world language dept news

Download World Language Dept News

Post on 19-Mar-2016

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

World Language Dept News

TRANSCRIPT

  • JE le@rl UCr-ique porlg l'ducation

    ,# 'ii'i*'t

    c,

    ol*

    FLl.-

    -

    -

    -

    -

    -.7 V

    r:- i . 'f

    PRIMAIRE ETMFlouE

    stJ1 0

    llllllll, llil!xll[t|llilllllililllll

  • UisincnnfrenEe

    ?

    (( sruRoMEIA

    VNLE

    David, lve de BTS, interpelle son professeur dans la cour du tyceavant son cours d'anglais. Aujourd'hui, il a un rendez-vous virtuel avecdes lves amricains.

    VA

    Depuis 2007, les lves de lyceet tudiants de BTS ont la chanced'tre exposs une langueauthent ique avec des anglophonesdans des si tuat ions de communi-cation relles et concrtes par lebiais de l 'out i l de v is ioconfrence.Le lyce Jean-Lurat de Perpignana la particularit d'hberger unpoint Medi@Tice, antenne relaisde la Mission acadmique TICE duRectorat. Cette salle est quiped'un TNI et d 'un systme de vis io-confrence professionnel. Elle estuti l ise par les collgues du lycemais accueil le galement diversesformations numriques et permetaux enseignants d'autres tablisse-ments de venir tester les outi ls lesplus rcents.

    [acadmie de Montpell ier est trsfortement implique dans le dve-loppement des usages pdago-giques l is la visioconfrence.Elle a su mettre en place dansI 'ensemble de I 'acadmie un rseaudense et tendu de salles qui-pes, et ce du primaire au lyce. Denombreux collgues ont ainsi accs la visioconfrence par Internetgratuite sans surcot, en uti l isantles rseaux existants, que ce soitavec du matriel ddi (camra HD,vidoprojecteur) ou du webconfe-rencing (station de travail avec web-cam et micro-casque).

    Yvan Baptiste, enseignant d'anglaisau lyce Jean-Lurat de Perpignan,ut i l ise depuis plusieurs annes

    la visioconfrence dans son ensei-gnement.

    Au cours de quatre annes d'uti-l isation, divers types de fonction-nement ont t expriments. En2007, une classe de terminale Lchangeait par visioconfrence enmoyenne tous les quinze jours avecde jeunes Amricains encadrs parSophie Sirulnick, Franaise expatriedepuis une quinzaine d 'annes auxtats-Unis. El le enseigne le f ranaiset tait aussi en recherche de cetype de partenariat pour dynamiser

    son enseignement et faire pratiquercette langue en perte de vitesse auxtats-Unis ses lves.

    Si la premire sance a t consa-cre une prsentation classe classe, o chacun se prsentait trssuccinctement tour de rle, dansla langue de l 'autre, les squencessuivantes ont t plus indiv idual i -ses. Uincontournable rr Je me pr-sentelWho am l? > a t prpar l'crit par les lves. Une synthsede toutes les prsentations a tenvoye au groupe tranger qui

    Uotro

    @

    i

    i

    # . l0 ' . . f co le numr ique /< dcembre e0 t I

  • ao

    a

    ava i t une semaine pour en prendreconna issance. Chaque lyceen pre-nai t en charge la correct ion de la pro-duct ion cr i te d 'un lve tranger.Au cours de la sance suivante, en, chaque lve tai t soumis un feu de quest ions de la part deleurs pa i rs t rangers , leur miss iontant de deviner en trois quest ionsseu lement le nom de la personne l 'cran, en confrontant les rponsesobtenues I 'oral et les portrai ts oer-sonnels envoys au pralable parmai l . Un te l d f i es t tou jours p lus s t i -mu lan t que la s imp le coute pass ivede portrai ts oersonnels ou les lvesdcrochent ds la t ro is ime interven-t ion. . . U ne var iante a t teste avecdes b iograph ies de personnagesclbres la olace de nos lves.

    Une autre possibi l i t est que les lvesse prsentent l 'oral l 'aide de notesqu' i ls ont sous les yeux. l ls g l issent unmensonge pas trop farfelu dans leur

    n n r t r c i i o i l ' l r r a A l r a n n o r r { n i t r o n r a rv u r u o r L L | | ( ' V ( ' u o r r v r \ r \ J r r r v s r s lle mensonge. Bonne mise en si tuat ionpour pratiquer les rponses brves(You don't play the vroltn, do you ? / |do). A noter que sur une sance de45 minutes (7 h 15 B h aux EU i13 h '1 5 14 h en France) les changesdoivent se faire tout en anglais pen-dant 15 minutes et tout en f ranaispendant un quart d 'heure. Ce modede fonctionnement n'est pas toujoursais imposer aux lves, qui onttendance basculer de manire com-oltement naturel le sur le schma : leFranais par le en anglais, lAmricainpar le en franais, ce qui ne permetalors aucune comorhension de l 'oralPour les autres sances, prparespar les professeurs par mail ou en< visio )), nous avons test en vrac : lecalendr ier du moment (Thanksgiv ing-No|, la Saint-Valentin, etc.), les projetspour les vacances, Ie rglement int-r ieur de l 'tabl issement, l 'emploi dutemps typique d'un lve, l 'actual i t

    du moment dans le pays, l 'ut i l isat iondu tlphone portable, de Facebook,l ' impl icat ion dans des pro1ets sco-la i res, l 'appartenance un club, etc.Les lves peuvent aussi apporter unobjet qui les caractrise : un instru-ment de musique, des visuels mon-trer la camra. Autant de supportsqui permettent de lancer un change,une conversation, un dbat, etc.

    Les thmes chois is peuvent tret rava i l ls en c lasse en para l l le dessances de vis io. l l n 'y a r ien de sys-tmat ique en la mat i re . l l semblenanmoins pr frab le d 'u t i l i se r unquest ionnaire prepar par les lveset leur professeur de manire vi terles s i lences embar rasss au coursdes changes oraux . Ce schma peutsembler un peu r ig ide mais i l es t t rsscur isan t pour les p lus t im ides . Leslves sont toujours deux face ungroupe de deux ou trois. Le reste dugroupe-classe est soi t dans la sal le

    r l c e i r b r s e 0 l l t ' F n n l P n r r - n e r i r r r r e f r l t i

  • \ professeur d'anglais collaborateur MATICE, Montpell ier (34)

    mais hors champ, soi t i l t ravai l le dansla sal le informat ique qui jouxte lasal le de < v is io >. Au cours des deuxdernires annes, la v is ioconfrencea t ut i l ise par les tudiants deBTS. Pour rpondre aux at tentes decet examen, l 'accent a t mis sur lapratique de I 'oral avec des activitsplus systmat iques sur les thmesabords dans les art ic les de oressetravai l ls en classe.

    En paral l le ces sances col lect ivesen prsence de l 'enseignant, a aussit expr iment un fonct ionnemenren l ibre-service. Un tableau avec desdates et horaires prcis, en gnralsur le crneau 13 h-14 h, est af f ichau CDI du lyce au dbut de chaquetr imestre. Tous les lves, quel le quesoi t leur c lasse, peuvent s ' inscr i re deux sur un c rneau. l l s son t a lo rsaccue i l l i s dans la sa l le de < v is io ,o leur est expl iqu le fonct ionne-ment du matr ie l . Oue lques conse i lsleur sont prodigus comme toujoursregarder la camra, sour i re, vi terde se pencher sur ses notes ou surle microphone de table. l ls lancentensui te la connexion avec les deuxlves trangers qui se sont ausslinscr i ts sur ce crneau. Les lvessont l ivrs eux-mmes, en touteautonomie, et c 'est eux qui dcidentde quoi i ls vont par le l de euel lemanire et dans quel le langue.

    Ouatre autres col lgues du lyceLurat prof i tent aussi rgul ire-ment du matr ie l de v is ioconf-rence et de l 'change avec le lyceamricain. Valr ie Marchal a bt ip lusieurs squences avec seslves de seconde sur le thme de

    l 'environnement, thme qu'el le a lar-gement exploi t en classe en parat-l le de sances en vis io. Un autreprojet sur la prparat ion v i r tuel le d 'unsjour l 'tranger avec prsentat ionde sa rgion a galement t ral is l ' in i t iat ive d 'une col lgue amri-caine. Pascale Garcia ut i l ise aussi lavisioconfrence avec ses lves declasses europennes qui v iennentconverser avec leurs pairs, encadrspar l 'assistant anglophone du lyce.Michle Segui fa i t prat iquer l 'oral ses lves de BTS avec un ancienassistant amricain distance rentrau pays. Plus insol i te, une col lgued'espagnol , Soledad Arcas emmneses lves en sal le de vis io pour lesfaire converser en espagnol avec deslves amricains. Le tout-espagnolavec des francophones et des anglo-phones a un ct assez surral iste.mais la mot ivat ion d ' lves armesgales est surprenante.

    D'autres col lgues de l 'acadmieont des prat iques de vis io tabl iesavec l 'tranger. Par exemple, lecollge Pierre-Mends-France deMontpel l ier et l 'cole pr imaire Jules-Ferry de Montpell ier ont fait le choixd' intgrer cet out i l dynamisant leurenseignement.De nombreux comptes rendusd'expriences, des conseils, desexemples de documents uti l iss,de contenus, des enregistrementsvido de sessions sont en l igne surle s i te acadmique d'anglais dans larubr ique Vis io languesl .Une l is te de discussion