tableau de bord oncf

Download Tableau de bord ONCF

Post on 01-Jun-2018

265 views

Category:

Documents

6 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    1/28

    Travail pr éparépar :

    Bouayad M ohammed

    Tableau de bord prospectif au service de

    la performance cas « ONCF »

    Année 2011-2012

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    2/28

    Page 2

    REMERCIEMENTS

    Personne ne peut nier l’importance des stages dans l’affinement des connaissances théoriques et ceci en donnant à l’étudiant l’occasion d’avoir une vision claire et nette sur le monde professionne l, c’est pourquoi je tiens beaucoup à remercier toutes les personnes qui m’ont apporté leur aide et leur soutien durant ma période de stage au sein de l’Office National Des Chemins De Fer.

    Je remercie également tous les membres à la direction finances et contrôle de gestion, qui ont contribué de près ou de loin au bon déroulement de mon stage et qui ont Su, par leur aide et leur bonne humeur, le rendre plus intéressant et plus agréable.

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    3/28

    Page 3

    SOMM IRE

    Introduction

    Partie I : présentation de l’Office National des Chemins de Fer

    I. Présentation général de l’ONCF

    1. Historiquede l’ONCF

    2. Fiche signalétique

    3. Organigramme général de l’ONCF

    4. Découpage

    5. Mission de l’ONCF

    6. Les activités axes de l’ONCF

    II. Présentation de la direction des finances et contrôle de gestion

    1. place du département dans l organigramme général

    2. organisation et mission du département

    3. procédure d’élaboration du budget de fonctionnement

    4. procédure d’exécution et de suivibudgétaire

    Partie II : thème du stage « le tableau de bord prospectif »

    1. Présentation du tableau de bord

    2 .Les raisons de la miseen place d’un tableau de bord

    3. Analysecritique des tableaux de bord de gestion de l’ONCF

    Conclusion

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    4/28

    Page 4

    Introduction

    La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises

    à des problèmes économiques. En conséquence, le management a du réagir en

    mettant en œuvre de nouvelles stratégies et assurer parallèlement un pilotage

    de l'entreprise en adéquation avec les nouveaux objectifs. Dès lors que le

    manager dispose d'un volant d'autonomie et qu'il est responsable des

    performances produites par ses activités, il doit pouvoir disposer d'outils de

    pilotage. Le contrôle de gestion a pour fonction d'aider le management dans

    cette tâche de pilotage de la stratégie de l'entreprise.

    Au cours de mon stage au sein de l’ONCF, j'ai été amené à travailler sur le

    thème : « Le tableau de bord prospectif au service de la performance »

    Le présent travail s’articule autour de deux parties. Dans le premier, nous

    allons commencer par présenter brièvement la structure organisationnelle de

    l’ONCF, sa mission et ses activi tés.

    Dans la seconde , nous verrons que l’identification les limites des outils de

    pilotage dits ‘traditionnels’ vont susciter la naissance d’un nouvel outil de

    pilotage de la performance « Balanced Scorecard ». Ce nouvel outil va

    permettre d’offrir une vis ion multidimensionnelle du pilotage en définissant un

    cadre rigoureux d’élaboration d’une stratégie, d’une méthodologie pour la

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    5/28

    Page 5

    décliner sur le plan opérationnel et assurer l’enchaînement depuis la

    vision stratégique jusqu’à la définition des plans d’actio n.

    Partie I : présentation de l’Office National des Chemins de Fer

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    6/28

    Page 6

    I. Présentation général de l’ONCF

    1. H istorique de l’ONCF :

    La construction du réseau des chemins de fer du Maroc remonte à 1911. Les premières

    lignes construites à voie de 0,60m ont été établies rapidement et économiquement et furent

    ouvertes au trafic public à partir du 27 mars 1916.

    Ce n’est qu’en 1923 que la construction des voies à écartement normal (1m) a débuté

    faisant disparaître par-là les voies de 0,60m qui leurs étaient parallèles. Depuis cette date, le réseau ferroviaire marocain a connu une extension impressionnante. C’est ainsi qu’en 1914,

    le protectorat a donné en concession à la compagnie franco-espagnole TANGER/FES (TF) la

    construction et l’exploitation de la ligne reliant TANGER à FES.

    Une deuxième compagnie concessionnaire a été désignée en 1920 : il s’agit de la

    Compagnie des Chemins de Fer du Maroc (CFM). Plus tard, en 1928, la Compagnie des

    Chemins de Fer du Maroc Oriental (CMO) s’est vue octroyer la concession de la ligne

    OUJDA/BOUAARFA.

    Dés leur création, ces trois compagnies concessionnaires se partagèrent le trafic

    ferroviaire en exploitant chacune la partie du réseau qui lui était concédée. Elles ont vu leurs

    activités progresser jusqu’en 1963 lorsque le gouvernement marocain a décidé le rachat des

    concessions et la création par le Dahir n°1-63-255 du 5 août 1963, de l’Office National des

    Chemins de Fer (ONCF).

    C'est un Établissement public à caractère industriel et commercial doté de la personnalité

    civile et de l'autonomie financière, et placé sous la tutelle du Ministère du Transport et de la

    Marine Marchande.

    En 1985, l’ONCF a commencé à organiser un service de correspondances routières par

    Cars climatisés, desservant Agadir, Tétouan, Nador, Dakhla, Smara, Tantan et Essaouira ; En

    fin 1994, L’ONCF a traversé une crise financière sans précédent elle était pratiquement en

    cessation de paiement. D’où la signature d’un Protocole d’Accord Etat - ONCF Le 24

    Novembre 1994, ce dernier fi xe à l’ONCF des objectifs précis de performance économique et financière, pour les atteindre l’ONCF doit réduire ces charges et adopter une politique

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    7/28

    Page 7

    commerciale agressive, lui permettant de consolider ses marchés traditionnels et

    de conquérir de nouveaux marchés par la commercialisation de services rentables et

    rémunérateurs permettant d’accroître son autofinancement et réduire ses déficits.

    Afin de mobiliser tous les efforts pour remplir son rôle d’acteur majeur du développement. L’ONCF a entrepris, durant le début de l’année 2002, une réorganisation générale qui est

    Entrée en vigueur le 1er juillet 2002 et ce avec l’aide de consultants internationaux :

    Eurogroup. Et en décembre 2003, un projet de loi a été examiné portant sur l’organisation, la

    gestion et l’exploitation du réseau ferroviaire national, à travers la création de la « Société

    Nationale des Chemins de Fer », société anonyme qui remplacera l’Office National des

    Chemins de Fer. Ce dernier a été approuvé par le conseil de gouvernement en date du 18

    décembre 2003 et est actuellement en cours d’examen au parlement.

    2- fiche signalétique : (annexe)

    3. Organigramme Générale de l’ONCF

    L’ONCF est constitué par plusieurs directions centrales, chacune regroupe des services

    généraux, dirigée par un directeur central.

    Ce schéma représente l’organisation des directions de l’ONCF :

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    8/28

    Page 8

    4. Découpage organisationnel de l’ONCF :

    Principes fondateurs de la nouvelle organisation

    La définition de la nouvelle organisation résulte d’une démarche fondée sur un découpage de l’activité de l’ONCF en processus qui permet de :

    Se libérer de l’ancienne organisation ; Prendre en compte en priorité les métiers et spécificité du monde ferroviaire.

    L’atteinte d’une nouvelle performance pour l’ONCF passe au travers d e trois grands axes d’évolution :

    Une evolution structurelle ; Une réponse managerial ; De nouveaux modes de fonctionnement.

  • 8/9/2019 Tableau de bord ONCF

    9/28

    Page 9

    L’objectif de la refonte de l’organisation est de corriger les dysfonctionnements qui apparaissent avec le temps et d’adapter les structures et les procédures de gestion aux orientations stratégiques de l’entreprise.

    Les nouveaux niveaux d’organisation se rapprochent de la logique suivante :

    Une Direction Centrale rassemble un ensemble de fonctions réalisant une mission de premier niveau de l’entreprise ; Une Direction est en charge d’une fonction couvrant plusieurs domaines métiers ; Un Département est responsable d’une politique métier et/ou met en œuvre plusieurs métiers ; Un Service met en œuvre un métier.

    L’architecture de base de la nouvelle organisation est en conséquence la suivante :

    Direction stratégie et développement : Elle définit la stratégie de mise en œuvre des

    différentes ressources de l’ONCF et assure le progrès et le déroulement des projets

    d’investissement et d’exploitation.

    Inspection générale sécurité : Elle permet la sécurité des réseaux en identifiant les

    risques inattendus et assiste à tous les grands