corbin - en islam iranien iv

Download Corbin - En Islam iranien IV

Post on 12-Jun-2015

2.102 views

Category:

Documents

12 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

TABLE

L'ECOLE SHAYKHIEI. Shaykh Ahmad Ahs' (1241/1826). 1. L'cole shaykhie, 205. 2. La vie et l'uvre de Shaykh Ahmad Ahs', 215. 205

Livre VI

Argument des livres I et II (tome I et II) Argument des livres III et IV (tome III) Argument des livres V VII (tome IV)

I V XIV

II. Les successeurs de Shaykh Ahmad Ahs'. 1. Sayyed Kzem Resht, 232. 2. Shaykh Mohammad KarmKhn Kermn, 236. 3. Shaykh Mohammad-Khn Kermn, 242. 4. Shaykh Zaynol-'bidn-Khn Kermn, 245. 5. Shaykh Ab'l-Qsem-Khn Ebrhm, 248. III. Quelques points de doctrine.

232

L'ECOLE D'ISPAHANI. Confessions extatiques de MIR Dmd (1041/1631). 1. Mr Dmd et l'cole d'ispahan, 9. 2. Vision en la mosque de Qomm, 30. 3. Exaltation dans la solitude , 39. 4. Cette immense clameur occulte... , 45. II. Moll Sadt Shrz (1051/1640). I. La vie et l'uvre de Moll Sadr, 54. 2. Le penseur sh'ite et la philosophie prophtique, 68. 3. Vers une mtaphysique de la Rsurrection, 84. 4. Le monde de l'Imagination spirituelle et le corps de rsurrection, 95. 5. L'Imagination cratrice et sa fonction eschatologique, 106. 6. La triple croissance de l'tre humain, 115. III. Qzi S'd Qomm (1103/1691). I. En la ville sainte de Qomm la bien garde , 123. 2. Thologie apophatique et immologie structurelle, 134. 3. Le Rcit du Nuage blanc comme rcit initiatique, 150. 4. L'involution du temps chronologique et de l'espace sensible, 154. 5. En explorant la montagne de Qf : I. Les trois tiers de la nuit, 170. II Intermezzo, 174. III. Le prophte Slih, 177. IV. Le Sceau de Salomon, 179. V. La multitude des mondes, 182. VI. Le peuple de 'Ad, 190. VII. L'heure de midi, 194. pilogue, 196. 9

Livre V

256

1. Tradition et rnovation, 256. 2. D'une rnovation de la mtaphysique, 262. 3. Le quatrime pilier , 274. 4. Eschatologie et isomorphisme du temps et de l'espace, 286.

54

Livre VIILE DOUZIME IMM ET LA CHEVALERIE SPIRITUELLE I. L'Hagiographie du Douzime Imm. 303

123

1. L'achvement du plrme des Douze, 303. 2. De Byzance Samarra, 309. 3. Le Sceau de la walyat mohammadienne et son occultation, 322. II. Au temps de la Grande Occultation . 1. Le sanctuaire de Jam-Karn, 338. 2. Le Voyage l' Ile Verte en la Mer Blanche, 346. 3. Les les aux cinq cits, 367. 4. Rencontre dans le dsert ou ubiquit de N-koj-bd, 374. III. La chevalerie spirituelle. 1. De 1' Ile Verte des Johannites un pome inachev de Goethe, 390. 2. Tradition abrahamique et chevalerie spirituelle (javn-mard), 410. 3. Le Douzime Imm et le rgne du Paraclet, 430. 4. Le Guide personnel, 453. 390 338

ARGUMENT DES LIVRES I ET II

Le monde islamique n'est pas un monolithe; son concept religieux ne s'identifie pas avec le concept politique du monde arabe. Il y a un Islam iranien, comme il y a un Islam turc, indien, indonsien, malais, etc. Malheureusement, si une littrature abondante est la disposition du lecteur curieux de connatre l'archologie et les arts de l'Iran, avant et depuis l'Islam, peu de livres, en revanche, rpondent la question du chercheur qui s'interroge sur les motivations de la conscience iranienne ayant configur ces formes. A l'intrieur de la communaut islamique, le monde iranien a form ds l'origine un ensemble dont les traits caractristiques et la vocation ne s'lucident que si l'on considre l'univers spirituel iranien comme formant un tout, avant et depuis l'Islam. L'Iran islamique a t par excellence la patrie des plus grands philosophes et mystiques de l'Islam; pour eux, la pense spculative ne s'isole jamais de sa fructification et de ses consquences pratiques, non point simplement quant ce que nous appelons aujourd'hui le milieu social, mais quant la totalit concrte que l'homme nourrit de sa propre substance, par-del les limites de cette vie, et qui est son monde spirituel. C'est en restant fidle cette prise de position que l'auteur a difi le monument qu'il prsente ici en sept livres, et qui est le rsultat de plus de vingt ans de recherches, menes en Iran mme, dans les bibliothques comme dans l'intimit de ses amis iraniens, conjugues avec l'exprience d'un enseignement donn Paris et Thran. Sa mthode se veut essentiellement phnomnologique, sans se rattacher une cole phnomnologique dtermine. Il s'agit pour lui de rencontrer le fait religieux en laissant se montrer l'objet religieux tel qu'il se montre ceux

II

En Islam iranien

Argument des livres I et II

III

qui il se montre. D'o le sous-titre essentiel donn l'ouvrage : aspects spirituels et philosophiques. Qui dit aspect suppose spectateur, mais ici le spectateur, qui est le phnomnologue, doit devenir l'hte spirituel de ceux qui se montre cet objet et en assumer avec eux la charge. Toute considration historique restera donc immanente cet objet, sans lui imposer du dehors quelque catgorie trangre, considration dialectique ou autre. C'est cette condition que sont possibles, synchroniquement, les recroisements suggrs par l'auteur en maints passages, parce qu'il s'agit des variations d'un mme objet. Les deux premiers tomes contiennent les livres I et II de l'ouvrage. Le livre Ier s'applique montrer quelques aspects essentiels du sh'isme duodcimain ou immisme, fortement implant ds les origines en Iran, et devenu depuis le XVIe sicle religion officielle. Ces aspects sont dgags et analyss partir de ce que l'auteur a dj propos d'appeler le phnomne du Livre rvl , tel qu'il se montre ceux que le Qorn dsigne comme Ahl al-Kitb, cette communaut du Livre qui englobe judasme, christianisme et Islam. Dans chacun des rameaux de la tradition abrahamique, interprtes de la Bible et du Qorn se sont trouvs placs devant les mmes problmes et les mmes tches : pour tous il s'est agi de savoir quel est le sens vrai du Livre. De part et d'autre, la recherche du sens vrai, qui est le sens spirituel cach sous l'apparence littrale, a dvelopp des mthodes semblables pour faire apparatre le sens sotrique, c'est--dire intrieur, de la Rvlation divine. Le phnomne du Livre est l'origine de l'hermneutique, c'est--dire du Comprendre . Il est probable que les hermneutes sotristes de la Bible et du Qorn ont encore beaucoup apprendre aux philosophes qui de nos jours se montrent si proccups, prcisment, d'hermneutique. Le terme technique dsignant l'hermneutique sotrique du Qorn est le mot ta'wl, lequel signifie reconduire une chose son origine, son archtype. La mtaphysique sh'ite est domine par l'ide du Dieu inconnaissable, inaccessible, innommable en son Essence, et par l'ide de son piphanie dans le plrme des Quatorze entits de lumire, manifestes sur terre en la personne des Quatorze Immaculs (le Prophte, sa fille Ftima, les Douze Imms). Le sens sotrique que le ta'wil sh'ite dgage des donnes qorniques littrales, concerne principalement ce plrme des Quatorze. Il illustre, par le fait mme, le concept proprement sh'ite de la prophtologie, duquel il rsulte que le sh'isme refuse d'avoir son avenir derrire soi.

A la diffrence de l'Islam sunnite majoritaire, pour lequel, aprs la mission du dernier Prophte, l'humanit n'a plus rien de nouveau attendre, le sh'isme maintient ouvert l'avenir en professant que, mme aprs la venue du Sceau des prophtes , quelque chose est encore attendre, savoir la rvlation du sens spirituel des rvlations apportes par les grands prophtes. Telle fut la tche hermneutique dont ont t investis les saints Imms, et leur enseignement remplit des volumes. Mais cette intelligence spirituelle ne sera complte qu' la fin de notre Ain, lors de la parousie du Douzime Imm, l'Imm prsentement cach et ple mystique de ce monde. L'hermneutique comporte ainsi une perception propre de la temporalit, laquelle s'exprime dans une priodisation de l'histoire : au temps de la mission des prophtes, succde le temps de l'initiation spirituelle. L mme, la prophtologie sh'ite recroise les aspirations du mouvement joachimite en Occident et son annonciation du rgne de l'Esprit. Mais cette priodisation est en fait d'ores et dj de la mtahistoire, car sa dimension essentiellement eschatologique brise l'histoire. De mme que l'hermneutique, l'immologie a plac les penseurs sh'ites devant les mmes problmes que la christologie avait poss aux penseurs chrtiens, mais les penseurs sh'ites ont toujours tendu les rsoudre dans le sens rejet par la christologie officielle. C'est peut-tre ainsi que la gnose sh'ite s'est prserve de toute lacisation en messianisme social. Mtaphysique sh'ite et spiritualit sh'ite sont la substance l'une de l'autre. Une information exclusivement limite l'Islam sunnite majoritaire, a trop longtemps conduit identifier soufisme et Islam spirituel. En fait la spiritualit sh'ite dborde le soufisme. Certes, il y a des congrgations soufies sh'ites, l'arbre gnalogique de la plupart des tarqat ou congrgations remontant aussi bien l'un des Imms. Mais l'sotriste sh'ite est d'ores et dj, comme tel, sur la Voie (la tarqat), sans mme avoir entrer dans une congrgation soufie. Au sommet d'un Sina mystique, la connaissance de l'Imm comme de son guide personnel, le conduit la connaissance de soi. Le livre II est tout entier consacr un autre aspect aussi fondamental que caractristique de la philosophie et de la spiritualit de l'Islam iranien, aspect qui aussi bien s'alliera d'emble avec le sh'isme de maints penseurs iraniens. C'est l'aspect que typifie par excellence le terme ishrq, lequel dsigne le lever du soleil (aurora consurgens), son orient . De mme que la philosophie de l'lshrq, comme thosophie de la Lumire, est la

IV

En Islam iranien

Argument des livres I et II

V

thosophie orientale , les philosophes ishrqyn sont les philosophes orientaux , au sens mtaphysique du mot orient . Ils sont aussi souvent dsigns comme les Platoniciens , par opposition aux pripatticiens de l'Islam. A l'origine de ces Platoniciens de Perse en Islam, il y eut la volont hroque d'une jeune p