ville inventive - ville solidaire : etat de la littérature

Download VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la littérature

Post on 13-Oct-2015

75 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 5/23/2018 VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la litt rature

    Marie GloorMargot LauzeralJean Leveugle

    Ville inventiveParis I Panthon-Sorbonne

    Ville solidaire

    ETAT DE LA LITTERATURE

    Pension de famille Maison des Thermopyles , Jean Leveugle

  • 5/23/2018 VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la litt rature

    Ville Solidaire - Etat de la littrature - M. Gloor, M. Lauzeral, J. Leveugle - Ville inventive - Paris I Panthon-Sorbonne

    2

    Remerciements

    Nous tenons tout dabord remercier le Plan Urbanisme Construction Architecture et la DlgationInterministrielle lhbergement et laccs au logement pour nous avoir accord leur confiance.

    Nous remercions tout particulirement Franois Mnard : les moments dchanges nous ont permis demrir notre rflexion et daboutir cet tat de la littrature qui, nous lesprons, sera riche dequestionnements dans le cadre de la prochaine consultation.

    Merci Sami Chataya et Clmence Peyrot pour leur sympathie et leur bienveillance lgard de nostravaux.

    Lquipe de Ville inventive nous a soutenus et accompagns tout au long de ce projet, nous leur en

    sommes trs reconnaissants. Merci surtout Paul Gourdon, dont les conseils aviss et lesprit positifnous ont aids avancer sereinement dans notre dmarche.

    Nous tenons remercier chaleureusement les personnes ayant accept de nous rencontrer dans le cadrede cette tude, et dont les avis, conseils et rcits dexprience ontenrichi ce rapport. Merci, donc Jean-Paul Blais, Sabine Brhl, Ccile Fr et Sylvie Fol.

    Merci, enfin, tous ceux qui ont contribu par leur soutien et leurs relectures la rdaction de ce rapport.

  • 5/23/2018 VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la litt rature

    Ville Solidaire - Etat de la littrature - M. Gloor, M. Lauzeral, J. Leveugle - Ville inventive - Paris I Panthon-Sorbonne

    3

    INDEX

    Partie I : Les fondements historiques de la notion de solidarit : quelles traductionsterritoriales ?

    I/ 17891920 : De la Rvolution Franaise au solidarisme : dune solidarit de clocher la solidaritnationale..p.7

    Chapitre 1 : Constituer la socit comme un corps dindividus libres et gaux en droits.p.10Chapitre 2 : La rvolution industrielle comme rupture : mergence du pauprisme et constitution duneclasse ouvrire p.15Chapitre 3 : Vers des formalisations philosophiques, juridiques et politiques de la solidarit : lessor de lasolidarit assurantielle base sur le contrat p.22

    II/ De 1920 nos jours, la solidarit au fondement de lEtat-Providence et lbranlement progressif de sesprincipes initiaux p.26

    Chapitre 4 : Une solidarit organise par lEtat reposant sur une vision organique du social (19201970).p.26Chapitre 5. La rupture des annes 1970 et lincapacit de lEtat faire face aux nouvelles ingalitsstructurelles .p.28

    Partie 2 : Analyse des objets dtude

    IMobilit et emploi p.37

    A. De linjonction la mobilit lancragelocal : quelle(s) mobilit (s) pour quelle(s) ressource(s) ?..p.40B. Vers une meilleure prise en compte des ingalits sociales : de la mobilit laccessibilit...p.44C. La prise en compte des ingalits de mobilits dans la rglementation : quels principes de solidarit ?..p.46

    Etudes de cas : les solidarits locales face limpratifde mobilit ....p.54Entretien avec Ccile Fr ...p.60

    IISans-abrisme et espace public .p.69

    A. Lvolution de la prise en charge des sans-abri, entre aide et rpression .p.72B. Espace public, sans-abri et solidarit : quelles relations ? p.80

    Etudes de cas .p.89

    IIILogement p.95

    A. La difficult dune chelle adquate pour les politiques solidaires du logement: entre autonomie locale etcohsion nationalep.97

    B. Lvolution du rle de lEtat dans la mise en uvre du logement social..p.101C. Tradition cooprative, rle des associations et solidarit de groupe..p.106

    Entretien avec Sabine Brhl ......p.114Etude de cas ..p.117

    Conclusion gnrale du rapport....p.120Bibliographie...p.122Sommaire.p.130

  • 5/23/2018 VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la litt rature

    INTRODUCTION

    Dans les publications traites, aussi bien dans le champ des travaux sur lexclusion que dans celui des

    tudes urbaines, les auteurs sattachent souvent peu prciser le sens du terme de solidarit . Quandils le font, les approches sont variables : certains insistent sur ses diffrentes traductions pratiques,dautres les replacent sur le plan historique pour en comprendre les particularits actuelles. Cesdiffrentes entres traduisent lambigit de la notion, aussi bien dans sa dfinition que dans les discourset les pratiques qui sy rfrent. Pour Jacques Chevallier, sinterroger sur la solidarit, cest sengager

    sur un terrain sem dembches (Chevallier, 1992). En effet, la notion de solidarit connat unecertaine fortune partir des annes 1970. Dans un contexte de crise o le chmage de longue dure etla prcarisation de lemploi sinstallent (Castel, 1995, 2009), la solidarit est largement mobilise etsemble servir, souvent, de guide laction publique nationale.Elle est tout autant mobilise par lescollectivits locales, les associations, les groupes dindividus ou communautaires, et parfois mme, les

    entreprises. Pourtant, une vive critique merge lencontre de son utilisation: il ne sagirait que dune rfrence rituelle mobilise pour lgitimer des politiques dont les objectifs sont, au demeurant,extrmement varis (Chevallier, 1992). A cette utilisation rcurrente du terme de solidarit sajoute uneautre critique. En effet, la solidarit fait lobjet dun consensus alors mme quelle est entoure duncertain flou smantique (Blais, 2008).

    Ds lors, comment parler de ville solidaire ? La ville solidaire ne constitue pas un champ dtude proprement parler : elle na pas ses auteurs phares, ses concepts et ses limites. Au final, peu dauteurs yfont rfrence, ce qui rend complexe la ralisation dun tat de littrature sur la ville solidaire . Lalittrature traite dans le cadre de ce rapport ne se rfre ainsi pas toujours explicitement la solidarit.

    Et pourtant, elle concerne toujours, de prs ou de loin, ce qui lie les individus les uns aux autres, que celien soit organique ou politique, quil relve dune interdpendance factuelle ou dun principe decohsion. Or, la densit des liens est propre aux milieux urbains. Cest cette densit des liensinterindividuels quEmile Durkheim nommait la densit dynamique :

    Elle peut se dfinir, volume gal, en fonction du nombre des individus qui sonteffectivement en relations non pas seulement commerciales, mais morales : cest dire,qui non seulement changent des services ou se font concurrence, mais vivent dune viecommune , dans DURKHEIM E., Les rgles de la mthode sociologique, Paris,Flammarion, 1988, p.140.

    La solidarit existe de nombreuses chelles territoriales, ds lors quelle se dfinit, au moinstemporairement, comme lensemble des liens organiques et politiques entre les individus : celle de lanation, mais aussi celle des rgions, des pays, des communes, des communauts ou des familles. Ainsi,la solidarit de la ville pourrait transparatre dans sa capacit faire lien. En ce sens, solidarit etexclusion seraient opposables, et cest lopposition la plus prsente dans la littrature. Lexclusion, lesingalits, la pauvret et lindignit apparaissent en effet comme les envers de la solidarit (Terrolle,2004), qui constituent, eux, des objets de recherche bien constitus.

    Au regard de la littrature existante, la ville solidaire semble donc dabord pouvoir tretudie par soncontraire, ou tout du moins, ce quoi elle cherche sopposer. Les ruptures sociales et conomiquesvoques plus haut constituent une littrature dense, alors mme que la solidarit dans la ville suscitepeu dengouement scientifique. Nanmoins, quelques rfrences clef la solidarit existent, et

  • 5/23/2018 VILLE INVENTIVE - Ville solidaire : Etat de la litt rature

    Ville Solidaire - Etat de la littrature - M. Gloor, M. Lauzeral, J. Leveugle - Ville inventive - Paris I Panthon-Sorbonne

    5

    constituent une premire tape de recherche. Cest pourquoi, dans le cadre de ce rapport, nous avonssouhait mettre en lumire, autant que faire se peut, la ville solidaire au prisme de la lutte contre lesruptures, mobilisant ainsi les deux pans de la littrature, lendroit et lenvers de la solidarit.

    La solidarit la plus couramment voque se rfre le plus souvent la solidarit nationale, lEtat

    providence et aux principes nationaux de cohsion : nous le montrerons dans la premire partie de cerapport. La solidarit par la communaut nationale nous a sembl particulirement intressante, ds lorsque lon en tudie les consquences spatiales et sociales dans et sur la ville. Cependant, la ville est unobjet difficile dfinir. A nos yeux, la densit dynamique nest pas lapanage des milieux urbainscommunment admis comme tel. Ainsi avons-nous dcid de sintresser, bien que de manirersiduelle, aux espaces priurbains et ruraux, constituants dautres lieux de lurbanit, et par la mme desolidarits.

    Ce rapport est construit en quatre parties distinctes et complmentaires. La premire propose un retourhistorique sur lide dune ville solidaire. Les trois autres tudient la mise en uvre des formes de

    solidarit et les principes idologiques mobiliss dans trois objets dtudes, lis par les questionsdexclusion et dinclusion.

    Dans le cadre de la premire partie, il nous a sembl fondamental deffectuer un retour historique sur lanotion de solidarit, pour en saisir les tenants et enjeux, ainsi que les diffrentes significations. Mais ceretour na pas t uniquement smantique: concentrs sur lhypothse dune ville solidaire, nous avonscherch mettre en lumire les chelles territoriales dapplication et de mise en uvre des formes desolidarit, de la rvolution franaise nos jours.

    La seconde partie de ce rapport traite des formes de solidarit dans et pour la mobilit, prsente