therapies naturelles ouestafricaines

Click here to load reader

Post on 24-Jun-2015

222 views

Category:

Documents

8 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Thrapies naturelles, Interdits alimentaires, Spiritualit Ancestrale Africaine et Dveloppement holiste de la Personnalit Humaine: le cas des Communauts Mystiques (Hha) sur le Golfe de Bnin.Par K. Kofi FOLIKPO1 Introduction De nombreux problmes de sant (physique, psychique et mentale) qui sont largement propags de nos jours par la soi disante civilisation occidentale de consommation tels que le cancer, lobsit, la boulimie, lanorexie, la frigidit, la nymphomanie, limpuissance sexuelle masculine, lazoospermie, loligospermie, lhydropisie, lhypospermie, la dpression psychique, lamnsie, lautisme, la schizophrnie, la pyromanie, la pdophilie, le sadisme, le masochisme et bien dautres cas ne proviennent nullement dagents pathognes (virus ou bactries) et constituent de ce fait un vaste champ ontologique o la mdecine occidentale affiche jusquaujourdhui (et affichera peut-tre 2'500 ans encore!) une impuissance criarde. Sil est vrai que cette mdecine occidentale tente daccder certains secrets vitaux en ouvrant navement et dangereusement la Bote Pandore trs fragile que constitue lOssature Gntique, il est important de souligner que les fondements de cette mdecine occidentale axs quasi-exclusivement sur les principes et processus biologiques dans lOrganisme Humain, ne lui donnent pas suffisamment doutils pour apprhender systmatiquement la complexit des causes des diffrents problmes de sant prcits. Cette mdecine occidentale vantant aujourdhui ses prouesses dans le domaine du clonage gntique et de la culture de certaines bactries dangereuses (comme lanthrax) tout en1

Coordinateur Gnral de lOrganisation PYRAMID of YEWEH. Contacts: Web: http://www.pyramidofyewe.org E-Mail: [email protected] Avec nos sincres Remerciements et notre sincre Gratitude aux Frres Kwesi Adad EPHOEVI-GA (FRANCE) et Moustapha DIOP (SENEGAL) pour leur prcieuse contribution bibliographique dans la ralisation du prsent travail. Cet article est ddi Tgbui Z kliya (ou Zokla), un Archange (Yeeh-Tr) dont le Culte est collectivement hrit depuis au moins quatre gnrations de mon Arrire-Grand-Mre Mama AFIANSI (ne KPOTI) issue de Souches Royales sculaires du Peuple Gun (ou Guin qui fait partie des Premiers Habitants du Pays Ee). Le surnom Tgbui Zkliya cache lappellation habituelle Dzakpa qui renvoie une Entit Spirituelle exprimant lAir Cosmique (Da) et dont lune des Manifestations concrtes dans la vie mystique, spirituelle et religieuse est le Crocodile Sacr Anthropophile quon trouve jusquaujourdhui chez presque TOUS les Peuples (Ouest)-Africains.

A gauche et droite lEntit Spirituelle Dzakpa durant ses sorties concrtes dans la localit de Paga au Nord du GHANA. (Photo: Ghana Tourism Board). Au milieu, une Case Sacre rserve aux Objets de Culte ddi lEntit Spirituelle Dzakpa (Tgbui Zkliya) sur le Mont AGU au TOGO (Photo: K. Kofi FOLIKPO).

jurant pourtant par Hippocrate nest pas seulement incapable daller au-del des principes et processus biologiques pour inclure dautres paramtres importants tels que leffet biophysique et biochimique de lEnergie Solaire sur lOrganisme Humain, leffet biophysique des Energies Telluriques (Gomagntiques) sur lOrganisme Humain, leffet biophysique des Energies Eoliennes sur lOrganisme Humain, leffet biophysique et psycho-dynamique du Son sur lOrganisme Humain, leffet biochimique de lAlimentation (parfois tale sur plusieurs gnrations!) sur lOrganisme Humain, leffet psychodynamique de lenvironnement social sur lOrganisme Humain Cet unilatralisme ax quasi-exclusivement sur le biologique est totalement aux antipodes de la vision globale prne par les Milieux Mystiques Millnaires Ouest-africains au sujet de la Sant Humaine. Cest dire donc que lentretien holiste de la Sant Humaine fait partie intgrante des Enseignements dispenss au sein des Communauts Mystiques en Afrique de lOuest et lappartenance ces Communauts va au-del du besoin lgitime de socialisation de tout tre Humain dans un cadre communautaire pour englober cette ncessit dentretenir la Sant physique, psychique et mentale travers un systme complexe de Connaissances Millnaires. Ce systme complexe de Connaissances Millnaires peut tre considr juste titre comme un Corpus universel bas sur la notion de Niveaux hirarchiss dans la Cration Divine et sur la notion de Polarit quilibre chaque Niveau. Le Dveloppement de la Personnalit de chaque tre Humain et le traitement holiste des diffrents problmes de sant qui peuvent affecter tout tre Humain sappuient sur ces deux notions fondamentales que cet article tente dlucider en premier lieu avant daborder la question cruciale de lInfluence de lAlimentation sur le Dveloppement de la Personnalit et sur la Sant physique, psychique et mentale. 1. La Notion de Niveaux hirarchiss et de Polarit dans le Monde Elmental, Humain, Vgtal et Animal. La Tradition Mystique Millnaire Ouest-Africaine (Hgbo) enseigne que lensemble de la Cration Divine (Xexe) est structur en Niveaux hirarchiss ou Cosmos (gb) qui sappuient chacun sur lEquilibre ncessaire existant entre les lments affichant une Polarit antinomique permanente (Evekl)2 les uns par rapport aux autres au sein dun mme Cosmos (gb). Le terme gb3 a donn en Eegbe des expressions idiomatiques typiques telles que gban (un Mystique/Matre dun univers mystique) et gbasi (un(e) Adepte/Elve dans un univers mystique).2 3

Le terme Evekl est un mot compos form de Eve (deux) et kl (sparer). Il est peut-tre important de souligner ici que lhomographie (des mots scrivant de la mme faon mais ne

signifiant pas la mme chose) et lhomophonie (des mots se prononant de la mme faon mais ne signifiant pas la mme chose) constituent deux phnomnes linguistiques trs importants et trs complexes dans une Langue ouest-africaine tons comme lEegbe. Le lexme gb signifiant Cosmos/Univers (mystique) ne doit aucunement tre confondu avec gb signifiant Pont/tagre/civire ou avec gb signifiant Charge/fardeau ! Certains Collgues Linguistes occidentaux (mme dun certain ge!) se targuant dans les milieux acadmiques dtre des Experts des Langues Ouest-Africaines tons et des Experts des Langues de Culte menaces de disparition en Afrique de lOuest sans pourtant en parler ni en crire une seule (mme pas comme un simple dbutant!) sont totalement drouts sur le plan smantique par cette complexit homonymique. Les Linguistes (africains ou non-africains) pratiquant couramment ces Langues ont donc tout intrt se pencher srieusement sur la ncessit dlaborer une Lexicologie moderne qui prend en compte ces phnomnes complexes.

-2-

Laccs aux Lois et Principes de ces diffrents Cosmos (gb) sopre grce au Corpus universel des Connaissances Millnaires. Ce Corpus est en principe accessible toute Socit Humaine sans distinction de barrire culturelle. Il est donc clair que certains Peuples anciens dEurope telles que les Celtes et les Germains (qui sont en partie les Anctres de la socit occidentale daujourdhui) aient pu entrer en contact dans un pass trs lointain ce Corpus universel codifi jusquaujourdhui dans certains rares Milieux Mystiques srieux en Occident sous forme de Runes. LUniversalit de ce Corpus est prouve par la correspondance tonnante entre les Runes nordiques et les Hirogrammes gmellaires dAfa chez les Peuples ouest-africains. On note effet lordre rigoureux dans lnumration des Symboles de part et dautre. On note galement que leur Signification profonde (archtypique) se recoupent parfaitement! Le tableau ci-aprs illustre assez clairement cette correspondance blouissante:Signification Archtypique Ether Cosmique Symbolisme dAfa

Elments Cosmiques

Eau CosmiqueAir Cosmisque Terre Cosmisque Feu Cosmique

Appelation Gbe medzi Yeku medzi Woli medzi Di medzi Loso medzi Huoln medzi Abla medzi Akl medzi Guda medzi Sa medzi Ka medzi Tulukpn medzi Lete medzi Tul medzi Tse medzi Fu medzi

Symbolisme des Runes

Appelation Fa Ur Thorn Othil Rit Ka Hagal Eh-Not Is Ar Sig Tyr Bar Laf Man-Yr Gibbor

Les 5 Sens

LOuie Le Got LOdorat Le Toucher La Vue

Processus dInvolution

Liqufaction Dissolution Coagulation

Processus dEvolution

Filtrage Evaporation Purification

Si on considre que tous les Peuples et toutes les Cultures ont donc la possibilit daccder ce Corpus universel qui constitue la cl de vote et le fondement par excellence de toute -3-

SCIENCE Vritable, il est surprenant de remarquer aujourdhui le malheur suicidaire dans lequel la socit occidentale sest emptre avec son ethnoscience. Le malheur de lOccident dans le domaine de la SCIENCE (et plus particulirement dans le domaine des sciences mdicales) provient sans doute de la mauvaise assimilation de ce Corpus universel dans un pass lointain ou de lusage inefficace de ses deux notions fondamentales que sont les Cosmos hirarchiss et lEquilibre ncessaire entre les Polarits antinomiques permanentes. Mais il est aussi probable que cet Occident sen est plutt dtourn par la force des choses dans un pass rcent pour ne saccrocher qu un binarisme lmentaire driv des Polarits antinomiques. Dans un cas comme dans lautre, lethnoscience occidentale sest loigne du caractre holiste de toute SCIENCE Vritable pour se ravaler un simple dualisme mcanique la fois rductionniste, destructeur et autodestructeur. Les consquences dsastreuses dans le domaine mdical sont de deux ordres: premirement, de nombreux troubles de sant qui auraient pu tre vits en observant simplement les Lois et Principes propres aux Cosmos hirarchiss (gb) et en observant le Principe dEquilibre ncessaire entre les Polarits (vekl) sont crs par les Humains euxmmes; deuximement des thrapies inappropries sont proposes pour certains problmes de sant dont la vraie cause se situe en dehors de cette perception dualiste prne par lethnoscience mdicale occidentale qui se limite essentiellement au niveau biologique. Des exemples foisonnent abondamment pour illustrer ce dveloppement pistmologique suicidaire en Occident: Les milli