consortium pour l’essaimage et l’innovation : pre amorcage et amorcage

Download CONSORTIUM POUR L’ESSAIMAGE ET L’INNOVATION : PRE AMORCAGE ET AMORCAGE

Post on 19-Oct-2014

630 views

Category:

Economy & Finance

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La mise en réseau au moyen d'une plate forme sécurisée d'échange et de communication des compétences, moyens et technologies d'établissements de recherche, d'enseignement supérieur, d'industrie, de finance et de conseil, permet une fertilisation croisée et un maillage des ressources disponibles (cf. Acces to Capital Electronic Network, Ace Net de la Small Business Administration, Smart Valley de la Silicon Valley, Smart Alley de New York, Japanese TechnoMart Foundation) susceptibles de : - drainer les soutiens, compétences, moyens et financements (love-money, business angels, parrainage d’affaires, etc. ...), en direction des projets de création, - constituer à moindre frais des équipes de création composées de profils complémentaires (ingénieurs, scientifiques, gestionnaires, commerciaux, etc. ...), et ainsi consolider des projets préexistants par le développement des échanges et des communications entre les créateurs, apporteurs de compétences et investisseurs, - multiplier les opportunités de création, des projets peuvent éclore à l'occasion des rencontres et des échanges entre les invités, les projets les plus fertiles naissent très souvent de rencontres inattendues et imprévues.

TRANSCRIPT

CONSORTIUM POUR LESSAIMAGE ET LINNOVATION

CONSORTIUM POUR LESSAIMAGE ET LINNOVATION

IN'MART

FONCTIONALITES

1 - Pr-incubation et gense de projet de cration dentreprise technologique ou innovante :

De faon gnrique, mise disposition de chaque invit (porteur de projet y compris mergent ou apporteur

de moyens ou de comptences) d'un espace de travail "personnel" scuris (encryption 128 bits, administration scurise) de travail collaboratif distant, parfois appel "bureau virtuel" et d'outils de conduite et d'organisation collaborative de projet (tches, agenda, etc. ..).

Chaque invit dispose d'un nom d'utilisateur et d'un code secret et gre lui-mme son espace de travail (contrle des accs et gestion des droits).

Il administre et contrle ainsi directement l'accs de tiers (i.e. d'autres invits du rseau) son bureau virtuel et la documentation sur son projet. Il dfinit la liste des membres de son groupe de travail, attribue un rle chacun d'eux (simple lecteur, diteur, rdacteur), et contrle l'accs aux documents.

Le porteur de projet ou apporteur de comptence dispose d'un espace "personnel de travail" pour la constitution de son propre "consortium" de projet, embryon virtuel de sa future entreprise qu'il apprend grer et organiser (autonomie et responsabilit).

Pour ce faire chaque invit accde en ligne la bourse de projets, la bourse de moyens et la bourse de comptences du rseau disponibles pour linvestissement lamont de la cration, des outils de gestion de la connaissance lui permettent didentifier ou dtre contact par dautres invits susceptibles de sinvestir dans son projet. Tous les changes se font sous seing priv.

"Est Matre des lieux celui qui les organise"

Jean de la Fontaine

Avantage : ce dispositif tant technique que juridique permet l'invit d'changer, de rentrer en contact, de conduire ses ngociations daffaires et de cooprer ensuite en toute confidentialit et scurit avec des tiers (apporteurs de comptence, mentors, business angels, .....) afin de runir et de mettre en uvre, l'amont de la cration, les comptences, moyens, partenaires ou financements (appel pre-seeding), ncessaires la pr formalisation de son projet (embryon de plan de cration) voire la prparation de son premier "tour de table" de cration, i.e. tour de table d'amorage.

Nota benne. Dans l'enseignement suprieur, le dveloppement rcent de programmes de sensibilisation et de stimulation de l'esprit d'entreprise, de filires entrepreneuriales ou de cursus entrepreneuriaux (ingnieurs entrepreneurs), comprenant des missions cration, permettra de disposer prochainement d'un volant important de comptences prtes s'investir dans les projets de cration. Le pr-amorage constitu par le travail et les investissements, i.e. l'ensemble des apports, raliss l'amont de la cration peut se valoriser l'occasion de la cration lors du tour de table d'amorage.

2 - Support stratgique de projets de cration: mentoring, coaching ou parrainage

De faon spcifique, les porteurs de projets qui disposent d'un embryon de plan de cration pr-parrain par la recherche (i.e. faisabilit, application potentielle), peuvent avec l'aval de leur correspondant de consortium, solliciter un appui stratgique en ligne auprs de mentors d'affaires, professionnels bnvoles de la cration d'entreprise innovante et de son financement, slectionns par le Bureau du Conseil d'Administration de l'APPEES, pour l'laboration de leur plan d'amorage (Bourse aux Parrainages).

Avantage : fluidification de la rencontre puis de la relation entre le porteur de projet et son ou ses mentor(s) potentiel(s). Celle-ci est indpendante de la localisation gographique des intervenants et peut se faire de faon optimise selon des critres de proximit professionnelle, technique ou psychologique, y compris au niveau europen.

3 - Rgulation et Dontologie :

Un comit de dontologie, compos des meilleurs experts et professionnels de la place en matire de rgles d'investissement, labore, adapte et applique un code de pr-amorage (i.e. rglement intrieur d'In'Mart) applicable tout intervenant sur le rseau. Ce comit arbitre les conflits d'intrts qui ne manqueront pas de survenir entre les invits.

Avantage : des rgles de fonctionnement applicables, acceptes et connues de tous facilitent les changes et les transactions et les associations entre les invits (constitution d'quipes de cration, dveloppement de l'affectio societatis, apports, etc. ...).

Nota benne. un moteur workflow (gestion lectronique de document) automatise et scurise les changes et la procdure de mise en relation des porteurs de projets et de leur parrain recherche avec les mentors d'affaires, ce mme moteur automatise et scurise le fonctionnement du comit de dontologie et l'instruction des plaintes ou demandes d'arbitrage.

4 - Consolidation et multiplication des opportunits de cration : optimisation gnralise de la gestion des comptences et des connaissances entre la recherche, lindustrie et la finance

La mise en rseau au moyen d'une plate forme scurise d'change et de communication des comptences,

moyens et technologies d'tablissements de recherche, d'enseignement suprieur, d'industrie, de finance et

de conseil, permet une fertilisation croise et un maillage des ressources disponibles (cf. Acces to Capital Electronic Network, Ace Net de la Small Business Administration, Smart Valley de la Silicon Valley, Smart Alley de New York, Japanese TechnoMart Foundation) susceptibles de :

- drainer les soutiens, comptences, moyens et financements (love-money, business angels, parrainage daffaires, etc. ...), en direction des projets de cration,

- constituer moindre frais des quipes de cration composes de profils complmentaires (ingnieurs, scientifiques, gestionnaires, commerciaux, etc. ...), et ainsi consolider des projets prexistants par le dveloppement des changes et des communications entre les crateurs, apporteurs de comptences et investisseurs,

- multiplier les opportunits de cration, des projets peuvent clore l'occasion des rencontres et des changes entre les invits, les projets les plus fertiles naissent trs souvent de rencontres inattendues et imprvues.

En conclusion

A lheure de la Net Economie et de lEconomie du Savoir lies au passage des conomies dveloppes lre infostrielle ou industrie de la connaissance, le rseau de pr-incubation et de pr-amorage In'Mart (outils et rgles) contribue :

1 - stimuler lmergence et la gense de projets nouveaux,

2 - faciliter la cration d'entreprise technologique ou innovante en permettant (conomie de temps et de moyens) un dveloppement des changes et des interactions autour de projets naissants,

3 - acclrer les dlais de transformation des connaissances utiles en biens et services entre lenseignement suprieur, la recherche, lindustrie et la finance.

APPEES: Bruno Schneider Le Saout14/11/00