zelazny,roger-[princes d'ambre-07]le sang d'ambre(1986).ocr

Click here to load reader

Post on 12-Aug-2015

48 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

1

ROGER ZELAZNY

Le sang dAmbreroman traduit de lamricain par Jean-Pierre Pugi

DENEL

2

Titre original : BLOOD OF AMBERS (Arbor House, New York)

1986, by Amber Corporation. Et pour la traduction franaise 1988, by ditions Denol 19, rue de lUniversit, 75007 Paris ISBN 2-207-30467-1

3

Reflets dans une caverne de cristalAu cours des huit dernires annes, javais connu une existence relativement paisible hormis les 30 avril, date laquelle je faisais immanquablement lobjet dune tentative dassassinat. En un tout autre domaine, je jugeais mes tudes en informatique satisfaisantes et considrais les quatre annes que je venais de passer la Grand Design comme une exprience enrichissante, au cours de laquelle javais pu mettre en pratique mes connaissances et me consacrer la ralisation dun projet personnel qui me tenait cur. Javais un excellent ami en la personne de Luke Raynard, qui travaillait dans la branche commerciale de cette mme socit ; je possdais un petit voilier ; et jentretenais ma forme physique en faisant rgulirement du jogging Tout cela seffondra le 30 avril dernier, linstant prcis o je croyais que tout allait rentrer dans lordre. Je venais dapporter la touche finale mon projet, la Roue spectrale, de remettre ma dmission et de faire mes bagages. Je mapprtais gagner des ombres plus verdoyantes et ne mtais attard San Francisco quen raison de la fascination morbide quexerait sur moi lapproche de ce jour fatidique. Jtais fermement dcid dcouvrir lidentit de la personne qui tait lorigine des tentatives dassassinat perptres contre moi, ainsi que ses motivations. Ce matin-l, je pris mon petit djeuner avec Luke, qui me remit un message de mon ex-petite amie. Julia mcrivait quelle souhaitait me revoir. Cest pourquoi je passai son domicile pour dcouvrir son cadavre. Elle venait apparemment dtre tue par une crature canine qui tenta alors de mgorger. Je parvins cependant me dbarrasser de ce monstre et procdai 4

une fouille htive de lappartement. Je dcouvris un trange jeu de cartes, que je mappropriai. Celles-ci ressemblaient trop aux Tarots magiques dAmbre et du Chaos pour ne pas intriguer un sorcier tel que moi. Car je suis un sorcier : Merlin, fils de Corwin dAmbre et de Dara des Cours du Chaos, connu par mes amis et connaissances de lombre Terre sous le nom de Merle Corey ; un jeune homme charmant, brillant, spirituel et athltique Mais reportez-vous Castiglione et lord Byron pour plus de dtails, tant donn que je suis galement modeste, rserv et peu communicatif. Ces cartes savrrent possder vritablement un pouvoir magique, ce qui ne me surprit plus lorsque jappris que Julia avait frquent un occultiste du nom de Victor Melman aprs notre rupture. Je rendis alors visite ce personnage, qui voulut mimmoler en grande pompe sacrificatoire. Je parvins cependant abrger cette crmonie et lui poser quelques questions, avant que les conditions atmosphriques locales et un excs de zle de ma part ne provoquent sa mort. Fin du rituel. Javais malgr tout eu le temps dapprendre suffisamment de choses pour comprendre que ce Melman avait t manipul. Ctait de toute vidence une autre personne qui lavait pouss accomplir ce sacrifice et jestimais que cet individu devait galement tre responsable de la mort de Julia et de cette succession de 30 avril mmorables. Je neus cependant gure le temps dapprofondir la question, car je fus alors mordu (oui, mordu) par une jolie rousse qui se matrialisa dans lappartement de Melman suite la brve conversation tlphonique que je venais davoir avec elle. Mais grce une des cartes magiques dcouvertes chez Julia, je parvins fuir en Ombre avant que le poison paralysant inocul par cette morsure fit pleinement effet. Je me retrouvai en prsence dun sphinx, qui mautorisa prendre un peu de repos et recouvrer quelques forces avant de devoir rpondre une de ces nigmes ridicules que les tres de sa catgorie aiment poser : pour la simple raison quils dvorent ceux qui ne parviennent pas trouver la solution. Tout ce que je puis ajouter sur le sphinx en question, cest quil tait mauvais perdant. 5

Je regagnai lombre Terre et dcouvris que pendant mon absence un incendie avait dtruit limmeuble o logeait Melman. Je voulus alors tlphoner Luke, et appris quil venait de quitter son htel mais mavait laiss un message. Je passai le prendre. Il minformait quil devait se rendre au Nouveau-Mexique pour raisons professionnelles et me prcisait quil comptait descendre au Hilton de Santa F. En outre, lemploy de la rception me confia une bague orne dune pierre bleue que Luke avait oublie, en me chargeant de la lui remettre lorsque je le reverrais. Je pris lavion pour le Nouveau-Mexique, et trouvai finalement Luke. Pendant que je lattendais au bar de son htel, un individu qui dclarait sappeler Dan Martinez maborda et minterrogea sur mon ami. Jeus limpression que ce dernier lui avait propos une affaire et que cet homme dsirait savoir sil tait de parole. Aprs avoir dn avec Luke, nous allmes faire une promenade en voiture dans les montagnes. Martinez nous suivit et nous prit pour cibles, alors que nous tions plongs dans la contemplation de la nuit. Mes rponses lavaient peuttre incit conclure que Luke ntait pas digne de confiance. Quoi quil en soit, mon ami me surprit en dgainant lui-mme une arme et en abattant Martinez. Puis il se produisit un fait qui me sidra encore plus. Luke mappela par mon nom mon nom vritable, que je ne lui avais naturellement jamais rvl et mentionna mme mes parents avant de mordonner de prendre la voiture et de fuir loin de l. Il accentua le ton autoritaire de ses paroles en tirant une balle dans le sol quelques centimtres de mes pieds. La discussion ne semblant pas ouverte, jobtemprai. Il avait galement dit que je devais dtruire les tranges Atouts auxquels je devais la vie, et prcis quil connaissait lui aussi Victor Melman. Si je partis, ce fut pour stopper presque aussitt. Je garai la voiture un peu plus bas et revins pied. Luke avait disparu. De mme que le cadavre de Martinez. Mon ami ne regagna pas son htel, ni au cours de la nuit ni le jour suivant. Je rglai alors ma note et partis mon tour. Lunique personne en qui javais une confiance absolue, et qui serait mme de me donner un avis pertinent sur la question, tait Bill Roth : un conseiller 6

juridique. Cet homme, autrefois le meilleur ami de mon pre, vivait lautre bout du pays, dans ltat de New York. Jallai lui rendre une visite et lui contai mon histoire. Ses remarques me poussrent minterroger encore plus que je ne lavais dj fait sur le compte de Luke. Jai omis de prciser que Luke est un rouquin athltique, capable de vritables exploits physiques et sur le compte duquel je ne savais presque rien, en dpit de lamiti qui nous liait depuis de nombreuses annes (ainsi que Bill me le fit remarquer). Un voisin de Bill, George Hansen, se mit alors rder dans les parages et poser des questions troublantes. Puis je reus un trange coup de tlphone dun interlocuteur anonyme qui tenta dobtenir les mmes renseignements. Je lui mentis, naturellement. Le fait que ma mre appartnt laristocratie tnbreuse des Cours du Chaos ne concernait personne. Mais linconnu me parla alors dans mon langage natal, le thari, ce qui veilla ma curiosit et mincita lui proposer une rencontre et un change dinformations le soir mme, au bar du Country club local. Mais mon oncle Random, roi dAmbre, me fit regagner le palais avant ce rendez-vous. Bill et moi tions sortis faire une promenade et George Hansen, qui nous avait suivis, tenta de nous accompagner lorsque nous partmes traverser les ombres de la ralit. Cependant, nul ne lavait invit effectuer ce voyage en notre compagnie. Si jemmenai Bill avec moi, ce fut avant tout pour ne pas le laisser en compagnie dun individu au comportement si singulier. Random minforma du dcs de mon oncle Caine, tu par balle, et ajouta que mon oncle Bleys avait galement fait lobjet dune tentative dassassinat mais sen tait tir avec une simple blessure. Les funrailles de Caine devaient avoir lieu le lendemain. Le mme soir, je regagnai lombre Terre et le Country club, mais ne vis nulle part mon mystrieux interlocuteur. Je navais malgr tout pas perdu mon temps, car je rencontrai une jolie femme : Meg Devlin et, une chose conduisant une autre, je la raccompagnai son appartement o nous fmes plus ample connaissance. Nos bats termins, elle me demanda quel tait le 7

nom de ma mre. Et je le lui dis. Il ne devait me venir que plus tard lesprit quil sagissait peut-tre de la personne que jtais venu rencontrer. Notre change de confidences sur un oreiller fut prmaturment interrompu par la sonnerie de linterphone annonant le retour impromptu dun homme qui devait tre lpoux de Meg. Jagis alors en parfait gentleman et pris la fuite. Ma tante Fiona, elle aussi une sorcire (mais au style fort diffrent du mien), ne mavait pas cach la mfiance que lui inspirait ce rendez-vous. Et sans doute trouvait-elle Luke encore plus suspect, car elle me demanda si je possdais une photographie de mon ami. Je lui montrai un vieil instantan se trouvant dans mon portefeuille : une photo de groupe incluant Luke. Et jeus alors la certitude quelle le connaissait, bien quelle et refus de ladmettre. En outre, la brusque disparition de ma tante et de son frre, Bleys, au cours de cette mme nuit ne me parut pas entrer dans la catgorie des simples concidences. Puis le cours des vnements sacclra encore. Un attentat manqu vint troubler les funrailles de Caine, et le lanceur de bombe parvint schapper. Plus tard, Random fut boulevers par la brve dmonstration que je lui fis des possibilits de la Roue spectrale : mon projet favori, mon hobby, mon passetemps au cours des annes passes la Grand Design. La Roue spectrale est un eh bien, disons quil sagit dun ordinateur qui fonctionne selon les lois dune physique diffrente de celle quon enseigne sur Terre et incluant ce que certains appelleraient de la magie. Aprs