lettre de l'aprefa-42 - educagri.fr · n°42 lettre de l’aprefa page 3 « produire autrement...

9
n°42 42 42 42 Lettre de la Fédération A prefa pour la promotion de l' enseignement agricole public Mai-Juin 2013 Sommaire 8 èmes rencontres nationales des DEA&DAT p.2-3 Congrès des JA p.3 Congrès de la PEEP p.4 La vie dans nos EPLEFPA p.5-6 Brèves de CNEA p.7 Nomination– Promotion- Mouvement p.7-9 Éditorial Chères lectrices, Chers lecteurs, Les examens sont terminés et avec eux l’année scolaire 2012/2013 est déjà derrière nous ! Le déroulement des épreuves a été bon et les résultats sont aujourd’hui connus ; avec leur lot de réjouissance et de déception pour les candidats... Les chiffres communiqués dès le 09 juillet sont cette année encore encourageants : CAPA 87%, BEPA rénové 92 %, Bac Pro 82%, Bac STAV 78%, BTSA 74%. Avec 84,2 % de moyenne nationale de réussite aux examens, l’enseignement agricole n’a pas failli à sa réputation. Le Bac Professionnel, aujourd’hui en trois ans, maintient un taux de réussite de 82% alors que les jeunes voient leur cursus réduit d’une année. Je présente mes félicitations à tous les heureux diplômés. Je profite de cet éditorial pour féliciter tous mes collègues qui ont obtenu une mutation pour la prochaine rentrée scolaire, et des félicitations plus particulières à celles et ceux qui prendront la direction d’un EPLEFPA dès le 2 septembre. Franck CONSTANTIN et Marc JOUMIER Enfin je tenais à complimenter Marc JOUMIER pour sa prochaine nomination en qualité de Sous- directeur adjoint en charge des établissements, des dotations et des compétences à la Direction générale de l’enseignement agricole (DGER) du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Directeur du CFPPAH de Saint-Germain-en-Laye depuis plus de 10 ans, Marc JOUMIER a joué un rôle important dans le tissu associatif de l’enseignement agricole public. Administrateur de l’Aprefa en 2003, secrétaire adjoint en 2004, vice-président en 2005, Marc est devenu président de l’Aprefa de mai 2005 à février 2011, date à laquelle je lui ai succédé. Au cours de ces six années de mandat, Marc a donné une impulsion nouvelle à l’Aprefa. Après avoir été administrateur durant de nombreuses années, Marc a été élu par ses pairs à la présidence de l’Association des Directeurs de CFA et de CFPPA (ANDIRACCP) en avril 2012 en succédant à Luc VATIN. A l’heure de quitter son siège d’administrateur à la Fédération Aprefa tout comme à l’ANDIRACCP, je tenais à lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions et lui dire qu’il pourra compter sur nous autant que nous pourrons compter sur lui. Je vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous à la rentrée.

Upload: vandat

Post on 06-Sep-2018

223 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

n°n°n°n°42424242

Lettre de la Fédération A prefa pour la promotion de l' enseignement agricole public

Ma i-Ju in 20 1 3

S o m m a i r e

8èmes rencontres nationales des DEA&DAT p.2-3

Congrès des JA p.3

Congrès de la PEEP p.4

La vie dans nos EPLEFPA p.5-6

Brèves de CNEA p.7

Nomination– Promotion-Mouvement p.7-9

É d i t o r i a l

Chères lectrices,

Chers lecteurs,

Les examens sont terminés et avec eux l’année

scolaire 2012/2013 est déjà derrière nous ! Le

déroulement des épreuves a été bon et les résultats

sont aujourd’hui connus ; avec leur lot de

réjouissance et de déception pour les candidats...

Les chiffres communiqués dès le 09 juillet sont

cette année encore encourageants : CAPA 87%,

BEPA rénové 92 %, Bac Pro 82%, Bac STAV 78%,

BTSA 74%. Avec 84,2 % de moyenne nationale de

réussite aux examens, l’enseignement agricole n’a

pas failli à sa réputation.

Le Bac Professionnel, aujourd’hui en trois ans,

maintient un taux de réussite de 82% alors que les

jeunes voient leur cursus réduit d’une année.

Je présente mes félicitations à tous les heureux

diplômés.

Je profite de cet éditorial pour féliciter tous mes

collègues qui ont obtenu une mutation pour la

prochaine rentrée scolaire, et des félicitations plus

particulières à celles et ceux qui prendront la

direction d’un EPLEFPA dès le 2 septembre.

Franck CONSTANTIN et Marc JOUMIER

Enfin je tenais à complimenter Marc JOUMIER pour sa prochaine nomination en qualité de Sous-

directeur adjoint en charge des établissements, des dotations et des compétences à la Direction générale

de l’enseignement agricole (DGER) du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

Directeur du CFPPAH de Saint-Germain-en-Laye depuis plus de 10 ans, Marc JOUMIER a joué un rôle

important dans le tissu associatif de l’enseignement agricole public. Administrateur de l’Aprefa en 2003,

secrétaire adjoint en 2004, v ice-président en 2005, Marc est devenu président de l’Aprefa de mai 2005 à

février 2011, date à laquelle je lui ai succédé. Au cours de ces six années de mandat, Marc a donné une

impulsion nouvelle à l’Aprefa.

Après avoir été administrateur durant de nombreuses années, Marc a été élu par ses pair s à la

présidence de l’Association des Directeurs de CFA et de CFPPA (ANDIRACCP) en avril 2012 en succédant

à Luc VATIN. A l’heure de quitter son siège d’administrateur à la Fédération Aprefa tout comme à

l’ANDIRACCP, je tenais à lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions et lui dire qu’il pourra

compter sur nous autant que nous pourrons compter sur lui.

Je vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous à la rentrée.

n°42 Lettre de l’Aprefa page

2

es 8èmes rencontres nationales des directeurs des exploitations (EA) et ateliers technologiques (AT) des lycées agricoles publics se sont tenues au lycée agricole public d’Obernai les 16, 17 et 18 avril 2013. La

thématique retenue était « Innovations, agricultures et partenariats ».

Durant ces trois jours, les directrices et directeurs ont pu partager leurs expériences, dans le cadre d’ateliers, de témoignages et de visites de terrain.

La synthèse des ateliers a fait ressortir plusieurs points :

♦ l’innovation passe par la diffusion des informations et l’appropriation par des territoires,

♦ l’innovation et la pédagogie : comment décloisonner et comment travailler ensemble ?

♦ la transition éducative, avec des jeunes associés dès le début à l’élaboration de projets innovants. Les élèves doivent devenir les transmetteurs...

♦ communiquer autour des innovations, valoriser au travers du rôle de démonstration des exploitations,

♦ quelle évaluation : économique ? environnementale ? sociale ? pédagogique ? et avec quels critères ?

♦ produisons autrement c’est aussi consommons autrement, avec les circuits-courts, la cantine, les messages aux consommateurs...

Bernard GARINO, Inspecteur de l’enseignement agricole, grand témoin des journées, a rappelé lors de ces rencontres l’importance des partenaires aux côtés des directeurs d’exploitations et ateliers. L’innovation est une mission qui sera traduite dans les textes, au travers de l’article L.811-1 du Code Rural, a envisagé Bernard GARINO. L’autonomie des EPLEFPA devra leur permettre de définir chacun leur propre niveau d’innovation. Mais quelle qualification sera nécessaire

pour rénover (structures comme acteurs) ? B. GARINO émet une hypothèse : scinder la DGH entre formation et autres missions (part variable contractualisée).

En 1996 ont eu lieu les 1ères rencontres à Grignon. En 2001 à Rennes, les chef d’exploitation sont devenus des directeurs. Il faut continuer ces

progrès à indiqué B. GARINO. Les EA&AT devaient être inscrites comme étant « à but non lucratif » comme les EPLEFPA, ceci afin de lever les ambigüités avec l’Impôt sur les sociétés. Il faut aller chercher les crédits

au niveau Européen, développer la mise en place des réseaux mixtes technologiques (RMT) qui sont des projets extraordinaires de partenariats, selon B. GARINO, et profiter du numérique qui est un outil

de l’innovation. En conclusion, Bernard GARINO a rappelé que les directeurs des EA&AT étaient des « entrepreneurs d’éducation ».

Frédéric GRATTEPANCHE, Président de l’association des directeurs des EA&AT, a d’abord souhaité rendre hommage à François GRIFFATON, ancien président de l’association et directeurs d’exploitation, disparu en décembre dernier. F. GRATTEPANCHE

a ensuite rappelé son attachement à ces rencontres qui rompent l’isolement et permettent les échanges. L’enseignement agricole c’est la triptyque "Recherche Formation Développement" auquel prenne part les EA&AT. 80% des exploitations sont

engagées dans un RMT ou un projet CASDAR, a précisé F. GRATTEPANCHE, avec la collaboration du Système national d’appui, des chefs de projets ou des tiers temps qui sont indispensables

et doivent être renforcés. Mais quel financement pour l’innovation sans entamer l’équilibre économique des EA&AT, a demandé le président de l’association. Les exploitations ne sont pas

éligilibles au fonds d’indemnisations et les missions sont de plus en plus complexes pour les directrices et directeurs d’exploitation et d’ateliers technologiques.

Madame RIOU-CANALS, Directrice générale de l’enseignement agricole au Ministère de l’Agriculture, a rappelé la volonté du Ministre S. LE FOLL de développer le

L 8

èmes rencontres nationales des Directeurs d’exploitation

Accueil par Bernard ISEBE, directeur de l’EPLEFPA d’Obernai/Erstein.

n°42 Lettre de l’Aprefa page

3

« Produire autrement ». L’enseignement agricole doit enseigner à produire autrement. Ce processus sera long car il convient de changer les habitudes, les façons de penser et les pratiques dans l’agro-écologie. Il faut renforcer l’engagement des exploitations dans l’innovation. Mme la Directrice a précisé que 103 sur 189 exploitations de lycées agricoles sont certifiées tout ou partie en Agriculture Biologique et 50 exploitations sont en transition écologique. Il

demeure une prédominance du système traditionnel mais les exploitations doivent refléter l’agriculture de leur territoire et être aussi précurseur. La mobilisation des moyens comme les chefs de projets, le SNA, les tiers-temps est maintenue. Les DRAAF et les Conseils Régionaux devront contractualiser les missions des exploitations en synergie avec le

programme régional agriculture biologique et le projet régional de l’enseignement agricole.

Mme RIOU CANALS souhaite que l’on tienne compte du rôle pédagogique des exploitations et ateliers, que l’on améliore les conditions de travail, que l’innovation soit prise en compte dans les projets d’EPLEFPA qui seront tous mis à jour en ce sens.

Les jeunes demandent de plus en plus de pratique afin de pouvoir s’installer dans les meilleures conditions. Les

exploitations doivent en être le lieu. Enfin Mme RIOU-CANALS annonce que des ingénieurs seront recrutés comme directrices et directeurs d’exploitation et ateliers technologiques, car il y a pour 223 EA&AT, 14 directeurs adjoints d’EPLEFPA, 67 ingénieurs, 24 contractuels ; les autres étant des enseignants.

C’est aux Arènes de Metz en Lorraine que se sont retrouvés près de 700 jeunes pour le congrès des Jeunes

agriculteurs, les 4, 5 et 6 juin. La thématique du congrès était la coopération. Une table ronde a permis de présenter des initiatives de circuits courts, notamment avec l’appui de coopératives et de mesurer le chemin à parcourir pour redonner du sens à la coopération et à la valeur du travail des exploitants agricoles.

La Fédération Aprefa a eu plaisir de participer à ce 47ème congrès des Jeunes Agriculteurs.

Congrès des Jeunes Agriculteurs

Xavier BEULIN,

Président de la FNSEA

François THABUIS,

Président des JA

Stéphane LE FOLL, Ministre de

l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la Forêt

n°4205 Lettre de l’Aprefa page

4

es parents d’élèves de la Fédération PEEP ont tenu leur 92e congrès à Dijon, les 8, 9 et 10 mai sur le thème de « l’enfant et la famille au cœur du système éducatif ». La table ronde a permis de démontrer les nécessaires bonnes relations entre l’école et les parents pour une bonne réussite des élèves.

Face à l’école les parents sont souvent démunis plutôt que démobilisés, avec une forme d’angoisse de la part des familles. Les intervenants ont convenu d’une nécessaire simplification du discours de l’école, mieux communiquer, vulgariser. Or l’école a tendance à ne pas communiquer, à ne pas donner assez de sens aux études et faire des familles des accompagnateurs. Les parents subissent l’école notamment lors de l’orientation. Il y a un problème de lisibilité ont pu conclure les intervenants. « 30% des parents ne sont jamais allés dans le lycée où vont leur enfant ». Les intervenants ont pu présenter des initiatives comme la mallette des parents, le rôle des anciens élèves, le rôle primordial des associations de parents d’élèves même s’il faut réfléchir à un statut de parent qui permettrait de dégager du temps (comme le statut des élus).

Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre délégué à la réussite éducative, a conclut ces travaux en rappelant le rôle de proposition important des parents. Madame la Ministre a présenté le plan gouvernemental de lutte contre l’illettrisme, le soutien à la parentalité, l’abrogation de la loi Ciotti et le nouveau dispositif de lutte contre l’absentéisme. Mme PAU-LANGEVIN a exprimé la nécessité d’ouvrir l’école à son environnement de mieux comprendre les enjeux et de faire une école plus accueillante. Concernant l’orientation, Mme la Ministre a annoncé la mise en place d’expérimentations pour donner aux familles la décision finale dans l’orientation et permettre ainsi de « lutter contre le décrochage qui est un fléau ».

Discours de Madame Valérie MARTY, Présidente de la PEEP

Monsieur Jean-Roch GAILLET, DRAAF Bourgogne

La table ronde

Madame George PAU LANGEVIN, Ministre déléguée à la réussite éducative

Madame MARTY, Bruno BES, V ice-président de la PEEP et responsable de PEEP Agri et Cyril SAMSON, Secrétaire général de

la Fédération Aprefa.

L Congrès de la Fédération de Parents PEEP

n°4205 Lettre de l’Aprefa page

5

a présidente du Poitou-Charentes a visité le 05 mai dernier le lycée agricole de Chatellerault / Thuré. Elle a « adoré » selon ses propres termes, les jardins, les serres et les outils de travail qu’elle trouve « formidables ».

En moins de quatre ans, c'est la troisième fois que la présidente du conseil régional du Poitou-Charentes visite ce « Pôle de formation Nat'huré végétal », le nom véritable de ce site qui regroupe un lycée mais aussi un CFA, un CFPPA et l'exploitation agricole(*) et qui organisait ses portes ouvertes.

Pour la circonstance, trois élèves et le directeur du site, Jean-Michel BREGEON, conduisent, sous un temps printanier ensoleillé, la visite guidée pour Mme ROYAL, accompagnée de Brigitte TONDUSSON, la présidente du conseil d'administration et d'autres élus.

Ségolène Royal enchaîne les poignées de main et écoute les explications techniques du directeur. Au marché des producteurs, Madame La Présidente s'attarde un peu au stand des fromages de chèvre de l'Âne vert (Sossay), puis ceux d’autres producteurs.

Trois quarts d'heure plus tard, la visite s'achève. Mme ROYAL repart avec une petite brochure, celle de l'huilerie chauvinoise Lidon.

Avant de partir, la présidente de Région, collectivité qui a la charge des lycées, confie sa satisfaction de voir l'évolution de ce site en accord avec son créneau "d'excellence environnementale" : « J'adore ce qu'ils font ici, les jardins, les serres. Les outils de formation, d'exploitation, de travail sont formidables. Ce sont des métiers d'avenir. Je viens voir concrètement les effets du travail de la Région, dans les endroits où on décide d'investir un certain nombre de moyens ».

D'ailleurs, la présidente a assuré le directeur de son soutien quant à la demande du lycée pour l'obtention d'un BTS à temps plein.

(*) Soit 400 apprenants (200 lycéens, 150 apprentis, 50 adultes) qui bénéficient d'un enseignement dans les domaines agricoles, horticole, paysager et des services en milieu rural. Nouveauté à la rentrée 2013 : l'ouverture d'une section maraîchage.

eudi 11 avril, le lycée agricole de Venours a reçu la visite de Thierry REPENTIN, Ministre aux Affaires Européennes, de Ségolène ROYAL, Présidente de la Région, et Philippe de FONTAINE VIVE, Vice-président de la Banque Européenne d'Investissement, pour une

présentation des installations photovoltaïques sur la toiture de l'établissement.

Les installations photovoltaïques du lycée agricole de Venours (86) ont été rendues possibles grâce au partenariat de la Banque Européenne d'Investissement (BEI), du Crédit Agricole et de la Région Poitou-Charentes.

• Développeur : SERGIES, filiale énergies renouvelables du distributeur local d'électricité de la Vienne (Sorégies) ;

• Puissance installée : 350 kWc de panneaux monocristallins, soit 2590 m² répartis sur les plusieurs toitures du site ;

• Mise en service en septembre 2009, elle fut la plus grande installation photovoltaïque du Poitou-Charentes jusqu'en 2010 ;

• Production estimée : 375 MWh / an, soit l'équivalent de 70 % de la consommation électrique du site ou l'équivalent de la consommation électrique hors chauffage et eau chaude sanitaire d'environ 100 foyers de quatre personnes ;

L'installation permet d'éviter le rejet de l'équivalent de 30 tonnes de CO2 /an dans l'atmosphère.

L

J

La vie dans nos EPLEFPA

n°42 Lettre de l’Aprefa page

6

Pour la première fois en Europe, la Banque Européenne d'Investissement (BEI) accompagne la Région pour le développement territorial des sites de production d'électricité solaire. Le 27 février 2009, la Région, après avoir retenu le Crédit Agricole SA et sa filiale énergie renouvelables UNIFERGIE, et la Banque Européenne d'Investissement, signent un accord pour le prêt global de 200 millions d'euros, soit avec l'apport équivalent du Crédit Agricole, un volume financier d’investissement de 400 millions d'euros. Complémentairement, la Région apporte sa garantie bancaire sur 25 % des montants empruntés par les développeurs d'unités de production photovoltaïque. Source / photos : conseil régional Poitou Charentes

L’ACTION DE LA REGION POUR L’ENSEIGNEMENT

La Région construit, équipe et modernise les lycées publics et les établissements régionaux d'enseignement adaptés (EREA) de Poitou-Charentes. Chaque année, elle y investit environ 70 millions d'euros. Auxquels s'ajoutent les frais de fonctionnement des établissements (gaz, eau, électricité, chauffage, etc.) et l'équipement pédagogique, pour un budget annuel de 23,5 millions. Depuis 2004, elle a la responsabilité des personnels qui contribuent à l'entretien et à la propreté du lycée, ainsi qu'à l'accueil et à la restauration.

Les lycées de Poitou-Charentes accueillent 57 000 élèves chaque année, dont 10 000 internes. Plus particulièrement, l’enseignement agricole public picot-charentais s’est 10 EPLEFPA qui accueille plus de 7 000 jeunes et près de 1 600 apprentis.

Politiques éducatives : une Région volontaire et innovante

En Poitou-Charentes, le rôle éducatif des personnels régionaux est renforcé : éducation au goût avec les équipes de restauration, aux nouvelles technologies avec les assistants technico-pédagogiques, éducation culturelle et artistique avec les animateurs culturels.

La Région met également l'accent sur les conditions de travail des personnels dont elle a la charge. De plus, elle aide financièrement au développement de la vie lycéenne et des activités hors temps scolaire : soutien aux projets d'établissement, Culture +, Créateuf, Maison des lycéens, Ticket Sport.

La Région agit aussi pour la santé des jeunes :

• alimentation équilibrée et de qualité au lycée (produits frais, biologiques ou de proximité) ;

• contraception (préservatifs gratuits, Pass'contraception) ;

• prévention des comportements à risque.

• Egalité des chances (Pour que l'égalité des chances devienne une réalité, la Région est à l'écoute des familles et des personnels, de leurs besoins et de leurs attentes).

Elle a créé des aides pour :

• l'achat du matériel scolaire (chèques-livres, premier équipement professionnel) ;

• la mobilité (aide au permis de conduire, bourses de la découverte) ;

• l'accès à des diplômes qui permettent de décrocher un job d'été (BAFA, BNSSA) ;

• faire face aux difficultés de la vie (fonds social régional, micro-crédit).

Plus de 13 millions d'euros sont consacrés aux actions pour que chaque jeune tire le meilleur parti de ses années lycées.

Budget participatif des lycées (BPL)

Depuis 2004, la Région Poitou-Charentes a fait de la démocratie participative une priorité, afin d'associer les citoyens et les habitants aux décisions qui les concernent directement. Dans le cadre du Budget participatif des lycées, toute la communauté éducative est invitée à choisir les investissements prioritaires dans les établissements.

En 6 ans, 100 000 personnes ont défini 1800 priorités pour mieux vivre et travailler au lycée.

n°42 Lettre de l’Aprefa page

7

Le Conseil National de l’Enseignement Agricole (CNEA) a été convoqué le 20 mars 2013. Au cours de cette séance, le CNEA a donné un avis négatif (5 pour/18 contre/3 abstentions) sur le projet de loi de décentralisation et de réforme de réforme de l’action publique (ordre du jour unique), à la demande du Conseil d’Etat.

Depuis, ce projet de loi a été scindé en trois projets de loi avant d’être présenté en conseil des Ministres le 10 avril 2013.

Le CNEA a été convoqué le 10 juillet et a traité des points suivants :

- Avis sur le projet de décret relatif aux travaux interdits et réglementés pour les jeunes âgés de moins de dix-huit ans.

- Avis sur le projet de décret relatif à la procédure de dérogation prévue à l’article L.4153-9 pour les jeunes âgés de moins de dix-huit ans.

- Avis sur le projet de décret relatif à l’accès au dispositif d’initiation aux métiers en alternance.

- Avis sur le projet d’arrêté fixant la grille horaire dans les classes de quatrième de l’enseignement agricole.

- Avis sur le projet d’arrêté fixant la grille horaire dans les classes de troisième de l’enseignement agricole.

- Avis sur le projet d’arrêté relatif aux conditions d’attribution de l’indication « section européenne » sur le diplôme du baccalauréat technologique série « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant ».

- Avis sur le projet d’arrêté fixant les conditions dans lesquelles les candidats ajournés à l’examen de la série « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » du baccalauréat technologique peuvent se présenter, à compter le session 2015, à l’examen de la série « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » créée par l’arrêté du 21 février 2013.

- Avis sur le projet d’arrêté relatif aux épreuves de deuxième groupe de la série « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant : agronomie, alimentation, environnement, territoires » du baccalauréat technologique créée par l’arrêté du 21 février 2013.

- Avis sur le projet d’arrêté relatif à la dispense du brevet d’études professionnelles agricoles spécialité « services aux personnes »pour les titulaires du titre professionnel d’assistant(e) de vie aux familles du ministère chargé de l’emploi.

- Avis sur le projet d’arrêté relatif à l’enseignement à distance préparatoire au cycle terminal du baccalauréat professionnel relevant de la compétence du ministre chargé de l’agriculture.

- Avis sur le projet d’arrêté relatif à l’enseignement à distance préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole relevant de la compétence du ministre chargé de l’agriculture.

De plus, une présentation du rapport 2013 de l’observatoire de l’enseignement agricole a été fait devant ce CNEA, ainsi qu’une présentation de l’évaluation définitive du 5ème schéma prévisionnel national des formations et un point d’information relatif à l’avancement du projet de loi d’avenir sur l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt.

Mouvement des personnels de directions des EPLEPFA

Les Commissions consultatives paritaires des personnels de directions des EPLEFPA se sont réunies les 11 avril, 28 mai, 20 juin et du 8 juillet ont procédé aux nominations suivantes pour l’année scolaire 2013 / 2014 :

Poste de Direction EPLEFPA de Polynésie : René BAR THELON remplac e Gilles COLLET. EPLEFPA d’Obernai : Gilles COLLET remplace B ernard ISEBE (retraite). EPLEFPA d’Aurillac : J ean-Pierre CHAPUT (Adjt Marmilhat) remplace

Jean-Pierre BRUNHES (retraite). EPLEFPA Yssingeaux : Pierre MARTIN (Adjt Roanne) remplace

Maurice CHALAYER. EPLEFPA de Merdrignac : Laurent FINGIER (Adjt Nérac) remplace

Yannick ERMEL (chef SRFD Hte Normandie). EPLEFPA de St Aubin du Cormier : Anne PHILIPPE (Adjte Isles sur

Sorgue) remplace J ean-Yves MARAQUIN (IEA). EPLEFPA de Velet/Etang sur Arroux : Roselyne CHAUX (Adjte

Marmilhat) remplace Sandrine SANCHEZ. EPLEFPA de Tours Fondettes : Jean-Michel BREGEON remplace

Bernard DESCHAMPS. EPLEFPA de Chartres : Frédérique ELBE remplace Vincent BENNET. EPLEFPA de Chaumont : Yann SOREL remplace Arnaud PIZZI.

EPLEFPA de Sartène : Noël SPITZ remplace Franck LAPRAY (IEA). EPLEFPA de Besançon : Serge ABADIE remplace René

BARTHELON. EPLEFPA de Mamirolle/EPLEFPA Poligny : Véronique DROUET

remplace Serge ABADIE. EPLEFPA de Guadeloupe : Philippe AURORE remplace Franck

GASTINE (SRVP). EPLEFPA de Damville/Le N eubourg : Vincent LEPREVO ST (Adjt

Merval) remplac e Daniel GREBOUVAL. EPLEFPA de la Lozère : Olivier LORETTE remplace Jean-

Dominique BIZE. EPLEFPA de Castelnaudary : Catherin e ROLLING (Adjte Le

Neubourg) remplace Olivier LORETTE. EPLEFPA de Montpellier : J ean-Louis CUNG remplace Alain

LAUNAY (retraite). EPLEFPA d’Ahun : Francis CAZASSUS (Adjt Toulouse) remplace

Paul Le DOEUFF.

Brèves de CNEA

Nomination/Promotion/Mouvement

n°42 Lettre de l’Aprefa page

8

EPLEFPA de Limoges/Magnac Laval : Max DELPERIE remplace R égine PRION (IAE).

EPLEFPA de Vi llefranche d e Rouergu e : Eric GROGNIER (Adjt Vic en Bigorre) remplac e Max DELPERIE.

EPLEFPA de Toulouse : Pascal LABORDE remplace Patrick MIGNON. EPLEFPA de Mirande Riscle : Joseph GESTIN (N

elle Calédonie)

remplace Pascal LABORDE. EPLEFPA de Figeac : Arnaud PIZZI remplac e Frédéric GOLDBERG. EPLEFPA de Vic-en-Bigorre : Jérôme JACQUES (Adjt Coutances)

remplace J ean-Marie SAUBAN ERE (retraite). EPLEFPA de Valenciennes : Lydie DETHY (Adjte Sains du Nord)

remplace J ean-Marie DUBOIS (retraite). EPLEFPA d’Arras : Hélène DEBERNARDI (DRAAF adjte Nord) remplace

Dominique AUBINE. EPLEFPA de Laval/EPLEFPA d e Château Gontier : Patrick DELAGE (Adjt

Brette Les Pins) remplace Bernard GIRAUDET (retraite). EPLEFPA du Mans/ EPLEFPA de Brette Les Pins : Dominique AUBINE

remplace Philippe JOUVE (retraite). EPLEFPA de la Haute Somme : Alexandra DELEVALLEE (Adjte Amiens)

remplace Frédérique ELBE. EPLEFPA de Thuré : Valérie BLANCHARD (Adjt Jonzac) remplace Jean-

Michel BREGEON. EPLEFPA de Roanne : Hubert MARTIN (DRAAF adjt Lorraine) remplace

Jean-Marc BOUDOU (retraite). EPLEFPA de Valence : Maurice CHALAYER remplac e Jean-Louis CUNG. EPLEFPA du Robert : Jean-Michel COULOUMY (Adjt Sabres) remplace

Yann SOREL.

Poste d’adjoint formation scolaire EPLEFPA d’Opunohu : Luc LEBRETON (DAAF Guyane) remplace Jean-

Luc PLO. EPLEFPA d’Obernai : Gilles CADIEU remplace Laurence GAILLARD. EPLEFPA de Bordeaux : Isabelle BLANCHARD remplace Jean-Claude

DARRAILLAN. EPLEFPA des Landes/Mugron : Hélène LABAN DE NAYS (maintien). EPLEFPA des Landes/Sabres : Jean Luc PLO (Polynésie) remplace Jean-

Michel COULOUMY. EPLEFPA du Lot&Garonne/Nérac : Cath erine R EODO (Périgueux)

remplace Laurent FINGIER. EPLEFPA de Marmilhat/Clermont Ferrand : Franck DEPLAT remplace

Jean-Pierre CHAPUT. EPLEFPA des Combrailles : Jean-Baptiste AUROY remplace Jean-Luc

LAINE. EPLEFPA de Fontaines : Jérôme BERTHOLON (EA Moulins) remplace

Laurence GERMAIN. EPLEFPA de Guingamp : Yann BERRET remplace Noellin e LEMOIGNE-

LEGRAND. EPLEFPA de Rennes : Bénédicte MAC E remplace Marion TOULOUSE. EPLEFPA Coutances : Noelline LEMOIGNE-LEGRAND remplace J érôme

JACQUES. EPLEFPA du Robillard : Hugo LEROUX (maintien). EPLEFPA d’Auxerre/Champs sur Yonne : Frédéric SLOSIAR (maintien). EPLEFPA de Châteauroux : Marc CHASTAGNOL remplace Anne Cécile

CHASSAC. EPLEFPA Amboise/Chambray lès Tours : Cécile TOUCHET remplace

Alain DUCHET-SUCHAUX. EPLEFPA Chartres : Fanny BOUCHUT (CFA Rambouillet) remplace

Pierre-Loïc AUBERT (IEA). EPLEFPA Troyes/Crogny : Fabien CHALUMEAU remplace Catherine

DIDEROT. EPLEFPA 76/Merval : Dany TOUSSAINT remplace Vincent LEPREVOST. EPLEFPA de l’Eure (Le Neubourg) : Benoit DELTIENS remplace

Catherine ROLLING.

EPLEFPA 76/Neufchâtel : Johann BERTHAUT remplace André LEBLANC

EPLEFPA de St Germain en Laye : B éatrice CHEVALLEREAU remplace Annick DELMAS.

EPLEFPA de Brie Cte

Robert : Claudine ROUCAYROL (maintien). EPLEFPA Perpignan : Philippe LLANAS remplace Christian

CANDALH. EPLEFPA de Castelnau le Lez : G éraud TOUBERT remplace

Philippe LLANAS. EPLEFPA de Metz : Marie Adélaïde LAUDE remplace Grégory

CHEVALLIER. EPLEFPA du Robert : Marc DALMON remplace Béatric e BAZIN EPLEFPA de Cahors : Philippe RITTER remplace Olivier RUIZ. EPLEFPA de Vic-en-Bigorre : Laurent BORREILL remplace Eric

GROGNIER. EPLEFPA de Figeac : Elisabeth RISPAL (DDT15) remplace Florence

LEMARINIER. EPLEFPA d’Ondes : Florence LEMARINIER remplac e Michel

REGIS. EPLEFPA de Mirande (Riscle) : Albert MALABIRADE. EPLEFPA de Villefranche de Rouergue : Barbara SALINGARDES

(maintien). EPLEFPA des Flandres/Dunkerque : Matthieu PREVOST remplace

François BOURDEU. EPLEFPA de Brette Lès Pins : Corinne GROUALLE remplace

Patrick DELAGE. EPLEFPA de St Herblain : Gwenaël le PERROCHEAU (création). EPLEFPA d’Amiens : André LEBLANC remplace Alex andra

DELEVALLEE. EPLEFPA d’Angoulême : Philippe FOUREST remplace Isabelle

BLANCHARD. EPLEFPA de Saintes/Jonzac : Sylvie YVONNET remplace Valérie

BLANCHARD. EPLEFPA de Poitiers/Venours : Fabien IUS remplace Philippe

FOUREST. EPLEFPA de Digne : Anne-Cécile CHASSAC remplace Jean-Luc

CARLAN. EPLEFPA d’Aix/Valabre : J ean-Luc CARLAN remplace Bénédicte

MACE. EPLEFPA de Gap : Bernard CANTAT remplace Sandrine FIGUIERE. EPLEFPA d’Avignon/Isles sur Sorgue : Christian CANDALH

remplace Anne PHILIPPE. EPLEFPA St Joseph (Réunion) : Béatrice BAZIN remplace Sylvie

YVONNET. EPLEFPA de Cibeins : Caroline VERRET remplace Franck DEPLAT. EPLEFPA de Romans : Romain BERTRAND remplace Corinne

LEFEVRE.

Poste d’adjoint formation continue et apprentissage EPLEFPA du Robert : Gabrielle ROSINE EPLEFPA de Rouffach/Wintzenheim : Marc LONGO (maintien). EPLEFPA de Châteauroux : Sylvie CHENEAU-COATRIEUX

(maintien). EPLEFPA de Rethel : Laurent BEJOT (création). EPLEFPA de Toulouse : Vincent LABART remplace Er ic CAZASSUS. EPLEFPA du Lot et Garonne : Stéphane COURTOIS (vacant). EPLEFPA du Périgord : Thierry TR ICOU remplac e Catherine

GIRARDET-REODO.

Poste d’adjoint Développement EPLEFPA de Bordeaux : Amélie ROCHAS (maintien). EPLEFPA de Vesoul : Grégory CHOUX (création) EPLEFPA de Perpignan/Roussillon : Bruno COLANGE (création). EPLEFPA d’Antibes : Emmanuel DELMOTTE-HORTICOLE (maintien).

Informations données sous réserve des arbitrages ultérieurs de l’Administration

(SRVP : sous réserve de la vacance du poste / IEA : Inspection de l’enseignement agricole)

Par ailleurs, nous félicitons les collègues qui ont été nommés inspecteurs de l’enseignement agricole : Inspecteurs à compétence générale : Régine PRION (Dir EPLEFPA Limoges/Magnac-Laval) et Etienne VIVIER (SRFD Hte Ndie).

n°42 Lettre de l’Aprefa page

9 Inspecteur en coopération internationale : Franck LAPRAY (Dir EPLEFPA Sartène) Inspecteur en éducation socioculturelle : Pierre Loïc AUBERT (Dir adjt EPLEFPA Chartres). Inspecteur en formation professionnelle continue et apprentissage : Jean-Yves MARAQUIN (Dir EPLEFPA St Aubin du Cormier).

Nomination / Promotion / Mouvement

M. Jean-Marie AURAND succédera, à partir du prochain 1 Janvier 2014, à M. Federico CASTELLUCCI, à la direction de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, OIV, l’organisation de référence dans le domaine vitivinicole.

M. Jean-Marie AURAND a été élu, en premier tour, Directeur Général de l'OIV, pour un mandat de cinq ans. L'élection s’est déroulée au cours de la 11ème Assemblée générale de l'Organisation, qui s’est tenue à Bucarest, et qui a suivi le XXXVI Congrès mondial de la vigne et du vin. Les 45 Etats membres étaient présents lors de l’Assemblée Générale.

[...]M. Jean-Marie AURAND a exercé depuis 1975 des responsabilités importantes et variées au sein du ministère chargé de l’Agriculture. A travers ses différentes fonctions il a été chef de la délégation française auprès de l’Office international du Vin de 1994 à 1998. Il a exercé la tutelle de l’ONIVINS pendant quelques années ainsi que de la SOPEXA. Par ailleurs, il a été Commissaire du Gouvernement auprès de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) pendant quatre ans. Dans le cadre de son activité, il à négocié pour le compte de la France les deux dernières reformes de l’Organisation commune du marché vitivinicole. Source : 07/06/2013 – © OIV.INT

Par arrêté,

Par arrêté de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt en date du 22 février 2013, M. Jean-Pierre LEBRUN, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts de classe normale, affecté au Conseil général de l'alimentation de l'agriculture et des espaces ruraux, est admis, par limite d'âge, à faire valoir ses droits à une pension de retraite à compter du 15 avril 2013. [JORF n°0140 du 19 juin 2013 – texte n° 178].

Par arrêté du Premier ministre en date du 14 juin 2013, M. SCHENFEIGEL (Yves), administrateur civil hors classe, est nommé directeur départemental des territoires de Seine-et-Marne à compter du 1er juillet 2013. [JORF n°0138 du 16 juin 2013 – texte n° 19].

Par arrêté de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt en date du 10 juin 2013, M. Constant LECOEUR, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts de classe normale, détaché depuis le 26 avril 2006 en qualité de président de section du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux, est réintégré dans son corps d'origine à compter du 31 août 2013 et admis, par limite d'âge, à cette même date, à faire valoir ses droits à une pension de retraite. [JORF n°0140 du 19 juin 2013 – texte n°178].

Par arrêté du ministre de l 'agriculture, de l 'agroalimentaire et de la forêt en date du 13 juin 2013, M. Jean

CEZARD, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, est nommé directeur régional de

l 'alimentation, de l 'agriculture et de la forêt de Basse-Normandie, à compter du 8 juillet 2013, en remplacement de M. Yves GEFFROY, appelé à d'autres fonctions.

Par arrêté du ministre de l 'agriculture, de l 'agroalimentaire et de la forêt en date du 17 juin 2013, M. Pascal

AUGIER, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, est nommé directeur régional de

l 'alimentation, de l 'agriculture et de la forêt de la région Midi-Pyrénées à compter du 15 juillet 2013, en remplacement de M. Michel SALLENAVE, appelé à d'autres fonctions.

Par arrêté du ministre de l 'agriculture, de l 'agroalimentaire et de la forêt en date du 17 juin 2013, les agents dont les noms suivent sont inscrits sur le tableau d'avancement pour être promus à l 'échelon spécial

du grade d'inspecteur général de l 'agriculture de 1re classe au titre de l 'année 2013 : 1. M. BASTIE (Jean-Pierre).

2. Mme BOBENRIETHER (Odile). 3. Mme GOZARD (Danièle).

4. M. CASCARANO (Jean-Laurent). Par décret,

Par décret du Président de la République en date du 14 juin 2013, Monsieur Michel CADOT (ancien directeur de Cabinet des Ministres de l’Agriculture Dominique BUSSEREAU et Michel BARNIER), préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d'Ille-et-Vilaine (hors classe), est nommé préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, préfet des Bouches-du-Rhône (hors classe).

Directeur de la publication : Franck CONSTANTIN

[email protected]

Rédacteur en chef : Cyril SAMSON

[email protected]

Lettre parue le 19 juillet 2013