les echos de saint-maurice edition numé · pdf filele rustre, l'analphabète,...

Click here to load reader

Post on 16-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • LES ECHOS DE SAINT-MAURICE

    Edition numrique

    Magister : hommage Jean-Michel Barbey

    Dans Echos de Saint-Maurice, 1996, tome 91b, p. 57-58

    Abbaye de Saint-Maurice 2014

  • Magister hommage Jean-Michel Barbey

    par les maturistes grecs 1995

    Pour la premire fois depuis trente-cinq ans, il peut enfin goter au charme de vacances la mesure de ses aspira-tions qui, de tout temps, le portrent vers les rivages ensoleills d'Espagne. La vie estu-diantine, au pied de l'antique falaise d'A-gaune, a donc repris son cours, sans lui.

    En juin dernier, Jean-Michel Barbey a franchi une ultime fois le seuil de notre collge, quit-tant jamais la chaire professorale du haut de laquelle il harangua des gnrations de mar-mots blouis. Rien ne prdestinait pourtant cet enfant de Morlon, bachelier au collge St-Michel de Fribourg puis tudiant en lettres l'universit de la mme ville, jeter l'ancre sur les bords du Rhne, aux portes du Valais. Etait-il attir par la renomme des grands chanoines humanistes d'alors? Toujours est-il que le fringant licenci commence en 1961 son enseignement des langues anciennes et du franais, le tout agrment de quelques cours d'histoire, au collge de St-Maurice.

    Ds lors, le magister impitoyable, traquant sans relche l'anacoluthe et autres injures aux rgles sacres de l'Acadmie, confondant l'impie, le rustre, l'analphabte, sigea jour aprs jour son pupitre. Faquin,

    57

  • butor, cuistre, veillaque! , lanait-il la face de ses ouailles lorsque l'une d'elles, brandissant l'tendard de l'outrecuidance, commettait l'inef-fable blasphme; Cessez ce hennissement alpestre!, vituprait-il l'adresse d'un tudiant au rire jug trop puissant... A cette mme poque, il entama sa croisade dsespre pour la sauvegarde des sub-jonctifs imparfait et plus-que-parfait, formes combien mprises du vulgaire.

    Tandis que paraissait Aurore aux doigts de rose, fille du matin, les jeunes hellnistes imberbes, accourus de leurs noires masures, se ren-daient auprs de matre Barbey, afin de recueillir quelques parcelles de sa vnrable culture antique. Ils n'oublieront pas de sitt la voix frmis-sante qui, heure aprs heure, scandait les vers d'Homre et de Sophocle, tantt empruntant la voix caverneuse du cyclope, tantt cl-brant la puret d'Antigone. A peine le gong avait-il retenti qu'il dispa-raissait comme il tait venu et sa discrtion dans les couloirs n'avait d'gale que sa verve durant les heures de cours...

    . Aujourd'hui, alors que l'eau a coul sous les ponts, il suit de prs son collgue et ami Henri-Paul Schmidt et s'en va vers ces terres lointaines d'Espagne, pour y btir ses chteaux. Adios Miguel !

    58