1 base numériques olha nahorna 2009-2010 université stendhal td - 1

Download 1 Base numériques Olha NAHORNA 2009-2010 Université Stendhal TD - 1

If you can't read please download the document

Post on 04-Apr-2015

106 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • 1 Base numriques Olha NAHORNA 2009-2010 Universit Stendhal TD - 1
  • Page 2
  • 2 Plan Histoire de linformatique Matriel informatique Systme d'exploitation Logiciel Fichiers
  • Page 3
  • 3 Histoire de linformatique Premiers outils de calcul Main, autres parties de corps les entassements de cailloux, coquillages ou dosselets abaque, boulier 1617, John Napier: abaque perfectionn. Premiers calculateurs mcaniques oprations daddition, soustraction, multiplication et division pignons et roues dents dhorlogerie 1642 Blaise Pascal: cration du premier calculateur mcanique : la pascaline (addition et soustraction) 1673 Gottfried Leibniz perfectionne le principe pour pouvoir deffectuer des multiplications, des divisions et des racines carres. Leibniz inventa aussi le systme binaire (systme de numration qui sera appropri aux futurs ordinateurs) la fin du XVIIIe sicle, des machines taient capables de raliser de calculer des fonctions polynomiales, des tables logarithmiques et trigonomtriques (par approximation polynomiale).
  • Page 4
  • 4 Histoire de linformatique Premires machines programmables 1725, Basile Bouchon: systme de programmation dun mtier tisser laide dun ruban perfor 1833, Charles Babbage: machine analytique (calculateur mcanique programmable utilisant des cartes perfores comme donnes et fonctionnant la vapeur ) XXe sicle Les progrs dans la rflexion sur les fondements de la Logique et des Mathmatiques Les progrs de l'lectronique La mobilisation massive de moyens militaro-industriels
  • Page 5
  • 5 Histoire de linformatique Les premiers ordinateurs 1946 Presper Eckert et John William Mauchly : lENIAC (Electronic Numerical Integrator and Computer). Systme dcimal, 30 tonnes, 72 m, 160 kW, 100 kHz, 20 calculateurs en parallle, 100 000 additions ou 357 multiplications par seconde. 1947 invention du transistor. Ordinateurs taient encore encombrants et seulement utilisables par les universits, gouvernements et grandes socits. 1971 invention du microprocesseur Annes 70: micro-ordinateur familial Portable, Netbook, Smartphone
  • Page 6
  • 6 Histoire de linformatique http://news.nationalgeographic.com/ne ws/2009/08/090831-internet-40th- video-ap.html http://news.nationalgeographic.com/ne ws/2009/08/090831-internet-40th- video-ap.html
  • Page 7
  • 7 Plan Histoire de linformatique Matriel informatique Systme d'exploitation Logiciel Fichiers
  • Page 8
  • 8 Matriel informatique lunit centrale l'cran le clavier la souris l'imprimante le scanner le modem les haut-parleurs Matriel priphrique Matriel de base
  • Page 9
  • 9 Lcran On appelle cran (ou moniteur) le priphrique d'affichage de l'ordinateur. On distingue habituellement deux familles d'crans : Les crans tube cathodique (nots CRT pour Cathod Ray Tube), quipant la majorit des ordinateurs de bureau. Il s'agit de moniteurs volumineux et lourds, possdant une consommation lectrique leve. Les crans plats quipant la totalit des ordinateurs portables, les assistants personnels (PDA), les appareils photo numrique, ainsi qu'un nombre de plus en plus grand d'ordinateurs de bureau. Il s'agit d'crans peu encombrants en profondeur (d'o leur nom), lgers et possdant une faible consommation lectrique.
  • Page 10
  • 10 Lcran Caractristiques techniques La dfinition: c'est le nombre de points (pixel) que l'cran peut afficher (640x480, 1024x768, 1280x1024 ) La taille : Elle se calcule en mesurant la diagonale de l'cran et est exprime en pouces (un pouce quivaut 2,54 cm). (14, 15, 17, 19 ) Le pas de masque (en anglais dot pitch): C'est la distance qui spare deux luminophores; plus celle-ci est petite plus l'image est prcise La rsolution: Elle dtermine le nombre de pixels par unit de surface (Dots Per Inch - points par pouce). Une rsolution de 300 dpi signifie 300 colonnes et 300 ranges de pixels sur un pouce carr ce qui donnerait donc 90000 pixels sur un pouce carr
  • Page 11
  • 11 Priphrique On appelle priphrique un matriel lectronique pouvant tre raccord un ordinateur par l'intermdiaire de l'une de ses interfaces d'entre-sortie (port srie, port parallle, bus USB, bus firewire, interface SCSI, etc.), le plus souvent par l'intermdiaire d'un connecteur. Il s'agit donc des composants de l'ordinateur externes l'unit centrale. : priphriques d'affichage : il s'agit de priphriques de sortie, fournissant une reprsentation visuelle l'utilisateur, tels qu'un moniteur (cran). priphriques de stockage : il s'agit d'un priphrique d'entre-sortie capable de stocker les informations de manire permanent (disque dur, lecteur de CD-ROM, lecteur de DVD-ROM, etc.) ; priphriques d'acquisition. Ils permettent l'ordinateur d'acqurir des donnes telles particulires, telles que des donnes vido, on parle alors d'acquisition vido ou bien d'images numrises (scanner) ; priphriques d'entre : ce sont des priphriques capables uniquement d'envoyer des informations l'ordinateur, par exemple les dispositifs de pointage (souris) ou bien le clavier.
  • Page 12
  • 12 L'unit centrale Le botier le squelette mtallique abritant ses diffrents composants internes Bloc d'alimentation L'alimentation permet de fournir du courant lectrique l'ensemble des composants de l'ordinateur
  • Page 13
  • 13 L'unit centrale Carte mre le socle permettant la connexion de l'ensemble des lments essentiels de l'ordinateur
  • Page 14
  • 14 L'unit centrale Le processeur le cerveau de l'ordinateur. Il permet de manipuler des informations numriques, c'est--dire des informations codes sous forme binaire, et d'excuter les instructions stockes en mmoire.
  • Page 15
  • 15 L'unit centrale La carte graphique ou carte vido ou acclrateur graphique Le rle de la carte graphique tait initialement l'envoi de pixels graphique un cran, ainsi qu'un ensemble de manipulation graphiques simples: dplacement des blocs, trac de lignes, trac de polygones, etc.
  • Page 16
  • 16 L'unit centrale La carte rseau linterface entre lordinateur et le cble du rseau. La fonction dune carte rseau est de prparer, denvoyer et de contrler les donnes sur le rseau.
  • Page 17
  • 17 L'unit centrale La mmoire vive (RAM) Random Access Memory - Mmoire accs direct Rapidit d'accs Volatilit. les donnes contenues dans la mmoire vive sont perdues lorsque l'alimentation lectrique est coupe La mmoire vive est constitue de centaines de milliers de petits condensateurs emmagasinant des charges. Lorsqu'il est charg, l'tat logique du condensateur est gal 1, dans le cas contraire il est 0, ce qui signifie que chaque condensateur reprsente un bit de la mmoire.
  • Page 18
  • 18 L'unit centrale La mmoire morte (ROM) Read Only Memory - Mmoire en lecture seule permettant de stocker des donnes en l'absence de courant lectrique permet notamment de conserver les donnes ncessaires au dmarrage de l'ordinateur Le BIOS: un programme permettant de piloter les interfaces d'entre- sortie principales du systme Le chargeur d'amorce: un programme permettant de charger le systme d'exploitation en mmoire (vive) et de le lancer. Celui-ci permet de pouvoir lancer le systme d'exploitation partir d'une disquette systme en cas de dysfonctionnement du systme install sur le disque dur. Le Setup CMOS: c'est l'cran disponible l'allumage de l'ordinateur permettant de modifier les paramtres du systme (souvent appel BIOS tort...). Le Power-On Self Test (POST): programme excut automatiquement l'amorage du systme permettant de faire un test du systme (c'est pour cela par exemple que vous voyez le systme "compter" la RAM au dmarrage).
  • Page 19
  • 19 L'unit centrale Disque dur l'organe servant conserver les donnes de manire permanente, contrairement la mmoire vive, qui s'efface chaque redmarrage de l'ordinateur
  • Page 20
  • 20 Plan Histoire de linformatique Matriel informatique Systme d'exploitation Logiciel Fichiers
  • Page 21
  • 21 Le systme d'exploitation (SE) En anglais Operation System (OS) charg d'assurer la liaison entre les ressources matrielles, l'utilisateur et les applications (traitement de texte, jeu vido,...). permet ainsi de "dissocier" les programmes et le matriel, afin notamment de simplifier la gestion des ressources et offrir l'utilisateur une interface homme-machine (note IHM) simplifie afin de lui permettre de s'affranchir de la complexit de la machine physique. DOS, Windows 3.1/95/98/Me/NT/2000/XP/Vista/, Unix/Linux, MAC/OS X
  • Page 22
  • 22 Le systme d'exploitation (SE) Rles: Gestion du processeur : gestion de l'allocation du processeur entre les diffrents programmes Gestion de la mmoire vive : gestionr de l'espace mmoire allou chaque application et, le cas chant, chaque usager. En cas d'insuffisance de mmoire physique, le systme d'exploitation peut crer une zone mmoire sur le disque dur, appele mmoire virtuelle. La mmoire virtuelle permet de faire fonctionner des applications ncessitant plus de mmoire qu'il n'y a de mmoire vive disponible sur le systme. En contrepartie cette mmoire est beaucoup plus lente. Gestion des entres/sorties : permet d'unifier et de contrler l'accs des programmes aux ressources matrielles par l'intermdiaire des pilotes (appels galement gestionnaires de priphriques ou gestionnaires d'entre/sortie). Gestion de l'excution des applications : le systme d'exploitation est charg de la bonne excution des applications en leur affectant les ressources ncessaires leur bon fonctionnement. Il permet ce titre de tuer une application ne rpondant

Recommended

View more >