these doctorat mehdi liratni - les tribulations d'un petit...

Download THESE DOCTORAT Mehdi Liratni - Les Tribulations d'un Petit ...les-tribulations-dun-petit-zebre.com/wp-content/uploads/

Post on 07-Nov-2020

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • UNIVERSITE MONTPELLIER III – Paul VALERY Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales

    UFR V, Département Sciences humaines, Ecole Doctorale 60

    Equipe d’Accueil 44 25 : Laboratoire de Psychologie

    DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE De l’Université Montpellier III

    THESE Présentée et soutenue publiquement par

    Mehdi LIRATNI

    Enfants à haut potentiel intellectuel : Aspects cognitifs et socio-adaptatifs

    Sous la direction du Professeur René PRY

    MEMBRES DU JURY : Madame Christiane CAPRON, Professeur en Psychologie, Université Montpellier III Monsieur Jacques GREGOIRE, Professeur en Psychologie et Sciences de l’Education Faculté de Louvain, Belgique Monsieur Todd LUBART Professeur en Psychologie, Université Paris V Monsieur René PRY Professeur en Psychologie, Université Montpellier III Madame Sylvie TORDJMAN Professeur en Pédopsychiatrie, SHU de Rennes Responsable de l’Unité pour enfants Surdoués en Difficultés

    Décembre 2009

  • 2

    RESUME

    Actuellement, dans la littérature existent des positions contradictoires quant aux caractéristiques psychologiques des enfants à haut potentiel. Sur le plan cognitif, certaines études évoquent l’idée d’un profil « type » et homogène alors que d’autres parlent de profils variables et hétérogènes. Par ailleurs, selon les études, l’adaptation sociale de ces enfants serait tantôt déficitaire tantôt proche de la norme. Enfin, sur le plan théorique, il serait intéressant d’examiner quelle(s) théorie(s) factorielle(s) et développementale(s) de l’intelligence expliquerai(en)t le mieux les performances de ces enfants.

    Ce travail vise à décrire une population d’enfants à haut potentiel selon les 3 aspects du modèle triarchique de l’intelligence (Sternberg, 2003), à savoir les aspects cognitifs, adaptatifs et créatifs. Nous analysons également les liaisons éventuelles entre ces aspects.

    Les résultats mettent en évidence une forte hétérogénéité et variabilité des fonctionnements cognitifs chez ces enfants qui associent rarement un haut potentiel créatif et intellectuel. D’autre part, leurs comportements adaptatifs demeurent relativement ajustés avec toutefois de moindres performances pour ceux qui présentent des symptômes psychopathologiques.

    Nous discutons de ces résultats en évoquant le rôle fondamental des capacités métacognitives dans l’émergence du haut potentiel. Sur le plan théorique, le modèle de Sternberg ainsi que la loi des rendements décroissants de Spearman semblent cohérents avec nos résultats.

    Mots clés : Enfants à haut potentiel intellectuel, créativité, socialisation, WISC IV, facteur g.

    ABSTRACT

    Nowadays, opposite positions exist about psychological characteristics of the gifted. On a cognitive level, some studies show a speficic profile whereas others reveal heterogeneous profiles. On a social/adaptative level, the opinions are very different from a study to an other : some talks about social impairment whereas other talks about typical developpement. On a theoritical level, it would be interesting to know what factorial and developemental theories of intelligence would give sens to the high level of abilities in this population.

    Our work deals with a description of a gifted children sample through the 3 aspects of intelligence (Sternberg, 2003) : cognition, creativity and social-adaptation. We also analyse the possible links between these aspects.

    Results show a strong heterogeneity and a variability of the cognitive profiles. These children rarely associate high level of cognition with a high level of creativity. Otherwise, their social and adaptative behaviors fits the normality but a group of children with psychopathological symptoms shows less adaptation than the “sane” group.

    We discuss these results with emphasizing the role of the working memory and metacognition in the emergence of the giftedness. From a theoritical point of view, Sternberg’s model of intelligence and the “diminishing returns law” of Spearman fit correctly with our results.

    Key Words : Giftedness, creativity, social behaviours, WISC IV, g factor.

  • 3

    Remerciements…

    Durant ces 3 dernières années, le chemin a parfois été sinueux autant professionnellement que personnellement. Et bien heureusement, il y a des choses et des personnes sur ce parcours qui m’ont été d’une aide peu commune. Je tiens donc à les remercier. Narcissiquement, je souhaite en premier lieu remercier ma persévérance et ma ténacité qui m’ont amené jusque là. Cette force m’a largement été inspirée de mes parents qui m’ont transmis le goût du travail et de l’effort. Je les remercie donc pour leur soutien, autant affectif que matériel durant toutes ces années d’études. Papa, Maman, cette réussite est aussi la votre. Merci aussi à Nourdine, Véro et Mathis. Lors d’un parcours universitaire, il y a des personnalités qui vous marquent par leur énergie intellectuelle, leur originalité et leur « franc-parler ». Mon professeur et directeur de recherche, René Pry, fait parti de ces personnalités. Merci donc à vous, René, pour votre soutien et votre disponibilité. Vous avez été de bons conseils, présent et bienveillant lors de mes « premiers pas » en tant que professionnel et jeune chercheur. Sans la confiance que vous m’avez accordée, mon itinéraire aurait certainement été très différent… L’aboutissement de ce travail en temps voulu aurait été impossible sans l’aide d’Anne Wagner, stagiaire et aujourd’hui psychologue. Merci infiniment pour ton travail. Pour son aide dans l’analyse des données, Merci à Cécile Michelon, Biostatisticienne du Département d’Information Médicale. Je remercie tous membres du Jury qui ont donné de leur précieux temps pour l’analyse et la critique de ce travail. Je suis plus qu’honoré de pouvoir compter sur votre présence. Je remercie sincèrement les enfants, les écoles, collèges et associations m’ayant facilité toutes les démarches, particulièrement : Véronique Gaillard, Claude Bérard et Joëlle Mascarilla. J’adresse aussi mes remerciements au Pr. Charles Aussilloux et au Pr. Amaria Baghdadli du CHU de Montpellier qui m’ont accueilli dans leur service de Médecine Psychologique pour Enfants et Adolescents et toute l’équipe de professionnels du Centre de Ressources Autisme avec laquelle j’ai tant appris. D’autres personnalités ont également marqués mon parcours universitaire : le Pr. René Baldy, Dr. Magali Noyer et Dr. Sophie Martin. Merci à vous et à l’équipe du laboratoire universitaire. Un merci à Guylaine Sainte-Catherine, Gérard Zachaius, Catherine Pithon et Evelyne Keith, les psychologues qui ont été pour moi comme des « parents » à l’aube de ma vie en tant que praticien. À toute l’équipe du SESSAD -Sésame Autisme- L’ombrelle, un grand « thank you » : grâce à votre soutien et votre confiance, nous réalisons des projets à la hauteur du flot d’énergie créative qui nous anime… Pour la bonne cause et parce que « c’est la vie » ! Un immense merci à mes collègues et amis du bureau de « recherche clinique » du CHU, j’ai nommé Camille Souche et Dr. Bérengère Sunyer car : « La recherche, c’est avant tout des hommes et des femmes qui cherchent… ». Malgré les nuages, les orages voire les tempêtes, vous savez amener du soleil dans mon quotidien de chercheur. Merci à vous ! Enfin, un travail comme celui-là ne peut aboutir sans des moments de détente, de confidence ou de festivité entre amis. Un Merci donc à mes amis d’ici ou d’ailleurs : Adeline, Mélanie, Seb, Gaël, les pizzas de Gaston, Jessy, Sandrine, Fatima, Fred, Mc Donalds, Edith, Elena, Emilie, Crevette & Fooky.

  • 4

    SOMMAIRE

    INTRODUCTION............................................................................................................................... 11

    1 - CADRE THEORIQUE.................................................................................................................. 14

    1.1 – L’INTELLIGENCE : UN PROBLEME THEORIQUE ........................................................................ 14 1.1.1. L’INTELLIGENCE, DEFINITION ..................................................................................................... 15 1.1.2 – LE POSTULAT D’UNE INTELLIGENCE GENERALE........................................................................ 15 1.1.3 – QI ET FACTEUR G ; PSYCHOMETRIE ET CONCEPTIONS FACTORIELLES DE L’ INTELLIGENCE ..... 19 1.1.4 – LE POSTULAT D’ INDEPENDANCE DE PLUSIEURS FORMES D’ INTELLIGENCE .............................. 21 1.1.5 - PERSPECTIVE DEVELOPPEMENTALE ET DIFFERENTIELLE DE L’ INTELLIGENCE.......................... 25 1.2 – LE HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL : DEFINITIONS ................................................................ 33 1.2.1 – TERMINOLOGIE.......................................................................................................................... 33 1.2.2 – DEFINIR LE HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL............................................................................ 35 1.3 – HETEROGENEITE DES PERFORMANCES DANS LES PROFILS PSYCHOMETRIQUES D’ENFANTS A HAUT POTENTIEL .................................................................................................................................. 40 1.3.1 – L’INTERET D’UNE ETUDE SUR LES PROFILS PSYCHOMETRIQUES D’ENFANTS HP