rapport 2013 du giec sur le changement climatique

Download Rapport 2013 du GIEC sur le changement climatique

If you can't read please download the document

Post on 18-Nov-2014

326 views

Category:

Environment

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

"Changement climatique 2013: Les éléments scientifiques" (« Climate change 2013 : The Physical Basis ») est une évaluation exhaustive des aspects physiques du changement climatique, qui met l'accent sur les éléments pertinents permettant de comprendre le passé, d'analyser le présent, et de prévoir l'évolution future du climat . Le rapport couvre les observations de l'évolution de toutes les composantes du système climatique et évalue l' état actuel des connaissances sur ses différents aspects. Des mesures directes à l'aide d'instruments du climat global ont commencé à être entreprises au milieu du 19ème siècle, et la reconstruction du climat utilisant des indicateurs indirects tels que les anneaux de croissance des arbres ou les analyses du contenu de couches sédimentaire permet d'étendre cette connaissance bien plus loin dans le passé. La présente évaluation utilise un nouvel ensemble de nouvelles simulations des impacts futurs du changement climatique, à partir d'une gamme de différentes hypothèses de scénarios possibles d'évolution des émissions.

TRANSCRIPT

  • 1. Changement Climatique Les bases scientifiques 1 Ce Dossier est un rsum fidle du rapport scientifique de consensus produit en 2013 par le Groupe Intergouvernemental dExperts sur lvolution du Climat (GIEC): Climate Change 2013: The Physical Science Basis. Rapport 2013 du GIEC sur le changement climatique Rsum de niveau 1 de la partie 1 Les bases scientifiques Contexte "Changement climatique 2013: Les lments scientifiques" ( Climate change 2013 : The Physical Basis ) est une valuation exhaustive des aspects physiques du changement climatique, qui met l'accent sur les lments pertinents permettant de comprendre le pass, d'analyser le prsent, et de prvoir l'volution future du climat . Le rapport couvre les observations de l'volution de toutes les composantes du systme climatique et value l' tat actuel des connaissances sur ses diffrents aspects. Des mesures directes l'aide d'instruments du climat global ont commenc tre entreprises au milieu du 19me sicle, et la reconstruction du climat utilisant des indicateurs indirects tels que les anneaux de croissance des arbres ou les analyses du contenu de couches sdimentaire permet d'tendre cette connaissance bien plus loin dans le pass. La prsente valuation utilise un nouvel ensemble de nouvelles simulations des impacts futurs du changement climatique, partir d'une gamme de diffrentes hypothses de scnarios possibles d'volution des missions. 1. Comment le GIEC traite-t-il les incertitudes ? Bien que l'ensemble des connaissances sur le systme climatique augmente de plus en plus, et donc aussi la confiance dans les projections effectues, la science du climat prsente encore beaucoup d'incertitudes. Une partie intgrante du rapport d'valuation du GIEC 5 (en anglais "AR5") est l'utilisation de formulations spcifiques de l'incertitude, propres reflter avec prcision la force de chaque nonc. Le cas chant, les conclusions sont formules comme des faits tablis, mais lorsqu'une qualification d'un nonc s'avre ncessaire, deux systmes seront utiliss. Le premier value par un degr d'accord le niveau de confiance dans la validit de l'nonc, sur la base du type, de la quantit, de la qualit et de la cohrence de l'nonc (par exemple les donnes, la comprhension des mcanismes, la thorie, les modles, des avis d'experts). Ce degr d'accord va d' "accord faible"- preuves limites, "accord fort" - preuves robustes. Le second value le niveau de vraisemblance d'un nonc en exprimant sous forme de probabilit les mesures quantifies de l'incertitude. Lorsque des valuations de confiance ou de vraisemblance sont utilises dans le prsent rsum, elles sont indiques en italique. OBSERVATIONS 2. Quels ont t les changements observs dans le climat dans les derniers sicles ? 2.1 Il est certain que la temprature de surface moyenne globale de la Terre a augment depuis qu'elle a commenc tre mesure et enregistre. Ce rchauffement a t d'environ 0,85 C de 1880 2012 avec une augmentation d'environ 0,72 C de 1951 2012. Chacune des trois dernires dcennies ayant t successivement la plus chaude jamais enregistre . Elles ont Termes utiliss pour parler de probabilit Terme* Probabilit de lvnement Pratiquement certain Probable 99100% Trs probable Probable 90100% Probable Probable 66100% Aussi probable que non Probable 3366% Peu probable Probable 033% Trs peu probable Probable 010% Exceptionellement peu probable Probable 01% * Des termes additionnele (Extremement probable: probable 95100%, plus probable que non: probable >50100%, et extremement peu probable: probable 05%) peuvent aussi tre utiliss lorsque ncssaires.
  • 2. Changement Climatique Les bases scientifiques 2 aussi trs probablement t les plus chaudes des 800 dernires annes et probablement les plus chaudes des 1400 dernires annes, mme si le taux de rchauffement au cours des 15 dernires annes est plus faible que ce qu'il a t depuis les annes 1950. Il est pratiquement certain que l'ocan (au-dessus d'une profondeur de 700 m) s'est rchauff au cours du 20me sicle, probable que l'ocan se soit rchauff entre moins 700 et moins 2000 m, probable que l'ocan se soit rchauff de moins 3000 m jusqu'au fond, mais aucune tendance significative n'a t observe entre 2000 m et 3000 m de profondeur. Depuis vers 1970 au moins, la plante est en dsquilibre nergtique, avec plus d'nergie provenant du soleil entrant dans l'atmosphre qu'en sortant (c'est ce qu'on appelle le forage radiatif ), le rchauffement des ocans reprsentant la plus grande partie (93 %) de l'augmentation de la capture d'nergie. 2.2 A l'chelle mondiale, il n'est pas clair si on a eu des changements dans les prcipitations et la couverture nuageuse, en partie parce que les donnes sont insuffisantes. L'humidit de la basse atmosphre a trs probablement augment depuis les annes 1970, mais il n'est pas clair quels changements dans les prcipitations en auraient rsult Figure TS.1 : Indicateurs du climat Source: IPCC WGI Technical summary 2.3 Des changements ont t observs dans les proprits de l'ocan (son rchauffement, des changements dans sa salinit, une augmentation de sa teneur en carbone et de son acidit, une diminution de sa concentration en oxygne) au cours des quarante dernires annes. Les tendances observes de ces changements sont en accord avec l'explication par une rponse au changement climatique. 2.4 Il y a un trs haut niveau de confiance que la couverture de glace de l'Arctique a diminu au cours de la priode 1979-2012. En revanche, il est trs probable que la couverture de glace de l'Antarctique a augment entre 1979 et 2012, du fait d'une diminution du pourcentage d'eau libre dans la banquise. Il y a un haut niveau de confiance que certaines parties de la banquise antarctique subissent des changements importants. Il y a un trs haut niveau de confiance que les glaciers terrestres ont diminu dans le monde entier au cours des dernires dcennies, et qu'ils vont continuer fondre. Le perglisol (en anglais : Permafrost) s'est galement t rchauffe partout dans le monde. Dans l'hmisphre Nord, la couverture neigeuse a diminu. 2.5 Il est pratiquement certain que le taux d'augmentation globale moyen du niveau de la mer s'est acclr, des taux relativement faibles de l'ordre de quelques diximes de mm par an durant les millnaires passs aux taux actuels de l'ordre du plusieurs mm par an. Plus prcisment, le niveau moyen de la mer a augment de 0,19 [0,17 0,21] m sur la priode 1901- 2010. Le taux actuel d'augmentation du niveau moyen de la mer est, avec un niveau de confiance moyen, anormalement lev par comparaison avec les deux derniers millnaires. 2.6 Il est trs probable que le nombre de jours et de nuits froids a diminu et que le nombre de jours et de nuits chauds a augment l'chelle mondiale. Globalement, la dure et la frquence des priodes et vagues de chaleur ont augment depuis le milieu du 20e sicle. Il est probable que, depuis 1950, le nombre de fortes prcipitations terrestres a augment dans plus de rgions qu'il n'a a diminu. Il estpratiquement certain que la frquence et l'intensit des temptes dans l'Atlantique Nord a augment depuis les annes 1970, bien que les raisons de cette augmentation soient dbattues. Les changements dans la frquence des pisodes de scheresse et d'inondations sont plus variables d'une rgion l'autre. 2.7 En 2011, les concentrations atmosphriques de gaz effet de serre, dioxyde de carbone (CO2), mthane (CH4) et oxyde nitreux (N2O ), s'cartent vers le haut de la gamme de concentrations mesures dans les carottes de glace, et leur taux d'augmentation dpasse aussi ce qui est connu par les analyses des carottes de glace. La principale source de CO2 est la combustion de combustibles fossiles et la production de ciment. Environ la moiti du CO2 se retrouve dans l'atmosphre, le reste est absorb par les plantes ou par les ocans. FACTEURS 3. D'o provient le changement climatique ? 3.1 Changes in climate are due to an imbalance between the energy from the sun received by the earth and the energy that is radiated back to space (this imbalance is called radiative forcing). 3.2 Depuis le dbut de l're industrielle, c'est--dire depuis 1750, les forages solaire et volcanique sont

Recommended

View more >