business model canvas coopératif (bmc coop) ?· der leur projet de coopérative, le ......

Download Business Model Canvas Coopératif (BMC Coop) ?· der leur projet de coopérative, le ... L’ensemble…

Post on 12-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • CONOMIESOCIALE,COOPRATIVEET SOLIDAIRE

    Business Model CanvasCoopratif (BMC Coop) Guide dutilisation

  • PRFACE

    Lentrepreneuriat social et coo-pratif est un mouvement qui ne cesse de crotre et de sintgrer dans lconomie de march. Il propose un modle conomique alternatif qui sappuie sur de nou-velles logiques de gouvernance et de gestion dentreprise, daf-fectation et de redistribution des rsultats autres que par la rmu-nration du capital.

    Dans ce nouveau modle cono-mique fi gurent en bonne place les coopratives citoyennes. Celles-ci ont un rel impact en termes de cration de valeur, de cration demplois et de mobi-lisation de capitaux privs, via lpargne citoyenne.

    Afi n daider les porteurs de pro-jets tudier, faire mrir et vali-der leur projet de cooprative, le Gouvernement wallon a confi une mission pilote lAgence pour lEntreprise & lInnovation (AEI), consistant fi nancer des bourses coopratives citoyennes. Entre octobre 2015 et mai 2016, ces bourses, dun montant de maximum 12.500 , ont t oc-troyes une quarantaine de projets slectionns par un Jury pour permettre leurs porteurs

    de raliser ltude de faisabilit et le montage de leur cooprative. Quelques mois plus tard, plus de 600 cooprateurs ont dj t mobiliss au travers de ces pro-jets.

    Cela a permis lAEI de mettre en uvre, avec les Agences-conseil en conomie sociale, un proces-sus de suivi et dvaluation collec-tif. Trois groupes dchanges et de partage ont ainsi t consti-tus dans une logique territoriale. Les thmatiques de ces groupes ont t choisies en collaboration avec ces oprateurs en conomie sociale et en cohrence avec les besoins exprims par les coop-ratives elles-mmes. Parmi ces thmatiques, celle du modle conomique appliqu aux ralits de lconomie sociale et coop-rative sest avre particulire-ment pertinente de nombreux gards. Lobjectif recherch tait damener les participants identi-fi er et structurer les lments cls de valeur de leur modle cono-mique, en les amenant sinterro-ger collectivement sur les spcifi -cits coopratives et citoyennes.

  • REMERCIEMENTSCet outil BMC Coop ainsi que son guide dutilisation Business Model Canvas Coopratif sont le fruit dun travail collectif men avec des porteurs de projets de coopratives citoyennes, des accompagnateurs au sein des Agences-conseils en conomie sociale, des oprateurs danima-tion conomique et des experts. Nous tenons tous les remercier :

    Les porteurs de projets des coo-pratives citoyennes :Atelier de Transformation Par-tag, Au carrefour de la Maison communale, Centre de formation et de production dagriculture du-rable, CirCouLoc, Construisons un Monde Meilleur, Coopco, Coo-peos, Cynorhodon, Eco Quartier CLT Neupr, Ecolodge, La Ferme de la Huissire, Fromagerie tou-ristique Rgionale Pie Rouge de

    lEst, Fungi Up, Green City Wallo-nie, Hesbicoop, Jardins dArthey, Habitats groups Jubilacin, La Belle Verte, La Ferme (Cowor-king Rural), La Petite picerie de Nethen, La Voie des Femmes, Larock & Co, Les Trois Mara-chers, Les Vergers du Val Mosan, Li Terroir, Livre Dlivre, Paysans Artisans, Rayon 9, Relow, Rseau Chaleur Citoyenne, Rseau Soli-dairement, ValoriCoop, VivreS

    Les Agences-conseil en cono-mie sociale : Ags, Crdal, Febecoop, Pro-gress, Propage-s, SAW-B et Syneco

    Les oprateurs danimation co-nomique : la SPI, le BEP et LME

    Et les experts et animateurs : Conscious Partners et Innergic

    Cest dans ce contexte que loutil Business Model Canvas1, habituel-lement utilis pour dresser un tat des lieux du modle conomique dune entreprise, a t exploit et adapt aux dimensions coopra-tives et sociales. Il en est rsult loutil prsent dans ce guide et intitul Business Model Canvas Coopratif (BMC Coop) .

    Gageons que cet outil aidera de nombreux autres porteurs de projets ou cooprateurs identi-fi er, faire mrir, challenger, valider et consolider leur propre modle conomique, dans une dyna-mique dintelligence collective et participative.

    Vronique CABIAUX,Directrice gnrale de lAEI

    Pour vous accompagner dans votre projet, contactez une Agence-conseil en conomie sociale.

    Plus dinformations sur www.infos-entreprises.be/economie-sociale

    1 Osterwalder, A., & Pigneur, Y. (2011). Business Model, Nouvelle Gnration. Un Guide pour vision-naires, rvolutionnaires et challengers. Paris, France : Pearson Education France

  • Comment se servir du BMC Coop ?

    Loutil BMC Coop sutilise de pr-frence de manire collective, lors dun atelier (ou dateliers succes-sifs) ou dun accompagnement runissant les porteurs du projet de cooprative ainsi que (ven-tuellement) des reprsentants de certaines parties-prenantes cls.

    Le processus adopt est gnra-lement le suivant :

    Analyser chacune des 12 cases (sur base des questions re-prises aux pages suivantes) et y inscrire2 les lments-cls3 ;

    Identifi er les interdpen-dances4 entre les cases et adapter le contenu dune case en lien avec les autres ;

    Brainstormer sur diff rentes variantes et alternatives du business model ;

    Identifi er diff rentes hypo-thses de travail, quil importe-ra de valider (ou invalider) par des tudes de march et/ou des contacts sur le terrain (en particulier auprs des clients et/ou des usagers fi naux) ;

    Rviser rgulirement len-semble du BMC Coop en fonction des informations rcoltes lors du dveloppe-ment du projet et/ou de lex-prience relle rencontre sur le terrain.

    2 Par exemple en se servant de petits Post-it, quil est possible de dplacer sur le BMC Coop et qui forcent la concision.

    3Il ne sagit donc pas de donner une rponse dtaille/exhaustive toutes les questions contenues dans le guide dutilisation, mais de faire ressortir les lments qui sont cls , cest dire ceux qui peuvent infl uencer de manire signifi cative la confi guration du business model ou la russite du pro-jet de cooprative et/ou qui sont de vrais facteurs de diff renciation. Par exemple, dans la case res-sources-cls , il ne faut mentionner que les ressources dont il est vraiment important de pouvoir dis-poser (et pas toutes les ressources dintendance qui sont aisment disponibles et peu critiques).

    4Il nest pas important de savoir si une information doit tre note dans telle case plutt que dans telle autre, du moment o elle est note quelque part. Ce qui est particulirement pertinent, cest de voir dans quelle mesure le contenu dune case interagit avec celui dune autre case.

    NOTE

    Il est recommand de dater les versions successives du BMC Coop qui sont compltes par les porteurs de projet, ainsi que de noter les noms des contributeurs.

    INTRODUCTIONQuest-ce quun business model ?

    Le business model dcrit la faon dont une organisation cre de la valeur (pour ses clients et pour la socit en gnral), la faon dont elle la met en uvre concrte-ment, et dont elle la montise afi n davoir les ressources fi nancires lui permettant de prenniser et de dvelopper ses activits.

    quoi sert loutil BMC Coop ?

    Loutil BMC Coop vise aider les porteurs du projet concevoir un business model qui soit pertinent, performant et innovant. Il permet de dvelopper une vision parta-ge du projet entre les diff rents porteurs de projet, ce qui est in-dispensable lorsquil faut prendre des dcisions stratgiques. En-fi n, loutil permet dexpliciter le business model afi n de commu-niquer vers lextrieur. Le BMC Coop est un outil qui se focalise sur lessentiel.

    Volontairement, il ne donne quune reprsentation simplifi e de la ralit de lorganisation, sans rentrer dans les dtails complexes de sa stratgie, de ses processus, de son organisation pratique, etc.

    Le BMC Coop nest quun ou-til parmi dautres et il ne peut donc pas servir tout. Dautres outils et mthodologies peuvent galement savrer trs perti-nents pour structurer un projet de cooprative citoyenne (par ex. analyse FFOM : Forces-Fai-blesses-Opportunits-Menaces, matrice des parties prenantes, carte dempathie du client, pit-ching, etc.).

  • Lensemble du canevas est construit autour de la proposi-tion de valeur 7, qui occupe la case centrale. Toutes les autres cases doivent senvisager en relation avec cette proposition de valeur.

    Au-del du remplissage successif de cases , lutilisation de loutil BMC Coop doit surtout senvisa-ger comme un processus intgr et dynamique :

    Intgr, car les liens entre les cases sont aussi importants que les contenus des cases elles-mmes ;

    Dynamique, car le BMC Coop sutilise de multiples reprises au cours de la conception et de la vie du projet. Lvolution de

    la rfl exion des porteurs et de la vie relle du projet amnent repenser une ou plusieurs cases, ce qui dclenche en-suite un questionnement sur dautres cases qui y sont lies.

    Le prsent outil BMC Coop a t conu pour tre utilis par les porteurs de projet de coopra-tives citoyennes sous la guidance daccompagnateurs forms son utilisation, provenant notamment des Agences-conseil en cono-mie sociale. Il est prfrable que loutil ne soit pas utilis par les porteurs de projet seuls et sans accompagnement.

    Remarques sur loutil BMC Coop et son utilisation

    Le guide dutilisation du BMC Coop ne se veut certainement pas exhaustif. Il vise surtout dclencher un questionnement utile pour solidifi er la rfl exion des porteurs de projet autour de leur modle conomique, en te-nant compte en particulier des spcifi cits des coopratives ci-toyennes (par rapport aux projets dentreprises classiques pour lequel loutil BMC a initialement t conu par Yves Pigneur et Alexander Osterwalder5).

    Lutilisation de loutil BMC Coop ne vise pas tant apporter des rponses qu soulever des ques-tions pertinentes. Cest en cher-chant rpondre ces questions (et en discutant ce sujet entre eux ou avec dautres parties pre-nantes) que les porteurs pour-ront renforcer leur projet. Lint-rt de loutil rside ainsi autant dans le processus de maturati