télécharger le côte-d'or magazine de décembre

Download Télécharger le Côte-d'Or Magazine de Décembre

Post on 01-Jan-2017

224 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Cte-dOrmagazineMAGAZINE DINFORMATION DU CONSEIL GNRAL DE LA CTE-DOR

    ESPACE JEUNES

    Le prix Christian Myonduque la prudence

    P.22ACTUS P.15

    La filire quine, moteur conomique

    N 137 Dcembre 2013

    CteCte-dOr HORS SRIEDcembre 2013

    LA FIN DES CANTONS, POUMONS DE LA VIEDES TERRITOIRES

    LA CARTE DE LA CTE-DORREDECOUPE

    QUEL AVENIR POUR LES SERVICES AU PUBLIC DANS LES TERRITOIRES

    LA MTROPOLISATIONDE LA CTE-DOR

    RETOUR SUR UNE LOI RURALICIDE

    P.4 P.5 P.6 P.8 P.11

    magazine

    MAGAZINE DINFORMATION DU CONSEIL GNRAL DE LA CTE-DOR

    rurauxles cantonsLa loi qui menace

    Avec ce magazine, le hors-srie

    sur la nouvelle carte cantonale

    EN MISSION P.19

    Viabilit hivernale, le Conseil Gnral se mobilise !

    5 ans de bonheurdans le pr !

    Accord-cadre agricole2009-2013

  • Cet hiver, avant de prendre la route,je minforme !

    Chaque jour sur la route, pour vous

    www.cotedor.fr linfo route en temps rel

  • N137 Dcembre 2013 3

    DITO

    Des orientations au service dune Cte-dOr 100 % vivante

    SOMMAIRE n137 Dcembre 2013

    15 ACTUS La filire quine, moteur conomique Le Conseil Gnral aux cts des viticulteurs 2012, anne durable Transco vous transporte aussi dans lagglomration dijonnaise !

    19 EN MISSIONViabilit hivernale, le Conseil Gnral se mobilise !

    20 100 % CTE-DOR Lactu de nos territoires Frenchwines surfe sur lnotourisme

    22 ESPACE JEUNESLe prix Chrisitan Myon duque la prudence

    23 SORTIR EN CTE-DOR Nol au MusoParc Alsia La Saint-Vincent tourne... Saint-Aubin ! La Cte-dOr se met en scnes Les jeunes au contact des pros

    27 LAGENDA DE VOS SORTIES30 TRIBUNES LIBRES31 PRATIQUE

    Les orientations budgtaires du Conseil Gnral ont t dbattues lorsde la session du 22 novembre et ont t loccasion de fixer le cap pourlanne 2014.Le budget 2014 se situe dans un contexte trs difficile avec les charges nouvelles imposes par lEtat et la baisse sans prcdent des dotations, soit unreste charge financer pour le Conseil Gnral de 20 millions deuros.Plus de charges, moins de ressources, et nous devons dans ce contexte faire faceaux consquences de la crise pour laquelle nous sommes en premire ligne. Au30 septembre, la Cte-d'Or comptait 9 222 bnficiaires du RSA (socle + acti-vit) contre 7 903 il y a un an, soit une augmentation de prs de 17 %.Cest notre premire mission et nous lassumerons avec humanit et respon-sabilit. Nous continuerons ainsi d'unir nos efforts avec la Caisse d'AllocationsFamiliales pour lutter contre toute forme de fraudes qui sont insupportables.Autre engagement que nous prenons pour 2014, cest celui de ne pas augmen-ter le taux dpartemental de la taxe foncire. Cela veut dire que nous conti-nuerons de rechercher l'efficience en interne et nous ferons des choix, commecelui darrter de subventionner laroport Dijon-Bourgogne.Nous maintiendrons par contre leffort dinvestissement, en soutenant les pro-jets des territoires et en lanant les travauxinscrits au schma damnagement num-rique au service d'une Cte-d'Or 100 % vivante, dans 100 % de ses communes. L'exercice n'a jamais t aussi difficilequ'aujourd'hui mais notre responsabilit,c'est de ne pas rester les bras croiss, elleest d'agir au service de la Cte-d'Or, de toute la Cte-d'Or. Cette conception dune Cte-dOr quilibre, entre ces zones urbaines et rurales, nous ne la retrouvons absolument pas dans le projet de rvision de lacarte cantonale pour le dpartement de la Cte-dOr qui vient dtre adressau Conseil Gnral.Les Conseils Gnraux sont les acteurs majeurs de lamnagement des terri-toires. En faisant du dpartement un simple rservoir de lagglomration dijonnaise, la tentation sera grande de mener une politique centre en prioritsur les zones urbaines. Qui assurera demain la prquation territoriale ? Qui assurera le ncessairequilibre entre villes et campagnes ? Voil les questions lgitimes auxquellesce projet de rvision de la carte cantonale ne rpond pas.

    Notre responsabilitest d'agir au service

    de la Cte-d'Or, de toute la Cte-d'Or.

    Franois SAUVADETAncien ministreDput de la Cte-dOr,Prsident du Conseil Gnral

    08 DOSSIERAccord-cadre agricole 2009-2013

    5 ans de bonheurdans le pr !

    04 INSTANTANSDes vnements 100 % Cte-dOr

    06 FOCUSLe Conseil Gnral entend maintenir ses politiques de solidarit

    Dans votre Cte-dOr magazine, vous dcouvrirez rgulirement ce tampon. Il vous permettra didentifier clairement les actions,les soutiens, les politiques que mne actuellement le Conseil Gnralet quil pourrait ne plus pouvoir mettre en uvre du fait de la rformeterritoriale et des charges financires qui psent sur son budget.

  • VOTRE MAISON CONNECTE DE DEMAIN, LA FOIRE DE DIJON ! 31/1011/11> VOUS AVEZ T NOMBREUX MONTER BORD DU BUS NUMRIQUE DU CONSEIL GNRAL PENDANT LA FOIREGASTRONOMIQUE DE DIJON. Un bus qui vous a prsent, de faon pdagogique, ludique et interactive, le futur dploiement dutrs haut dbit en Cte-d'Or et tout ce qu'il va changer demain dans votre quotidien... La fibre optique la maison et au bureau, pour tous et partout en Cte-d'Or, l'horizon 2025 est l'objectif annonc du Schmadpartemental d'amnagement numrique (SDAN) mis en uvre par le Conseil Gnral.

    INSTANTANS

    4 Cte-dOr magazine

  • N137 Dcembre 2013 5

    TOUTES LES ACTUS SUR

    www.cotedor.fr

    TRAVAILLER LES PRODUITS FRAIS ET BRUTS25/9-16/10> C'EST LE THME DES SESSIONS DE FORMATIONPROPOSES PAR LE CONSEIL GNRAL AUX SERVICES DE RESTAURATION DES COLLGES ET TABLISSEMENTSMDICO-SOCIAUX DE CTE-D'OR. Ralises par le Comit de Coordination des Collectivits (CCC), elles ont abordl'organisation du temps, la saisonnalit des produits, lestechniques de prparation et de prsentation des plats... la fois thoriques et pratiques, elles avaient pour objectifs devaloriser le mtier de cuisinier collectif et de redonner auxpersonnels lenvie de cuisiner des produits locaux de qualit etle plaisir de les faire (re)dcouvrir leurs menus.

    JE SUIS PETIT MAIS IMPORTANT ! 16/11> LA THMATIQUE DE LA 28e JOURNE DPARTEMENTALEDES ASSISTANTS MATERNELS A RASSEMBL PLUS DE 200 PARTICIPANTS POUR UN TEMPS D'CHANGES ET DE RFLEXION PRIVILGI. Les professionnels de la petiteenfance ont pu y partager informations et expriences, entrediffrents ateliers et espaces de rencontre et de dcouvertes. 5 086 assistants maternels, agrs par le Conseil Gnral,proposent 13 500 places d'accueil en Cte-d'Or.

    > CETTE ANNE ENCORE, LA SEMAINENATIONALE DES RETRAITS ET DES

    PERSONNES GES A PERMIS DE BEAUXMOMENTS D'CHANGE ET DE SOLIDARIT

    INTERGNRATIONNELLE PARTOUT EN CTE-D'OR.Le Conseil Gnral, chef de file dpartemental de l'actionsociale, avait concoct un riche programme d'animations :aprs-midi lecture dans les Ehpad, soire grands-parents/petits-enfants l'opra et au basket, rencontre-dbat sur le bien vieilliren Cte-d'Or avec le Schma dpartemental des seniors et de l'autonomie en toile de fonds, exposition des Alzhis, uvres ralises par des malades d'Alzheimer de Beaune,ateliers Internet, marche nordique...

    LA SEMAINE BLEUE

    VUE PAR LECONSEIL GNRAL

    21-27/10

    Des vnements 100 % Cte-dOr

    Vernissage de lexposition des Alzhis, en prsence de Jean-PierreRebourgeon, Conseiller Gnral du canton de Beaune Sud

    Rencontre-dbat sur le bien vieillir en Cte-dOr au Conseil Gnral

    Lire et faire lire lEHPAD Pierre Laroque Dijon

  • 6 Cte-dOr magazine

    2 La solidarit envers les personnes les plus fragiles

    Consquence lie la crise, le Conseil Gnraldoit rpondre aux difficults dun nombrecroissant de personnes en situation difficile,notamment avec le versement du RSA (reva-loris de 2 % au 1er septembre 2013) prs de10 000 bnficiaires. La solidarit apporteaux Cte-d'Oriens les plus fragiles devra rester la hauteur. Pour autant, leffort en matire de matrise des dpenses de solidarit sera maintenu :nouvelles organisations territoriales au seindes Agences Solidarit Famille pour un meil-leur accompagnement social des personnes,effort de gestion et defficience demand aux oprateurs associatifs, lutte contre la fraude auRSA, amlioration des contrles des verse-ments de l'APA et de la PCH...Petite enfance, personnes en insertion, personnes ges ou handicapes... continue-ront de bnficier du soutien du Conseil Gnral, dans le cadre notamment dun meil-leur suivi des enfants confis lInstitution ;des mises en uvre du schma des senior de l'autonomie et du programme de dvelop-pement de logements locatifs ; de laide la modernisation des maisons de retraite.

    1. Les ressources financires du dpartement

    Llaboration du budget 2014 sinscrit dansun contexte dtranglement financier desConseils Gnraux qui se voient confier parltat plus de responsabilits mais moins deressources. La baisse de la dotation globale defonctionnement de lEtat au Conseil Gnralpar exemple, est estime 3,6 M en 2014. Pour dgager des capacits de financement,et assurer ses missions, le Conseil Gnralmne une politique intense de matrise de sescharges courantes : - 22 % entre 2008 et 2012.Le Conseil Gnral a galement eu recours lemprunt pour financer les grands projets duterritoire. Lencours de sa dette devrait attein-dre au maximum 328 M fin 2013. Ces em-prunts ont t raliss dans dexcellentesconditions : alors que le taux moyen dencours de la dette demeure trs faible(2,09 % en 2012), la dette du Dpartementprsente un risque 1A, le risque le plus faible. Enfin, aprs plusieurs annes de stabilitfiscale, les Ctes-dOriens ont t appelsen 2013 contribuer un effort de solidaritpar une augmentation du taux de la taxefoncire sur le bti dsormais aligne surla moyenne des taux bourguignons. Cet effort restera ponctuel : le taux de lataxe foncire naugmentera pas en 2014 !

    1

    Le Conseil Gnral, entend maintenir ses pol

    Martine Eap-DupinConseiller Gnral du canton de Prcy-sous-Thil, Prsidente de la Commission