sommaire - salésiens de don bosco haïti .salésiens don bosco fleuriot , tabarre ... aussi pour

Download SOMMAIRE - Salésiens de Don Bosco Haïti .Salésiens Don Bosco Fleuriot , Tabarre ... aussi pour

If you can't read please download the document

Post on 15-Jun-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • SOMMAIRESalsiens Don BoscoFleuriot , Tabarrecourriel : secretariathaiti@yahoo.fr

    Directeur de la publicationRv. Pre Ducange SYLVAIN

    Directeur DBLNRv. Pre Pierre Ernest BAZILE

    Comit de RdactionRv. Pre Ducange SYLVAIN

    Rv. Pre Pierre Ernest BAZILE

    Rv. Pre Lamarck FVRIER

    Rv. Pre Boni FRANOIS

    Fr. Hubert MSIDOR

    Rene HRAUX

    Rv. Pre lan FLORIVAL

    Sr. Monique BELLEGARDE, FMA

    PhotographieAbb Josevel CADET

    Comit Mixte

    CorrecteurRv. Pre Jean Loubens ROSEAU

    Graphisme et Mise en pageEmmanuel NAAR

    4 Mot duRecteur Majeur

    6 Ti koze sou lavi nou :Interview avec P. lan

    16 Dans le footballHatien St Jean Bosco n'est pas hors-jeu

    26 Nouvelles dela Famille28 Nos dfunts29 Rions un peu

    20 Coin de Salsiannit :Ouverture du CEFAS - Interview avec Sr. Monique Bellegarde

    22 Propositions pourune vie meilleure24 Salsiens dansle monde

    DOSSIER SPCIAL :6mes Jeux Nationaux Salsiens10

  • Bien chers amis,

    Le 16 aot 2014, toute la grande Famille Salsienne, a inaugur lanne de la c-lbration du Bicentenaire de la naissance de notre Fonda-teur, Pre et Matre de la jeunesse : Don Bosco. Il est celui qui a accueilli dans l'glise ce charisme porteur desprance pour les jeunes.

    Cette priode de clbration qui va du 16 aot 2014 au 16 aot 2015 est un temps de grce et de renou-veau pour dcouvrir dabord Don Bosco et son charisme comme un don aux jeunes et la Famille Sal-sienne et ensuite pour approfondir ce mme charisme, en tant quins-trument dducation et dvang-lisation dans la socit et aussi lintrieur de la communion eccl-siale. Avec Don Bosco, duquons en vanglisant et vanglisons en duquant.

    Cette anne est offerte nous, membres de la Famille Salsienne, pour rendre grce au Seigneur et aussi pour lui demander la grce dunit . Effectivement Don Bosco nous unit au service des jeunes. En faisant la fte, il y a lieu de retrouver la beaut de la vocation salsienne en assumant le zle vanglique de Don Bosco, sa passion apostolique, sa fidlit Dieu dans l'glise. Tout cela se traduit dans son amour in-conditionnel pour les jeunes.

    Don Bosco Lakay Nou (DBLN) est un instrument de communications qui forme et informe sur la vie sa-lsienne dans notre pays et dans le monde. Il a fait un bon parcours selon les alas du temps, des v-nements et des moyens travers ce numro, on fera mmoire de la gense de cet outil tant important

    qui cre le lien entre les divers membres de la Famille Salsienne. De mme, ct des propositions pour une vie meilleure, le reportage sur les derniers Jeux Nationaux Don Bosco clbrs en mai dernier, nous permet de valoriser le jeu comme un moyen qui mne vers lauthenticit des relations, la vraie socialisation et la valorisation de soi pour mieux vivre avec les autres. Avec Don Bosco, la vie est un grand jeu quil faut russir avec le Seigneur.

    Chers amis, je vous encourage faire de cette anne une occasion favorable pour mettre les jeunes au centre de notre attention et de nos actions, en leur proposant des moments forts de prire, de cl-brations liturgiques et dactivits particulires qui les duquent, qui veillent leur sens de Dieu et les aident vivre les valeurs citoyennes parce quils sont de bons chrtiens.

    Membres de la Famille Salsienne en Hati, faisons de cette anne une vraie fte avec les jeunes, pour les jeunes spcialement les plus dfa-voriss. Bravo pour ce que vous tes pour eux dans l'glise et la so-cit au nom du Christ, comme Don Bosco. Bonne Anne du Bicentenaire !

    Pre Ducange Sylvain, sdbSuprieur Provincial

  • 4 | DON BOSCO LAKAY NOU | MAI-AOT 2014

    Mot du Recteur Majeur

    De cette fentre que le Bul-letin Salsien me donne chaque mois, je salue mes frres salsiens, tous les membres de notre Famille rpandue dans le monde entier et tous les amis et amies de Don Bosco qui lui sont proches et qui laiment dans beau-coup de maisons salsiennes.

    Cette fois-ci, lide centrale de mon message est la suivante : "le regard salsien". Notre regard sur la vie, le monde, les jeunes avec les yeux de Don Bosco est, et doit toujours tre, un re-gard desprance, le regard de ceux qui croient dans les germes du bien et du bon qui sont dans le cur de chaque personne, de chaque jeune, de chaque pre et mre.

    Pour dmontrer avec encore plus de force ce que je veux vous dire, et en clair-obscur, je dsire commencer ma

    rflexion avec une page dInternet, co-pie et reproduite linfini. Cette page dcrit notre temps comme un temps plein de contradictions et de para-doxes.

    Voici ce quon peut lire :

    Le paradoxe de notre temps est que nous avons des btiments toujours plus hauts mais une moralit plus basse, des autoroutes toujours plus larges mais des horizons plus restreints. Nous dpensons davantage mais nous pos-sdons moins ; nous achetons davan-tage mais nous utilisons moins. Nous avons des maisons plus grandes mais des familles plus petites, plus de com-modits mais moins de temps. Nous avons davantage dinstruction mais moins de bon sens, plus de connais-sances mais moins de jugement ; plus dexperts mais encore plus de pro-blmes ; plus de mdicaments mais

    moins de bien-tre. Nous conduisons trop vite, nous nous mettons trop en colre, nous veillons beaucoup, nous nous levons fatigus, nous regardons trop la TV mais nous prions peu.

    Nous multiplions nos proprits mais nous avons rduit nos valeurs. Nous parlons trop mais nous aimons trop peu et nous hassons trop souvent. Nous avons appris comment gagner notre vie mais non comment vivre. Nous avons ajout des annes notre vie mais non pas de la vie nos an-nes.

    Nous sommes alls sur la lune nous en sommes revenus mais nous sommes incapables de traverser la rue pour ren-contrer un nouveau voisin.

    Nous avons conquis lespace extrieur mais non pas lespace intrieur. Nous avons cr des choses plus grandes

    Pour que chaque jour dans le monde renaisse la beaut

  • MAI-AOT 2014 | DON BOSCO LAKAY NOU | 5

    mais non pas meilleures. Nous avons purifi lair mais pollu lme. Nous avons domin latome mais non les prjugs. Nous crivons davantage mais nous apprenons moins.

    Nous planifions davantage mais nous ralisons moins. Nous avons appris nous dpcher mais non pas at-tendre. Nous fabriquons des ordina-teurs plus performants pour contenir davantage dinformations, pour repro-duire plus que jamais, mais nous com-muniquons toujours moins.

    Ce temps est celui du fast-food et de la digestion lente, un temps de grands hommes mais de petits tempraments, de riches profits mais de relations pauvres. Ce temps est celui de deux salaires la maison mais de plus de divorces, de maisons plus belles mais de familles dtruites. Cest un temps o il y a beaucoup de choses dans la vitrine et rien dans lentrept.

    Avec des accents semblables, ce texte continue dcrire les paradoxes de notre temps. Je dois bien admettre que certains de ces contrastes sont sre-ment vrais ; mais ce que je veux souli-gner de faon vidente est que le seul monde que nous ayons sur terre est justement celui-l et non pas le monde imaginaire que nous pouvons seule-ment rver avec nostalgie.

    Notre monde est uniquement celui o nous nous rveillons chaque matin ; et lattitude la plus courageuse, la plus srieuse et la plus profonde dun cur chrtien et salsien est de regar-der cette ralit avec les yeux pleins dune vritable esprance pour dcou-vrir tous les signes positifs qui y sont cachs et les transformer autant que possible.

    Et cest un vrai commandement pour notre cur salsien quand il sagit dducation et dvanglisation des jeunes. Quand il sagit deux, garons et

    filles, lengagement fondamental est de travailler, avec toute la force de notre foi, pour que prvale sur toute chose la valeur absolue de la personne et de son inviolabilit, valeur suprieure tous les biens matriels et toutes les structures.

    Et cette forte conviction, dans le lan-gage daujourdhui, mais avec la mme passion ducative qui habitait Don Bosco, nous permet de regarder dune manire critique toutes les situations de notre monde qui sont moralement inadmissibles (la corruption, lexploi-tation de la personne, la violence, la fraude, les abus) et de dcider de choix personnels et communautaires forts face ces mcanismes impitoyables de manipulation. Il est naturel que, face toutes ces ralits, nous puis-sions nous sentir tant de fois dpas-ss par une si grande ngativit, par cet aspect de lexistence qui nous dgote ; et, comme croyants, nous ne pouvons pas permettre que se fragilise notre esprance ! Au contraire, nous devons oser encore plus fortement annoncer que lheure prsente est plus que jamais lheure de la vritable esp-rance ! Mais nous ne fermons pas pour autant les yeux devant les injustices : nous ouvrons plutt notre cur, grce notre foi au Dieu de la vie, Lui qui ne passe jamais (ni de mode ni au loin), et nous nous plongeons dans la vie quotidienne en croyant fermement que nous pouvons contribuer la rendre meilleure.

    Tout cela est possible grce laction du Ressuscit et la prsence de lEs-prit dans notre Histoire, histoire faite de lumires et dombres, mais jamais en dehors de Dieu. Le Pape Franois, au numro 276 de Evangelii Gaudium, dit explicitement ceci : Sa rsurrection nest pas un fait relevant du pass ; elle a une force de vie qui a pntr le monde. L o tout semble tre mort, de partout, les germes de la rsurrec-tion rapparaissent. Cest une force

    sans gale. Il est vrai que souvent Dieu semble ne pas exister : nous consta-tons que linjustice, la mchancet, lin-diffrence et la cruaut ne diminuent pas. Pourtant, il est aussi certain que dans lobscurit commence toujours germer quelque chose de nouveau qui, tt ou tard, produira du fruit. Dans un champ aplani commence apparatre la vie, persvrante et invincible. La persistance de la laideur nempchera pas le bien de spanouir et de se r-pandre toujours. Ch

Recommended

View more >