statuts de reconnaissance organisations bel- .– 2 – statuts de reconnaissance nationale...

Download STATUTS DE RECONNAISSANCE ORGANISATIONS bel- .– 2 – STATUTS DE RECONNAISSANCE NATIONALE 1940-1945

Post on 13-Oct-2018

218 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 2

    STATUTS DE RECONNAISSANCENATIONALE 1940-1945

    - Militaires belges qui ont effectu du ser-vice au cours des diffrentes phases de la guer-re 1940-1945

    - Militaires belges qui ont effectu du ser-vice pendant la guerre 1940-1945 dans lesForces belges en Grande-Bretagne

    - Prisonniers de Guerre (F.N.A.P.G.) (Loi du18 aot 1947)

    - Rsistance Arme

    - Agents de Renseignement et d'Action(S.R.A.)

    - Rsistants Civils et Rfractaires

    - Rsistants par la Presse Clandestine

    - Prisonniers Politiques (F.N.P.P.)

    - Dports pour le travail obligatoire pen-dant la guerre 1940-1945 (F.N.T.D.R.)

    - Marins belges qui ont effectu du servicependant la guerre 1940-1945 dans la MarineMarchande

    - Volontaires de Guerre 1940-1945 (F.N.V.G.)

    - Rsistants au nazisme dans les rgionsannexes

    - Incorpors de force dans l'arme allemandeet de ses ayants droit

    - Militaires belges qui ont effectu du ser-vice au cours des diffrentes phases de lamobilisation de 1939-1940

    - Evads de la guerre 1940-1945

    - Membres du Corps Expditionnaire pourla Core

    - Militaires trangers qui ont acquis la natio-nalit belge aprs avoir fait partie d'une armeallie au cours de la guerre de 1940-1945

    - Pcheurs Marins

    - C.R.A.B. (Centres de Recrutement del'Arme Belge).

    (Un statut de Reconnaissance Nationale existe pour chaquecatgorie de victime civile ou militaire de la guerre 1940-1945.)

    ORGANISATIONS DE RSISTANCE,DE SERVICE DE RENSEIGNEMENTET DACTION officiellement reconnus

    SERVICES DE RENSEIGNEMENT

    - Clarence (environ 1.000)- Zro (plus de 3.000)- Marc, ex-Luc (plus de 3.000)- Bayard (plus de 3.000)- Mill (701)- Beagle Service D (1.427)

    RSISTANCE CIVILE (sabotage industriel)

    - Mouvement national belge (M.N.B. -15.212)

    - Witte Brigade Fidelio (3.758)- Arme de Libration (A.L. - 7.283)- Mouvement national royaliste (M.N.R. -

    8.527)

    - Organisation militaire belge de laRsistance (O.M.B.R. - 3.112)

    - Groupe G (4.046)- Groupe Nola (239)- Front de lIndpendance (F.I.) avec les

    Partisans arms (P.A. - 13.246) et les Milicespatriotiques (M.P. - 22.006)

    CHANES DVASION

    - Comte- Pat OLeary- Marathon

    PROPAGANDE

    - Presse clandestine (12.128)

    RSISTANCE MILITAIRE (sabotage militaire)

    - Lgion belge - ds 1942 : Arme deBelgique - ds le 1er juin 1944: Arme secr-te (A.S. - 54.309).

    (Entre parenthses: nombre de membres bnficiant desstatuts)

    Plus jamais a !Au lendemain de la guerre franco-allemande de 1870, le Chancelier Bismark, qui

    avait le souci d'imposer l'Allemagne, divisa l'Europe en deux blocs, partags entre la TripleAlliance et la Triple Entente. Par suite de conflits conomiques, la tension fut telle que l'as-sassinat de l'Archiduc Maximilien, hritier d'Autriche, dclencha les hostilits d'un premierconflit mondial. L'Allemagne anantie dut accepter le Trait de Versailles de 1919, un trai-t bien trop dur, qu'elle appela la "paix dicte".

    L'avnement d'Hitler en 1933 et la remilitarisation de l'Allemagne placent la Belgiquedevant une alternative, savoir s'allier aux puissances hostiles au pangermanisme ou enrevenir au principe de neutralit, ce qui n'empcha nullement l'attaque allemande du 10mai 1940.

    Il y a soixante-cinq ans, l'issue du plus horrible conflit de notre histoire qui vit ladisparition de plus de 50 millions de personnes dont plus de 6 millions de juifs , l'al-ternative entre la dmocratie et la barbarie demeure, pour l'ensemble de la plante, undes dfis majeurs en ce dbut de XXIe sicle.

    La position des droits de l'homme et des citoyens est si primordiale qu'on ne sau-rait commmorer la fin des deux guerres mondiales en s'en tenant seulement l'homma-ge mrit que nous devons nos ans qui ont souffert, qui sont morts, pour que nousvivions libres!

    La relation au pass est construire! Les derniers tmoins des guerres disparais-sent peu peu et, avec eux, une certaine mmoire. Beaucoup de nos jeunes mconnais-sent, voire ignorent, les idologies qui ont men au nazisme, au fascisme, aux gnocideset tous les crimes contre l'humanit.

    Et c'est parce que rien n'est jamais acquis dfinitivement qu'il appartient nous desans cesse considrer la transmission des valeurs dmocratiques comme la priorit quipourra seule garantir l'avenir prospre et heureux de nos enfants.

    Pour accompagner et illustrer ces propos, voici cette brochure des mmoriaux deguerre qui rappellent le souvenir de celles et de ceux, de chez nous, qui ont offert leur vie,au front ou dans l'ombre, pour que vive la Belgique.

    Tantt une croix, tantt une stle, tantt un monument, ces mmoriaux gardent,taills dans la pierre, les noms de ceux qui ne sont jamais revenus. C'est leur courage, lesacrifice de leur vie, que ces monuments, riches par leur simplicit expressive et grandspar le message qu'ils portent, rappellent, chaque jour que Dieu fait, aux familles, aux pas-sants, aux touristes qui se promnent.

    Les oublier serait ajouter un autre crime tous ceux qui se sont commis dans lesentreprises inimaginables d'extermination de 14-18 et 40-45. Le souvenir est en effet lasurvivance d'une ide: celle qui a mobilis notre pays pour bouter l'envahisseur hors denos frontires, au nom de la libert, tait une ide de paix.

    Voil le sens profond de ces monuments auxquels nous tenons tant et qui pren-nent une place importante dans nos villages. uvres d'art, pas ncessairement! Mais ilsrvlent tous la gnrosit d'une communaut qui a particip leur dification, la sensi-bilit et le talent de ceux qui les ont taills dans le bois, le mtal ou la pierre. Ils font par-tie de notre patrimoine local, vivant, gravant dans la mmoire, des tranches de vie du passqu'on ne veut plus voir ressurgir !

    " Passant, toi qui te promnes et dcouvres notre commune, souviens-toi et agis! " Jean-Marie Mottet,

    Premier Echevin.

  • 3

    B D

    EC

    BARVAUX s/O. - Grand-Rue, 24(prs de lHtel de Ville)Monument ddi aux victimes de la guerre 14-18 et de la guerre 40-45 de la Commune deBarvaux. Initiative prise par la Commune de Barvaux.Dates des crmonies annuelles: le 8 mai etau Relais Sacr.

    BARVAUX s/O. - Grand-Rue, 24(prs de lHtel de Ville)Monument rig en hommage toutes les vic-times des camps nazis et en gratitude noslibrateurs.Initiative prise par M. Henri Leboutte, prsidentlocal FNAPG, aid par deux anciens.Dates des crmonies annuelles: le 8 mai etau Relais Sacr.

    Monument ddi aux combattants et victimesde la guerre 40-45 dont trois tombs au champdhonneur, trois dports politiques et dix-huitayant servi la Patrie.Inaugur le 11/11/2005.Initiative prise par lAbb Daussaint (omi)avec les anciens du village et la bienveillantecollaboration de la Ville de Durbuy.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

    BENDE - Lieu-dit A la Chapelle( mi-chemin entre Jeneret, Bende et Pielle)Chapelle construite en reconnaissance aux vic-times de la guerre 14-18 dont un mort auchamp dhonneur, trois combattants morts enesclavage, sept ayant rsist lennemi, deuxdports politiques et 17 dports civils.Inaugure en 1920.Initiative prise par le Baron Paul Louis deFavereau.

    Bende -JENERET -PlaceYsabeauMadame(devantlglise)

    F

    I

    H

    G

    BOMAL s/O. - Place de lEglise(vers Izier, en amont gauche, devant lgli-se)Monument rig en reconnaissance aux victi-mes de la guerre 40-45 - Inaugur aprs 1945.Initiative prise par la Commune et la popula-tion de Bomal.Date de la crmonie annuelle : Relais Sacr.

    BOMAL s/O. - Eglise paroissiale(appose la tour, droite de laccs lglise)Plaque commmorative donnant la nomen-clature des militaires (et autres) et la liste desmobiliss aux guerres 14-18 et 40-45. -Inaugure le 14/8/1938.Initiative prise par la Commune de Bomal.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

    BOMAL s/O. - Route de Herbet( gauche, proximit de la bifurcation deHerbet)Stle ddie Hubert Ligeois (rsistant tupar des tirs allemands le 5/9/1944).Initiative prise par les associations patriotiques.

    BOMAL s/O. - Rue des Ardennes( lintrieur du complexe scolaire)Plaque commmorative en reconnaissance Georges Lambert (instituteur n Wavreilleen 1909 - Lieutenant durant la guerre, il futdport au camp de Flossenburg, y fut tortu-r et y mourut en fvrier 44).Inaugure aprs 1945.Initiative prise par la Commune de Bomal.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

  • J

    BORLON - Tier de Vin, 6(contre le chevet de lglise de Borlon)Monument rig la mmoire des victimesdes deux guerres.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

    4

    L

    MK

    DURBUY - Place du 8 Mai 1945(Alle Louis de Loncin)Plaque en bronze 14-118 rappelant le souve-nir des combattants de Durbuy Vieille Ville.(Cette plaque, retrouve il y a peu, a t installe auprs du monu-ment 40-45 en mai 2010.)

    Monument 40-445 ddi aux combattants etprisonniers des deux guerres - Inaugur en1968.Initiative prise par M. Edouard Seret qui rali-sa lui-mme le monument, en collaborationavec lancienne Commune de Durbuy.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

    Borlon - ONEUX - Chemin forestier(au carrefour de la N814 et de la N638, pren-dre ce chemin pendant 500 m)Croix de laviateur rige la mmoire de la-viateur Olivier Leclercq, pilote de chasse, com-mandant lEscadrille 349, qui perdit la vie cet endroit le 16 septembre 1957 suite aucrash de son avion, un Hawker Hunter F.4.Initiative prise par lArme et la famille.

    GRANDHAN - Place de Beaujeu(Enclos du Monument)Mmorial officiel de la Commune de Grandhanrig la mmoire des victimes des deux guer-res.Initiative prise par les Groupements patrio-tiques.Date de la crmonie annuelle: Relais Sacr.

    HEYD - Rowe d Bati, 38(au centre du village)Mmorial 14-118 et stles 40-445 rigs lammoire des victimes des deux guerres.Initiative prise par la Commune de Heyd.Date de la crmonie annuelle: Relais