rapport d'activité de l'alcs 2011

Download Rapport d'activité de l'ALCS 2011

Post on 29-Nov-2014

256 views

Category:

Healthcare

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport d'activité de l'ALCS 2011

TRANSCRIPT

  • 1. Sommaire Qui sommes-nous ?..................................................................... 4 Epidmie du VIH, o en sommes-nous ?........................................ 6 Les temps forts ........................................................................... 7 Le dpartement des programmes............................................... 14 Le dpartement financier........................................................... 31
  • 2. Acronymes ALCS Association de Lutte Contre le SIDA VIH Virus dImmunodficience Humaine SIDA Syndrome dImmunodficience Acquise CIDAG Centre dInformationet de Dpistage Anonyme et Gratuit CIDAG mobile Unit mobile dInformationet de Dpistage Anonyme et Gratuit JND Journe Nationale de Dpistage IST Infection Sexuellement Transmissible ONUSIDA Programme commun desNations-Unies surle VIH/sida PVVIH Personne Vivant avec le VIH FASP Fond dAppui aux Structures Partenaires
  • 3. Qui sommes-nous ? Premire association de lutte contre le SIDA constitue dans la rgion du Maghreb et du Moyen Orient, lALCS a vu le jour en 1988. Reconnue dutilit publique depuis 1993, lALCS a trois objectifs : La prvention de linfection VIH Laccs au traitement et la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH Le plaidoyer et la dfense des droits des personnes vivant avec le VIH et celles appartenant des groupes vulnrables LALCS compte actuellement : 19 sections : Agadir, Bni Mellal, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fs, Guelmin, Layoune, Larache, Marrakech, Mekns, Nador, Oujda, Rabat, Safi, Tanger, Taroudant, Ttouan et Tiznit 28 Centres dInformation et de Dpistage Anonyme et Gratuit (CIDAG) 4 CIDAG mobiles Une prsence nationale et internationale LALCS est un acteur important de la lutte contre le sida au Maroc et ltranger. Lassociation travaille en partenariat avec les ministres de la Sant, du Dveloppement social, de la famille et de la solidarit, de la jeunesse et des sports, le syndicat national de la presse, les organisations de femmes et de droits humains LALCS est galement membre de comits scientifiques et excutifs de diverses ONG et institutions au niveau international, actives dans la lutte contre le SIDA, notamment: SIDACTION, AIDES, Coalition Plus, ONUSIDA, Union Europenne, PATAM, CSAT Activits de lALCS Prise en charge mdicale et psychosociale des personnes vivant avec le VIH Actions de prvention et de sensibilisation auprs des populations-cls : routiers, ouvriers et ouvrires, professionnel(le)s du sexe, migrants, usagers de drogue injectable, jeunes et grand public Ralisation de 80% des tests de dpistage anonyme et gratuit au Maroc, dans ses 28 CIDAG fixes et 4 CIDAG mobiles. Plaidoyer pour laccs au traitement et la dfense des droits des personnes vivant avec le VIH
  • 4. Lutte contre la discrimination et la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH Recherche communautaire Ligne tlphonique dcoute et dorientation : Allo Info Sida Formations en interne et en externe Les instances dirigeantes de lALCS Le conseil national Le conseil national est lorgane dorientation et de dcision de lassociation. Il est charg de faire le bilan de laction de lassociation entre chaque runion et de tracer ses orientations pour lavenir. Tous les trois ans, il se prononce sur laction du bureau national sortant et lit le bureau qui doit lui succder. Le conseil se compose de la totalit des membres de lensemble des bureaux de lassociation. Il se runit 4 fois par an et chaque fois que les circonstances lexigent. Le bureau national Constitu de personnes lues, il est lorgane dadministration courant et de dcision au niveau national, dans le cadre des orientations traces par les Assises et le Conseil. A dfaut de ces orientations, il jouit des pleins pouvoirs pour dterminer lui-mme laction entreprendre. Les bureaux locaux des sections sont tenus dadresser chaque anne au bureau national une copie de leurs rapports annuels moraux et financiers, des procs- verbaux de runion des assembles, ainsi que tout autre document qui reprsente un intrt national. Le bureau national se runit tous les 15 jours. Le bureau local Cest lorgane dadministration courante de la section qui excute les dcisions prises par les assembles gnrales et se conforme leurs orientations. Les volontaires des sections de lALCS lisent leurs instances dirigeantes tous les 3 ans et dterminent leur action en pleine autonomie, dans le cadre des statuts, du rglement intrieur et des orientations de lassociation. Le bureau local est compos de 3 5 personnes : un prsident, un trsorier, un trsorier adjoint, un secrtaire gnral et un secrtaire adjoint. Ce bureau reprsente la section au sein du conseil national. Les assises nationales Les assises sont lorgane dorientation de base de lassociation. Elles sont charges de faire le bilan de laction de lassociation durant les deux annes prcdentes. Cest un rendez-vous privilgi de tous les acteurs de lutte contre le VIH/sida au Maroc. Elles se prsentent comme un moment de rflexion collective de lensemble des volontaires, pour faire le point et repenser les actions et les orientations. Elles sont aussi un espace de partage des initiatives et des expriences diverses en matire de lutte contre le sida. Les partenaires nationaux et internationaux, institutions, programmes gouvernementaux et associations
  • 5. amies sont invites participer activement ces rencontres. Les actes des assises font lobjet dune publication. Epidmie du VIH, o en sommes-nous ? Le nombre cumul de cas de VIH/sida dclars entre 1986 et 2011 est de 6453 cas, dont 4169 cas au stade sida-maladie. Cependant, et selon les estimations du ministre de la sant et de lONUSIDA, le nombre de personnes qui vivent avec le VIH slve 29.000 personnes, dont 10.000 ncessitant un traitement ARV. Le Maroc est un pays faible prvalence (moins de 1%), mais qui connait une pidmie concentre parmi les professionnelles du sexe dans la rgion dAgadir (plus de 5%), et chez les usagers de drogues injectables dans la rgion de Nador (22%). Le mode de transmission prdominant est htrosexuel (85%), avec 67% des nouvelles infections notes chez les populations les plus exposes et leurs partenaires. Parmi les cas notifis, 48% sont des femmes, dont 70% infectes par leur conjoint. 71% des cas sont gs entre 25-44 ans Les rgions du Maroc les plus touches sont Souss-Massa-Dra, Marrakech-Tensift-Al Haouz et le Grand Casablanca o sont notifis 58% des cas.
  • 6. Les temps forts Projet de plaidoyer pour les droits des personnes usagres de drogues Janvier-dcembre 2011 Au Maroc, le nombre dusagers de drogues par voie injectable ne cesse daugmenter, particulirement au nord du Royaume (plus de 14.000 usagers de drogues injectables selon les estimations du ministre de la sant). Cette population est trs vulnrable linfection VIH et lhpatite B et C, et ce cause des comportements risques lis lusage et aux modes de consommation de ces drogues. Cest notamment le cas dans la ville de Nador o 37% des usagers de drogues injectables sont atteints dinfection VIH et 90% dhpatite C. En plus des risques sanitaires, lapproche rpressive de la politique de la drogue, la criminalisation, la rponse pnale, et bien dautres violations des droits humains, sont des lments constituant une entrave la mise en place et lefficacit des politiques de rduction des risques (RdR), laccs au soin et aux outils de prvention et dinterventions pour la lutte contre le sida, et par consquent une contrainte la sant publique. LALCS a donc pris linitiative de mener un plaidoyer national pour le respect des droits humains des personnes usagres de drogues, en mettant l'accent sur la non-pnalisation, et la mise en uvre d'un paquet exhaustif de rduction des risques. Ce travail de plaidoyer sest fait en plusieurs phases : 1- La ralisation dune enqute de terrain auprs de 300 usagers de drogues, au niveau de trois villes (Ttouan, Tanger et Nador), et llaboration dun rapport denqute ralis par Olivier Maguet, consultant en matire de RdR. Il sagit de documenter la nature des atteintes des droits humains et lintensit des violations lies lusage de drogue sur trois niveaux : police/justice, le service de sant et professionnels de sant, et lenvironnement. 2- Llaboration dun rapport sur lusage de drogues et le droit au Maroc, par le Pr Abdellah Ounnir. Les deux rapports constituent une documentation de rfrence pour toutes actions concernant la rduction des risques et une base permettant lALCS de mieux communiquer sur ce sujet.
  • 7. 3- Lorganisation dune confrence nationale de plaidoyer contre la stigmatisation des usagers de drogues, en partenariat avec le Conseil National des Droits de lHomme, sous le thme Pour une nouvelle approche des usages de drogues fonde sur la sant et les droits humains . Cette confrence a t loccasion de prsenter les rsultats des deux rapports, et de sensibiliser les dcideurs et lopinion publique cette thmatique. A lissue de cette confrence, lALCS, les organisations de droits humains et les associations travaillant dans la rduction des risques au Maroc sont sortis avec la dclaration de Rabat