adrastia conférence lyon 16 juin

Download Adrastia conférence lyon 16 juin

Post on 22-Jan-2018

165 views

Category:

Data & Analytics

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  1. 1. Crises, environnement, climat, rupture, des fatalits affronter et dpasser
  2. 2. Lnergie, cest tout !
  3. 3. Lnergie, cest tout, parce que lnergie cest le mouvement
  4. 4. Photo : Edward Burtynsky
  5. 5. Lhumanit, anime par un apport dnergie considrable a transform son environnement
  6. 6. En lespace dune vie, une personne ne dans les annes 30 a vu la population passer de 2 milliards 7 milliards ! Au cours du 20me sicle, la consommation dnergie a t multiplie par 10, lextraction de minraux industriels par 27 et celle de matriaux de construction par 34. Lchelle et la vitesse des changements que nous provoquons sont sans prcdent dans lhistoire. Comment tout peut seffondrer, P. Servigne & R. Stevens, Seuil, 2015
  7. 7. Photo : Edward Burtynsky
  8. 8. Une voiture de 1,5 tonnes, cest 100 tonnes de matriaux dplacs Un ordinateur portable, cest 300 kg Une montre, 20 kg
  9. 9. Il y a 10 000 ans, la biomasse cumule des animaux dlevage et des tres humains reprsentait 0.1 % de la biomasse totale des mammifres terrestres. Aujourdhui, les animaux dlevage en constituent 60 %, et si lon ajoute les 7 milliards dhumains, le chiffre slve 90 %. Science et Vie numro 1139 du mois daot 2012, page 86
  10. 10. En 2003, une tude estimait que 90 % de la biomasse des grands poissons avait disparu depuis le dbut de lre industrielle. Ces chiffres, qui laissaient bon nombre de scientifiques incrdules lpoque, sont aujourdhui confirms. Les ocans se sont littralement vids. Comment tout peut seffondrer, P. Servigne & R. Stevens, Seuil, 2015
  11. 11. Source FAO Nations Unies
  12. 12. Lhumanit, anime par un apport dnergie considrable va tre confronte des limites
  13. 13. Fin des ressources - 2048 : effondrement du stock de poissons
  14. 14. Fin des ressources - 2048 : effondrement du stock de poissons - Saturation des terres agricoles : surexploitation, empoisonnement aux pesticides, rosion, salinisation ou d-fertilisation des sols les rendements stagnent dj.
  15. 15. Fin des ressources - 2048 : effondrement du stock de poissons - Saturation des terres agricoles : surexploitation, empoisonnement aux pesticides, rosion, salinisation ou d-fertilisation des sols les rendements stagnent dj. - Pnurie deau : En 2025, pour la majorit des habitants de la plante, lapprovisionnement en eau pourrait tre insuffisant voire dramatiquement insuffisant . Source OCDE
  16. 16. Fin des ressources - Phosphate : Dici la fin du sicle, les gisements mondiaux de phosphore, indispensable aux cultures, pourraient spuiser. Pic prvu : 2030 2040, Journal of Applied Ecology
  17. 17. Fin des ressources - Phosphate : Dici la fin du sicle, les gisements mondiaux de phosphore, indispensable aux cultures, pourraient spuiser. Pic prvu : 2030 2040, Journal of Applied Ecology - Mtaux : entre 2020 et 2050, fin de largent, du plomb, du zinc, de lor tous mtaux avant la fin du sicle
  18. 18. Fin des ressources - Phosphate : Dici la fin du sicle, les gisements mondiaux de phosphore, indispensable aux cultures, pourraient spuiser. Pic prvu : 2030 2040, Journal of Applied Ecology - Mtaux : entre 2020 et 2050, fin de largent, du plomb, du zinc, de lor tous mtaux avant la fin du sicle - Nous allons manquer de sable pour les routes, le bton, le verre, les microprocesseurs, les panneaux solaires
  19. 19. Fin des ressources... en nergie ! - Ptrole, charbon
  20. 20. Fin du ptrole
  21. 21. Fin du charbon (Schma Manicore J.M. Jancovici)
  22. 22. Fin des ressources... en nergie ! - Ptrole, charbon - et toutes les autres ressources nergtiques ensuite
  23. 23. Taux de Retour Energtique et chane de dpendance des nergies TRE (EROEI) = ratio entre lnergie investie et lnergie rcupre, utilisable Par exemple : nombre de baril de ptrole rcupr pour chaque baril investi Energie nette : ce qui reste la socit pour fonctionner
  24. 24. TRE du ptrole - 1900 = 100:1 - 1990 = 35:1 - Aujourdhui entre 10 et 20 pour 1 (Sables bitumineux entre 2:1 et 4:1, agrocarburants entre 1:1 et 1,6:1 ptrole de schiste environ 5:1 et gaz naturel environ 10:1) Rfrences sur lnergie et le TRE : site avenir-sans-ptrole.org, Benot Thvard
  25. 25. Taux de Retour Energtique et chane de dpendance des nergies - Hydrolectricit = entre 35 et 45:1 mais dj satur, au maximum 18 % de la production mondiale - Nuclaire = autour de 10:1, dpendant dune socit riche - Eolien = 3,8:1 (sans tenir compte de lintermittence et du problme de stockage) - Solaire = entre 1,6 et 2,5:1 Comment tout peut seffondrer, P. Servigne & R. Stevens, Seuil, 2015
  26. 26. Taux de Retour Energtique et chane de dpendance des nergies La possibilit et la vitesse du dveloppement de lhumanit au 20me sicle ont t directement lies lnergie qui a eu initialement le meilleur Taux de Retour Energtique : le ptrole
  27. 27. Taux de Retour Energtique et chane de dpendance des nergies Le TRE (nergie nette) permettant la soutenabilit des socits bnficiant du plus grand confort est estim entre 12 et 14 EROI of Global Energy Resources, College of Environmental Science and Forestry, 2012
  28. 28. Taux de Retour Energtique et chane de dpendance des nergies Le Taux de Retour Energtique de toute autre ressource que le ptrole tant infrieur 12-14:1, les socits les plus riches ne peuvent compter ni sur le nuclaire ni sur les nergies renouvelables pour tre stables (le charbon, 50:1, ntant pas un substitut au ptrole)
  29. 29. elle seule la fin des ressources, en particulier nergtiques, implique un dclin
  30. 30. Les dchets gnrs par lutilisation de lnergie qui a permis le dveloppement de lhumanit impliquent aussi un dclin
  31. 31. nergie et climat - CO2 = de 280 ppm en 1850 400 ppm aujourdhui (480 ppm eq. CO2)
  32. 32. nergie et climat - CO2 = de 280 ppm en 1850 400 ppm aujourdhui - Rchauffement actuel (2015) : 0,85 C
  33. 33. nergie et climat - CO2 = de 280 ppm en 1850 400 ppm aujourdhui - Rchauffement actuel (2015) : 0,85 C - 93 % du rchauffement est absorb par les ocans
  34. 34. nergie et climat - CO2 = de 280 ppm en 1850 400 ppm aujourdhui - Rchauffement actuel (2015) : 0,85 C - 93 % du rchauffement est absorb par les ocans - Rchauffement inluctable : 1,5 2 C (estimation basse)
  35. 35. nergie et climat - CO2 = de 280 ppm en 1850 400 ppm aujourdhui - Rchauffement actuel (2015) : 0,85 C - 93 % du rchauffement est absorb par les ocans - Rchauffement inluctable : 1,5 2 C (estimation basse) - 0,85 C de rchauffement = 1,5 2,5 C sur les terres, en particulier en altitude et aux ples
  36. 36. nergie et climat - 0,85 C = fonte irrmdiable de lessentiel des glaces polaires (dbcle globale, observations NASA)
  37. 37. Amount of old ice in Arctic, 1987-2013 NOAA Climate.org
  38. 38. nergie et climat - 0,85 C = fonte irrmdiable de lessentiel des glaces polaires (dbcle globale, observations NASA) - 0,85 C = les rendements agricoles dj en baisse, bl, riz, mas (Science et Vie n 1168 : Rendements agricoles, la grande panne)
  39. 39. nergie et climat - 0,85 C = fonte irrmdiable de lessentiel des glaces polaires (dbcle globale, observations NASA) - 0,85 C = les rendements agricoles dj en baisse, bl, riz, mas (Science et Vie n 1168 : Rendements agricoles, la grande panne) - 0,85 C = papillons et libellules perdent leurs couleurs
  40. 40. nergie et climat - 0,85 C = fonte irrmdiable de lessentiel des glaces polaires (dbcle globale, observations NASA) - 0,85 C = les rendements agricoles dj en baisse, bl, riz, mas (Science et Vie n 1168 : Rendements agricoles, la grande panne) - 0,85 C = papillons et libellules perdent leurs couleurs - Rchauffement trop rapide : la fort amazonienne ne peut plus absorber de CO2. Rchauffement acclr.
  41. 41. nergie et climat - 0,85 C = acidification des ocans : 30 % plus acide (PH 8,15 8,05) - Baisse de la capacit dabsorption du CO2, (70 % moins efficace quavant 1850) = rchauffement acclr - Extinction massive de la vie. Pour une baisse du PH comparable, lors de lextinction du Permien (volcanisme, -252 millions dannes), 96 % des espces marines avaient disparu
  42. 42. nergie et climat - Les experts pensent que nous suivons un des pires scnarios envisags (GIEC, NASA) : 5, 6, peut-tre 8 C de rchauffement terme
  43. 43. Graphique futura-sciences.com
  44. 44. nergie et climat - Les experts pensent que nous suivons le pire scnario envisag (GIEC, NASA) : 5, 6, peut-tre 8 C de rchauffement terme - Rythme de rchauffement estim : 0,25 C, puis 0,5 C par dcennie
  45. 45. nergie et climat - Les experts pensent que nous suivons le pire scnario envisag (GIEC, NASA) : 5, 6, peut-tre 8 C de rchauffement terme - Rythme de rchauffement estim : 0,25 C, puis 0,5 C par dcennie - ce rythme, la dforestation de lessentiel des terres est inluctable
  46. 46. nergie et climat - Les experts pensent que nous suivons le pire scnario envisag (GIEC, NASA) : 5, 6, peut-tre 8 C de rchauffement terme - Rythme de rchauffement estim : 0,25 C, puis 0,5 C par dcennie - ce rythme, la dforestation de lessentiel des terres est inluctable - Contrairement ce qui est dit, 2 C de rchauffement nont jamais t un seuil garanti de scurit
  47. 47. nergie et climat - Selon le dernier document publi en mai 2015 par le GIEC, lONU, lOrganisation Mtorologique Mondiale et le Hadley Center, partir de 1,5 C de rchauffement le changement climatique entrerait dj dans une phase dvolution non linaire, aux effets globaux irrversibles et particulirement hostiles la vie dans son ensemble
  48. 48. nergie et climat - Selon le dernier document publi en mai 2015 par le GIEC, lONU, lOrganisation Mtorologique Mondiale et le Hadley Center, partir de 1,5 C de rchauffement le changement climatique entrerait dj dans

Recommended

View more >