les prochains rendez-vous - bape.gouv.qc.ca of liquefied natural gas (lng) ... zone d’exclusion :...

Download LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS - bape.gouv.qc.ca  of Liquefied Natural Gas (LNG) ... Zone d’exclusion : ... Des exemples de zones d’exclusion dans le monde Au Canada Canaport,

Post on 08-Feb-2018

213 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • RABASKAUn projet

    hautement scuritaire

    Une vision davenirtoute naturelle

    Voici le deuxime dpliant dinformation dune srie de quatre surRabaska. Il vous renseignera sur le projet dimplantation dun terminalmthanier Lvis.

    Vous trouverez dans les pages qui suivent des renseignements sur lascurit du terminal, sur les normes qui devront tre respectes ainsique sur les mesures mises en place pour assurer la scurit desinstallations.

    Les prochains numros porteront sur lintgration du projet au milieuainsi que sur les retombes conomiques.

    POUR TRE INFORMVous pouvez obtenir toute l'information que vous dsirez, poser vos

    questions, faire vos commentaires en communiquant avec nous :

    Par tlphone :Ligne Info-Rabaska : 1 877 RABASKA (722-2752)

    Par courrier lectronique :info@rabaska.net

    Site Internet :www.rabaska.net

    Papier Cascades recycl 100% postconsommation

    Des rservoirs double paroi

    Rabaska a choisi de retenir la meilleure technologie actuellement disponible, latechnologie des rservoirs double paroi. Cette double paroi en garantit la force etltanchit.

    La paroi du rservoir interne, faite dun acier cryognique 9 % de nickel de 1 3 cmdpaisseur, est conue pour rsister aux tempratures les plus froides.

    La paroi du rservoir externe elle, est faite de bton arm de 90 cm dpaisseur et elleest aussi capable de contenir le GNL.

    Les conduites qui amnent ou qui extraient le GNL pntrent par le toit du rservoir defaon garantir plus encore labsolue tanchit des parois de bton et dacier.

    Ces rservoirs seront construits mme le roc du site. De plus, profitant de latopographie du site, ces rservoirs se situent au fond de bassins de rtention dont la basese trouve 10 mtres de profondeur et dont les dimensions sont de 150 mtres delargeur sur 150 mtres de longueur.

    De plus, la cuve externe en bton constitue une protection trs efficace contre desagressions externes. Dans le cas d'un bris dans la cuve interne dun rservoir double paroi,le GNL se rpand alors lintrieur du rservoir externe en bton arm, prvu pourcontenir le GNL sans provoquer aucune fuite.

    Cest pour cette raison que des experts ainsi que la norme europenne estiment qu'unefuite provenant d'un tel rservoir n'est pas possible.

    Des navires double coque

    Chaque mthanier actuellement en circulation dans le monde a t conu spcifiquement pour le transport du GNL.

    Les mthaniers sont des navires possdant une double coque qui renforce la structure du navire, notamment en cas dchouementou de collision. Cette conception a fait ses preuves. Deux incidents, qui ont caus des dommages importants aux navires, taientdes chouements mais AUCUN n'a cr de brche dans la coque interne et aucun n'a entran de dversement de la cargaison.En fait, depuis la mise en service des mthaniers, il n'y a eu AUCUNE PERTE DE LA CARGAISON en 40 000 voyages aller-retour,sur plus de 160 millions de kilomtres.

    CHANCIER ET COORDONNES

    LES PROCHAINS RENDEZ-VOUSVous dsirez en connatre plus encore ? Vous aimeriez rencontrer les responsables du projet et discuter avec eux ?

    Alors, notez ces dates votre agenda :

    Activit : Prsentation publiqueDate : Mardi 8 fvrier 2005Heure : 19 h 30Lieu : Auditorium de l'cole secondaire les Etchemins

    3724, avenue des glisesCharny

    Activit : Prsentation publique Date : Mardi 15 fvrier 2005Heure : 19 h 30Lieu : Caftria du Juvnat Notre-Dame

    30, rue du JuvnatSaint-Romuald

    PAROI INTERNEPAROI EXTERNE

    ISOLANT

    Double coque dun mthanier. Intrieur dune cuve de mthanier en invar.

    MEMBRANE PRIMAIRE EN INVAR OU EN ACIER INOXYDABLE

    ISOLANT PRIMAIRE

    MEMBRANE SECONDAIREASSURANT UN DEUXIMENIVEAU DTANCHIT

    ISOLANT SECONDAIRE

    DOUBLE COQUE INTERNE DU NAVIRE EN ACIER

    Rabaska choisit les meilleures technologies disponibles

    GNL

    Un mthanier.

    Ces navires font l'objet d'un suivi trs rigoureux. Les mthaniers subissent diffrentesvisites techniques priodiques au cours desquelles lensemble des quipements etstructures sont inspectes, y compris les cuves de GNL.

  • Pourquoi ?Parce que lindustrie du GNL est sans conteste lune des plus scuritaires aumonde grce aux standards de scurit quelle sest impose.

    Parce quon ne dnombre AUCUN accident majeur en 40 ans dans les 46 terminaux de regazification dans le monde - du mme type que Rabaska.

    Parce quaujourdhui, 162 mthaniers (navires servant au transport du GNL)circulent sur les mers du globe et ont cumul ce jour plus de 40 000 voyageset 160 millions de kilomtres parcourus sans quon ne dplore AUCUNE pertede cargaison.

    Parce que les promoteurs de Rabaska, Gaz de France, Enbridge et Gaz Mtro,sont trois compagnies responsables, imputables et dont lexpertise en matirede scurit du gaz naturel est mondialement reconnue.

    Parce que la ralisation du projet Rabaska est encadre par de nombreuxorganismes rglementaires qui doivent lanalyser pour ensuite lapprouver etlautoriser si, et seulement si, ils le jugent scuritaire.

    Toutes les normes respectes par Rabaska

    Non seulement lindustrie du GNL simpose-t-elle elle-mme desnormes de scurit trs leves, mais elle doit aussi rpondre descodes et standards internationaux, nationaux et locaux trscontraignants.

    Rabaska se conformera :

    la norme canadienneCAN/CSA-Z276-01 dition 2003 - Gaz naturel liqufi (GNL) :Production, stockage et manutention

    la norme amricaineNFPA 59 A 2001 dition - Standard for the Production, Storage andHandling of Liquefied Natural Gas (LNG)

    la norme europenneEN1473 dition 1997 - Installations et quipements de gaz naturelliqufi Conception des installations terrestres

    De plus, tant dans la phase de construction que dans celle delexploitation qui suivra, le projet Rabaska devra prendre en compteet intgrer les dispositions de plus de trente codes et rglementationstechniques diffrents touchant les domaines les plus divers, dictstant par le gouvernement du Qubec que par le gouvernement duCanada. De mme, lentreprise verra obtenir les certifications ISOpertinentes (ISO 9000 et 14001) et adoptera les rgles de bonnepratique du Groupe international des importateurs de gaz naturelliqufi GNL.

    La scurit en tte, de la conception l'exploitationLa scurit est prise en compte pendant toutes les phases du projet.

    Ainsi, pendant la conception du projet, ds la phase dingnierie de base, nousdevrons notamment : laborer un schma scuritaire damnagement du terminal; choisir la technologie la plus scuritaire pour tous les quipements, incluant

    les rservoirs; dresser la liste des mesures de scurit qui seront implantes sur le site.

    Pendant l'exploitation du site,la scurit sera encoreprsente lors de nombreusesactions, dont notamment : maintenance et suivi des

    quipements importantspour la scurit;

    mise jour rgulire del'analyse de risques;

    analyses des incidents etprise en compte du retourd'exprience pour viterqu'ils se reproduisent;

    formation et qualification dupersonnel qui exploitera leterminal.

    Lindustrie du GNL en quelques chiffres

    15 usines de liqufaction (terminal dexportation) comportant 61 rservoirs de stockage.

    162 mthaniers en opration ayant effectus depuis 40 ans prs de 40 000 voyages sur les mers du globe.

    46 terminaux de regazification (terminal dimportation)comportant 241 rservoirs de stockage. Depuis 40 ans, cela reprsente 800 annes dexprience cumules et 40 millions dheures de stockage.

    227 sites dentreposage de GNL pour les priodes depointe, dont lun se trouve dans lEst de Montral.

    40 000 voyages aller-retour de mthaniers qui ont parcouru 160 millions de kilomtres.

    Des dfinitions pour mieux se comprendre

    Zone dimpact : zone dans laquelle un accident est susceptible deprovoquer des effets sur les personnes ou sur les biens.

    Zone dexclusion : zone permettant de respecter une distanceminimale entre les installations du terminal et son environnement(rsidences, btiments de rassemblement, tablissement scolaire,terrains propres la construction...).

    Risque : combinaison de la consquence d'un accident et de safrquence d'occurrence. La notion de risque est utilise pourdterminer le niveau de scurit rel d'une installation industrielle.

    La zone d'exclusion autour des installations est dfinie par la norme canadienne CSA Z276.

    Cette norme requiert des bassins de rtention pour plusieurs parties du terminal : leszones de transfert (bras de dchargement du navire), les rservoirs de stockage de GNLet la zone de regazification du GNL. Les distances d'exclusion sont bases sur desscnarios de feu ou de dispersion gazeuse en cas de dversement accidentel dans ceszones de rtention.

    Les distances minimales respecter sont dfinies par rapport certains lments del'environnement du terminal : Terrains propres la construction Lieu de rassemblement pour des groupes de plus de 50 personnes Btiment ou construction existante (cole, hpital, centre communautaire) Btiments en limite de proprit

    L'application de la norme canadienne pour le projet Rabaska conduit, par exemple pourle rayonnement thermique (chaleur dgage par une flamme), une distance d'exclusionde 250 mtres autour des rservoirs de stockage.

    Rabaska a fait le choix de respecter aussi les exigences des normes amricaines eteuropennes. La pratique europenne prvoit une approche base sur une analyse derisques (voir dfinition la page suivante). Aprs prise en compte des mesures descurit, les scnarios de niveau de risque lev sont pris en compte pour la dfinition deszones d'exclusion. Bien que l'analyse de risques ne soit pas acheve, mais en utilisant lestudes prliminaires et l'exprience des terminaux franais, Rabaska a choisi de dfinir dsmaintenant des zones d'exclusion qui vont au-del de l'application des normescanadienne, amricaine et europenne : une zone

Recommended

View more >