comment la science mène au sujet ovni - jean-pierre petit

of 28 /28
1 Jean-Pierre Petit Octobre 2019 Comment la science mène au sujet OVNI 44 ans de travaux sur le sujet Ce pdf est téléchargeable à partir de mon site à http://www.jp-petit.org/science-ovni-2019 _________________________________________________________________________________________________ Je suis né en 1937. Etudes médiocres. Je n’étais pas spécialement intéressé par les sciences. J’hésite entre différents types d’études supérieures et j’opte finalement pour la filière : bac science, math sup/math spé, entrée à l’Ecole Nationale Supérieure de l’aéronautique (Supaéro) en 1958, diplômé en 1961. Après mon service militaire je consacre une année à la gravure et à la lithographie. Mais cette tentative de m’orienter vers une carrière d’artiste et un échec. Je décide alors d’utiliser mon diplôme d’ingénieur pour trouver un travail à la SEPR d’Istres (Société d’Etude de la Propulsion par Réaction) en 1963. Mais cette activité me fait participer au développement des vecteurs des armes thermonucléaires, ce qui est contre mes idées.

Upload: others

Post on 27-Jun-2022

5 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

Page 1: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

1

Jean-PierrePetit

Octobre2019

CommentlasciencemèneausujetOVNI44ansdetravauxsurlesujet

Cepdfesttéléchargeableàpartirdemonsiteà

http://www.jp-petit.org/science-ovni-2019

_________________________________________________________________________________________________

Jesuisnéen1937.Etudesmédiocres. Jen’étaispasspécialement intéressépar lessciences. J’hésite entre différents types d’études supérieures et j’opte finalementpour la filière: bac science, math sup/math spé, entrée à l’Ecole NationaleSupérieuredel’aéronautique(Supaéro)en1958,diplôméen1961.

Aprèsmonservicemilitairejeconsacreuneannéeàlagravureetàlalithographie.

Maiscettetentativedem’orienterversunecarrièred’artisteetunéchec.

Jedécidealorsd’utilisermondiplômed’ingénieurpourtrouveruntravailàlaSEPRd’Istres(Sociétéd’EtudedelaPropulsionparRéaction)en1963.Maiscetteactivitéme faitparticiperaudéveloppementdesvecteursdesarmes thermonucléaires, cequiestcontremesidées.

Page 2: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

2

AuboutdesixmoisjeparviensàintégrerunlaboratoireassociéauCnrs:l’InstitutdeMécaniquedesFluidesdeMarseille1,commeingénieurderecherche.Cetinstituten tant que laboratoire associé du Cnrs a besoin d’un ingénieur pour bâtir unerecherche liée à la conversionMHDbasée sur des générateursMHD fonctionnanthorsd’équilibre.

Débutscommechercheur

Unmot sur cette MHD. Au début des années soixante différents pays tentent dedévelopper cette filière de création d’électricité à partir d’une énergie de naturethermique(combustiond’hydrocarbures)enutilisant lesgénérateurs inventésparl’AnglaisMichaelFaradayauXVIII°siècle.

Le principe général est des plus simples. Un fluide conducteur de l’électricitépénètre à une vitesse V dans l’entrefer d’un électroaimant produisant un champmagnétique transversal B. Ceci produit un champ électromoteur

!V×!B . En

disposantdesélectrodesàlaparoiilestalorspossiblederécupérerducourant.

1Quiaaujourd’huidisparu

Page 3: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

3

Le rendement théorique (60%) est alors bien supérieur à celui des systèmes del’époque (40%). L’intérêt est a priori considérable. Encore faut-il que le courantpuisse passer dans ce gaz porteur d’énergie cinétique, lequel n’est pas à priori cequ’onfaitdemieuxcommeconducteurdel’électricité.

On envisagedoncd’adjoindre à ce gaz, par exempleun gaz issude la combustiond’hydrocarbures, la substance laplus facilement ionisable: le césium.Maismêmeavec ce recours la conductivité électrique ne devient appréciable qu’au dessus de2500°Ccequin’estpascompatibleaveclatechnologiedesmatériaux.

Un américain nommé Kerrebrock suggère alors un fonctionnement«bitempérature».Eneffetledegréd’ionisationd’ungazdépenddelatempératureélectronique,quipeutêtresupérieureàlatempératuredugaz.L’exempletypeestlefonctionnement des tubes fluorescents, emplis d’un gaz en basse pression où latempérature du gaz reste voisine de la température ordinaire mais où latempérature électronique, qui est la mesure de l’énergie cinétique moyenne desélectronsparagitationthermiqueatteintdesmilliersdedegrés:

32

k Te =12

me <Ve2 >

oùmeestlamassedem’électronetklaconstantedeBoltzmann.

Untelfonctionnement,n’estpasenvisageableavecdesgazdecombustion,àcausede la présence inévitable de CO2, molécule qui crée un couplage énergétiquepuissantentre le«gazd’électrons»et «legazdemoléculesoud’ions,d’atomes»quiannuleimmédiatementtoutécart(Te–Tg).

Il est alors envisagéd’utiliser comme fluidede «conversiondirecte»un gaz rare,ensemencé par du césium. On est à l’époque où les pays disposent de puissantscréditsde recherche.Beaucoupse lancentdans l’aventure,dont laFrance.LeCEAmetenconstructionungénérateurTyphéeàFontenayauxRosessurceprincipe.Le

Page 4: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

4

projetest trèsambitieux.Oncréemême lesystèmederécupérationducésiumenaval.

Cegénérateurnefonctionnerajamais.

Maisen1964unjeuneRusse,EvguenyVelikhovpréditquecefonctionnementseracontrarié par une instabilité de plasma à laquelle il donnera son nom, àdéveloppement extrêmement rapide. L’effet est une turbulence du courantélectrique,illustréeparledessinciaprès.VoircettepagedeWikipedia.

L’intensitéducourantélectriquedépenddela«densitédecourantJ,illustréeparleresserrement des lignes de courants. Comme celles-ci, comme c’est visible sur lafigure, se resserrent par endroit et s’écartent ailleurs, on obtient un milieuinhomogène, en «mille feuille», qui s’oppose tout simplement au passage ducourant.Lerendementdugénérateurs’effondredonc.

En1964trèspeudegenscomprennent lemécanismedecette instabilité.Certainspaysdoutentmêmedesonexistence,unscepticismequileurcoûteracher.

Page 5: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

5

Quandj’intègreàl’InstitutdeMécaniquedesfluidesdeMarseilleleCEAaenvisagéd’yimplanterdesrecherchesayantvaleurdesimulation.Ceciàtraversuncontrat.Legazd’essaiseraitdoncunmélangededeuxgazrares,depotentielsd’ionisationtrèsdifférents,l’héliumetl’argon,cedernier,bonconducteurdel’électricitéaudelàde8000°-10.000°jouantlerôleducésium,de«semence».

L’Institutaunecompétenceenmatièredecréationderafalesdegazultra-chaud,debrèvedurée,qu’onappelledes«tubesàchoc».Cessystèmessontutilisésdanscelabopoursimuler le fluxdechaleursur lenezdemissilesenphasederentrée.Laduréetypedecesexpériencesestauplusdequelquesdizainesàunecentaine demicrosecondes.Maisdesenregistrementsdefluxdechaleurpeuventêtremesurés.

Le contrat portedonc sur la constructiond’une «soufflerie à choc» générantunerafale de 50 microsecondes. Le champ magnétique, créé par une décharge decondensateurs,atteindra2teslas.Voicicetteinstallation:

Ceciétantpersonnenecomprendàl’IMFMcefonctionnement«bitempérature».Unétudiant en stage au CEA, Solbès, bon théoricien,m’indique lors d’une visite avecRicateau, responsable à lamanip Typhée, que pour avoir prise sur ce sujet il estnécessaire de maitriser la théorie cinétique des gaz, sujet totalement ignoré aulaboratoire.Unouvrageexcellentouvragevientd’êtreédité(1965)auxEtats-Unis:«Engineering magnétohydrodynamics» de Sutton et Sherman, au éditions MacGrawHill.

Toutengérantlemontagedel’appareiljemeplongedanscetouvrage,absolumentunique en son genre, ce qui me fait me lancer dans des calculs absolumentincompréhensiblepourlesgensdemonlaboratoire.

L’instabilitédeVélikhovaundéveloppementextrêmementrapide. J’envisagealorsuneméthodebaséesurunmélange70%hélium,30%argon,telquecetteinstabilitépourraitêtreprisedevitesseparledéveloppementmêmedel’ionisation,par«effet

Page 6: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

6

Penning»2,plusrapideencorequecelledel’argonpur.Lamachineestéquipéed’untel mélange et cela fonctionne. Une puissance électrique notable (plusieursmégawatts)estobtenueaupremieressaiavecunetempératuredegazde6000°etunetempératureélectroniquede10.000°.C’estunepremièremondiale.

Devant mes collègues sceptiques (le tout se déroule sur une matinée) je fais ladémonstrationdel’existencedecetétatbitempératureenle«tuant»c’estàdireenadjoignant 2%de gaz carbonique, qui introduit immédiatement un fort couplageentrelegazd’électronsetlegazporteur,cequiannihileaussitôtl’écartTe–Tg.Lapuissanceélectriqueenregistréedevientinsignifiante.

C’est une grande première au niveau mondial qui sera présentée au colloqueinternationaldeMHDdeVarsoviede1967.Maiscetravail,produitpar«unsimpleétudiant» entraîne toutes les convoitises, à commencer par celle du directeur dulabo,parfaitmandarin,quiestimequecettedécouverteestd’emblée sapropriété.Pours’emparerdecetravailil«confie»àd’autreslesoindemenerlesrecherchesexpérimentales» c’est à dire que je trouve exclu demon propre labo. Relégué aurôledethéoricienpur.

Commelesexpériencesontmontréquelatempératuredugazpourraitêtreabaisséeà4000°cesgenss’imaginentquecettediminutiondelatempératuredecemélangedegazrarespourraamenerlatempératuredugazà1500°cequiouvriraitlaporteàdes applications technologiques juteuses, à l’échelle internationale. Mais je calculqu’ils s’avèrera impossible de descendre en dessous de 4000°, le mécanismeatteignantalorsseslimitesetl’avenirmedonneraraison.

Ceciétantl’ambiancedulaboratoiredevienttotalementirrespirable.Ledirecteurdulabo,quiestd’embléedirecteurdetouteslesthèsesquisortentdel’institutopèreunchantage:

- Ou vous acceptez de conduire les recherches en tant que théoricien, ou vousrefusezetalorsvousn’aurezjamaisvotrethèse!

Des recherches qui, selon la conclusion de Velikhov lui-même au colloqueinternational deMHD suivant, qui se situe en Allemagne, à Garching, «placent laFranceentêtedanscedomaine».Etladécisionestprise,quiserasuivied’effet,quelecolloqueinternationalsuivantsetienneàMarseille.

Continueràtravaillerdansuntelclimatn’estpaspourmoienvisageable.J’exploiteles connaissances théoriques que j’ai acquises pour développer une théoriecinétiquedesplasmasbitempératures,totalementoriginale,baséesuruneméthodemathématique (biparamétrique)que j’invente etqui l’est également. Jeparviens àintéresser lemathématicienetacadémicienAndréLichnérowiczàces travauxet ilparvientinextremisàfaireensortequej’échappeauxgriffesdemonterriblepatron.

2Dansl’effetPenningl’ionisationprocèdeendeuxtemps.Lescollisionsélectron-héliumcommenceparstockerdel’énergiesousformed’excitationélectroniquedel’héliumdansunétatmétastable(àlongueduréedevie).L’héliumtransfèrealorssonénergieàl’argon,parunprocessusquantiquederésonance,lequels’ionise.Desélémentsquisont«duchinois»pourlesgensdel’IMFM.

Page 7: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

7

Entretempsjedécidedeviseruneintégrationdansunlaboratoirepluscalmeetjejette mon dévolu sur l’observatoire de Marseille. Pour ce faire j’applique mesconnaissances en théoricien cinétique des gaz à un autre type de gaz, le «gazd’étoiles»formantlesgalaxies.Jereprendsetjedéveloppeainsidestravauxinitiéspar le prixNobel Chandrasekhar en1943.Des travauxqui font encoredemoi un«martien» vis à vis des astrophysiciens français,mais non de Lichnérowicz, quicontinueàm’appuyerenprésentantmesnotesauxComptesRendusdel’AcadémiedesSciencesdeParis.

Après un épisode où j’échappe de justesse à une exclusion du CNRS j’intègrel’observatoire de Marseille en 1972 après avoir soutenu une thèse de doctoratportantàlafoissurlesplasmasetsurladynamiquegalactique.AL’observatoiredeMarseillejepoursuiscetravailthéoriqueavecsonjeunedirecteur,GuyMonnet,quiest devenuun ami, et l’est resté à ce jour.Nous découvrons à l’occasion ce qu’onappelle la«cosmologieNewtonienne»,nonrelativiste,enretrouvant l’équationdeFriedmannetl’équationdeJeans3.

MaisGuyMonnetquittesoudainMarseillepourallerdirigerl’observatoiredeLyon,melaissantuniquethéoricienaumilieud’observateurs.

Emergencedelaproblématiqueovni.

L’observatoire de Marseille est couplé avec le Laboratoire d’Astronomie Spatiale(ces deux entités fusionneront au début des années deux mille, juste avant mondépartenretraite,pourconstituerleLaboratoired’AstrophysiquedeMarseille).Là3Apartirdel’équationdeVlasov,alorsqueMilneetMcCreal’avaientfaitémerger,en1934,deséquationsd’Euler,coupléesàl’équationdePoisson.Làencorec’estuneautredécouverte.

Page 8: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

8

travaille l’astronome Maurice Viton, qui a été témoin d’ovni peu d’annéesauparavant,àAvignon,avecsonpère.

Si laMHD permet de convertir la vitesse d’un fluide en électricité, à l’inverse unapportd’énergieélectriquepermetdemettreunfluideenmouvement.Commelesdynamos,lesgénérateursMHDsontdesmachinesréversibles.Al’IMFMnousavionsutilisé la tuyère de Faraday pour accélérer un plasma d’argon de manièrespectaculaire, en lui communiquant un gain de vitesse de plusieurs milliers demètres par seconde sur une longueur de seulement 10 cm, pendant 30microsecondes,cequicorrespondaitàuneaccélérationdedixmillionsde«g». Ilestclairque laMHDchangecomplètement ladonnevisàvisde lamécaniquedesfluidesetouvresurunenouvellemécaniquedesfluides«MHDcontrolled».

En1965laproductiontrèsimportantedepuissanceélectriquedanslesminusculestuyèresMHDdeFaraday,grossescommedescannetesdebière,atteignantplusieursmégawatts pendant quelque dizaines de microsecondes, s’accompagnait d’unpuissantralentissementdugaz,cequepersonneaumondedeparvenaitàproduire.

Maurice Viton est intéressé par ces systèmesMHDpour une propulsion d’ovni etnous concevons tous les deux un premier système d’accélérateur MHD de formecylindrique:

Utilisantcommefluidedel’eaurenduconductricedel’électricitéparadjonctiond’unpeu d’acide et un simple aimant permanent, Viton réalise un montage, dans sacuisined’Aubagne,etfilmel’écoulementainsiobtenuen1975.

Page 9: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

9

Uneconclusionimmédiate: laMHDpermetdefairedisparaîtrelesillageturbulentderrièrelecylindre.Autreaspect:onconstatelaprésenced’uneffetdesuccion,bienvisible,surlapartieantérieuredel’objet.

J’imagineimmédiatementlepassageàunaérodynedeformesphérique,munid’unecouronne équatorial d’électrodes. Le théorie de l’ovni prend forme, demême quel’idéequ’enagissantsurlefluideonpourraitprévenirlanaissancedespondescdechoc.

Jesuislepremieràavoircetteidée.

Nous ne rendons absolument pas compte que cette percée scientifique va nousvaloir la colèrede toute la communauté scientifique, liguée contre cette idée.Ceciprend une tournure aigüe quand je publie en 1976, grâce à Lichnérowicz, deuxnotes à l’Académie des Sciences intitulée «convertisseurs MHD d’un genrenouveau», les toutespremièrespublications scientifiques liéesau fonctionnementdesovnis,rebaptisés«aérodynesMHDdiscoïdaux».

Le premier contact avec cette hostilité est le changement d’attitude brutal duprésident du jury de ma thèse de doctorat, soutenue à Marseille en 1972,l’académicienetastrophysicienEvrySchatzmann.Celui-cidéclareaussitôtquecesaérodynesMHDnepeuventsesustenteretque«desthéorèmess’yopposent».Macrédibilitéscientifiqueestmiseencause.Jeluiopposeundémentiexpérimentalen1976àAnnecy,lorsd’assisesdel’associationRationalistedontilestleprésidentetquicombatles«faussessciences».

La réfutation est donnée par l’exhibition d’un petitmontage enMHDhydrauliquequicontreditsespropos.

Entre temps, me souvenant des expériences de simulation hydrauliquecorrespondant aux travaux pratiques que nous faisions à Supaéro en jouant surl’analogieentrevaguesd’étraveetdepoupesurdescoquesdenaviresetondesdechoc frontale et de culot autour de profils d’aile, je suggère le montage d’unexpérience d’hydraulique ayant pour but d’annihiler, par l’aspiration MHD, laformation d’une vague d’étrave devant une maquette cylindrique de 8 mm de

Page 10: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

10

diamètre placée dans un écoulement d’eau acidulée à surface libre, simulant unécoulementsupersoniqueàMach1,4.Maispourcefaireilfautmettreenœuvreuneforce JB suffisante. L’électrolyse limite drastiquement la densité de courantélectrique J. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre un champ magnétiquepermanentatteignantuntesla.L’industrieuxViton,usantdesesrelations,parvientàfaire atterrir un tel système de magnétisation à l’observatoire de Marseille enoctobre1976.Hélas,aucoursde l’opérationdedéchargementdecette installationde250kilos,mesreinssontbrisésetjedoisêtrehospitalisé.Vitonmèneraseulcetteexpérience dans les mois suivants, dans un local situé dans les caves del’observatoiredeMarseille.

Quandtoutseprécipite.

L’ingénieur Claude Poher, directeur du département fusées sondes au Cnes étaitintéressépar le sujetovnide longuedate. Il s’exprimaitdans lesmédias sansquececi ait apparemment d’incidence négative sur sa carrière. En contact avec Vitonc’est luiquiapermis l’envoidudispositifdemagnétisationquimeconduitdroitàl’hôpitalpourdesmois,avecdesséquelles importantesdecetaccidentdetravail4.DerrièreClaudePohersetrouveunautrepersonnage,l’ingénieuretpolytechnicienGilbertPayan5quientreencontactavecmoienmerendantvisitedansà l’hôpital,aprèsmonaccident.

Ce que je ne comprendrai que plus tard, celle qui s’intéresse au sujet ovni c’estl’armée, vis à vis de laquelle le polytechnicien Gilbert Payan joue un rôled’intermédiaire.Can’estpasnouveauetc’est lecasdanstous lespaysdéveloppésoù les militaires tentent de récupérer du phénomène ovni des retombées leurpermettant de concevoir denouvelles armes.On sait que lesmissiles de croisièreévoluentdansdel’airdense,enbassealtitudepouréchapperauxradars.

4Quisetraduirapourmoiparnepensiond’invaliditépermanentede8%.5Quijoueralerôled’un«monsieurovni»enFrancejusqu’àsondécès.

Page 11: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

11

Ces engins voient leur portée immédiatement réduite quand on recherche unetrajectoiresupersoniqueàcausedel’accroissementimportantdelatraînée6quiendécouleCettecourteportéeleslimiteàdesactionsàdistanceréduitecommecelledesmissilesdecroisièresupersoniqueGranitrusses,tirésàpartirdesousmarinsetvisantlesporteavionsdel’adversaire.

Vitonetmoisommesévidemmenttrèséloignésdecegenredepréoccupations,quidonneront naissance en 1977 au GEPAN (Groupe d’Etude des PhénomènesAérospatiaux Non identifiés). Un groupe, géré par un conseil scientifique de 7membres,dontjesuisd’embléeexclu.

Cesgenssaventquejamaisjen’accepteraisdesanctuariserunetellerecherchesouslesceaudusecretdéfense.Leurpolitiqueestdonclasuivante:

- Medonnerquelquesmoyenspourinitiercesrecherches.

- Faireensortequecelles-cisoientrécupéréesdansleslabosmilitaires.Dès1977Payanavaitdità l’astronomePierreGuérin, intéresséde longuedateausujetovni(décédé):

- TôtoutardPetitdevraêtreexcludesrecherchesàcauseducontexte.

Cettepolitiquedecourtevuesesolderapardeséchecssuccessifsretentissants.Eneffet laMHD n’est pas une science, c’est pratiquement un «art» qui requiert desconnaissancesscientifiquestrèspointues,jointesàunebonnedosed’imaginationetde talent, ce dont les polytechniciens ingénieurs militaires ne sont pasautomatiquement pourvus. En fait, en 1977, Payan fait refaire à notre insu àToulousel’expériencedesuppressiondevagued’étrave,enremontantàl’identiquece qu’avait fait Viton. Devant la simplicité de ce qu’il ont sous les yeux lui et sonentourageseméprennentsurcetteapparente«simplicitédelaMHD».

6L’installationd’unsystèmed’ondesdechocmodifieladistributiondespressionceisetraduisantparl’apparitiond’uneimportante«traînéed’onde».

Page 12: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

12

Premiercontactavecl’affaireUmmo,en1975.

A travers Claude Poher, en lien avec toute l’ufologie internationale, Viton connaîtl’existence des documentsUmmo, de lettres reçues par des Espagnols à partir de1966, signées par des gens prétendant venir d’une planète Ummo, située à 15années lumière de la Terre. Début 1976 ilme communique quelques dizaines depages de ces textes, et je réalise aussitôt que sur le plan de l’ingénierie cesdocuments sontd’un niveau élevé et nepourraient en aucun cas, comme le croitPoher, avoir été créés par des étudiants en science de l’université de Madrid. Ilspréfigurentla«réalitévirtuelle»,les«ordinateursquantiques»,les«imprimantes3D», et des «matériaux intelligents», pouvant présenter des caractéristiquesmécaniquesmodulables.

Des documents suivants font état d’un modèle «d’univers jumeaux» où deuxunivers,reliésparlasingularitéBigBangsontdotésdeflèchesdutempsopposées,en étant en outre énantiomorphes (en miroir, avec une symétrie «droite»,«gauche»). Intrigué j’applique à ce concept la technique de la cosmologieNewtonienne et là, le miracle s’opère. Je crée le premier modèle «gémellaire»d’univers, qui se traduit par la publication, coup sur coup, toujours grâce àLichnérowicz, de deux nouvelles notes aux comptes rendus de l’Académie desSciencesdeParis:

Page 13: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

13

La probabilité de voir émerger d’un systèmemathématique a priori extrêmementcomplexe7une solutionharmonieuse et sophistiquéeme convainc immédiatementque ces documents ne peuvent émaner d’une source terrestre, conclusion parailleurs non intelligible par un non mathématicien. Je prends donc contactdirectementaveclescontactésespagnols:RafaelFarriols,AntonioRiberaetHiltrudFranz. Les aller-retours vers Barcelone et Madrid se succèdent, avant d’êtreinterrompusparmonaccidentdutravail.

CecontactavecleréseauUmmosejoueraconjointementavecledéveloppementdesrecherchesdeMHD.Acausede l’interventionconstantedeGilbertPayan(décédé)toutvireraàlachienlitlaplusabsolue.Cesscandales,viteétouffés,entrainerontaupassage la disparition du GEPAN et son remplacement par le peu brillant SEPRA,suividufantomatiqueGEIPAN,letouttraduisantlemaintienauseinduCNESd’unestructure totalement stérile pendant maintenant 42 années. Il ne me paraît pasnécessaired’entrerdanslesdétailsdecettelamentablesaga.

EnFranceonnechangepasuneéquipequiperd.

Deuxfoisdesopportunitésontsembléseprésenter,quin’étaientàchaquefoisquedegrossières tentativesderécupération,quiéchouèrentdu faitde l’incompétencedes protagonistes. Dans le fil de cette histoire je dirigerai la thèse de doctorat del’ingénieur Bertrand Lebrun, issu de l’école des arts et métiers, travail qui serasanctionnépardespublicationsdansdesrevuesdehautniveaucommelarevuedemécanique française et la revue de science de Minsk. Même chose lors deprésentationslorsdecolloquesinternationauxdeMHDàTsukuba(Japon,en1969)puisàPékinoùjenepourraimerendrefautedemoyens.

En1983jemerendsàmesfraisaucolloqueinternationaldeMHDdeMoscouoùjeprésentemathéoried’annihilationdesondesdechocetdelaturbulenceainsique

7DeuxéquationsdeBoltzmanncoupléesparl’équationdePoisson.

Page 14: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

14

qu’une nouvelle technique d’annihilation des l’instabilité de Velikhov parconfinementmagnétique.

Payan suscite la création d’un contrat de recherche entre un laboratoire del’universitédeRouen, leCoriaet leministèrede la rechercheetde la technologie.Mais je me trouve d’emblée exclu de ce contrat, de même que Lebrun, aprèssoutenancedesa thèse. Jen’obtienspas lemoindre financementpourqueLebrunpuissecontinueràtravailleràmescôtés,oupourassurerdesmissionsAix-Rouen.Desdécisionsd’uneimbécillitéabsolue.Jedécidedoncd’abandonnerdéfinitivementlaMHDetdemetournerversdesrecherchesaxéesverslacosmologieenexploitantlesinformationsfourniesparleréseauUmmo.

Privéedemadirectionderecherchel’équiperouennaise,totalementincompétente,accumule les erreurs techniquesde tousordres. Leurs tuyèresMHDexplosent lesunesaprèslesautresetcetterecherchefinitavantmêmed’avoirdébuté.

Réactiondesmilitaires.

Ceux-cidemandentauCnrsdemelivreràleurdiscrétion,piedsetpoingsliés.C’estle nouveau directeur de l’observatoire, l’astrophysicien James Lequeux, qui estchargé de cette mise au pas. Je me retrouve donc exclu de l’observatoire, à soninitiative, suite à une lettre de cachet émanant de la direction générale du CNRS.Démarche, au demeurant, parfaitement irrégulière sur le plan administratif. Jedéjoue cette manœuvre grâce à une première publication en cosmologie dansModernPhysicsLettersA,présentantlepremiermodèlecosmologique«àvitessedelalumièrevariable».Cetravailaétérendupossiblegrâceàdestuyauxaimablementcommuniqués téléphoniquement, à Madrid, à l’ingénieur électricien Dominguez,concernantlelienentrecettevitessecetl’extensionspatialedel’universR8:

Cemodèle, par rapport à tous lesmodèlesqui ont été ensuiteproposés, impliquedesvariationsconjointesdetouteslesconstantesdelaphysique:

8C’est également au cours de cet échange, aumilieu des années quatre vingt dix,suite à la questiondeDominguez «qu’est-ceque c’est qu’un trounoir?» que soninterlocuteur lui répond «Ca n’existe pas. Quand une étoile à neutrons estdéstabiliséeelletransfèrelamatièreenexcèsdansl’universjumeau».Uneréponsequi me plongera dans un abîme de perplexité et qui est à la source de monquestionnementquantàl’existencedetelsobjetsetdeleurpossiblesubstitutionparunmodèle impliquant l’inversion et l’expulsionde lamasse en excès. La questionn’estpastranchée.Toujoursest-ilquesanscettephrasejenemeseraisjamaisposécettequestion.

Page 15: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

15

Il produit, en 1988, l’explication de l’homogénéité de l’univers primitif, toutrécemmentdécouverte:

Page 16: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

16

sansavoirbesoindefairerecoursàlathéoriedel’inflation,duRusseLinde.

Dès lemilieudesannéesquatrevingt j’entretiensdes relationsprivéeset étroitesavecdeuxmathématiciensgéniaux:AlexandreGrothendiecketJean-MarieSouriau.AndréLichnérowiczdécèdeen1998.

Plusavantdansl’affaireUmmo.

Les documents collectés au fil demissions successives enEspagne atteignent vitedescentainesdepages.DeplusenplusinterpeléparleurcontenujedemandeauxEspagnols, en l’occurrence Farriols, qui a un contact téléphonique avec cesmystérieux interlocuteurs, si une rencontre physique serait possible. La réponseparvient, positive, et le rendez vous est situé dans un hôtel de Madrid, l’hôtelSandwy.Nousnousrendonslà-basàladateindiquée.JesuisaccompagnéparJean-Jacques Pastor, mon traducteur. Dans la seconde nuit qui suit notre arrivée ce«contact» a lieu, sous la forme d’une visite médicale. Nous sommes à l’occasionparalysés par ces visiteurs. Réveillé par le bruit de l’intrusion nocturne dans lachambre,mais incapable dumoindre geste, je suismanipulé comme un pantin etplacé devant un grand projecteur «bleu lagon» qui me fait basculer dansl’inconscience.

Je me réveille en plein milieu de «l’opération» (un prélèvement de sperme parintubation). J’observe alors un des intrus qui ressemble à l’acteur allemand KurtJurgens.Cequicadrealorsavecl’aspectdecesvisiteursextraterrestrestelsqu’ilsladécriventdansleursrapports.

Page 17: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

17

Uneseconderencontreinterviendraen1990audomiciledeFarriols,oùlescénarioserééditeradefaçonsemblableaveclalumièrebleueetuneabsencetotaledetonusmusculaire. Je ne serai alors en mesure de n’observer que les pieds d’un desvisiteurs,longsde10cm,cequinecadrecettefoispasaveclemodèle«desgrandsblonds»maisévoqueplutôtdes«petitsgris».

Unemanipquiévoqueleposed’unimplantencéphalique.

PourêtreprécisunautreévénementétaitsurvenudansmondomiciledePertuisoù,aprèsunesiestedeplusdedouzeheures,dans lesannéesquatrevingt, jemesuisretrouvéavecunecicatricesituéeà8cmàgauchedemonnombril.

L’examenparunchirurgienrévèleralaprésenced’une«cicatriceaffectantlesplansprofonds» (toujours présente d’ailleurs, de même, de façon très atténuée, de lacicatricedesurface).

Réglons ici cette histoire d’examens successifs avec éventuelles poses d’implants.Des événements que je considère personnellement, au regard de la démarchescientifiqueetphilosophique,commedesépiphénomènesnonexploitables.

DesannéesplustardjepubliedeuxlivresauJapon.Montraducteur,ununiversitaire,le professeur Nakajima, décide de passer une partie de son année sabbatique enFrance et commence par atterrir à Marseille, avec son épouse et sa fille, pours’installerdansunemaisonlouée,situéeaucentredelavilled’AixenProvence.La

Page 18: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

18

nuitquisuitsonarrivéeàAix il seréveilleavecunecicatrice identique,aumêmeendroit,prèsdunombril.Ledécèsdel’amichirurgienquej’avaisconsultélorsdemapropreaventurenepermetpasuneinvestigationmédicalesérieuse.

Pourêtrecompletj’aiconnu,événementquej’avaisàcetteépoquevécucommeunrêve,l’intrusion, enjuillet1947dedeuxpetitsgris,danslachambrequej’occupaisau 5 de la rue Jean-Baptiste Dumas, rez de chaussée droit. Ceux-ci étaient alorssimplementvenusm’inspecterprèsdemonlit.

Les développements scientifiques sont autrement plus intéressants que desévènementsannexes.

Contactsépistolairesen1995.

Après cette première avancée en cosmologie (encore aujourd’hui négligée par lacommunauté scientifique, s’accrochantà la fumeuse«théoriede l’inflation» ) j’aidoncpoursuivimestravauxdecosmologie.

Findesannéesquatrevingtjesuiscontactéparlajournaliste(scientifique)MartineCastelloquimequestionnesurcetteaffaireUmmodontelleprojette,medit-elle,defaireunarticlepourleFigaromagazine.Jeresteévasif.Maisquelquesmoisplustard,en visite chez Farriols celui-ci me montre une lettre reçue une fois de plus desUmmites qui analysent les différents ouvrages publiés sur le dossier. La lettre seterminepar«troisFrançaispréparentunnouvelouvragequiserapirequetouslesprécédents».Intrigué,jetéléphoneàlajournalisteenluidisant:

- Alors, commeça,avecdeuxcopainsvousvousapprêtezàpublierunouvragesurUmmo?

- Mais,Jean-Pierre,commentsavez-vouscela?

- CesontlesUmmitesquinousl’ontdit.

La journaliste est sidérée. Cette publication, aux éditions Robert Laffont, étantconsidéréecommeun«coup»bénéficiaitdusecretleplusabsolu.Averti,l’éditeursuggèrequej’écrivelapréfacedulivre(…).Jemedisquecetouvragevadiscréditer

Page 19: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

19

complètement ce dossier et décide d’écrire mon propre livre. Questionné, moncontact à la maison d’édition me dit «oui, un ouvrage peut être publié trèsrapidement,s’iln’yapasd’illustrations».J’écrisalorslelivreendeuxsemainesen1991 et les éditions Albin Michel décident de l’intituler «Enquête sur desextraterrestres qui sont déjà parmi nous». Trois mois après le livre est dans leslibrairies, avant que ne paraisse celui de Martine Castello. Lancé par un articleparaissant dans VSD accompagné d’une couverture montrant «le portait d’unUmmite»lelivresetransformerapidementenbestseller9.

Payan monte alors une manœuvre de désinformation par l’intermédiaire dujournalisteAndréBerkoffetdesonémissionsurlaCinq«Cavousregarde».Jesuisinvité, de même que Martine Castello et mon directeur de collection, JacquesBenveniste.SontégalementprésentsJean-ClaudeRibes,directeurdel’observatoiredeLyonetunastronomeauteurde livresdevulgarisation, JeanHeudier.Payanseprésentedans le café oùnous attendons l’heurede l’enregistrement, pourdonnerses dernières consignes mais, en m’apercevant, disparait aussitôt. Voir cetteémissionàl’adressefigurantdanslanotedebasdepage10.Durant les années qui suivent la parution de ce livre, en 1991, je développemonmodèle cosmologique. Au passage, en 1984 je découvre, à travers leur traductionfrançaise,lestravauxdecosmologieduRusseAndréiSakharovde1967.

9Ilatteindra60.000exemplaires.10https://www.youtube.com/watch?v=VjPm4nRoJqU

Page 20: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

20

Celui-ciestlepèredelaMHDrusse(Velikhovétaitd’ailleursundesesélèves).Ilestaussi le père de l’arme thermonucléaire russe et de la célèbre Tsar Bomba (50mégatonnes).Quelque chose seproduit alorsqui lui fait prendre consciencede lamonstruositéde ces travaux. Il les abandonnealorsbrutalementen reportant sonactivitéscientifiqueencosmologie.Jepensequecettereconversions’estfaitesuiteàuncontact.Celacorrobore la findesondiscoursderéceptiondeprixNobel(de lapaix11).Laparentéentresestravauxetlesmiensdevientévidente:ilspartentdelamême source. Mais Sakharov n’a pas envisagé de faire interagir les deux entitéscosmiques,autrementqu’àtraverscequ’ilqualifiede«singularitéBigBang.

Je tentede lerencontrer lorsdemaparticipationaucolloquedeMoscouen1983maishélas ilestabsentdeMoscou. Jenerencontreraiqueson jeuneélève:Linde.Cetterencontreauraitpuavoird’importantesconséquences.Maisonnerefaitpasl’histoire.LafréquentationdeSouriaumepermetdecomprendrelesensdel’inversiondelaflèche du temps. En 1970 en développant la mécanique de la géométriesymplectique,dont ilest l’undespionniers, ilmontreque l’inversiondutempsestéquivalente à l’inversion de la masse des particules. Le démarre donc dessimulationsnumériquessurordinateurenlesfondant,parintuition,surleslois:

- Lesmassesdemêmesignes’attirentselonlaLoideNewton.

11https://www.jp-petit.org/sakharov/discours_prix_nobel_sakharov/discours_prix_nobel_fr.htm

Page 21: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

21

- Lesmassesdesignesopposésserepoussent,selonanti-Newton.

Untelsystèmepeutdécoulerd’unsystèmededeuxéquationsdechampcouplées.Rapidement ces simulations débouchent sur une interprétation originale de lastructureàgrandeéchelledel’univers(lacunaire).Jepubliecetravailen1995dansAstrophysics and Space Science12. Des simulations qui permettent égalementd’obtenir des résultats très spectaculaires montrant la formation d’une spiralebarrée, se maintenant pendant des dizaines de tours, lors que les simulationstentéesjusquelàpard’autresvoientlesgalaxiesperdrerapidementleurbras.Hélastouteslestentativesfaitespourpublier,entroisannées,sesoldentparlaréponse

- Désolés,nousnepublionspasdetravauxàcaractèrespéculatif.

Je précise que les revues contrôlées par des referees représentent de véritablesbastions.Maisc’est«leterraindefootgénéral»oùilfautmarquerlesbuts,pasdansles vestiaires. A titre indicatifs ces publications dans Nuovo Cimento 13 etAstrophysics and Space Science ont été précédées par cinquante refus ( Nature,Science,PhysicalReviewD,PhysicalLetters,AstronomyandAstrophysicsetc..;etc…

Dans lesannéesquatrevingtdixce jeuse jouaitsurdesannées(…),à traversdesenvoispostaux.Aujourd’huilamessagerieélectroniqueaaccéléréleprocessus,maisle résultat est lemême.En2014 lapremièrepublicationa étéégalementobtenueaprès 50 tentatives. Le temps a simplement été réduit d’un facteur dix, mais leblocage est toujours le même. La messagerie électronique permet de mesurer letemps écoulé entre la réception de l’article et son rejet. Dans une revue commeAstronomy and Astrophysics ce temps est de cinq minutes, sans lecture, sansexamen,avecunesimplephrasederefusencoupécollé.

Toujoursest-ilqu’en1995lesauteursdesenvoisUmmosemontrentsensiblesànostravaux.

Al’époquej’aiunordinateurMacIntosh

12http://www.jp-petit.org/papers/cosmo/1995-AstrophysSpaceScie.pdf13http://www.jp-petit.org/paper/cosmo/1994-NuocoCimentoB.pdf

Page 22: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

22

Evidemmentsansconnexionextérieure. Internetn’existepas. Jenotesimplementmes réflexions dans un fichier word présent sur mon disque dur de 20 mégas.Intrigué par la logique tétravalente j’opère une exploration sur les travaux delogiquecontemporains.Jedécouvrequelesactuellesconstructionsvisentàcréerunlangageexemptdepropositionsindécidablescomme«Jemens».

KurtGoedel cerne lesbasedesproblèmesense repliant sur cequiparait être lelangage leplussimple,àsavoir l’arithmétique,axiomatisée14par l’ItalienPéanoen1889.Jeciteaupassagequelquesunsdecesaxiomes:

- Zéroestunentiernaturel

- Iln’estlesuccesseurd’aucunnombre

- Sideuxnombressontlessuccesseursd’unmêmetroisièmeilssontidentiques.

Etc.

Goedelmontre le lien étroit entrenos logiques et l’arithmétique. Ilmontreque laproposition(question):

Est-ceque0=1?

estindécidable.Ellen’estnivraie(1),nifausse(0).Lelangagedel’arithmétiqueestdonc frappé d’incomplétude. Je découvre alors que personne n’a opérél’axiomatisationdes«entiersdeGauss»dontlesentiersnaturelsnesontqu’unsousensemble. Si l’image des entiers naturels est celle de points équidistants sur unedroite,lesentiersdegaussdontlesnoeudsd’unmaillagesurunplan.

J’écris alors dans le fichier word de mon Mac que ces «entiers de gauss»,axiomatisésavecdesaxiomesquiseraientalorsl’équivalentdesaxiomesdePeano

14https://fr.wikipedia.org/wiki/Axiomes_de_Peano

Page 23: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

23

pour les entiers naturels, pourraient déboucher sur une autre logique, exempted’incomplétude.

JereçoisalorsquelquesjoursplustardunelettredeRyad,ArabieSaoudite,signéeUmmo.Elle indiquequemonidéeestbonneetsuggèreunerencontreenEspagne.Elle indique de Jordan Pena est leur principal intermédiaire en Espagne. Il estindiqué «Vous pouvez faire confiance à vos deux frères, Jordan Pena et RafaelFarriols.Maisnousvousdemandonsd’êtretrèsdiscrets».

Etant donné que Farriols a été notre principale source de documents je décidediplomatiquementdecommencerparlecontacter.Finalementjeluienvoielacopiedelalettreetilcommetl’irréparable:ilendistribuedescopiesauxmembresdesongroupe. Ce faisant il effondre totalement le réseau Ummo, non seulement enEspagne mais probablement aussi au niveau international. La réaction est uneintense campagnedésinformationdontPena se fait immédiatement le vecteur, endéclarantqu’ilest l’auteurdesdocumentsUmmo.Lesufologuessesaisissentaussidecetaveu.

JemerendsassezvitechezFarriols,quitéléphoneàPena,enmettantlehautparleur.Celui-ciluidéclare,j’ensuistémoindirect:

- Netefâchespas,Rafael,cesontlesUmmitesquim’ontditdedirecela!

L’histoirevirealorsàlafarcelapluscomplète,comparableàlasoupeauxcanardsdesMarxBrothers.Onnesaurajamaissiunetellerencontreauraitpuseproduire,quelamaladressedeFarriolsadéfinitivementcompromise.Cette histoire est accompagnée d’un largage complet des différents contactés, lesunsaprès lesautres.C’estd’abordDominguez,aucentredu«groupedeMadrid»,puis Farriols lui même, qui se voit proposé «une réorganisation du groupe descontactés à travers lui». On lui demande de contacter téléphoniquement lesdifférentsmembres «pour évaluer le niveau de leur réponse émotionnelle». Puisplusrien,aucunelettre,aucuncoupdetéléphone,jusqu’àsamort.Lafrustrationlaplusabsolue.Extrêmementaffecté,ayantvouéunegrandepartiedesavieauservicedesesamisles Ummites» il me déclarera lors d’une visite à Aix «son hijos de putà!15». LemondeufologiqueclassedéfinitivementledossierUmmoauniveaudes«fakes».Ilrestedeuxgroupes,enFranceetenEspagne,quisesontconstituésautourdedeuxsites internet16. Après ledécèsde sonmari l’épousedeFarriols sedébarrassedetouslesdocumentsUmmocollectésparsonmariauprofitdejeunescréantcesiteUmmo.ciencias. En 2018 j’installe sur mon propre site les documents Ummodisponibles17.

15Cesontdesfilsdepute!16http://www.ummo-sciences.orgethttp://www.ummo.ciencias.org17http://www.jp-petit.org/ummo/index.html

Page 24: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

24

Maisjen’aipasl’attitudecultistedecegens.Jeneconsidèrecesauteursdelettresnicommedesennemis,nicommedesamis,maiscommedesvisiteursspectateursdesdésordres auxquels notre planète est la siège, et qui ne vont pas en s’arrangeant.Toutecetteaffairem’afaitregardercequisepassesurmaplanèteavecunœilplusaiguetjemepeuxqu’êtreàlafoisnavréetinquietdecedontnoussommestémoins,l’évolution actuelle pouvant se résumer à la phrase «milliardaires de tous pays,unissez-vous»!».Après cette regrettable histoire, en 1995 je reçois des courriers de différentespartiesduglobe.Unecinquantainedepagesautotal.Undialogues’établit. J’émetsenpositionnantmesquestionssurledisquedurdemonordinateuretlesréponsesmeparviennentparvoiepostale.Dansuncourrierilestfaitétatd’unplandecontactaveclesTerriens,avecunagendaquimeparaîtempruntdenaïveté.Jesuggèreunestratégiedifférente:m’envoyerdes informationsàcaractèrescientifiquepourquepuisse les injecter,viadespublicationsdans l’arènescientifiqueauseindumilieu,pour tenter de faire évoluer les mentalités, susciter une prise de conscience. Laréponse positive me parvient immédiatement. Certains aspects concernent lesstructure de l’univers, d’autres la technique des voyages interstellaires et laconstructiondesnefsdiscoïdales.

Jepoursuismadémarched’informateur,endéveloppantmestravauxdecosmologieetd’astrophysique,contreventsetmarées.Destravauxquejereprendsactivementen2013endépitde l’énormedifficulté,prévisible,que je rencontreàpubliermestravaux. Le premier travail scellant la géométrie de mon modèle cosmologique,auqueljedonnelenomde«modèleJanus»estpubliédansAstrophysicsandSpaceScienceaprèssixmoisd’effortsetcinquanteenvois18. Il fournitune interprétation18http://www.jp-petit.org/papers/cosmo/2014-AstrophysSpaceSci.pdfsuividehttp://www/jp-petit.org/papers/cosmo/2014-ModPhysLettA.pdfetdehttp://www.jp-petit.org/papers/cosmo/2015-ModPhysLettB.pdf

Page 25: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

25

duphénomènedel’accélérationdel’expansioncosmique.Ilserasuiviparunautretravail, du à mon ami et compagnon de route Gilles d’Agostini et qui représentel’exploitationdumodèlepourobteniruneconfrontationaveclesobservations19.Lapoursuiteetlesensdemesrecherches.Dès2014leséchangesreprennent.Jeposelaquestionetlaréponseimmédiateest:

- Vousavezvotrelibrechoix.Réfléchissezsimplementsurlesconséquencesdevostravauxsurleplanmilitaire.

Je sais depuis longtemps qu’il n’y a pas de travaux scientifiques sans retombéestechnologiques possibles dans le domaine militaire. Je me souviens encore durapport que Gilbert Payan m’avait transmis, voyant que je m’intéressais autraitement du sida par action de micro ondes pulsées, intitulé «évocation descancers». Un dossier qui prouvait qu’en France la question de possibles armescancérigènesétaitenvisagée.Le schéma suggéré par le modèle Janus, joint à ce que contenait les lettres quej’avaisreçues,passaitparunetechnologied’inversiondemasse.Orsionpeutainsimanipuler la masse on doit pouvoir à terme manipuler également la chargeélectrique.Etcelaéquivautàconvertirmatièreenantimatière.C’est,biensûr,unenouvelleetfantastiquesourced’énergie,maiscelaconstitueraitenmêmetempsunearmeàcôtédelaquellenosmodernesarmesthermonucléairesressembleraientàdesimplespétards20.Maisjeréfléchisetmedisquelerisquedoitêtrecouru,quesionnefaitriennouscouronsdetoutefaçonàunecatastropheàbrèveéchéance.Queseulunfaceàfaceaveclaréalitépeutreprésenterunechancedesalut.EnfaitlechocleplusimportantquiaétéissudemoncontactaveclestextesUmmoconcernel’idéequelesdevenirsdesplanètesporteusesdevieintelligentepouvaientsensiblementdifférer. Ledestinde laTerreserait singulierdu faitdumécanismequi adonnénaissanceà laLune, suiteàune collisionavecunastrede la tailledemars. Cette collision a apporté une énergie cinétique qui, transformée en énergiethermiquearelancéeladérivedescontinentsqui,enl’absencedecetévénement,seserait éteinte. L’érosionaurait réduit lesquelques reliefs issusduvolcanisme. SurTerreladérivedescontinents,absentesurlesautresplanètesdusystèmesolaireet,selon les textes Ummo dans les autres planètes habitées, crée sur Terre unemultiplicité de biotopes différents, créatrice d’une diversité biologique 500 foissupérieureà«lanorme».J’ai acquit une conception du devenir cosmique qui peut se résumer à une idéedirectricegénérale,déduited’unsimpleconstatphénoménologique:

19http://www.jp-petit.org/papers/cosmo/2018-AstrophysSpaceSci.pdf20Les«armesauplasma»desdocumentsUmmo.

Page 26: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

26

Lecosmosétendsonchamprelationnelensecomplexifiant.Autre vision; celle d’une géométrie cosmique «à quatre feuillets» qui représenteuneconjugaisonentrephysiqueetmétaphysique,quejesuisentraindemodéliser.Une modèle où coïncident une géosphère (porteuse d’une biopshère) et unenoosphère.Danscettevisionl’universlui-mêmeestcomparableàunimmenseêtrevivantetconscientquisanscessesecomplexifie.Unecomplexitéquiestd’ailleursnulle peu après le Big Bang, tant sur le plan physique que métaphysique.L’émergencedelatechnologie,entantqueplongementduvivantestalorsunpointde passage obligé pour permettre l’extension du champ relationnel à l’échelle devoyages interstellaires, impraticable par des solutions biologiques. L’être humain(ouhumanoïde)estdoncunepiècedece«plan»dont l’émergenceestégalementinéluctable.C’estàluiqu’incomberalacréationetledéveloppementdesoutils,tantconceptuelsquetechnologiques,quipermettrontàcetteexpansiondereprendre.Une technologie qui présente automatiquement une versant destructeur, d’autantplusdangereuxquecesvoyagesnécessitent lamiseenoeuvred’énergiescapablesdedétruiretouteviesurlaplanète.Ilestdoncnécessaire,aumomentoùcetteidéedevoyagesinterstellairescommenceàs’imposer,quelesconflitshumains,tribaux,aienttrouvéleurterme.OrlasituationsingulièredelaTerrefaitequecoexistentdescentaines d’ethnies humaines différentes, porteuses de religions et d’idéologiesdifférentes, en conflit les une avec les autres et dotées demoyens de destructiontotalementsurdimensionnés21.

C’estledrameactueldelaplanèteTerre

Il apparaîtdoncessentiel eturgentque leshommesde laTerrepuissent réfléchirsurlesensdeleurscroyancesetidéologies.Est-cemoiquiait,aufildutemps,dégagécesconcepts,ouémanent-ilssechosesquim’ontétéétéinsufflées,ourésultent-ilsdecetteformeétrangededialogueaufildesannées,peuimporte.Cesconclusionsmesemblentsimplementlogiques.L’échanged’octobre2016Durant une nuit d’octobre 2016 lesmoyens d’asseoir de telles réflexions sur desbasesscientifiquesmesontsoudaindonnés.J’aitravaillédelonguesannéesaveclemathématicien Français Jean-Marie Souriau, qui a été un des pionniers de lagéométriesymplectique.

21Lemotprécisserait«hypertéliques»,avec«dépassementdefinalité».

Page 27: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

27

Onpeutschématisersadémarchedelamanièresuivante.Souriaudit:

- Sionmedonneunespace,définitparcequ’onappelleungroupe,jepeuxalorsconstruirelesobjetsquienfontpartie.

Si par exemple on considère le cas d’un espace euclidien, géré par le grouped’Euclide,cetteméthoded’analysepermetdedécritlesobjet«habitant»cetespace,enl’occurrencedesdroites,desplans,dessphères,descylindres,deshélices,etc.Si l’espace considéré est l’espace de Minkowski, celui de la Relativité Restreinte,géréparlegroupedePoincarélaréponseseraalors:

- Cetespacecontientdesmassesetdesphotons.

Si legroupeconsidéréest legroupedePoincarécompletalors l’espaceetde type«Janus» avec deux flèches du temps , deux types de masses + m et – m et desphotonsdedeuxespèces:àénergiepositiveetàénergienégative.Lasuggestiond’octobres’estsimplementrésuméà:

- Considérez que l’univers soit structuré non comme un espace de MinkowskimaiscommeunespacedeHermitte22.

Unetellequestionestsusceptibled’engendreruntravailconsidérable,quiatrèsviteabouti,laréponseétant:

- Legroupegérantcetespaceestalors legroupedePoincarécomplexifié,avecquatreflèchestemporelles:

associéesàquatretypesdemasses:

- Desmasses+met–mconstituantunephysique

- Desmasses+µ et–µ constituantunemétaphysique22C’estàdirecommeunespacedeMinkowskicomplexifié.

Page 28: Comment la science mène au sujet OVNI - Jean-Pierre Petit

28

Lesquatretypesdemassescohabitantspatialement.L’imagedidactique2Ddecenouvelobjetgéométriqueestlemonoèdre:

Cetteconstructionmathématiqueapuêtrerapidementmisesurpiedetpubliéeen2018danslarevueàcomitédelectureProgressinPhysics23.Cetravailestenpleindéveloppementetsesapplicationsfontl’objetdutroisièmeouvragequenousallonspublier, J.C.Bourret etmoimême, aux éditions Tredaniel. L’exposé de ces aspectsdéborderaitducadredecetteprésenteconférence.Maisjepeuxrépondremaintenantàvosquestions.

23http://www.jp-petit.org/papers/cosmo/2018-Symplectic-Cosmological-Model.pdf