septembre 2009 n° 7

Click here to load reader

Post on 05-Jan-2017

221 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • La lettre delAMG

    septembre2009

    numro 7

    Le budget global qui nedit pas son nomEt 2006. Santsuisse a rsili notreconvention de neutralit des cotsTarmed. Elle dcide unilatrale-ment de calculer la neutralit descots en prenant comme rfrencelanne 2003, alors que cetteconvention avait fix 2001. Cestque les cots par patient ont consi-drablement baiss en 2003: ilstaient 7,2% plus levs lanneprcdente. Pourquoi? Santsuisseest muette ce sujet. Pourtant, cestelle qui produit ces chiffres. Elle secontente de confirmer que les chiffressont justes. Santsuisse EST la vrit.Larnaque est claire. Encore faut-ilen comprendre le mcanisme, car ilny a videmment pas eu de miracledans les dpenses de sant en 2003.Nous refusons donc ce changementdanne de rfrence. La valeur depoint tarifaire calcule sans ce tour depasse-passe stablit prs de Fr 1.03.Nous demandons Fr 1.02. La suiteest sans surprise: chec des ngocia-tions entre Santsuisse et les troisgroupes de fournisseurs de presta-tions, mdecins, cliniques et HUG,runis dans une communaut tari-faire unique.

    Il incombe ds lors au ConseildEtat de fixer la valeur de point tari-faire Tarmed. La loi lui impose deconsulter les partenaires et le surveil-lant des prix, ce quil fait. Sur la basedun calcul obscur, le surveillantrecommande Fr 0.96. Le ConseildEtat peut scarter de cet avis condition dexpliquer pourquoi,mais il sen abstient et arrte Fr 0.96ds le 1er juillet 2006.

    Linstance de recours est... le Conseilfdral1. Cela ressemble une mau-vaise farce. Nous pensons bien que leConseil fdral ne donnera quunerponse politique, pas une rponsede justice . Nous prenons conseil etcomprenons mieux pourquoi lescots calculs par Santsuisse ontbaiss en 2003: le nombre dassursinclus dans la statistique a notable-ment augment en 2003. Or les fac-tures de fin danne sont traites etcomptabilises lanne suivante. Pourles assurs nouvellement inclus, ondmarre au 1er janvier et il ny a pasde report. La statistique ne tient doncpas compte de lanne compltepour ces assurs. Santsuisse nelavait sans doute pas remarqu.

    SommaireEditorial 1-2

    Grand Conseil:votez efficacement! 2

    Taxe de drangement? 3

    Alliance genevoise contrela dpression 3-4

    A propos dconomicit 5

    Projet e-toile 6

    Hommage au Dr Thorens 7

    Assemble gnrale dautomne 9

    Candidatures 9-11

    Mutations 12

    Ouvertures de cabinets 13

    Changements dadresse 13

    Petites annonces 13-14

    A vos agendas! 14-16

    Association des Mdecins du canton de Genve

    1 La loi a chang et linstance de recours est dsormais le Tribunal administratif fdral.

    GRIPPE A (H1N1)?

    www.pandemia.ch (site delOFSP)

    www.amge.ch (annuaire desmdecins et informations:022 708 00 22 dispositionen cas de problmes)

    lettre amg septembre 2009:lettre de l'AMG mai 06 16/09/09 11:46 Page 1

  • La lettre de lAMG septembre 2009 numro 7

    2

    Sans illusion, nous dposons donc recours auprs duConseil fdral. Nous verrons bien si les bananes fleu-rissent dans la cour du Palais fdral. Trois annes pas-sent, ponctues dcritures, et la rponse nous arrivejuste au dbut des vacances dt sous forme dun arrtde Conseil fdral. Bonne nouvelle: on nous donneraison sur la question de lanne de rfrence. Lanne2003 est bien affecte dun biais technique qui ne per-met pas la comparaison. Mais qu cela ne tienne, ontrouvera une autre justification la baisse du point.

    Cest encore le surveillant des prix qui la fournit. Pourlui, cest trs simple, les cots par assur ne doivent pasaugmenter plus vite que les salaires et les prix laconsommation. Pas de croissance due lapparition denouvelles prestations mdicales, pas de transfert du sta-tionnaire vers lambulatoire, notamment lambulatoirehospitalier, pas de vieillissement de la population.Lquation est trs simple: si les cots par patient aug-mentent plus vite que les cots des biens et services, lavaleur de point baisse. Comme si le prix du litre des-sence diminuait lorsque la consommation augmente.

    Cest donc bien un budget global que le Conseil fd-ral a introduit dans les soins ambulatoires dans notrecanton. Au mpris du principe qui veut que lesconventions tarifaires soient fixes daprs les rglesapplicables en conomie dentreprise. Il ny a dailleurs

    aucune chance que des conventions quilibres puis-sent tre conclues quand la partie charge de fixer lesprix le plus bas possible sait bnficier du soutieninconditionnel du prince.

    Et alors? Si une petite lumire ne sallume pas sous lacoupole, il nous reste le choix entre deux voies, toutesdeux parfaitement inacceptables. La rsignation : soi-gner moins, le plus tard possible et, quand a ne vaplus, transfrer vers un traitement stationnaire. Cest engros la pratique scandinave. Mais attendez-vous voirles hpitaux, presss par les DRG, vous renvoyerimmdiatement la balle. Soit loffensive: mais il faudraalors adopter des mthodes auxquelles le Conseil fd-ral est vulnrable, comme celle des voyous libyens.Chacun jugera. Vive la Suisse!

    Fchs, effondrs ou simplement dcourags, gardonsun peu dhumour comme Ruth Dreifuss qui a offert, ily a quelques jours, un fin lapsus aux psychiatres suissesrunis en congrs Genve. Le prsident lintroduisanten rappelant quelle avait travaill en psychiatrie, elle arenchri jai travaill non seulement en psychiatrie,mais au Conseil fdral, ce qui me donne une certainecomptence en la matire

    Pierre-Alain Schneider

    Quelle que soit la liste que vous choisirez selon vosconvictions, noubliez pas de voter pour les mde-cins membres de lAMG, en particulier pour ceuxqui, sans relche, se sont battus au sein de lAMGpour la dfense, la libert et lindpendance de laprofession mdicale comme pour la promotiondune mdecine de qualit.

    Se sont particulirement investis pour les butspoursuivis par lAMG les mdecins suivants:

    Dr Claude AUBERT, ancien prsident de lAMG(liste 6), dput sortantDr Bertrand BUCHS, vice-prsident de lAMG,membre du Conseil et du Bureau (liste 2)Dr Michel FORNI, membre du Conseil, dput sor-tant (liste 2)Dr Patrick SAUDAN, membre du Conseil, dputsortant (liste 1)Dr Charles SELLEGER, membre du Conseil, dputsortant (liste 1)

    Sont en outre membres de lAMG les candidatssuivants: les docteurs Pierre CONNE (liste 1),Philippe MOREL (liste 2), Philippe SCHALLER(liste 2) et Pierre-Franois UNGER (liste 2).

    Telles sont les recommandations du Conseil delAMG.

    Pour voter efficacement, noubliez pas que vousdisposez chacun-e de 100 suffrages et que, si parhypothse vous prenez le bulletin officiel (vierge)sur lequel vous aurez inscrit les 30 candidats de votrechoix, vous naurez utilis que 30 % de votre droit devote, si vous ncrivez pas simultanment en haut dubulletin parmi les listes en comptition le nom dela Iiste la plus proche de vos convictions politiques.

    Paul-Olivier Vallotton

    Grand Conseil: votez efficacement !

    lettre amg septembre 2009:lettre de l'AMG mai 06 16/09/09 11:46 Page 2

  • La lettre de lAMG septembre 2009 numro 7

    3

    Voici un titre que vous entendrez souvent dans lesannes venir. Mais quest-ce donc? - Le nouveaubest-seller de lt ? - Le nouveau slogan pour un coachdu bonheur? - Vous y tes presque!

    LAlliance genevoise contre la dpression est le pro-gramme pilot par la Direction gnrale de la sant avecdiffrents partenaires (entre autres : AMG, AGPsy,HUG, PharmaGenve et divers services publics), afin

    de promouvoir le dpistage et le traitement de ladpression ainsi que la prvention du suicide. Ladpression frappe tout un chacun, se soigne et se gurit,mais parfois le chemin est tortueux pour le patient et sesproches avant de recevoir de laide adquate.

    Ce programme fait partie des trois objectifs du plancantonal de promotion de la sant et de la prvention2007 2010 (les autres objectifs tant Promouvoir une

    Alliance genevoise contre la dpression

    Le terme taxe de drangement que propose le TAR-MED est inadmissible et inapplicable. Nous nesommes pas drangs par les patients : nous sommesdisponibles ou non. Cest cette disponibilit quimrite salaire. Aprs des annes de non-reconnais-sance, cela nous est enfin concd.Malheureusement, les termes utiliss sabotent cettedisposition. Je propose le terme taxe de diligence pourtout ce que nous assumons quotidiennement en

    dehors des rendez-vous programms, la taxe durgencetant rserve aux cas extrmes. Qui peut nous aider modifier cette dnomination inapproprie et pjo-rative ? Jai crit la FMH dans ce sens, sans aucuneffet. Cest dire combien les dcideurs sont loignsdes praticiens. Merci tous ceux qui se sentirontconcerns !

    Dr Adrien Chavaz

    Taxe de drangement ou taxe de diligence?

    lettre amg septembre 2009:lettre de l'AMG mai 06 16/09/09 11:47 Page 3

  • La lettre de lAMG septembre 2009 numro 7

    4

    R e m b o u r s e p a r l a s s u r a n c e d e b a s e

    4, rue des Cordiers, 1207 GENVEtl (fax): 022 420 64 80 (81)

    Hospi ta l isat ion domic i le (HAD)24h /24h au 022 420 64 801. Le mdecin de lhpital ou de la ville prescrit.

    2. SOS Pharmaciens prpare les mdicaments injectables, le matriel ncessaire et dispense au domicile du patient.

    3. Linfirmire administre les mdicaments.

    4. Lquipe mdecin, pharmacien, infirmire assure le suivi et adapte ses prestationsaux besoins du patient.

    antibiotiques intraveineux, chimiothrapie, traitement antalgique, soins palliatifs, nutritionentrale et parantrale, hydratation, etc.

    alimentation saine et une activit physique rgulire etRetarder lge de la premire consommation dalcool).Selon lOMS, dici 2020, la dpression sera la 2me causede morbidit aprs les maladies cardio-vasculaires. EnEurope, chaque anne 5-10 % de la population souffrentdun tat dpressif majeur, pouvant conduire au suicide.Dans les rgions qui ont instaur lAlliance contre ladpression, le taux des tentatives de suicide a dim