semaine digitale #27 - fleishman-hillard france

Download Semaine Digitale #27 - Fleishman-Hillard France

Post on 31-Oct-2014

870 views

Category:

Health & Medicine

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • 1. La Semaine Digitale #27 (vue par) Fleishman-Hillard France er Semaine du 1 au 5 aot 2011 Summer Edition Suivez lactualit de lagence : Facebook Fleishman-Hillard France // Twitter officiel @fleishmanFR Contact : Michael JOVANOVIC Directeur des Stratgies Digitales michael.jovanovic@fleishmaneurope.com+
  • 2. La Semaine Digitale #27Fleishman-Hillard FranceLa Semaine Digitale #27Cet t, cest aussi loccasion de se relaxer et daborder lactualit digitale de faon plusinformelle. Une version plus light de la Semaine Digitale, pour une lecture plus are,ensoleille.Et aussi parce que nous prparons un nouveau format pour la rentre, une Semaine Digitalequi se voudra plus interactive.Lundi 1er aotLa sant et le digital sont intimement lis, en tmoigne les avances importantes dans lesusages mobiles au service de lempowerment du patient . Les efforts faits dans larelation mdecin / patient sont galement significatifs, en tmoigne cette rcenteapplication ingnieuse capable de retranscrire 2500 questions mdicales en prs de 5languesEt les communauts de patients sorganisent, selon des niches toujours plus videntes (IHad Cancer).Mais un contraste saisissant se dessine : 15% des adultes amricains indiquent ne pas avoir vu un seul mdecin durant les 12 derniers mois, parce que le cot leur tait trop important Les portails patients si nombreux et si bien construits soient-ils ne reprsentent pour le moment que 6% (SEULEMENT) de la totalit des patients cibls par ces communauts2
  • 3. La Semaine Digitale #27Fleishman-Hillard FranceComment peut-on analyser ces deux donnes ? - Les hpitaux et les mdecins ne communiquent que trs rarement sur ces solutions dinformations alternatives o De nombreux problmes de scurit des patients peuvent intervenir, comme en tmoigne ce rcent hack des donnes hospitalires laissant schapper prs de 2000 coordonnes mdicales de patients o Limpossibilit pour les mdecins et docteurs de communiquer sur le web en leur nom, mme de faon anonyme - La peur des mdecins de voir des patients qui en savent plus queux - Limprcision toujours grandissante des rseaux sociaux non surveills sur la toile, o lInternetose des forums comme Doctissimo ont laiss place la parano de Twitter - Lincapacit des gouvernements provoquer ce shift qui amnera vers cette relation patient / mdecin digitaleMardi 2 aotRetour sur un trs bon article dErwann Gaucher qui sest essay lexercice compliqudexpliquer pourquoi les journalistes se retrouvent poil devant leurs lecteurs, causedoutils comme Twitter, retraant ainsi plusieurs grands principes, selon lesquels certainsjournalistes pourraient voir dun mauvais il cette nouvelle concurrence.#1 Twitter casse les codesOn la vu avec le #JoffrinGate, le vouvoiement ne sexige pas sur Twitter#2 Twitter ouvre le dbat journalistiqueLes journalistes et leurs papiers sont remis en cause par une population duque, quirecoupe les informations et qui nhsites pas mettre en cause la vracit duneinformation quelle quelle soit.#3 Les Twittos se font un plaisir de tacler les journalistes un peu trop sur le haut En tmoigne le cas de Franois Hauter, journaliste au Figaro, qui avait dcrit la femmeparisienne comme une bourgeoise cervele, et qui avait dans la foule pris deux taclestrs fminins de @laristocraft et de @LaPeste#4 Twitter est le thatre de clashs auxquels les journalistes sont peu habitus3
  • 4. La Semaine Digitale #27Fleishman-Hillard FranceMercredi 3 aotLa notion dinfluence en ligne a chang avec lvolution du web et la monte en puissancedes mdias sociaux. Loccasion deffectuer un rapide retour sur les phases importantes decette influence au travers des usages.Les institutions de linfluence en ligneElles sappellent Technorati ou encore Wikio. Ces plateformes ont t les premires voirdans la frquentation des blogs une notion dinfluence. Pour autant, elles sen sont tenues quantifier cette influence, sans chercher la montiser directement.Larrive des chercheurs dor de le-influenceLeur rle est de faciliter la mise en relation en allant parfois au-del de simples rgiesblogueurs , rpertorier les influenceurs, les thmatiser , les mettre dans des casesfinalement. Ils feront natre larticle sponsoris de masse et pousseront dautres formesde publicit sur les rseaux sociaux et via le seeding vido..Linfluence devenue une affaire de rputation personnelleLes internautes se sont rendu compte quils avaient une voix faire entendre. Une voix quisest exprime par lessor massif des blogs et des rseaux sociaux personnels commeFacebook avec une utilisation trs journal intime . Les internautes vont sduquer au furet mesure et lon va assister petit petit une individualisation des relations digitales vs.lentraide des communauts digitales, comme lexplique trs bien cette analyse des ploucs et touristes du webLinfluence devenue un enjeu de rputation pour les marquesPlus tard, la capacit exiger des marques un dialogue se fera sentir et les marques serendront compte peu peu quelles ne peuvent plus se passer de rendre des comptes auxinternautes. Par le web et pour le web. Les stratgies de Dominos Pizza et Quick de prise encompte des mdias sociaux suite deux crises majeures en sont la preuve.La foire aux indicateurs dinfluence personnelleNous avons vu fleurir en peine un an bon nombre doutils censs qualifier votreprsence en ligne, et votre influence auprs de vos pairs. Ils sappellent PeerIndex, Klout,Crowdbooster Des outils qui tudient vos publications, analysent les sujets dont vousparlez, la faon dont vous gnrez du bruit, toutes ces choses qui permettront de vousdonner un score .Cette foire aux indicateurs donne mme lieu des projets parallles qui se foutent decette mode du personal branding.De limportance de savoir mesurer linfluence des campagnes de nos clientsMme en matire de RP classiques, le doute est sans cesse dactualit autour des AVEs.Ogilvy a mme annonc ne plus vouloir sen servir dsormais et se tourner plutt vers lesrcentes guidelines mises par lAMECLinstitut Nielsen a embot le pas tout rcemment en dvoilant un nouvel outil de mesurede linfluence en ligne qui cumulera des donnes statistiques provenant du web, desrseaux sociaux et de la TV pour coupler le on et le offline.4
  • 5. La Semaine Digitale #27Fleishman-Hillard FranceJeudi 4 aotTout a dmarr dun simple communiqu qui en disait long sur lapptit de Google face auxgants que sont Facebook (600 millions dutilisateurs) et dans une moindre mesure Twitter(200 millions dutilisateurs).Les particularits de Google + ses dbuts ? - Enregistrer une croissance exponentielle, que mme Facebook navait pas connue - Risquer aussi de se brler les ailes en privilgiant un Internet non anonyme, lorsquon connat le dbat enflamm autour du respect des donnes prives, alors que lAllemagne dclare illgale lutilisation de la reconnaissance faciale par FacebookEt mme si les chiffres sont globalement l, la France fait une fois de plus figure de mauvais lve environ 40 000 profils (vs. 25 millions dutilisateurs) sur Google +.Rappelons tout de mme qu lexception de Facebook o la France se classe dans le top 10(avec quasiment 22 millions dutilisateurs sur les 600 millions), la France est lente quant ladoption des mdias sociaux en tmoigne le rcent dbat sur le chiffre rel du nombredutilisateurs Twitter autour de 3 millions (vs. les 200 millions au niveau mondial).Mais ce positionnement de la France est symptomatique dun rseau social qui peine trouver ses usages, et qui au-del de leffet dannonce commence dj avoir du plomb dans laile selon 20 Minutes, avec une baisse de trafic pas forcment grave ensoi, mais qui peut tre mal interprte lors du lancement dun tel outil.Et pour palier au fait que Google + soit en perte de vitesse, Google vient juste de dployerun format dinvitation un peu plus large, pour gagner rapidement en volume et enpuissance.Vendredi 5 aotCest une question trs large que le rle du digital dans lducation car chacun des outils asa propre rsonnance dans la faon dont cette ducation est mise en uvre, quil sagissedes terminaux (notamment les tablettes tactiles) ou des outils interactifs tels que lesmdias sociaux (Facebook en tte).Le cas de la CoreOn ne sy attendait pas mais cest la Core du Sud qui a dgain la premire, en investissantmassivement dans la digitalisation de son ducation, promettant par exemple que dici 2015, les lves seraient tous sous tablette tactile. Et les nombreuses tudes sur le sujetde ladoption des mdias sociaux par le corps professoral semblent montrer quon est dansla bonne direction.Le cas du MissouriLes psychologues sont formels, les rseaux sociaux peuvent constituer un danger pour lesplus jeunes. Et on parle aussi de dpression ici pour les jeunes filles. Une analyse quisemble convenir ltat du Missouri qui a devanc toutes les tudes du genre pourinterdire la relation professeur / lve sur Facebook.Ce qui est reproch ce genre de relations digitales ? Les drives possibles, nous lavonsdailleurs constat en France, avec ce cas rapport par LePost.fr5
  • 6. La Semaine Digitale #27Fleishman-Hillard FrancePour autant, il sera toujours possible pour les professeurs dutiliser les groupes Facebookpour continuer proposer des programmes plus interactifs. Mais il y a de quoi se demandersi lgifrer avant dduquer ne va pas mettre les rseaux sociaux et pr