rapport annuel max havelaar 2011-2012

Download Rapport Annuel Max Havelaar 2011-2012

Post on 28-Nov-2014

2.007 views

Category:

Food

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport Annuel 2011-2012 de l'association Max Havelaar France. L'activité du commerce équitable en France

TRANSCRIPT

  • 1. Rapport annuel 2011-2012 Association Max Havelaar France Label Fairtrade / Max Havelaar
  • 2. En madressant vous pour la premire fois, je tiens remer- cier en votre nom mon prdcesseur, Jean-Pierre Doussin, qui a tenu le gouver- nail lanne dernire avec la conviction et lautorit que nous lui connaissons. En juin 2011, il avait trac la trajectoire suivre pour donner un nouveau souffle notre association. Et ra- pidement les tapes annonces ont t parcourues : refonte des statuts et du rglement intrieur de las- sociation, rorganisation des services, accompa- gnement de la cration du rseau FAIR[e] un monde quitable, retour aux quilibres financiers, arrive dun Directeur Gnral et dun nouveau Prsident, et enfin renouvellement de notre Conseil dAdministration. Ce redressement a t rendu possible par limplica- tion de lquipe salarie et de ses dirigeants dans cette priode o la rduction de leffectif imposait des ajustements parfois difficiles et o il a fallu grer lindispensable rduction des dpenses. Grce aux efforts conjoints de tous et grce limplication des membres du Conseil dAdministration et du Bureau, Max Havelaar France peut de nouveau sengager fond dans la promotion du commerce quitable la- bellis. Nous observons que le commerce quitable en France ne progresse plus au rythme des annes ant- rieures. Voulant en connatre les raisons, nous avons fait raliser une tude par sondage, dont les conclu- sions peuvent inspirer notre action. Le sondage nous dit que le consommateur franais entretient lgard du commerce quitable trois atti- tudes qui le font hsiter ou sabstenir. La premire est un rflexe de prudence dans lenvi- ronnement de crise que nous connaissons depuis prs de 4 ans. Le consommateur tend rduire ses achats de produits quitables parce quil les trouve plus chers que les produits courants. La deuxime consiste dire O puis-je trouver les produits quitables ? Dune part les boutiques sp- cialises sont relativement peu nombreuses dans notre pays et dautre part, les grandes et moyennes surfaces commerciales ne mettent pas toujours en valeur les produits quitables dans leurs rayons. Enfin, il apparat un doute sur la dmarche quitable elle-mme. Est-elle rellement efficace ? Les produc- teurs peroivent-ils bien la juste rmunration indi- que ? Et qui en garantit lauthenticit ? Ces rticences nous interpellent et surtout la dernire. Nous navancerons que si nous sommes capables de donner des rponses claires au consommateur, celui- l mme qui rend possible, par son achat solidaire, le dynamisme du commerce quitable. Dans cette perspective, nous devons tre aussi proches que possible du rseau FAIR[e] un monde quitable, et de tous les acteurs qui, sur le terrain, font la promotion du commerce quitable labellis. Nous appartenons aussi une organisation interna- tionale qui volue et qui va encore faire voluer les contours du systme. Evolution que nous devrons suivre, accompagner et dans la mesure du possible, influencer. En particulier, nous sommes trs attachs la re- lation tablie avec les producteurs. Ceux-l mmes qui dsormais sont des partenaires gaux au sein du systme Fairtrade International. Nous avons dcid de leur donner la parole dans nos propres instances associatives, Assemble Gnrale et Conseil dAdmi- nistration. Nous confirmons ainsi que leur dveloppe- ment et leur autonomie, sont bien au cur de notre organisation et de nos priorits. Enfin, mme et surtout si nous voulons insrer la solidarit dans lconomie, nous sommes tenus de prendre en compte les exigences de lchange marchand et concurrentiel : transparence et rigueur de gestion. Nous ne pouvons ngliger la qualit et mme lexcellence qui disent le srieux et inspirent la confiance. Cest la confiance quil sagit de gagner et de main- tenir. Elle seule assurera la prennit et le succs de notre projet commun. Martial Lesay Prsident de Max Havelaar France Le rapport du Prsident Les dfis pour lavenir Il serait convenu aujourdhui, que le commerce quitable nest plus la mode ! Or, la valeur essentielle porte par le commerce quitable, cest--dire, la soli- darit envers les plus pauvres, parmi lesquels les agriculteurs des pays du Sud, ne peut tre assimile un comportement superficiel et ponctuel, un effet de mode de consommation . Cest une tendance de fond, un ciment humain entre les femmes et les hommes des pays du Nord et celles et ceux du Sud. Les valeurs de gnrosit, de solidarit et de respect ne se ngocient pas. Pour que ces valeurs ne disparaissent pas chez nos compatriotes, chacun de jouer pleinement son rle : Au Gouvernement, de rendre lenvironnement lgislatif plus favorable au commerce quitable. Aux entreprises engages, doffrir plus dinnovations et de rechercher la meilleure qualit. Aux distributeurs, de renforcer la prsence et la visibilit des produits, au-del de la seule rentabilit du mtre linaire, de sengager au plus haut niveau dcisionnel. A tous les acteurs conomiques, de promouvoir les produits auprs de leurs salaris. Aux media, daccorder plus de place pour expliquer, sensibiliser et montrer les impacts positifs et concrets du commerce quitable. Aux consommateurs, de choisir volontairement et dacheter plus frquemment, les produits issus du commerce quitable labellis. Enfin, Max Havelaar France, de donner du sens ces engagements, pour que le commerce quitable labellis progresse davantage dans notre pays. Cest la mission que nous ont confie les agriculteurs qui se sont engags dans cette dmarche et qui atten- dent un signe fort de solidarit de la part des consommateurs franais. Ensemble, relevons ce dfi, sans attendre, sans excuse de la crise ou de la mode, car Choisir cest sengager* . Marc Blanchard Directeur Gnral de Max Havelaar France *thme de notre campagne de sensibilisation (voir p. 18-19) Le mot du Directeur Effet de mode? 2 Le rapport du Prsident Le rapport du Prsident p.2 Le mot du Directeur p.3 Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar p.4-5 Adaptation et innovation du systme Fairtrade / Max Havelaar p.6 Limpact du commerce quitable p.7 Carnet de route p.8-9 Analyse du march p.10-11 Partenaires conomiques p.12-13 Vision dexpert p.14 Nouveaux partenaires p.15 Territoires de Commerce Equitable p.16 Mouvement des bnvoles p.17 Choisir cest sengager: la nouvelle campagne de sensibilisation p.18-19 Quinzaine du Commerce Equitable 2012 p.20-23 Autres temps forts p.24-25 Des partenariats pour plus de responsabilit p.26 Lquipe de Max Havelaar France p.27 Fiche didentit p.28 Analyse financire de lexercice 2011 p.29 Comptes annuels de lexercice 2011 p.30-31 SOMMAIRE
  • 3. Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar Les producteurs au cur du systme Fairtrade / Max Havelaar Cest une dcision historique qui a vu le jour cette anne: les membres de Fairtrade International ont modifi ses statuts pour que les reprsentants des producteurs deviennent pleinement copropritaires de notre systme mon- dial de commerce quitable en disposant de 50% des siges son Assem- ble Gnrale. Depuis 2006, les rseaux de produc- teurs du commerce quitable (CLAC en Amrique latine, NAPP en Asie et Fairtrade Africa) sont membres du systme avec les associations natio- nales, telles que Max Havelaar France, qui reprsentent le label dans les pays consommateurs. Le nouveau modle de gouvernance partage signifie que la voix des producteurs aura dsor- mais le mme poids que celle des organisations du Nord au sein de lor- gane dcisionnel qui rgit lensemble des activits et des stratgies de Fair- trade International. LAssemble Gnrale est la plus haute autorit du systme; elle prend les dcisions qui concernent notam- ment la gouvernance, les change- ments de statuts, lacceptation ou lexclusion de membres, llection des membres du Conseil dAdministration, lapprobation du rapport annuel et des comptes du systme et lapprobation des plans stratgiques proposs par le Conseil dAdministration. Le Conseil dAdministration est lu par lAssemble Gnrale ; il comprend un nombre gal de reprsentants des producteurs et des initiatives de label- lisation; il peut galement intgrer des personnalits indpendantes recon- nues pour leurs comptences. Cette nouvelle constitution quilibre lAssemble et permet au systme Fairtrade / Max Havelaar de mieux re- prsenter les intrts des producteurs. Elle fait de notre systme la pre- mire ONG mondiale gouverne galit par des reprsentants de pays du Sud et du Nord. Moussa Keita - producteur de coton - Mali Assemble Gnrale de Fairtrade International - Allemagne Cette dcision trace une nouvelle voie, cest une approche trs progressiste. Nous esprons ainsi faire comprendre aux consommateurs limportance de la voix des producteurs dans lensemble de notre systme de certification thique. Cette dcision constitue une avance majeure. Bharath Mandanna, Prsident du Rseau de producteurs dAsie, dOcanie et du Pacifique (NAPP) Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar4 5 Rforme de la gouvernance Max Havelaar France: ouverture de nouvelles parties prenantes Lassociation Max Havelaar France a men une rforme de ses instances politiques entre 2011 et 2012 afin douvrir sa gouvernance un maxi- mum de parties prenantes du mou- vement du commerce quitable en France dans un esprit douverture et de recherche de comptences. De nouveaux statuts ont t adopts par lAssemble Gnrale en janvier 2012. Le principal changement r- side dans lentre de reprsentants des producteurs et des dtenteurs de licence (entreprises vendant des pro- duits labelliss Fairtrade / Max Have- laar) au sein de lAssemble Gnrale et du Conseil dAdministration portant de trois cinq le nombre de collges dans notre Assemble Gnrale. En plus des associations spcialises dans le commerc