la ville musee

Download La ville musee

If you can't read please download the document

Post on 17-Mar-2016

213 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

A personal vision regarding the relationship between conservation and development, contemplation and living, in medieval cities. One of my first theoretical exercises. Please excuse my possible vocabulary&grammar mistakes, at that time I was a beginner in French.

TRANSCRIPT

  • Travail de fin d'tudes IMTHODOLOGIE

    La ville-muse COMPARAISON ENTRE DEUX ENCEINTES URBAINES DE MOYEN AGE AUJOURD'HUI,

    EN CE QUI CONCERNE LEUR INFLUENCE SUR LA VIE MODERNE DES HABITANTS. AVANTAGES ET INCONVENIENTS

    Application: Sighioara- Mons

    tudiant: DIACONU Silvia-MihaelaProfesseur: Jean-Alexandre POULEUR

  • "I had never pronounced the word 'preservation' until eight years ago, now preservation is outpacing us." 1

    1 Rem Koolhaas. Is Conservation Killing Contemporary Architecture? [En ligne]. Adresse URL : http://www.thelmagazine.com/newyork/is-conservation-killing-contemporary-architecture/Content?oid=2086031

  • TABLE DE MATIRES

    1. Hypothse 2. Mons | Sighisoara: leurs histoires et leurs volutions pendant le temps3. Mons | Sighisoara: le legs cultural et l'importance culturale des deux villes4. Mons | Sighisoara: le changement de la vie induise la mutation de la ville

    Les donnes historiques objectives La perception de l'habitant actuel

    5. La question principale rvl par lenqute Est-ce que c'est valable la parallle entre cette sorte de ville et le muse ?6. L'histoire du programme musal7. La tendance de sauvegarder le pass et l'importance de conservation pour la socit d'aujourd'hui8. La sensibilit du problme: les avantages et les inconvnients de cet approche9. La recherche des manires les plus propres pour induire une direction de dveloppement dans ce type de ville10. Conclusion

    ANNEXE1. Donnes historiques dtailles, plans, photos2. La transcription de lenqute3. Une parallle entre les visions de Rem Koolhaas et Alberto Magnaghi 4. Projets contemporaines dvelopps a Mons et a Sighisoara 5. Photos actuelles (archive personnelle)

    BIBLIOGRAPHIE1. Mons2. Sighisoara3. Muses4. Projets5. Autres donnes

  • 1. Hypothse

    Est-ce que la tendance principale de prservation peut-elle influencer le dveloppement naturel de la socit pendant le temps? Autrement dit, la ville risque-t-elle de devenir un muse vif et surtout de transformer ses habitants dans de simples objets exposs ?

    Aujourd'hui nous nous retrouvons dans une socit complexe, qui se dveloppe aussi dans un plan horizontale, de l'espace, que dans un plan vertical, le plan temporal. a veut dire que le monde change chaque moment, partout. Il y a la tendance dtudier surtout la diversit, donc le plan vertical vient dtre nglig. Un bon argument ? La globalisation. C'est lui qui permet la dissmination des influences et des lments culturels partout, sans apporter le fond culturel qui leur a gnr. Cet phnomne mlange le prsent et le passe galement. Les spcificits culturelles sont en danger de se perdre. En ce qui concerne le futur, de point de vue de la globalisation, le futur semble trs homogne.

    Il y a beaucoup d'initiatives pour viter l'uniformisation. C'est une rponse a la globalisation: des tentatives de sauvegarder la culture personnelle d'un peuple ou d'une petite communaut. Comment on peut faire a? Il y a les villes europennes anciennes, qui ont forme une identit aussi forte en Moyen Age, qu'elle russi se maintenir pendant le temps, jusquaujourdhui. Ce sont des lieux comme a ou on peut connatre lauthenticit, lvolution naturelle, mais plus introvertie d'une socit.

    Mais quelle est la limite entre les deux? Soit une forte dissmination, aussi artificielle, des lments trangers soit un conservation trs obstin. On est toujours oblige de trouver un quilibre entre le ouvert et le ferme.

    La ville est un systme dlments qui travaillent ensemble pour maintenir la stabilit du systme. Celui ci peut tre flexible aux changements en temps et espace, donc ouvert, ou il peut tre ferm, a veut dire qu'il n'accepte pas de modification. Il est vrifi que les systmes fermes ne survivent pas, elles se dtruisent.2 D'ici on peut conclure que c'est mieux avoir un certain dgre d'ouverture vers les facteurs extrieurs.

    Le but de cet mmoire et de regarder en parallle le dveloppement des deux villes anciennes pendant le temps. J'ai choisi Sighisoara, une ville de la Roumanie, et Mons, une ville de la Belgique, pour illustrer deux chemins similaires et pour comparer leur tats actuels. Il est important de voir l'opinion des habitants en ce qui concerne leur environnement. Sont-ils en satisfaits ? Qu'est que la ville d'hier peut leur offrir aujourd'hui? On va faire une analyse sur la fonctionnalit urbaine en Mons et en Sighisoara, pour apprendre si la configuration physique pose des problmes a l'existence quotidienne.

    Aprs on va essayer de rpondre a quelques questions qui viennent d'ordonner et d'organiser la dmarche: Quel est la direction de dveloppement de ces deux villes? Ou est-ce qu'elles vont? Il y a maintenant la dilemme entre une modernisation trop brutale qui risque de raser beaucoup de symboles de lidentit locale et une conservation radicale et forte du passe. Quelle est la manire convenable pour les citoyennes de continuer une tradition centenaire? Comment est-ce que ces villes-la peuvent maintenir leur identit? Qu'est ce qui leur donne lidentit?

    Une question plus sensible est l'iconographie et le concept de muse. J'ai observe une orientation vers la transformation de cette sorte de ville, trs riche de point de vue culturel, dans un vrai muse a ciel ouvert. Cette prdisposition est souligne quelques jours par an, a Sighisoara, a l'occasion du festival de moyen age, quand les visiteurs doivent payer un impt pour entrer la ville, et a Mons, spcialement dans la priode de Doudou, quand le festival centenaire limine de temps hors de la ville. a veut dire que dissimuler le temps est le meilleur artifice pour induire l'impression a quelquun qu'il soit dans un muse, et pas dans une ville.

    Mais si on parle de la ville comme un muse, a signifie que les habitants font parties des

    2 Notes de cours Doctrines urbanistiques, IIIe annee de BAC, Prof. Alexandru Sandu, Chap. 4 Approche systemique, equilibre urbain

  • objets exposes dans le muse. Ils font partie de l'exposition. Ils donnent vie a la ville. Alors, d'ici se naissent deux questions: est-il sain pour les habitants dtre peru comme des objets de muse? La deuxime question vise la responsabilit des habitants de reprsenter leur ville. En tout cas, ltat des habitants des deux villes est trs spciale et trs intressant d'analyser. Le tourisme est aussi trs spciale ici, si on considre que lhypothse de la ville- muse soit valable. De point de vue conomique, le tourisme reprsente la ressource la plus importante. Mais les stratgies doivent tre bien penses.

    En ce qui concerne l'architecture elle mme, quelles sont les stratgies qu'il faut approcher, urbanistique, esthtique, conceptuel? Chaque geste doit tre analyse avant dtre ralis, parce que a peut tre radical. Voila le dtournement de la Trouille, une action qui semble encore artificielle et qui sera dtaill plus tard. Il est intressant de comparer les deux ville pour voir le courage des Montois vers la rtention des roumains de Sighisoara en ce qui concerne l'architecture contemporaine. A la fin on va prsenter quelques projets de Mons et quelques projets de Sighisoara, pour illustrer la comparaison.

    Les mthodes choisies pour raliser ce travail sont varies. On a utilise des sources secondaires et tertiaires, mais aussi des sources primaires. J'ai fait une enqute qualitative en chaque ville, en interrogeant les habitants. a sera l'instrument de travail le plus fort, qui m'aidera a comprendre un peu leur position et qui compltera ma conclusion.

    Les deux cas qui font l'objet de mon tude, j'ai prfr les traiter sparment pour relever leurs sorts diffrents. En fait il y a deux situations compltement distinctes, pourtant avec la mme finalit : un rapport dlicat et hsitant entre le passe, le prsent et le futur, autrement dit, une relation trs spciale avec le temps.

    2. Mons | SighisoaraLeurs histoires et leurs volutions pendant le temps

    Mons. Mons est une petite ville belge, situe en Wallonie, la rgion franaise de la Belgique. Maintenant c'est le chef-lieu de la province de Hainaut et la ville principale de l'arrondissement de Mons. Elle se trouve 70 km au sud-ouest de la capitale, Bruxelles, environ 240 km au nord-est de Paris, 75 km lest de Lille et est localise au croisement des importants axes autoroutiers.

    La ville de Mons est depuis 2002 la capitale culturelle de Wallonie et le 9 fvrier 2010 a t dsigne pour devenir la capitale europenne de la culture en 2015.3

    Son histoire commence en nolithique avec les premiers demeures prs de l'eau. Lvolution des occupations humaines se modifie pendant le temps, car les hommes commencent a dcouvrir les ressources locaux. Ils s'occupent de l'agriculture, de llevage et de la colonisation de nouveaux territoires ; on commence a chercher les ressources souterraines pour crer des outils. Les fameux mines de Spiennes sont lpreuve de cette priode-la. Grce aux changes commerciaux, pour lesquelles on construit des nouveaux chemins entre les noyaux habites, lconomie est en train de se dvelopper. La population suivante a la nolithique est celui celtique. Les celtes introduisent une culture plus raffine, battent la monnaie, travaillent avec les mtaux prcieux. Plus tard les gaules venus de l'Allemagne leur se rejouent contre l'invasion romane de 57 commande par Jules Csar. D'ici est sorti un compromis, dit la Pax Romana , entre les Romanes et la population tablie, qui dure pendant 300 ans.

    Plusieurs rues traces en nolithique ont devenues points de rappel pour les nouvelles rseaux romanes orthogonales. C'est a la manire de raliser lempreinte de la ville, en commenant la superposition des c