projet d’ouverture de carriere ravine du trou commune de ... · projet d’ouverture de carriere...

of 116 /116
26 octobre 2016 Mémoire en réponse SCPR 1 PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite aux observations et questions soulevées lors de l’enquête publique du 5 septembre au 6 octobre 2016

Upload: doankhuong

Post on 11-Sep-2018

220 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

Page 1: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 1

PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU

Commune de Saint Leu

Mémoire en réponse du porteur de projet suite aux observations et questions soulevées

lors de l’enquête publique du 5 septembre au 6 octobre 2016

Page 2: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 2

Contenu

Préambule ................................................................................................................................................... 4

I - Réponses thématiques ........................................................................................................................... 4

Thème 1 : Un projet nécessaire pour la construction de la NRL ................................................................ 4

Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification ............................................... 5

Thème 3 : Loi Barnier – amendement « Dupont » ..................................................................................... 6

Thème 4 : Quantité et qualité du gisement ............................................................................................... 7

Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses .................................................................. 8

Thème 6 : Les variantes d’aménagement .................................................................................................. 9

Thème 7 : Impact touristique ..................................................................................................................... 9

Thème 8 : Accès routier et trafic routier ...............................................................................................10

Thème 9 : Faune marine .........................................................................................................................12

Thème 10 : Faune terrestre ....................................................................................................................13

Thème 11 : Flore terrestre......................................................................................................................14

Thème 12 : Impact sanitaire ...................................................................................................................15

Thème 13 : Stabilité des terrains .............................................................................................................24

Thème 14 : Paysage .................................................................................................................................25

II - Réponses aux questions de la Commission d’Enquête ......................................................................27

1. Observations, questions et propositions recueillies auprès du public .............................................27

A. Remarques concernant le dossier d’enquête .............................................................................. 27

B. Remarques concernant les mesures globales.............................................................................. 29

C. Remarques concernant la NRL ..................................................................................................... 31

D. Remarques concernant l’écologie au sens large ......................................................................... 31

E. Remarques concernant l’économie et le tourisme ..................................................................... 32

F. Remarques concernant la géologie ............................................................................................. 33

G. Remarques concernant le paysage .............................................................................................. 34

H. Remarques concernant la santé en général ................................................................................ 35

I. Remarques concernant le facteur humain .................................................................................. 36

J. Remarques concernant la faune et la flore ................................................................................. 37

K. Remarques concernant le terrain ................................................................................................ 37

L. Remarques concernant les tirs de mines ..................................................................................... 38

M. Remarques concernant les poussières .................................................................................... 40

N. Remarques concernant le bruit ................................................................................................... 40

O. Remarques concernant la nappe et l’eau .................................................................................... 41

P. Remarques concernant la circulation .......................................................................................... 42

Page 3: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 3

Q. Remarques concernant la mer ..................................................................................................... 43

R. Remarques concernant la réhabilitation ..................................................................................... 43

2. Questions formulées par la commission d’enquête .............................................................................44

a. Questions globales ....................................................................................................................... 44

b. Question concernant la géologie ................................................................................................. 44

c. Question concernant le paysage .................................................................................................. 45

d. Question concernant la faune et la flore ..................................................................................... 45

e. Question concernant le terrain .................................................................................................... 45

f. Questions concernant les tirs de mines ....................................................................................... 45

g. Questions concernant les poussières .......................................................................................... 46

h. Questions concernant le bruit ..................................................................................................... 47

i. Questions concernant la circulation ............................................................................................ 48

III - Conclusion ..........................................................................................................................................49

Liste des annexes ......................................................................................................................................50

ANNEXE 1 - Réponses aux questions par courriers...................................................................................51

Courrier Mairie de Saint Leu du 6 octobre 2016 (SL F 10) ........................................................................51

Contribution Monsieur le Député Maire de Saint Leu du 6 octobre 2016 (SL AD L42) ............................51

Contribution Monsieur le Député Maire de Saint Leu au registre d’enquête (SL AD 43) ........................52

Argumentaire ravine du Trou (SL AD L21) ................................................................................................52

Ravine du Trou – qualité des matériaux (SL AD L20). ...............................................................................52

Lettre SEOR (SL AD L44) ............................................................................................................................52

Lettre GC – OI (SL AD L43) .........................................................................................................................52

Lettre de M et Mme Boyet (LA B 6) ..........................................................................................................53

Lettre de M et Mme Geslin (LA C 30) ........................................................................................................54

Document du Collectif Touch Pa Nout Roche (SL AD L40). .......................................................................55

Document SREPEN –RNE (SL AD L13) .......................................................................................................58

Lettre Mlle Marais (LA Q 7) .......................................................................................................................59

Lettre Reynaud M. (SL AD M2) et avis sur l’étude d’impact (SL AD M39) ................................................60

Lettre de M. Rivière (SL AD M6) et ARC (SL AD M6) .................................................................................62

Lettre de Vigna JL (SL AE M61) ..................................................................................................................63

Lettre M. Reilhac (LA E 18). .......................................................................................................................63

Avis collectif de médecins. ........................................................................................................................64

ANNEXE 2 – Note géotechnique sur la stabilité des terrassements .........................................................77

ANNEXE 3 – Coupes topographiques ........................................................................................................78

Page 4: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 4

Préambule

L’enquête publique relative à la demande d’autorisation d’exploiter une carrière à ciel ouvert sur la

commune de Saint Leu au lieu-dit « Bois Blanc » déposée par la société SCPR a eu lieu du 5 septembre

au 6 octobre 2016.

Le présent mémoire répond aux observations transmises par la commission d’Enquête au travers du

procès-verbal établi le 11 octobre 2016.

A propos de la qualité de l’Etude d’Impact, nous rappelons que les études ont été réalisées par un

collège de 13 bureaux d’études spécialisés et indépendants. Comme le prévoient les dispositions

réglementaires, ces études sont à la charge du porteur de projet. Les services de l’Etat dans le cadre de

l’instruction d’une demande d’Installations Classées, sont chargés d’évaluer ces études sur la base

d’un principe de proportionnalité rappelé à l’article R512-8 du Code de l’Environnement qui précise

que « Le contenu de l'étude d'impact mentionnée à l'article R. 512-6 doit être en relation avec

l'importance de l'installation projetée et avec ses incidences prévisibles sur l'environnement, au regard

des intérêts mentionnés aux articles L. 211-1 et L. 511-1. ».

Cette évaluation de la qualité des études a été faite par la DEAL lors de la recevabilité du dossier

prononcée le 12 mai 2016. De même, l’Autorité Environnementale dans son avis du 10 août 2016

s’est également prononcée sur la qualité de l’Etude d’Impact.

I - Réponses thématiques

Thème 1 : Un projet nécessaire pour la construction de la NRL

La construction des digues de la Nouvelle Route du Littoral nécessite environ 19 millions de tonnes de

matériaux dont la moitié d’enrochements. A La Réunion, seuls des gisements alluvionnaires sont

exploités. Cette ressource ne peut pas fournir des blocs supérieurs à 0,1 tonne. Le chantier a démarré

avec des solutions alternatives à partir d’andains d’une part et d’importations d’autre part.

Visualisation de la taille des matériaux selon leur masse.

Page 5: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 5

A ce jour, environ 1,7 millions de tonnes d’andains ont déjà été prélevés pour les besoins du chantier.

Les carrières alluvionnaires ont également fournis de l’ordre de 2 millions de tonnes de tout-venant

0/300, alors même qu’il faut préserver cette ressource à d’autres usages.

Il est nécessaire de rappeler que les andains sont une solution limitée et coûteuse.

Une carrière a fait l’objet d’une autorisation en fin d’année 2015. Il s’agit de la carrière de Dioré qui

peut fournir environ 5 millions de tonnes. Elle ne suffira donc pas à fournir les besoins de la NRL.

L’achèvement de la construction des digues nécessite l’ouverture d’une autre carrière de roches

massives pour un solde de matériaux de près de 10 millions de tonnes.

C’est pourquoi, compte tenu de son potentiel, de sa situation géographique dans l’ouest, de son

raccordement direct à une voie express sans traversée d’agglomérations, la carrière de la Ravine du

Trou est indispensable à la construction de la NRL.

Le collectif TPNR remet en cause la légimité de SCPR à se présenter comme fournisseur du chantier de

la NRL. Le principe de la liberté du commerce et de l’industrie a valeur constitutionnelle selon la

décision du Conseil Constitutionnel du 16 janvier 1982 consacrant la liberté d’entreprendre. Selon ce

principe, SCPR est légitime autant qu’une autre entreprise à être fournisseur des entreprises qui

construisent la Nouvelle Route du Littoral.

Le collectif TPNR avance que « la SCPR n’apporte pas la preuve de sa contractualisation avec la Région Réunion pour fournir le chantier de la NRL ». La Région Réunion a passé des marchés de travaux. SCPR ne sera pas fournisseur de la Région mais des entreprises ayant obtenu les marchés de travaux.

Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de

planification

Schéma Départemental des Carrières (SDC) La modification du SDC a inscrit le projet de la Ravine du Trou en espace carrière. Ce projet est

conforme aux orientations du SDC (cf page 20 - tome 2 - Etude d’Impact). Des recours ont été déposés

(notamment pas la Mairie de Saint Leu) contre la modification de ce schéma. Ces recours ont été jugés.

Dans sa décision du 16 juin 2016, le Tribunal Administratif de Saint Denis confirme la légalité de la mise

à jour du schéma départemental des carrières de La Réunion, qui inscrit quatre nouveaux espaces de

carrières pour faire face aux besoins d’approvisionnement en matériaux liés à la construction de la

nouvelle route du littoral.

(http://la-reunion.tribunal-administratif.fr/Actualites/Jurisprudence/Modification-du-schema-

departemental-des-carrieres).

Schéma d’Aménagement Régional (SAR) et Schéma de Mise en Valeur de la Mer (SMVM) Le projet est compatible avec les orientations du SAR et du SMVM (cf pages 17 et 18 - tome 2 - Etude

d’Impact). Cette compatibilité a fait l’objet d’un examen lors des recours contre la modification du

SDC. Le considérant N°30 de la décision du 16 juin 2016 du Tribunal Administratif de Saint Denis est

ainsi rédigé :

« Considérant que les mêmes requérants font valoir que le schéma d’aménagement régional et le

schéma de mise en valeur de la mer ne permettent pas l’extraction de matériaux dans les périmètres

d’irrigation actuelle et future ; que, toutefois, il ressort des pièces du dossier que tant le schéma

Page 6: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 6

d’aménagement régional que le schéma de mise en valeur de la mer permettent, par dérogation,

l’exploitation de carrières dans une coupure d’urbanisation, sous réserve que la remise en état du site

restaure le caractère naturel ou agricole initial ; que l’espace carrière « Ravine du Trou » se situe dans

une telle coupure d’urbanisation ; que, dès lors, il n’y a pas d’incompatibilité sur ce point entre l’arrêté

du 26 août 2014 et les schémas précités ».

Schéma de COhérence Territoriale (SCOT) Le projet est compatible avec les orientations du SCOT (cf page 16 - tome 2 - Etude d’Impact).

Toutefois, ce schéma est en cours de révision. Dans ce cadre, le PADD comprend un objectif (N°2) de

ménager les ressources naturelles. Le site de la Ravine du Trou est identifié comme un espace carrière

à exploiter. Ce projet de SCOT a été approuvé par décision du conseil communautaire le 12 mai 2016. Il

a été soumis à enquête publique du 14 septembre au 14 octobre 2016. Ce SCOT doit être approuvé

d’ici la fin de l’année 2016.

Plan Local d’Urbanisme (PLU) Le PLU n’autorise pas explicitement l’exploitation de carrière sur les parcelles du projet. (cf pages 14 et

15 - tome 2 - Etude d’Impact). Il est nécessaire de procéder à une mise en compatibilité du PLU

préalablement à la délivrance de l’autorisation d’exploiter. A cette fin, SCPR a déposé le 4 mars 2016

une demande de révision allégée du PLU auprès de la Mairie de Saint Leu. Aucune suite n’a été donnée

à cette demande compte tenu de l’opposition de Monsieur le Député Maire au projet. Conformément

à l'article L. 111-1-1 du code de l'urbanisme relatif à la hiérarchisation des normes d’urbanisme, Les

PLU et les documents en tenant lieu ainsi que les cartes communales doivent être compatibles avec les

schémas de cohérence territoriale et les schémas de secteur. La mise en comptabilité du PLU de Saint

Leu revêtira un caractère réglementaire. Elle pourra être ordonnée par une procédure de déclaration

de Projet d’Intérêt Général (PIG) à l’initiative de Monsieur le Préfet.

Thème 3 : Loi Barnier – amendement « Dupont »

De nombreuses observations soulèvent l’irrégularité du projet vis-à-vis des dispositions des articles

L111-6 et L111-7 du code de l’Urbanisme. Ces dispositions plus connues sous le nom d’amendement

« Dupont », sont d'obliger les communes qui souhaitent développer l'urbanisation dans leurs entrées

de ville à mener au préalable une réflexion sur la qualité urbaine, paysagère et architecturale de

l'aménagement dans leurs documents d'urbanisme. Pour cela, il institue une bande inconstructible de

part et d'autre des autoroutes et grandes routes, interdiction à laquelle les communes peuvent

déroger à condition de réaliser une étude. Cette dérogation est inscrite à l’article L111-8 du code de

l’Urbanisme, qui dispose que :

« Le plan local d'urbanisme, ou un document d'urbanisme en tenant lieu, peut fixer des règles

d'implantation différentes de celles prévues par l'article L. 111-6 lorsqu'il comporte une étude

justifiant, en fonction des spécificités locales, que ces règles sont compatibles avec la prise en compte

des nuisances, de la sécurité, de la qualité architecturale, ainsi que de la qualité de l'urbanisme et des

paysages ».

En l’espèce, il convient de rappeler que le projet nécessite la mise en compatibilité du PLU de la

commune. Dès lors, cette dérogation sera introduite dans la procédure de mise en compatibilité de ce

plan.

Page 7: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 7

Nous rappelons que le projet n’est pas situé à l’entrée d’une agglomération, qu’une étude paysagère

spécifique a été réalisée et que l’activité sera limitée à 4,5 ans. Les constructions édifiées pour

permettre l’exploitation de la carrière seront déconstruites lors de la remise en état.

Thème 4 : Quantité et qualité du gisement

De nombreuses observations mettent en cause la qualité du gisement et l’utilité de ce projet.

« La carrière de Bois Blanc est une carrière de roches massives pour seulement 5% de roches

massives ». C’est bien sûr faux. Ce pourcentage ne concerne que les enrochements supérieurs à 1

tonne. Cette carrière permettra de fournir 9,3 millions de tonnes (cf page 40 – tome 1 – Dossier

Administratif et Technique), dont 3,9 millions de tonnes d’enrochements.

« Rien dans les investigations géophysiques par panneaux électriques ne démontre la présence

généralisée de coulées basaltiques massives ». Cette affirmation du collectif TPNR et d’autres

contributeurs est exacte. Nous n’avons pas observé la présence généralisée de coulées massives dans

le sous-sol du projet. Cette hétérogénéité des roches et la présence de stériles sont la norme sur

l’ensemble de l’île. Faute de disposer de roches massives de grande extension, il est donc

indispensable de procéder à une reconnaissance très poussée du sous-sol. Ainsi, SCPR a réalisé à une

campagne géophysique très dense avec 400 ml de panneaux électriques par hectare. Cette technique

permet de couvrir de grande surface.

« La résistivité n’apporte aucune garantie sur la nature de la roche ». Là encore cette affirmation du

collectif TPNR et d’autres contributeurs est exacte. Pour répondre à cette difficulté, les résultats

doivent être corrélés avec des données de sondages. Ainsi, SCPR a procédé à la réalisation de 8

carottages du gisement. Attention, ces carottes ne représentent pas le gisement. Elles sont utilisées

pour établir une corrélation avec les données géophysiques.

A partir de l’ensemble des informations recueillies et analysées par des spécialistes, le gisement a fait

l’objet d’une modélisation 3D réalisée par le bureau d’étude CORALIS. Avec cette modélisation, le

bureau d’étude a simulé plusieurs fosses d’extraction afin de réduire au maximum le pourcentage de

stériles. Ainsi, l’implantation de ces fosses et leur géométrie ont pu être optimisées pour limiter le

pourcentage de stériles à 35%.

Ainsi, SCPR a optimisé la valorisation du gisement à hauteur de 65%.

Sans cette modélisation et ces simulations, le pourcentage de stériles sur l’ensemble du terrain

investigué est de l’ordre de 50%, confirmant l’estimation réalisée en 2007 lors des essais réalisés

pendant la construction de la Route des Tamarins. Ces essais mentionnés dans le rapport BRGM RP

56105_FR-Rapport final, ont été réalisés par SCPR dans le cadre de la réalisation des enrobés de

chaussée de la route des Tamarins. Pour cette application, les gisements alluvionnaires répondaient

mieux au besoin.

La qualité intrinsèque des roches a été mesurée à l’aide d’une batterie d’essais qui confirme la

conformité des matériaux par rapport au cahier des charges de la Nouvelle Route du Littoral (Valeur

au Bleu, Equivalent de Sable, Los Angelès, Micro Deval, Indice de Continuité, Degré de Fissuration,

Masse Volumique Réelle, Absorption d’Eau, Résistance à la Cristallisation...).

Page 8: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 8

SCPR a réalisé un travail sérieux, confié à des bureaux d’études compétents et expérimentés. Quel

serait l’intérêt de SCPR de mentir sur la qualité du gisement, le risque étant entièrement porté par

l’entreprise ? A l’inverse, certain ont bien compris leur intérêt à avancer le contraire.

In fine, le groupement en charge de la construction des digues s’est exprimé sur l’utilité de ce projet pour mener à bien la construction de la Nouvelle Route du Littoral. Il est légitime à le faire.

Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses

Sur la fréquence des tirs de mine, SCPR rappelle que 3 à 5 tirs par semaine seront réalisés, soit au

maximum 1 tir par jour du lundi au vendredi. Cette disposition deviendra une prescription

réglementaire dans l’arrêté d’autorisation.

(cf page 40 - tome 1 – Dossier Administratif et Technique)

(cf page 19 - tome 6 – Résumés Non Techniques)

L’amorçage électronique est une technique qui permet de réduire les vibrations dans le sol, ce que

reconnait le collectif TPNR dans son mémoire. Toutefois contrairement à une affirmation sans

fondement, cette technique n’augmente pas le bruit d’un tir de mine. En effet, un détonateur qu’il soit

électronique ou non-électrique, posséde la même charge explosive et est installé en fond de trou. Cela

est démontré au travers d’une évaluation de l’impact des tirs de mine à la fois en matière de bruit et

de surpression aérienne (cf annexe 14 - pièce 1 - tome 5E – Etude de l’impact sonore A2MS).

Sur les capacités techniques de SCPR pour l’exploitation de carrière de roches massives, rappelons que

cette société est une filiale du groupe COLAS. Elle dispose dans ses effectifs de compétences de

spécialité pour l’exploitation de carrières de roches massives, de production et de mise en œuvre

d’explosifs en particulier :

1 ingénieur civil des mines - Directeur Général (25 ans d’expérience)

1 ingénieur civil des mines – Chef d’exploitation UMFE/CPT (8 ans d’expérience)

1 technicien bac + 2 – chef de carrière UMFE/CPT (6 d’expérience)

Sur le stockage de matières dangeureuses

(voir chapitre 6.5.5.1 du Tome 1 : Dossier Administratif et Technique)

Il n’y a pas stockage d’explosifs sur la carrière. Les seuils SEVESO ne sont pas atteints pour toutes les

matières stockées sur site.

Le bâtiment de stockage des matières premières est décrit page 41 du tome 1. Les matières sont

stockées séparément dans ce bâtiment sur des aires étanches. En dehors du bâtiment, le stockage

d’hydrocarbure est prévu en citerne installée à l’intérieur d’un bac de rétention étanche et

dimensionné pour éviter tout débordement. L’installation sera conforme à la réglementation.

Le mélange explosif est réalisé lors du chargement des tirs à la sortie du camion UMFE (Unité Mobile

de Fabrication d’Explosifs). Les opérations de production d’explosifs de tirs de mine seront sous-traitée

à une entreprise spécialisée.

Page 9: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 9

A titre d’information, le stockage des explosifs nécessaire à la mise à feu d’un tir (détonateurs,

cartouches d’amorçage et cordeau détonant) sera réalisé sur le dépôt d’explosifs du Cap Lahoussaye.

L’ensemble de ces installations pourront être contrôlées par la Police des Installations Classées

préalablement à leur mise en service.

Thème 6 : Les variantes d’aménagement

De nombreuses observations soulèvent le non-respect des dispositions de l’article L122-5 relative au

contenu de l’étude d’impact, en particulier sur la description des solutions de substitution

raisonnables (alinéa 7°). Cinq solutions différentes ont été étudiées voir page 107 de l’étude d’impact.

L’une d’elle a fait l’objet d’une demande de cadrage préalable auprès des services de l’Etat dont la

réponse est fournie en annexe 9 pièce N°3. Cette analyse des variantes est également reprise dans le

tome 6 de l’étude d’impact pages 6 et 7.

Rappelons qu’un premier projet a fait l’objet d’une étude d’impact complète y compris sur le plan de la

santé humaine. Ce premier projet a été modifié en prenant en compte les observations et demandes

formulées lors de la première enquête publique en 2015. Ces modifications sont reprises en page 108

à 110 de l’étude d’impact.

Le maître d’ouvrage a indiqué les principales raison du choix effectué conformément aux dispositions de l’article L122-5-7°. Ces observations ne peuvent donc pas être retenues.

Thème 7 : Impact touristique

De nombreuses observations relèvent que le projet aura un impact néfaste sur le tourisme. Par rapport au premier projet, rappelons que la modification de l’accès et de l’itinéraire va permettre d’éviter le passage des poids-lourds par la zone touristique d’Etang Salé les Bains. Avec cette modification, l'étude d'impact a permis de conclure que le projet n’aura pas d’effet négatif significatif sur le tourisme. Au demeurant, il faut savoir que le tourisme n’est pas au nombre des intérêts qui sont protégés par la législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement, lesquels intérêts sont mentionnés à l’article L. 511-1 du code de l’Environnement. En conséquence, une demande d’autorisation d’exploiter ne peut pas être analysée au regard de ses effets sur le tourisme.

Page 10: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 10

Thème 8 : Accès routier et trafic routier

Dans son second projet, SCPR a fait le choix de créer un demi-échangeur sur la Route des Tamarins dédié exclusivement à la carrière. Cette modification permettra de supprimer la circulation sur la RN1a en bordure du littoral et de préserver le secteur touristique d’Etang Salé les Bains.

De nombreuses observations portent sur le danger de ce nouvel accès sur la Route des Tamarins. Pour répondre à cette question, une étude de conception a été confiée au bureau d’études OMEGA. Cet échangeur a été conçu conformément aux règles de l’ICTAAL (Instruction sur les Conditions Techniques d’Aménagement des Autoroutes de Liaison) et a été validé par la Direction Régionale des Routes, gestionnaire de la Route des Tamarins. En fonction des puissance moteur, la vitesse d’insertion des poids lourds sur cette route a été calculée entre 67 et 73 km/h, sachant que la vitesse limite autorisée est de 80 km/h pour ces véhicules. Ces éléments ainsi que le dégagement de visibilité depuis le sud de la bretelle, permettront une insertion sécurisée des poids lourds dans le trafic.

Gestion des microcoupures de la Route des Tamarins Rappelons que le but des microcoupures est d’assurer la sécurité des usagers par application du principe de précaution. Elles seront de l’ordre de vingt par an et organisée sur une tranche horaire de faible trafic (13h30 – 16h).

Elles interviendront entre les échangeurs d’Etang Salé les Bains et du Portail. Leur mise en œuvre sera sous-traitée à une entreprise spécialisée aux frais de SCPR. Les usagers qui le souhaitent, pourront emprunter un itinéraire d’évitement passant par la RN1a.

L’annonce d’une microcoupure (date et heure) sera réalisée sur les Panneaux à Messages Variables (PMV) de la RN1 afin de permettre aux usagers d’organiser leurs déplacements.

Sur chaque sens de circulation, afin de ralentir le trafic jusqu’à la mise en place de la microcoupure, deux véhicules équipés de Flèches Lumineuses d’Urgence occuperont les deux voies de circulation et un véhicule léger occupera la bande d’arrêt d’urgence.

Avant de libérer la circulation, un contrôle des chaussées sera effectué. Une balayeuse accompagnera le dispositif en cas de besoin.

Page 11: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 11

Selon les données de trafic enregistrées par la Direction Régionale des Routes de janvier à octobre 2016 sur la station de comptage MRT97-N Tamarins PR 64.09 Ravine ruisseau, le flux horaire de véhicule sur cette période est en moyenne de 1472 véhicules par heure dans le sens Sud-Nord et 1580 véhicules par heure dans le sens Nord – Sud.

Ces microcoupures peuvent conduire à report de trafic sur la RN1a estimé à environ 1000 véhicules dans les deux sens de circulation.

Principe de gestion des flux Afin d’éviter les pics de circulation le long de l’itinéraire, le choix retenu est celui d’un démarrage du chargement des premiers envois dès 5 h du matin. L’organisation journalière des livraisons sera confiée à un dispatcheur, dont la mission est de gérer les flux. L’objectif est d’optimiser les temps de trajet. Cet objectif qui vise à éviter les pics de circulation, permettra aussi de réduire la gêne aux autres usagers.

Débit horaire par catégorie de jour

Sens Sud - Nord

Débit horaire par catégorie de jour

Sens Nord - Sud

Page 12: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 12

Thème 9 : Faune marine

L’ensemble du volet faune marine a fait l’objet d’une étude d’impact complète (cf chapitres 5.8.5,

7.7.5 et 7.7.6 – Tome 2 : Etude d’Impact et Tome 5D annexe 12 Evaluation environnementales des

incidences du projet sur le milieu marin – PARETO Janvier 2016). Des études spécifiques sur les cétacés

ont de plus été réalisées (cf Tome 5D annexe 12 Expertise acoustique : caractérisation de l’impact

d’une carrière d’extraction de roches massives sur le milieu marin – Biotope – Quiet Océan décembre

2015). Ces 3 bureaux d’études sont reconnus pour leur indépendance et leur compétence sur le milieu

marin.

L’avis de recevabilité du 12 mai 2016, était assorti d’une demande spécifique concernant la

biodiversité marine et les tirs de mines. SCPR a répondu à cette demande par la note complémentaire

sur l’acoustique sous-marine et les cétacés fournie au Tome 2 – Complément à l’étude d’Impact. Cette

note précise l’ensemble des mesures d’évitement en faveur des cétacés (cf chapitre III.2.3 – page 25 et

suivantes).

Contrairement aux affirmations du collectif TPNR et de différentes contributions de particuliers, les

mesures d’évitement sont mises en œuvre dès le démarrage de la carrière et son maintenues durant

toute l’exploitation.

La principale mesure est la mise en place d’un monitoring acoustique en temps réel au moyen de 3

hydrophones (mesure M2) : cette mesure a pour but de qualifier les niveaux de bruits sous-marins

(ambiance sonore, niveau acoustique du tir…) et de détecter la présence et l’approche des différents

groupes de cétacés (Dauphins, Baleines, Globicéphales) vers la zone d’influence acoustique de la

carrière.

Durant les 6 premiers mois d’exploitation, ce monitoring sera complété par une surveillance visuelle

aérienne 30 minutes avant le tir de mine et 30 minutes après (mesure M3). Ce suivi visuel aérien

accompagnant le suivi acoustique en temps réel permet de valider l’efficacité du monitoring

acoustique en s’assurant de l’absence effective de cétacés dans le zone d’influence. Il s’agit du

contrôle du moyen de contrôle.

Dans son avis rendu le 10 aout 2016, l’Autorité Environnementale estime adaptées d’une part, la

mesure d’évitement et d’autre part, la mesure suivi des peuplements pendant et après l’exploitation

de la carrière.

Page 13: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 13

Thème 10 : Faune terrestre

L’arrêté ministériel du 17 février 1989 fixe des mesures de protection des espèces animales

représentées dans le département de la Réunion.

Concernant les oiseaux, l’article 3 est ainsi rédigé :

« Sont interdits en tout temps sur tout le territoire du département de la Réunion, la

destruction et l'enlèvement des oeufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou

l'enlèvement, la naturalisation des oiseaux d'espèces non domestiques suivantes ou, qu'ils

soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur

vente ou leur achat » .

Certaines espèces protégées comme le Busard de Maillard et le Paille en queue ont été observées à proximité dans la Ravine des Avirons. Concernant les chiroptères, l’article 4 est ainsi rédigé :

« Sont interdits en tout temps sur le territoire du département de la Réunion la destruction ou

l'enlèvement des oeufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement, la

naturalisation des mammifères d'espèces non domestiques suivantes ou, qu'ils soient vivants

ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur

achat ».

Parmi les espèces protégées par cet arrêté, le petit Molosse et Taphien de Maurice ont été observés à

proximité du projet dans les ouvrages de la Routes des Tamarins. Ni ces habitats artificiels, ni les

individus ne seront détruits par le projet.

Compte tenu des différentes mesures d’évitement proposées, le projet respecte les dispositions de

l’arrêté ministériel du 17 février 1989 (cf chapitre 7.7.4 - Tome 2 : Etude d’Impact).

C’est pourquoi, il n’est pas nécessaire de demander une dérogation à la destruction d’espèces

protégées au titre de l’article L411-2 du Code de l’Environnement pour les chiroptères comme pour

l’avifaune.

Dans l’avis de recevabilité du 12 mai 2016, les services de l’Etat demandent de mettre en œuvre un

contrôle des mesures d’évitement.

Afin de répondre à cette demande, SCPR a complété son dossier avec une nouvelle pièce versé au

DDAE (Tome 2 – Complément à l’étude d’Impact). Cette note présente l’organisation et les moyens de

suivi des chiroptères et de l’avifaune marine autour du projet durant toute l’exploitation de la carrière.

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale, a jugé l’impact résiduel du projet

sur la faune terrestre comme étant faible à modéré.

SCPR propose aux associations spécialisées comme la SEOR ou le GC-OI de participer aux différentes mesures et opérations de suivis mentionnées ci-avant. De même, elles pourront comme toutes associations de protection de l’environnement, participer à la Commission Locale de Concertation et de Suivi, organisée sur le modèle des Commissions de Suivi prévues par l’article L125-2-1 du Code de l’Environnement que SCPR a souhaité mettre en place dès le démarrage de la carrière.

Page 14: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 14

Thème 11 : Flore terrestre

Afin de ne pas impacter les habitats à caractère patrimonial recensés dans la ravine des Avirons, il est

nécessaire de rappeler que le périmètre d’exploitation a été modifié et est désormais situé à au moins

400 mètres de distance des remparts de la ravine des Avirons classée en ZNIEFF I. De plus, ce nouveau

périmètre n’intercepte plus l’Espace Boisé Classé identifié au PLU de la commune.

Concernant les deux espèces remarquables identifiées dans la zone de projet, (fougère Adiantum

rhizophorum et Doryopteris pilosa), des mesures spécifiques de transplantation ont été proposées par

SCPR (chapitre 7.7.2.1 - Tome 2 : Etude d’Impact).

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a souligné que l’impact résiduel

sur la flore et les habitats naturels est faible à modéré, notamment suite à la mesure de réduction

consistant au déplacement des espèces remarquables.

SCPR propose également au Conservatoire Botanique de Mascarin de participer aux différentes

opérations de transplantation proposées dans le dossier.

Concernant les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE), la SREPEN souligne dans son courrier du 4

octobre 2016 le risque que représentent les EEE qui sont présentes en nombre sur le site.

Comme précisé au chapitre 7.7.2 - Tome 2 : Etude d’impact, afin d’éviter cette dissémination des EEE,

le défrichement des zones d’exploitation sera réalisé en dehors des périodes de montée en graine et

les déchets végétaux issus du défrichage seront broyés et laissés sur site. L’ensemble des camions

sortant de la carrière passeront obligatoirement par un système de lavage haute pression des roues et

du châssis permettant d’éliminer les risques de transferts de semences d’EEE vers l’extérieur du site.

SCPR s’engage à ne pas utiliser le bois noir, classé comme Espèce Exotique Envahissante. Bien que

faisant partie de la liste DAUPI, cette espèce sera proscrite des espèces constitutives de la palette

végétale du projet de remise en état de la carrière.

Enfin, comme précisé au chapitre 7.7.2 - Tome 2 : Etude d’impact, en phase exploitation l’arrachage

et/ou la coupe des EEE sur les zones de dépôts provisoires sera réalisée systématiquement avant la

réutilisation des matériaux dans les réaménagements. Ces opérations de nettoyage auront lieu avec

une fréquence biannuelle.

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a indiqué concernant les espèces

envahissantes que les principales mesures présentées au dossier « sont proportionnées à l’enjeux »

et que l’impact résiduel était alors faible.

Page 15: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 15

Thème 12 : Impact sanitaire

1. Avis de l’Agence Régionale de Santé – Océan Indien

Rappelons en préambule que dans le cadre de l’instruction du précédent projet de carrière porté par

SCPR sur le site de la Ravine du Trou, l’ARS avait formulé 2 avis défavorables l’un le 11 mars 2015 et

l’autre le 02 septembre 2015.

Le premier avis défavorable était motivé par une demande de précisions cartographiques et par la

reprise de l’évaluation qualitative des risques sanitaires qui n’était pas établie avec la dernière version

des guides méthodologique.

Les reprises cartographiques ont été effectuées et en remplacement de l’évaluation qualitative du

risque sanitaire SCPR a fait réaliser une Evaluation Quantitative du Risque Sanitaire par un bureau

d’étude spécialisé.

Le second avis défavorable était quant à lui essentiellement motivé par le besoin d’évaluer l’impact

sonore des tirs de mines.

L’actuel projet à quant à lui fait l’objet d’un avis dans le cadre de la recevabilité du dossier. Par courrier

en date du 4 juillet 2016, l’Agence Régionale de Santé (ARS), après avoir acté les améliorations

significatives apportées au dossier initial, émet « des réserves quant à l’acceptabilité d’une cadence

importante de deux tirs simultanés par jour ».

Pour améliorer l’acceptabilité et réduire le stress, SCPR répond que seulement 3 à 5 tirs par semaine

seront réalisés, soit au maximum 1 tir par jour du lundi au vendredi. Cette disposition deviendra une

prescription réglementaire dans l’arrêté d’autorisation.

(cf page 40 - tome 1 – Dossier Administratif et Technique)

(cf page 19 - tome 6 – Résumés Non Techniques)

2. Poussières et impacts sanitaires

Vis-à-vis des impacts sanitaires, SCPR a fait réaliser par un bureau d’étude indépendant une Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS) (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février 2016 annexe 14). La synthèse des éléments de cette étude a été versée au dossier soumis à l’enquête publique Tome 2 : Etude d’impact chapitre 10.

Des simulations numériques de dispersion des rejets ont été réalisées selon les recommandations définies par l’INERIS [Institut National de l'Environnement Industriel et des RISques] et par l’InVS [Institut de Veille Sanitaire].

Ces modélisations ont alors intégrées une quantification des différents types de polluants selon leur origine (gaz d’échappement (CO, COV, NO2, particules diesel) émis par le fonctionnement des engins, poussières (PMtot, PM10 et PM2.5) émis par les différentes opérations d’exploitation de la carrière) et a analysé la diffusion des polluants selon les différentes phases de la carrière sur les 4 années d’exploitation.

La modélisation de la dispersion de l’ensemble des polluants rejetés par le projet a été réalisée dans les règles de l’art. Un logiciel Lagrangien en trois dimensions a été utilisée en prenant en compte, non seulement la rose des vents de la zone d’implantation du projet (Station Saint-Leu - Avirons), mais également les paramètres qui caractérisent l’atmosphère et ses phénomènes physiques (stabilité de l’atmosphère, topographie du terrain, pluviométrie, effet de tourbillons…).

Page 16: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 16

Avec les mesures de maitrise des polluants atmosphériques mises en œuvre dans le cadre du projet les modélisations ont permis de montrer l’absence de risque sanitaire pour l’ensemble des populations riveraines quel que soit le scenario d’exposition et quelle que soit la saison d’exposition puisque les analyses ont été réalisées en hiver austral et en été austral.

Nota sur les Éléments Traces Métalliques

Le collectif TPNR, un collectif de médecins et un certain nombre de contributeurs s’alarment quant à la présence d’éléments traces métallique (ETM) dans les matériaux.

Les Éléments Traces Métalliques (ETM) - ou métaux lourds - sont présents dans la croûte terrestre à des concentrations inférieures à 0,1 %. Une étude réalisée sur les sols de la Réunion (Doelsch et al, 2006) a montré que l’origine des fortes concentrations en chrome [Cr], cuivre [Cu], nickel [Ni] et zinc [Zn] observée par rapport aux sols métropolitains est principalement due au fond pédogéochimique naturel. Les autres ETM (cadmium, plomb, arsenic, mercure) ont des concentrations naturellement faibles et peu différentes de celles observées en métropole.

Le tableau ci-après présente les résultats d’une campagne de grande échelle d’analyse des sols de La Réunion (Doelsh, E. (2004). Éléments traces métalliques – Inventaire pour l’île de La Réunion (sols, déchets et végétaux), CIRAD-Chambre d’Agriculture).

Tableau 1: Teneurs en Éléments traces métalliques pour l’île de la Réunion

A l’inverse des poussières totales ou des poussières contenant de la silice cristalline, les ETM

naturellement présents dans les sols ne sont généralement pas pris en compte dans les Evaluations

Quantitative des Risques Sanitaire.

Néanmoins, afin d’apporter des éléments de réponses aux questions posées lors de l’enquête

publique, SCPR a demandé au cabinet TECHNISIM un complément d’étude sur les risques sanitaires

potentiels associés aux ETM avec les concentrations naturellement plus importantes de la Réunion.

Pour cela, il est considéré :

la teneur maximale mesurée pour chacun des métaux ;

les concentrations en particules totales calculées à l’aide de la modélisation

numérique au niveau des mêmes récepteurs que sur l’EQRS du dossier d’Etude

d’Impact (valeur maximale de toutes les phases).

Page 17: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 17

Le tableau qui suit présente les Valeurs Toxicologiques de Référence (VTR) retenues pour l’évaluation

quantitative des risques sanitaires des ETM contenus dans les poussières.

La voie d’exposition retenue ici est celle de l’inhalation. Par ailleurs, selon les données disponibles dans

la littérature, le chrome est principalement concentré dans les roches.

Dans les sols, le chrome issu de la roche-mère se trouve principalement sous forme trivalente

(chrome III).

Aussi il n’est considéré que cette forme chimique dans l’évaluation des risques sanitaires.

Tableau 2: Valeurs toxicologiques de référence retenues pour l’évaluation quantitative des risques sanitaires des ETM

Effets à seuils

Les quotients de dangers calculés sont les suivants :

Tableau 3 : Quotients de dangers calculés aux niveaux des récepteurs

L’acceptabilité du risque est réalisée selon les recommandations de la circulaire du 09 août 2013

relative à la démarche de prévention et de gestion des risques sanitaires des installations soumises à

autorisation. Lorsque le quotient de danger est inférieur à 1, cela signifie que la population n’est pas

exposée a un risque inacceptable, même pour les populations sensibles compte tenu des facteurs de

sécurité utilisés.

Aussi, tous les quotients de danger étant inférieurs à 1, les risques sanitaires sont jugés acceptables

selon les recommandations des instances en charge des évaluations des risques sanitaires.

Page 18: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 18

Effets sans seuils

Les excès de risques individuels calculés sont les suivants :

Tableau 4 : Excès de risque individuel calculés au niveau des récepteurs

L’interprétation des résultats s’effectue ensuite par comparaison à un niveau de 10-5 repris dans la

Circulaire du 09 août 2013 relative à la démarche de prévention et de gestion des risques sanitaires

des installations soumises à autorisation.

Les ERI (Excès de Risque Individuel) sont tous inférieurs à 10-5.

Cet indice correspond à la probabilité supplémentaire, par rapport à un sujet non exposé, qu’un

individu développe un effet associé à une exposition pendant sa vie entière à une unité de dose (ou de

concentration) d’un agent dangereux.

Il résulte que le risque sanitaire représenté par les métaux lourds des poussières est jugé acceptable

selon les recommandations des Instances en charge des évaluations des risques sanitaires.

3. Bruit et impacts sanitaires

Une modélisation des émissions acoustiques lors des différentes phases d’exploitation et de fonctionnement intégrant l’ensemble des matériels et engins d’exploitation a été réalisée et a permis de mettre en évidence la propagation de la pression acoustique au niveau du site du projet et sur les habitations proches.

De plus, l’évaluation des incidences acoustiques des tirs de mines avec modélisation de la surpression des tirs lors de différentes phases du projet a également été intégrée dans l’étude acoustique (Etude d’Impact sonore - A2MS 2016 – annexe 14).

Les modélisations réalisées avec l’ensemble des éléments de projet y compris lors des tirs de mines et sur toutes les phases d’exploitation, ont permis d’adapter les matériels et modes de production pour une réduction maximale des nuisances sonores afin d’être systématiquement en dessous des seuils réglementaires autant en limite de propriété que sur les zones à émergence réglementées. Les mesures mises en place dans le cadre de l’exploitation de la carrière sont détaillées au chapitre 7.11 et 10 du Tome 2 – Étude d’Impact.

Certains contributeurs lors de l’enquête publique s’interrogent sur la conformité du projet en terme de bruit. On rappellera que l’ensemble de la carrière respecte les seuils réglementaires définis par l’arrêté ministériel du 23 janvier 1997.

Pour répondre aux observations relatives aux bruits des brises-roches, SCPR rappelle qu’ils ont été intégrés dans la modélisation acoustique. Ces équipements seront utilisés ponctuellement sur le site pour le calibrage des enrochements. Ce façonnage sera réalisé sur des espaces confinés entre les stocks qui serviront de merlon antibruit.

Page 19: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 19

4. Vibration et impacts sanitaires

Les principales vibrations générées par la carrière sont dues aux tirs de mines. Le chapitre 7.12 du Tome 2 Etude d’Impact rappelle les différentes dispositions prises dans le cadre l’exploitation pour maitriser et surveiller les vibrations transmises lors des tirs de mines.

On rappellera qu’un tir de mines peut être perçu par la vibration dans le sol (vibration solidienne) ou par la suppression aérienne.

La surpression aérienne a fait l’objet d’une modélisation par le bureau A2MS et est reprise au chapitre 7.11.3.2 Tome 2 Etude d’Impact et annexe 14 étude d’impact sonore - A2MS 2016 – annexe 14

Quant aux vibrations solidiennes, on rappellera que l’ensemble des plans de tir ont été conçu pour ne pas générer de dépassement du seuil réglementaire de 10 mm/s sur les ouvrages ou bâtiments autour de la carrière.

L’évaluation des vibrations perçues autour aux delà de la carrière peut être évaluée par application de la loi de Chapot :

Avec :

V : la vitesse de vibration en mm/s

D : la distance tir-capteur en m

Q : la charge unitaire instantanée d'explosif en Kg

K : le coefficient de site variant de 300 à 6000 avec une valeur moyenne de 2500

Ainsi avec une charge maximale de 80 kilogrammes, et en admettant une homogénéité géologique et une continuité topographique du site, la vitesse de vibration ressentie à 1 km du tir sera de l’ordre de 0,35 mm/s, juste au seuil de perceptibilité (0,3 mm/s).

5. Les habitations et les établissements sensibles les plus proches

A partir de l’ensemble des études et modélisations réalisées dans le cadre de l’étude d’impact, une synthèse des impacts bruts et nets pour les habitations les plus proches est fournie dans les pages suivantes. De même, une synthèse est produite pour les établissements sensibles recensés dans le secteur.

Page 20: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 20

Localisation des habitations les plus proches

1

2 3

7

4

6

5

8

9

200 m

rim

ètr

e IC

PE

Fo

sse

d’extraction

Page 21: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 21

L’ensemble des mesures de réductions mises en œuvre permettent d’atténuer fortement les impacts générés par l’exploitation de la carrière sur les habitations voisines et de respecter les normes réglementaires.

Page 22: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 22

Localisation des établissements sensibles

A

B

C

D

E F

G

K

I H

J

M

L

Ec

ole

élé

me

nta

ire

Pito

n S

ain

t Le

u G

rou

pe

A

Ec

ole

élé

me

nta

ire

Pito

n S

ain

t Le

u G

rou

pe

B

Ec

ole

élé

me

nta

ire

Ste

lla

Ec

ole

Ma

tern

elle

Pito

n S

ain

t Le

u

Ec

ole

Ma

tern

elle

Pe

yre

t Fo

rca

de

N

O

Page 23: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 23

Contenu des distances d’éloignement entre la carrière et les établissements sensibles, l’impact résiduel est essentiellement psychologique. Les mesures de communication et de concertation proposées permettront de réduire cet impact.

Page 24: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 24

Comme indiqué dans les tableaux précédents, SCPR a fait la proposition de mise en place d’une Commission Locale de Concertation et de Suivi, organisée sur le modèle des Commissions de Suivi prévues par l’article L125-2-1 du Code de l’Environnement.

Cette Commission a pour vocation de créer un cadre d’échange et d’informations sur les actions menées dans la conduite de l’exploitation afin prévenir les risques d’atteinte aux intérêts mentionnés à l’article L511-1 (dangers ou inconvénients pour la commodité du voisinage, pour la santé, la salubrité, l’agriculture, la protection de la nature, de l’environnement ou des paysages).

Elle sera mise en place pour être opérationnelle dès le démarrage des travaux préparatoires.

SCPR propose que cette commission soit constituée de 5 collèges :

Administration de l’Etat (DEAL, Autorité Environnementale)

Elus des collectivités locales concernées par la carrière (Saint Leu, Etang Salé et les Avirons)

Riverains de la carrière (individuellement ou collectivement)

Association de protection de l’Environnement

Représentants de SCPR en tant qu’exploitant de la carrière

Elle comportera 1 bureau constitué d’un président et d’un représentant par collège.

SCPR propose qu’elle se réunisse une fois par trimestre et en fonction de la demande des participants.

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale, après avoir listées et commentées les mesures de réduction des pollutions atmosphériques, du bruit, des vibrations et des risques sanitaires identifiées au dossier d’Etude d’Impact du projet et après avoir relevé le souhait de SCPR de créer une Commission de Suivi de site, note que les impacts résiduels sur ces thématiques sont faibles à modérés.

Elle recommande cependant un suivi continu des poussières et un suivi régulier des émergences acoustiques. SCPR s’engage à mettre en œuvre cette recommandation.

Thème 13 : Stabilité des terrains

Une étude de stabilité des fronts et talus de remblais de la carrière en phase d’exploitation et après

la remise en état a été réalisée dans le cadre de l’étude d’impact (cf 7.1.2 Tome 2 : Etude d’Impact et

Tome 5C – annexe 11.5 Etude ANTEA). Aucun problème de stabilité n’a été relevé.

Toutefois, le collectif TPNR et d’autres contibuteurs avancent que l’exploitation pourrait conduire à la

rupture du profil d’équilibre de la Route des Tamarins. En d’autre terme, l’exploitation de part et

d’autre de cette route pourrait conduire à un glissement de terrain de grande ampleur à l’avenir. Afin

de répondre à cette question, SCPR a demandé l’intervention d’un géotechnicien dont le rapport sur

cette question est produit en annexe 2 du présent mémoire.

A dire d’expert, les calculs ne laissent aucunement présager l’apparition d’un risque d’une telle

nature.

Page 25: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 25

Thème 14 : Paysage

De nombreuses observations relèvent l’insuffisance d’étude d’impact sur le paysage. Ce sujet a fait

l’objet d’une étude complète (annexe 13 – Tome 5E : Etude pour l’intégration paysagère d’une

carrière Zone UP janvier 2016) dont des extraits sont repris au chapitre 7.6 Tome 2 Etude d’impact.

Rappelons qu’il n’y a pas de protection réglementaire du paysage au droit du projet. Toutefois, certains contributeurs regrettent l’absence de simulation de l’impact paysager depuis les zones non habitées de la pointe des Avirons et depuis la RN1a. Ainsi, ces simulations sont produites ci-après. Elles montrent que l’impact résiduel est faible avec les dispositions prises pour le traitement des fronts de taille.

Vue depuis la pointe des avirons – état initial.

Vue depuis la pointe des avirons une fois la carrière achevée.

Fronts de taille visibles

Page 26: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 26

Vue depuis la RN1a – état initial.

Vue depuis la RN1a une fois la carrière achevée.

Fronts de taille visibles

Surfaces remise en état (agricole ou

naturelle)

Page 27: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 27

II - Réponses aux questions de la Commission d’Enquête

Les encadrés ci-après reprennent Les questions et observations énoncées dans le procès-verbal

transmis par Monsieur le Président de la Commission d’Enquête le 11 octobre 2016 ; Ils sont suivis

des réponses apportées par SCPR.

1. Observations, questions et propositions recueillies auprès du

public

A. Remarques concernant le dossier d’enquête Le public a été surpris par le volume du dossier d’enquête et la difficulté qu’il éprouvait pour trouver facilement ce qu’il cherchait. La quantité de documents ne contribuant pas à instaurer la confiance. Ils ont estimé qu’il s’agissait d’une volonté de les noyer sous des tonnes de documentation, pour les décourager. Les sommaires apparaissaient comme trop détaillés et redondants. Les chiffres concernant tant les besoins en roche que ceux traitant des tirs de mines ou de la circulation leur ont paru souvent contradictoires, selon le tome du dossier consulté. A plusieurs reprises, des personnes ont regretté que les études n’aient pas été réalisées par des organismes indépendants, afin de donner plus de crédit au dossier.

Les pièces constitutives d’un Dossier de Demande d’Autorisation d’Exploiter au titre des Installations

Classées pour la Protection de l’Environnement de même que le contenu de l’Etude d’Impact sur

l’Environnement sont régies par les articles R512-2 et suivants du code de l’environnement.

L’évaluation de la qualité des études a été faite par la DEAL lors de la recevabilité du dossier

prononcée le 12 mai 2016. De même, l’Autorité Environnementale dans son avis du 10 août 2016

s’est également prononcée sur la qualité de l’Etude d’Impact.

La complexité est liée à l’importance des thèmes et sujets spécifiquement étudiés afin de répondre à

l’ensemble des préoccupations et interrogations des parties prenantes. Néanmoins, il est rappelé

qu’un Résumé Non Technique (RNT - Tome 6 du DDAE) a été produit afin de faciliter la

compréhension du public. Ce RNT a été jugé de bonne qualité par l’AE dans son avis rendu le 10

aout 2016 : «Le RNT modifié n° D-228 reçu le 20/07/16 est très complet et pédagogique,

copieusement illustré, présente les principales modalités de suivi des installations projetées et de

leurs effets sur l’environnement et la santé humaine et précise les effets cumulés avec d’autres

projets connus. Il apporte une présentation claire, exhaustive et précise. »

Q n° A1 : Pourquoi a-t-il fallu attendre l’avis négatif de la 1ère EP et un 2ème projet pour tenir compte de la réduction de la surface et de la durée d’exploitation ? Les experts (bureau d’étude) n’étaient-ils pas en mesure de présenter un projet ainsi calibré dès le départ ? (SL C26)

Chaque projet présente des avantages et des inconvénients. Le premier projet, sans porter atteinte

aux intérêts mentionnée à l’article L511-1, présentait des inconvénients relevés lors de la première

enquête publique.

Page 28: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 28

SCPR a alors décidé de retirer son dossier afin d’élaborer sur le même site un nouveau projet

intégrant des modifications significatives et des études complémentaires permettant de répondre

aux différentes questions soulevées.

Q n° A2 : Variantes non étudiées dans l’étude d’impact (art R 512-2 à 9) (SL Y 20) ?

Voir réponse au Thème 6 : les variantes d’aménagement.

Q n° A 3 : Demande une étude technique et scientifique indépendante plutôt qu’une étude d’impact payée par la SCPR (LA C 16).

Voir préambule.

Q n° A 4 : Beaucoup s’estiment pris en otage, placés devant le fait accompli et dénoncent les intérêts de la population qui ne sont pas pris en considération (SL A 33, LA C 29…). O n° A 5 : Nombreux s’estiment pris en otage, placés devant le fait accompli et dénoncent les affaires mal gérées et que les intérêts de la population ne soient pas en considération (SL A 33, LA C 29).

En réalité, les évènements des mois passés prouvent le contraire. En effet, SCPR avait déposé une

première demande d’autorisation de carrière qui a été soumise à enquête publique en mai – juin

2015. De vives inquiétudes se sont exprimées lors de cette consultation, notamment sur les sujets

suivants :

l’impact du trafic routier généré par la carrière notamment sur la RN1a avec des risques de nuisances pour les riverains et les usagers de cette route

la destruction de l’Espace Boisé Classé

l’impact sur les eaux souterraines considérées comme stratégique par le SDAGE

l’inquiétude sur la santé des riverains notamment le risque de silicose, le bruit des tirs de mines et la dispertion des poussières en fonction des saisons

l’impact des tirs de mines sur les mammifères marins

des questionnements sur le devenir du site après exploitation notamment la possibilité de créer une Installation de Stockage de Déchet Non Dangereux.

Après cette enquête, SCPR a décidé de retirer son dossier afin d’élaborer un nouveau projet

intégrant des modifications significatives et des études complémentaires permettant de répondre

aux différentes questions soulevées et de prendre en considération les intérêts de la population.

Q n° A 6 : Pourquoi l’école du Ruisseau des Avirons n’est-elle pas répertoriée dans le dossier ?

Concernant l’école du Ruisseau, celle-ci a été inaugurée sur la rentrée scolaire 2015-2016. Les études

déjà engagées à ce moment n’ont effectivement pas relevé ce nouvel établissement à plus de 1,3 km

de la carrière. La synthèse effectuée au thème 12 du présent mémoire a pris en compte cette école.

Page 29: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 29

O n° A 7 : Les articles 111-6 et 7 du code de l’urbanisme interdit les installations ou constructions à moins de 100m de part et d’autre des routes expresses (SL AC M15, SL AC M19, SL AD M22, SL AD L40).

Voit réponse Thème 3 : Loi Barnier – amendement « Dupont ».

Q n° A 8 : Pourquoi les études d’impact de 2015 et 2016 aboutissent à des résultats opposés, comme pour la bretelle d’accès sur la route des Tamarins (SL V10) ?

Il s’agit de deux projets différents dont la comparaison n’est pas pertinente. Les études conduites

dans le cadre du présent dossier ont permis d’apprécier plus finement l’impact de la création d’une

bretelle d’accès à la routes des Tamarins, notamment la sécurité de l’insertion des poids-lourds dans

le traffic (voir chapitre 7.13 Tome 2 de l’Etude d’Impact et Thème 8 : Accès routier et trafic routier).

Q n° A 9 : Pourquoi la loi sur l’eau ne fait pas l’objet de la présente enquête publique (SL J4) ?

En application des articles L. 214-1 et L. 214-7 du code de l’environnement, les installations,

ouvrages, travaux et aménagements (IOTA) qui relèvent à la fois d’une ou plusieurs rubrique(s)

«eau» et d’une rubrique « ICPE », relèvent uniquement du champ d’application de l’autorisation

prévue par la législation sur les installations classées. Il en va de même pour les IOTA qui relèvent

d’une ou plusieurs rubrique(s) « eau » et qui présentent le caractère d’ouvrages nécessaires à

l’exploitation d’une ICPE. Dans tous ces cas, aucune autorisation « loi sur l’eau » n’a à être obtenue.

En outre, les intérêts protégés par la loi sur l’eau sont pris en compte par les prescriptions dont

l’autorisation ICPE est assortie.

Q n° A 10 : La réserve naturelle est-elle impactée ? SL A 9

Non, voir chapitre 4.4.4 Tome 2 Etude d’Impact.

Q n° A 11 : La Loi Littoral est-elle applicable ici ? SL A 30

La loi littoral est applicable dans les conditions qui sont fixées dans le code de l’urbanisme. Le projet

de carrière est conforme aux dispositions de la loi littoral. En particulier, l’étude d’impact indique

(Tome 2 – Etude d’Impact, paragraphe 4.4.3) que le site de la carrière est situé en dehors des espaces

remarquables du littoral.

Q n° A 12 : Le PLU, le SCoT, le SAR ne sont pas compatibles avec le projet (SL AD M25).

Voir réponse Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification.

B. Remarques concernant les mesures globales De nombreuses personnes se sont inquiétées d’une part du fait que la plupart des études et analyses ne provenaient pas d’organismes indépendants et de l’application effective par la SCPR des mesures annoncées dans le dossier.

Voir préambule.

Page 30: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 30

Q n° B 1 : Est-il prévu la mise en place d’un organisme de contrôle indépendant avec des moyens d’intervention pour créer un climat de confiance (SL A 28, SL AA3, LA C29, SL E 17) ?

Une carrière est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement. Il existe une police

qui effectue des contrôles réguliers. Les Inspecteurs sont assermentés. Ils vérifient que l’exploitant

respecte l’ensemble des obligations réglementaires qui lui sont imposées et les engagements pris

dans le dossier d’étude d’impact.

De plus comme décrit au thème 12, SCPR a proposé la mise en place d’une Commission Locale de

Concertation et de Suivi pour instaurer un climat de confiance.

Q n° B 2 : Fin de l’exploitation, quelles garanties du respect de l’échéance, évitant sa prolongation (LA C 29) ?

La demande d’autorisation relative à l’exploitation de la carrière de la ravine du Trou est faite pour

une durée limitée à 4,5 ans, dont 0,5 ans pour la remise en état. Cette durée sera reprise dans

l’Arrêté d’Autorisation Préfectoral et s’imposera réglementairement à SCPR.

O n° B 3 : Mettre en place un contrôle quotidien du respect du projet en matière environnementale et notamment de la qualité de l’air (SL-E-17, LA T2 7).

Le contrôle de l’ensemble de la carrière sera exercé par les inspecteurs des Installations Classées.

L’ensemble des suivis et contrôles prévus dans le cadre du projet (voir chapitre 7 - Tome 2 : Etude

d’Impact) seront repris dans l’Arrêté d’Autorisation Préfectoral et les résultats seront communiqués

aux autorités de l’Etat.

Suite aux recommandations formulées dans l’avis de l’Autorité Environnementale, SCPR prend

l’engagement de mettre en place un réseau de mesure en continu des particules en suspension dans

l’air qui sera disposé sur un périmètre élargi.

O n° B 4 : Une concertation préalable sur le bien fondé de la carrière aurait été souhaitable (SL-AA-7).

La procédure de concertation préalable est définie à l’article L. 121-16 du code de l’environnement.

Elle est applicable à certains projets seulement. Il s’agit d’une procédure facultative. Préalablement à

l’enquête publique, SCPR a mis en place des actions de communications pour présenter le nouveau

projet.

Q n° B 5 : Des compensations financières sont-elles envisagées pour tenir compte de la dévalorisation des biens (SL W28), de l’impossibilité d’utiliser certains équipements, comme les sites d’escalade (SL J8) ?

Compte tenu des moyens mis en œuvre autant en phase exploitation qu’en phase de remise en état,

aucune dévalorisation des biens n’est attendue dans le cadre du ce projet.

Compte tenu de son éloignement, rien n’empêchera l’utilisation du site d’escalade de la Ravine des Avirons.

Q n° B 6 : La concertation préalable a été très insuffisante (SL AA7, ES A10) ?

Voir réponse B 4

Page 31: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 31

Q n° B 7 : La SCPR peut-elle fournir des garanties qu’il n’y aura pas d’impacts sur la circulation, que le lieu de stockage des composants des explosifs sera totalement sécurisé et qu’il n’y aura aucun impact sur la santé (SL V15) ?

Ces garanties sont données par l’ensemble de l’étude d’impact et les mesures d’accompagnement

décrites au chapitre 7 du Tome 2 : Etude d’Impact.

Les nombreux contrôles et suivis organisés sur différentes thématiques et la communication de leurs

résultats à la CLCS sont une garantie supplémentaire quant au respect des engagements pris par

SCPR.

C. Remarques concernant la NRL Le chantier de la NRL (Nouvelle Route du Littoral) était présent dans l’esprit d’une grande partie du public, qui s’étonnait qu’un problème aussi vital pour les travaux, comme l’apport en matériaux, n’avait pas pu être réglé en amont. Un certain nombre de personnes a déploré le choix actuel pour la NRL.

De notre point de vu ce débat n’est pas celui posé dans le cadre de la présente enquête publique. Le

choix du projet de la Nouvelle Route du Littoral dans sa configuration actuelle a été débattu lors de

l’enquête publique spécifique au projet du 2 novembre 2011 au 2 décembre 2011 et pour laquelle les

Réunionnais se sont déjà exprimés. A l’issue de cette enquête, ce projet a été déclaré d’Utilité

Publique dans sa configuration actuelle.

Q n° C 1 : Le passage à la solution tout viaduc, pour limiter le besoin en roches, est-il envisageable (SL G 22 ES E 6) ?

Hors sujet, le choix entre viaduc et digue relève du Maitre d’Ouvrage de la Nouvelle Route du

Littoral.

Q n° C 2 : Quid des « futurs projets » qui nécessiteront des enrochements (SL C 08) ?

Le Schéma Départemental des Carrières dédit exclusivement l’espace carrière NRL 02 au chantier de

la Nouvelle Route du Littoral. Les enrochements nécessaires à tout autre projet proviendront d’une

carrière légalement autorisée à les fournir.

D. Remarques concernant l’écologie au sens large Le souci du respect de l’écologie est présent dans la quasi-totalité des observations du public. Les remarques du public seront déclinées dans les rubriques suivantes. Q n° D 1 : Quid du projet de centre d’enfouissement (Q orale) ?

Le PLU de la commune peut prêter à confusion puisque ce dernier précise la possibilité de traiter des

déchets (cf Règlement du PLU de Saint Leu – caractéristiques de zones Ad – Article A 2 - Occupations

et utilisations du sol soumises à des conditions particulières).

Page 32: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 32

Toutefois, le projet porté par SCPR ne comporte aucune installation de stockage ou traitement des

déchets et son projet de remise en état prévoit le retour à l’agriculture pour l’ensemble de la partie

haute et à l’état naturel pour la partie basse.

Q n° D 2 : Estimation du bilan carbone ? (SL A 20 & 28)

Le bilan carbone a été effectué en pages 149 et 150 du Tome 2 : Etude d’impact. Le bilan carbone est intégré dans le paragraphe relatif aux effets du projet sur le climat étant donné que le CO2 n’est pas le seul gaz contribuant à l’effet de serre.

Les émissions de carbone du projet ont été estimées à 30355 tonnes éqC.

Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que le bilan Carbone ne constituait pas une exigence réglementaire dans les études d’impact au moment du dépot du dossier.

Q n° D 3 : Pourquoi le conservatoire des Mascarins n’a-t-il pas été consulté (SL AD L39) ?

Le bureau d’étude Biotope qui a réalisé l’ensemble des diagnostics faune/flore/habitat a, au préalable de l’ensemble des inventaires, utilisé la base de donnée Mascarine cadetiana tenue par le Conservatoire Botanique National des Mascarins pour identifier les espèces patrimoniales déjà recensées dans la zone d’étude (cf Tome 5 : Annexe D 12.1).

La consultation du CBNM ne présente pas un caractère obligatoire. Elle n’est pas apparue nécessaire en raison de l’absence de sensibilité générale du milieu et des inventaires réalisés sur le site.

Toutefois, dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale, regrette qu’un avis extérieur, du Conservatoire Botanique National de Mascarins par exemple, n’ait pas été demandé afin de valider la méthodologie de déplacement de la flore remarquable. Comme indiqué au Théme 11 : Flore Terrestre, SCPR propose qu’un expert du CBNM soit associé pour ces opérations de transplantation.

E. Remarques concernant l’économie et le tourisme L’économie est abordée par le public de deux manières opposées, les uns déplorent la perte d’attractivité de la zone due à la carrière, entraînant des pertes d’emploi, les autres prennent en compte les créations d’emploi annoncés par la SCPR. Q n° E 1 : Le manque à gagner en matière touristique (hôtellerie, immobilier, tourisme) sera-t-il compensé financièrement (SL AH M9, ES B 12, LA V21) ?

L'étude d'impact a permis de conclure que le projet n’aura pas d’effet négatif significatif sur le

tourisme. Au demeurant, il faut savoir que le tourisme n’est pas au nombre des intérêts qui sont

protégés par la législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement,

lesquels intérêts sont mentionnés à l’article L. 511-1 du code de l’environnement. En conséquence,

une demande d’autorisation d’exploiter ne peut pas être analysée au regard de ses effets sur le

tourisme.

Q n° E 2 : La carrière aura un impact très négatif sur l’image de l’Ile en Métropole (AC M20).

Il n’y aura aucun impact de la carrière sur l’image de l’ile en Métropole.

Page 33: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 33

Q n° E 3 : L’impact économique sur le tourisme, à l’Etang Salé en particulier, a-t-il été étudié (LA C 30, LA X 2).

Voir Thème 7 : Impact touristique.

Q n° E 4 : Quel serait le nombre d’emplois directement créés pour la carrière par la SCPR et celui des emplois liés aux transports (SL A 27) ?

Comme indiqué au chapitre 11 du Tome 2 : Etude d’Impact, le nombre d’emplois directs créés par la

carrière est estimé à 70 et le nombre d’emplois indirects est estimé à 280 dont 240 pour les

transports.

Q n° E 5 : La carrière est nécessaire pour le développement économique et industriel (SL A 26).

La carrière est nécessaire pour la réalisation du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, elle-même

nécessaire pour le développement économique et industriel de la Réunion.

Q n° E 6 : Projet intéressant pour le Développement économique et touristique de l’île avec des créations d’emplois (SL A 34).

Voir réponse question n°E4 et E5.

F. Remarques concernant la géologie Entre ce qui a été « révélé » par différentes sources et les informations contenues dans le dossier, elles-mêmes souvent contradictoires, le public n’a pas été en mesure d’apprécier précisément les réels enjeux de cette carrière. Le rapport estimé entre le volume de roches massives exploitables pour la NRL et le volume total extrait sur les deux sites de la carrière n’est pas connu avec précision. Les observations du public sont contradictoires. Q n° F 1 : Les roches volcaniques ne seraient pas assez denses et dures et donc pas adaptées aux assises de la digue (SL A32, LA U16) ?

Voir Thème 4 : Quantité et qualité du gisement.

Q n° F 2 : La qualité du gisement a été classé inutilisable car trop hétérogène et de qualité médiocre selon le rapport final du BRGM n° RP 56105 (LA X2, LA U16).

Voir Thème 4 : Quantité et qualité du gisement.

Page 34: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 34

O n° F 3 : Il serait préférable d’importer des roches de Madagascar (SL A32, LA Y4). O n° F 4 : Importer des roches de Madagascar n’est pas une solution (SL X20).

SCPR n’a pas le projet d’importer des roches de Madagascar. C’est pourquoi, SCPR a déposé un

dossier pour exploiter une carrière à la Réunion sur le site de la Ravine du Trou.

Q n° F 5 : Les masses de roches extraites seraient supérieures aux besoins de la NRL (LA Z1), le complément serait-il des

granulats (LA T2 35) ?.

A l’exception des stériles qui resteront sur site pour le réaménagement, l’intégralité des matériaux

extraits sont destinés au chantier de la Nouvelle Route du Littoral.

O n° F 6 : Les photos en page 55 de l’Etude d’Impact semblent montrer de la roche fracturée, qui ne correspond pas aux diverses affirmations (LA V7, SL AD L40). Q n° F 7 : Pourquoi vouloir ouvrir une carrière de roches massives pour seulement 5% de roches massives (SL AD L43) ? Q n° F 8 : Pourquoi extraire 10 millions de tonnes sur un site où 7% sont réellement spécifiques (SL AD L42) ?

Voir Thème 4 : Quantité et qualité du gisement.

G. Remarques concernant le paysage L’impact sur le paysage est sans doute le sujet le plus fréquemment cité par le public. Il est question des vues notamment depuis la plage de l’Etang Salé, depuis la RN1a et depuis la route des Tamarins. Par ailleurs, l’existence de la palmeraie ou cocoteraie est souvent avancée. O n° G 1 : Une magnifique cocoteraie serait détruite (SL C6).

Le projet porté par SCPR a été établi en concertation avec le bureau d’étude paysagiste Zone UP. On

notera alors que pour masquer au maximum la plateforme de tri basse, sa forme et son

positionnement ont été spécifiquement étudiés pour conserver le plus possible des surfaces de

végétation d’origine (dont la cocoteraie) sur les franges sud, ouest et nord de l’installation.

Q n° G 2 : Le paysage du site sera-t-il protégé (SL AH M11) ?

L’ensemble du projet a fait l’objet d’une étude paysagère complète (annexe 13 du DDAE Site Ravine

du Trou/bois Blanc : Etude pour l’intégration paysagère d’une carrière Zone UP janvier 2016) dont les

grandes lignes sont reprises au chapitre 5.7 et 7.6 du Tome 2 : Etude d’Impact. Voir en complément

le thème 14 : Paysage

Page 35: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 35

H. Remarques concernant la santé en général De nombreux médecins se sont exprimés en manifestant leur grande inquiétude sur les effets potentiellement néfastes de la carrière. Une pétition en ce sens a réuni 260 signatures. Q n° H 1 : Le danger vient des poussières, de la pression acoustique des tirs de mines et du syndrome d’anxiété (SL J6).

Q n° H 2 : Aucune enquête indépendante de santé ne semble avoir été effectuée (SL AC M2).

Voir Thème 12 : Impact sanitaire

Q n° H 3 : Il faudrait effectuer des examens de santé complets et faire constater une éventuelle dégradation de la santé (SL AD M34, LA R2).

Comme rappelé au Thème 12 : Impact sanitaire, l’ensemble de la carrière ne génère pas de risque

sanitaire pour les populations environnantes.

Q n° H 4 : L’OMS et l’ANSES ont-elles été consultées (ES W 48) ?

Non, il n’y a pas d’obligation réglementaire de consulter l’OMS et l’ANSES.

L’Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires a suivi l’ensemble de la méthodologie applicable

(voir Tome 5 – annexe E14.2). L’Agence Régionale de Santé a émis un avis dans le cadre de

l’instruction de la demande.

Q n° H 5 : Existe-t-il des risques, chez les riverains, pour les animaux domestiques qui devront endurer un grand nombre de vibrations inhabituelles (SL-E-28) ?

Non les animaux domestiques ne devront pas endurer un grand nombre de vibrations inhabituelles.

Les conclusion de l’étude d’impact sanitaire peuvent être étendues aux animaux.

Page 36: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 36

I. Remarques concernant le facteur humain Le bien être et la tranquillité des personnes semblent des éléments prioritaires pour la population. Par ailleurs, il est apparu de fortes craintes au plan archéologique sur le risque de disparition d’un « haut lieu de mémoire » des esclaves, à la ravine du Trou.

Le thème relatif à l’archéologie préventive est traité en pages 30 à 31 - Tome 2 - Etude d’Impact.

Les préparatifs de la révolte des esclaves de Saint Leu se sont déroulés au niveau du bassin Missouk

situé dans les hauts de la Ravine du Trou. Le projet SCPR se situe quant à lui près de l’embouchure la

Ravine du Trou.

De plus, un diagnostic archéologique préventif a été prescrit par le Préfet de la Réunion sur

l’ensemble du périmètre de la carrière. SCPR a d’ores et déjà engagé des discussions avec l’Institut

National de Recherche en Archéologie Préventive. Des fouilles seront réalisées sur l’ensemble du site

sous la supervision de la Direction des Affaires Culturelles de l’Océan Indien.

Comme la loi l’impose lors des fouilles ou de l’exploitation de la carrière, si un patrimoine d’intérêt

significatif est découvert, il sera préservé.

Q n° I 1 : Comment éviter le stress des enfants dans les écoles (ES C 4) ?

Voir Thème 12 : Impact sanitaire

Bassin Missouk

Carrière

Page 37: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 37

O n° I 2 : Mener une fouille archéologique préventive dans le secteur de la ravine du Trou (SL F2, SL O1, ES W6).

Voir réponse ci-avant.

J. Remarques concernant la faune et la flore La préservation de la faune et de la flore fait l’objet de nombreuses inquiétudes du public, que ce soit l’avifaune et la faune terrestre, la faune marine, la flore terrestre et marine. O n° J 1 : Protection, sauvegarde des espèces (SL AD M25, SL AD M7, LA X 2). O n° J 2 : L’art L 411-1 du code de l’environnement prévoit un système de protection stricte des espèces de faune et flore sauvages (SL AD L2). O n° J 3 : Il semble impossible de sauvegarder les spécimens de la faune et de la flore présente sur le site (SL AC M11). O n° J 4 : Le recensement acoustique des mammifères marins avant chaque tir parait peu crédible (SL AC M11). O n° J 5 : Le déplacement de petits molosses parait difficile et dangereux pour l’équilibre du milieu (SL AH L3).

Voir Thème 9 : Faune marine, Thème 10 : Faune terrestre et Thème 11 : Flore terrestre

K. Remarques concernant le terrain De nombreuses personnes s’inquiètent des coulées de boue ou mouvements de terrain provoqués par les fortes pluies sur la surface décompactée et ameublie de la carrière, coulées pouvant atteindre facilement l’océan.

Crainte de déstabilisation du site d’escalade ravine des Avirons au début de l’Etang Salé par les vibrations provoquées par les tirs de mines

Les décaissements et l’extraction de matériaux de part et d’autres de la route des Tamarins risquent de provoquer une « Rupture de profil » autour de la route et par conséquent causer des dommages à celle-ci, soit rapidement, soit ultérieurement par exemple avec la dégradation des roches sous la route par les infiltrations d’eau devenues possibles en raison du décaissement (LA Y 6 LA C 30). Q n° K 1 : L’exploitation de la carrière entrainera des risques de mouvements de terrains (SL A 9).

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains

Page 38: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 38

Q n° K 2 : En cas de fortes pluies, les coulées de boues en provenance de la carrière s’écouleront dans la mer. (SL AD M7, SL AD M22, LA X 9, LA X 31, SL AD M8).

L’ensemble du projet d’assainissement de la carrière a été étudié et dimensionné par Hydrétudes,

bureau d’études spécialisé (Tome 5C - annexe 11.3) et repris au chapitre 7.4 et 7.5 du Tome 2 : Etude

d’Impact, conformément au guide sur les modalités de gestion des eaux pluviales à la Réunion.

En cas de forte pluie, les ouvrages d’assainissement mis en place dans le cadre du projet permettent

de traiter les eaux pour respecter les prescriptions de l’arrêté ministériel du 22 septembtre 1994.

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a pris en compte l’ensemble des

mesures mise en œuvre pour la maitrise des pollutions et des risques d’inondation et a jugé les

impacts résiduels du projet comme étant faibles.

Q n° K 3: Risque de fragilisation des ouvrages de la route des Tamarins (LA Y 6, LA C 30) et rupture de profil autour de la route (LA C 30, LA X 8, LA X 9, LA X 33, LA U 37, SL AD M25).

Il n’y a pas de risque de fragilisation des ouvrages de la Route des Tamarins compte tenu des dispositions prises dans le cadre des tirs de mine (voir dossier ). Ces derniers feront l’objet d’une surveillance pendant toute la durée de l’exploitation.

Concernant le paragraphe sur la rupture de profil voir Thème 13 : Stabilité des terrains et l’annexe 1.

Q n° K 4 : Evaluation des dommages collatéraux (dommages à la route des Tamarins, réduction de l’activité touristique et dévalorisation immobilière). (SL A 28)

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains, Thème 7 : impact touristique, et réponse à la question B5.

L. Remarques concernant les tirs de mines L’importance du stock de nitrate d’ammonium inquiète considérablement la population, ajouté à cela la très grande proximité d’un dépôt d’hydrocarbure destiné à entrer dans la composition des produits explosifs. La sécurité du site n’est pas suffisamment garantie à leurs yeux.

Voir Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses.

Q n° L1 : Quelles dispositions de précaution seront proposées aux riverains afin de pouvoir évaluer les incidences éventuelles des tirs de mines sur le bâti (SL-E-28) ?

Voir chapitre 7.12.5 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Q n° L2 Les impacts en termes de bruits et de vibrations perceptibles seront-ils contenus dans le périmètre classé de l’installation (SL-E-28) ?

Non les impacts ne seront pas contenus dans le périmètre de l’exploitation. Toutefois ils seront

conformes aux normes réglementaires.

Voir également chapitre 7.11 et 7.12 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Page 39: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 39

Q n° L3 : Est-il prévu de suspendre les tirs de mines et de réduire les durées d’exploitation, les jours de grand vent, afin de limiter la pollution des villes voisines (SL-E-18)?

Il est prévu d’arrêter l’exploitation en cas de tempête ou de cyclone. Des mesures de protection

seront déployées par anticipation en s’appuyant sur l’expérience des équipes de SCPR.

Q n° L4 : Y a-t-il des risques pour la structure de la route des Tamarins ? Si oui, qui financera (SL-AA-7) ?

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains et chapitre 7.12.5 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Q n° L 5 : Qui indemnisera les propriétaires en cas de dommages dus aux tirs de mines (SL-AA-7) ?

Voir réponse à la question B5.

Q n° L 6 : La SCPR n’a pas d’expérience en matière d’explosifs.

Voir Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses.

Q n° L 7 : Quid de l’impact sur le long-terme des tirs de mines dans les années futures? Peut-il être évalué ? SLC 07 - 20

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains

Q n° L 8 : N’est-il pas possible d’éviter les interruptions de trafic sur la route des Tamarins ? SL-E-28

Il est nécessaire de réaliser les microcoupures si l’on veut assurer la sécurité des usagers de la Route

des Tamarins.

Q n° L 9 : Trop important stockage de nitrate d’ammonium et de plus à proximité d’un dépôt d’hydrocarbure ? (LA-Y-2, LA Y 6) + (LA Y 6, LA C 15, LA B 4, LA C 27, LA X 2, LA U, LA U 15, LA U 34, LA U 37, LA E 6). Q n° L 11 : La quantité d’explosifs ne nécessite-t-elle pas un classement d’installation à risques, type Seveso ? SL A 32

Voir Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses.

Page 40: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 40

M. Remarques concernant les poussières Les poussières potentielles inquiètent beaucoup la population, qu’elles proviennent des tirs de mines ou de l’exploitation journalière de la carrière. Q n° M 1 : La modélisation de la dispersion des particules est discutable (SL A 28). Q n° M 2 : Etude d’impact insuffisante sur la pollution de l’air ? (LA C 13).

L’Etude d’Impact traite de tous ces sujets de manière suffisante et proportionnée et conclut à

l’absence de risque pour la santé des riverains. Voir Thème 12 : Impacts sanitaire.

O n° M 3 : Les poussières perturberont la photosynthèse et le dépérissement des végétaux autour de la carrière (LA X 2, ES E 10).

Les résultats des mesures in situ effectuées aux abords du projet démontrent à l’heure actuelle une

forte concentration de particules, provenant notamment des embruns marins.

La contribution de la carrière n’est pas significative au vu des concentrations déjà présentes.

Les dépôts sur les végétaux auront donc un effet mineur.

Q n° M 4 : Prise en compte des vents ascendants et alizés (LA C 30).

Voir Thème 12 : Impacts sanitaire.

Q n° M 5 : Les poussières, principalement à l’extérieur du site, lavées par la pluie iront dans la mer et donc dans le lagon (SL A 25).

Il n’y a pas de lagon au droit du projet. Voir également réponse à la question K2.

N. Remarques concernant le bruit Le bruit de la carrière provoque de grandes inquiétudes dans la population, notamment du fait des amplitudes horaires très importantes, de son ouverture le samedi matin et surtout de la constatation que le bruit remonte les ravines. Par ailleurs, les habitants des quartiers voisins ont déjà supporté des bruits importants lors de la construction de la route des Tamarins. Q n° N 1 : Etude d’impact insuffisante sur les nuisances sonores ? (LA C 13).

L’Etude d’Impact traite le sujet des nuisances sonores de manière suffisante et proportionnée.

L’évaluation de la qualité des études a été faite par la DEAL lors de la recevabilité du dossier

prononcée le 12 mai 2016. L’Avis de l’Autorité Environnementale a analysé au chapitre 3 la qualité du

dossier d’étude d’impact et n’a pas relevé d’insuffisance.

Page 41: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 41

Q n° N 2 : Y aura-t-il un bruit de sirène avant chaque tir de mines (SL AF L5) ?

Oui, le signalement de l’imminence d’un tir est une obligation réglementaire pour la sécurité des

salariés et du public.

Q n° N 3 : Entre les horaires de fonctionnement de la carrière et la période d’entretien la nuit, le bruit risque d’être permanent (SL AF M4).

Non, les entretiens réalisés la nuit ne comportent pas d’opérations bruyantes.

Q n° N 4 : Le bruit du système d’alarme lors du recul de chaque camion sera très dérangeant (SL AD L26).

Le système d’avertisseur sonore lors du recul des engins est un dispositif de sécurité des salariés pour

éviter les risques d’écrasement. Pour rappel SCPR a fait le choix d’équiper l’ensemble de ses engins

en bips de recul à fréquences mélangées recommandés pour limiter l’impact sonore.

O. Remarques concernant la nappe et l’eau Les questions concernant l’eau touchent à la fois l’alimentation en eau de la carrière et les risques de pollution de la nappe phréatique. Q n° O1 : Insuffisance des bassins de décantation, notamment lors de fortes pluies, avec risque de pollution (LA-Z-10).

Voir réponse à la question K2.

Q n° O 2 : Comment a été estimée suffisante l’épaisseur de 4m au-dessus de la nappe ? D’une manière générale les eaux de pluie, voire d’aspersion, s’infiltreront dans le terrain et pollueront la terre et la nappe phréatique. (LA C 30, LA X 2).

L’épaisseur de 4 m au dessus de la nappe a été déterminée à partir de l’étude hydrogéologique et en

tenant compte des mesures de protection prises par l’exploitant (Chapitre 7.5 Tome 2 : Etude

d’Impact et Tome 5C annexe 11.2 : Etude hydrogéologique – ANTEA Janvier 2016).

Rappelons que la sensibilité de la nappe au droit du site est très relative compte tenu de son

caractère saumatre tel que décrit dans l’étude d’impact.

O n° O 3 : L’étude hydrologique est insuffisante (ES W 33).

L’évaluation de la qualité des études a été faite par la DEAL lors de la recevabilité du dossier prononcée le 12 mai 2016. De même, l’Autorité Environnementale dans son avis du 10 août 2016 s’est également prononcée au chapitre 3 sur la qualité de l’Etude d’Impact et n’a pas relevé d’insuffisance.

Q n° O 4 : Que se passera-t-il en cas de coupure d’eau, la carrière s’arrêtera-t-elle de fonctionner (ES W29).

Si plus aucune ressource en eau n’est disponible pour assurer l’abattage des poussières,

l’exploitation devra être arrêtée.

Page 42: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 42

P. Remarques concernant la circulation Les observations portent surtout sur le fonctionnement de l’échangeur de la route des Tamarins et les conséquences des microcoupures.

O n° P 1 : La lenteur des camions pénétrant sur la 4 voies représentera un danger (SL Y 22).

Q n° P 2 : La voie d’accélération est en montée accroitra le risque d’accident (SL AD L33).

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

O n° P 3 : Le dossier d’enquête précédent excluait un tel échangeur jugé dangereux. (SLY 22)

Voir réponse à la question A8.

O n° P 4 : L’augmentation de trafic est accidentogène (SL A 11).

Avec un peu plus de 2 % d’augmentation de trafic sur la Route des Tamarins cette affirmation n’est

pas justifiée.

O n° P 5 : L’utilisation de la RN1a lors des microcoupures provoquera de forts embouteillages (SL E 15).

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

Q n° P 6 : N’est-il pas possible d’éviter les interruptions de trafic sur la route des Tamarins (SL-E-28) ?

Voir réponse à la question L8.

Q n° P 7 : Pendant ces microcoupures comment passeront les véhicules de secours, en particulier SMUR, SAMU et pompiers (LA C 27) ?

Q n° P 8 : Quelle est la vitesse maximale des camions en charge (LA R 13) ?

Lors des microcoupures, les véhicules de secours pourront utiliser un itinéraire secondaire par la RN1a. Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

Page 43: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 43

Q. Remarques concernant la mer Nombreuses inquiétudes du public relatives à la pollution de la mer provoquée par des coulées de boues et le lessivage des poussières sur l’ensemble des terrains affectés par la dispersion des poussières. Q n° Q 1 : Pollution de la mer par les nitrates, les hydrocarbures et les poussières (LA X 8).

L’ étude hydrogéologique montre qu’il n’y a pas risques de transfert de polluants vers la nappe et

vers la mer (cf Tome C annexe 11.2 : Etude hydrogéologique – ANTEA Janvier 2016).

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a pris en compte l’ensemble des

mesures mise en œuvre pour la maitrise des pollutions et a jugé les impacts résiduels du projet

comme étant faibles.

O n° Q 2 : Risques de coulées de boue vers la mer (SL AD M22, SL AA 1). Q n° Q3 : En cas de pluies très fortes, y a-t-il un risque que des boues atteignent directement la mer, sans subir de filtration (SL-AA-1) ?

Voir réponse à la question K2.

R. Remarques concernant la réhabilitation Le projet de réhabilitation à la fin de l’exploitation provoque un fort scepticisme parmi le public, qui s’interroge tant sur la fin effective de l’utilisation du site, que sur la réalisation de cette remise à niveau. O n° R 1 : Inquiétude sur le devenir du site en fin d’exploitation et le retour à un environnement naturel.

L’ensemble du projet de réaménagement sera inscrit comme une obligation à respecter dans l’Arrêté

Préfectoral d’Autorisation.

On rappellera de plus que la Maitrise d’œuvre du projet de remise en état sera assurée par un

groupement de spécialistes et qu’un suivi sera mis en place pendant 5 ans (cf chapitre 7.7.2 - Tome

2 : Etude d’Impact).

O n° R 2 : La remise en état du site doit prévoir une amélioration du front de taille en falaise (SL-E-16).

Ce travail des fronts de taille est effectivement prévu dans le cadre du projet de remise en état.

Q n° R 3 : Quelle est l’utilisation ultérieure du site (enfouissement, incinération) (SL A 14) ?

La partie haute du site sera destinée à l’agriculture. Elle sera cédée à la SAFER pour l’installation de

jeunes agriculteurs. La partie basse est destinée à être remise en état naturel en lien avec les espaces

remarquables du littoral. SCPR a engagé une négociation de vente du terrain au Conservatoire du

Littoral.

Page 44: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 44

Q n° R 4 : Fin de l’exploitation, quelles garanties évitant sa prolongation ? (LA C 29).

Voir réponse à la question B2.

O n° R 5 : Coût de la remise en état sous-estimé (ES X 1).

Ce coût est basé sur une estimation de l’ensemble des postes spécifiquement dédiés à la remise en état.

Q n° R 6 : Pourquoi ne pas créer une base de loisirs à la place de la carrière (ES W 34).

Les documents d’aménagement (SAR/SCOT/PLU) ne permettent pas une telle destination des sols après l’exploitation de la carrière.

2. Questions formulées par la commission d’enquête

a. Questions globales Q n° a 1: La différence entre la surface acquise dans la vente (48Ha 46) et la surface déclarée comme devant être exploitée (36Ha50), ne risque-t-elle pas d’entraîner un accroissement de la surface exploitée ?

Non, la surface exploitée restera celle définie au dossier de demande d’autorisation qui sera reprise à l’Arrêté Préfectoral d’Autorisation.

Q n° a 2 : Quelles seraient les conséquences d’un maintien en dehors de la zone d’exploitation, de tout ou partie de la palmeraie en bordure de la fosse ouest ?

Dans les limites de la demande, le maintien de la palmeraie n’est pas compatible avec l’implantation

de la plateforme de tri. Toutefois, il est possible d’envisager de la replanter après les 4 ans

d’exploitation.

b. Question concernant la géologie Q n° b1 : Que signifie exactement le terme « tonnage valorisé », notamment en ce qui concerne le tonnage effectivement livré sur la NRL ?

Tonnage valorisé correspond au tonnage de matériaux qui sera effectivement livré sur le chantier

NRL. Par opposition, le tonnage non valorisé correspond aux matériaux qui n’ont pas d’application

sur le chantier NRL (stériles) et qui resteront sur la carrière pour servir au réaménagement.

Page 45: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 45

c. Question concernant le paysage Q n° c 1 : Est-il possible de disposer d’une coupe des zones d’exploitation, à leurs profondeurs maximales, faisant apparaître les buttes de stockage des matériaux « inertes ?

Oui cette coupe est produite en annexe 3

d. Question concernant la faune et la flore Q n° d 1 : Le déplacement d’espèces protégées (ex : molosse) risque d’entraîner des pertes irrémédiables. Quelles sont les mesures compensatoires prévues ?

Il n’est pas prévu dedéplacement d’espèces protégées. Il est prévut des mesures d’évitement et suivi

pour garantir ces mesures d’évitement. Voir Thème 10 : faune terrestre.

e. Question concernant le terrain Q n° e 1 : Quelles seraient les conséquences d’un maintien en dehors de la zone d’exploitation, de tout ou partie de la palmeraie en bordure de la fosse ouest ?

Voir réponse à la question a2.

f. Questions concernant les tirs de mines Q n° f 1 : Y aura-t-il des tirs de mines en surface ?

Non, il n’y a pas d’explosions aériennes . Les tirs sont systématiquement réalisés en souterrain dans

un trou de mine.

Q n° f 2: Est-il possible d’éviter les tirs de mines les samedis ?

Les tirs sont prévus à raison de 1 tir maximal par jour du lundi au vendredi. Voir Thème 5 : Tirs de mines et stockage de matières dangereuses.

Q n° f 3: Est-il possible de limiter le volume d’explosif stocké ?

Aucun explosif n’est stocké sur place. Voir Thème 5 : Tirs de mines et stockage de matières dangeureuses.

Page 46: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 46

Q n° f 4 : L’émulsion mère, dont il est question dans l’Etude de Dangers représente-t-elle un risque particulier, tant au plan de la manipulation que du stockage ?

L’émulsion mère ne présente pas de risques particuliers lors de la manipulation et du stockage

moyennant les dispositions décrites dans le dossier (équipements de protection individuelle et bac

de rétention).

Q n° f 5 : Quelle est la température limite de stockage du nitrate d’ammonium ?

SCPR se conformera aux dispositions de l’arrêté ministériel du 18/12/08 relatif aux prescriptions

générales applicables aux installations classées soumises à déclaration sous la rubrique n° 4701 -

Nitrate d’ammonium, et en particulier celles relatives au stockage de cette substance. Dans la

réglementation, il n’y a pas de température limite de stockage. Rappelons que le nitrate

d’ammonium reste stable jusqu’à 80°C.

Q n° f 6 : Les microcoupures vont provoquer une gêne importante, est-ce indispensable ? Y a-t-il moyen de réduire leur nombre par une modulation des techniques de tirs ou des tirs moins puissants ?

Il est nécessaire de réaliser les microcoupures si l’on veut assurer la sécurité des usagers de la Route

des Tamarins. Il est possible de réduire le nombre de coupures en mettant en œuvre des tirs plus

importants en nombre de mines.

g. Questions concernant les poussières Q n° g 1 : Les poussières contiennent-elles des métaux lourds ? (L’étude d’impact n’en fait quasiment pas mention). Il est nécessaire de préciser la composition des roches avec ses différents éléments naturels contenus.

Voir Thème 12 : Impact sanitaire.

Q n° g 2 : Un enregistrement quantitatif et qualitatif des poussières avant l’exploitation est-il prévu sur plusieurs points, en particulier en périphérie de l’exploitation et à proximité des premières habitations des 3 communes,?

Rappelons que l’état initial a été traité dans le chapitre 7.9.2 – Tome 2 : Etude d’Impact.

SCPR propose de mettre en place des équipements de mesure en continu des poussières deux mois

avant le démarrage de l’exploitation. Ces équipements ont été recommandés dans l’avis de

l’Autorité Environnementale.

Q n° g 3 : Quel est le comportement des poussières face à un relief à proximité d’une ravine ?

Le relief va jouer en particulier sur la direction et la vitesse du vent.

Plus le terrain est complexe, plus le champ de vent induit le sera.

Page 47: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 47

En fonction de la direction initiale du vent et la stabilité de l’atmosphère, l’effet du relief sur le champ de vent pourra varier. Ainsi, en atmosphère stable, la masse d’air aura tendance à contourner le relief plutôt qu’à le franchir.

Afin de caractériser l’effet de la topographie sur les concentrations, le modèle de dispersion atmosphérique Austal2000 utilise un terrain numérique en préprocesseur et détermine le champ de vents associé.

Le comportement des poussières lors d’une dispersion atmosphérique dépend de plusieurs facteurs dont les plus importants sont la taille et la masse volumique.

Le diamètre des poussières est un élément majeur pour la caractérisation de leur devenir dans l’environnement.

Les particules supérieures à 10 µm sédimentent rapidement et sont ainsi éliminées de l’air.

Les particules ultrafines (< 0,1 µm) ont de fortes vitesses de diffusion et coagulent en l’espace de quelques heures avec des particules plus grandes, se déposent en surface ou bien grandissent par condensation.

Le relief influence surtout le champ de vents qui transporte les poussières ; il constitue un obstacle qui s'oppose au mouvement de l'air.

D'une part, il freine l'air et, d'autre part, il le dévie.

Ces deux effets sur le vent sont générateurs de turbulences (sorte de tourbillons appelés « rotors »).

Ces turbulences facilitent les dépôts des poussières aux sols : le tourbillon « plaquant » les poussières au sol ; ou favorisent la formation d’amas de poussières qui, en s’alourdissant, retombent au sol.

Afin de prendre en considération l’ensemble de ces phénomènes, il a été utilisé un modèle de dispersion en 3 dimensions dont le préprocesseur intègre les effets du relief et dont les méthodes de calculs intègrent les effets de la taille des poussières sur la dispersion.

Q n° g 4 : Est-il possible de disposer des résultats d’éventuelles études de santé concernant des travailleurs exposés aux poussières dans les entreprises de travaux publics et de carrières à La Réunion ?

A notre connaissance, aucune étude de cette nature n’a été réalisée à la Réunion.

h. Questions concernant le bruit Q n° h 1 : Il n’y aura pas de concassage mais y aura-t-il des brise-roches qui sont très bruyants ?

SCPR rappelle que les brises-rochesont été intégrés dans la modélisation acoustique. Ces équipements seront utilisés ponctuellement sur le site pour le calibrage des enrochements. Ce façonnage sera réalisé sur des espaces confinés entre les stocks qui serviront de merlon antibruit.

Page 48: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 48

Q n° h 2 : Evaluation du niveau sonore à 700m et 1000m des explosions ?

Les impacts sonores liés à l’exploitation de la carrière ont été examinés en détail dans le dossier de

demande d’autorisation d’exploiter. Ils ont fait l’objet d’une étude détaillée, réalisée par la Société

A2MS (cf Tome 5E annexe 14.1).

Dans les conditions les plus défavorables, le bruit d’un tir de mine est estimé comme suit : à 700 mètres : 55 dB(A) à 1000 mètres : 50 dB (A)

En pleine journée, ces niveaux sonores sont à peine perceptible.

i. Questions concernant la circulation Q n° i 1 : L’exploitation de la carrière entrainera-t-elle un accroissement du nombre de camions présents dans les entreprises ?

La flotte de camion actuellement présente sur l’ile permet de répondre aux besoins de transport de

la carrière.

Q n° i 2 : Est-il possible de prévoir un écran visuel évitant la déconcentration des automobilistes le long de la route des Tamarins, tout en veillant à ne masquer pas l’arrivée des camions de roches ?

Les délaissés présents entre les fosses et la Route des Tamarins (bande variant entre 67 et 150

mètres) constitueront un écran visuel naturel entre l’exploitation et la route.

Q n° i 3 : Quel est le nombre de camions circulant actuellement sur la route des Tamarins entre 6h et 20h ?

L’impact du projet sur la circulation sur la route des Tamarins a été évalué au chapitre 7.13 du tome 2 de l’étude d’impact.

Selon les données de trafic enregistrées par la Direction Régionale des Routes de janvier à octobre 2016 sur la station de comptage MRT97-N Tamarins PR 64.09 Ravine ruisseau, ce sont 965 poids lourds dans le sens Sud-Nord et 943 poids lourds dans le sens Nord – Sud qui circulent sur ce tronçon entre 6h et 20h en jours ouvrés.

Page 49: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 49

III - Conclusion

SCPR apporte une solution réfléchie et responsable pour la Nouvelle Route du Littoral

L’objet de notre demande d’exploitation est de répondre à un besoin très important pour la

construction de la Nouvelle Route du Littoral, ouvrage déclaré d’utilité publique. Elle fournira

9,3 millions de tonnes sur une durée de 4 ans, soit près de 50% des besoins. C’est la seule carrière à

pouvoir fournir un tel volume. C’est pourquoi, elle est vitale pour la NRL.

Un projet très encadré sur le plan réglementaire

L’exploitation d’une carrière est une activité industrielle maîtrisée et très encadrée. Elle est soumise

à la réglementation des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement. C’est ce cadre

réglementaire qui garantit à la collectivité au sens large, la préservation de l’Environnement et de

la Santé.

Dans son avis du 10 août 2016, l’Autorité Environnementale a évalué les impacts comme suit :

Risques Impact brut Impact résiduel

Pollution Modéré Faible

Inondation Modéré Faible

Ressource en eau Moyen Faible

Flore Modéré Modéré

Espèces envahissantes Modéré Faible

Avifaune et faune terreste Modéré à fort Faible à modéré

Faune marine Modéré Faible

Air Moyen Faible

Bruit Fort Faible à modéré

Trafic routier Faible à modéré Faible

Agriculture Modéré Faible

Paysage Fort Faible à modéré

SCPR s’engage à mettre en oeuvre les demandes et recommandations exprimées par l’Autorité

Environnementale en conclusion de cet avis. De même, SCPR prendra en compte les

recommandations de l’ARS dans son avis du 4 juillet 2016.

L’enjeu de ce projet est la construction de la Nouvelle Route du Littoral avec les ressources

de la Réunion, pour la sécurité de cet axe stratégique de circulation, pour l’économie et

l’emploi local.

Page 50: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 50

Liste des annexes

ANNEXE 1 : Réponses aux questions par courriers

ANNEXE 3 : Note géotechnique sur la stabilité des terrassements

ANNEXE 3 : Coupes topographiques

Page 51: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 51

ANNEXE 1 - Réponses aux questions par courriers

Courrier Mairie de Saint Leu du 6 octobre 2016 (SL F 10)

L’ensemble de cette contribution vise à remettre en question le bien fondé du projet au vu du

pourcentage d’enrochements produits par rapport à la totalité des matériaux extraits.

Pour les réponses à ce document, on se reportera alors aux Thème 1 : Un projet nécessaire pour la

construction de la NRL et Thèmes 4 :Quantité et qualité du gisement..

Contribution Monsieur le Député Maire de Saint Leu du 6 octobre

2016 (SL AD L42)

Conservatoire du Littoral

Compte tenu de la remise en état envisagée sur le site et notamment sur la partie basse, le projet de

carrière reste compatible avec la stratégie d’acquisition du Conservatoire.

Les matériaux

L’ensemble de ce chapitre vise à remettre en question le bien fondé du projet au vu du pourcentage

d’enrochements produits par rapport à la totalité des matériaux extraits. Il met également l’accent

sur la possibilité de fourniture de matériaux par d’autres gisements actuellement autorisés ou en

cours d’autorisation ou d’autres ressources valorisables comme les andains. Il met en doute la

qualité des matériaux.

Pour les réponses à ce chapitre on se reportera alors aux Thème 1 : Un projet nécessaire pour la

construction de la NRL et Thèmes 4 : Quantité et qualité du gisement.

Trafic routier

Pour les réponses à ce chapitre, on se reportera au Thème 8 : Accès routier et trafic routier et

réponse à la question A8.

Concernant l’entretien des séparateurs hydrocarbures, comme indiqué 7.5.3 Tome 2 : Etude

d’impact celui-ci sera effectué au minimum tous les semestres.

Page 52: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 52

Contribution Monsieur le Député Maire de Saint Leu au registre

d’enquête (SL AD 43)

L’ensemble de cette contribution vise à remettre en question le bien fondé du projet au vu du

pourcentage d’enrochements produits par rapport à la totalité des matériaux extraits. Il met

également l’accent sur la possibilité de fourniture de matériaux par d’autres gisements actuellement

autorisés ou en cours d’autorisation ou d’autres ressources valorisables comme les andains. Il met en

doute la qualité des matériaux.

Pour les réponses à ce chapitre on se reportera alors aux Thème 1 : Un projet nécessaire pour la

construction de la NRL et Thèmes 4 :Quantité et qualité du gisement.

Argumentaire ravine du Trou (SL AD L21)

L’ensemble de cette contribution anonyme remet en question le bien fondé du projet au vu des

autres gisements actuellement autorisés ou d’autres ressources valorisables comme les andains ou

les opérations d’épierrage.

Pour les réponses à ce document on se reportera alors aux Thème 1 : Un projet nécessaire pour la

construction de la NRL et Thèmes 4 : Quantité et qualité du gisement.

Ravine du Trou – qualité des matériaux (SL AD L20).

L’ensemble de cette contribution anonyme remet en question de bien fondé du projet au vu de la

qualité du gisement.

Pour les réponses à ce document on se reportera alors au Thèmes 4 : Quantité et qualité du

gisement..

Lettre SEOR (SL AD L44)

Pour les réponses à ce courrier on se reportera au Thème 10 : Faune Terrestre

Lettre GC – OI (SL AD L43)

Pour les réponses à ce courrier on se reportera au Thème 10 : Faune Terrestre

Page 53: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 53

Lettre de M et Mme Boyet (LA B 6)

On notera en premier lieu que le courrier de M et Mme BOYET est motivé à plusieurs reprises dans

la contestation des choix retenus sur la Nouvelle Route du Littoral en militant pour une solution

« tout viaduc ».

On rappellera que ce débat n’est pas celui posé par le dossier de demande d’autorisation de SCPR.

Les points 2 et 3 interrogent sur l’impact sur la filière touristique.

Voir Thème 7 : Impact touristique et Thème 14 : Paysage.

Le point 4 souligne l’impact sur le trafic routier.

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

Le point 5 interroge sur le risque lié aux vibrations pour leur habitation proche de la Ravine

du Trou.

La maison d’habitation des époux Boyer se trouve à 1300 mètres au plus près du projet. A cette

distance, il n’y a plus aucune vibration du sol du fait des tirs de mine. Voir thème 12 du présent

mémoire.

Les points 6 et 7 interrogent sur les nuisances acoustiques.

Voir chapitre 7.11 – Tome 2 : Etude d’Impact et Tome 5E Annexe 14-2 Impact acoustique de la

carrière de la ravine du Trou – A2MS janvier 2016.

Concernant le site internet du bureau d’Etude A2MS, les représentations et données font référence

au projet de carrière déposé en 2015 et non au projet actuel.

Le point 8 regrette l’absence des annexes sur le site internet de la Préfecture

La gestion des documents mis en ligne sur le site de la Préfecture n’est pas du ressort de SCPR.

Toutefois, ces annexes étaient accessibles pendant l’enquête publique sur le site

carrieredelaravinedutrou.re, créé par SCPR.

Le point 9 interroge sur les nuisances atmosphériques

Voir Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS) (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février 2016 Tome 5D - annexe 14) et Chapitre 7.9 et Chapitre 10 - Tome 2 : Etude d’impact.

Voir Thème 12 : Impact Sanitaire

Le point 10 interroge sur l’impact écologique terrestre de la carrière

Voir Thème 10 : Faune terrestre

Page 54: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 54

Lettre de M et Mme Geslin (LA C 30) 1-Les conséquences sur la Route des Tamarins

Voir chapitre 7.12 Tome 2 : Etude d’Impact

Concernant l’impact des vibrations suites aux tirs additionnées à la circulation de 900 poids lourds supplémentaires sur la Routes des Tamarins, on rappellera que cette infrastructure et ses ouvrages d’art sont dimensionnés pour supporter une augmentation de trafic bien supérieure à celle induite par la carrière et que l’arrêté ministériel du 22 septembre 1994 relatif aux exploitations de carrières et installations de premier traitement fixe un seuil de 10 mm/s à ne pas dépasser sur les bâtiments voisins des carrières. Ce seuil est défini pour ne pas engendrer des désordres aux structures présentes dans l’environnement des carrières.

Sur la carrière de la ravine du Trou, afin d’appliquer cette réglementation, différents plan de tirs seront mis en œuvre selon les différentes configurations de l’exploitation. De plus une distance minimale de 100 mètres est respectée entre les tirs et les habitations et/ou les ouvrages d’art les plus proches. La surveillance du respect de ces seuils se fera à chaque tir avec la mise en place de sismographe sur les bâtiments et les ouvrages de la Route des Tamarins et avec l’enregistrement des vibrations reçues (cf chapitre 7.12.5 Tome 2 : Etude d’Impact).

Concernant le paragraphe sur la rupture de profil on se reportera au Thème 13 : Stabilité des

terrains et l’annexe 1.

2-La sécurité routière Voir chapitre 7.9 Tome 2 : Etude d’Impact

3-les conséquences sur la santé Voir Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS) (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février 2016 Tome 5D annexe 14) et Chapitre 10 - Tome 2 : Etude d’impact.

Voir Thème 12 : Impact Sanitaire

4-les conséquences sur la nappe phréatique L’ensemble du projet a fait l’objet d’une étude hydrogéologique par un bureau d’étude et du

personnel reconnus dans le domaine de l’hydrogéologie (cf Tome5C annexe 11.2 : Etude

hydrogéologique – ANTEA Janvier 2016).

On soulignera de plus que l’étude Antea est basée sur l’analyse des données fournies par les 2

ouvrages piezométriques réalisés sur le site permettant ainsi d’avoir une connaissance précise de

l’état de la masse d’eau au droit du projet.

On rappellera enfin que l’ensemble du dossier a été déclaré recevable par la DEAL le 12 mai 2016

et que dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a pris en compte

l’ensemble des mesures mise en œuvre pour la maitrise des pollutions et a jugé les impacts

résiduels du projet comme étant faibles.

Page 55: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 55

5-l’impact sur les établissements scolaires Voir Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS) (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février 2016. Tome 5D annexe 14) et Chapitre 10 - Tome 2 : Etude d’impact.

Voir Thème 12 : Impact Sanitaire

6-la fréquence des tirs de mine: Voir Thème 5 : Tirs de mine et stockage de matières dangereuses

7-Impact touristique:

Voir Thème 7 : Impact touristique

8-la faune:

Voir Thème 10 : faune terrestre

Document du Collectif Touch Pa Nout Roche (SL AD L40).

Le projet de carrière et la législation : Loi Barnier (page 2)

Voir Thème 3 : Loi Barnier – amendement « Dupont »

Les variantes d’aménagement (page 3)

Voir Thème 6 : Les variantes d’aménagement

Légitimité de la SCPR à se présenter comme fournisseur du chantier de la NRL (page 4)

Voir Thème 1 : Un projet nécessaire pour la construction de la NRL

Les intérêts économiques (page 5)

Voir Thème 7 : Impact touristique et Thème 14 : Paysage.

Les tirs de mine et stockage d’explosifs (page 6 & 7)

Voir Thème 5 : Tirs de mines et stockage de matières dangeureuses, Thème 12 : Impact sanitaire

Trafic routier (page 8 à 12)

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier et réponse à la question A8

Urbanisme (page13 à 15)

Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

Réglementation en vigueur (page 16)

Voir Thème 6 : Les variantes d’aménagement concernant la présentation des différentes variantes

Sur le sujet du Permis de Construire, il est rappelé que l’une des exigences de la réglementation

relative aux Installations Classées est de disposer d’un récépissé de dépôt de permis de construire. Le

PC des installations de SCPR a été déposé le 15 février 2016 (voir Tome 5A – annexe 1.8).

Page 56: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 56

Une nouvelle demande de permis de construire sera déposée lorsque la mise en compatibilité du

PLU de la comme de Saint Leu aura été effectuée.

Concernant les garanties financières, les organismes bancaires ne peuvent délivrer ces documents

que sur présentation d’un Arrêté Préfectoral d’autorisation.

Concernant la Loi sur l’eau on se reportera à la réponse à la question A9.

Le foncier (page 17)

L’ensemble des éléments relatifs à la maitrise foncière sont présentés au Tome 5A – annexe 1 pièces

2.1 et 2.2 et pièce 3.

Les servitudes afférentes au foncier sont mentionnées aux compromis de vente sous conditions

suspensives signées entre SCPR et les propriétaires actuels. Une servitude de passage et de

canalisation est matérialisée sur les plans annexés à ces documents.

On notera que le tracé du cheminement pour desservir l’habitation et l’exploitation agricole présente

sur la parcelle BW253 est placé en totalité dans les terrains conservés par le propriétaire actuel.

L’habitat humain (page 18)

Les 3 habitations à démolir appartiennent au propriétaire actuel du terrain ; deux habitations sont

occupées par le propriétaire du terrain et sa famille. L’habitation située le plus à l’ouest du site sera

conservée.

Dans le cadre du projet la SCPR deviendra propriétaire du terrain et donc des habitations (cf Tome 5A

Annexe 1 pièces 2.2) qui seront libérées par le propriétaire et occupants actuels.

Sur la vue aérienne la quatrième petite construction (environ 5 mètres par 5 mètres ) n’est pas une

habitation.

Les habitations destinées à la démolition suivront une procédure standard, à savoir :

le dépôt d’un permis de démolir ;

un diagnostic des matériaux de la liste C (Ce diagnostic sera transmis à l’entreprise en charge

de la démolition).

L’impact sur le milieu humain concernant la ferme située en aval de la route des Tamarins est évalué

dans le cadre de l’EQRS (cf Tome 5E. – Annexe 14.2) Cette ferme sera toujours en activité durant

toute la durée de l’exploitation.

Le danger des vibrations (page 19)

Concernant spécifiquement les vibrations dues aux tirs de mines et leur propagation on se reportera

au chapitre 7.12 - Tome 2 : l’Etude d’Impact et au Thème 12 : Impact sanitaire du présent mémoire.

Paysage (page 20 et 21)

Voir Thème 14 : Paysage

La rupture du profil d’équilibre (page 21 et 22)

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains

Géologie du gisement de bois blanc (page 23 à 28)

Voir Thème 4 : Quantité et qualité du gisement

Page 57: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 57

Composition géochimique des poussières (page 29 à 31)

Voir Thème 12 : Impact sanitaire et réponse à l’avis du collectif de médecins ci-après

Agriculture (page 32 à 34)

Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification pour ce qui concerne

la compatibilité du projet avec l’ensemble de ces documents notamment vis-à-vis de l’exploitation

d’une carrière et de son réaménagement en espace agricole sur les zonages destinés à l’agriculture.

On rappellera que les surfaces actuellement valorisées en espace agricole représentent 1,3 et que le

projet de remise en état prévoit un réaménagement agricole sur environs 9.5 hectares de terrains

subhorizontaux à forte valeur agronomique (réduction des pentes naturelles, épierrage,

amendement, équipement…).

Concernant les besoins en eau sur la durée d’exploitation, on rappellera que la SAPHIR a confirmé

que ceux-ci pouvaient être couverts par le réseau en place.

On rappellera également que la remise en état (y compris le réaménagement des terrains agricoles)

sera confiée à un groupement de maitrise d’œuvre intégrant la SAFER, acteur reconnu du monde

agricole.

Avifaune et faune terrestre (page 35 à 36)

Voir Thème 10 : Faune terrestre

La flore (page 36)

Voir Thème 11 : Flore terrestre

Impact sanitaire (page 37 à 39)

Voir Thème 12 : Impact sanitaire

Air et poussières (page 40 à 44)

Voir Thème 12 : Impact sanitaire et réponse à l’avis du collectif de médecins ci-après

Les cétacés (page 46)

Voir Thème 9: Faune Marine

Page 58: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 58

Document SREPEN –RNE (SL AD L13)

Au préalable on rappellera que depuis le début du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, 3

recours ont été déposés par la SREPEN –RNE visant :

L’annulation de l’arrêté du 19 décembre 2013 du ministre de l’écologie autorisant la Région

Réunion à déroger au interdictions de destruction, altération ou dégradation de sites de

reproduction ou aires de repos du Grand dauphin commun (requête du 14 février 2014 et 28

aout 2015).

Cette requête a été rejetée par le tribunal administratif de la Réunion le 21 avril 2016

(n°1400136)

L’annulation de l’arrêté du 25 octobre 2013 du Préfet de la Réunion portant autorisation au

titre du Code de l’Environnement des travaux de la NRL (requête du 16 décembre 2013 et 29

février 2016).

Cette requête a été rejetée par le tribunal administratif de la Réunion le 21 avril 2016

(n°1301394)

L’annulation de l’arrêté du 20 décembre 2013 du Préfet de la Réunion par laquelle le Préfet

de la Réunion a autorisé au titre de l’article L411-2 du Code de l’environnement, la Région

Réunion dans le cadre de la réalisation de la NRL à déroger à divers interdictions liées à la

préservation des espèces protégées (requête du 14 février 2014).

Cette requête a été rejetée par le tribunal administratif de la Réunion le 21 avril 2016

(n°14001135)

Les conclusions du courrier de la SREPEN trouvent une certaine motivation dans la contestation des choix retenus sur la Nouvelle Route du Littoral en militant pour une solution « tout viaduc ».

Au rappellera alors que ce débat n’est pas celui posé par la demande de SCPR.

Réponses au question du courrier :

a) L’aspect paysager mis à mal : Voir Thème 14 : Paysage.

b) Le patrimoine naturel en danger : Voir Thème 10 : Faune Terrestre et Thème 11 : Flore terrestre

c) Les impacts sur l’eau et le milieu marin : Voir réponse à la question K2.

Dans son avis rendu le 10 Aout 2016, l’Autorité Environnementale a pris en compte l’ensemble des

mesures mise en œuvre pour la maitrise des pollutions et des risques d’inondation et a jugé les

impacts résiduels du projet comme étant faibles.

Page 59: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 59

d) Les risques de pollutions : Voir 7.3 Tome 2 : Étude d’Impact et annexe 11 ANTEA 2016.

e) Mise en danger du réseau routier : Contrairement à ce qui est affirmé par la SREPEN, l’accès à la carrière se fera exclusivement par un demi-échangeur créé sur la Route des Tamarins et non sur la RN1a. Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

f) Les atteintes à la population Voir Thème 12 : Impact sanitaire.

g) Où sont les véritables réponses économiques ? Voir Thème 7 : Impact touristique et Thème 14 : Paysage.

Lettre Mlle Marais (LA Q 7)

1-Faune Terrestre: Voir Thème 10 : Faune Terrestre

Concernant les animaux domestiques ceci ne devront pas endurer un grand nombre de vibrations ou

de perturbations sonores inhabituelles. Les conclusions de l’étude d’impact sanitaire peuvent être

étendues aux animaux.

2-Faune marine:

Voir Thème 9 : Faune Marine

3-Paysage:

Voir Thème 14 : Paysage et Thème 7 : Impact touristique

4-Population

L’ensemble de l’Evaluation Quantitative du Risque Sanitaire (EQRS) a été réalisée sur la base des

données INSEE sur les 3 communes (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février

2016 Tome 5D annexe 14 - chapitre 3).

5-Sanitaire: Voir Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS) (Rapport TECHNISM Consultants n°152 809 146 du 02 février 2016 Tome 5D annexe 14) et Chapitre 10 - Tome 2 : Etude d’impact.

Voir Thème 12 : Impact Sanitaire

Page 60: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 60

Route des Tamarins:

Voir Thème 13 : Stabilité des terrains.

Voir chapitre 7.12 Tome 2 : Etude d’Impact

Concernant l’impact des vibrations des tirs additionnées à la circulation de 900 poids lourds supplémentaires sur la Routes des Tamarins, on rappellera que cette infrastructure et ses ouvrages d’art sont dimensionnés pour supporter une augmentation de trafic bien supérieure à celle induite par la carrière et que l’arrêté ministériel du 22 septembre 1994 relatif aux exploitations de carrières et installations de premier traitement fixe un seuil de 10 mm/s à ne pas dépasser sur les bâtiments voisins des carrières. Ce seuil est défini pour ne pas engendrer des désordres aux structures présentes dans l’environnement.

Sur la carrière de la ravine du Trou, afin d’appliquer cette réglementation, une distance minimale de 100 mètres sera respectée entre les tirs et les habitations et/ou les ouvrages d’art les plus proches et différents plan de tirs seront mis en œuvre selon les configurations de l’exploitation. La surveillance du respect de ces seuils se fera à chaque tir par la mise en place de sismographes sur les bâtiments et les ouvrages de la Route des Tamarins pour controler le respect de la réglementation sur vibrations.

Circulation routière:

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier.

6-Roche:

Voir Thème 4 : Quantité et qualité du gisement et Thème 12 : Impact sanitaire.

Lettre Reynaud M. (SL AD M2) et avis sur l’étude d’impact (SL AD M39) Nota : Ces deux contributions sont identiques et toutes deux produites par M. Reynaud.

L’ensemble des sujets évoqués dans ce courrier ont été traités dans le dossier d’étude d’impact.

L’évaluation de la qualité des études a été faite par la DEAL lors de la recevabilité du dossier

prononcée le 12 mai 2016. De même, l’Autorité Environnementale dans son avis du 10 août 2016

s’est également prononcée sur la qualité de l’Etude d’Impact.

Caractérisation des zones d’impact L’aire d’étude est définie et adaptée (cf Chapitre 3.1 pages 12 et 13 - Tome 2 : Etude d’Impact).

Nouvelle réglementation sur les études d’impact Les dispositions de l’ordonnance n° 2016-1058 du 3 août 2016 s’appliqueront : - aux projets relevant d'un examen au cas par cas pour lesquels la demande est déposée à compter du 1er janvier 2017 - aux projets faisant l'objet d'une évaluation environnementale systématique pour lesquels la première demande d'autorisation est déposée à compter du 16 mai 2017. Pour les projets pour lesquels l'autorité compétente est le maître d'ouvrage, ces dispositions s'appliquent aux projets dont l'enquête publique est ouverte à compter du premier jour du sixième mois suivant la publication de la présente ordonnance

Page 61: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 61

Modification du PLU

Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

Compatibilité avec le SAR Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

Compatibilité avec le SMVM Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

Compatibilité avec le SDC Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

Protection des sites Voir Chapitre 4.2 pages 29 à 35 et chapitre 5.7 et 7.6 - Tome 2 : Etude d’Impact.

La réserve marine Voir Chapitres 5.8.5, 7.3, 7.4, 7.5 et 7.9 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexes spécifiques (Tome 5 annexe 11.2, 11.3, 11.4 et 12.6).

Sensibilité écologique Voir Chapitres 5.8, 7.6.1.2 et 7.7.3 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexes spécifiques (Tome 5 annexe 12.1 à 12.5).

Gestion du site Voir Chapitres 7.4, 7.5 et 7.9 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexes spécifiques (Tome 5 annexe 11.2, 11.3 et 11.4).

Environnement nocturne Voir Chapitres 7.7.3, 7.7.4, et 7.11 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexes spécifiques (Tome 5 annexe 12.1 à 12.5 et 14.1).

Terre arable Voir Chapitre 7.2.2 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Justification du projet Voir Chapitre 8.3 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Ouvrage hydraulique Voir Chapitres 5.5, 5.6, 7.3, 7.4 et 7.5 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexes spécifiques (Tome 5 annexe 11.2, 11.3, 11.4).

Etude paysagère Voir Chapitres 7.2.2 et 7.6 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexe spécifique (Tome 5 annexe 13.1).

Sous-évaluation de la restauration compensatoire Le cout des mesures de remise en état sont très différentes de ce qui est présenté voir Chapitre 7.6.2 - Tome 2 : Etude d’Impact.

Page 62: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 62

L’agriculture a bon dos

Voir Chapitres 7.2.2 et 7.6 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexe spécifique (Tome 5 annexe 13.1).

Particules aériennes et santé Voir Chapitres 7.9 et 10 - Tome 2 : Etude d’Impact et annexe spécifique (Tome 5 annexe 14.2). Voir également Thème 12 : Impact sur la santé et réponse au collectif de médecins ci-après.

Incidences sur le trafic Sous-évaluation de l’impact sur le trafic Voir Chapitre 7.12.4 et 7.13 - Tome 2 : Etude d’Impact et Thème 8 : accès routier et trafic routier.

Sous-évaluation du bilan énergétique et Bilan carbone Voir Chapitre 7.8.3 - Tome 2 : Etude d’Impact. Par ailleurs, on rappellera que le bilan Carbone ne constitue pas une exigence réglementaire dans le cadre de ce dossier (.

Tirs de mines Voir Chapitre 7.12 - Tome 2 : Etude d’Impact et Thème 5 : Tirs de mines et stockage de matières dangeureuses et Thème 12 : Impact sanitaire

Lettre de M. Rivière (SL AD M6) et ARC (SL AD M6) Nota : Ces deux contributions sont identiques M Rivière étant l’architecte urbaniste de l’Atelier

Recherche et Création.

Paysage et stabilité des terrains :

Voir Thème 14 : Paysage et Thème 13 : Stabilité des terrains

Acte d’urbanisme :

On rappellera que les carrières ne constituent pas un affouillement et sont réglementées au titre des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement et notamment la rubrique n°2510-1 de la nomenclature ICPE.

On soulignera alors que la rubrique 2510-3 concerne les affouillements dès lors qu’ils sortent du champ d’application du Code de l’Urbanisme à savoir lorsqu’ils ne sont pas nécessaires à un aménagement nécessitant un Permis de Construire ou lorsque l’affouillement est supérieur à 1000 m² ou lorsque la quantité de matériaux à extraire est supérieure à 2000 tonnes.

En terme de plus-value pour la collectivité, au-delà de la création d’emplois locaux, on rappellera que cette carrière est exclusivement destinée à fournir des matériaux au projet de la Nouvelle Route du Littoral, projet déclaré d’Utilité Publique et inscrit au Schéma d’Aménagement Régional.

Page 63: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 63

Lettre de Vigna JL (SL AE M61)

1-La SCPR n’a aucune légitimité à se présenter comme fournisseur de matériaux de carrière

de la NRL

Voir Thème 1 : Un projet nécessaire pour la construction de la NRL

2-La demande de la SCPR ne respecte pas les préconisations du SAR en matière d’ouverture

de carrière de roche massives

Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

3-La DUP ne légitime pas le projet de carrière de Bois Blanc

La DUP déclare d’utilité publique le projet de la NRL. Le projet de carrière est destiné à

approvisionner en matériaux ce chantier et présente donc un intérêt général.

4-Le dossier de la SCPR ne respecte pas les engagements de la DUP

Le dossier d’étude d’impact traite des effets cumulés du projet avec celui de la Nouvelle Route du

Littoral dans son chapitre 8.3.

Lettre M. Reilhac (LA E 18).

1- Ne respecte pas les règles d’urbanisme en vigueur

Voir Thème 2 : Conformité du projet vis-à-vis des documents de planification

2- L’impact sur le milieu humain est très largement sous-estimé

Voir avis de l’ARS et Thème 12 : Impact sanitaire

3- L’analyse paysagère […]

Voir Thème 14 : Paysage

4- Intérêt économique du projet de carrière sur Bois Blanc

Voir Thème 1 : Un projet nécessaire pour la construction de la NRL et Voir Thème 4 : Quantité et

qualité du gisement

5- Impacts sur le trafic routier

Voir Thème 8 : Accès routier et trafic routier

Page 64: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 64

Avis collectif de médecins.

On soulignera que cet avis collectif n’est pas signé, que ces auteurs ne sont pas identifiés, que la

pétition mentionnée n’est pas annxée et que rien ne permet dans ces conditions de considérer que

cet avis reflète l’opinion des médecins de la Réunion.

Ce collectif met en avant le risque sanitaire du projet. Ce sujet a fait l’objet d’une Evalutation Quantitative du Risque Sanitaire par le bureau d’étude TEchnisim fournie au TOME 5 Annexe 14.

La lecture du courrier de ce collectif appelle les observations complèmentaires suivantes :

Ce n’est pas la globalité des 55 000 habitants des trois communes qui doit être pris en compte dans l’évaluation, mais uniquement les populations les plus proches.

L’école du Ruisseau aux Avirons se trouve à une distance de plus de 1 100 mètres des limites de

propriété du projet.

On rappellera également que l’évaluation de l’exposition à une substance n’est possible que s’il

existe une VTR [Valeur toxicologique de référence] disponible.

La poussière minérale est constituée de particules solides très fines en suspension dans l’air,

d’origine minérale (quartz, amiante, argile, calcaire, gypse, …) : elles sont appelées fibres si le rapport

longueur/diamètre est élevé (supérieur à 3). Les particules de poussières minérales sont invisibles à

l’œil nu, et restent longtemps en suspension dans l’air ambiant. Elles sont souvent composées d’un

mélange de particules de nature chimique différente et de granulométrie diverse.

La réaction de l'appareil respiratoire à l'inhalation de particules dépend, dans une large mesure, de

la zone où elles se déposent. Aussi, le risque sanitaire des poussières minérales est davantage lié à

la structure physique de la particule qu’à sa structure chimique.

C’est donc la granulométrie de la particule qu’il est important de connaître (forme, diamètre,

longueur).

En général, les particules dont le diamètre aérodynamique est supérieur à 10 µm se déposent surtout

par impaction dans la zone rhinopharyngienne (voies aériennes supérieures – nez, cavité nasale et

gorge). Ce mécanisme prend le pas sur les autres à cause de la grande vitesse de l'air et du grand

nombre de virages dans les voies aériennes rhinopharyngiennes. À cause des nombreux

changements de direction de l'écoulement d'air, de nombreuses particules touchent les parois du

passage d'air et s'y déposent.

Les petites particules d'un diamètre aérodynamique d'environ 0,003 µm à 5 µm se déposent dans les

régions trachéobronchiques et alvéolaires. La sédimentation est le mode de dépôt le plus commun

parce qu'à ce point, la vitesse de l'air a diminué suffisamment pour que les particules puissent se

déposer. Lorsque l'air atteint la zone alvéolaire (partie inférieure des poumons), sa vitesse est encore

plus faible et, éventuellement, il stagne. Généralement, seules les matières particulaires de 0,5 µm

ou moins peuvent atteindre cette zone terminale des poumons. La plupart d'entre elles pénètrent

dans les poumons en se posant au hasard sur la membrane ou dans d'autres parties des poumons.

Page 65: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 65

Néanmoins, le corps humain dispose de mécanismes de défenses contre l’accumulation de

particules dans les poumons. En effet, ceux-ci sont protégés par une série de mécanismes de

défense situés dans différentes zones des voies respiratoires.

Lorsqu'une personne respire, des particules suspendues dans l'air pénètrent dans le nez, mais

seulement une partie d'entre elles atteint les poumons. Le nez agit comme un filtre qui retient la

majorité des grosses particules. Ces dernières restent bloquées jusqu'à ce qu'elles soient expulsées

mécaniquement, au moment où l'on se mouche ou que l'on éternue.

Certaines particules très fines réussissent toutefois à traverser la cavité nasale pour atteindre la

région où la trachée se divise en deux conduits qui descendent jusqu'aux poumons. Ces conduits sont

appelés des bronches souches et des bronchioles. Toutes ces voies aériennes sont couvertes de

cellules. Le mucus sécrété par ces cellules emprisonne la plupart des particules de poussières. Les cils

vibratiles, de minuscules poils recouvrant les parois des conduits aériens, dirigent ensuite ce mucus

jusqu'à la gorge, où il est éliminé par toux et expectoration, ou avalé.

L'air, chargé de toutes les particules de poussière qui ont traversé les défenses de la cavité nasale et

des voies aériennes, atteint les minuscules sacs alvéolaires (alvéoles) situés à l'intérieur des

poumons. Ces sacs alvéolaires sont essentiels, car c'est grâce à eux que le corps reçoit de l'oxygène et

élimine le gaz carbonique.

Lorsque les particules de poussière atteignent les sacs alvéolaires et les voies aériennes inférieures,

tous deux dépourvus de cils vibratiles, elles sont attaquées par des cellules spéciales appelées des

macrophages. Ces macrophages sont une composante extrêmement importante des défenses

pulmonaires, puisqu'ils empêchent l'accumulation de corps étrangers dans les sacs alvéolaires. Les

macrophages avalent littéralement les particules puis, selon un mécanisme encore mal connu,

atteignent la région où les voies aériennes sont tapissées de cils vibratiles. Ces cils, animés de

mouvements ondulatoires, font ensuite remonter les macrophages jusque dans la gorge, où ils sont

expulsés par la bouche ou avalés.

Outre les macrophages, les poumons sont dotés d'un autre système de défense qui leur permet

d'éliminer la poussière. Ils peuvent se défendre contre la présence de particules porteuses de germes

en produisant certaines protéines qui se lient à ces particules pour les neutraliser.

Les émissions de poussières provenant de l’exploitation de la carrière ont été calculées à l’aide des

facteurs d’émission de l’US EPA (AP42). Selon ce document, les émissions de poussières provenant

de ce type d’installation sont surtout des particules dont le diamètre aérodynamique est supérieur à

10µm. Or, ces poussières sont stoppées au niveau des voies aériennes sumériennes et ont tendance

à sédimenter à proximité du site.

L’ensemble de ces mécanismes entravera donc l’accumulation de poussières minérales dans les

systèmes respiratoires des populations alentour du projet. Aussi, le risque sanitaire lié à

l’accumulation de poussières est jugé négligeable.

Page 66: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 66

Afin de prendre en considération les risques sanitaires liés à la composition chimique des poussières

produites, il a été réalisé une Évaluation Quantitative des Risques Sanitaires. Cette évaluation des

risques sanitaires s’est basée en partie sur le rapport du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques

et Minières) intitulé « Document d’orientation sur les risques sanitaires liés aux carrières Réflexions

sur les composantes sources de dangers et transferts dans les études d’impact » [Rapport final

BRGM/RP-53246-FR juillet 2004].

Ce document d’orientation examine les principaux risques sanitaires susceptibles d’être engendrés

par l’exploitation d’une carrière extractive. Il y est notamment examiné les risques sanitaires par

substances minérales. Les minéraux sont répartis en huit classes selon la nature de l'anion ou du

groupe d'anions dominant (sulfures, silicates, oxydes, etc). Chaque classe est le plus souvent divisée

en sous-classes basées sur des critères chimiques ou structuraux. À l'intérieur de chaque sous-classe,

on trouve les groupes, comprenant des espèces fortement liées par la chimie ou la structure.

Le schéma de classification courant est le suivant :

Figure 1 : Classes des substances minérales

Afin de restreindre le champ de l’étude, le BRGM a décidé de ne traiter que les situations

représentatives du contexte industriel français. La suite de l’étude se limite donc volontairement aux

seules substances traitées dans les « mémentos des roches et minéraux industriels » (documents

BRGM), lesquels ont été établis pour l'ensemble des matériaux exploités par l’industrie extractive en

France.

Figure 2 : Liste des fiches de substances minérales

Page 67: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 67

Il a ensuite été recherché l’existence de valeurs toxicologiques de référence dans la base de données

de l’InVS : FURETOX®.

Parmi les différentes substances, seules quelques une disposent d’une VTR et cela uniquement pour

la voie inhalation (cf. tableau suivant).

Il s’agit :

De l’amiante ;

De la baratine en raison du baryum qu’elle contient ;

De la silice et des diatomites qui sont composées essentiellement de Silice sous forme

dioxyde de silicium - SiO2.

Tableau 5 : Recherche des VTR recensées sur FURETOX®

Dans le cas présent, le gisement ne contient pas d’amiante, ni de barytine (ou sous forme trace).

En vue d’évaluer les risques liés à la présence de silice, des analyses microstructurales et chimiques

d’échantillons de roches provenant du site ont été réalisées au LERM en août 2015.

Page 68: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 68

Les examens pétrographiques indiquent, sur les échantillons de roches analysés, que les teneurs en

silice totale (déterminée par voie chimique) sont inférieurs à 50% (44,93 % - 44,76% - 40,17%) et il

n’a pas été mis en évidence la présence de silice cristalline de type : quartz, cristobalite et tridymite.

Par ailleurs, lors de ces analyses, il a également été évalué la composition minérale de ces

échantillons.

Les principales espèces minérales déterminées par diffraction des rayons X :

Plagioclase : Aluminosilicate naturel de sodium et de calcium, variété de feldspath

triclinique;

Pyroxène : famille de minéraux du groupe des inosilicates, ce sont des ferro-magnésien ;

Sanidine : groupe des silicates, sous-groupe des tectosilicates, famille des feldspaths, sous

familles des felsdpaths potassiques (K-Feldspath), de formule K.Al.Si3.O8.

Et dans une moindre mesure :

Ilmenite : espèce minérale formée d'oxyde minéral de fer et de titane de formule chimique

FeTiO3.

Magnetite et/ou Hematite : minérale composée d’oxyde de fer(III) de formule Fe2O3.

Olivine : minéral du groupe des silicates, sous-groupe des nésosilicates, de formule chimique

(Mg,Fe)2[SiO4].

Leucite : minéral appartenant à la famille des tectosilicates et en particulier au groupe des

feldspathoïdes, de formule chimique KAlSi2O6.

Pour ces composés, il n’a pas été trouvé de valeur toxicologique de référence.

En outre, les études épidémiologiques n’ont pas mis en évidence d’effet sanitaire avéré suite à

l’inhalation de ce type de poussières.

Seuls les risques sanitaires liés à l’absorption de fibre d’amiante et de silice cristalline ont été

clairement mis en évidence dans ces études.

En cas d’inhalation de silice cristalline à des teneurs importantes, les macrophages ayant avalé des

particules de silice meurent en libérant des substances toxiques qui entraînent la formation d'un

tissu fibreux ou cicatriciel. C'est là un processus normal par lequel l'organisme tente de se réparer;

toutefois, dans le cas de la silice cristalline, la quantité de tissu fibreux et la cicatrisation sont si

importantes qu'elles peuvent porter atteinte à la fonction pulmonaire. Ce phénomène donne lieu à

une affection désignée sous le terme générique de ‘fibrose’. Les particules à l'origine de la fibrose ou

de la cicatrisation sont dites fibrogènes.

Lorsque la fibrose est liée à l'inhalation de poussières de silice cristalline, on parle alors de silicose. Ce

risque a été étudié en détail dans le volet air et santé de l’étude d’impact et, pour rappel, les analyses

des échantillons de roche n’ont pas mis en évidence la présence silice de ce type.

Egalement, il n’a pas été mis en évidence de lien entre l’ingestion de poussières minérales et

d’impact négatif sur la santé des populations.

Page 69: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 69

Au regard de ces éléments, il n’a pas été mis en évidence de risques sanitaires liés aux poussières

minérales produites par l’exploitation du site.

Concernant les risques liés aux métaux lourds ou éléments traces métalliques (ETM), ces derniers

sont présents dans la croûte terrestre à des concentrations inférieures à 0,1 %. Une étude réalisée

sur les sols de la Réunion (Doelsch et al, 2006) a montré que l’origine des fortes concentrations en

chrome [Cr], cuivre [Cu], nickel [Ni] et zinc [Zn] est principalement due au fond pédogéochimique

naturel. L’exploitation de la carrière ne va pas entraîner d’exposition supplémentaire à ces

composés, puisque qu’aucun produit contenant des ETM (ou de PCB) n’est mis en œuvre dans les

procédés d’exploitation. Seules les poussières issues du gisement en contiennent et aux teneurs dues

au fond pédogéochimique. Une EQRS réalisée sur les ETM mesurées dans les sols de la Réunion et

donc contenus dans les poussières (voir Thème 12 : impact sanitaire), n’a pas mis en évidence de

dangers sanitaires selon les méthodologies en vigueur.

En ce qui concerne les émissions provenant des engins et poids-lourds, le trafic au niveau du tronçon

de Saint-Paul jusqu’à La Possession est compris entre 59 000 et 86 000 véhicules par jour.

L’augmentation de trafic liée à l’exploitation de la carrière ne dépassera pas les 2% sur cette portion

de la RN1. Les émissions de polluants routiers étant directement reliées au nombre de véhicules,

l’augmentation des concentrations ne sera pas significative.

Effets cancérogènes et embryotoxicité

Parmi les substances minérales, seule la silice cristalline est considérée comme cancérogène pour

l'Homme par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) [Groupe 1].

Aucune des poussières minérales n’est reconnue pour être embryotoxique.

Écotoxicité

L’exploitation de la carrière va engendrer des émissions de poussières minérales, toutefois ces

émissions seront fortement limitées par les nombreuses mesures compensatoires prévues.

Ces poussières étant de même composition que les sols, il n’y a pas de risque supplémentaire pour

les écosystèmes que ceux déjà existants.

L’unique risque éventuel est indirect. En effet, les effets de poussières minérales sur les écosystèmes

sont consécutifs à l’agglomération des poussières.

D’une manière générale, lorsque les retombées de poussières sont très importantes, la pellicule de

poussières qui se dépose sur les végétaux peut être suffisante pour altérer la synthèse

chlorophyllienne et ralentir la croissance des plantes. Le dépôt des poussières peut se faire sentir de

façon plus importante pour l’agriculture en provoquant la diminution de la qualité et/ou de la

quantité de certaines récoltes.

Page 70: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 70

De façon indirecte, les poussières fines, une fois déposées, peuvent être entraînées par les eaux de

ruissellement. Elles contribuent alors à un excès de matières en suspension dans les rejets et peuvent

altérer le milieu récepteur. Nonobstant, dans certains cas, ces mêmes poussières peuvent avoir un

impact positif, soit par ajout d’amendement calcaire, soit en bloquant le développement de certains

organismes parasites ou bien encore en favorisant la pollinisation.

Actuellement, aucune étude n’a pu définir de relation dépôts-effets sur les écosystèmes, mais les

études réalisées indiquent que les dépôts doivent être importants.

Or, dans le cas présent, les dépôts aux sols sont faibles : seulement 0,012 g/m² au maximum sur les

différentes phases d’exploitation. La figure qui suit présente les dépôts aux sols des poussières

totales sur l’ensemble de la période d’exploitation.

Il est constaté que :

les Dépôts au sol sont faibles d’une manière générale ;

les Dépôts les plus importants se limitent à une zone restreinte centrée sur le projet.

Quant aux autres émissions (provenant des engins et du trafic), ces dernières sont en quantité trop

faibles pour avoir un impact négatif sur les écosystèmes.

Par conséquent, l’exploitation de la carrière ne représente pas de risque pour les écosystèmes

environnants.

Page 71: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 71

Figure 3 : Dépôts au sol sur l’ensemble de la période d’exploitation – Poussières totales

Page 72: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 72

Impact sur l’asthme et les populations

L’asthme est une maladie chronique inflammatoire des voies aériennes qui se caractérise par une

réactivité excessive des bronches (oedème, contraction des muscles bronchiques, sécrétion de

mucus) à certaines agressions, provoquant une gêne à la circulation de l’air.

Selon le document de l’ORS Océan Indien [Observatoire régional de la Santé de l’Océan Indien]

« Tableau de bord –L’asthme à La Réunion de juin 2011 », les études réalisées auprès des enfants ou

adolescents montrent des prévalences de l’asthme plus élevées à La Réunion qu’en métropole, mais

il n’existe pas de données récentes sur la prévalence de l’asthme en population générale,

notamment chez l’adulte réunionnais. Parmi les facteurs de risque évoqués pour expliquer la forte

prévalence de l’asthme à La Réunion, figurent l’humidité ambiante propice au développement

d’allergènes ou la contribution des pollens. Mais les causes étiologiques de l’asthme à La Réunion

restent peu documentées. En outre, il est constaté une forte disparité géographique dans la

répartition de cette pathologie, comme l’indique la carte ci-dessous [source : Épidémiologie de

l’asthme à la Réunion : analyse de la mortalité (1990-1998) et de la morbidité hospitalière (1998-

2002), InVS (2005)].

D’après la carte, les communes situées au Sud et au Sud-est (dont celle de Saint-Leu), sont moins

concernées par cette pathologie.

Figure 4 : Épidémiologie de l’asthme à la Réunion : analyse de la mortalité (1990-1998) et de la morbidité hospitalière

(1998-2002)

Page 73: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 73

Les poussières pouvant atteindre les bronches sont celles d’un diamètre aérodynamique inférieur à

10, c’est-à-dire les poussières PM10.

Figure 5: Pénétration des poussières dans le système respiratoire selon leur diamètre aérodynamique

La figure qui suit présente les concentrations dans l’air ambiant des PM10, calculées sur l’ensemble

de la période d’exploitation.

Page 74: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 74

Figure 6: Concentrations dans l’air ambiant- Ensemble de la période d’exploitation – Poussières PM10

Il est constaté que les concentrations sont élevées uniquement à proximité immédiate de la carrière,

dans des zones faiblement peuplées.

Les concentrations calculées au niveau des zones à densité populationnelle plus importante sont

nettement plus faibles.

La carte suivante présente la population impactée par les PM10.

Les données utilisées sont les données carroyées de l’INSEE.

Page 75: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 75

Figure 7: Population exposée aux PM10 produites par l’exploitation de la carrière

Le tableau ci-après indique le nombre de personne exposées aux PM10 en fonction de la

concentration moyenne sur la période.

La majorité de la population environnante n’est exposée qu’à des concentrations inférieures à 2,0

µg/m3 (90,29%).

Aussi, l’impact des émissions de la carrière sur les asthmatiques, ou tout autre population fragilisée,

est négligeable, voire nul.

Page 76: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 76

Concentration C en PM10 Nombre de personnes exposées % de la population exposée

C < 1,0 µg/m3 3546 53.24%

1,0 ≤C < 2,0 µg/m3 2467 37.05%

2,0 ≤C < 3,0 µg/m3 452 6.78%

3,0 ≤C < 4,0 µg/m3 133 2.00%

4,0 ≤C < 5,0 µg/m3 6 0.09%

5,0 ≤C < 6,0 µg/m3 15 0.23%

6,0 ≤C < 7,0 µg/m3 14 0.21%

7,0 ≤C < 8,0 µg/m3 6 0.09%

8,0 ≤C < 9,0 µg/m3 4 0.06%

9,0 ≤C < 10,0 µg/m3 17 0.26%

C ≥ 10,0 µg/m3 0 0.00%

Tableau 6 : Nombre de personnes exposées au PM10 en fonction de la concentration

Enfin en ce qui concerne l’impact des tirs de mines, plusieurs dispositions ont été prises par SCPR,

dès la phase de définition du projet, de manière à limiter les risques de propagation des vibrations et

projections susceptibles de nuire aux biens et aux équipements présents autour du projet.

L’ensemble du projet respecte les seuils réglementaires définis par l’arrêté du 23 janvier 1997.

On se reportera au Thème 5 : Tirs de mines et stockage de matières dangeureuses pour ce qui se

rapporte à la question des risques sur ce sujet.

Page 77: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 77

ANNEXE 2 – Note géotechnique sur la stabilité des terrassements

Page 78: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

Siret 378 216 261 00057 – APE 7112B - Tel : 06 92 85 70 04 -Fax : 02 62 24 40 72 – [email protected] Membre d'une association agréée le règlement des honoraires par chèque est accepté

P. ANDRIEUXGéotechnicien - Docteur en Géologie 97434 Saint Gilles les Bains

NOTE GEOTECHNIQUE

G1 G2 G3 G4 G5

ES PGC AVP PRO DCE ETUDE SUIVI ETUDE SUIVI DIAG.

Affaire RE 16 152 1

Indice Date Modifications Origine modifications Rédactiona 18/10/16 P.A.

CARRIERE DE BOIS BLANC STABILITE DES TERRASSEMENTS

Page 79: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 2

SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION .................................................................................................................... 3 2 - LOCALISATION – GEOLOGIE GENERALE .......................................................................... 4 3 - DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE ........................................................................................... 7 4 – ANALYSE DE STABILITE ..................................................................................................... 9

4-1 Vérification préalable .......................................................................................................... 9

4-1 Vérification complémentaire ............................................................................................. 12

5 – COMMENTAIRES ET CONCLUSIONS ............................................................................... 19

Page 80: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 3

1 - INTRODUCTION

La présente note contient une analyse de la stabilité des talus de la carrière de bois blanc en fonction des éléments disponibles concernant les principes d’extraction envisagés. Elle est établie pour répondre aux inquiétudes concernant les avoisinants de la carrière et en particuliers la route des tamarins, pour laquelle une suspicion d’instabilité est soulevée comme un impact secondaire des conditions d’extraction. La note correspond à une mission de diagnostic géotechnique (G5) au sens de la norme P 95-500. Elle s’appuie sur les documents et études disponibles. .

Page 81: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 4

2 - LOCALISATION – GEOLOGIE GENERALE La zone d'étude est localisée entre la ravine du Trou au Nord-Ouest et la ravine des Avirons au Sud-Est. Elle est coupée en deux par la RN1 (Partie haute et partie basse de la Route des Tamarins).

Page 82: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 5

Contexte géologique La carte géologique de la Réunion au 1/50 000 (illustration ci-dessous) décrit les formations géologiques suivantes dans le secteur d’étude : • Fz : alluvions fluviatiles récentes (sables, graviers, galets, blocs basaltiques) à l'exutoire des ravines présentes dans cette zone ; • βα IV : formation du massif du Piton des Neiges, phase IV, série différenciée (env. 70000 à 230000 ans) → coulées basaltiques & andésitiques (Hawaïtes, Mugéarites), aphyriques ou à phénocristaux de feldspath et d'olivine, généralement peu abondants ; • cp IV2 : formation du massif du Piton des Neiges, phase IV, série différenciée → coulée pyroclastique des Trois Bassins, des Avirons, de Saint-Louis et de Saint-Pierre, présence d'éléments de ponces trachytiques et de roche grenue ; • fβα m : formations du massif du Piton des Neiges, phase III, série différenciée (env. 250000 à 350000 ans) → coulées basaltiques & andésitiques à phénocristaux de feldspaths (Hawaïtes, Mugéarites) ; • βπ II : formation du massif du Piton des Neiges, phase II, série sans termes différenciés (Env. 430000 à 2100000 ans) → coulées basaltiques à phénocristaux d'olivines (basaltes, basalts à olivine, océanites), et basaltes à nodules de péridot. La zone prospectée comprend essentiellement les formations βα IV & fβα m composées de coulées basaltiques & andésitiques dont la direction d'écoulement est Sud-Ouest (vers le littoral). Le faciès βα IV, plus récent, affleure sur la quasi-totalité du site, tandis que le faciès fβα m , plus ancien, est surtout visible dans les ravines du Trou et des Avirons, encadrant le secteur étudié. La formation βπ II, la plus ancienne, affleure sur les hauteurs des Avirons et dans le fond de la ravine du même nom, ce qui témoigne de sa présence sous les ensembles géologiques décrits précédemment au niveau de la zone d'intérêt.

Page 83: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 6

A cette carte est associée la carte géologique SDC du BRGM (schéma départemental des carrières - illustration 3 ci-après) qui décrit les ressources exploitables et exploitées en carrière sur l'ensemble du territoire réunionnais. Dans le secteur d'étude, les ressources énumérées sont essentiellement composées de : • coulées de lave massive avec des niveaux brechiques et/ou scoriacés ; • zones à concentration d'andains ;

Page 84: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 7

Les terrains observés en surface (affleurements, talus en déblai de la route des Tamarins, ravines, …) mettent en évidence des faciès géologiques formés de coulées basaltiques plus ou moins épaisses (décimétriques à métriques) dont les degrés d'altération sont variables, alternant avec des niveaux bréchiques et/ou scoriacés de puissance décimétrique à métrique.

Vue des formations en présence dans les talus de la route des tamarins

3 - DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Ce dossier est établi par référence aux documents suivants - Documents techniques

Plan topographique de la zone d’extension de la carrière

Rapports de sols

o Note technique Antea Group NT 15/452/Version A – Estimation de la stabilité des plateformes

o Note technique Antea Group NT 16/043/Version A – Estimation de stabilité des fosses

o Rapport d'intervention : Prospection Ravine du Trou à Saint Leu - sondages carottés (SC1 à SC3) – chantier n°13-25 – indice 00 du 18/10/2013 rédigé par FORINTECH ;

o Rapport d'intervention : Prospection Ravine du Trou à Saint Leu -

sondages carottés (SC4 et SC5) – chantier n°14-04 – indice 00 du 14/03/2014 rédigé par FORINTECH ;.

- Documents normatifs

o NF EN 1997-1 : Eurocode 7 : Calcul géotechnique o Normes françaises en cours de validité à la date de rédaction du

document (Reconnaissances / sondages et essais / classification des sols)

Page 85: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 8

Page 86: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 9

4 – ANALYSE DE STABILITE 4-1 Vérification préalable

En préalable à l’établissement d’un calcul de vérification de stabilité des fronts de taille, l’analyse bibliographique et documentaire fait apparaître qu’une première étude de ce type a déjà été produite et jointe en annexe du dossier d’autorisation d’exploitation (Pièces annexes 11.5). La Société ANTEAGROUP présent une synthèse documentée de la nature et de la qualité des matériaux présents sur le site d’extraction. Des modélisations sont présentées selon les profils ci-dessous :

Dans ce qui suit nous nous sommes intéressés particulièrement au profil 1qui concerne l’interface avec la route des tamarins. Les calculs de stabilité présentés sont réalisés avec le logiciel TALREN version 5.1.3 édité par TERRASOL, par la méthode des tranches dite de « Bishop » :

Pour chaque surface potentielle de glissement, le coefficient de sécurité minimal, noté Fs, est calculé comme le rapport des efforts résistants (résistance au cisaillement du sol, renforcements, etc.) sur les efforts moteurs (poids des terrains, écoulement de l’eau dans le sol, etc.) ;

Le coefficient de sécurité Fs retenu est celui dont la valeur est la plus faible et qui correspond donc à la surface de rupture la plus critique.

Page 87: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 10

En appliquant la méthode traditionnelle, les coefficients partiels appliqués sur les données d’entrée n’ont aucune pondération (coefficients égaux à 1). La stabilité est considérée classiquement comme assurée si Fs ≥ 1,30 pour les ouvrages provisoires et F S ≥ 1,50 pour des ouvrages définitifs. Pour le profil 1 ; le modèle géotechnique appliqué est le suivant

Le profil de calcul est tiré des données topographiques et des plans prévisionnels d’extraction. Une surcharge routière de 20 Kpa est appliquée en tête pour simuler les charges de la route des tamarins.

Page 88: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 11

Les résultats produits confirment la stabilité des terrassements en phase définitive, avec obtention de coefficients de sécurité Fs>1.5 :

Commentaires : La simulation de calcul présentée est satisfaisante vis-à-vis des conditions de calcul, cependant, pour des questions de simplification de calcul, le massif est considéré comme homogène et constitué d’un seul et même type de matériau de caractéristiques constantes. Pour se rapprocher de la réalité, ce même calcul doit être conduit en reportant une lithologie plus détaillée, révélatrice des conditions effectives du site. Cette approche est détaillée dans les pages suivantes.

Page 89: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 12

4-1 Vérification complémentaire Une vérification de stabilité est présentée ci-après en se basant sur les informations suivantes - Intégration des données topographiques actualisées et du plan d’extraction

proposé :

Page 90: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 13

- Prise en compte des données géologiques extraites des sondages carottés et

des investigations réalisées sur site : o Sondages carottés SC4 et SC5 o Données géophysiques du profil P21E1 et P14E1

Axe d’étude

Page 91: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 14

Les données correspondantes sont rappelées en annexes 1 A partir de ces données, nous avons établi une maquette de profil de stabilité détaillée dans le schéma ci-dessous. La géométrie du profil est extraite du plan topo donné plus haut. L’axe général choisi pour les calculs de stabilité est dessiné sur le plan. Il traverse la route des tamarins et s’étend à l’aval jusqu’au carreau de carrière pour sa phase définitive de travaux : La lithologie est, comme on l’a exposé, détaillée par rapport aux études préalables, et on fera ainsi figurer les alternances notées dans les sondages carottés, en particulier la présence de couches de scories à la base ou la présence d’alternances de basaltes/scories, caractéristiques de ces milieux, tout au long de la route des tamarins.

Page 92: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 15

Les interfaces sont calculées sur les indications des sondages carottés. L’ensemble des couches considérées sont affectées d’un pendage de planèze, soit environ 10 /15° en direction de la mer. En principe ce pendage est une condition défavorable pour les études de stabilité. Concernant les paramètres intrinsèques des sols en place, nous avons pris le parti de détailler là aussi les caractéristiques des terrains en fonction de leur nature. Cette option conduit à la prise en considération des hypothèses suivantes :

Cette discrétisation des sols permet de considérer des comportements différenciés selon les couches. A noter que ces valeurs restent, dans leur ensemble, homogènes à celles qui avaient été proposées par ANTEA. Elles sont majoritairement déduites de l’expérience et des observations sur site de l’état des talus existants le long de la RN1.

Page 93: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 16

Enfin, pour ce qui concerne les conditions de calcul, la méthode utilisée est identique à ce qui a déjà été fait sur la zone : Logiciel TALREN 5 – Méthode des tranches de BISHOP. Les calculs présentés sont réalisés aux états limites, conformément aux Eurocodes. Les pondérations sur les actions et les constituants sont extraits des EC7. Nous avons complété les simulations de calcul en considérant 2 états caractéristiques - Une situation traditionnelle à long terme : Les coefficients de pondération sont

ramenés à 1. Le coefficient de sécurité global justifiant de la stabilité à long terme doit être Fs>1.5

- Une situation accidentelle en condition sismiques : La Réunion étant placée en zone sismique d’aléa faible, cette justification est indispensable. Elle prend en compte une accélération nominale de 1.1m/s² selon les règles parasismiques applicables. Les coefficients de pondération appliqués sont alors détaillés comme suit. Le coefficient de sécurité global recherché doit être Fs>1

La surcharge routière de 20 Kpa est maintenue.

Page 94: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 17

RESULTATS DES CALCULS

Pour toutes les situations examinées, le calcul montre que la stabilité des talus est atteinte. En situation accidentelle sous séisme, le coefficient de sécurité mini obtenu est F=1.2 > 1 donc satisfaisant ;

Page 95: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 18

En situation traditionnelle de long terme, le coefficient de sécurité mini obtenu est F=1.5

Page 96: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 19

5 – COMMENTAIRES ET CONCLUSIONS

Si on peut considérer comme légitimes des interrogations quand la stabilité en grand des terrassements prévus pour les extractions de matériaux dans la carrière de la ravine du trou, les différentes simulations effectuées, que ce soit en massif homogène ou en distinguant les couches unitaires, conduisent à écarter tout risque d’instabilité majeure. Que l’on considère des états accidentels ou la situation de fin de travaux à long terme, les calculs présentés ne laissent aucunement présager l’apparition d’un risque pour les usagers et la route des tamarins en amont des fosses d’extraction. Le fait d’avoir introduit une composante sismique dans les calculs inclue les effets des ébranlements causés par l’exploitation. Il vient que quelles que soient les conditions de l’exploitation, il n’y a pas lieu de considérer la probabilité de grand glissements ou d’écroulements en masses. Des instabilités locales se produiront de toute évidence vu l’état de fracturation du massif, mais il ne s’agira que de chutes de blocs localisées, orientées vers la carrière et prises en compte dans le processus d’exploitation. Les pentes des gradins d’exploitation seront relevées à l’avancement. Des vérifications complémentaires de stabilité pourront être menées en cours d’exploitation pour intégrer la réalité des fronts de tailles et s’assurer du maintien de cette stabilité à l’avancement des travaux.

LE GEOTECHNICIEN

Page 97: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 20

ANNEXES

- ANNEXE 1 o Sondages carottés SC4 et SC5 o Profils géophysique

- ANNEXE 2 o Justification de stabilité – Profil Talren

Page 98: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 21

ANNEXE 1

Page 99: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 22

Page 100: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 23

Page 101: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 24

Page 102: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 25

Page 103: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 26

ANNEXE 2

Page 104: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 27

Page 105: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 28

Page 106: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 29

Page 107: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 30

Page 108: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 31

Page 109: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 32

Page 110: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 33

Page 111: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

CARRIERE DE BOIS BLANC

ANNEXE 1

Carrière de Bois Blanc 34

Page 112: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

26 octobre 2016

Mémoire en réponse SCPR 78

ANNEXE 3 – Coupes topographiques

Page 113: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

20

30

10

40

2050

70

70

60

20

30

50

60

70

60

70

80

30

20

20

08

30

40

70

70

504060

80

50

90

60

4070

90

100

70

50

90

60

80

50

60

70

70

90

90

110 10

0

00 1

7080

210

60

80

80

70

01 3

82

120

130

120

140

80

90

90100

1 03

90

100

110

130

110

120

30

40

20

20

50

1006

20

70

30

20

80

70

50

80

80

90

60

100

09

80100

70

80

90

100

110

130

140

150

01

82

82

28

88

80

80

vin

edu

rT

ou

RN1

- Rou

te d

es T

amar

ins

A

A'

B

B'

C

C'

324 750

7 6

50 5

00

7 6

50 7

50

325 000

325 250

325 500

5325 7 0

7 6

50 7

50

325 750

7 6

50 5

00

7 6

50 2

50

325 500

325 250

325 000

324 750

7 6

50 2

50

25/0

8/20

16

Eche

lle=1

/250

0

S C

P R

- Pr

ojet

Rav

ine

du T

rou

Comm

une d

e Sain

t Leu

- La R

éunio

n (97

)

Etat de

s lieu

x prév

isionne

l à T0

+ 4 a

ns et

6 mois

Page 114: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

354.4

.0

128.6

106.1

131.1

202.2

265.3

22.5

77.1

170.7

234.2

134.6

94.6

221.7

237.2

194.2

308.3

343.3

315.8

344.3

334.8

284.8

95.6

195.7

40.5

164.7

46.0

255.8

79.1

203.2

59.1

113.1

229.2

125.1

223.2

16.5

217.7

337.3

318.8

138.1

34.5

349.9

8.5

159.2

290.8

256.3

91.6

268.3

278.8

285.8

261.3

293.3

60.6

275.3

298.8

303.8

252.8

270.3

89.1

279.3

308.8

213.7

Dis

tan

ce

P.C

.:.0

80

.0

79.06

11.57

27.56

23.44

27.78

48.90

56.11

12.92

19.82

40.34

51.74

28.48

22.59

28.74

51.23

52.01

47.15

67.89

77.24

69.80

77.44

75.19

60.69

22.69

47.52

14.99

38.21

69.20

15.78

54.58

20.17

49.04

17.36

24.80

51.60

26.89

51.33

12.62

50.79

75.81

70.64

29.54

14.32

78.32

12.13

36.40

42.57

12.50

12.50

5.62

20.28

42.50

34.93

19.12

6.29

35.18

5.00

48.92

10.91

27.52

50.79

26.63

10.32

64.86

17.11

66.63

49.60

10.00

68.03

69.33

32.38

10.06 10.19

31.19

Réa

mén

agem

ent

Ext

ract

ion

max

imal

e

TN

Ech

elle

: 1/

100

0.

S C

P R

- Pr

ojet

Rav

ine

du T

rou

Comm

une d

e Sain

t Leu

- La R

éunio

n (97

)

Zone

basse

- Sec

tion A

A' (s

ud-ou

est n

ord-es

t)

Page 115: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

232.6

227.6

225.6

217.6

198.6

193.6

192.6

190.1

186.1

183.6

178.6

176.1

171.1

168.6

162.1

160.6

155.1154.6

151.6

146.1

143.1

130.6

129.1

119.1

105.1

99.1

97.6

88.5

85.0

78.0

75.0

74.0

67.0

64.0

57.0

54.5

48.548.0

44.0

38.0

33.0

25.5

7.5

6.5

.0

Dis

tan

ce

13

0.0

P.C

.:6

0.0

120.99

119.69

119.22

117.68

112.94

112.40

105.39

105.11

104.52104.44

102.05

99.35

99.16

98.48

95.77

95.12

94.74

91.22

91.09

90.11

89.31

86.8686.71

84.96

84.68

84.74

82.78

76.22

76.06

75.78

120.99

114.01

112.50

111.84

105.11

104.31

97.71

97.27

90.40

89.84

83.06

82.5081.90

75.00

74.9074.34

67.82

67.50

74.61

75.0075.10

81.54

82.00

87.44

112.20

106.88

106.23

105.58

82.2382.03

82.00

84.72

Ext

ract

ion

max

imal

e

Réa

mén

agem

ent

TN

Ech

elle

: 1/

100

0.

S C

P R

- Pr

ojet

Rav

ine

du T

rou

Comm

une d

e Sain

t Leu

- La R

éunio

n (97

)

Zone

haute

- Sec

tion B

B' (su

d-oue

st no

rd-es

t)

Page 116: PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de ... · PROJET D’OUVERTURE DE CARRIERE RAVINE DU TROU Commune de Saint Leu Mémoire en réponse du porteur de projet suite

352.3

341.3

340.3

328.8

322.8

319.3

314.3

311.3

308.8

304.3

300.8

296.3

290.8290.3

285.7

282.2

278.7

275.7

269.2

268.2

265.2

249.7

246.7

240.2

239.2

216.7

212.2

209.2

198.7

195.7

189.2

188.2

184.2

181.2

165.6

162.1

157.6

155.1

151.1

139.1

122.1

121.1

118.1

103.1

95.6

94.1

87.687.1

84.1

79.178.6

75.6

68.1

66.1

54.5

50.0

49.0

42.5

37.0

36.0

20.0

12.0

6.56.0

.0

Dis

tan

ce

14

0.0

P.C

.:6

0.0

131.33

129.78

129.66

128.94

128.53

128.12

127.31

125.43

125.24125.26

125.91

125.31

120.80

120.50

119.89

117.09

114.50

114.30

111.72

111.14

110.92

108.81

108.74

108.69

108.64

106.93

106.69

106.19

106.48

105.98

102.60

97.71

97.45

96.80

93.79

91.82

91.46

86.12

85.74

85.07

84.93

84.86

83.86

82.91

82.79

81.72

81.29

80.92

128.38127.84

120.89

119.86119.33

112.50

112.49

105.00

105.00 99.70 98.06 98.93

97.1697.51

96.41

90.08

90.00

83.46

82.5082.00

75.07

82.1882.03

74.6173.81

67.50

67.50

60.79

60.0060.52

67.01

67.5067.53

74.48

75.0082.0075.6882.0482.06

82.5083.82

82.8487.94

86.5686.41

Réa

mén

agem

ent

Ext

ract

ion

max

imal

e

TN

Ech

elle

: 1/

100

0.

S C

P R

- Pr

ojet

Rav

ine

du T

rou

Comm

une d

e Sain

t Leu

- La R

éunio

n (97

)

Zone

haute

- Sec

tion C

C' (su

d-oue

st no

rd-es

t)