la ville antique

Download La ville antique

Post on 05-Jan-2017

215 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • :48 10Xavier LafonJean-Yves MarcMaurice Sartre

    La ville antique

    Histoire de lEurope urbaine 1

    SOUS LA DIRECTIONDE JEAN-LUC PINOL

    172963ZUP_LA_VILLE_ANTIQUE_FM9_XML.fm Page 5 Lundi, 26. septembre 2011 10ditions du Seuil

  • :48 10172963ZUP_LA_VILLE_ANTIQUE_FM9_XML.fm Page 7 Lundi, 26. septembre 2011 10Introduction gnrale

    Les premires concentrations urbaines se sont constituessur les bords du Tigre, de lEuphrate et du Nil, en des tempso lEurope ignorait la ville. Au nord de la Mditerrane, ellenapparat que tardivement par rapport Ur, Ninive, Baby-lone ou Thbes, mais, ensuite, elle devient une des dimen-sions primordiales de lEurope, tel point que daucuns,aujourdhui, font de leuropanit et de lurbanit des catgo-ries coextensives.

    Que serait lEurope sans ses villes et comment se serait-elle construite sans elles ? Faire lhistoire des villes euro-pennes revient faire lhistoire de lEurope mme, commele remarque Leonardo Benevolo dans son ouvrage La Villedans lhistoire europenne. Lhistorien de larchitectureannonce avoir voulu proposer un ouvrage dont lobjetunique tait lhistoire de la physionomie de la ville , ou,pour le dire autrement, de la forme urbaine. La prsenteHistoire de lEurope urbaine nentend pas sparer laforme urbaine des pratiques sociales. Elle repose sur un

    postulat : ville et socit ne se comprennent que dans leursinterrelations.

    La ville nest pas une catgorie immuable et il serait vainde vouloir lui donner une dfinition normative et englobantevalable aussi bien pour la priode des syncismes, aumoment o samorce le phnomne urbain en Grce ou enItalie, que pour laube du XXIe sicle, en des temps o se des-sineraient, selon certains, le dclin des villes ou la dissolu-tion de la ville dans lurbain. Cette histoire ne dbute doncpas sur un coup de force thorique et prfre considrer que sous le nom de ville, saccumule une somme dexpriences

  • :48 108 La ville antique

    historiques plus que ne se profile la rigueur dun concept1 .De la mme manire, loin daffirmer quil existe un typeunique de ville europenne, cet ouvrage sinterroge sur ladiversit des modles et des temps de lurbain.

    Ce refus dune dfinition a priori de la ville se doubledune conviction : la ville est un phnomne total o secondensent lconomique et le social, le politique et le cultu-rel, le technique et limaginaire et, partant, toute approchefractionne qui privilgierait un domaine unique aux dpensdes autres manquerait de pertinence ; au contraire, une lec-ture totalisante, comme affirme ltre lanalyse historique,risque de mieux prendre en compte leffet des interrelations2 .Ce bricolage unificateur quest lhistoire urbaine embrasselensemble des problmes qui se posent aux villes, auxhommes et aux femmes qui y vivent, et tente den proposerune interprtation synthtique et cohrente.

    Pour toutes les priodes, les auteurs ont eu le souci derpondre des questions parallles tout en respectant laspcificit des grandes temporalits de lhistoire urbaine.Demble, le principe dun refus dune histoire fonde sur lasuccession de chapitres nationaux a t accept, lobjectiftant daborder les questions par vastes chapitres thma-tiques et/ou chronologiques, prenant en compte lensembledes villes europennes. Il a aussi t retenu de respecter lesgrandes priodes historiques mais de tenter de retrouver danstous les livres des thmatiques communes, plus ou moins

    172963ZUP_LA_VILLE_ANTIQUE_FM9_XML.fm Page 8 Lundi, 26. septembre 2011 10dveloppes en fonction des recherches disponibles.Pour les auteurs, la mise en uvre dun tel ouvrage na pas

    t chose aise tant les historiographies nationales en matiredhistoire urbaine navancent pas toutes du mme pas, et sur-tout, tant sont plthoriques les tudes partielles et locales.

    1. Marcel Roncayolo, La Ville et ses territoires, Paris, Gallimard,1990, p. 28.

    2. Bernard Lepetit, La ville : cadre, objet, sujet. Vingt ans derecherches franaises en histoire urbaine , Enqute, anthropologie, his-toire, sociologie, n 4, 1996.

  • :48 10Introduction gnrale 9

    Une autre difficult a t daccder linformation pour lespays dont la langue ntait pas matrise par les auteurs. Laparticipation frquente de nombre dentre eux des col-loques, des sminaires et des changes internationaux eteuropens ont aid pallier ces lacunes. Au demeurant,lobjectif nest pas de proposer un ouvrage exhaustif maisune interprtation gnrale de lhistoire urbaine de lEurope.

    Lorsquun livre a t crit par plusieurs auteurs, lensembledu texte est uvre collective et les chapitres rsultent dcri-tures croises : ce choix a certainement ralenti le processusdcriture mais il a limmense avantage de ne pas juxtaposerdes chapitres plus ou moins indpendants les uns des autres.Des lecteurs spcialistes de telle ou telle ville pourront,certes, trouver que la part qui lui est faite est trop mince ouque les analyses qui la concernent sont discutables, maislobjectif de louvrage nest pas, ne pouvait pas tre, de trai-ter par le menu les spcificits de telle ou telle cit mais deproposer des interprtations gnrales.

    Raliser un tel projet peut se faire de plusieurs manires.Une quipe trs nombreuse, uniquement compose de sp-cialistes, peut satteler la tche. Chaque auteur ne parle quede ce quil a tudi directement, la qualit et la prcision destudes sont alors remarquables mais la synthse nest pastoujours au rendez-vous. Cette mthode a prvalu pour latrs prcieuse Cambridge Urban History of Britain1. Pour laseule priode allant de 1840 1950, vingt-huit auteurs ontdonn leur contribution et le livre, prs dun millier de pages,

    172963ZUP_LA_VILLE_ANTIQUE_FM9_XML.fm Page 9 Lundi, 26. septembre 2011 10se droule en vingt-quatre chapitres autonomes. Pour cetteHistoire de lEurope urbaine, le choix retenu na pas t lemme.

    Pour la priode correspondant grosso modo louvrage citde la Cambridge, la prsente Histoire de lEurope urbaine necompte que deux auteurs. En tout, une dizaine dauteurs pour

    1. Peter Clark (dir.), The Cambridge Urban History of Britain (t. I,David M. Palliser [d.], 600-1540 ; t. II, Peter Clark [d.], 1540-1840 ;t. III, Martin Daunton [d.], 1840-1950), Cambridge, Cambridge Univer-sity Press, 2000-2001.

  • 0:48 1010 La ville antique

    plus de vingt-cinq sicles dhistoire et la plante pour terri-toire puisque les villes europennes ont essaim sur tous lescontinents. Chacun a pris le risque de la synthse, saven-turant souvent loin des domaines baliss quil a tudisdirectement, sexposant la contradiction, mais soucieux deprendre en compte la complexit des situations vcues parles populations urbaines de lEurope.

    Selon une formule brillante, et souvent utilise de BrianBerry1, les villes sont des systmes dans des systmes devilles. Cette approche fonde les dmarches de lhistoireurbaine qui sont mises en uvre dans cette Histoire delEurope urbaine. La dmarche comparative privilgie lesrgularits et minimise les particularits. Elle analyse prio-ritairement les relations qui se tissent entre les hommes,au sein de lespace intra-urbain ou inter-urbain et qui seretrouvent dans toutes les localits en dpit de leurs ven-tuelles spcificits.

    Ce nest pas le lieu de revenir longuement sur les muta-tions importantes qui ont marqu lhistoriographie des villesau cours des dernires dcennies mais il faut rappelerquelques points saillants dune volution de longue dure.Lhistoire des villes commence par le rcit des origines,source de la construction dune identit mythifie dontlobjectif est de donner aux habitants un pass glorieux quijustifie les ambitions du prsent. Le rcit de la fondation deRome par Romulus et Remus en fournit le modle embl-matique. Reconstitution tardive, fortement imprgne des

    172963ZUP_LA_VILLE_ANTIQUE_FM9_XML.fm Page 10 Lundi, 26. septembre 2011 1pratiques trusques, dveloppe, au plus tt, la fin duV

    e sicle, au moment o dautres cits se lancent dans desoprations de colonisation qui pourraient concurrencer cellede Rome, le rcit souligne la dimension religieuse du phno-mne et contribue renforcer le mythe. Toutes les villes nesont pas Rome, mais la mythification des origines est sou-vent instrumentalise pour renforcer la cohrence dune

    1. Brian J. L. Berry, Cities as systems within system of cities ,dans John Friedman et William Alonso, Regional Development andPlanning, Cambridge (Mass.), The MIT Press, 1964.

  • 0:48 10Introduction gnrale 11

    communaut, affirmer le caractre unique dune cit et justi-fier sa volont dautonomie face aux pouvoirs concurrents.Ainsi, au XIVe sicle, des villes de Castille se proclament fon-des par Hercule ou par Csar. Le rcit de ville tend lgiti-mer et prserver lautonomie politique de la cit. En pleinXIX

    e sicle, au moment o elles sentent que leur autonomieest menace par lunification allemande, les lites des villesles plus traditionnelles de lespace germanique inventent desrcits des origines censs justifier par lhistoire leurs reven-dications politiques de lheure1.

    En privilgiant le caractre unique de sa cit et en seconstituant comme objet idiographique, lrudition localetelle quelle se construit aux XVIIe et XVIIIe sicles, et mmelorsquelle adopte, au XIXe sicle, les techniques qui fondentle mtier dhistorien, nest pas radicalement loigne de cetype dhistoire. Ce qui sest pass dans ces murs est irr-ductible des vnements situs hors les murs , proclametoujours lrudit. Lhistoire et la conservation des documents les traces quutilisent les historiens attestent de la lgiti-mit du pouvoir urbain. Ces impratifs politiques sontensuite relays par la volont de clbrer la gloire des cits,et les ordres religieux jouent, dans ce concert de la magnifi-cence urbaine, leur partition. Cette tradition, marque par lapassion rudite, alimente le patriotisme provincial et nourritlesprit de clocher, la petite patrie, mme lilliputienne selonle mot de Fernand Braudel, devient le trbuchet de tous lesj

Recommended

View more >