cours sur l'organisation des entreprises

Download Cours sur l'organisation des entreprises

Post on 01-Nov-2014

302 views

Category:

Leadership & Management

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Cours sur l'organisation des entreprises

TRANSCRIPT

  • 1. Cours de Mr Diemer Arnaud ______________________ IUFM dAuvergne Prparation CAPET, PLP ______________________________________________ ECONOMIE DENTREPRISE ___________________________________________ Partie I : Dfinition et analyse des entreprises Chapitre 2 : Organisation et structures des entreprises Mots cls : - Ajustement mutuel - Autorit formelle et informelle - Fayol .H - Follett M. - Gestion par cas - Hirarchie fonctionnelle - Hirarchie linaire - Mintzberg .H - Organigramme - Organisation - Organisation Scientifique du Travail - Standardisation - Structure fonctionnelle - Structure divisionnelle - Structure matricielle - Structure Staff and Line - Structure par projets - Supervision Directe - Taylor F.W - Woodward .J 1
  • 2. CHAPITRE II : ORGANISATION ET STRUCTURES DES ENTREPRISES I. LES PRECURSEURS DE LA SCIENCE DES ORGANISATIONS A. Lorganisation industrielle de Marshall B. L'organisation scientifique du travail de Taylor 1. Les dbuts de lorganisation scientifique du travail 2. Les dbuts de Taylor 3. La flnerie des travailleurs 4. Les principes dorganisation scientifique a. Le principe de l'Etude Scientifique des tches b. Le principe de slection et dentranement des ouvriers c. Le principe du contrle et de lencouragement d. Principe de la coopration entre managers et ouvriers 5. La diffusion du taylorisme C. Ladministration industrielle et gnrale de Fayol 1. La fonction administrative a. La prvoyance b. Lorganisation c. Le commandement d. La coordination e. Le contrle 2. Les principes dorganisation D. Le management de Mary Parker Follett II. LES STRUCTURES DE LENTREPRISE A. La rpartition des tches dans lorganisation 1. Les structures simples a. La structure fonctionnelle (forme en U) b. La structure divisionnelle (ou dcentralise) 2. Les structures complexes a. La structure matricielle b. La structure multidimensionnelle c. La structure polycellulaire d. La structure organisationnelle de Mintzberg 3. L'mergence de nouvelles structures d'organisation a. La gestion par cas b. La structure par projets (ou organisation matricielle volutive) c. Le portefeuille de comptences (ou la structure sans hirarchie) 2
  • 3. B. Lexercice du pouvoir dans lentreprise 1. La hirarchie fonctionnelle 2. La hirarchique linaire 3. La structure Staff and Line 4. Lautorit formelle et les relations informelles a. Lautorit formelle b. Les relations informelles C. Les mcanismes de coordination 1. L'ajustement mutuel 2. La supervision directe 3. La standardisation a. La standardisation des procds b. La standardisation des rsultats c. La standardisation des qualifications D. Les dterminants de la classification des structures 1. Le secteur d'activit 2. La taille a. Les travaux de Northcote Parkinson b. Les travaux du Groupe dASTON 3. La Technologie a. Les travaux de J. Woodward b. Les travaux de Charles Perrow 4. L'environnement a. Les travaux de Burns et Stalker b. Les travaux de Lawrence et Lorsch 5. La stratgie 3
  • 4. CHAPITRE II : ORGANISATION ET STRUCTURES DES ENTREPRISES La question de lorganisation des entreprises a t pose la fin du 19me sicle dans un contexte caractris dune part, la rvolution des transports et des communications, dautre part la distribution et la production de masse. La fin du 19me sicle ft en effet caractrise par une transformation de la dimension et de la nature des activits de lentreprise. Le chemin de fer et le tlgraphe apportrent dans les transports et les communications, un service rapide, rgulier et fiable. Cette volution tait indispensable la production et la distribution de masse qui caractrisent les grandes entreprises modernes. Les transformations de lentreprise se manifestrent tout dabord dans le secteur de la distribution. Si la firme commerciale traditionnelle tait encore prsente dans les annes 1840, au cours des annes 1850-1860, le ngociant moderne et le grossiste font leur apparition en prenant en main respectivement la commercialisation des produits agricoles et la vente des biens de consommation standardiss. Puis dans les annes 1870 et 1880, le distributeur de masse au dtail - le grand magasin, le magasin succursales multiples ou la maison de vente par correspondance commena prendre la place du grossiste. La rvolution de la production sopra plus lentement que celle de la distribution car elle dpendait la fois du progrs technique et des innovations en matire dorganisation. Laugmentation de la productivit exigeait que soient inventes de nouvelles machines et de nouvelles mthodes de production. Les nouvelles techniques de production firent dabord leur apparition dans lindustrie ptrolire, puis dans les industries mcaniques (tabac, grains). Elles furent beaucoup plus lentes apparatre dans les industries de la fabrication et du travail des mtaux. La production en srie ncessitait de vaincre certains obstacles technologiques. Quant ceux-ci furent vaincus, le dveloppement de la production de masse ft spectaculaire. Dans toutes les entreprises de production, la ncessit de coordonner des flux importants de marchandises entre divers processus de production conduit au recrutement de nombreux cadres et la mise au point dune organisation du travail industriel. 4
  • 5. I. LES PRECURSEURS DE LA SCIENCE DES ORGANISATIONS A. Lorganisation industrielle dAlfred Marshall Alfred Marshall est gnralement prsent comme le pre de la microconomie moderne et de lapproche en termes dquilibre partiel. Ses commentateurs oublient cependant de mentionner quavant daborder la thorie de lquilibre de loffre et de la demande (livre V des Principles of Economics , 1890), Marshall prsente au livre IV les agents de la production parmi lesquels il classe lorganisation. Le concept dorganisation apparat en fait trois niveaux. Lorganisation (chap VIII) est tout dabord un principe qui, par analogie avec la biologie, assure lunit des organismes conomiques complexes, Une unit centrale est exprime par la rgle gnrale, qui ne souffre pas beaucoup dexceptions, selon laquelle le dveloppement dun organisme, social ou physique, entrane une subdivision croissante des fonctions entre ses parties distinctes, et dautre part, une relation plus troite entre elles (1890, [1971, p. 427]). Marshall renvoie ses lecteurs aux travaux de Darwin et Spencer. La thorie daprs laquelle les organismes dont le dveloppement est suprieur, sont ceux qui ont le plus de chances de survivre dans la lutte pour lexistence, nest pas entirement labore. Cependant, Marshall considre quil est possible denvisager les principales consquences conomiques de cette lutte pour lexistence. Lorganisation est ainsi associe lindustrie, Marshall parle dorganisation industrielle. Lorganisation industrielle dsigne une forme de systme social o lactivit conomique se serait autonomise grce lorganisation du travail (largement dveloppe par Adam Smith), Ce progrs dans la subdivision des fonctions se manifeste, en ce qui touche lindustrie, sous la forme de la division du travail, et sous celle des progrs de la spcialisation, des connaissances et du machinisme (1890, [1971, p. 427]). La subdivision du travail (chacun est employ en fonction de ses capacits et de ses aptitudes, la pratique engendre le perfectionnement) et les progrs du machinisme (lorsquun acte peut tre ramen la routine, il est excut par la machine) sont deux phnomnes connexes permettant une utilisation efficiente des ressources de lorganisation. Marshall prcise que cette connexion nest pas aussi troite quon le pense. Cest en effet lextension des marchs, et plus particulirement laccroissement de la demande pour de grandes quantits de marchandises, qui tablit un lien entre la subdivision du travail et le machinisme (ce dernier a pour principal effet de rendre moins cher et plus prcis le travail). 5
  • 6. Les nombreux exemples emprunts lindustrie de lhorlogerie, de limprimerie, du textile soulignent les conomies externes et internes, engendres par la conjugaison (augmentation de la production) des trois phnomnes noncs par Marshall (division du travail, machinisme, extension des marchs). Les concentrations industrielles sont directement rattaches aux conomies externes, elles renvoient aux dcisions de localisation, lapparition des manufactures ainsi qu lopposition entre grands et petits industriels. Dans ce contexte dmulation conomique, Marshall tudiera les conditions dans lesquelles se trouve la direction des entreprises. La Business organisation , que lon peut traduire par firme ou entreprise, constitue une unit de dcision lmentaire de lorganisation industrielle, : Nous pouvons entendre par firme tout tablissement destin pourvoir aux besoins dautrui en vue dun paiement, direct ou indirect, fait par eux qui en bnficient (1890, [1971, p. 493]). Marshall se focalisera finalement sur les aptitudes des Businessmen (prise de risques, connaissance des marchs) et lefficacit compare des diffrentes formes organisationnelles (industrie domicile, manufactures, socits de personnes, socits de capitaux, associations et cooprations douvriers). B. Lorganisation scientifique du travail de Taylor Selon Fich (1882), les industriels commencrent se proccuper des questions organisationnelles la suite de la dpression conomique survenue dans les annes 1870. La baisse prolonge de la demande et lapparition de capacits de production excdentaires donnrent naissance au mouvement de lorganisation scientifique du travail dans lindustrie amricaine (Chandler, 1977). 1. Les dbuts de lorganisation scientifique du travail Ds 1880, lamlioration de lorganisation et de