pourquoi nous vous invitons à vérifier auprès de l’OHDQ.

1404 Adam, Linda 5906 Erskine, Kimberly 5843 Lefebvre-Dalpé, Isabelle 3827 Renald, Chantale-Édith 6247 Aknouche, Nadia 4326 Fecteau, Sandra 4167 Lemaire, Brigitte 3595 Ricci, Lina 4766 Alain, Isabelle 6211 Ferland, Cindy 5046 Lemelin, Isabelle 4317 Robert, Cécile 6666 Arsenault, Caroline 6384 Ferland, Myriam 6307 Lemieux, Tania 5424 Robertson, Cheyenne 2562 Auclair, Nathalie 6694 Fiset, Audrée 6257 Léonard, Sandra 3622 Robitaille Lemieux, Natacha 6782 Babitchi, Siegfrid-Ingo 5320 Fiset, Caroline 3616 Lessard, Annie 5933 Robitaille, Catherine 3785 Bacon, Céline 6091 Forcier, Geneviève 5401 Levesque, Caroline 5457 Rochefort, Vicky 3564 Barsalo, Diane 5756 Fortier, Stéphanie 5534 Lévesque, Sonia 6275 Rochon, Caroline 1811 Bazinet, Claire 2118 Fortin, Ginette 6836 Liboiron-Lamoureux, Sonya 5703 Rodrigue, Annie 4286 Beaucage, Annie 3726 Fortin, Karina 4655 Lim, Muy Ly 5458 Rotilio, Nadia 6534 Beauchamp, Nancy 5816 Fortin, Marie-Eve 4342 Lord, Caroline 3024 Roukoz, Elham 4750 Beaulieu, Annie 5321 Fortin, Mélanie 6430 Mahieddine, Nesrine 4745 Rousseau, Caroline 6230 Bégin, Chantal 4156 Frappier, Annie 5656 Mailhot, Caroline 6150 Rousseau, Caroline 6837 Bélanger, Martine Barbara 5206 Gagné, Eveline 160 Marchand, Hélène 4262 Roussy, Marie-Josée 4393 Bélanger, Mylène 5518 Gagné, Marilyne 6225 Marcotte, Marie-Eve 931 Routhier, Diane 6569 Bentolila, Audrey 4691 Gagnon, Caroline 6196 Marcoux, Vicky 6794 Roy, Annie 4419 Bergeron, Bianca 5240 Gagnon, Edith 5975 Margaritescu, Laura 5470 Roy, Isabelle 5967 Bergevin-Scott, Marie-Eve 4716 Gagnon, Julie 5733 Marleau, Isabelle 4851 Roy, Johanne 5360 Bissonnette, Isabelle 3612 Gagnon, Pascale 5066 Marois, Julie 6767 Roy, Josée 2686 Bissonnette, Julie 6518 Garacicun, Odette Elena 5618 Martin, Julie 5296 Santerre, Véronique 5678 Boisselle, Sophie 6467 Gariépy, Louise-Andray 2648 Martin, Sophie 5032 Sauvageau, Corinne 109 Bolduc, Diane 5208 Gariépy, Mélanie 4407 Martineau, Nancy 6395 Savard, Claudia 454 Bouchard, Micheline 4798 Gaudette, Karine 4469 Massé, Karen 5773 Savoie, Caroline 6116 Bouchard-Martel, Anne 6284 Gauthier, Karine 2444 Massicotte, Sylvie 1604 Savoie, Diane 2191 Boulet, Sonia 4217 Gauthier, Mélanie 5215 Masson, Anne-Renée 3321 Scocco, Audra-Marie 5835 Bourassa, Kathy 6188 Gauvin, Caroline 5184 Matoush, Juliana 4454 Séguin, Nancy 5252 Brisebois, Céline 5667 Gélinas, Marjolaine 6828 Maududi, Zarlechte 6350 Senderkiewicz, Jennifer 6526 Brochu, Geneviève 5482 Gélinas-Martel, Judith 3055 McKinnon, Julie 2612 Sénécal, Chantal 4514 Brunet, Julie 5348 Ghanbari, Shirin 6098 Meliouh, Nadia 6293 Servant, Valérie 1909 Bubelis, Gail 3853 Gillies, Diane 6328 Metmer, Farida 5133 Shorrock, Ann Marie 5464 Buist, Véronique 5838 Gingras, Dominique 5151 Meunier, Francine 6742 Sidi Yakoub, Nafissa 5589 Campanelli, Tami 4757 Gingras, Geneviève 5186 Moldock, Kimberly 3365 Simard, Chantal 4083 Campeau, Julie 4924 Girard, Bianca 2390 Monette, Hélène 1203 Simard, Joanne 5978 Campeau, Lisa-Marie 5652 Girard, Miryam 4978 Moneypenny, Valérie 5597 Smilyanska, Viktoriya 6573 Capaldi, Alissia Magdalena 5466 Girardeau, Annie 5264 Monger, Julie 4113 Smith, Carly 6572 Carrier, Marie-Pier 4568 Giroux, Isabelle 6167 Montpetit, Nancy 6577 Sofrone, Paul Vladut 4665 Cassetta, Sandra 2050 Gobeil, Pascale 6483 Morin-Jean, Annie 4320 St-Amant, Josée 701 Cauchon, France 709 Gosselin, Raymonde 6143 Morneau, Geneviève 6243 St-Jacques, Caroline 6500 Cayer, Julie 3854 Gouel, Monique 6840 Morshedi, Massoomeh 2658 St-Paul, Adeline 5198 Cha, Ah Reum 6010 Gravel, Caroline 6846 Mounaji, Abdelaziz 566 Sylvain, Sylvie 6376 Champigny, Stéphanie 5340 Grenier, Roxan-R 4139 Nadeau, Bianca 5380 Synnott, Maria Jacinte 5280 Charbonneau, Mélanie 5524 Guénard, Mélissa 4254 Nadeau, France 4620 Taillefer, Sylvie 3934 Charest, Caroline 6300 Gunaseelan, Melani Agallyha 1225 Nadeau, Line 5312 Tremblay, Annie 6575 Chenard, Mylène 4943 Hudon, Marie-Eve 4699 Nadeau, Michelle 4073 Tremblay, Marie-Claude 4685 Cliche, Annie 5182 Jambazian, Nancy 4838 Neveu, Martine 1074 Turmel, Anne 4030 Cloutier, Fanny 4189 Julien, Christine 3318 Nguyen, Chau Ngoc 4546 Varin, Geneviève 6250 Cormier, Josée 6525 Kazbar, Hala 3508 Nicolae, Rozica Jenica 6398 Veilleux-Bertrand, Stéphanie 6031 Cossette, Cindy 5540 Krakana, Sandra 5372 Noël, Annie 2918 Verdon, Danielle 1124 Courtemanche, Elise 3656 Labonté, Julie 4739 Normand, Tina 5497 Vermette, Marie-Julie 5964 Cyr, Jessy 3696 Laflamme, Maryse 6676 Ouellet, Laethycia 2709 Villemure, Nathalie 1529 Daigneault, Chantal 5608 Laflamme, Stéphanie 5266 Ouellet, Mélissa 5165 Villeneuve, Karine 3935 Dallaire, Martine 5671 Lafond, Jacinthe 4356 Paradis, Nadine 1981 Villeneuve, Louise 5021 De Sa, Melanie 4357 Lafontaine, Fanny 5594 Parial, Lesley 6574 Yordanova Sivova, Olga 4517 Demers, Roxane 5211 Lafontaine, Karine 5490 Pariseau, Magalie 5665 Demers, Véronique 2623 Laforest, Lynne 5094 Paul-Paquet, Annie 4772 Deschênes, Myriam 196 Lafrenière, Hélène 1809 Pavlakidis, Georgia 5648 Deschênes-Leroyer, Dominique 5063 Lakhssassi, Amal 1562 Pellerin, Suzanne 5256 Desmeules, Noémi 4721 Lallemand, Martine 2094 Pelletier, Linda 4638 Despars, Stéphanie 5410 Lamanque, Caroline 3287 Pelletier, Nancy 4990 Desrosiers, Annie 5609 Lamontagne, Julie 5675 Pépin, Colette 5542 Desrosiers, Mélanie 1287 Landry, Lynda 5638 Pépin, Nadine 2342 Dessureault, Carole 4977 Laplante, Véronique 4741 Perron, Diana 5862 Dibamehr, Tinoosh 6238 Laprade, Maghalie 5491 Philibert, Caroline 6381 Dionne, Kathy 4945 Larouche, Mélanie 5454 Picard, Marie-Lou 2054 Doucet, Marie-Claude 4759 Latulippe, Julie 2923 Pierre-Louis, Marie-Judith 4422 Dubé, Nancy 3203 Lavoie, Carole 6392 Poirier, Ariane 6252 Dubeau, Florence 5823 Lavoie, Christine 5404 Potvin, Valérie 5695 Dufresne, Mélanie 5496 Leblanc, Annie 6393 Pouliot, Josée 5948 Duguay, Chantal 4450 Leblanc, Christine 5784 Provencher, Sabrina 4462 Dumont, Jocelyne 3781 Leclerc, Carole 969 Quintal, Sylvie 5204 Dupuis, Mireille 5141 Lefebvre, Caroline 5357 Quirion, Liliane 4954 Emond, Sylvie 4495 Lefebvre, Chantal 5827 Raymond, Audrey

Pour toute information : OHDQ 1155, rue University, bureau 1212 Montréal (Québec) H3B 3A7 514 284-7639 1 800 361-2996 Site Internet : www.ohdq.com

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 36 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

NOUVELLES EN BREF

Un nouveau président à la tête de l’Association dentaire canadienneEn avril dernier, l’Association dentaire canadienne a annoncé la nomination du dr don Friedlander à titre de nouveau président. diplômé de l’Université Mcgill, le dr Frielander a été président de la Ontario dental Association et de la Ottawa dental society. il est Fellow de la Academy of general dentistry, de l’Académie pierre Fauchard, de la Academy of dentistry international et du international College of dentists.

Le Dr gilles Lavigne reçoit le prix micheline-Blain 2009-2010

Le 12 juin dernier, dans le cadre de sa Journée scientifique annuelle, le réseau de recher-che en santé buccodentaire et osseuse (rsbO) du Fonds de la recherche en santé du québec a décerné le prix Micheline-blain 2009-2010 au dr gilles Lavigne, dMd, ph. d. et doyen de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal. Ce prix est décerné annuel-lement par le rsbO et la compagnie Wyeth soins de santé inc. afin de souligner la

contribution exceptionnelle d’un scientifique, d’un clinicien ou d’un gestionnaire à l’évolution de la santé buccodentaire, et ce, par la qualité de son travail, de sa vision ou de son influence. Cette année, le comité scientifique est fier d’honorer les succès en recherche du dr gilles Lavigne, son implication dans les activités et la gestion du rsbO ainsi que son leadership dans la promotion de la recherche et de l’éducation en médecine dentaire.

Diane Lamarre élue présidente de l’Ordre des pharmaciens du QuébecLa pharmacienne diane Lamarre a été élue à la présidence de l’Ordre des pharmaciens du québec pour un mandat d’une durée de deux ans. Elle succède à Claude gagnon, qui occupait cette fonction depuis quatre années. bien connue dans le milieu de la pharmacie, diane Lamarre est pharma-cienne propriétaire en Montérégie. Elle est également professeure agrégée de clinique à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et présidente de pharmaciens sans Frontières – Canada. Au cours de sa carrière, elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Louis-Hébert en 1984, et elle a été nommée personnalité de la semaine par La Presse en juin 2002.

NOUVELLES EN BREF

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 37 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

DU 11 AU 17 OCTOBRE 2009première Semaine des professionnels

du 11 au 17 octobre prochain se tiendra, sous les auspices du Conseil interprofessionnel du québec (Ciq), la première semaine des professionnels, un événement mobilisateur visant à mettre en relief l’apport des professionnels à la société québécoise. soulignant le 35e anniversaire du Code des professions, la semaine des professionnels est l’occasion de promouvoir, notamment auprès des jeunes, les différentes facettes des 51 professions réglementées exercées par 332 000 professionnels membres de l’un des 45 ordres. Au québec, une personne sur 23 est membre d’un ordre professionnel. Les profession-nels québécois rendent des services de qualité à la population et contribuent à relever les défis actuels du québec dans un monde globalisé. parmi les activités de cette semaine des professionnels, mentionnons une campagne publicitaire, prévoyant notamment la parution d’un cahier spécial dans le journal Les Affaires, le regroupement des ordres professionnels au salon national de l’éducation,

sous l’« Avenue des professions » aménagée par le Ciq, la venue d’un conférencier de prestige et la tenue d’une conférence et d’un débat public sur les professions réglementées, en collaboration avec l’institut du Nouveau Monde. La semaine des professionnels est organisée par le Ciq, en collaboration avec l’Office des professions et les ordres professionnels, afin de mieux faire connaître et apprécier les 51 professions réglementées.

Le professeur gerald E. Denehyreçoit un doctorat honorifique

5

3. MAQUETTES 3.1 Publicité du CIQ

L’Université de Montréal a décerné un doctorat honoris causa au professeur gerald Emmett denehy lors de sa colla-tion des grades, le 4 juin dernier. L’Université a tenu ainsi à reconnaître cet homme de grande valeur ainsi que ses enseignements au College of dentistry de l’Université d’iowa, où il a mené l’ensemble de sa carrière. On retrouve, dans l’ordre habituel, les drs denis robert, sylvie Morin, gerald E. denehy, André prévost et daniel Fortin.

Conseil d’administrationprésidenteDre Diane Legault

région 1 Dr Peter C. White

région 2 Dr Luc Gravel*

région 3 Dre Lise PayantDr Denis Robert

région 4 Dr Christian Fortin*

région 5 Dr Guy Boisclair

région 6 Dr Bruno Cabana

région 7 Dre Josée BellefleurDr Barry DolmanDr Sylvain GagnonDre Monique MichaudDr Melvin Schwartz, vice-présidentDr Pierre Tessier

région 8 Dr Guy Déom

région 9a Dr André Savard

région 9b Dr Gilles E. Lefebvre

région 9c Dr Pierre Boisvert

région 10 Dr Claude Beaulieu

région 11 Dr Guy Lafrance

région 12 Dr Paul Perrier

administrateurs nommés par l’office des professionsMme Monick CoupalM. Pierre DelisleM. Louis Roy*Mme Louise Viau

directrice générale et secrétaireMe Caroline Daoust

* Membres du comité exécutif

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 38 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

EN LIGNE

www.odq.qc.ca LE fIL, BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE L’ORDRE DES DENTISTESLes membres de l’Ordre ont reçu en mai dernier le tout premier numéro du bulletin électronique Le fil. Cette publication, complémentaire au Journal de l’Ordre des dentistes du Québec, présente des nouvelles brèves menant à de l’information additionnelle publiée sur le site Web de l’Ordre. Tous les numéros de ces bulletins seront archivés dans la section réservée aux membres.

DOCUmENT D’INfORmATION SUR LE CONTRôLE DES INfECTIONS EN mÉDECINE DENTAIRECe manuel de référence, préparé à l’intention des membres de l’Ordre, s’appuie sur les plus récentes données scientifiques en matière d’asepsie. il est disponible pour consultation en format électronique dans la section réservée aux membres.

ALImENTATION SAINE ET SANTÉ BUCCODENTAIREVisitez la rubrique « pour une bouche en santé, mangez sainement! » du site de l’Ordre. Cette section propose des capsules d’information sur les bienfaits d’une alimentation saine et sur la santé buccodentaire.

MÉDI SECOURS

EXCLUSIVEMENT POUR LES MÉDECINS ET DENTISTES AyANT UN PROBLèME D’ALCOOL OU DE DROGUE

514 440-4520

ANoNymAT eT CoNFIDeNTIALITÉ AssuRÉs

PRESIDENT’S MESSAGE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 39 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

ear colleagues,

As i mentioned in an earlier issue of the Journal, the Odq directors held a major strategy session earlier this year, focusing mainly on the Order’s mission.

When it was created in 1974, the Professional Code stated that the mission of professional orders in quebec was to protect the public, by assessing the quality of care. Your professional order added a complementary aspect, calling for the promotion of oral health and its connection with individuals’ overall health. Although these mandates are already very demand-ing, the directors decided to expand the definition of our mission even further, by adding an aspect relating to access to dental care. in future, then, the Order will have a three-part mission: promoting oral health, public access to dental care, and the quality of care provided for quebecers by dentists. With regard to access to care, the Order intends to take its monitoring role very seriously, in particular by more closely examining the availability of generalist and specialist dentists across quebec and taking account of such determinants as dentists’ age, sex, urban density and retirement plans. We will be working with our partners, universities and profes-sional associations to avoid potential imbalances between the availability of care and public needs. The Order also plans to play an active role in solving problems related to limited access to specific types of care for more vulnerable clients, e.g. treatment under general anesthetic and services offered in long-term healthcare centres. When it comes to the quality of care, you all know that the Order successfully administers a vast general supervision program. This program is a cornerstone of our bond of trust with the public. in keeping with the

TO CONTACT ME: [email protected]

D

DIA

NE

LE

GA

ULT

goals of the board of directors and principles of sound management, over the coming months we will be assessing our activities for monitoring the quality of dental acts, to ensure that they are as effective as possible. Also with a view to supporting the quality of care, the Order will continue to provide you with relevant and useful information tools.

To add to the quality objective, the Order’s directors recently expanded the mandate of the Continuing dental Education Committee so as to collaborate with quebec faculties of dentistry. We want to be more involved in dentists’ initial and continuing education. given the already extremely full curricula and the budget restrictions facing our faculties, we feel that the Order can play a more active role in meeting and structuring emerging training needs. The Order has numerous important responsibilities, all in a fast-changing environment. i am pleased to see how well our organization is able to adapt to new realities.

Enjoy the fall!

DiAnE LEGAuLt, dMd, MbA

… the Directors decided to expand the definition of our mission even further, by adding an aspect relating to access to dental care.

NEwS FROM yOUR ORDER

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 40 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

The Committee responsible for award-ing the prix Hommage de l’Ordre des dentistes du québec is once again calling upon dental associations and organizations to submit nominations. Forms can be obtained by calling Angélique Courchesne at the Odq (514 875-8511). Nominations must be received by January 8, 2010, along with the candidate’s résumé and a brief summary of his or her main achievements. Many dentists contribute time and energy beyond the call of duty, often working behind the scenes, to improve the quality of dental care for quebecers. Our committee is looking for these individuals. please help us give them the recognition they deserve.

EThICS COmmITTEE – CALL FOR APPLICATIONS The mandate of the Ethics Commit-tee is to conduct studies and make recommendations regarding issues relating to personal and professional ethics submitted to it by the board of directors. in November, the board of directors will be appointing new members to this Committee. if you are interested in applying, please send a written request to Me Caroline daoust, Executive director and secretary, by October 2, 2009 at the latest.

2010 pRIx hOmmAgE –

CALL FOR NOMINATIONS

ThE CIQ AwARD Of mERIT pRESENTED TO DR. gÉRALD ALBERT

On May 25, the québec interprofes-sional Council (Ciq) presented the Ciq Award of Merit to dr. gérald Albert for his outstanding contribution to the profession. He received this distinction at the Order’s Annual general Meeting. Our sincere congratulations!

NEwS FROM yOUR ORDER

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 41 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Appointment of an honorary Fellow

dr. Camille patenaude was induct-ed as an honorary Fellow of the Académie dentaire du québec (Adq) at an official dinner held in May. The Adq congratulates him on his appointment and welcomes him most warmly.

summary of the workshop presented at the 2009 Journées dentaires

in the next issue of the Journal, watch for an article summarizing the discussions held during the Adq workshop on the future of dentistry in quebec.

New Board of Directors

Here is the list of elected members who will form the Adq board of directors for the next two years:

dr. david Kozloff, Chairdr. Marc boucher, Vice-Chair dr. Victor J. Legault, secretary-Treasurerdr. Arto demirjian, past Chair dr. Jacques boileau, Advisordr. Normand brien, Advisordr. barry dolman, Advisor dr. Hubert r. Labelle, Advisor

LECTURES fOR SENIORS

in November 2007, the Conseil des aînés and the Ordre des dentistes, with financial support from the Odq Foundation, decided to collaborate on setting up a series of lectures on the theme of seniors’ oral health. This far-reaching initiative, which came to an end on May 31 of this year, was a great success. All in all, 25 lectures were given by Odq members in different quebec regions. They were very much enjoyed by the seniors who attended, to judge by the enthusiastic comments by participants. The Order wishes to thank all the dentists who generously agreed to serve as speakers for this tour:

dr. denis Abergeldr. Emanuel Alvarodr. élaine Audetdr. guy boisclairdr. pierre boisvertdr. Alexandre Carondr. rachel Carrierdr. Eva Fabredr. Marie-Claude Fortindr. sylvie gagnondr. Valérie gaudreaudr. Nicolas Lafrancedr. roch Lamontagnedr. Orit Lancrydr. Jonathan Langdr. gilles E. Lefebvredr. Nicole Nicolasdr. Valérie paquin-petitjeandr. Michel poirierdr. François prévostdr. Charles-Antoine rueldr. isabelle st-Amourdr. peter White

TOOL kIT

FOR PREVENTING INFECTIOUS DISEASES IN DENTAL CLINICSgiven the current A(H1N1) virus pandemic, the Order has prepared a tool kit for its members, with instructions and advice on how to prevent infectious diseases from being transmitted within dental clinics. These instructions are provided as a reference, to help dentists and members of their staff prepare for any situation calling for additional precautions to prevent infections. You can read these instructions on pages 42 to 44 of this issue, and download them at any time from the members-only section of the Order’s Website.

ACADÉmIE DENTAIRE DU QUÉBEC

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 42 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JULY 2009

JULY 2009

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

Given the current influenza A(H1N1) pandemic, the Order has prepared a tool kit for its members, with instructions and advice on how to prevent infectious diseases from being transmitted within dental clinics.

These instructions are provided as a reference, to help dentists and members of their staff prepare for any situation calling for additional precautions to prevent infections.

Recommendations

Follow the usual basic procedures for preventing infections.

Wear personal protective gear, such as a surgical mask and safety glasses, to protect the mucous membranes of the eyes, nostrils and mouth from splatters, droplets and aerosols.

If a patient comes to the clinic with flu-like symptoms, postpone any non-urgent dental procedures. After the patient leaves: disinfect the area, particularly any non-clinical surfaces (chair, reception counter and other surfaces) that the patient may have touched.

If you must treat the patient (emergency procedures only), staff must wear N95 masks. The treatment must be done at the end of the day, and staff must wear protective clothing (e.g. a lab coat). Remove the protective clothing afterwards and place it in a hermetically sealed bag; it is best to wait 48 hours before washing the clothing with the appropriate precautions.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 43 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JULY 2009

JULY 2009

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

Patient triage

BY TELEPHONE You should do a triage of your patients to “intercept” anyone showing flu-like symptoms. Ideally, this triage should be done over the telephone when the appointment is confirmed, with a few simple questions (see the triage questionnaire). If the patient does show any symptoms, the appointment must be postponed. Infected people are contagious for about 24 hours before symptoms appear and up to seven days thereafter.

WAITING ROOM When patients arrive, ask them the questions in the triage questionnaire. If a patient shows flu-like symptoms, you must:

give the patient a mask (ideally a N95 mask, but an examination mask will do);

ask the patient to disinfect his or her hands (soap or gel);

treat the patient only in an emergency (to relieve pain or contain infection), and then only at the end of the day;

isolate the patient from the other patients in a separate room (not in the waiting room) and contact the nearest health centre to ask how to proceed;

disinfect the area, particularly any non-clinical surfaces (chair, reception counter and other surfaces) that the patient may have touched.

Any staff member who has been in contact with a potentially infected patient must wash his or her hands and put on a new mask and gloves.

Sample triage questionnaire

If the patient answers “Yes” to this question, it is best to postpone the appointment (until after the critical seven-day period): In the past seven days, have you travelled to a zone in which there is a risk of influenza, or have you been in contact with anyone who has travelled to a zone at risk? 1

If the patient answers “Yes” to these questions, you should postpone the appointment and advise the patient to contact his or her doctor or call Info-Santé (811): Are you suffering from a new cough or an existing cough that has worsened, with a fever (over 38°C)? Yes No

Or

Are you having trouble breathing, and a fever? And any of the following symptoms? Do you have a sore throat? Yes No Do you have achy muscles or joints? Yes No

1 Once the pandemic alert level reaches 6 out of 6, questions regarding zones at risk no longer apply, since all regions throughout the world are equally at risk.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 44 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009 JULY 2009

JULY 2009

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

PROTECTING THE DENTAL CLINIC AGAINST INFECTIOUS DISEASES

Waiting room

Install hydroalcoholic gel or foam dispensers in your waiting room.

Install clearly visible posters asking patients to use the hydroalcoholic gel or foam dispensers.

Leave the posters up and the dispensers accessible at all times. They are useful year round.

Clinic staff members who have to deal closely with an infected patient (within six feet/two metres) should wear a mask, gloves and safety glasses to protect themselves from aerosols.

PREVENT INFECTIONS: PLEASE DISINFECT YOUR HANDS

ON-LINE

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 45 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

www.odq.qc.ca LE fIL, ThE ORDER’S E-NEwSLETTERin May, Odq members received the very first issue of Le fil. This electronic newsletter (in French) complements the Journal de l’Ordre des dentistes du Québec, with short news items leading to more in-depth information on the Order’s Website. All issues of the newsletter will be archived in the members-only section.

gUIDE TO CONTROLLINg INfECTIONS IN DENTAL pRACTICESA reference manual (in French) prepared for Odq members, based on the latest scientific findings concerning asepsis, is available for consultation in electronic form in the members-only section.

A hEALThy DIET AND ORAL hEALThsee the “Healthy food, healthy teeth” section on the Order’s Website. it contains information capsules on the benefits of a healthy diet and on oral health.

Services-conseilsGestion du secrétariatGestion des ressources humainesComptabilité et administrationDiagnostic organisationnel et plan d’action

Gestion du département d’hygièneGestion du département de parodontieCommunication et services clientsTransition et associationEmbauche et recrutement

Tél. : 450.668.7282 • www.distinctiongroupeconseils.com

Natacha Barbeau, hyg.Associée DGC

Hélène Prieur, C.A.Associée DGC

Johanne MontpetitAssociée DGC

Thérèse MorinAssociée DGCTHEM INC.LES CONSULTANTS

PRIEUR, MONTPETIT ET ASSOCIÉSLES CONSULTANTS

PRIEUR, MONTPETIT ET ASSOCIÉS

PUB_DEMIP_NB:Layout 1 5/25/09 4:03 PM Page 1

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 46 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

PETITES ANNONCES

Envoyez le texte dactylographié soit par télécopieur, par courriel ou par la poste au Journal de l’Ordre des dentistes du Québec, au plus tard le 1er du mois précédant la parution, accompagné du paiement. L’annonceur doit indiquer le nombre de parutions, car lui seul en est le garant.

tarifs 2009 en vigueur

Journal de l’Ordre des dentistes du québec625, boul. rené-Lévesque Ouest, 15e étageMontréal (québec) H3b 1r2

TéLépHONE : 514 875-8511TéLéCOpiEUr : 514 875-9049COUrriEL : [email protected]

Les petites annonces publiées dans le Journal de l’Ordre des dentistes du québec sont sur le site Web : www.odq.qc.ca.

du plateau-Mont-royal? Ne cherchez plus, nous sommes intéressés à acheter! information : Lyne Tremblay, 514 288-8484; [email protected].

À VENdrE – EsT dE L’ALbErTA – pratique à vendre située dans une belle ville pétrolière, bien établie et achalandée, emplacement de choix, revenus élevés, 4 salles opératoires, loyer et frais fixes peu élevés, privilèges hospitaliers. Le dentiste vendeur peut rester sur place pour faciliter la transition. Téléphone : 403 918-3334; courriel : [email protected].

À VENdrE – riVE-sUd dE MONTréAL (NApiErViLLE ET LACOLLE) – pratique familiale établie depuis 1984 près de services médicaux. secrétariat informatisé avec approximativement 2 000 dossiers actifs.

Cinq salles opératoires à Napierville et trois à Lacolle avec panorex. Facturation 500 000 $ + à quatre jours semaine. Cause : déménage-ment. sVp s’adresser au dr Claude Landry, 450 245-3368; 514 990-8876.

dENTisTE rECHErCHE CLiNiqUE dEN-TAirE pOUr ACHAT. Nous sommes intéressés à acheter une clinique à Montréal, West island ou rive-Nord. Tél. : 514 331-4127.

équipe spécialisée pour tous vos besoins : pour achat ou vente de clinique dentaire; évaluation de clinique/achalandage en vue d’association/incorporation; deuxième avis indépendant. service professionnel et confidentiel depuis plus de 20 ans. dr Martin gaudette, 514 983-0562; [email protected].

LOCAL À LOUEr dans un nouveau dévelop-pement commercial, MONTéE MAssON À MAsCOUCHE, 1 450 à 10 000 pi2. secteur en croissance, 11 nouveaux projets de construction résidentielle. Très bien situé, accès facile et grand stationnement disponible. rens. : Jordan Weitzman, 514 340-1020, [email protected].

MONTréAL – bUrEAU dENTAirE bien situé, à vendre, louer ou travail à pourcentage. Appelez Claude au 514 722-6696.

MONTréAL – EXCELLENTE OppOrTUNiTé pOUr dENTisTE(s), centre dentaire à vendre ayant plus de 5 000 dossiers, dont au-delà de 4 000 actifs. Actuellement sous-exploité parce qu’il n’y a qu’un seul dentiste avec 3 hygiénistes pour répondre à la demande. Clientèle majoritairement canadienne- française. secrétariat informatisé, bonne équipe, belle ambiance de travail et possibilité d’agrandissement. Contactez 514 794-7757.

MONTréAL CENTrE-ViLLE – CLiNiqUE dENTAirE OFFrE À VENdrE OU À LOUEr, 2 salles opératoires équipées et décorées au goût du jour avec appareils à radiographie (panorex). pour information : 514 842-1124.

OFFrE EXCEpTiONNELLE! Une chance s’offre à vous, cher(es) finissant(es)! bureau à louer situé Mont-royal angle saint-Hubert, près du métro. À vendre, équipement de dentiste, comprend : salle de radiographie, accessoires, 2 chaises, etc. prix à discuter, si intéressé contactez : Jean-pierre Mochon, tél. : 514 962-4630, le jour. saisissez cette chance! gens sérieux sEULEMENT!

sHAWiNigAN – À VENdrE – CLiNiqUE dENTAirE À sHAWiNigAN (au nord de Trois-rivières). établie depuis + de 40 ans, dans de nouveaux locaux depuis 1999. bail renouvelé en 2008, très moderne. Facturation : 500 000 $ – 4 salles opératoires complètes avec postes informatiques, 3 postes de secrétariat informatisés (CTrL). radio-graphie numérique belmont avec panorex. prix : 400 000 $. 819 539-9439.

sAiNT-LéONArd CLiNiqUE À VENdrE H9095 – À vendre avec possibilité d’association temporaire. Cabinet de 800 pieds carrés établi depuis plus de 25 ans. situé sur une rue principale, dans un beau centre commercial, stationnement intérieur

CLINIQUES À VENDRE/LOUER/ACHETERsHErbrOOKE – Clinique dynamique établie depuis 29 ans à vendre. Transition possible (retraite progressive). équipement neuf dans deux des quatre salles. rX panoramique, caméras intraorales. secrétariat informatisé. Horaire rempli avec hygiénistes. Très bon potentiel. Milieu de vie recherché pour travail et loisirs. 819 843-1818, télécopieur : 819 843-0404 ou courriel : [email protected].

À qUi LA CHANCE – VOUs pLANiFiEZ VOTrE rETrAiTE? Vous désirez vendre votre clinique et/ou dossiers à un dentiste généraliste soucieux d’offrir des soins de qualité à vos patients? Vous êtes situé dans l’arrondissement

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 47 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

PETITES ANNONCES

À VENdrE (cause de déménagement) : pANOrEX MOriTA, succion et compresseur en excellent état, appareil à blanchiment. [email protected] ou Karinne au 819 685-dENT (3368).

À VENdrE – OrTHOpANTOMOgrApH – modèle Op10E, acheté neuf en 1991, excellente condition : 4 000 $, négociable. dETECTAr de marque NEKs TECHNOLO-giEs. Excellente condition. inclut pièce à main, 1 800 $, négociable. Appelez Karine au 450 667-2211.

À VENdrE – À LA sUiTE dE LA FErMETUrE d’UNE CLiNiqUE sATELLiTE, vente de l’équipement présent qui est en bon état de fonctionnement. VENEZ VOir. idéal pour tout projet d’agrandissement d’une clinique ou pour équiper une nouvelle clinique. bEAU-COUp d’iNVENTAirE. pour information : 418 529-0222 ou [email protected].

À VENdrE : Appareil radiographique OC100-d d’instrumentarium imaging pour prise NUMériqUE de radiographies céphalométrique et panoramique. Appareil récent (3 ans) de grande qualité produisant image de haute résolution. Faible utilisation, ayant servi à l’orthodontie uniquement. Excellente opportunité. prix très avantageux. Veuillez contacter le dr guy Lacoste au 819 246-5565.

À VENdrE : déVELOppEUr AT2000, très bon état. plusieurs pièces neuves. raison de la

C R É D I T B A I L

AUTONOMIE +Équipement dentaire & médical

1982

vente : tout a été changé pour du numérique. Centre dentaire Létourneau desjardins : 514 738-4141.

À VENdrE : diAgNOdENT dE KAVO pEU UTiLisé. ACHETé 4 000 $. Attendons meilleure offre. Contactez Kristy : 514 344-1810 ou 514 473-4056.

À VENdrE : Meuble de réception ou bureau de travail. possibilité de 2 postes de travail avec une grande surface. sections amovibles et tiroir avec serrure, comme neuf! prix demandé : 2 500 $. Contactez richard Ferland au 450 961-3368 pour plus de détails.

À VENdrE : OrTHOpANTOMOgrApH modèle Op10E de siemens, acheté en 1990, à vendre pour 5 000 $. Contactez denis desrosiers au 450 778-1164 ou [email protected].

À VENdrE : pAN/CEpH OrTHOrALiX 9000 acheté neuf en 2000. pour plus d’information, contactez isabelle au 819 246-0246.

CErEC 3d – Version actualisée v.3.05 en excellent état. Comprenant plusieurs blocks Empress CAd Multi et Vita Mark ii en différentes grosseurs et couleurs. Avec tout l’équipement de calibration et plusieurs fraises. VENTE rApidE, je pars en spécialité d’orthodontie. prix : 33 000 $ (acheté il y a quelques années à 99 000 $). Contactez Maryse au 819 758-5611.

et extérieur. prix alléchant. Contactez Mylène au 514 820-2855.

ViCTOriAViLLE – À VENdrE – CLiNiqUE : facturation supérieure à 400 000 $/année, dans le plus gros centre dentaire de Victoria-ville – frais d’exploitation bas! 3 chaises – nouvelle radiographie – CErEC 3d impeccable et belle équipe (2 hygiénistes), plus de 2 000 dossiers actifs. prix ridiculement bas : 95 000 $ pour tout. raison : dentiste part en spécialité d’orthodontie. Tél. : 819 758-5611 (Maryse).

VENTE ET ACHAT dE CLiNiqUEs dENTAirEs - Vous désirez acheter ou vendre une clinique dentaire? On vous propose une clinique et vous désirez obtenir un deuxième avis indépendant? Venez nous voir en toute confidentialité! professionnels ayant plus de 20 ans d’expertise au service des dentistes du québec. Le groupe J.F.C. / bernard Caron consultant / 1 888 923-9655, poste 37, ou 450 923-9655, poste 37.

ÉQUIPEMENT À VENDREOU À LOUERÀ VENdrE – Microscope Olympus CX41 avec caméra vidéo sony, écran de 10 pouces, lames et lamelles au coût de 6 500 $. Aussi à vendre, purgeur dCi manuel pour turbines KAVO au prix de 400 $. pour information : Annie ou Francyne, 514 498-8849.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 48 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

PETITES ANNONCES

• Peinture appareillée• Chaises de bureau• Remodelage de chaises• Salle d�attente• Décoration d�intérieurinc.

CLAUDE BUREAU265, avenue des TerrassesAuteuil, Laval (Québec)H7H 1E5

REMBOURRAGE SPÉCIALISÉ • CHAISES DENTAIRES

Tél.: (450) 628-0643Cell.: (514) 347-4747Sans frais : 1 800 644-0643Fax : (450) 628-3213

40ANSD�EXPÉRIENCE

VV ii nn yy ll ff ll ee xxPPLLUUSS

vinyl_annonce:Mise en page 1 2009-03-20 10:23 Page 1

CANdiAC (qUébEC) – dENTisTE À pOUrCENTAgE pour travail à temps partiel, trois jours semaine, jeudi, vendredi et samedi. Communiquez avec sylvie Laforest au 450 444-3733.

CLiNiqUE dENTAirE À LAVAL, existant depuis 20 ans, récemment réaménagée dans un nouvel édifice de prestige, équipement à neuf, 6 salles opératoires, cherche dentiste pour congé maternité (6 mois), 3 jours 1/2, à compter d’octobre 2009. équipes de grande expérience, dynamiques. belle clientèle, beaucoup de nouveaux patients. pour info : Nicole Hacala, coordonnatrice 450 622-3030.

dENTisTE À pOUrCENTAgE rECHErCHé, pOsTE iMMédiAT!! Montréal centre : près du métro Côte-sainte-Catherine. Temps partiel et possibilité d’association. rémunération très intéressante. Clinique moderne, numérique, pratique familiale et multidisciplinaire. L’anglais, un must! Veuillez contacter dr Le, tél. : 514 904-0885 ou 514 943-2367.

dENTisTE rECHErCHé pOUr pOsTE À TEMps pLEiN à 20 minutes du centre-ville (rive-sud). Clinique moderne très achalandée. plusieurs nouveaux patients. potentiel de facturation accrue. Laissez message au 514 762-9006.

EsTriE – 20 min de sherbrooke et 35 min de drummondville. Jeune clinique à la fine pointe de la technologie (Cerec, laser, caméras intraorales) recherche dentiste à temps complet. Horaire rempli, un soir seulement, plusieurs hygiénistes disponibles. belle clientèle et revenus intéressants. possibilité d’association. Aptitude en chirurgie serait un atout. Contactez la dre Nancy béliveau au 819 845-4955 ou à [email protected].

EsTriE – pOsTE À % – TEMps pLEiN-pArTiEL, réF. b7788 – recherche un dentiste à % à temps plein ou partiel. Hygiéniste à votre disposition. belle clientèle assurée et familiale. Horaire à discuter. Contactez Carole au 514 820-2855.

gATiNEAU (bUCKiNgHAM) – CLiNiqUE dENTAirE EN pLEiNE EXpANsiON, CHErCHE dENTisTE à pourcentage, temps plein ou partiel. pratique familiale, personnel dynamique et possibilité d’association future. dr François Lavoie, 819 281-3368 – Téléc. 819 281-6150 – [email protected].

JEMECA équipement dentaire/dental equip-ment – équipements neufs et usagés à prix très compétitifs. spécialisé dans l’importation d’équipements dentaires. soutien technique en tout temps. Vous pouvez consulter notre site www.jemeca.com ou contacter notre directeur des ventes gAéTAN piCArd au 514 968-1418.

LAsErs À VENdrE : 2 lasers achetés en 2005, Waterlase (biolase) et Lasersmile (biolase) à vendre. Accessoires compris et contrat de service disponible. Coût d’achat en 2005 : 94 000 $, prix demandé pour les deux lasers : 35 000 $. peuvent être vendus séparément. pour plus d’information, contactez le dr Michel Hébert au 514 578-9644.

MiCrOsCOpE À VENdrE : microscope Nikom Eclipse E200 à vendre. prix demandé : 3 000 $. pour plus d’information, contactez le dr François dodier au 450 348 4956.

WATErLAsE Md de biolase – état neuf avec garantie 1 an + formation et inspection par spécialiste. Message C. brien au 514 276-5939.

OFFRES D’EMPLOI

À riMOUsKi, UN CENTrE dENTAirE prOspÈrE ET AVANT-gArdisTE, bien situé et apte à se développer davantage, recherche un(e) dentiste pour association future. La minutie, l’enthousiasme, la formation continue et l’engagement sont des qualités essentielles. pour information, rejoindre Mme isabelle Lavallée au 514 795-1281.

AgENCE « C. LAVOiE dENTAirE » pardre CiNTHiA LAVOiE, dMd – service de placement professionnel, personnalisé et confidentiel exclusivement réservé aux dentistes et aux spécialistes. %, association et vente/achat de cliniques dentaires. Contactez-nous au 514 820-2855 ou par courriel à [email protected]. gratuit pour tous nos candidats!

AMqUi, recherche dentiste désirant orienter sa pratique dans une région où l’achalandage sera assuré. Milieu de vie offrant moins de pression, meilleure qualité de vie et la possibilité de profiter de la nature et du plein air. équipe dynamique et d’avant-garde, belle clientèle. Contactez Madone, 418 629-4494.

gATiNEAU (qUébEC) – pratique très bien établie en Outaouais depuis plus de 35 ans offrant différents services allant de la pratique familiale à la dentisterie restauratrice et esthétique, implantologie et réhabilitation buccale complète. Nous sommes relocalisés dans une toute nouvelle clinique à la fine pointe de la technologie : salles opératoires informatisées, radio numérique, Cerec 3d, multimédia et, comme complément, une équipe hautement motivée et expérimentée. poste à temps plein, rémunération élevée, association éventuelle. Toute demande d’emploi sera strictement confidentielle. Courriel : [email protected] ou [email protected] ou Karinne 819 685-dENT (3368).

gATiNEAU – pLEiN/pArTiEL, réF. s6061 – Nous recherchons un dentiste pour travailler à temps plein ou partiel. Clientèle exception-nelle et horaire rempli. Clinique rénovée avec nouvelle technologie. Contactez Mylène au 514 820-2855.

gATiNEAU : pOsTE dE dENTisTE À pOUrCENTAgE, temps plein, possibilité d’association future, pratique générale variée. pour dentiste de qualité désirant relation à long terme. Coaching disponible pour implants, etc. Tél. : 819 213-3175 ou 819 246-9191.

HUNTiNgdON – TEMps pLEiN OU pArTiEL, réF. b3811 – À 50 min de Montréal. recher-che un dentiste à % désirant acheter d’ici 2 ans. Clinique établie, bonne clientèle bilingue et facturation très intéressante. Horaire à discuter. Contactez Carole au 514 820-2855.

iMMédiAT : Cherchons dentiste à pourcentage, offre 1 jour/sem. initialement. pratique familiale, milieu stimulant et moderne, ambiance et équipe sympathique. Excellentes conditions. bienvenue aux nouveaux diplômés! sVp contactez : 450 445-5995.

JOLiETTE – TEMps pLEiN ET/OU MATErNiTé, réF. d3368 – dentiste à % recherché pour du temps plein. possibilité de remplacement de mars à septembre 2009 et/ou de travailler à temps plein de façon permanente dans notre équipe. belle grande clinique neuve et toute équipée (rX 3d). Clientèle assurée et établie. possibilité d’association court ou moyen terme. Contactez Mylène au 514 820-2855.

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 49 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

PETITES ANNONCES

LAVAL – CHErCHE dENTisTE À pOUrCEN-TAgE, mardi, vendredi et samedi. éventuelle-ment lundi à court terme. Clinique récemment relocalisée, environnement de haute technologie, ambiance « spa ». belle clientèle. recherche candidat sérieux voulant s’investir à long terme afin de fidéliser et augmenter la clientèle. sVp appelez au 450 688-0800 ou [email protected].

LAVAL – rECHErCHE dENTisTE À pOUrCENTAgE avec quelques années d’expérience – 1 jour semaine. pratique familiale. équipe dévouée – ambiance très chaleureuse. dentiste multidisciplinaire de préférence. Engagement à long terme. Communiquez au 450 969-4802 (tél. ou téléc.), 450 627-2660 ou [email protected].

LONgUEUiL dENTisTE rECHErCHé pour un congé de maternité débutant début octobre. Environ 24 heures semaine, 450 442-3700.

MAUriCiE – CHErCHE dENTisTE pOUr TrAVAiL À TEMps pLEiN OU pArTiEL À pOUrCENTAgE. pratique familiale achalan-dée. Milieu stimulant. bonnes conditions. Excellent pour dentiste voulant s’intégrer graduellement en vue d’achat. demandez denise au 819 537-2459.

MONT-LAUriEr – NOrd-OUEsT dU qUébEC – À moins de 3 heures de Montréal – dentiste recherché, réf. L9530 – Nous sommes à la recherche d’un dentiste à pourcentage pour un travail à plein temps dans le but de planifier la relève de notre belle pratique. secteur très achalandé dans une belle région du québec. Clientèle assurée et bien établie. Contactez Mylène au 514 820-2855.

MONTréAL – dENTisTE rECHErCHé À pOUrCENTAgE avec quelques années d’expérience pour travail à temps partiel ou à temps plein avec possibilité d’association future. bonnes conditions de travail avec équipe motivée et stable. Clientèle fournie. Faxez CV au 514 382-4875.

MONTréAL – bEsOiN dE dEUX dENTisTEs À TEMps pLEiN pour s’occuper d’une clinique ultramoderne, rémunération au pourcentage, possibilité d’association future, grand nombre de nouveaux patients. Occasion exception-nelle. Tél. au 514 515-8051 et laissez un message.

MONTréAL – pOsTE À % – TEMps pArTiEL, réF. J5111. recherche un dentiste avec clientèle désirant louer un espace dans notre clinique. possibilité d’achat ou d’association à long terme. station de métro à deux pas. Horaire à discuter. Contactez Mylène au 514 820-2855.

MONTréAL – pOsTEs À pOUrCENTAgE pErMANENTs À TEMps pLEiN OU pArTiEL. plusieurs cliniques modernes, radiographie panoramique, céphalométrie, air abrasion, endo mécanisée, sédation, etc. répartition équitable d’un grand nombre de nouveaux patients. possibilité d’association, si désirée. Téléphonez au 514 276-8051 ou répondez par courriel à [email protected] ou par télécopieur au 514 276-0424.

MONTréAL – sECTEUr ANJOU – dENTisTE À pOUrCENTAgE dEMANdé, à temps plein ou partiel, polyvalent et sérieux pour clinique moderne établie depuis 1985. Notre centre dentaire offre un excellent volume de clientèle et une équipe multidisciplinaire dynamique. Entente avantageuse avec possibilité d’association si désirée. pour information, laissez un message au 514 355-9702 ou courriel : [email protected].

MONTréAL riVE sUd – CLiNiqUE dENTAirE éTAbLiE dEpUis 13 ANs recherche dentiste dévoué(e), dynamique et responsable pour un travail à pourcentage de mercredi à samedi. prière d’envoyer un fax au 450 461-3620 ou un courriel à [email protected] précisant les renseignements suivants : coordonnées, année d’obtention de votre diplôme, années d’expérience et références. Les finissants peuvent aussi postuler. sVp appelez au 450 461-3368.

MONTréAL, NOUs rECHErCHONs UN dENTisTE qui désire devenir associé (achat de participation) dans une clinique moderne et bien établie. Clientèle abondante. Le candidat devra être à l’aise tant en anglais qu’en français. Une période d’essai au pourcentage précédera les démarches d’association. Candidats sérieux seulement. Veuillez répondre par courriel au [email protected].

NOUs sOMMEs UNE éqUipE dYNAMiqUE qui travaille dans l’harmonie et le travail bien fait. Notre clinique est complètement rénovée dans une maison centenaire. deux dentistes seniors ont une belle clientèle à partager avec un dentiste à pourcentage et une possibilité d’association. Communiquez dr pierre L’Espérance 819 843-8440, www.patrylesperance.com.

ONTAriO-OTTAWA EsT – dentiste temps plein demandé avec possibilité de partenariat, bilingue (français, anglais) clinique dentaire bien établie à 30 minutes à l’est d’Ottawa, 90 minutes à l’ouest de Montréal. établie en 1991, nouvelle construction en 2005, moderne, numérique, services multidisci-plinaires incluant orthodontie (invisalign), endodontie, périodontie, prothèse sur implant. Communiquez avec Carole au 613 798-6261.

pOsTE dE dENTisTE pOUr CONgé dE MATErNiTé débutant en octobre 2009 jusqu’à fin avril 2010, région de Laval-Ouest. Clinique moderne, concept spa, radiographie numérique. établie plus de 17 ans dans la région. Lundi 9-8, jeudi 9-8, tous les 2es samedis 9-2. Contactez dr george Kambranis, 450 719-0909.

prATiqUE géNérALisTE – établie depuis plus de 25 ans, personnel expérimenté et 8 salles opératoires. recherche dentiste pour se joindre à une équipe dynamique et professionnelle. dans une clinique moderne, en expansion, localisée dans la région de deux-Montagnes. Contactez diane duguay au 450 473-1790.

prOFiTEZ dEs HONOrAirEs pLUs éLEVés ET dEs iMpÔTs MOiNdrEs – 5 cliniques matures et achalandées – sud-ouest québec et Ontario, frontière québécoise – Horaires bien remplis (ppF, endo, etc.). stabilité,

flexibilité et respect professionnel assurés. possibilité d’achat. Le déplacement en vaut la peine. Luc 450 370-7765 – courriel : [email protected].

régiON dE grANbY – rECHErCHE dENTisTE À pOUrCENTAgE pour 1 jour semaine. pratique familiale – clientèle bien établie en constante croissance. Contactez Nancy au 450 777-0373.

régiON dE L’EsTriE – pLEiN OU pArTiEL, réF. p2692 – dentiste à % recherché. possibilité éventuelle de prendre la relève de cette belle pratique familiale bien établie. équipe dynamique et stable. Ouvert aux nouveaux diplômés. Contactez Mylène au 514 820-2855.

régiON dE L’OUTAOUAis – gATiNEAU, réF. M0246 – recherche dentiste visant l’excellence pour pratique de groupe multidisciplinaire et achalandée. Excellent emplacement, beaucoup de nouveaux patients par mois, très faible pourcentage de rAMq. On recherche un dentiste bilingue ayant de l’entregent avec une personnalité sympa-thique, dynamique et sachant travailler en équipe. Une hygiéniste et une assistante seront à votre disposition. Contactez Mylène au 514 820-2855.

riVE-NOrd – OrTHOdONTisTE rECHEr-CHé, pratique dentaire familiale, recherche orthodontiste plusieurs fois par mois. Tél. : 514 831-2643.

riVE-sUd – dENTisTE rECHErCHé À pOUrCENTAgE, 2 jours semaine, travail avec hygiénistes, belle équipe dynamique. Tél. : 514 331-4127.

riVE-sUd dE MONTréAL – dENTisTE À pOUrCENTAgE dEMANdé – lundi et mardi – bonnes conditions de travail – Hygiéniste(s) assignée(s). Contactez Annie au 514 831-2643.

sAiNT-HYACiNTHE – pratique généraliste bien établie, à clientèle familiale, cherche dentiste pour travailler à pourcentage à long terme. Association éventuelle souhaitée. bienvenue aux nouveaux diplômés, soutien professionnel assuré. pour plus d’information, contactez pascale au 450 773-4466 ou [email protected].

sAiNT-JEAN-sUr-riCHELiEU – Environ 30 minutes sur la rive-sud de Montréal, clinique dentaire d’avant-garde axée sur la haute technologie, recherche dentiste à pourcentage pour un poste permanent à temps partiel. Excellentes conditions de travail avec une équipe motivée et stable. Clientèle fournie. pour plus de détails, contactez Johanne au 514 802-0236.

sAiNT-HUbErT – CLiNiqUE dENTAirE d’AVANT-gArdE, recherche dentiste spécialiste avec clientèle pour un poste permanent, excellentes conditions de travail, avec équipe stable et motivée. Contactez Linda 450 445-4911.

VAL-d’Or – dENTisTE rECHErCHé, réF. C3368 – Nous sommes à la recherche d’un dentiste à pourcentage pour travail à plein

À L’AGENDA

JOUrNAL dE L’OrdrE dEs dENTisTEs dU qUébEC | 50 | VOLUME 46 NO 4 | AOûT / sEpTEMbrE 2009

Du 29 mai au 1er juin 201039e CONGRÈS ANNUEL DE L’ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC Les Journées dentaires internationaLes du Québec (JdiQ)Palais des congrès de Montréal

rENsEigNEMENTs : Ordre des dentistes du québec15-625, boul. rené-Lévesque OuestMontréal (québec) H3b 1r2

TéL. : 514 875-8511TéLéC. : 514 875-1561 COUrriEL : [email protected] WEb : www.odq.qc.ca

Du 2 au 5 septembre 2009CONGRÈS DENTAIRE MONDIAL DE LA FDIsinGaPore 2009

rENsEigNEMENTs :

Fdi World dental events13, chemin du Levantl’Avant CentreF-01210 Ferney – Voltaire - France

TéL. : 011 33 4 50 40 50 50TéLéC. : 011 33 4 50 40 55 55COUrriEL : [email protected] WEb : www.fdiworldental.org

Du 30 septembre au 4 octobre 2009ASSOCIATION DENTAIRE AMÉRICAINE (ada)150s congrès annuel – honolulu, hawaii

rENsEigNEMENTs :

American dental Association211 East Chicago Ave.Chicago, iL, UsA 60611-2678

TéL. : 312 440-2726 TéLéC. : 312 587-4735COUrriEL : [email protected] siTE WEb : www.ada.org

Du 24 au 28 novembre 2009CONGRÈS ADF 2009conGrès annueL de L’association dentaire française

rENsEigNEMENTs : AdF 7, rue Mariotte75017 paris - France

TéL. : 011 33 4 58 22 17 10TéLéC. : 011 33 4 58 22 17 40COUrriEL : [email protected] WEb : www.adf.asso.fr

Du 6 au 14 mars 201026e FORUM DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE FRANCO-PHONE POUR LA FORMATION CONTINUE EN ODONTOLOGIE (aiffco)

Village club de Val d’isère avec des conférenciers de la France et du québec

rENsEigNEMENTs :

Contactez dr Christian bernardFaculté de médecine dentaireUniversité Laval, québec

TéL. : 418 656-5018TéLéC. : 418 834-2082COUrriEL : [email protected]

temps. Clinique jeune et dynamique avec 7 salles à la fine pointe de la technologie. Clientèle assurée. Contactez Mylène au 514 820-2855.

ViEUX-LONgUEUiL – recherchons un dentiste pour un travail à pourcentage à compter de novembre 2009 pour une période d’un an, temps plein sur 4 jours semaine, pas de fin de semaine. Excellente opportunité pour un candidat qui désire travailler à long terme dans une pratique de groupe avec possibilité d’association. Commu-ni quez avec France Tessier au 450 463-2450.

WEsT isLANd (MONTréAL) : CLiNiqUE dYNAMiqUE ET MOdErNE cherche dentiste bilingue à temps partiel. Excellente facturation. sVp laissez message au 514 816-6868.

RECHERCHE D’EMPLOI

dENTisTE AVEC 10 ANs d’EXpériENCE, désirE s’AssOCiEr OU TrAVAiLLEr À pOUrCENTAgE à court terme en vue d’acheter une clinique dans les environs de West island–dorval, Lachine, Kirkland, L’Île-bizard, pierrefonds. si vous envisagez de prendre votre retraite prochainement et pensez important de céder votre clientèle à quelqu’un de sérieux, appelez-moi. dre Larisa Chiriac, 514 799-1528.

dENTisTE AVEC 11 ANs d’EXpériENCEdésire offrir ses services pour remplacement de congé de maternité ou autre. disponible à partir fin août-septembre 2009. polyvalent, minutieux et très respectueux de la clientèle. disponible dans la région de drummondville, Trois-rivières, région de l’érable ou de l’amiante. Contactez par courriel : [email protected].

dENTisTE d’expérience cherche travail à pourcentage dans la région de Montréal. sVp appelez au 450 663-7238.

dENTisTE géNérALisTE AVEC 13 ANs d’EXpériENCE, dont 4 ans de formation en chirurgie buccale et maxillo-faciale, offrant service complet de chirurgie buccale (dents de sagesse, chirurgie pré-prothétique, apectomies, biopsies, etc.), d’implantologie et de chirurgie parodontale (greffes de tissu mou, allongement de couronne clinique, chirurgie de réduction de poche parodontale, etc.) dans votre cabinet. Montréal et les environs (jusqu’à concurrence de 60 minutes). références disponibles. Communiquez au 514 946-3283.

SERVICESPROFESSIONNELSCLiNiqUEs dENTAirEs À VENdrE – Vous cherchez une clinique dentaire! quelle région vous intéresse? Montréal, rive-sud, Magog, ouest de Montréal, etc. Nous avons des cliniques à vendre dans ces régions. Le groupe J.F.C. / bernard Caron consultant / 1 888 923-9655 ou 450 923-9655, poste 37.

Découvrez la nouvelle technologie Bluecam de CEREC.Renseignez-vous auprès de votre représentant(e) Patterson ou composez le 1.800.873.7683

www.sirona.com | www.cereconline.com | www.livecerecdemo.com | www.fullyintegratedpractice.com

JDQ_March09:Layout 1 25/03/09 11:31 Page 1

800-263-4778©Vident 2009. VM, PM, Physiodens, Vitapan, Vitablocs et In-Ceram sont des marques déposées et Lingoform est une marque de VITA Zahnfabrik.

Le nom en qui vous avez confi ance

Le nom VITA est synonyme de précision des teintes. Mais VITA vous offre beaucoup plus que des nuances, c’est aussi un système de restauration dentaire de grande qualité ayant fait ses preuves. Lorsque vous prononcez le nom VITA, vous solidifi ez

le lien de confi ance avec vos patients.

www.prescribevita.com

Pour cette restauration, veuillez prendre soin d’utiliser le

matériau de marque VITA indiqué ci après.À l’intention du laboratoire,

VITA PFMÀ l’intention du laboratoire: Utiliser la porcelaine VM®13

VITA PressableÀ l’intention du laboratoire: Utiliser les lingotins PM®9

VITA CAD/CAMÀ l’intention du laboratoire : Utiliser les blocs VITABLOCS®,

In-Ceram ou YZ

VITA All-CeramicÀ l’intention du laboratoire: Utiliser la porcelaine VM®9 pour les

structures en zircone YZ et la porcelaine VM®

en aluminium

À l’intention du laboratoire: Utiliser les dents Physiodens®, Vitapan

ou Lingoform

Dents prothétiques VITA

Pour obtenir gratuitement d’autres blocs-notes, veuillez envoyer un courriel à [email protected], en y indiquant votre nom et votre adresse,

ainsi que la mention « Notes » dans la rubrique « Objet ».

prescribevita.com