assurances de prévoyance: essor et innovation

Download Assurances de prévoyance: Essor et Innovation

If you can't read please download the document

Upload: truongkhuong

Post on 05-Jan-2017

220 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

  • Assurances de prvoyance:

    Essor et Innovation

    Sminaire Assurances des particuliers, expriences et perspectives

    7 Novembre 2012, Algrie

    Ronald ChidiacDirecteur GnralArab R

  • Contenu

    1. Assurance vie comme catalyseur de dveloppement 3

    2. 4

    3. 7

    4. 8

    5. 9

    6. Le march Algrien 17

    7. Conclusion 19

    Arab Reinsurance Company 2

  • 3

    1. Assurance vie comme catalyseur de dveloppement

    Lassurance vie constitue lpine dorsale de lconomie moderne; alors que faut-il faire pour viter la paralysie de notre conomie ou la redynamiser?

    des marchs financiers plus actifs, ce qui facilite linvestissements et donc la dynamique conomique

    devenue inopportune si les risques envisags sont transfrs lassureur. La rduction du niveau de fonds improductifs ou inutilissstimule les investissements et la consommation

    Impact

    Double

    Lassurances vie offre un large soutien financier lactivit conomique, et de ce fait elle apparait comme incontournable dans le cadre dun dveloppement conomique.

    Arab Reinsurance Company

  • 4

    2.2.1. 1/2)

    Arab Reinsurance Company

    Lindustrie de lassurance dans la monde Arabe est manifestement immature et encore trs sous-dveloppe.

    Source: Swiss Re sigma no3/2011| World Bank

    0 100 101 1,000 >1,001

    PIB/ habitant

    Densit :

  • Pays Arabe Sud&Est Asie P.Emergents Le monde

    18%

    66% 52%57%

    La proportion des primes vie

    5

    2.2.1. 2/2)

    Arab Reinsurance Company

    Source: Trading economics 2011| Swiss Re sigma no3/2012| World Bank

    Les caractristiques dans notre rgion: Population trs jeune La pntration de lassurance en gnral est trs faible Assurance Vie toujours sous-dveloppe Le potentiel de croissance y est trs important

    Mais Taux dintrt rel faible, si ce nest ngatifs March financiers trs immature Ce qui ne facilite pas les produits vie avec pargne

    Pays Population

    (en M)Age median

    Inflation (en %)

    annuel moyen(en %)

    PIB/ habitant (en US$)

    /habitant(en US$)

    Assurance vie en % de la prime

    totale

    Taux de pntration

    (en %)

    Algrie 36 28 5.1 4 5,244 33 9% 0.1

    Egypte 83 25 10.4 9.2 2,781 21 43% 0.3

    France 66 40 2.1 1.5 42,377 4,041 65% 6.2

    Inde 1,232 27 7.7 8.5 1,489 59 83% 0.7

    Jordanie 6.2 22 4.7 3.5 4,666 99 9% 0.2

    Liban 4.3 31 5 6.2 9,904 287 28% 0.8

    Maroc 32 27 1.7 3 3,054 89 30% 0.9

    Tunisie 11 31 4.2 3.7 4,297 77 14% 0.3

    Indicateurs socio-conomique 2011:

    Source: Swiss Re sigma no3/2012

  • 6

    2.2.2

    Arab Reinsurance Company

    Malgr la croissance vertigineuse qua connu le march de lassurance au cours des annes 2004-2011, le taux de pntration de lassurance vie reste toujours limit .

    Source: Swiss Re, Sigma no 3/2012

    Source: Swiss Re, Sigma no 3/2012

    Pays

    volume de primevie

    (en milliards de $)

    % de la prime vie mondiale

    Evolution

    2004 2011 2004 2011 2004-2008 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011

    Pays Arabes 1.3 4.3 0.1% 0.2% 27% 27% 9% 11% 8%

    Pays emergents 223 365 12% 14% 5% 22% 8% 22% 2%

    Sud-Est-Asiatique 164 228 9% 9% 30% 29% 14% 26% -3%

    Europe 705 937 38% 36% 9% -11% -4% 0% -2%

    Amrique 551 655 30% 25% 5% 1% -12% 4% 7%

    Pays

    volume de primenon vie

    (en milliards de $)

    % de la prime non vie mondiale

    Evolution

    2004 2011 2004 2011 2004-2008 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011

    Pays Arabes 6.3 19.0 0.4% 1.0% 23% 33% 21% -1% 10%

    Pays emergents 147 334 11% 17% 13% 21% 3% 16% 16%

    Sud-Est-Asiatique 5 119 5% 6% 23% 22% 16% 31% 20%

    Europe 501 714 36% 36% 9% 9% -7% 0% 8%

    Amrique 677 825 48% 42% 4% 2% -2% 3% 4%

  • vraiment pris

    dans le monde

    Arabe. Pourquoi?

    3. Contraintes et f

    7

    1. Revenus plutt faibles2. Secteur bancaire encore immature3. Pas de rels avantages fiscaux4. Absence de politique conomique de

    long terme de la part des autorits et des pouvoirs politiques.

    1. Prjugs d'ordres socioculturels et religieux2. Manque dveil et dducation relatifs

    lassurance de personnes3. On se contente du rgime social des retraites

    1. Manque de savoir-faire et d'expertise au niveau des assurances de personnes

    2. Garanties des assureurs le plus souvent incompltes, et rpondant mal aux besoins rels des assurs

    3. Rigidit de la rglementation en matire de table de mortalit dans certains pays

    4. Manque de confiance entre assureurs et assurs

    Arab Reinsurance Company

    +

    Environnement social

    Caractristiques du march de l'assurance vie

    Contexte conomique-

  • 8

    4

    Arab Reinsurance Company

    Le potentiel de croissance est vraiment norme, avec des implications positives sur notre conomie

    Projections des primes vie dans le rgion Arabe

    2011 2012p

    2013 2014 2015 2016

    10.64.3 4.6 5.3 6.3 7.9

    Une population beaucoup

    plus jeune que les pays

    dvelopps.

    Le taux de dpendance

    vieillesse y est gal 6%

    vs. 25% en France. Il

    devrait rester sous les 10%

    jusquen 2050.

    Le besoin de protection

    devient palpable avec les

    risques grandissants:

    terrorisme, guerre, pand

    mies,..

    La notion dpargne

    devient plus importante

    avec la chert de vie

    Avec la richesses des pays

    Arabe, les marchs

    financiers se

    dveloppent, crant des

    opportunit de rendement

    plus important.

    Les nouvelles politiques

    gouvernementales ne vont

    pas tarder traiter le

    problme de la

    distribution des richesses.

    Un certains nombre

    dinstitutions sont prtes

    aider dans le

    dveloppement de

    lassurance vie:

    Financement, informatique,

    produits, formations, campa

    gne de promotion, etc.

    p p pp

    * Dans un cadre de politique passive

    Prime vie(*)en Mrd de US$

    2011 2012p

    2013 2014 2015 2016

    84.3 4.6 5.1 5.7 6.6

    ** Dans un cadre de politique active

    p p p p

    Source: Arab Re analysisf : Projection

    Prime vie(**)en Mrd de US$

  • 5

    Arab Reinsurance Company 9

    Social

    Offrir des produits d'assurance vie Takaful conformes avec les principes de la loi Islamique (i.e. Sharia)

    Promouvoir la culture dassurance de manire gnrale (ex. spot publicitaire, formation spcialise dans les universits,..)

    March de Formation de la force de vente Promotion de la bancassurance Crer une demande, et prparer le terrain pour des produits plus

    sophistiqus

    Economique

    Promouvoir la micro-finance et la protection obligatoire y relative Dveloppement de la micro-assurance / micro-Takaful pour couvrir les

    populations pauvres et non bancarises Rendre lassurance vie attractive via des avantages fiscaux

  • 10Arab Reinsurance Company

    Promouvoir lassurance vie via le mcanisme mutuel / Takaful tout en facilitant sa distribution via la bancassurance/bancatakaful et micro-assurance / micro-Takaful

    1 Takaful

    2. La bancassurance / bancatakaful

    3. La micro-assurance / micro-Takaful

    5. ralit

    Nos pays qui sont dans lensemble des

    pays en voie de dveloppement ont

    besoin de sinvestir dans ces crneaux

    pour non seulement la protection des

    personnes faible revenu, mais

    galement pour relancer la croissance

    conomique.

  • 11

    5. 5.1- Takaful

    Les operateurs Takaful nont pas dexprience dans lassurance vie, et ont parfois montr un manque de crdibilit important

    Saligner sur la qualit de service et les niveaux de prix de leurs concurrents conventionnels (principalement lesinternationaux)

    Manque de rgulation spcifiques (actuellement)

    Limite des opportunits dinvestissement islamique qui puisse garantir un retour intressant

    Opportunit

    Le Takaful aide surmonter les rticences ou croyances religieuses, mais encore faut-il pouvoir distribuer les produits au moindre cotpour rendre lassurance vie attractive

    Dans notre socit il existe une perception ngative de lassurance (vie). Elle est assimile aux jeux de hasard, et donc est perue comme un moyen de contrecarrer la volont divine

    La finance conventionnelle a montr ses limitations lors de la crise financire cause du riba usure, intrt et de ladossement des actifs non tangibles

    La culture de la finance islamique est en train de gagner du terrain en Asie du sud-est, en Europe, et videmment dans les pays Arabes

    Dfis

    Arab Reinsurance Company

    Lavenir du Takaful semble prometteur et devrait connatre une croissance soutenue:

    Population musulmane environ 25% de la population mondiale.Seulement 2% des musulmans vivent dans les pays industrialiss.

    Taux de pntration de lassurance dans les pays musulmans 1,3%seulement contre 2,8% dans les pays mergents et 7% dans le monde.

    Premire compagnie Takaful a t cre en 1979; aujourdhui, on compte plus de 200 socits Takaful.

    Les observateurs prvoient un taux de croissance annuel moyen du secteur de lassurance Takafuldpassant les 20%.

    Toutefois dnormes dfis dans notre rgion devront tre surmonts; la part du march Takaful dans la rgion Arabe (Arabie Saoudite exclue) reprsentant 7% du march de l'assurance contre 15% en Malaisie pour lanne 2010

  • 12

    5. 5.2- bancassurance/bancatakaful et micro-assurance / micro-Takaful

    Il a commenc se soucier du risque dcs / invalid

    Il est conscient de lassurance et de son importance, mais il ne peut payer quentre DZD 350 et DZD 750 par mois

    Le montant de la prime est trs faible, rendant ainsi la distribution classique (i.e. via courtiers/agents) et la gestion de la polices inintressante pour l assureur classique

    1. Cas type de microcrdit:

    Arab Reinsurance Company

    2

    Le cas de Karim, un citadin qui doit subvenir aux besoins de sa famille

    Un seul soubresaut financier peut les renvoyer dans une profonde pauvret

    Ces personnes montent leur petite entreprise, et augmentent leurs profits grce au microcrdit

    Mais ds que la famille doit faire face une urgence mdicale ou un dcs, tous ces gains sont directement perdus et la capacit de remboursement en est souvent trs affecte.

    .A noter:

    Les institutions de micro-finance ont t mises en place depuis les annes 70

    L'Egypte est le premier pays dans le monde arabe en micro-finance

    2,5 milliards de dmunis dans le monde dont la majorit se trouvant en Asie et en Afrique

    Taux des assurs couvert par une certaine forme de micro-assurance est de 3% en Asie et 0.5% en Afrique

    Dans 23 des 100 pays les plus pauvres du monde, il n'existe actuellement aucune activit d'assurance identifiable

    Des millions de personnes sont dans ces situations

    d'intgrer l'assurance dans le crdit

    Promouvoir la micro assurance et ainsi, toucher une population de masse

    Sources: The landscape of Micro Insurance in the Worlds 100 Poor Country by Roth, McCord Liber

  • 13

    5. 5.2.1- La bancassurance / bancatakaful (1/2)

    Adapter, former, et motiver le rseau bancaire la vente de produits dassurance

    Repenser les produits en les rendant plus simples

    Labsence de rglementations claire

    Le niveau lev de comptition poussent Les assureurs traditionnels rentrer sur le crneau de la bancassurance en offrant des commissions trs agressives

    Maintenir la relation de confiance avec les clients

    Opportunit

    Quel serait limpact dun tel rseau de distribution sur chacune des parties prenantes?

    Le succs fulgurant de la bancassurance dans certains pays se confirme chaque anne davantage. Quelles sont alors les cls dun tel succs et quels dfis la bancassurance doit faire face?

    Parfaite complmentarit avec les produits bancaires, ce qui facilite la comprhension et la distribution des produits dassurances de personnes

    Par la force des choses, le client a confiance dans on banquier; facilitant la commercialisation des produit dassurance vie sur le moyen long terme

    Les conseillers bancaires peuvent utiliser la connaissance du patrimoine de leurs clients pour adapter leurs conseils. Cet avantage est prdominant en assurance vie

    Dfis

    Arab Reinsurance Company

  • 14

    5. 5.2.1- La bancassurance / bancatakaful (2/2)

    Nouvelle source de revenue

    Diversification des activits gnratrices de profit

    One stop shop des services financiers

    Fidlisation de la clientle de la banque grce la diversit des produits et services

    Cots de distribution presque marginaux vu que les employs de la banque eux-mmes commercialisent les produits dassurance

    Assureur

    Accs une nouvelle clientle

    Diversification des modes de distribution

    Bnfice de la bonne image et de la confiance souvent associes aux banques

    Implantation rapide sur un nouveau march grce au rseau existant de la banque

    Rduction des cots de distribution par rapport aux Frais inhrents aux agents traditionnels

    Banque

    Accessibilit tous les services financiers de la banque

    Produits dassurance des prix rduits grce aux faibles cots de distribution

    Mode de rglement simplifi

    Meilleure adquation entre les besoins du client et les solutions qui lui sont proposes (relation privilgie avec son banquier)

    La bancatakaful est plus simple car via des banques Islamiques

    Consommateur

    Arab Reinsurance Company

    Mais la russite de la bancassurance reste contraste selon les pays

    Des avantage considrables chacune des parties prenantes

  • 15

    5. 5.2.2- micro-assurance / micro-Takaful (1/2)

    Arab Reinsurance Company

    La micro-assurance reste encore souvent confondue avec un simple complment du microcrdit; mais cette situation est en train dvoluer: la micro-assurance, devenant un champ part entire avec comme rsultat la construction dassurances populaires, reprsente aujourd'hui un rel potentiel de croissance :

    Assurances

    traditionnelles

    Population revenus faibles

    entre 1,25 $ & 4 $

    Micro assurance Commerciale

    Population trs faible revenu < 1,25 $ / jour

    Micro assurance priv- publique

    La Micro assurance couvre 500 million de la population aujourdhui

    4 milliards de clients potentiels pour lindustrie de lassurance

    USD 40 milliards de primes potentielles

    La Banque Mondiale dfinit la pauvret extrme comme tant vivre en de d1,25 $ par jour et estime que 1,4 milliards de personnes sont concernes par lextrme pauvret

    Source: Swiss Re/ Fondation Munich Re & OIT

  • 16

    5. 5.2.2- micro-assurance / micro-Takaful (2/2)

    Renforcer les capacits des acteurs dvelopper, vendre, et grer de meilleurs produits

    Adapter, former, et motiver le rseau lintgration de la micro-assurance

    Sensibiliser les populations faibles revenus pour les aider comprendre la valeur de lassurance

    Simplifier les produits, la politique de souscription, et les conditions gnrales compte tenu du niveau dinstruction de la population concerne et ce, sans porter atteinte la transparence du contrat et la protection des assurs et bnficiaires

    Simplifier la gestion des sinistres, tout en rduisant autant que possible les cots y relatifs

    Opportunit

    Produits dassurance accessible sous diffrentes formes, soit par leur prix, soit par leur mode de distribution

    Cest un arrangement attrayant; les vendeurs arrivent sduire de nombreux nouveaux clients dans les villes

    Les microcrdits comme moyen pour le dveloppement des rgions recule:

    Promotion des conomies locales

    Rduire le risque crdit via le transfert de certains risques

    Eveil vis--vis de lassurance

    Dfis

    Arab Reinsurance Company

    La densit d'assurance de prvoyance dans les pays Arabes augmentera sans aucun doute avec le dveloppement et l'expansion des produits de micro-assurance / micro-Takaful:

  • 17

    6. Le march Algrien (1/2)

    Arab Reinsurance Company

    Algrie

    MarocTunisie

    De tous les pays du Maghreb, le march Algrien de lassurance est celui qui dispose de la plus forte capacit de croissance; force est de constater que ce potentiel reste largement sous exploit puisque le taux de pntration de lassurance dans lconomie reste marginal.

    Quels sont ds lors, dans le contexte actuel du march, les meilleurs leviers dextension et les opportunits saisir pour les acteurs de lassurance? Quels sont les inconvnients endognes et exognes du secteur et comment y remdier pour que la profession dassurance volue vers une meilleure performance ?

    Population: 36 M: 16

    2011): US$ 1,202 MPrimes assurance vie (2011): 9% du march dassurance

    Population: 11 M: 10

    CA (2011): US$ 813 MPrimes assurance vie (2011): 14% du march dassurance

    Population: 32 M: 14

    CA (2011): US$ 2,860 MPrimes assurance vie (2011): 30% du march dassurance

  • 18

    6. Le march Algrien (2/2)

    Arab Reinsurance Company

    Il faudrait permettre la commercialisation de produits Takaful compte tenu de la perception positive du consommateur

    Bancassurance: en plus du crdit, la banque pourra par exemple rappeler ses clients limportance de lassurance, et leur proposer des produits dassurance simples en fonction de leurs besoins particuliers

    Le march des personnes bas revenus (environ 1/4 de la population) devrait tre servi via la micro-assurance

    Il faudrait introduire des produits simple pour prparer le terrain pour les produits dpargnes sophistiqus (ex. universal life, unit de comptes)

    Situation actuelle

    Sur les produits dpargne, l Algrie est en stand by puisque le march des placements noffre actuellement pas assez de supports dactifs financiers et de possibilits de rentabilit moyen et long terme

    Filialisation de lassurance-vie et augmentation du capital social

    Les assureurs peinent convaincre les Algriens de souscrire des contrats dassurance; seules les assurances obligatoires tant souscrites (le nombre de contrevenants reste important)

    Lassurance automobile se taille la part du lion, avec plus de 45% de parts de march alors que lassurance vie ne dpasse pas les 10%

    Solutions envisager

    Le secteur dassurance vie en Algrie reste encore trs sous-dvelopp. Que faut-il faire alors pour remettre son activit au diapason d'une croissance relle positive?

  • 19

    7. Conclusion

    Arab Reinsurance Company

    Pour lassurance de prvoyance, tout est construire ou presque. La pntration trs faible de ce march stratgique impose aux acteurs de dvelopper une offre adapte:

    Merci pour votre attention

    Adapter la rglementation (Takaful, micro-assurance, micro-finance, protection du consommateur)

    Promotion de lassurance ex. mesures dincitation fiscale

    Le rgulateur devrait avoir lexpertises en assurance vie

    Formation ddie lassurance vie

    Innover et offrir des produits adapts aux besoins des clients

    Maintenir la transparence aux niveaux des contrats dassurance

    Simplifier la politique de souscription et la gestion des sinistres,

    Oprer via un systme informatique adquat

    Lgislation

    Produits/gestion

    Distribution

    largir les canaux de distribution: Rseaux de distribution via les nouvelles technologiesBancassurance / bancatakafulMicro-assurance/ micro-Takaful

    Systme de rmunration (de la force de vente) adquat Renforcer la communication:

    Crer des services conseils / orientation du clientHotline

  • Q & R

    Arab Reinsurance Company 20