region de koulikoro

Download REGION DE KOULIKORO

Post on 05-Jan-2017

224 views

Category:

Documents

7 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • PRESIDENCE DE LA PUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi

    Commissariat la Scurit Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives en matire de Scurit Alimentaire au Mali (PROMISAM)

    REGION DE KOULIKORO Cercle de Kolokani

    2008- 2012

    Elabor avec lappui technique et financier de lUSAID-Mali

    travers le projet dappui au CSA, le PROMISAM

    Mars 2008

  • 2

    I Organisation administrative Limites administratives Situ la porte du Sahel, le cercle de Kolokani est constitu de 10 communes regroupant 283 villages. Il couvre une superficie de 12 000 km. Il est limit : - au nord par le cercle de Nara ; - au sud et au sud-ouest par le cercle de Kati ; - louest et au nord-ouest par les cercles de Kita et de Dima. - au sud-est par le cercle de Koulikoro ; - enfin lest par le cercle de Banamba. Il ne reprsente que 13,30% de la superficie de la rgion et 0,96% du territoire national.

    Administration Gnrale Ladministration du cercle comprend dune part les services dconcentrs de lEtat : services de cercle et de la commune, administrs par le prfet du cercle et les sous prfets des communes, et dautre part les services de ladministration dcentralise, administrs par le Conseil de Cercle et les Conseils Communaux. Les villages et les hameaux sont administrs par des chefs de villages. Collectivit territoriale Le Cercle est compos des 11 collectivits territoriales) et la collectivit cercle(le Conseil de cercle) et 10 communes qui sont :

    La commune de Didini La commune de Guihoyo La commune de Koloknai La commune de Massantola La commune de Nonkon La commune de Nossombougou La commune de Ouolodo La commune de Sagabala La commune de Sbkoro I La commune de Tioribougou

    Structures dencadrement tatique et para-tatique du cercle Il sagit des services techniques reprsents au niveau du cercle et des communes et qui interviennent notamment dans le domaine de lappui au monde rural, de la lgislation et de la rglementation, de la conservation de la nature, de lhydraulique, de lducation, de la sant, des affaires sociales. Au nombre de ces services il faut citer : Le Centre de Sant du cercle ; Le Centre dAnimation Pdagogique (CAP) ; La Subdivision des Travaux Publiques (TP) ; Le Service de lAgriculture Le Service Vtrinaire Le service de lindustrie animale Le Service de la Conservation de la Nature (SCN) Le Service de dveloppement social et de lconomie solidaire ; Le Service de la Jeunesse ; La Justice de paix comptence tendue ; La Brigade de gendarmerie ; La compagnie des Gardes ; LOffice National des Postes ; La SOTELMA MALITEL ;

  • 3

    Orange MALI Le Service Local de la Statistique ; Le Centre des Impts ; La Perception. Le service de lhydraulique Le service de lUrbanisme Le service du contrle financier 2) Organisations politiques Sur la centaine de partis politiques que compte le pays, une vingtaine sont reprsents Kolokani sur les quels une dizaine sont actifs. Les partis reprsents dans le cercle sont : ADEMA, BDIA-FD, CNID-FYT, COPP, MIRIA, MPLUS/RAMATA, MPR, PARENA, PDP, PEI, PSP, PUDP, RDJ, RDP, RND, RPM, UDD, UFD, UFDP, URD, US-RDA. Organisations parapubliques Syndicat des transporteurs Les syndicats au niveau des diffrents ordres denseignement Syndicat Inter collectivits du Cercle de Kolokani Associations et coopratives Le mouvement associatif et coopratif est en pleine expansion dans le cercle. Le cercle compte plusieurs organisations locales caractre coopratif et associatif. On en dnombre des dizaines par communes rurales. Elles sont constitues soit d'hommes, de femmes ou mixtes. Projets/Programmes et Organisations non gouvernementales : Elles sont au nombre de dix neuf : Sahel 21 : Sagabala Infrastructures agricoles (barrages hydro agricoles ; banques de crales) ADRA-MALI : Ouolodo, Nonkon, Infrastructures, Protection de lenvironnement, Sant

    AID-MALI : Didini : Education (construction coles)

    LACIM (Les Amis dun Coin de lInde et du Monde) tout le cercle BADS (Bureau dAssistance pour le Dveloppement) : Tioribougou- Sant CAR-D (Carrefour Dveloppement) : Nonssombougou, Sagabala ADERA (Association pour le Dveloppement et la Recherche Action : Didini- TERRA NUOVA : Cercle AFVP (Association Franaise des volontaires du progrs) : Kolokani, CAEB (Conseil Appui lducation de Base) : Kolokani, Nonsombougou AMAPRODE-SAHEL (Association Malienne pour la Protection et le Dveloppement de lenvironnement) : Nossombougou, Oulodo ARAD (Equipe de Recherche et dAppui pour le Dveloppement) : Kolokani - HKI ( Hellen Keller International)tout le Cercle - PAD-K SAP Systme dAlerte prcoce tout le Cercle-Scurit alimentaire FODESA (Fonds pour le Dveloppement au Sahel : Sagabala ADAF-GALLE (Association pour le Dveloppement des Activits Fminines) : Nonsombougou. Agriculture (banque de crales ; lutte anti-rosive) ; Micro-crdit World Vision - Ouolodo ; Didini, Nonkon, Tioribougou,Kolokani, et Massantola Projet Mutisectoriel (scurit alimentaire ; alphabtisation ; crdit agricole ; Chambres consulaires : Chambre locale dagriculture ;

  • 4

    Chambre des mtiers SECOM KOLOKANI : Accompagnement des collectivits pour la maitrise douvrage Environnement naturel Gologie et Sols Les formations gologiques du cercle de Kolokani se prsentent en bandes de sdimentation infracambrienne sige de la circulation deau souterraine en deux types daquifres (les aquifres discontinus et les aquifres superficiels). Le relief est constitu dun immense plateau grseux dune altitude moyenne de 200 m situ au Nord de Bamako la jonction des zones soudanienne et sahlienne 14 lattitude Nord. Il est peu accident mais avec de larges plaines ou dpressions entoures de collines dont laltitude maximale est comprise entre 300-500mm. Cet aspect apparemment accident est plus net dans la partie Nord-Est du cercle. Les sols sont tropicaux, ferrugineux lessivs, Ce sont des sols drosion sur cuirasse et des sols hydro morphes riches dans les dpressions. Ils forment par endroits des terrains sur cuirasse latritique, peu profonds au sud et au centre du cercle. Les types de sols rencontrs sont les sols argileux sableux, les sols grseux et les sols argileux dans les plaines entoures de collines. Leur fertilit est moyenne faible. Le cercle recle aussi des sols argilo-sableux argileux et grseux impropres lagriculture. Leurs caractristiques essentielles sont : Plaines : sols limoneux, limoneux sableux, sableux limoneux, argileux ; Colline : sols gravillonns et rocailleux ; Glacis dpandage : sols gravillonns; Les principales contraintes agricoles de ces units de sol sont : lrosion hydrique en rigoles, la faible capacit de rtention des eaux, la pauvret en matires organiques etc. Les terres arables sont composes pour lessentiel des sols profonds limoneux fins et des sols moyennement peu profonds des glacis en position intermdiaire. Les terres non arables se composent de sols superficiels et trs gravillon ires sur cuirasses ferrugineuses. Les terres inaptes tout usage agricole sont formes par des sols squelettiques et des affleurements de roches et de cuirasses. Tous ces lments caractristiques du milieu pdologie du cercle connaissent actuellement une dgradation inquitante, due leffet conjugu des phnomnes de lrosion, et de la surexploitation des terres dans un contexte de pjoration climatique. Les champs sont soumis aux phnomnes de lrosion avec comme consquence : le lessivage, le ravinement et le comblement des bas fonds. Ces phnomnes saccentuent avec laction de lhomme travers les techniques culturales inadaptes, la coupe abusive du bois et les feux de brousse. Ressources en eau Les Ressources en eau de surface Du point de vue hydrographique, le cercle est peu arros. Il y a cependant des cours deau permanents et des cours deau temporaires. les cours deau permanents : sont le fleuve Baoul et ses affluents (commune de Sebecoro1) situ 70 km de la ville de Kolokani et limitant le cercle dans sa partie Ouest et le lac Ougna au sud 40 km de Kolokani offrant des opportunits de culture (riz, marachage). Le bras du fleuve Baoul servant de limite naturelle avec le cercle de Kita est une source deau permanente. Le lac Ouegna (Commune de Tioribougou), avec la dgradation de ses berges cause dun manque

  • 5

    dentretien et les effets nfastes des grandes scheresses des annes 1970 et 1980 a perdu de son importance. les cours deau temporaires sont : les mares (48), les barrages (120), les marigots (13), rivires (3), les eaux de ruissellement des plaines bancotires , des emprunts et carrires provenant des travaux routiers. Les eaux souterraines Elles ont une extension sporadique. Elles se situent des dizaines de mtres de profondeur. Elles comprennent : les points deau modernes : forages et puits modernes les puits modernes et traditionnels Les contraintes pour lexploitation des eaux souterraines sont : le manque de technologie adapte, le cot lev des infrastructures, le manque dentretien des systmes dexhaure, mais aussi une participation insuffisante des populations la recherche de solutions locales. Ressources floristiques et fauniques Depuis des dcennies, les conditions climatiques particulirement hostiles se sont conjugues laction anthropique, pour fragiliser voire anantir lcosystme et rduire la diversit biologique surtout au sud du cercle. La vgtation est compose de savanes arbores et arbustives avec des hautes herbes. On y rencontre des essences dites de valeur clairsemes comme le Vilelaria paradoxa (Karit), Parkia biglobosa (nr), Tamarindus indica (tamarinier), Adansonia digitata (baobab) et Khaya senegalensis (calcdrat) auxqu