maurice mattauer

Download MAURICE MATTAUER

Post on 05-Jan-2017

220 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Mai 2009

    n24

    1

    Disait-il avec un air espigle, sr de son effet et savourant notre incrdulit. Il dposait prcau-tionneusement sur le bord du bureau un (gros) bloc de calcaire devant lamphi mdus Choisissant attentivement ses craies de couleur, il commenait dessiner tout en racontant sur un mode improvis. La coupe prcise et colore quil venait dachever recevait brusquement quatre traits obliques, et tout devenait lumineux sur le bloc diagramme qui venait de natre Son dessin passait de la bulle emprison-ne dans le tube de serpule : le zoo de Lunaret est lenvers aux montagnes quil difiait, avec la mme aisance, la mme urgence de raconter...

    Nous sommes ici ! (Note de la Rdaction)

    A lheure de powerpoint on ne peut que regret-ter la disparition de ces performances fas-cinantes o se mlait la fois le dessin qui se trace et lhistoire qui snonce. Comme Escher il tait de cette sorte de dessinateur magicien, capable de faire senvoler nos imaginations dans au moins trois dimensions...

    Emmanuel Ball

    en guise ddito...J amais rsign, Maurice Mattauer, lorsque nous le croisions dans les couloirs, un discours toujours iconoclaste aux lvres. Il tait trs affect de voir progres-sivement disparatre lobservation directe du terrain et la vision dans lespace, au profit de la babasse , terme gnrique dans lequel il incluait toutes les techniques analytiques et de modlisation mathmatique, et quil ex-primait avec ses mains en mimant la mise au point dune paire de jumelles imaginaire. Il avait pourtant tout de suite pressenti lapport capital de la tomographie sismique ou de la tldtection... mais il ne pardonnait pas que lon pt btir sur des images satellite un scnario catastrophe pour la faille des Cvennes sans aller y voir de prs

    Amoindris par la virulence de ses critiques envers les personnes ou lInstitution, ses propos ntaient plus gure couts. Eternel agitateur, il nen demeurait pas moins combatif, rvant encore den dcoudre et sestimant interdit de parole par des diteurs pas toujours fair play

    Au del de lhommage rpt, travers dessins et tmoignages, ce nu-mro spcial na dautre ambition que dapprocher un homme dont la vie a profondment marqu non seulement la Gologie Montpelliraine mais toute la gologie structurale, et qui a su intresser la plante une multitude de gens

    ditoJe vous ai

    apport une faille !Vous avez dit

    tectonique ?

    Repres ... de la microtectonique

    la subduction continentale

    Tmoignages Des uns & des autres

    personnels

    agenda

    coin.doc

    REMERCIEMENTS

    Bernadette Mattauer ma ouvert le bureau de son mari. Jai feuillet ses

    carnets de terrain pour lillustration du prsent

    numro. Un grand merci elle et ceux qui mont

    transmis documents ou tmoignages pour la ra-

    lisation de ce numro. E.Ball

    Je vous ai apport une faille !

    Numro spcial

    MAURICE MATTAUER

  • OMAN Wadi Mayh : double dversement apparent de plis daxe A dans la couverture de la Plaque Arabique

    2

    Vous avez dit TECTONIQUE ?... Demandez ce quest la tectonique, un jeune daujourdhui vous rpondra sans doute quil sagit dune danse moderne et les plus gs se rappelleront la tectonique des plaques . En fait cest avec larchitecture qua voir la tectonique ; en go-logie, elle dcrit larrangement des terrains grande chelle (bassins, fosss, chanes de montagnes). Maurice Mattauer en avait fait sa spcialit. Il avait adjoint lobservation des gran-des structures (plis, failles) lobservation minutieuse des microstructures (fentes, stries, stylolites, schistosits, foliations) associes la dformation intime des roches, dveloppant un puissant outil dinterprtation, la microtectonique , gnralis aujourdhui.

    Points de REPRE

    Microtectonique ~ 1960 ... de la lame mince la chane de montagne, les micros-tructures refltent la grande teconique (avec F.Proust, J.Andrieux, F.Arthaud, P. Matte, M. Sguret, P. Choukroune etc...)

    - Les critres de polarit dans les nappes du versant sud de la Montagne Noire. - Sens de dversement des plis couchs daprs les rapports stratification / polarit / schistosit. - Microstructures et tectonique cassante, rapports stries fentes et stylolites. - Notectonique et Sismotectonique. - Relations microtectonique/gomtrie globale dans les chanes palozoques dEurope. - application la tectonique alpine (Alpes Pyrnes Corse) - liaison schistosit, vergence, subduction, obduction daprs lexemple Corse

    Dformation des Plaques ~ 1975 ... Grands dcrochements, subduction continentale et failles listriques, (avec F. Proust, P. Tapponnier, J.P. Burg, J. Andrieux, M. Brunel, P. Matte, etc...)

    - Grands dcrochements syn et tardi orogniques en Europe et en Afrique

    - les grands dcrochements en Asie, poinonnement, convergence et tectognse dans la chane himalayenne

    - Subduction continentale & obduction ocanique Hima-laya Corse Alpes etc... (1970 - 1985)

    Des polmiques - 1965 - 1975 Pyrnes & Provence - 1976 la Soufrire - 1989 - 1992 Montagne Noire - 2000 faille des Cvennes - 2005 faille de la Trvaresse

    Des ouvrages - 1998 Les dformations des matriaux de lcorce terrestre (Hermann) - 1989 Monts et merveilles (Hermann) - 1998 Ce que disent les pierres (pour la science)

  • 3

    TMOIGNAGESdes uns et des autres...

    Etudiants de laprs 68 nous lavions surnomm MAO TAUER et mditions les penses philosophiques quil nous transmettait en amphi : une faille sans stries cest comme une valise sans poigne. Suzanne Raynaud

    Laffleurement, le schma, le regard es-pigle et le probable trait desprit que la photo na pu saisir:..

    Maurice Mattauer sur la dalle des Mat-telles le 2 sept.1991 lors de la confrence Mechanical insta-bilities in rocks and tectonics organise par J.P. Burg, D. Mainprice et J.P. Petit. Montpel-lier. Bernard Clerier

    Scne 1 (ct cour) Discussion de couloir au Laboratoire de Gologie Struc-turale. M. Mattauer, quelques tudiants (dont jtais), quelques collgues...

    Pli en deux par un douloureux lumbago, Philippe Matte, alors Directeur officiel du Laboratoire GS fait son appari-tion. Le groupe scarte sans un mot pour le laisser passer.

    Mattauer : Tiens, un pli !

    Scne 2 (ct jardin) Je suis tudiant en DEA, sur le terrain avec Mattauer la dcouverte des fentes et des stylolites de la faille de Pra-des sur laquelle il veut que je travaille. Cest une poque o lon veut analyser avec les microstructures cassantes une dformation polyphase. Un champ de contrainte alpin na til pas t enregistr ? Cest lhypothse que dfend J-J Mercier de lUniversit dOrsay-ParisX1et que rfute Mattauer.

    Les microstructures vont dans tous les sens, sans ordre apparent, sans trace de chronologie... Mattauer : Cest compliqu, nest-ce- pas !? Moi Oui Professeur, jai jamais vu , effectivement ! Mattauer : H bien, si vous ne comprenez pas, ce nest pas la peine de faire de la tectonique!.. Jeff Ritz

    Microtectonique, macrotectonique ... pendant ses cours, les tableaux dbor-daient de coupes, de blocs diagrammes, de cartes o des continents entiers se dplaaient... Maurice Mattauer nous dit un jour en lgende dun Gondwana disloqu : ... et lAustralie, sen va en rotant ...! Les nologismes ne lui faisaient pas peur !! Jacques Comes

    En quittant Montpellier pour Rennes je suis devenu, pour lui, lhomme de lOuest. Les coups de tlphones hebdomadaires - toujours des heures indues - furent alors le moyen le plus direct de refaire le monde gologique et pourfendre les babasseurs... Et mme si jai maintes fois souhait une panne des telecom, ils me manqueront dsormais... Pierre Choukroune

    Jai rencontr Mattauer (je dis Mattauer , comme on dit Mozart) quand il transitait dans la cinquantaine, lge que je traverse moi-mme aujourdhui. Jai toujours tutoy mes thsards. Mattauer tutoyait trs peu et, ma connais-sance, aucun de ses tudiants. Et pourtant, quand, tudiant, on se retrouvait seul avec lui, plus quaucun autre il savait avoir notre ge !.

    ...Dans la rgion de Tte Jaune Cache, nous avions travers la fort pour atteindre un affleurement au milieu des alpages, endroit riche dours bruns et autres grizzlis. En redescendant, nous ntions pas rassurs. On dit que les ours reprent leur proie le matin la monte, et dnent le soir Mattauer sifflotait. Il savait titiller, moquer ses tudiants, jusqu la limite du supportable, faon de dire ce quil nosait exprimer. Loccasion tait trop belle et josai : Vous sifflez parce que vous avez la trouille des ours... (Faire du bruit tait cens les loigner !). Ah bon, parce que vous, vous navez pas la trouille rpondit-il schement, vex. Non ! Ah bon, et on peut savoir pour-quoi ? Je cours plus vite, alors le temps quils soccupent de vous Vous en navez pas marre dtre con ?

    Aujourdhui encore, je garde comme un souvenir merveilleux cet change, cette dernire interrogation, cette petite victoire Jean Van Den Driessche

  • 4

    Qualificatifs...

    Curieux : Alors quoi dneuf ? tait son bonjour celui dont il esprait glaner une information nouvelle. Toujours en alerte, il tait le premier au courant de larticle ou de linformation croustillante de Lib ou Midi Libre, quil relatait avec un vident plaisir. Anachronique : 81 ans il portait toutes les envies et les enthousiasmes du jeune homme de 25 ans de ses dbuts et toute lnergie polmique pour faire triompher ses ides

    Omniprsent : de tous les scientifiques minents qui ont frquent le btiment quel est celui qui est entr dans tous les bureaux ? Qui dentre nous, ancien ou jeune arrivant, na subi ses innombrables assauts scientifiques !

    Besoin davoir raison : Proust, Je vous dis que cest lenvers Non Chef cest lendroit A lenvers Non, Mattauer cest lendroit , regardez les crit-res ! Il avait tort et en conut une crise de foie qui nous priva de sa prsence au sommet dEsclangon ! (