et août septembre 2011 ll - themaa- .le journal de la marionnette 27 jui ll et août septembre 2011

Download et août septembre 2011 LL - themaa- .Le journaL de La marionnette 27 jui LL et août septembre 2011

Post on 02-Dec-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • L e j o u r n a L d e L a m a r i o n n e t t e

    27ju

    iLLe

    t a

    o

    t se

    pte

    mb

    re

    20

    11

    Une publ icat ion A s s o c i a t i on na t i ona l e d e s t h t r e s d e ma r i onne t t e s e t d e s a r t s a s s o c i s

  • Journal trimestriel publi par lASSOCIATION NATIONALE DES THTRES DE MARIONNETTES ET DES ARTS ASSOCIS (THEMAA)24, rue Saint Lazare 75009 PARISTl. : 01 42 80 55 25 / 06 62 26 35 98 E.mail : themaa@orange.frPour le journal : boutigny.patrick@wanadoo.frSite : www.themaa-marionnettes.com THEMAA est le centre franais de lUNIMA.THEMAA est adhrent lUFISC.LAssociation THEMAA est subventionne par le Ministre de la Culture (D.M.D.T.S.), par la Rgion Ile-de-France (Emploi-tremplin) et le Ple Emploi

    Directeur de la publication : Pierre BlaiseRdacteur en chef : Patrick BoutignyRdaction et relecture : Marie-Hlne MullerConception graphique et ralisation : www.aprim-caen.fr - ISSN : 1772-2950

    Pour aider MANIP, le journal de la Marionnette, vous pouvez participer son dveloppement en nous versant 10 ? (chque lordre de Association THEMAA ).

    02/ EditoNous partageons la Une de ce numro de Manip pour faire la part belle la fois au Mondial - comme on dit dans la profession - et aux Paroles Nomades de dbut octobre.

    Le Festival Mondial des Thtres de Marionnettes de Charleville-Mzires ftera ses cinquante annes dexistence et nous navons qu nous rjouir de cet vnement car cet anniversaire nous propose une programmation exceptionnelle, dcouvrir dans ce numro, mais aussi - et surtout - sur le site du Festival : www.festival-marionnette.comCe sera aussi loccasion de fter les 30 ans de lInstitut International de la Marionnette travers le programme Gnrations IIM ; trente annes de formation, de recherche et de cration.THEMAA sera naturellement prsent sa juste place dobservatoire actif de la marionnette et proposera diffrentes rencontres avec ses partenaires. Lassociation sera galement la coordination des A Venir . Enfin, lexposition itinrante Marionnettes, territoires de cration sera prsente pendant le Festival.

    Les deuximes Paroles Nomades se tiendront le 6 octobre prochain Metz, au Centre Pompidou-Metz, et interrogeront les rapports entre les arts plastiques et les arts de la marionnette.Le Thtre Grard Philipe de Frouard (Scne conventionne marionnette), lassociation Spectacle Vivant en Lorraine, le Centre Pompidou-Metz et THEMAA sont associs la ralisation de cette manifestation : journe dinterventions croises de chercheurs universitaires et dartistes, propositions de butinages artistiques autour de formes courtes prsentes par des artistes et des compagnies professionnelles, laboratoires de rflexion...

    De par ces deux vnements, notre quipe de THEMAA et son Conseil dAdministration montrent que nous continuons, plus que jamais, investir les champs de la complmentarit et de la solidarit professionnelles que nous avons tous dcouverts et fait fructifier pendant les Saisons de la marionnette.

    > Patrick BoUTIGNy

    Mais peut-tre tait-elle en ce temps-l, plus attire par les tribulations de Guignol que par celles de Charlot. Un petit thtre install deux pas de la maison paternelle, rassemblait sous les ombrages du Jardin botanique, un public juvnile vibrant aux exploits du clbre hros lyonnais aux prises avec la marchausse. Il est fort probable quelle lait frquent en compagnie de ses frres. Peut-tre aussi, a-t-elle pu rver devant les volutions de ces merveilleuses marionnettes sur leau dont la prsence Hanoi remonterait au XIme sicle. Ce spectacle unique en son genre demeure aujourdhui lun des plus purs dlices dune visite dans la capitale du Vietnam. Mais, l encore, le tmoignage de lcrivain nous fait dfaut.

    > Ctait Marguerite Duras,Tome 1 (p.142)Jean Favier (Ed. Fayard)

    juillet aot septembre 2011

    Editorial 02Portrait 03-04 Brangre Vantusso

    Actualits THEMAA 05-07 Des artistes l'initiative de lieux et de festivals Marionnette : pourquoi t'es dans la rue ? Cdric Touz et Philip Sgura THEMAA au festival Chalon dans la rue Brves

    Dossier 08-11Les 50 ans du Festival Mondial des Thtres de Marionnettes Charleville-Mzires Rencontre avec Jean-Luc Flix, prsident du Festival THEMAA au Mondial : naturellement... Une page d'histoire Gnrations IIM Les A Venir , de la marionnette

    Espce d'espace 12A Cannes, l'atelier d'Arketal

    Arts associs 13-15 Arts plastiques et marionnettes : l'effet PygmalionPierre Blaise Matire imaginaireJean-Pierre Lescot Boltanski fait... de l'ombre Vitteaux

    International 16Hommage Jean-Pierre GuinganHubert Jgat et lise Combet

    Mmoire d'avenir 17Pierre Tual

    Publications 17Panorama des publications

    Crations 18-19Lactualit des compagnies

    Paroles Nomades : arts de la marionnette et arts plastiques 20

    Retrouvez les dates du trimestre dans lagenda accompagnant le journal.

    / Sommaire

    / Lu

    m a n i p 2 7 / juILLET AouT sEPTEMbrE 2011

  • Comment as-tu rencontr la marionnette ?Jai une formation thtrale de comdienne. Je nai pas le souvenir davoir vu des spectacles de marionnettes dans mon enfance. Le premier spectacle dont je me souviens est Ubu Roi du Nada Thtre que javais dcouvert au Festival dAvignon.Ma premire vraie rencontre date de 1997 au cours dun stage sur Victor Hugo anim par Eloi Recoing qui avait voqu Polichinelle la fin du stage en venant avec des marionnettes utilises au Thtre aux Mains Nues. Suite cela, je me suis installe Paris et jai dcid de suivre un atelier de pratique artistique dEloi Paris 3 ; cest l que jai rencontr Franois Lazaro et que sest produite la vritable dcouverte de la marionnette. Je lui ai demand si je pouvais assister son atelier et prendre des notes ; par hasard, ce jour-l, il y avait peu dtudiants et Franois ma invite participer au travail. Ce fut alors comme une rvlation : on travaillait avec de petits bouts de mousse quil utilise toujours dans son parcours pdagogique. Je men suis empare comme une vidence, un plaisir et une chose naturelle. Il a eu la gentillesse de venir me voir, la fin de latelier, pour mencourager continuer. Je pense quil avait senti, lui aussi, quil stait pass quelque chose. Laventure sest poursuivie plusieurs annes avec Franois dans les laboratoires du Clastic Thtre.

    Trs vite, tu as travaill avec dautres marionnettistes comme Emilie Valantin, Michel Laubu et Sylvie Baillon ?Je dcouvrais tout de la marionnette et je ne savais donc pas, ce moment-l, que ces trois artistes avaient des approches si radicalement diffrentes les unes des autres. Sur les conseils de Franois Lazaro et pour me confronter dautres pratiques que la sienne, jai suivi un stage dun mois au CDN dOrlans, encadr par Emilie Valantin et deux comdiens de son quipe. Ce stage a confirm mon apptit pour cet art. Emilie ma rappele pour travailler avec elle au Thtre de la Commune dAubervilliers dans un contexte assez singulier : elle avait perdu sa voix et ma demand de la remplacer uniquement

    pour la voix. Jtais donc en coulisse avec un micro, je scrutais tous ses mouvements et collais ma voix ses manipulations.Jai ensuite pass une audition avec Michel Laubu, lpoque o le Tof Thtre montait le Petit Bazar Erotique : le Turak avait une petite forme pour un artiste en solo. Je connaissais le travail de Michel car javais vu 2 Pi R au Thtre de la Cit Internationale. Finalement, je nai pas t engage pour cette forme courte, mais Michel ma propos dintgrer son quipe pour Le poids de la neige et la salamandre, cr en 2001. Ce spectacle sest cr en partie au Laos : nous y avons travaill pendant presque 2 mois ; on jouait dans les villages, en extrieur, avec nos malles et nos personnages. Ctait la fois un laboratoire pour la cration et une tourne. Cest une exprience inoubliable, mme si a a t parfois difficile physiquement pour moi qui ne suis pas du tout une baroudeuse ! Jai ensuite t lassistante de Michel sur LArpenteur hsite et jai jou dans un autre spectacle du Turak au festival dAurillac en 2003. Laventure a dur trois ans. Jai rencontr au Turak beaucoup de personnes qui me sont trs chres et qui jalonnent encore mon parcours artistique.Enfin, jai travaill comme interprte avec Sylvie Baillon qui montait Intrieur de Maeterlinck, combin avec le Pierrot lunaire de Schnberg. Javais rencontr Sylvie par lintermdiaire de Franois Lazaro dans le cadre dun festival quil organisait au Thtre Rutebeuf Clichy Objets et comdie.

    Comment gre-t-on les acquis artistiques et professionnels de ces rencontres ?Ce fut quelque chose de trs ludique pour moi. Jai tout dcouvert du monde de la marionnette en lespace de quatre ans. Jai compris au fur et mesure les univers diffrents des uns et des autres, ce qui ma permis de prendre vritablement confiance en moi et de me dire que ctait sur cet art-l que je voulais travailler.Le ct un peu hasardeux de mon entre en marionnettes ma trs vite donn envie de monter un spectacle. En 1999, jai cr la compagnie Trois-six-trente pour monter Le Dieu bonheur

    de Heiner Muller. Je travaillais avec de petits personnages en papier, et comme javais tout apprendre, je mimprgnais chez les uns et les autres dune manire de faire, dapprhender la prsence de lacteur. Un travail de rvlation sest produit qui nest pas facile dcrire A posteriori, je me souviens aussi dun autre spectacle qui fut un choc pour moi : il sagit de La Mort de Tintagiles de Maeterlinck, mise en scne par Claude Rgy au TGP de Saint-Denis. Ctait comme du thtre dombres avec une scnographie trs dpouille, compose dun grand cyclo clair en fond de scne et les silhouettes des acteurs en contre-jour, simplement leurs silhouettes. Jai retrouv ce mme choc avec la marionnette : cet endroit o quelque chose peut vibrer avec la possibilit de sabstraire du ralisme ce qui reste tonnant par rapport au travail que je mn