rapport annuel max havelaar 2011-2012

of 17/17
Rapport annuel 2011-2012 Association Max Havelaar France Label Fairtrade / Max Havelaar

Post on 28-Nov-2014

2.017 views

Category:

Food

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport Annuel 2011-2012 de l'association Max Havelaar France. L'activité du commerce équitable en France

TRANSCRIPT

  • 1. Rapport annuel 2011-2012 Association Max Havelaar France Label Fairtrade / Max Havelaar
  • 2. En madressant vous pour la premire fois, je tiens remer- cier en votre nom mon prdcesseur, Jean-Pierre Doussin, qui a tenu le gouver- nail lanne dernire avec la conviction et lautorit que nous lui connaissons. En juin 2011, il avait trac la trajectoire suivre pour donner un nouveau souffle notre association. Et ra- pidement les tapes annonces ont t parcourues : refonte des statuts et du rglement intrieur de las- sociation, rorganisation des services, accompa- gnement de la cration du rseau FAIR[e] un monde quitable, retour aux quilibres financiers, arrive dun Directeur Gnral et dun nouveau Prsident, et enfin renouvellement de notre Conseil dAdministration. Ce redressement a t rendu possible par limplica- tion de lquipe salarie et de ses dirigeants dans cette priode o la rduction de leffectif imposait des ajustements parfois difficiles et o il a fallu grer lindispensable rduction des dpenses. Grce aux efforts conjoints de tous et grce limplication des membres du Conseil dAdministration et du Bureau, Max Havelaar France peut de nouveau sengager fond dans la promotion du commerce quitable la- bellis. Nous observons que le commerce quitable en France ne progresse plus au rythme des annes ant- rieures. Voulant en connatre les raisons, nous avons fait raliser une tude par sondage, dont les conclu- sions peuvent inspirer notre action. Le sondage nous dit que le consommateur franais entretient lgard du commerce quitable trois atti- tudes qui le font hsiter ou sabstenir. La premire est un rflexe de prudence dans lenvi- ronnement de crise que nous connaissons depuis prs de 4 ans. Le consommateur tend rduire ses achats de produits quitables parce quil les trouve plus chers que les produits courants. La deuxime consiste dire O puis-je trouver les produits quitables ? Dune part les boutiques sp- cialises sont relativement peu nombreuses dans notre pays et dautre part, les grandes et moyennes surfaces commerciales ne mettent pas toujours en valeur les produits quitables dans leurs rayons. Enfin, il apparat un doute sur la dmarche quitable elle-mme. Est-elle rellement efficace ? Les produc- teurs peroivent-ils bien la juste rmunration indi- que ? Et qui en garantit lauthenticit ? Ces rticences nous interpellent et surtout la dernire. Nous navancerons que si nous sommes capables de donner des rponses claires au consommateur, celui- l mme qui rend possible, par son achat solidaire, le dynamisme du commerce quitable. Dans cette perspective, nous devons tre aussi proches que possible du rseau FAIR[e] un monde quitable, et de tous les acteurs qui, sur le terrain, font la promotion du commerce quitable labellis. Nous appartenons aussi une organisation interna- tionale qui volue et qui va encore faire voluer les contours du systme. Evolution que nous devrons suivre, accompagner et dans la mesure du possible, influencer. En particulier, nous sommes trs attachs la re- lation tablie avec les producteurs. Ceux-l mmes qui dsormais sont des partenaires gaux au sein du systme Fairtrade International. Nous avons dcid de leur donner la parole dans nos propres instances associatives, Assemble Gnrale et Conseil dAdmi- nistration. Nous confirmons ainsi que leur dveloppe- ment et leur autonomie, sont bien au cur de notre organisation et de nos priorits. Enfin, mme et surtout si nous voulons insrer la solidarit dans lconomie, nous sommes tenus de prendre en compte les exigences de lchange marchand et concurrentiel : transparence et rigueur de gestion. Nous ne pouvons ngliger la qualit et mme lexcellence qui disent le srieux et inspirent la confiance. Cest la confiance quil sagit de gagner et de main- tenir. Elle seule assurera la prennit et le succs de notre projet commun. Martial Lesay Prsident de Max Havelaar France Le rapport du Prsident Les dfis pour lavenir Il serait convenu aujourdhui, que le commerce quitable nest plus la mode ! Or, la valeur essentielle porte par le commerce quitable, cest--dire, la soli- darit envers les plus pauvres, parmi lesquels les agriculteurs des pays du Sud, ne peut tre assimile un comportement superficiel et ponctuel, un effet de mode de consommation . Cest une tendance de fond, un ciment humain entre les femmes et les hommes des pays du Nord et celles et ceux du Sud. Les valeurs de gnrosit, de solidarit et de respect ne se ngocient pas. Pour que ces valeurs ne disparaissent pas chez nos compatriotes, chacun de jouer pleinement son rle : Au Gouvernement, de rendre lenvironnement lgislatif plus favorable au commerce quitable. Aux entreprises engages, doffrir plus dinnovations et de rechercher la meilleure qualit. Aux distributeurs, de renforcer la prsence et la visibilit des produits, au-del de la seule rentabilit du mtre linaire, de sengager au plus haut niveau dcisionnel. A tous les acteurs conomiques, de promouvoir les produits auprs de leurs salaris. Aux media, daccorder plus de place pour expliquer, sensibiliser et montrer les impacts positifs et concrets du commerce quitable. Aux consommateurs, de choisir volontairement et dacheter plus frquemment, les produits issus du commerce quitable labellis. Enfin, Max Havelaar France, de donner du sens ces engagements, pour que le commerce quitable labellis progresse davantage dans notre pays. Cest la mission que nous ont confie les agriculteurs qui se sont engags dans cette dmarche et qui atten- dent un signe fort de solidarit de la part des consommateurs franais. Ensemble, relevons ce dfi, sans attendre, sans excuse de la crise ou de la mode, car Choisir cest sengager* . Marc Blanchard Directeur Gnral de Max Havelaar France *thme de notre campagne de sensibilisation (voir p. 18-19) Le mot du Directeur Effet de mode? 2 Le rapport du Prsident Le rapport du Prsident p.2 Le mot du Directeur p.3 Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar p.4-5 Adaptation et innovation du systme Fairtrade / Max Havelaar p.6 Limpact du commerce quitable p.7 Carnet de route p.8-9 Analyse du march p.10-11 Partenaires conomiques p.12-13 Vision dexpert p.14 Nouveaux partenaires p.15 Territoires de Commerce Equitable p.16 Mouvement des bnvoles p.17 Choisir cest sengager: la nouvelle campagne de sensibilisation p.18-19 Quinzaine du Commerce Equitable 2012 p.20-23 Autres temps forts p.24-25 Des partenariats pour plus de responsabilit p.26 Lquipe de Max Havelaar France p.27 Fiche didentit p.28 Analyse financire de lexercice 2011 p.29 Comptes annuels de lexercice 2011 p.30-31 SOMMAIRE
  • 3. Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar Les producteurs au cur du systme Fairtrade / Max Havelaar Cest une dcision historique qui a vu le jour cette anne: les membres de Fairtrade International ont modifi ses statuts pour que les reprsentants des producteurs deviennent pleinement copropritaires de notre systme mon- dial de commerce quitable en disposant de 50% des siges son Assem- ble Gnrale. Depuis 2006, les rseaux de produc- teurs du commerce quitable (CLAC en Amrique latine, NAPP en Asie et Fairtrade Africa) sont membres du systme avec les associations natio- nales, telles que Max Havelaar France, qui reprsentent le label dans les pays consommateurs. Le nouveau modle de gouvernance partage signifie que la voix des producteurs aura dsor- mais le mme poids que celle des organisations du Nord au sein de lor- gane dcisionnel qui rgit lensemble des activits et des stratgies de Fair- trade International. LAssemble Gnrale est la plus haute autorit du systme; elle prend les dcisions qui concernent notam- ment la gouvernance, les change- ments de statuts, lacceptation ou lexclusion de membres, llection des membres du Conseil dAdministration, lapprobation du rapport annuel et des comptes du systme et lapprobation des plans stratgiques proposs par le Conseil dAdministration. Le Conseil dAdministration est lu par lAssemble Gnrale ; il comprend un nombre gal de reprsentants des producteurs et des initiatives de label- lisation; il peut galement intgrer des personnalits indpendantes recon- nues pour leurs comptences. Cette nouvelle constitution quilibre lAssemble et permet au systme Fairtrade / Max Havelaar de mieux re- prsenter les intrts des producteurs. Elle fait de notre systme la pre- mire ONG mondiale gouverne galit par des reprsentants de pays du Sud et du Nord. Moussa Keita - producteur de coton - Mali Assemble Gnrale de Fairtrade International - Allemagne Cette dcision trace une nouvelle voie, cest une approche trs progressiste. Nous esprons ainsi faire comprendre aux consommateurs limportance de la voix des producteurs dans lensemble de notre systme de certification thique. Cette dcision constitue une avance majeure. Bharath Mandanna, Prsident du Rseau de producteurs dAsie, dOcanie et du Pacifique (NAPP) Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar Mouvement Fairtrade/ Max Havelaar4 5 Rforme de la gouvernance Max Havelaar France: ouverture de nouvelles parties prenantes Lassociation Max Havelaar France a men une rforme de ses instances politiques entre 2011 et 2012 afin douvrir sa gouvernance un maxi- mum de parties prenantes du mou- vement du commerce quitable en France dans un esprit douverture et de recherche de comptences. De nouveaux statuts ont t adopts par lAssemble Gnrale en janvier 2012. Le principal changement r- side dans lentre de reprsentants des producteurs et des dtenteurs de licence (entreprises vendant des pro- duits labelliss Fairtrade / Max Have- laar) au sein de lAssemble Gnrale et du Conseil dAdministration portant de trois cinq le nombre de collges dans notre Assemble Gnrale. En plus des associations spcialises dans le commerce quitable, des ONG et des personnes qualifies apportent leurs comptences et leur rseau. Le 2 juillet, au cours de la premire Assemble Gnrale rgie par les nouveaux statuts, les membres de lassociation ont procd au renou- vellement du Conseil dAdministra- tion. Ainsi, les nouvelles instances de gouvernance de Max Havelaar France refltent mieux la diversit de ses membres, se nourrissent de leurs expertises et permettent lassocia- tion davoir un lieu pour dbattre des grands thmes autour du commerce quitable et pour la faire avancer. Ral del Aguila gre une coop- rative de caf au Prou. Il a repr- sent les producteurs latino-am- ricains au Conseil dAdministration de Fairtrade International pendant six ans. Comme la fin de mon mandat au Conseil dAdministration de Fairtrade International approche, je voudrais revenir sur le chemin parcouru. En 1998, les reprsentants des produc- teurs participaient pour la premire fois aux runions du Conseil dAd- ministration en tant quobservateurs. En 2000, un grand pas a t franchi lorsque les producteurs ont adhr au Conseil lui-mme. Jtais parmi eux, pour mon premier mandat de 2000 2003. En collaboration avec nos parte- naires des associations nationales du Nord, nous avons men llaboration du Livre Blanc sur lequel se base encore aujourdhui le modle qui fait le succs du commerce quitable. Jen suis trs fier et il semble appropri de conclure mon mandat au moment o nous avons pris une dcision essen- tielle qui ouvre une nouvelle et grande tape. En effet, lors de notre rcente Assemble Gnrale, nous avons fi- nalis le projet de constitution qui fera des producteurs, les propritaires du systme Fairtrade / Max Havelaar 50%, ayant ainsi le mme poids que les associations du Nord pour les d- cisions majeures du systme. Pour moi, lessence mme de Fair- trade / Max Havelaar a toujours tde ne pas se limiter un simple systme de certification. La certification est tout juste un outil. Le commerce quitable est un acteur de chan- gement. Il promeut une nouvelle faon dtre : des producteurs qui utilisent une agriculture plus respon- sable, des entreprises qui font des af- faires de faon plus responsable et des consommateurs qui achtent de faon plus responsable. Il y a tellement plus quun simple geste quand on achte un paquet de caf. Cest une voie pour amliorer les transports, lducation, la gouvernance. Et cela fonctionne parce quil sagit dimpliquer les gens dans la prise de dcision et le changement travers lensemble du systme. Je sais que le commerce quitable fonctionne et je peux en tmoigner grce lexprience de ma propre cooprative, COCLA. Il y a encore quelques annes, nous vendions 2% de notre caf sous les conditions du commerce quitable contre plus de 40% aujourdhui. La prime de dvelop- pement nous a permis de raliser un programme dagriculture biologique et damliorer nos installations de traite- ment. Nous avons galement investi avec dautres acteurs communau- taires pour ouvrir un service destin aux victimes de violence conjugale. En envisageant lavenir, je voudrais voir Fairtrade / Max Havelaar travailler davantage avec les jeunes. Nous ne pouvons pas apporter des change- ments du jour au lendemain, cest un processus gnrationnel. Les adultes trouvent difficile de changer leurs ha- bitudes, mais les jeunes en sont ca- pables. Nous avons besoin dinculquer des valeurs chez les enfants un ge prcoce; dans les communauts de producteurs et dans les pays consom- mateurs. Jaimerais galement voir se renforcer les actions de plaidoyer, en particulier en encourageant les pro- ducteurs et les travailleurs demander des comptes leurs gouvernements. Je ne vais pas me reposer en quit- tant mon poste au Conseil dAd- ministration. En tant que Prsident du Rseau Pruvien du Commerce Equitable et de la Consommation Ethique, je vais continuer soutenir le systme Fairtrade / Max Havelaar pour cette nouvelle tape dcisive o les producteurs prennent enfin leur place de copropritaires du systme. Tmoignage Ral del guila - Directeur de la COCLA - Prou
  • 4. Une rponse aux enjeux environnementaux de la filire quinoa Adaptation et innovation du systme Fairtrade / Max Havelaar Limpact du commerce quitable Fairtrade / Max Havelaar Exemples de changement autour du monde Le quinoa est une pseudo-crale des hauts plateaux andins, trs prise depuis quelques annes sur les marchs europens et nord-amricains pour ses qualits nutritionnelles. Traditionnellement consomm par les popula- tions andines, les Incas appelaient le quinoa chisiya mama , qui signifie en quechua mre de tous les grains . Cependant, le dveloppement rapide de la production a engendr des problmes environnementaux auxquels le systme Fairtrade / Max Havelaar tente de rpondre. Le systme Fairtrade / Max Havelaar mne rgulirement des tudes dimpact pour vrifier quau-del du respect des rgles, le commerce quitable a un effet positif sur lamlioration des conditions de vie des producteurs et leurs com- munauts, sur leur environnement et plus largement, sur leurs territoires. Ces tudes permettent aussi de constater quel point le commerce quitable joue un rle important sur la prise en main par les producteurs de leur propre avenir. Voici quelques exemples qui illustrent divers impacts sur trois continents. Productrice de quinoa - Coprobich - quateur Adaptation et innovation du systme Fairtrade / Max Havelaar Limpact du commerce quitable6 7 Agrocel, coton, Inde Amlioration de la qualit Les producteurs qui travaillent avec Agrocel en Inde reoivent des for- mations techniques pour amliorer la qualit de leur coton. Une par- tie de la prime de dveloppement est galement investie dans lachat dquipements permettant dviter la contamination du coton par des corps trangers. Agrocel achte aux producteurs le coton de bonne qua- lit un meilleur prix, ce qui incite les producteurs constamment travailler lamlioration de la qualit de leur produit. MASFA, arachides, Malawi Empowerment Les producteurs darachides de MAS- FA au Malawi sont copropritaires de lentreprise Liberation Foods, cre linitiative de TWIN et dEqual Exchange au Royaume-Uni et qui commercialise des noix aux conditions du commerce quitable depuis 2007. Ils reoivent ain- si des dividendes sur les profits de len- treprise et surtout, ils ont voix au cha- pitre quant la direction de lentreprise et la prise de dcision. Les produc- teurs marginaliss du Sud deviennent ainsi de vrais chefs dentreprise. Meilleure scurit alimentaire pour les familles Linscurit alimentaire touche la plu- part des familles rurales de la rgion o est implante la cooprative Kasinthu- la. Grce la prime de dveloppement, les producteurs ont constitu un fonds commun pour soutenir les familles. En cas de situation conomique difficile, ces familles peuvent avoir accs des denres de base et tre soutenues pour certains de leurs frais. Par ailleurs, les producteurs ont dcid dutiliser une partie de ce fonds commun pour inves- tir dans leurs activits agricoles vivrires et amliorer ainsi leurs rendements, leur levage ou la gestion des sols. Kasinthula Cane Growers Limited , canne sucre, Malawi Acopagro et Oro Verde, cacao, Prou Augmentation des prix et accs facilit au crdit pour les coopra- tives Dans la rgion de San Martin, au Nord du Prou, les producteurs membres des coopratives certifies Acopagro et Oro Verde reoivent pour leur cacao bio-quitable des prix bien plus levs que la moyenne rgionale (3 365 dol- lars par tonne de cacao bio-quitable contre 2 842 dollars par tonne de ca- cao seulement bio). Mais le commerce quitable a galement un effet sur les prix dans toute la rgionpuisque les in- termdiaires salignent sur les prix Fair- trade / Max Havelaar afin de capter de plus gros volumes. Au-del de laugmentation et de la sta- bilisation des prix du cacao, le com- merce quitable contribue aussi forte- ment amliorer laccs au crdit des coopratives certifies. En effet, laccs des marchs diffrencis, rmunra- teurs et stables, laccroissement des capacits de cofinancement, via la prime de dveloppement et lamliora- tion des pratiques de gestion interne, grce au respect des standards, renfor- cent la confiance des banques et des bailleurs de fonds. Un sac darachides peut tre juste un sac darachides - ou bien il peut tre un moyen dai- der les agriculteurs construire un vritable avenir pour leurs familles et leurs communau- ts et montrer la voie suivre pour les petits agriculteurs du Malawi. Dyborn Chibonga, Directeur Gnral de NASFAM (Fdration Nationale de productions darachides du Malawi). En effet, laugmentation importante de la demande et lenvole des prix, ces dernires annes, ont entran une intensification de la production et une extension des zones de culture sur les versants et dans les plaines. De ce fait, les producteurs ont bnfici dune augmentation de leurs revenus et dune amlioration de leur niveau de vie. Malheureusement, cette intensifi- cation rapide de la production est ga- lement la cause dune transformation nfaste du systme agraire tradition- nel. Dans certaines rgions, elle met en pril la durabilit des systmes de production traditionnels, notamment du fait dune rosion accrue des sols entranant une baisse de leur fertilit. Le quinoa est entr dans le systme Fairtrade / Max Havelaar en 2004 avec les organisations de producteurs de Bolivie, rapidement rejointes par des organisations dEquateur et du Prou. Alors que les prix minimum garantis au sein du systme Fairtrade / Max Havelaar ne permettaient plus de cou- vrir les cots de production durable*, le quinoa a fait lobjet dun projet de rvision des prix depuis 2009, projet conduit par Max Havelaar France au niveau international. A partir dtudes de terrain, le projet comportait deux volets: un premier volet concernait la rvision des prix proprement dite et un second volet concernait lutilisation des standards Fairtrade / Max Have- laar comme levier de durabilit envi- ronnementale. La rvision du prix sest conclue par la fixation dun nouveau prix minimum garanti pour le quinoa dcortiqu, prt tre export, avec une diffren- ciation entre le quinoa conventionnel (2 250 dollars par tonne) et le quinoa issu de lagriculture biologique (2600 dollars par tonne). Applicable pour toute lAmrique du Sud, ce prix a t fortement rvalu en fonction des cots de production durable actuels. La prime de dveloppement verse aux organisations de producteurs de quinoa a galement t rvalue 260 dollars par tonne. Linnovation rside dans le fait quune partie de la prime de d- veloppement (au moins 30 %) doit tre investie dans des mesures environnementales, visant pro- mouvoir lagriculture raisonne et la prservation des systmes de pro- duction. Ces mesures, individuelles ou collectives, concernent les diffrentes tapes de la production et de la trans- formation du quinoa. Afin de permettre aux producteurs et aux transformateurs de sapproprier ces nouvelles mesures, un guide de bonnes pratiques a t rdig, avec le concours de partenaires du sys- tme Fairtrade / Max Havelaar et dex- perts reconnus. Ce guide fournit des conseils quant la fertilisation des sols, la lutte contre lrosion, la gestion des nuisibles, la prservation de la bio- diversit, le traitement de leau ayant servi au lavage des graines (charge en saponine) Ce guide a un carac- tre volutif et peut tre amend par les producteurs et les transformateurs qui lutilisent. Son objectif est dint- grer ces bonnes pratiques dans les standards Fairtrade / Max Havelaar lors de la prochaine consultation. * Il sagit de lensemble des cots auquel lorganisation de producteurs doit faire face pour assurer une production viable sur le long terme, tant dun point de vue conomique quenvironnemental. Cela regroupe les cots depuis ltablissement de la production (prix et amortissement du terrain et du matriel utilis, main duvre, semences, engrais, etc.) jusqu la transformation, lemballage et lexportation le cas chant. Sources 2011
  • 5. En Amazonie pruvienne, la vie dune cooprative de producteurs de cacao Carnet de route La cooprative Naranjillo a t fonde en 1964 par une trentaine de petits pro- ducteurs de cacao et de caf. Aujourdhui, les 2 000 producteurs, membres de la cooprative, cultivent 6 600 hectares de cacao dans les rgions du nord- est du Prou: Huanuco, San Martin et Ucayali. Avec pour objectif de saffran- chir des intermdiaires et de capter plus de valeur pour ses membres, Na- ranjillo joue aujourdhui un rle dterminant dans la reprsentation des petits producteurs de cacao au niveau national, et lchelle de lAmrique latine. Juan Francisco Enriquez, pre de trois enfants, la cinquantaine, est membre de la cooprative Naranjillo depuis trente ans. Il cultive une parcelle de 5 hectares de cacao biologique. Dans les annes 1990, il a fait partie de la direction de la cooprative et nous livre sa vision du commerce quitable et du systme coopratif. Vendre notre produit dans le mar- ch du commerce quitable nous permet dobtenir un meilleur prix et damliorer notre niveau de vie. Cela signifie une meilleure duca- tion pour nos enfants, une meilleure alimentation pour notre famille et la possibilit dinvestir davantage dans notre parcelle. La prime de dveloppement ducommerce quitable est une rcom-pense notre travail, qui est duretpnible. La cooprative est pour moi un des meilleurs systmes dorgani- sation pour lactivit agricole. Elle nous a permis dinvestir dans des projets comme par exemple lusine de transformation du cacao. Cha- cun des membres a mis une pierre ldifice et nous en sommes tous les propritaires. Amliorer notre niveau de vie nous permet dtre plus indpendants et de mieux profiter de la vie. Carnet de route Carnet de route8 9 Ces images sont extraites du reportage du photographe Jeff Guiot HUMANUUM. Max Havelaar France est partenaire de ce projet qui donnera lieu un ouvrage sur lHomme et la condition humaine. Lauteur a choisi de mener son projet au sein dorganisations engages dans le commerce quitable. Pour plus dinformations sur le projet: www.humanuum.com Rassemblement des cabosses cabossage Fermentation Brassage des fves Schage Tri Stockage et transport
  • 6. Coton 14% Th 8% Riz 2% Cacao 13% Sucre 6% Jus de fruits 2% Caf 41% Bananes 8% Fleurs 3% Autres 3% Analyse du march Prs de 5 milliards deuros de chiffre daffaires autour du monde Analyse du march Analyse du march10 11 Le commerce quitable labellis Fair- trade / Max Havelaar bnficie envi- ron un million et demi de producteurs et travailleurs dans le monde, regrou- ps au sein de prs de 1 000 orga- nisations. En prenant en compte leurs familles, on estime environ 8 millions le nombre de personnes bnficiaires dans 66 pays dAfrique, dAmrique latine et dAsie. Trois pays ont rcem- ment rejoint le systme avec des orga- nisations de producteurs: le Guyana, le Liban et lOuzbkistan. Le montant total de la prime de dve- loppement (verse par lacheteur aux organisations de producteurs en plus du prix minimum garanti) reu par ces organisations est de 65 millions deu- ros en 2011. Les producteurs ont in- vesti cet argent sur des projets dcids dmocratiquement. Les organisa- tions de petits producteurs inves- tissent de plus en plus dans le d- veloppement de leurs activits, par exemple dans des programmes visant amliorer la productivit, la qualit, la prservation de lenvironnement, ou travers des investissements dans des installations de transformation. Du ct des producteurs Les produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar sont vendus dans 120 pays autour du monde et leurs ventes continuent de progresser. Le chiffre daffaires dans le monde slve en 2011 prs de 5 milliards deu- ros, soit une augmentation de 12% par rapport lanne 2010. Environ 30 000 produits diffrents sont vendus dans le monde par 2 200 entreprises engages. Pour promouvoir le com- merce quitable il existe 21 organisa- tions nationales, comme Max Havelaar France, dans le monde. Au Royaume-Uni, march le plus im- portant pour le commerce quitable Fairtrade / Max Havelaar, les Anglais ont augment leur consommation de produits quitables de 12% en 2011. Aux Pays-Bas, berceau de Max Have- laar, les ventes de produits Fairtrade / Max Havelaar ont augment de 24% en 2011. Les nouveaux marchs sont particu- lirement dynamiques et on assiste lmergence de pays qui sont la fois producteurs et consommateurs. Par exemple, les Sud-Africains ont achet trois fois plus de produits label- liss Fairtrade / Max Havelaar en 2011 quen 2010. Durant sa premire anne au sein du systme, la Core du Sud a enregistr 17 millions deuros de vente de produits quitables. et des consommateurs En France, 7,7 millions de personnes consomment des produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar. Le nombre de foyers consommateurs reste stable : 1 foyer sur 3 a achet au moins un pro- duit labellis Fairtrade / Max Havelaar en 2011. En moyenne, ces foyers ont ralis 4 achats de produits quitables par an et ont dpens 15,5 euros dans lanne (Kantar, Janvier 2012). Les consommateurs de produits la- belliss Fairtrade / Max Havelaar sont majoritairement des Bio-citoyens (39% des achats en valeur), sensibles aux questions environnementales et thiques. Lagriculture biologique, le commerce quitable, la proximit et la naturalit sont le crdo de leurs habi- tudes de consommation. En outre, on constate en 2011 une meilleure rpartition gographique des consommateurs de produits qui- tables. Ils ne se concentrent plus uni- quement en rgion parisienne. Il existe en effet, un phnomne nouveau, laugmentation de la consommation responsable et quitable au sein des villes de moins de 20 000 habitants notamment situes dans le sud de la France. En 2011, on note une accen- tuation de leurs achats portant sur les produits sucrants (20%), le caf (79%), le cacao (44%) et le th (34%) (Source Kantar, Janvier 2012). La moiti des ventes de produits la- belliss Fairtrade / Max Havelaar se fait en grandes surfaces. Les circuits spcialiss commercialisant des bois- sons chaudes labellises Fairtrade / Max Havelaar, tels que les cafs, les htels, les restaurants ou encore la distribution automatique continuent se dvelopper. En 2011, on constate notamment au sein de ces circuits une progression de la consommation de caf de lordre de 19%. Dans ce type de circuit il existe galement une forte progression de 15% de la consomma- tion de chocolats, biscuits et confise- ries. En 2012, 98% des Franais ont dj entendu parler de commerce qui- table. 57% des Franais reconnais- sent le label Fairtrade / Max Havelaar et 81% lui font confiance pour assurer une meilleure rmunration du travail des petits producteurs des pays du Sud et permettre leur dveloppement. Les labels du commerce quitable sont les plus plbiscits par les fran- ais sensibles aux enjeux du dve- loppement durable 54%, devant les labels de lagriculture biologique (46%) et ceux dits du dveloppement durable (35%) (Source IPSOS, Juillet 2012). En France, le chiffre daffaires des pro- duits quitables labelliss Fairtrade / Max Havelaar slve 315 millions deuros en 2011, soit une croissance de 4% par rapport 2010. Sur le march hexagonal, il existe prs de 3 600 produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar, dont 53% sont issus de lagriculture biologique. Ils sont com- mercialiss par 226 entreprises. La vente de produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar en France bnficie quelques 400 organisa- tions de producteurs. Les produits les plus vendus en France: le caf (41% du total), le co- ton (14%), le cacao (13%), la banane (8%), le th (8%) et le sucre (6%) (pour- centages exprims sur le chiffre daf- faires des produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar). Le march du commerce quitable labellis en France Des consommateurs engags pour un commerce plus juste Rpartition du chiffre daffaires des produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar en France en 2011 (en %) volution du march des produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar en France de 2006 2011 150 200 0 250 300 Millionsdeuros 350 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Volumes vendus par les producteurs du commerce quitable Produit Volumes France (matire premire) Volumes Monde Caf (Tonnes) 9 460 x 98 073 x Cacao (Tonnes) 1 313 40 198 x Banane (Tonnes) 11 587 x 320 923 x Sucre (Tonnes) 3 631 x 13 831 x Coton fibre (Tonnes) 1 930 x 8 223 x Th et infusions (Tonnes) 434 x 13 398 x Miel (Tonnes) 232 x 2 070 x Riz (Tonnes) 1 019 x 5 718 x Quinoa (Tonnes) 298 x 691 x Fonio (Tonnes) 3 x 4 x Fleurs (tiges) 5 209 705 x 362 067 411 x Fruits frais (hors banane) (Tonnes) 94 x 16 165 x Jus de fruits (hors banane) (Tonnes) 5 210 x 38 775 x Fruits schs (hors banane) (Tonnes) 37 x 955 x Noix et graines olagineuses (Tonnes) 137 x 1 219 x Huile (litres) 63 268 x * x Herbes aromatiques et pices (Tonnes) 16 x 255 x Vin (litres) 51 751 x 11 785 705 x Bois (m3 ) - x 324 x Lgumes frais (Tonnes) - x 474 000 x Ballons de foot 883 x 160 000 x *les volumes dhuiles au niveau mondial sont inclus dans les volumes Noix et graines olagineuses
  • 7. Les entreprises sengagent Les partenaires conomiques Sengager dans une dmarche de vente de produits issus du commerce quitable labellis Fairtrade / Max Ha- velaar, ce nest pas seulement un objectif marketing court terme pour redorer limage de sa marque auprs des consommateurs. Cest intgrer, au cur de sa stratgie, ou des valeurs mme de son entreprise, une meilleure rpartition des revenus et une vraie prise en compte des producteurs, comme maillon essentiel du commerce mondial. Partenaires conomiques Partenaires conomiques12 13 Port par de nombreuses entreprises engages dans une consommation quitable, le secteur de la consom- mation hors domicile poursuit sa forte dynamique de croissance de 20% en moyenne ces 5 dernires annes. Le secteur de la consommation hors do- micile reprsente aujourdhui prs de la moiti des ventes de produits labelli- ss Fairtrade / Max Havelaar sur notre territoire. Cest le canal de distribution essentiel car il permet aux consom- mateurs de connatre et de goter sur leur lieu de travail ou au restaurant des produits labelliss Fairtrade / Max Havelaar. Cest aux distributeurs en- suite de prendre le relai pour que ces consommateurs deviennent acheteurs dans leurs magasins! Lexpresso quitable se dmocratise! De nombreux cafs misent sur loffre labellise Fairtrade / Max Havelaar pour attirer leurs clients. Les Malon- go Cafs, les Comptoirs Richard, les Cafs Mo, les Starbucks Cafs sont autant de partenaires qui dveloppent une offre de caf issue du commerce quitable. Les entreprises du secteur de la distribution automatique (Se- lecta, Autobar, Lyovel, Prodia+), en- gages aux cts de Max Havelaar France, permettent daccrotre la vi- sibilit du label sur les lieux de travail et dans les espaces publics, dans les restaurants scolaires et collectifs et galement dans les htels et les res- taurants. Aprs le caf, le chocolat et les biscuits, loffre de th sadapte au secteur de la distribution automatique. Leader de la restauration collective et partenaire de taille pour la distribu- tion de produits alimentaires labelliss Fairtrade / Max Havelaar, le groupe Sodexo a galement choisi dquiper son personnel de vestes de cuisine en coton quitable. Le coton quitable de ses tenues, fabriqu par le groupe Ce- povett, provient dAfrique de lOuest et du Centre. Aprs son introduc- tion en 2009 sur le march franais, cette commande vient de stendre dautres pays o opre le groupe comme la Belgique. Le loueur de linge Elis vient de d- ployer une gamme de linge ponge en coton bio et quitable. Cette gamme est destine au milieu professionnel et plus particulirement au secteur hte- lier et elle est positionne en moyen- haut de gamme. Elis a notamment obtenu son rfrencement dans lhtel lErmitage du Mont Saint Michel et au prestigieux Lutcia de Paris. Zoom sur la consommation hors domicile (CHD) Chaque anne de nouvelles marques sengagent dans une vritable dmarche autour de la vente de produits issus du commerce quitable labellis Fairtrade / Max Havelaar. Aujourdhui ce sont 226 entreprises qui sont partenaires de lassociation Max Havelaar France et qui vendent dans lHexagone 3 600 produits labelliss Fairtrade / Max Have- laar. Les nouveaux venus 100% quitables En dveloppant des gammes compo- ses exclusivement de produits issus du commerce quitable, ces entreprises portent les valeurs dun commerce plus juste et rpondent la demande des consommateurs. Riz Thai et riz Basmati Taureau Ail La marque Taureau Ail sengage dans le commerce quitable avec deux rfrences de produits labelliss Fairtrade/ Max Ha- velaar: riz Basmati et riz Tha, issus des coopratives Nam Om en Thailande et Khaddar en Inde. Ces riz respectent les producteurs, leurs familles et leur terre! Premier chocolat quitable Weiss Dans une optique de se rapprocher toujours plus des producteurs lorigine des fves quils travaillent, la plus ancienne chocolaterie franaise sest en- gage dans le commerce quitable. Leur premier chocolat quitable, pure origine et bio est fait partir de fves de cacao de la cooprative Conacado, en Rpublique Dominicaine. Savoie Yaourt la vanille La socit Savoie Yaourt, lance un yaourt bio brass dont la vanille et le sucre sont certifis Fairtrade / Max Havelaar. Un produit local et quitable. Gamme quitable Bovetti A la suite dun engagement dans le bio, Bovetti propose prsent une gamme qui- table: confiserie, moulages, pte tartiner et tablettes font intervenir des coopratives de producteurs de cacao dAmrique latine, des producteurs de caf dEthiopie et de sucre du Paraguay. Tablettes Valrhona La marque pense par et pour les arti- sans, aprs avoir dvoil un chocolat de couverture quitable, propose maintenant des tablettes. Les croqueurs de chocolat trouvent dans ces deux assemblages de cacaos fins -un noir, un lait- un trs savoureux got dquit. Capsules pour expresso Ethical Coffee Company Les capsules biodgradables dEthical Coffee Company contiennent du caf 100% labellis Fairtrade / Max Havelaar et issu de lagriculture biologique. En les choisissant, les consom- mateurs de caf peuvent dsormais sengager chaque jour pour le d- veloppement durable. Et galement ALTIPLANO, bire au quinoa. FROMI, gamme de ths. SDP RUNGIS, gamme de cafs. Malongo caf rue Saint Andr des Arts Paris
  • 8. Enjeux et perspectives du commerce quitable en grande distribution Vision dexpert Un apport environnemental et un soutien ducatif Nouveaux partenaires Le Conseil dAdministration de Max Havelaar France accueille de nouveaux membres suite la rforme de sa gouvernance. Parmi ces personnalits engages dans lassociation, Vronique Discours-Buhot. Reconnue pour son parcours au sein de la grande distribution, notamment comme Directrice Dveloppement Durable du groupe Carrefour, elle est trs implique dans plusieurs associations lies la responsabilit sociale des entreprises (RSE). Elle voque sa motivation rejoindre Max Havelaar France et aussi sa vision du commerce quitable dans la grande distribution lheure de la crise co- nomique gnralise. Le renforcement des partenariats de lassociation Max Havelaar France est un axe stratgique qui se consolide dan- ne en anne. Ainsi, de nouveaux partenaires institutionnels ont fait rcemment leur entre dans la gouvernance de Max Havelaar France et cela de faon rciproque. Cest le cas de lONG FSC France (Forest Stewardship Council) qui promeut la gestion durable des forts, et de lassociation e-graine qui travaille dans lducation au dveloppement durable. Economiste, femme dtudes et de marketing, les 8 dernires annes de mon parcours ont t consacres la RSE. Concilier contraintes cono- miques, responsabilit sociale, respect de lenvironnement et thique dans les affaires est une dmarche ambitieuse mais qui doit rester concrte et raliste pour simposer sur la dure Le com- merce quitable est un des lments emblmatiques de cette dmarche et je suis convaincue de limportance de ce march et de son potentiel. Le commerce a toujours t la base des changes et source douvertures culturelles entre les peuples. Au-del de la politique, le commerce est ce qui rgit les quilibres dans le monde. Crer le lien entre des producteurs du Sud et des consommateurs du Nord pourrait sembler dsuet sil ne sagissait de faire reconnatre une des formes durables de production par des consommateurs de plus en plus avides de sens dans leurs actes dachat Acheter quitable ne doit pas rester lapanage de quelques catgories de consom- mateurs et tous les canaux de dis- tribution doivent contribuer lmer- gence dune offre de qualit adapte au plus grand nombre. Jaime faire le parallle avec le dveloppement du march du bio qui a su se dmocrati- ser et devenir prenne. Deux lments ont t dcisifs dans ce succs : la certification, permettant un dvelop- pement de gammes de produits et tant toute suspicion de la part du consommateur et la mise disposition de cette offre des consommateurs multiples et nombreux au travers de rseaux de distribution larges et varis. Le march du commerce quitable doit encore trouver sa voie et asseoir sa lgitimit notamment en France. Les carts de taux de pntration dans les pays dEurope illustrent le po- tentiel de dveloppement. Les priodes de crise conomique, sont certes peu propices lmer- gence de nouveaux marchs mais le commerce quitable nest pas nou- veau en France et en situation de stress naissent les vrais dbats sur le sens de la consommation Cest dans cet environnement que Max Havelaar France devra simposer et ne pas cder la morosit am- biante. Face ce challenge, il nest pas tou- jours simple de comprendre les enjeux et les contraintes de la distribution, il nest pas non plus ais dapprhender les contradictions du consommateur, tiraill entre ses convictions morales et ses impratifs budgtaires Cest cette exprience que je sou- haite mettre disposition de lquipe de Max Havelaar France en formulant le vu que le commerce quitable trouve un jour en France, la place quil mrite. Vronique Discours-Buhot Expert indpendant RSE Vision dexpert Nouveaux partenaires14 15 Lengagement de FSC France dans le Conseil dAdministration de Max Havelaar France La certification forestire FSC rpond un cahier des charges rigoureux, ap- plicable dans diffrents types de fo- rts, dont des forts communautaires gres par les populations locales. La question de la valorisation de ces ini- tiatives communautaires se pose pour FSC : comment aider les petits pro- ducteurs tirer leur pingle du jeu sur le march mondial des produits cer- tifis FSC? Cest dans cette optique de valorisation des petits producteurs quun projet pilote est n entre FSC et Fairtrade International en 2009. Ce projet a donn lieu la double certifi- cation FSC-Fairtrade de 3 groupes de producteurs, au Chili, au Honduras et en Bolivie. Des produits pilotes, doublement cer- tifis arrivent maintenant sur le march europen. Max Havelaar France et FSC France ont donc trouv naturel de se rapprocher pour travailler ensemble sur cette thmatique. Une adhsion croise a donc t mise en place en 2012. Salu par nos associations internatio- nales respectives, ce rapprochement a t loccasion de constater un grand nombre de similitudes entre nos or- ganisations. Ainsi, certains que des synergies fortes peuvent tre dve- loppes entre nos associations, FSC France a intgr le Conseil dAdmi- nistration de Max Havelaar France, et inversement, Max Havelaar France a candidat pour le renouvellement du Conseil dAdministration de FSC France qui se droulera lautomne prochain. Nous nous rjouissons de ce rapprochement et je suis person- nellement ravie dtre maintenant par- tie prenante de la gouvernance renou- vele de Max Havelaar France. Marie Valle Directrice FSCFrance e-graine et Max Havelaar France, partenaires pour une ducation la solidarit e-graine est une association dduca- tion au dveloppement durable qui, au travers de mthodes actives, a pour volont de faire natre et grandir linitia- tive solidaire et responsable. Issue de la rencontre entre profes- sionnels de lducation populaire, du milieu scientifique et de la communi- cation, e-graine souhaite mettre en re- lation le grand public avec des actions concrtes au quotidien afin de rduire les ingalits et de crer un monde plus juste, solidaire et responsable, toutes gnrations confondues. Max Havelaar France et e-graine sont partenaires sur llaboration dune mallette pdagogique sur la consom- mation responsable et collaborent galement sur des projets communs tels que la sensibilisation des plus jeunes aux enjeux du commerce quitable travers des animations lu- diques et pdagogiques lors du Salon du Chocolat, par exemple. Notre volont dadhrer lassocia- tion Max Havelaar France sappuie en premier lieu sur la vision du monde et les valeurs vhicules par le label Fair- trade / Max Havelaar et partages par e-graine. Nos deux associations, ayant des biais diffrents, ont un objectif commun : uvrer pour un monde so- lidaire, responsable et un dveloppe- ment quitable entre les populations. Etre impliqus dans la vie associative de Max Havelaar France nous permet de renforcer nos actions en faveur du commerce quitable. Emmanuel de Hubsch, Prsident de-graine Sources 2011
  • 9. Territoires de Commerce Equitable Mouvement des bnvoles16 17 Rgion Aquitaine Dans le cadre de sa politique en faveur de lconomie sociale et solidaire et en partenariat avec la Chambre R- gionale de lconomie Sociale et So- lidaire dAquitaine, le Conseil Rgional dAquitaine a men, en 2009, une tude sur le commerce quitable afin de mieux structurer les acteurs de cette filire. Par ailleurs, dans une volont de dvelopper une commande publique responsable, la politique dachats du Conseil Rgional sest tourne vers un souhait dachats thiques, notamment pour lacquisition de vtements de tra- vail ou dobjets promotionnels. Grce ses efforts pour dvelopper ce secteur sur son territoire, la rgion a obtenue en 2011 le titre de Territoire de commerce Equitable. Elle sest enga- ge autour de deux projets davenir: la structuration dun rseau aquitain des acteurs du commerce quitable et lorganisation dun forum rgional de la consommation responsable. La rgion Aquitaine a soutenu de fa- on active la Quinzaine du Commerce Equitable au travers de lorganisation de marchs, dexpositions, de ventes, danimations en magasin, dactions de rue et danimations culturelles. En 2012, le village quitable et citoyen Solidariquais a t le lieu de ren- contres de plus de 30 participants et exposants du commerce quitable et de nombreux consommateurs, dans une dmarche ludique de sensibilisa- tion. Ces journes ont permis dinitier la ralisation dun forum du commerce quitable lchelle rgionale, mme de sensibiliser le plus grand nombre de citoyens autour des enjeux de ce commerce plus juste. Territoires de Commerce Equitable En France: 33 collectivits se sont engages! FAIR[e] un monde quitable Mouvement des bnvoles Depuis 2010 lassociation FAIR[e] un monde quitable travaille afin de fd- rer et reprsenter les associations locales et rgionales de bnvoles qui font la promotion du commerce quitable. Lanne qui vient de scouler a t marque par des tapes essentielles qui assoient le mouvement FAIR[e] un monde quitable comme un acteur reconnu et incontournable de lengagement citoyen en faveur du commerce quitable. FAIR[e] un monde quitable a pris de lampleur. Le mouvement ras- semble 23 associations et une cin- quantaine dadhrents individuels: en 2012, 6 nouvelles associations et une vingtaine dadhrents individuels ont dcid de le rejoindre et de bnfi- cier ainsi de laccs aux outils de sen- sibilisation, la formation, la veille et aux soutiens logistiques et financiers quil propose. Le mouvement a ga- gn en reconnaissance: en fvrier 2012, il rejoint la Plate-Forme pour le Commerce Equitable(PFCE) et garan- tit ainsi sa mission de promotion active et bnvole du commerce quitable. En mai 2012, il devient co-porteur de la campagne Territoires de Commerce Equitable (TdCE), au ct de Max Ha- velaar France, la PFCE et la Fdration Artisans du Monde. Lengagement du mouvement FAIR[e] auprs des col- lectivits nest pas rcent : 9 des 10 collectivits titres TdCE en 2010 ont t accompagnes par des membres du mouvement. Pour assurer sa mission de porte- voix des militants de terrain de toutes composantes, le mouvement sest galement dot dune Charte lors de lAssemble Gnrale du 24 mars, ren- forant ainsi le socle commun partag par ses adhrents. En interne, laccent a t mis sur le renforcement de la mu- tualisation, avec la mise en place de groupes de travail et de la circulation de linformation, avec la cration dun outil de liaison: lInFo FAIR[e] et dune bote outils en ligne. FAIR[e] un monde quitable a particip de nombreux vnements nationaux - tels la Fairpride, le Salon des Solida- rits, la journe annuelle des Scouts de France - mettant en avant lenga- gement citoyen dans un nouveau li- vret de mobilisation et lors dune ani- mation: lArbre de lengagement! Ses partenariats ont t renforcs et conforts, prioritairement avec Max Havelaar France, les marques enga- ges comme Ethiquable ou Alter Eco, et la rgion Ile-de-France, afin de faci- liter laction de ses membres sur le ter- rain. En 2011, le mouvement FAIR[e] un monde quitable reprsentait 780 actions pour 62 000 personnes sensibilises ! Le mouvement, lan- c, sapprte mener sa premire grande campagne de mobilisation au- prs des consomacteurs pour que le commerce quitable soit un acte de consommation qui sancre durable- ment dans la vie de tous les jours! 20 000 personnes sensibilises au commerce quitable, dont 11 000 lors de brunchs quitables et presque 3 500 lors danimations en magasins: tel est le bilan de la Quinzaine du commerce quitable 2012 pour les associations membres de FAIR[e] un monde quitable. Avec 151 actions en mtropole et dans les DOM, les membres du mouvement ont pris la parole, auprs du grand pu- blic, des collectivits territoriales, du mi- lieu scolaire, des entreprises et commer- ants. Au total, plus de 200 partenariats externes ont t tisss. Individus, associations, partenaires, cet autre monde dont tout le monde parle, quattendons-nous pour le FAIR[e] en- semble ? Vous aussi, rejoignez le mou- vement! Plus dinformations: www.faire-equitable.org Ecole-Var Equitable Rencontre Nationale 2011 Les collectivits engages 24 villes 4 collectivits territoriales 5 Conseils rgionaux La runion Ile de France Communaut Urbaine de Bordeaux (Cub) Premire Communaut Urbaine de France avoir obtenu le titre Ter- ritoire de Commerce Equitable en novembre 2011, la Communaut Ur- baine de Bordeaux (Cub) sest enga- ge poursuivre et amplifier les ac- tions dj inities : achats quitables de vtements de travail, de jouets, de chocolats de Nol ; actions de sen- sibilisation des agents territoriaux; soutien la structuration de la filire conomique des acteurs locaux du commerce quitable fdrs par LA PLACE ; soutien la Quinzaine du Commerce Equitable Elle sest en- gage aussi impulser une dynamique plus large dans toute lagglomration, avec les 27 communes, notamment auprs des commerants et des res- taurateurs. Le 16 mai 2012, la Cub a galement officiellement lanc son Conseil local du commerce quitable de lagglo- mration bordelaise, afin de fdrer les multiples initiatives et dpauler les acteurs conomiques. Anim par LA PLACE, ce lancement sest tenu en prsence de Franck Maurras, lu de la Cub, dlgu lconomie sociale et solidaire, dun reprsentant de Max Ha- velaarFrance et dun invit dhonneur, Arun Chandra Ambatipudi, Directeur Gnral de lorganisation de produc- teurs de coton biologique et quitable Chetna en Inde. A lissue de cet v- nement fondateur, beaucoup de pro- jets en perspectives Village quitable - Bordeaux Quinzaine du Commerce Equitable Votre collectivit fait-elle partie des 33 collectivits franaises qui sont d- sormais officiellement reconnues Territoires de Commerce Equitable? Par- tout en France, les lus font le choix de mettre en pratique leur engagement pour des achats responsables et mobilisent leurs habitants, leurs commer- ants et entreprises pour rendre leurs territoires plus justes. Zoom sur 2 des 10 collectivits qui nous ont rejoint cette anne: la Commu- naut Urbaine de Bordeaux et la Rgion Aquitaine. Ces deux territoires ont une synergie travers leur participation la Plateforme Aquitaine de Com- merce Equitable (LA PLACE).
  • 10. La nouvelle campagne de sensibilisation Choisir cest sengager Dans un monde en doute sur son avenir conomique, social et environne- mental, le rle jou par chacun devient cl. Remettre du sens dans nos actes de consommation est une priorit face ces crises. Dans ce but et afin de sensibiliser les consommateurs et les citoyens aux en- jeux dun commerce plus quitable, Max Havelaar France souhaite remettre en lumire limportance des choix au quotidien et linterrelation qui existe entre nos actes de consommation et limpact quils peuvent avoir dans les pays producteurs dAmrique latine, dAfrique et dAsie. Choisir cest sengager Choisir cest sengager18 19 Renforcer la dmocratie au sein des organisations Consolider le rle des producteurs dans le dveloppement de leur territoire Garantir un revenu stable aux petits producteurs et ouvriers agricoles Nos choix ont un impact Amliorer le niveau de vie des producteurs Favoriser laccs lducation Sensibiliser aux problmatiques environnementales Renforcer les capacits des producteurs Renforcer le pouvoir conomique et politique des producteurs organiss Amliorer la gestion des ressources et des infrastructures Renforcer la place et le rle des femmes Amliorer les techniques de production Faciliter laccs aux soins Choisir cest sengager Axe sur un message fort associant choix quotidiens et engagement, las- sociation Max Havelaar France, au tra- vers de cette campagne, veut rappeler au consommateur quil a le pouvoir de renforcer ces impacts au quotidien par ses choix de consommation et quil est, avant tout, un citoyen du monde. Soyons juste quitables Un rcent sondage ralis, par lins- titut BVA pour Max Havelaar France, montre une adhsion quasi unanime la dmarche du commerce quitable (91%). Mais cette perception positive ne se transforme pas encore suffi- samment en actes dachat. Le socle des acheteurs rguliers est stable 3 franais sur 10 et le panier moyen de ces mnages est de 15,5 euros par an. La nouvelle signature de lassociation est une invitation changer le monde avec une action simple et fondamen- tale : Soyons juste quitables . Le fil rouge : un fil de coton bleu Prsent sous forme de fil bleu, sym- bole du lien de solidarit qui unit le producteur et le consommateur, ce concept prsente de manire visuelle limpact social, conomique, environ- nemental que comporte le choix de produits issus du commerce qui- table. Un choix qui sinscrit dans la vo- lont grandissante des citoyens dune consommation plus responsable. Internet est un espace privilgi qui apporte Max Havelaar France une visibilit importante et permet de sen- sibiliser de plus en plus de personnes, relayant notre message auprs dun public plus jeune, attir par des pro- blmatiques lies lconomie sociale et solidaire et en recherche dinfor- mations sur le commerce quitable. Depuis quelques annes lassocia- tion intensifie sa prsence en ligne et sappuie sur diffrents outils afin de multiplier et doptimiser ces espaces dchanges. Le principal outil web de lassociation est le site institutionnel: www.maxhavelaarfrance.org Afin de fournir aux internautes et nos partenaires un espace toujours plus complet, plus attractif et interactif ce site a fait peau neuve la rentre 2012. Au sein de ce nouveau site, les internautes pourront plus facilement prendre part au dbat et partager les diffrentes actualits du commerce quitable labellis. Cette refonte sins- crit dans la mise en avant de notre nouvelle identit visuelle. Des outils innovants permettent de mieux sin- former sur les actualits du systme Fairtrade / Max Havelaar et des filires de produits. La prsence de Max Havelaar France ne se limite pas son site institution- nel. Depuis quelques annes les r- seaux sociaux occupent une grande place dans la communication de notre association. Les principaux (Facebook et Twitter) favorisent une communica- tion plus spontane et plus phmre. Ils favorisent galement la diffusion de linformation et donc la sensibilisation, rapprochant ainsi lassociation des in- ternautes. Avec les sites de partages multim- dia (vido, photos) nous disposons aujourdhui dun ventail assez large pour sensibiliser et rassembler une communaut de plus en plus nom- breuse et active autour du commerce quitable. Sensibiliser et mobiliser par le web et les media sociaux Faites partie de nos communauts: Facebook.com/MaxHavelaarFrance Twitter.com/MaxHavelaarFr #justequitables Un dispositif pluri-media lchelle nationale Deux temps forts dlimitent la cam- pagne en 2012: la Quinzaine du Com- merce Equitable, du 12 au 27 mai 2012 jusqu la Semaine de la Soli- darit Internationale du 17 au 27 no- vembre 2012. Et laventure se poursuit en 2013 Dclinaison sur diffrents media afin dtre largement visible : annonces presse, sur le web, activation des r- seaux sociaux travers des publica- tions, le lancement dun mme et la cration du #justequitables, en af- fichage, diffusion du spot Fair story la tlvision et au cinma: 40 annonces presse (Alternatives conomiques, M, Marianne, Libration, Courrier International, Terraeco, Tlrama) 5000 affiches dans 110 villes de France 110 spots TV sur TF1, France , Ushuaia TV, MCM, Euronews et MTV 3000 passages du spot dans 85 salles de cinma 900 000 pages avec publicit sur le web La russite de cette campagne est possible grce lengagement de nombreux acteurs: Les 110 collectivits qui ont soutenu lassociation en relayant plus de 3000 affiches. Les nombreux media qui ont offert des espaces publicitaires titre gracieux ou des tarifs prfrentiels. En tant quONG, nous tenons re- mercier lensemble des acteurs qui ont permis de diffuser trs largement notre campagne de sensibilisation. Leur soutien est une vritable marque dengagement qui nous aide pour- suivre notre mission de sensibilisation auprs du plus grand nombre. Ils nous donnent toute la puissance ncessaire afin de faire passer nos messages! Marc BLANCHARD
  • 11. Quinzaine du Commerce Equitable 2012 Quinzaine du Commerce Equitable 201220 21 Interpeller et mobiliser les citoyens Quinzaine du Commerce Equitable 2012 Dans un contexte o les Franais ont tous entendu parler du commerce qui- table, o ils plbiscitent la dmarche mais o les actes dachat ne suivent pas ncessairement, la 12me dition de la Quinzaine du Commerce Equi- table reprsente plus que jamais lun des temps forts dinterpellation et de mobilisation des citoyens. Cest avant tout un moment privilgi pour rappe- ler les valeurs qui guident laction du commerce quitable et limportance de lengagement de tous au Sud, comme au Nord! Les acteurs du commerce quitable au sein de la Plate-Forme pour le Com- merce Equitable, dont Max Havelaar France est membre, ont rappel que cest bien grce une action col- lective que le projet ambitieux du commerce quitable est possible. Trait dunion solidaire du producteur au consommateur, le commerce qui- table propose depuis plus de 30 ans une alternative aux rgles du com- merce mondial. Il est le fruit de laction conjointe des producteurs, des entre- prises engages, des commerants, boutiques et distributeurs, des asso- ciations, des ONG, des bnvoles et des consommateurs, qui sengagent au quotidien. Au programme de cette prise de pa- role commune: une table-ronde dou- verture de Quinzaine Au-del du Made in France Commerce quitable: pour des changements ici et l-bas!, des vnements fes- tifs, des appels action et des outils de sensibilisation pour mobiliser le plus grand nombre. Le commerce quitable: une russite collective! 2me dition de la Fairpride, carnaval thique et solidaire, place sous le signe de lengagement! 2012 est lAnne internationale des coopratives et ce fut loccasion pour lassociation de raffirmer lengage- ment du systme Fairtrade / Max Ha- velaar auprs des coopratives et des organisations de petits producteurs, lors dune confrence organise le 14 mai. La synergie entre les valeurs de Fairtrade / Max Havelaar et les valeurs fondatrices des coopratives est vi- dente. Le modle conomique centr sur lHomme, la gestion dmocratique et lobjectif de connecter les petits producteurs aux marchs, font du sys- tme Fairtrade / Max Havelaar et des coopratives des allis par excellence. Ou selon Ian Bretman, vice-Prsident de Fairtrade International: Les coo- pratives cest Fairtrade at its best (Les coopratives font ressortir le meilleur du Fairtrade). Marike de Pea, qui est la tte dune cooprative de petits producteurs de bananes en Rpublique Dominicaine et rcemment lue Vice Prsidente de Fairtrade International, tmoignait de cette synergie en soulignant lim- portance du collectif. Le dveloppe- ment de la communaut est la fois lobjectif des coopratives et du com- merce quitable. Cet objectif est fond sur les mmes valeurs : dmocratie, quit, dveloppement durable, trans- parence, responsabilit... et em- powerment (dveloppement de ses capacits et prise en main de son des- tin par soi-mme). Mais l o les coopratives ou les or- ganisations de producteurs nexistent pas, comment pouvons-nous crer les conditions pour prendre en compte davantage de producteurs, assurer leur empowerment, tout en restant fi- dles nos valeurs? Un dfi discut par des producteurs, des scientifiques, des ONG et des acteurs du commerce quitable. Ce dbat ouvert et contra- dictoire a dmontr lattachement de lassociation la transparence et la dmocratie pour esquisser un dbut de rponse des problmatiques in- ternationales complexes et fondamen- tales pour notre systme. Commerce quitable labellis et organisations de producteurs: un engagement pour lavenir Parole aux producteurs, cur du systme Fairtrade / Max Havelaar En 2012, Max Havelaar France a choi- si dinviter des reprsentants de pro- ducteurs dAmrique latine et dAsie tmoigner sur les transformations que le commerce quitable permet sur le terrain. Marike de Pea, Vice-Prsidente de la Coordinadora Latinoamericana y del Caraibe de Pequeos Productores de Comercio Justo (CLAC), Directrice de la cooprative de producteurs de ba- nanes Banelino (Rpublique Domini- caine), et nouvellement lue Vice-Pr- sidente de Fairtrade International Arun Chandra Ambatipudi, Direc- teur de lorganisation de producteurs de coton Chetna Organic (Inde) et Membre du Bureau du rseau de pro- ducteurs dAsie, dOcanie et du Pa- cifique (NAPP) Pravakar Meher, Responsable des ventes et du marketing chez Pra- tima Agro & Paper Pvt. Ltd. (Inde) et membre du promoting body de Pra- tima Organic Grower Group Marike de Pea Organise par la Fdration Artisans du Monde, la Fairpride est un v- nement rassemblant les acteurs du commerce quitable et tous ceux souhaitant partager un moment festif en affichant leur engagement pour un monde plus juste. A Paris, mais gale- ment dans plusieurs villes de France, plus de 5 000 personnes se sont jointes aux cortges des dfils. Pour la 2nde anne conscutive, Max Havelaar France a rejoint les organisa- teurs avec : Un dfil dtonnant, port par des messages de solidarit et dengage- ment, rythm par plus de 200 artistes de rue, batucadas, fanfares et dan- seurs de capoeira. Un village solidaire: lieu de dcou- vertes, dinformations, de rencontres avec les producteurs, de dgustations et de vente de produits issus du com- merce quitable, des ateliers de cra- tion, de la danse et des concerts. Max Havelaar France pro- posait aux visiteurs de voyager sur les routes du coton quitable, travers la projection dun film, de faire le tour du monde de la pro- duction et de la consom- mation et de dcouvrir les principaux impacts du commerce quitable. Dfil de la Fairpride Depuis 2010, le mouvement Fairtrade / Max Havelaar appelle les citoyens rejoindre les brunchs quitables au- tour du monde. En 2012, les asso- ciations Max Havelaar France, FAIR[e] un monde quitable ainsi que dautres associations locales, ont renouvel le dfi en invitant les Franais remettre le couvert loccasion de la Journe mondiale du commerce quitable, le 12 mai, et tout au long de la Quinzaine du 12 au 27 mai. Facile organiser, moment convivial entre amis, entre collgues ou en fa- mille, les brunchs sont loccasion idale pour changer sur les enjeux du commerce quitable et se retrou- ver autour de produits de qualit. Des dizaines de milliers de personnes ont rpondu lappel et se sont de nou- veau jointes aux brunchs organiss en France et dans le monde. Rveillons le monde avec les brunchs quitables! nB r u c h nB r u c h NB R U C H NB R U C H Brunch quitable - square douard Vaillant
  • 12. Votez commerce quitable! Les dbats pr et post Prsidentielle Quinzaine du commerce Equitable 2012 Quinzaine du commerce Equitable 201222 23 Les rsultats du sondage BVA, com- mandit par Max Havelaar France, d- montrent un fort consensus autour des valeurs du commerce quitable. Plus de 9 franais sur 10 considrent cette dmarche comme positive, ou trs positive; que ce soit chez les femmes (94%), les classes moyennes et suprieures (96% et 95%) et surtout chez les jeunes de 18 24 ans (100%) ! Les valeurs portes par le commerce quitable labellis portent leurs fruits et sont largement diffuses notamment auprs des nouvelles gnrations. Au-del de la sympathie pour le com- merce quitable, le passage lacte dachat reste plus difficile puisque seulement 1 franais sur 3 dclare tre un acheteur rgulier, mme si 8 Fran- ais sur 10 se disent acheteurs occa- sionnels. Le premier dfi relever ces prochains mois, est donc laccs ces produits labelliss Faritrade / Max Havelaar, pour inciter davantage de consom- mateurs passer de la sympathie la concrtisation. Noublions pas que 4 Franais sur 10 disent avoir du mal trouver des produits Fairtrade / Max Havelaardans leurs magasins ! Le deuxime dfi relever est celui du prix, car mme si les jeunes adhrent unanimement aux principes, cest, avec les personnes modestes, la cat- gorie qui achte le moins de produits Fairtrade / Max Havelaar. Cest le rle de la distribution dassurer un juste prix de vente de ces produits et aux enseignes de hard discount de populariser ces gammes pour tous! En effet, 7 jeunes sur 10 et 6 per- sonnes modestes sur 10 trouvent les produits du commerce quitable trop chers. Enfin, 2 Franais sur 3 reconnaissent les impacts rellement positifs du commerce quitable envers les petits producteurs. Ce chiffre important doit encore tre amlior car lassurance que le geste dachat du consomma- teur a un impact rel pour les pro- ducteurs, est le fondement mme de la dmarche du commerce quitable. Max Havelaar France continuera et ac- centuera encore davantage son travail en ce sens. Quant la concurrence avec les pro- duits fabriqus en France (1 Franais sur 3 dit prfrer des produits Made in France), cest un faux dbat. Jamais, les matires premires principales du commerce quitable (caf, cacao, co- ton) ne seront produites sur le ter- ritoire national. Par contre, les PME du commerce quitable labellis, qui transforment et distribuent ces pro- duits, sont bien des PME rgionales franaises qui donnent du travail aux habitants de nos rgions. 9 franais sur 10 adhrent aux principes du commerce quitable labellis! Depuis la fin de la campagne, un autre dbat prend le relais du Made In France, celui autour de la r-industrialisation de notre pays. Parmi les entreprises qui transforment, vendent ou distribuent, des produits issus du commerce quitable labelliss Fairtrade / Max Havelaar, la plupart sont des PME franaises implantes dans nos rgions et sont souvent des employeurs importants dans leurs territoires. La filire du commerce quitable qui, depuis 20 ans relie des agriculteurs du Sud, des PME franaises et les consomma- teurs, participe grandement aux emplois et au savoir faire industriel de nos rgions! () La vraie question nest finalement pas dopposer la production nationale la production importe, mais plutt de nous interroger sur la manire dont sont fabriqus les produits que nous consommons. Il sagit daller vers une consommation plus responsable. Plutt que do vient ce produit ?, demandons-nous dans quelles conditions ce produit a-t-il t labor? Ce questionnement nous amne alors rflchir la place que nous souhaitons rellement donner aux valeurs de jus- tice, de solidarit et de responsabilit (). Le commerce quitable promu par le mouvement Fairtrade / Max Havelaar sest prcisment construit sur ces valeurs (). Depuis vingt ans, ce systme a fait la preuve de sa via- bilit. Il est fond sur le respect mutuel entre les acteurs de la chane conomique en veillant notamment sur son maillon le plus fragile, les petits producteurs des pays en dvelop- pement. () Ces rgles simples sont efficaces; elles permettent chaque jour un million et demi de petits agriculteurs et travailleurs des pays en dveloppement daccrotre leur autonomie et de prendre leur destin en main. Extraits Au dbut de lanne 2012, le paysage mdiatique a t marqu par lomniprsence de la campagne Prsidentielle. Au cours de celle-ci, un thme fort a merg: le Made in France. Celui-ci a t port par de nombreux candidats qui y ont vu une solution certains problmes conomiques du pays. Profitant de cet engouement, Max Havelaar France a pris la parole sur ce sujet en essayant de dcrypter les valeurs quil porte et en poussant linterrogation au-del de la question de lorigine des produits: savoir do vient un produit est important, mais connatre les conditions sociales, conomiques et environnementales dans lesquelles il a t labor lest encore plus. Or, le commerce quitable est capable de rpondre ces questions de manire satisfaisante! Cest le sens des Tribunes parues sur le site internet du Monde le 12 mars 2012 et dans La Croix le 9 mai 2012. Mthodologie de lenqute ralise par linstitut BVA : Enqute ralise auprs dun chantillon de Franais recruts par tlphone et interrogs par internet du 4 au 5 avril 2012. Echantillon de 1079 personnes, rsidents en France de 15 ans et plus. La reprsentativit de lchantillon est assure par un redressement sur les variables suivantes : Sexe, ge, CSP du chef de famille Pour quelles raisons principales nachetez-vous pas davantage de produits issus du commerce quitable ? Vous les trouvez trop chers Vous ntes pas convaincu que le commerce quitable profite rel- lement aux petits producteurs Vous prfrez privilgier les produits franais Vous avez du mal en trouver Vous avez du mal distinguer les produits 48% 37% 36% 32% 29% Pour vous le commerce quitable est une dmarche : Sourtout positive 91% NSP 1% Plutt ngative 6% Trs positive 25% Trs ngative 2% Plutt positive 66% Malgr une actualit politique trs charge lors des lections prsiden- tielles, Max Havelaar France a su faire entendre sa voix. Pas moins dune centaine de parutions de fond, sur le commerce quitable et les prises de parole de lassociation, ont t recen- ses en quelques semaines. Journaux tlviss de France 2 et France 3, AFP, Direct Matin, Le Figaro.fr, le Monde.fr, RFI, Europe 1 et bien dautres en ont parl notamment en rgions. La presse en parle
  • 13. Pour la sensibilisation au commerce quitable Autres temps forts Une des principales missions de Max Havelaar France est de sensibiliser lopinion publique au commerce quitable par des campagnes, des prises de parole ou des partenariats avec dautres ONG, des media, des entreprises. Cette anne encore nous avons particip des actions et des campagnes qui visent promouvoir une consommation plus responsable dans laquelle sinscrit bien videmment la consommation de produits quitables labelliss Fairtrade / Max Havelaar. Autres temps forts Autres temps forts24 25 GeoFairTrade Le projet GeoFairTrade a pour but de dvelopper un outil dauto-valua- tion des coopratives du commerce quitable. Les partenaires du projet GeoFairTrade, dont Max Havelaar France, ont dvelopp des indicateurs sociaux, conomiques et environne- mentaux, qui permettent dvaluer les performances des coopratives du commerce quitable et leurs vo- lutions. Les consommateurs pourront accder ces informations, identifier les producteurs des produits quils achtent. Cet outil permettra, une fois commercialis, de favoriser les connections et les changes directs entre consommateurs et producteurs. Il existe, en effet, une demande crois- sante de la part des consommateurs damliorer la transparence et dacc- der une meilleure information. Pour plus dinformations: www.geofairtrade.eu Sensibiliser les plus jeunes Faire dcouvrir le commerce quitable aux enfants travers des histoires de producteurs, voil le dfi que relvent Max Havelaar France et le magazine des 6 - 12 ans Rcr Panam&Azur. A travers 5 numros ddis au com- merce quitable, au miel, au cacao, au coton et aux bananes, les enfants sont sensibiliss de faon ludique sur les enjeux lis au respect des conditions de travail des producteurs, la stabilit des revenus, la prservation de lenvi- ronnement et le renforcement des or- ganisations. Dcouvrez Rcr Panam et Rcr Azur sur : www.recreazur.fr Campagne Gotons un monde meilleur Cinq ONG font le pari de mettre en lumire une alimentation durable et responsable. Slowfood, le Comit Franais pour la Solidarit Internatio- nale, le Rseau Environnement San- t, le WWF et Max Havelaar France ont cr la campagne Gotons un monde meilleur. Le but est de pro- poser chacun de redcouvrir des saveurs oublies, de mieux connatre le rle que lagriculture et les produc- teurs jouent dans notre alimentation, de permettre tous daccder une alimentation plus saine, plus respec- tueuse des hommes et de la plante et de comprendre le sens de ses actes dachats lorsquon choisit un produit issu du commerce quitable. Pour dcouvrir nos conseils et nos engagements: www.goutonsunmondemeilleur.fr Salon du Chocolat 2011 Pour les gourmands, le chocolat rime avec plaisir quotidien. Mais sait-on do vient le cacao, qui le produit et dans quelles conditions? Lors du Salon du Chocolat 2011, au-del dune conf- rence sur limpact du commerce qui- table au Prou, Max Havelaar France sest joint lassociation e-graine pour amener les enfants dcouvrir le ca- cao issu du commerce quitable. Une initiative trs bien accueillie par toutes les parties prenantes, qui engage les deux associations se runir nou- veau pour le Salon du Chocolat 2012, du 31 octobre au 4 novembre Paris. Seventh Research Framework Programme (FP7)
  • 14. Max Havelaar France soutient Des partenariats pour plus de responsabilit Au del du commerce quitable, Max Havelaar France est galement un ac- teur engag de la socit civile et uvre, par elle-mme ou en soutenant des actions de ses partenaires, faire clore des initiatives sociales et durables. Ces actions contribuent crer le modle conomique et social de demain. Voici quelques unes de ces actions qui participent plus de sensibilisation, de qualit ou de responsabilit des acteurs conomiques. Des partenariats pour plus de responsabilit Lquipe de Max Havelaar France26 27 Transport Cohrence: un transport international en accord avec nos valeurs et nos engagements Max Havelaar France soutient le projet de lquipe de Transport Cohrence qui vise crer, construire et grer une flotte de marine marchande inter- nationale voile. Premire tape : la construction dun navire de 42 pieds pouvant emmener son bord 6 conte- neurs de 20 pieds sur des transports transatlantiques et de cabotage sur les ctes franaises. Transport Coh- rence a fait le choix dinscrire son pro- jet dans lconomie sociale et solidaire et associe lensemble de ses parties prenantes dans sa gestion. Le soutien de Max Havelaar France ne porte pas sur les changes financiers mais sur la mise en valeur dun projet durable. Pour plus dinformations: www.coherence.pro Max Havelaar France & la SCAE France, un partenariat historique et de qualit La SCAE France est la branche fran- aise de la Speciality Coffee Associa- tion of Europe. Son action est ddie la promotion des cafs de spcialit. Son objectif est de promouvoir lam- lioration de la qualit du caf chaque tape de la filire afin datteindre lex- cellence depuis la plante jusqu la tasse. La SCAE France est lorganisatrice of- ficielle des championnats de caf du World Coffee Events. Elle organise no- tamment le championnat de France de Cuptasting dont Max Havelaar France est partenaire historique afin de: Assurer la promotion des cafs issus du commerce quitable Promouvoir la dgustation des cafs de qualit Augmenter la crdibilit et la visibilit des dgustateurs de caf Sensibiliser et duquer les dgusta- teurs de caf de tous ges La SCAE regroupe en 2012 plus de 70 membres en France, tous des pas- sionns du caf. Responsabilit sociale des entreprises: une conomie consciente de ses impacts, pour le bien de tous Avec lcole marseillaise Euromed Management et 9 entreprises parte- naires, Max Havelaar France propose de dfinir les bases du Management Responsable afin de guider les ma- nagers de demain impulser des stra- tgies durables pour eux, leurs colla- borateurs et leurs entreprises. Une Chaire denseignement suprieur et de recherche, attache Euromed et travaillant sur les achats respon- sables, permet la SNCF, lOccitane et Sodexo de modliser et dacc- lrer leurs changements de pratiques dans leurs Directions Achats. Max Havelaar France a galement soutenu les travaux du Forum Citoyen pour la Responsabilit Sociale des En- treprises (RSE). Le Forum sest mobi- lis afin que le Grenelle de lEnviron- nement soutienne une vision exigeante de lobligation des grandes entreprises concernant leur reporting financier et social et pour quil sapplique plus lar- gement leurs filiales.
  • 15. Fiche didentit Analyse financire de lexercice 201128 29 Association Max Havelaar France Analyse financire de lexercice 2011 Lexercice 2011, aprs celui dlicat de 2010, a vu les comptes de lassociation sassainir et permettre nouveau denvisager plus sereinement lavenir. Les ressources Malgr une lgre baisse des rede- vances (-1,6% par rapport 2010), sexpliquant par le tassement des ventes en grande distribution, alors que celles du hors domicile progres- sent fortement, les droits de licence, principale source de financement de lassociation, ont t suprieurs aux prvisions budgtaires (+9,5% soit 4,125 millions d). Au final, les comptes 2011 de las- sociation ont retrouv un quilibre fi- nancier (dgageant mme un rsultat positif de 373 000), certes encore fragile, du fait de labsence presque totale de fonds propres (42 000 la fin de lanne). Sur le 1er semestre 2012, tant les res- sources que les dpenses de las- sociation suivent les prvisions bud- gtaires, grce un pilotage et un contrle stricts et rguliers. La situa- tion financire de lassociation rede- viendra sereine et prenne la condi- tion daccrotre significativement ses ressources. Cela nous permettra de retrouver un niveau de fonds propres raisonnable et de pouvoir accrotre les dpenses de promotions du label et rpondre ainsi aux attentes de nos marques et de nos consommateurs. Les dpenses Face lurgence de rquilibrer les comptes de lassociation, les d- penses ont t scrupuleusement contrles en 2011 et ont finalement t conformes aux prvisions budg- taires et en recul de plus de 12% par rapport 2010. Rpartition des ressources Droits de licence 95,18% Aides lemploi 1,13% Produits financiers et exceptionnels 0,18% Autres produits 1,17% Subventions 2,34% Rpartition des dpenses Salaires et taxes 44,77% Cots fixes 15,25% Oprations de communication 6,42% Soutiens aux groupes locaux 2,73% Audits de certification 8,40% Dev. informatiques 2,14% Soutiens aux filires 2,73% Cotisations Fairtrade international. 17,55% Le label Fairtrade / Max Havelaar Fiche didentit Aujourdhui, parmi le milliard de per- sonnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amrique latine, en Afrique et en Asie. Ils sont souvent confronts la n- cessit de survivre au jour le jour face une situation de domination quils subissent de la part dacteurs co- nomiques beaucoup plus puissants queux. Isols en bout de chane, ils nont que rarement les outils nces- saires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent galement dinformations quant aux prix sur les marchs. Ils ne peuvent donc pas envisager lavenir sereine- ment ni sortir durablement de la pau- vret dans laquelle ils se trouvent. Cest pourquoi ils doivent tre en me- sure de se regrouper pour sorganiser et tre reconnus comme partenaires par les autorits politiques et les ac- teurs conomiques. Pourquoi faut-il un commerce quitable ? Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogre par des repr- sentants des producteurs et par des associations de commerce quitable, prsentes dans les pays du Nord. Linitiative est ne en 1988 suite lap- pel de producteurs de caf mexicains : Recevoir chaque anne vos dons pour construire une petite cole afin que la pauvret soit plus supportable, cest bien. Mais le vritable soutien se- rait de recevoir un prix plus juste pour notre caf . Fairtrade / Max Have- laar rpond cet appel en offrant aux consommateurs le choix de produits quitables permettant un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main. Qui est Fairtrade / Max Havelaar ? Le label Fairtrade / Max Havelaar ga- rantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs dAfrique, dAmrique latine et dAsie, regroups au sein de collectifs grs dmocrati- quement. Le but est quils deviennent de plus en plus autonomes face au march. Ce label est appos sur tous les pro- duits, dont les ingrdients sont issus des organisations de producteurs et achets par des oprateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critres co- nomiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont labors par Fairtrade / Max Havelaar et rgu- lirement contrls par un certificateur indpendant rpondant la norme ISO 65 (Flo Cert). Lorsque vous voyez le label Fairtrade / Max Havelaar sur lemballage dun produit, vous pouvez tre assur que les conditions de production et de commercialisation rpondent relle- ment notre cahier des charges et que, grce une juste rmunration de son activit, le producteur aura les moyens non seulement de vivre mieux, mais aussi de smanciper. Faire le choix dun produit label- lis Fairtrade / Max Havelaar, cest donner du sens ses achats et sengager tre solidaires envers les producteurs. Quest-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?
  • 16. Comptes annuels de lexercice 2011 Comptes annuels de lexercice 201130 31 Comptes annuels de lexercice 2011 ACTIF 2009 2010 2011 Immobilisations incorporelles 9 943 x 4 476 19 286 Immobilisations corporelles 64 940 54 177 40 116 Immobilisations financires : Prts 51 500 1 500 750 Autres immobilisations financires 70 245 x 55 282 56 518 Total I 196 628 115 435 116 670 Stocks 34 066 x 24 272 20 130 Crances clients 1 129 961 808 359 900 521 Autres crances 152 062 x 295 954 669 251 Charges constates davance 32 223 32 455 34 336 Disponibilits 342 928 x 664 609 697 521 Total II 1 691 240 x 1 825 649 2 321 759 TOTAL GENERAL (I + II) 1 887 868 x 1 941 085 2 438 429 PASSIF 2009 2010 2011 Fonds associatifs 111 658 10 658 168 Report nouveau 19 274 67 676 - 331 238 Rsultat de lexercice 48 403 - 398 914 373 033 Total I 179 335 - 320 579 41 963 Provisions pour Risques et Charges 80 000 442 622 43 150 Total II 80 000 442 622 43 150 Emprunts et dettes financires 273 771 184 591 137 456 Dettes fournisseurs 629 851 781 995 984 009 Dettes fiscales et sociales 607 753 515 070 572 089 Autres dettes 26 347 106 129 67 765 Produits constats davance 90 810 231 257 591 997 Total III 1 628 532 1 819 042 2 353 316 TOTAL GENERAL (I + II + III) 1 887 868 1 941 085 2 438 429 Compte de RsultatsBilan PRODUITS 2009 2010 2011 Ventes et prestations 93 531 70 926 84 089 Production immobilise 15 000 Subventions 378 298 251 192 101 716 Redevances 4 323 929 4 214 137 4 145 081 Cotisations 497 509 690 Produits financiers 8 101 2 715 4 227 Produits exceptionnels 51 216 7 794 3 291 Reprise de provisions 19 173 125 831 455 740 Total des Produits 4 874 745 4 673 104 4 809 834 CHARGES 2009 2010 2011 Contribution FLO 1 069 664 1 134 906 1 150 665 Achats et services extrieurs 1 598 351 1 166 000 936 096 Impts et taxes 105 103 80 425 91 956 Salaires et charges 1 860 627 2 005 912 1 953 496 Autres charges dexploitation 42 429 39 712 135 530 Amortissements 60 903 66 899 52 362 Dprciations dactifs 31 576 122 274 86 823 Provisions pour risques 13 500 442 622 3 150 Charges financires 35 246 12 313 8 513 Charges exceptionnelles 8 577 955 18 212 Total des charges 4 825 976 5 072 018 4 436 803 Impt 365 Rsultat de lexercice 48 404 - 398 914 373 031
  • 17. Association Max Havelaar France Tl. +33 (0)1 42 87 70 21 [email protected] www.maxhavelaarfrance.org