mcanique des structures ms3:plaques: du en moyenne nergtique les quations dynamiques sur la...

Download MCANIQUE DES STRUCTURES MS3:PLAQUES: DU   EN MOYENNE nergtique les quations dynamiques sur la plaque. ... les deux premires quantits sont ncessairement des tenseurs

Post on 06-Feb-2018

219 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • MS3:PLAQUES: DU 3D au 2DMS3:PLAQUES: DU 3D au 2D

    MCANIQUE DES STRUCTURESMCANIQUE DES STRUCTURES

  • Programme Mcanique II - Mcanique des Structures 2004-2005

    MS1 (02/12): Les mthodes nergtiques: Des mthodes clair pour calculer des poutres liaisons multiples TD 1(02/12):Pont-Stade de France

    MS2(10/12) :Structures complexes: les lments finis simplifient les calculs TD2(10/12) :Arbre dalternateur

    MS3(16/12) :Plaques :du 3D au 2D TD3(16/12) :Etage cryognique d'Ariane V: Plaque de rvolution en flexion

    MS4(06/01) : le flambement :un mode de ruine des structures inattendu TD4(06/01) :Flambement par dilatation des rails de chemin de fer

    MS5 (13/01):Vibrations des structure: les modes propres concentrent linfo TD5(13/01) :Rponse dynamique dun poteau de basket

    Etude dynamique d'un arbre d'alternateur

  • PLAQUES

    INTRODUCTION:MODELISATION COMME INTRODUCTION:MODELISATION COMME MILIEU 2DMILIEU 2D efforts intrieurs : introduction heuristique PLAQUES EPAISSES(REISSNERPLAQUES EPAISSES(REISSNER--MINDLIN)MINDLIN) Dfinitions , hypothses, fonctionnement en membrane et flexion Cinmatique,DformationsThorme des puissances virtuelles:

    tenseur des efforts de membrane N,tenseur des flexions M

    Equations d quilibre en N,MConditions aux limites

    Lois de comportement

  • INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    Plaque(= surface 2D) soumise : une densit surfacique de

    forces: fs=fST+fSn Une densit surfacique de

    couples cs dans le plan S

    ii11

    ii33ii22

    SS

    En un point En un point , S exerce sur St:, S exerce sur St:Une force linUne force linique ique TT(())Un couple linUn couple linique ique MM(())

    StSt M(M())

    T(T())

  • Tenseur des efforts intrieurs T()=N ,N=N+ i3 N,3 N,tenseur des "efforts de

    membrane"(plan 1,2) N,3vecteur des forces de

    cisaillement

    INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    ii33

    ii11

    ii22

    SS

    T()

    N()(.N,3) i3

    Rciprocit des efforts intrieurs: T(-)=-T()(quilibre dun rectangle sur la plaque)

  • INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    Equations dquilibre pour St:

    ii11

    ii33ii22

    SS

    StSt M(M())

    T(T())

    +=ttt S

    tS

    tSS

    t dl)(dSdS Tfa

    +++=ttt S

    tS

    tsSS

    t dl))()((dS)f(dS ?M?Txcxax

  • Transformation des quations dquilibre:quations locales

    = S

    33xS

    SS

    ds)i(idivDivdl)( NN?NSn3n

    StST

    S

    fdivN

    Div

    Div

    +=+=

    +=

    a

    fNa

    fNa S

    INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    +=ttt S

    tS

    tSS

    t dl)(dSdS ?Tfa

    T()=N , N=N+ i3 N,3

  • Transformation des quations dquilibre:quations locales

    INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    221

    2

    111

    uSfdxdR

    uSfdxdN

    &&

    &&

    =+

    =+

    quivalence avec les poutres

    Sn3n

    StST

    S

    fdivN

    Div

    Div

    +=+=

    +=

    a

    fNa

    fNa S

  • Transformation des quations dquilibre:quations locales Mme dmarche applique au moment dynamiqueMme dmarche applique au moment dynamique

    symtrique 3

    MIcNMDiv sS &&=+

    INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

    021

    3 =+ Rdx

    dMPoutres:Poutres:

  • Transformation des quations dquilibre:quations locales Mme difficults que pour un milieu 3D:

    Ncessit dune loi de comportement pour trouver les dplacements

    N et M apparaissent intuitivement comme intgrales sur lpaisseur des contraintes planeset de leur moment

    >Besoin dune CINEMATIQUE des dplacementsde la plaque: du 3D au 2D

    INTRODUCTION:MODELISATION DUNE PLAQUE COMME MILIEU BIDIMENSIONNEL

  • Dfinition Dfinition et hypothses de baseet hypothses de base::Une plaque est un solide V engendr par un segment[-h/2,h/2]orthogonal une surface plane S et dont le centre parcourt S; Sconstitue la surface moyenne de la plaque.L paisseur h est petite devant les dimensions transversalesde la plaque On utilisera un repre Ox1,Ox2,Ox3,de vecteurs directeurs i1,i2,i3,tels que:

    S est contenue dans le plan Ox1,Ox2i3 est normal la plaque

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

    ii11

    ii33

    ii22

    SS

  • Dfinition et hypothses de baseDfinition et hypothses de base::H1:petits dplacements et petites dformations: les dplacements ui et leurs drives ui,j sont petits devant l unit;

    H2:un segment droit orthogonal la surface moyenne reste indformable dans la transformation,sans forcment rester orthogonal S -analogie avec hypothse de Timoshenko pour les poutres:on considrera l influence du cisaillement transversecisaillement transverse

    H3:les contraintes normales suivant i3, 33=i3.(i3),nulles sur les surfaces suprieures et infrieures de la plaque (surfaces libres), sont ngligeables dans l paisseur

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

  • THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

    FLEXION:forces/FLEXION:forces/depltdepltplanplan

    MEMBRANE:forces/MEMBRANE:forces/depltdeplt.dans le plan.dans le plan

    Deux effets de base:Deux effets de base:

  • THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

  • PLAQUES EPAISSES( REISSNERPLAQUES EPAISSES( REISSNER--MINDLIN)MINDLIN)

    Hypothse cinmatique sur les dplacements:Hypothse cinmatique sur les dplacements:

    Le dplacement d un point P projet au repos sur S en G est: u(P) = u(G ) +(G)X ,,o X ,= GP=x3i3

    ,vecteur rotation du segment S orthogonal i3:=i3ou:= i3

    u(P) = u(G ) +x3 =v+wi 3+ x3 les indices grecs sont relatifs au plan de la plaque(tradition!)

    les indices latins (3) l paisseur

    ii33

    ii11vw

  • 11

    u(P) = u(G ) +x3 =v+wi 3+ x3

    ii33

    ii11vw

    = i3, =i31 rabat l'axe 3 sur l'axe 1:rotation 22 rabat l'axe 3 sur l'axe 2:rotation -1

  • PLAQUES EPAISSES( REISSNERPLAQUES EPAISSES( REISSNER--MINDLIN)MINDLIN)

    Hypothse cinmatique sur les dplacements:Hypothse cinmatique sur les dplacements:

    u(P) = u(G ) +x3 =v+wi 3+ x3

    Dformations:Dformations:

    les indices grecs sont relatifs au plan de la plaque(tradition!)les indices latins (3) l paisseur

    b= b= +gradSw

    cisaillementcisaillement

    +=

    02

    2 x

    t

    3

    b

    bKd

    e

    Df. de membrane, Df. de membrane, dans le plandans le plan

    d=1/2(gradSv+tgradSv)

    Flexion: Flexion: varaiation varaiation de courburede courbure

    =1/2(gradS +tgradS )

  • PLAQUES EPAISSES( REISSNERPLAQUES EPAISSES( REISSNER--MINDLIN)MINDLIN)

    4.2Hypothse cinmatique sur les dplacements:4.2Hypothse cinmatique sur les dplacements:

    les indices grecs sont relatifs au plan de la plaque(tradition!)les indices latins (3) l paisseur

    Df. de Df. de membranemembrane

    d=1/2(gradSv+tgradSv)

    Flexion:modifie la Flexion:modifie la courburecourbure

    =1/2(gradS +tgradS )

  • 4. 3 Thorme des puissances virtuelles4. 3 Thorme des puissances virtuelles

    Motivation: lors dMotivation: lors d une rune rsolution numsolution numrique (rique (llments ments finis, quasi obligatoire pour tout problfinis, quasi obligatoire pour tout problme de plaque), on me de plaque), on satisfait EN MOYENNE satisfait EN MOYENNE nergnergtique les tique les quations quations dynamiques sur la plaque.dynamiques sur la plaque.

    Le thLe thororme des puissances virtuelles permet me des puissances virtuelles permet ddintroduire introduire rigoureusementrigoureusement les tenseurs N efforts de membrane, M les tenseurs N efforts de membrane, M flexions, et b cisaillement,flexions, et b cisaillement,

    Il permet de (re)trouver les Il permet de (re)trouver les quations dquations dquilibrequilibre

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

  • Cinmatique Cinmatique virtuelle CAvirtuelle CA

    Les composantes du tenseur de la dformation virtuelle se calculent formellement identiquement:=d+x3K, 23=b , 33=0

    Thorme des puissances virtuellesThorme des puissances virtuelles

    u(P) = u(G ) +x3 = v+wi 3+ x3

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

    u(P) = u(G ) +x3 =v+wi 3+ x3

  • [ ]dVb)x.((TrdV).(TrWV

    33SVi ++= Kdses&

    Or, Or, dd,,KK et et bb ne dne dpendent que pendent que de xde x11 et xet x22::

    On peut sOn peut sparer:parer:IntIntgration dans le plan gration dans le plan IntIntgration suivant xgration suivant x33

    Thorme des puissances virtuelles:Thorme des puissances virtuelles:puissance virtuelle des puissance virtuelle des efforts intrieursefforts intrieurs

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

    =

    03,t

    3,S

    sss

    s

  • Thorme des puissances virtuelles:puissance virtuelle des Thorme des puissances virtuelles:puissance virtuelle des efforts efforts intrieursintrieurs

    dSb.dx.dxxTr.dxTrWS 3

    2h

    2h 33

    2h

    2h 33

    2h

    2hi

    +

    +

    =

    Ksds&

    MembraneMembrane flexionflexion cisaillementcisaillementtransversetransverse

    THEORIE DE REISSNERTHEORIE DE REISSNER--MINDLIN:PLAQUES EPAISSESMINDLIN:PLAQUES EPAISSES

    { }dSbN).(Tr).(TrWS 3i ++= KMdN&

  • 32h

Recommended

View more >