station spatiale

Click here to load reader

Post on 03-Jan-2016

31 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Station spatiale internationale 1

    Station spatiale internationale Pour les articles homonymes, voir ISS et Station Alpha.

    Station spatiale internationale

    Assemblage 1998-2013

    Organisation NASA, Roscosmos, JAXA, ESA, ...

    Masse ~400tonnes

    Volume pressuris ~900 m 3

    quipage permanent 6

    Orbite orbite basse

    Altitude entre 330 et 420km

    Inclinaison 51,63

    La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est une station spatiale place enorbite terrestre basse, occupe en permanence par un quipage international qui se consacre la recherchescientifique dans l'environnement spatial. Ce programme est lanc et pilot par la NASA, et est dveloppconjointement avec l'agence spatiale fdrale russe (FKA), avec la participation des agences spatiales europenne,japonaise et canadienne. Sa construction, entame en 1998, doit s'achever en 2013. Elle devrait tre oprationnelle aumoins jusquen 2020, et potentiellement jusquen 2028. La station spatiale est occupe en permanence depuis 2000,d'abord par 3 personnes, puis par 6 depuis novembre 2009. La fin de l'assemblage des composants dvelopps sousla supervision de la NASA s'accompagne du retrait de la navette spatiale amricaine maintenue en vol uniquement cette fin jusqu'en juillet 2011.Aprs de nombreuses tudes menes dans les annes 1960 et 1970, le projet est lanc en 1983 par le prsident destats-Unis Ronald Reagan, mais un cot toujours croissant et un contexte politique peu favorable aux grandsprogrammes spatiaux civils retardent sa mise en uvre jusqu'en 1998. En 1993, la Russie est invite, pour desraisons gopolitiques, devenir un acteur majeur du programme. L'assemblage en orbite dbute en 1998, maisl'accident de la navette spatiale Columbia, en 2003, retarde sensiblement son avancement. Les ambitions duprogramme sont, plusieurs reprises, revues la baisse, faute de disposer de budgets suffisants, tant du ct russeque du ct amricain : plusieurs modules, dont certains consacrs la recherche, sont supprims. Les travauxscientifiques raliss dans la station portent principalement sur la biologie - en particulier l'adaptation de l'homme l'absence de gravit - ainsi que sur la science des matriaux et l'astronomie.Plusieurs vaisseaux spatiaux se sont relays pour placer en orbite les composants de la station, raliser le transfert des quipages, assurer le ravitaillement et rehausser l'orbite rgulirement dgrade par la trane atmosphrique. Les cargos Progress russes, ATV europens, le HTV japonais continuent d'assurer le ravitaillement tandis que le vaisseau russe Soyouz prend en charge la relve des quipages. La navette spatiale amricaine a jou un rle majeur par sa capacit d'emport, mais l'arrt dfinitif de ses missions, depuis aot 2011 - pour des raisons d'obsolescence et de

  • Station spatiale internationale 2

    scurit - cre des contraintes logistiques mal rsolues, en l'absence de vaisseaux capables de la remplacercompltement.La station spatiale internationale est, en 2013, le plus grand des objets artificiels placs en orbite terrestre. Elles'tend sur 110m de longueur, 74m de largeur et 30m de hauteur et a une masse d'environ 400tonnes. La stationcomporte une quinzaine de modules pressuriss, dont quatre consacrs aux expriences scientifiques, reprsentant unvolume d'espace pressuris d'environ 900m3 dont 400m3 habitables. Les panneaux solaires, d'une superficie de2500m2, fournissent 110kW d'lectricit. La station spatiale se dplace autour de la Terre une altitude maintenueautour de 350-400 kilomtres. Avec sa vitesse de 27700km/h (7,7km/s), elle fait le tour de la plante 15 fois parjour. Depuis novembre 2009, chacun des 6 astronautes, au cours de son sjour d'une dure de 3 6 mois, partage sontemps de travail entre les oprations d'assemblage, de maintenance, et les tches scientifiques.La station a de nombreux dtracteurs, qui lui reprochent son cot, estim prs de 115 milliards de dollars, que nejustifient pas, selon eux, les rsultats scientifiques obtenus ou potentiels. Les partisans de la station spatiale mettenten avant l'exprience acquise dans le domaine des sjours longs en orbite et l'importance symbolique d'une prsencepermanente de l'homme dans l'espace. Elle doit tre utilise au moins jusqu'en 2020, la suite des orientationsretenues pour le programme spatial par le prsident amricain Barack Obama, qui ont par ailleurs mis fin auprogramme Constellation qui devait permettre l'homme de revenir sur la lune.

    L'astronaute Karen Nyberg observe la Terre parle hublot install dans le laboratoire Destiny

    (2007)

    Le module Zvezda, cur de la partie russe de lastation.

    Historique

  • Station spatiale internationale 3

    Travaux d'assemblage : un astronaute se dhalesur la poutre qui supporte les panneaux solaires

    La station spatiale Skylab (1973-1979)

    Skylab, la premire station spatiale amricaine.

    La NASA amorce les premires rflexions sur un projet de stationspatiale place en orbite terrestre au dbut des annes 1960. cettepoque elle prvoit la prsence permanente d'un quipage de dix vingt astronautes. Les utilisations envisages sont multiples :laboratoire scientifique, observatoire astronomique, assemblaged'engins spatiaux, dpts de pices dtaches et de matriel, station deravitaillement en carburant, nud et relais de transport.

    De 1963 1966 le projet de station spatiale commence se prciser :celle-ci doit utiliser le matriel dvelopp pour le programme Apollo.La NASA considre qu'une station spatiale occupe de manirepermanente est la suite logique du programme Apollo au mme titreque la navette spatiale et les missions habites vers Mars. Mais ladcrue des moyens financiers allous la NASA ne permet pas definancer ces trois projets. Le prsident amricain Richard Nixon choisit de privilgier le dveloppement de la navettespatiale[1]. Nanmoins, le 14mai1973, une station spatiale aux objectifs limits, Skylab, est lance par une fuseSaturn INT-21, une Saturn V dont seuls les deux premiers tages sont actifs, le troisime constituant le corps de lastation. La station n'est occupe que six mois. Le retard pris par le programme de la navette spatiale amricaine, quiaurait pu permettre sa maintenance et la relve des quipages, ne permet pas de rehausser temps l'orbite de lastation : en 1979 la station inoccupe depuis plusieurs annes, parvenue une altitude trop basse, entame sa rentredans l'atmosphre terrestre et est dtruite.

  • Station spatiale internationale 4

    Naissance du projet (1985)

    Proposition d'architecture de la station Freedom(NASA).

    Au dbut des annes 1970, l'URSS prend de l'avance dans le domainedes stations spatiales avec le programme Saliout (1971-1991) auxobjectifs tout la fois civil et militaire qui sera suivi par ledveloppement de la station Mir (1986-2001) plus ambitieuse. Dans lecontexte de comptition spatiale et de guerre froide caractrisant lesrelations entre les tats-Unis et l'URSS de l'poque[2], le PrsidentRonald Reagan demande en avril 1983 la NASA de lancer un projetde station spatiale pour la recherche scientifique et occupe enpermanence, puis annonce le 25 janvier 1984, au cours de son discoursannuel sur l'tat de l'Union, la volont des tats-Unis d'entreprendre saconstruction en coopration avec d'autres pays[3]. Le cot du projet estalors estim huit milliards de dollars.

    La NASA identifie l'poque 8 fonctions pouvant tre remplies par la station spatiale[4] : laboratoire spatial, observatoire permanent de la Terre et de l'espace, nud de transport assurant le stationnement de charges utiles et de vaisseaux de transport et le lancement de

    ceux-ci vers leur destination finale, station service prenant en charge le ravitaillement en carburant et de maintenance d'engins spatiaux, chantier d'assemblage de structures de grande taille, usine permettant grce la prsence de l'homme de dvelopper l'utilisation commerciale de l'espace, lieu de stockage de charges utiles et de pices de rechange, base de dpart pour des missions lointaines.Le 31 janvier 1985, l'Agence spatiale europenne (ESA) accepte de s'associer au projet, suivie par l'agence spatialecanadienne le 16 avril et l'agence spatiale japonaise le 9 mai de la mme anne.

    Blocages budgtaires (1986-1997)

    Le module Zvezda en cours de construction.

    Le 28janvier1986, la navette spatiale Challenger explose en vol. Tousles projets de vols habits de la NASA, dont celui de la station spatiale,sont gels. En 1987, plusieurs tudes successives, menes par la NASAet le Conseil de la recherche amricain, portent l'estimation du cot dela station 13 milliards de dollars puis 24,5 milliards de dollars. Le16juillet1988, le Prsident Ronald Reagan baptise la station Freedom( Libert ). Au cours des annes suivantes les tudes se suivent pourtenter de franchir l'opposition d'un Congrs peu convaincu par leprojet, mais la station n'obtient pas le feu vert des dcideurs. En 1993,11,4 milliards de $ avaient t dpenss en tudes et pas le moindrecomposant n'avait t produit[5]. Le Prsident Bill Clinton, qui vient d'tre lu dans un contexte budgtaire nationaldifficile, demande la NASA en fvrier 1993 de revoir nouveau sa copie. La nouvelle pure, baptise Alpha,abandonne un grand nombre de fonctionnalits (rgnration de l'environnement, modules servant de liaison, poutreraccourcie, sas simplifi) sans parvenir respecter le budget butoir fix par le prsident[6].

  • Station spatiale internationale 5

    La Russie entre dans le programme (1993)Au dbut des annes 1990, la dislocation de l'Union sovitique, puis l'effondrement conomique de la Russie, qui ahrit de l'essentiel de l'astronautique sovitique, modifient le contexte qui avait vu natre le projet Freedom. Lesdirigeants amricains craignent alors que les comptences des techniciens trs qualifis mais dsormais dsuvrsde l'industrie spatiale des pays de la CEI le budget spatial russe 1993 est gal 10 % de celui de 1

View more