[a] corbin, henry - de la théologie apophatique comme antidote du nihilisme

Download [A] CORBIN, Henry - De la théologie apophatique comme antidote du nihilisme

Post on 10-Oct-2015

29 views

Category:

Documents

5 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Islamic Philosophy, Henry Corbin, Mysticism, Iran, Orientalism.

TRANSCRIPT

  • 5/20/2018 [A] CORBIN, Henry - De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    1/22

    De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    Confrence donne Thran le 20 octobre 1977

    lors dun colloque organis par le Centre iranien pour ltude des Ciilisations

    sur le th!me

    " #impact de la pense occidentale rend$il possible un dialogue rel entre les ciilisations %&

    reproduite ici aec laccord gracieu' de (erg )nternationalqui a publi lentier compte rendu en 1979

    I. O, comment et quand y a-t-il dialogue ?

    Il nous faut tout dabord claircir le rapport entre le thme que je propose et celui de notre

    colloque, posant la question de savoir si limpact plantaire de la pense occidentale rend

    possible un dialogue rel entre les civilisations. Cet claircissement pralable postule un triple

    point de vue o!, comment et quand " a#t#il un dialogue $

    %. Une premire questionqui se pose est celle#ci un dialogue entre civilisations a#t#il eu des

    prcdents $ &n fait, le terme civilisation est un terme abstrait. Ce ne sont pas les civilisations comme telles 'les universau( ) qui peuvent dialoguer. *euls, leurs porte#

    paroles, peuvent +tre les partenaires rels du dialogue. Cest en ce sens que jentends ladjectif

    rel affi( au mot dialogue dans lnonc du thme de notre colloque.

    *ous cet aspect nous avons retenir, comme prcdents, les grandes entreprises de

    traduction menes au cours des sicles. -ans lordre chronologique, nous retiendronsparticulirement

    a) es traductions du sans/rit en chinois 'deu( princes arsacides traduisent au IIe sicle le

    te(te fondamental du bouddhisme de la 0erre 1ure, la Sukhavati).b) 2 la fin de la priode sassanide en Iran les traductions du grec en pahlavi.c) 2u( premiers sicles de lIslam, les traductions de larabe en latin, avec linterfrence des

    te(tes philosophiques en hbreu et en arabe.

    d) 2u 34Ie sicle, la gnreuse rforme de *h5h 2/bar stimulant les traductions du sans/riten persan.

    *ous ce m+me aspect, nous pourrions trouver une raison doptimisme dans lesmultiplications des traductions effectues de nos jours. 6ais jusquo! serait#il lgitime de

    professer cet optimisme $ *oulignons tout dabord avec force lintr+t passionn que l7ccident a

    manifest depuis le 3I3e sicle pour les e(plorations archologiques, pour la rsurrection des

    villes mortes, pour la mise au jour des collections de manuscrits reclant les secrets des s"stmesphilosophiques et religieu(. a conscience occidentale a obi un impratif de la recherche qui

    est tout le contraire dun obstacle au dialogue, et qui dcle des proccupations tout autres que le

    matrialisme quon lui impute un peu trop sommairement. Cette recherche implique laptitude remettre lacquis en question, au contact de penses nouvellement dcouvertes. 6ais dans quelle

    mesure " a#t#il eu rciprocit $ 2#t#on manifest en 7rient un intr+t semblable pour les hautes

    traditions spirituelles de l7ccident $ 8e nose pas rpondre par laffirmative, et cest pourquoifaute dun dialogue rel , nous en sommes rests au monologue.

  • 5/20/2018 [A] CORBIN, Henry - De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    2/22

    es responsabilits sont partages, certes. 6ais puisque un dialogue se passe entre des

    personnes , il faut, pour quil " ait dialogue, que le statut des personnes dialoguantes ait entreelles quelque chose de commun. 9n dialogue se passe entre toi et moi . Il faut que toi

    et moi nous so"ons investis de la m+me responsabilit dun destin personnel. a question de

    la personne se trouvant ainsi pose, nous faisons un grand pas vers la comprhension du thme

    que je propose.

    :. Pour quil y ait dialogue rel , tout dpend en effet de la situation des partenaires du

    dialogue. e souci sous#entendu dans lnonc du thme de notre colloque, cest le fait accomplide la disparition des civilisations dites traditionnelles, sous limpact de ce que lon dsigne en

    gros comme nihilisme. Il sagit par essence du nihilisme mtaph"sique, procdant de

    lagnosticisme radical, du refus de reconna;tre quelque ralit transcendant lhori

  • 5/20/2018 [A] CORBIN, Henry - De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    3/22

    conscients de ce parado(e. Il " eut, par e(emple, la phnomne caractristique de lhistoire

    religieuse de l7ccident le phnomne &glise. a sparation de l&glise et de l&tat, l o! elle alieu, consomme, certes, la dsacralisation et la scularisation de la vie publique. 6ais, dans toute

    la mesure o! cette dsacralisation procde de la ngation de toute perspective mtaph"sique, de

    tout arrire#monde , voici quun pseudo#sacr peut rinvestir les institutions humaines

    scularises. 2u phnomne &glise succde tout simplement l&tat totalitaire.

    &t cela, parce que sacralisation et scularisation sont des phnomnes qui ont lieuet leur

    lieunon pas primairement dans le monde des formes e(trieures, mais dabord dans le mondeintrieur des 5mes humaines. Ce sont les modalits de son +tre intrieur que lhomme projette au

    dehors pour constituer le phnomne du monde, les phnomnes de son monde, dans lequel il

    dcide de sa libert ou de sa servitude. e nihilisme advient lorsque lhomme perd conscience desa responsabilit de ce lien et proclame, avec dsespoir ou avec c"nisme, que sont closes les

    portes quil a lui#m+me fermes.

    e passage du thologique au sociologique saccomplit quand lesocialprend la place du

    thos. 1ar horreur de pouvoir +tre qualifie comme servante de la thologie, la philosophie se faitla servante empresse de la sociologie. 6alheureusement la sociologie ne saurait plus lui offrir

    lissue que lui rservait la double modalit de la thologie, savoir la thologie apophatique oungative 'le tan!"hen arabe et persan) et la thologie affirmative 'ou /ataphatique > ces deu(

    concepts seront prciss ci#dessous. *elon ce que lon dcide quant au rapport entre lune et

    lautre de ces deu( modalits, quant la prsance de lune et lautre, et selon que lon acceptelabsence de lune ou de lautre, se dcide la porte du nihildu nihilisme. e nihilisme culturel

    nest que laspect socialis dune issue malheureuse ou manque de cette dialectique, je veu( dire

    lissue o! se trouve abolie la primaut de la thologie apophatique, de sorte que les dogmes posscomme absolus par la thologiepositiveou affirmative vacillent comme privs de leur fondation

    et de leur justification.

    7r, cette issue entra;ne avec elle le sort de la personne, le sort de ce que postulele(istence rellede la personne humaine, et par l m+me le sort des personnes, des partenaires

    ventuels dun dialogue qui ne soit pas irrel mais vrai. Cest pour ce motif que mon thme

    propose la thologie ngative comme antidote du nihilisme .

    @ous voici, je crois, au cBur m+me de la question, telle que je lenvisage. 1our la

    dnouer, il nous faut dabord confronter les notions de personnalisme et de nihilisme . 8e leferai en marge dun article rcent de lun de nos minents collgues philosophes franais,

    dnonant, comme philosophe indianiste, le personnalisme de l7ccident comme tant la cause

    du nihilisme.

    8e crains que le malentendu ne soit total. Car, tout au contraire nous vo"ons dans

    limpersonnalisme, dans la dfaillance, lannulation ou lalination de la personne, la fois la

    cause et lissue du nihilisme. affaire est dautant plus grave quelle met finalement en cause unconcept fondamental pour la famille des trois religions abrahamiques.

    2lors il nous faut e(aminer %) Duel concept de la personne professe#t#on, quand on la dnonce comme cause du nihilisme $

    2utrement dit, quen est#il dupersonnalismeet du nihilisme$

  • 5/20/2018 [A] CORBIN, Henry - De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    4/22

    :) a raison de cette mise en accusation du personnalisme mappara;t dans le fait que soit perdu

    de vue ce que la tradition abrahamique dans son ensemble 'donc non pas seulementoccidentale) a envisag comme thologie ngative ou apophatique. 2utrement dit, quen est#il

    de la thologie apophatique et du personnalisme$ Cette confrontation esquisse, nous

    pourrons discerner o#est en vrit le nihilisme.

    ?) -s lors nous pourrons opposer un principe de ralit rival, la conception scientifiquesolidaire du nihilisme. m+me nous aurons entendre la voi( de nos philosophes iraniens

    traditionnels, leur t+te celle de 6oll5 *adr5 *h;r5

  • 5/20/2018 [A] CORBIN, Henry - De la thologie apophatique comme antidote du nihilisme

    5/22

    lidologie (ondamentalede l2sie traditionnelle, telle quelle transpara;t dans les doctrines du

    4edanta non dualiste, du 0aoNsme ou du Oouddhisme du Jrand 4hicule .iiiK?L

    @ous voici invits considrer que pour lhomme d7rient le rel sidentifie avec

    l9niversel ou le *upraformel. 6ais il nous faut alors demander comment la pense humaine

    peut#elle se(primer sur un *upraformel autrement quen termes ngatifs $ 7n nous propose laformule clbre tat tvam asi, comme signifiant avec cela, l2bsolu suprapersonnel, toi 'lego) tu

    les aussi, ce qui laisse intacte la question de savoir comme l egonomm ici est encore un ego,

    quand il est mis en quation avec le *uprapersonnel. &n dautres termes, comment est#ce je qui a le pouvoir de dire 8e suis identique cela, l2bsolu suprapersonnel puisque lon nous

    oppose lide de lhomme rel celle de lego$ &st#ce lhomme rel, est#ce legoillusoire, qui

    dclare 8e suis cela . *uffit#il de dire 8e suis cela , pour que legocesse d+tre illusoire $

    Certes, notre collgue e(plique quici la ngativit implique par legodans lacception

    courante et e(otrique de legonest pas originairemais dr

Recommended

View more >