programme congrès 2016-2 - pnl- .m a t i n a p r è s-m i d i 14h00 vérités et contre-vérités

Programme Congrès 2016-2 - pnl- .m a t i n a p r è s-m i d i 14h00 Vérités et contre-vérités
Programme Congrès 2016-2 - pnl- .m a t i n a p r è s-m i d i 14h00 Vérités et contre-vérités
Download Programme Congrès 2016-2 - pnl- .m a t i n a p r è s-m i d i 14h00 Vérités et contre-vérités

Post on 19-Feb-2019

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Congrs NLPNL

samedi 23 janvier2016

renseignements et inscriptions

www.nlpnl.eu

RSIDENCE INTERNATIONALE DE PARIS44, rue Louis Lumire75 020 Paris

Neuroscienc

es

et PNL

9h30Accueil

10h00Mot du Bureau

10h15PNL et

Neurosciences

12h15Repas

17h30Prix NLPNL

18h00Clture du Congrs

14h00Les images

mentales en PNL : lclairage de la psychologie

cognitive

14h00Vrits et

contre-vrits sur la PNL

16h00Savoir comment

cela marche quand cela marche ?

matin

aprs-midi

14h00 Vrits et contre-vrits sur la PNL par Alain Thiry 2Vous aimez la PNL ? Pourtant elle est dcrie par beaucoup de personnes.Les dtracteurs de la PNL lui reprochent un certain nombre de choses. Certaines sont fausses, dautres sont relles.Puisquun de nos principes est : Le sens de notre message

est donn par la rponse quon en obtient , dans cet atelier, nous verrons comment nos explications de la PNL sont : soit confuses et donc sources de malentendus, soit errones et donc sources de perte de crdibilit.Voyons ce que nous ne devrions plus dire pour gagner en crdibilit. Ou comment dire les choses pour ne plus donner un bton pour se faire battre ?

16h00 Savoir comment cela marche quand cela marche ?par Angelique Gimenez 4

Savoir comment cela marche quand cela marche ? Cest essentiel quand on envisage rparer une machine. Si vous attendez quelle tombe en panne pour vous y intresser, le temps de rparation en sera plus long et diffi cile. Si vous connaissez son mcanisme et les rouages de son fonctionnement, vous pouvez mme allonger sa dure de vie et loptimiser tout en lconomisant dveloppement durable !Par analogie, votre cerveau comprendra que plus on le connat, plus on connat les relations cerveau-corps, plus on connat les interactions relationnelles humaines, et plus il sera ais de bien fonctionner, autrement dit, se sentir bien, en accord tous les niveaux de lindex de computation !En 1960-1970, lpoque de la cration du Mental Research Institue Palo Alto, des hommes et des femmes dorientation trs diverses avaient dj compris quen associant les diffrentes facettes de lhumain et en modlisant des gens dexception, on obtenait des rsultats remarquables. Sans

avoir notre bagage en termes de neurosciences, ils savaient dj intuitivement que la communication et les relations humaines sont une science fi ne et prcise. Il est temps de poursuivre leur travail et de montrer de plus en plus objectivement et scientifi quement comment le langage au sens large et les relations interpersonnelles stimulent chaque humain. Quand les interactions humaines activent la pense, les ressentis et les comportements, que se passe-t-il concrtement lintrieur de chaque interlocuteur ? Quelles zones de son cerveau sactivent, des neurotransmetteurs affl uent, sa physiologie se rgule Comprendre ce qui se passe alors permet de mieux agir pour aider lautre penser, sentir et dvelopper des comportements adapts. Le praticien en PNL devient un meilleur guide et favorise un dveloppement durable et optimal de chaque individu ! Et la PNL regagne ainsi en crdit ce nest pas de la magie ; cest un art ! Lart peut ressembler la magie mais il fait moins peur ! Soyons des artistes et nous gagnerons en crdibilit dans un monde moderne trs logique .Je vous propose donc quelques clairages pour votre art quotidien.

14h00 Les images mentales en PNL : lclairage de la psychologie cognitive par Yves-Andr Fry 3

La PNL fait largement appel aux images mentales car elles sont penses daprs ce que rapportent le plus souvent les clients comme des voies privilgies daccs aux motions. Mais les images mentales sont-elles une reprsentation valide de la ralit comme peuvent le prsumer le client et le PNListe ? Quen disent la psychologie cognitive et la neuropsychologie ?Pour rpondre nous aborderons ce dbat qui, depuis 40 ans, oppose deux chercheurs remarquables, Znon Pylyshyn et Stephan Kosslyn, sur la question de la nature et donc la fonction relle de limage mentale dans les processus de pense. Pour le premier, la pense humaine doit tre comprise comme le fonctionnement dun ordinateur. Les informations sensorielles que nous extrayons dune scne de vie ne peignent pas une image, un tableau , de cette scne dans notre cerveau. Elles sont en effet immdiatement soumises des calculs logiques et sous un format purement symbolique dans lesquels elles svanouissent. Si nous en formons une image, celle-ci nest alors considrer que comme une sortie imprimante de ces calculs abstraits de notre cerveau-computeur. La consquence essentielle est que lintervention du PNListe doit viter de solliciter chez son client la mobilisation dimages concernant des pisodes de vie et le faire au contraire rfl chir logiquement et abstraitement sur ceux-ci (cest--dire de manire verbale). Stephan Kosslyn a une position exactement inverse : la vision que nous avons des scnes de vie est fi dlement retranscrite, cest--dire point par

point, dans la reprsentation quen fait notre cerveau. Et cest partir delle, de limage, que sexercent nos raisonnements. Elle simpose alors comme le mdia de choix dans lvocation des pisodes de vie. Nous verrons pourquoi, en 2015, cest plutt cette dernire hypothse qui semble lemporter.La seconde partie sera consacre la prsentation des tudes scientifi ques qui dmontrent que limage mentale exerce un rle puissant dans le rappel des motions. Nous commencerons par exposer comment la neuropsychologie comprend le systme motionnel chez lhomme.Enfi n la troisime partie de la confrence rappelle que limage dun pisode de vie nest de toutes faons pas immdiatement consultable comme une scne photographie et imprime sur la pellicule argentique dun vieux Refl ex, ou la mmoire dun IPhone. Sa gnration suit des tapes prcises qui en dterminent les aspects. Elle sera aussi ou bien visuo-spatiale ou bien visuo-motrice. Dans le premier cas, elle est issue dun rappel dinformations rapportant tous les aspects environnementaux dun pisode vcu, et nous donne le revoir comme si nous en tions des observateurs externes enqutant sur lui. Dans le second cas, elle est issue de rappel dun nombre dinformations beaucoup plus restreint, extrait dun stimulus auquel nous avons t confronts cette fois corporellement, cest--dire par rapport auquel nous avons d (ou tent d) agir (comme dans le cas de peur panique pouvant dboucher sur des TSPT). Le rle de ces deux types dimage sera voqu notamment dans le cadre du protocole de dissociation V/K.Lexpos prvoit quelques tests rapides proposs lauditoire pour illustrer de manire agrable le propos.

1 Gallopin ThierryJe suis enseignant-chercheur dans le domaine des Neurosciences depuis 2004. Jai obtenu mon Doctorat en Neurophysiologie en 2002 lUniversit Claude Bernard (Lyon, France). Depuis 2011, je dirige une quipe de recherche dont lobjectif est de comprendre les mcanismes neuronaux responsables de lalternance des tats dveil et de sommeils. Passionn depuis toujours par les capacits de lhomme dvelopper son potentiel, je me suis form la PNL et lhypnose Ericksonienne (Matre-praticien PNL, Praticien Hypnose). Je suis galement auteur dun blog dans lequel je conseille et accompagne des personnes ayant des problmes de sommeil (http://www.secrets-du-sommeil.com).

2 Alain ThiryPsychologue de formation, Enseignant certifi en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et auteur de plusieurs livres de PNL. Ses travaux dans le domaine de lenseignement permettent de crer une formation de 16 jours sur les stratgies dapprentissage en PNL. Il dveloppe par ailleurs une pratique de coach-formateur en entreprise dans laquelle il intgre des techniques de PNL, les confi gurations de Mintzberg et les routines dfensives dArgyris.

3 Yves-Andr FryJai 60 ans. Je suis professeur des Universits lUniversit de Versailles-St-Quentin en Yvelines. Ma spcialit est la psychologie cognitive avec comme domaine de prdilection, ltude des activits mentales de reprsentation. Initi la PNL, je pense que les rsultats de terrain quelle obtient de manire incontestable, trouvent dans la psychologie cognitive, et sa sous-discipline, la neuropsychologie, un fondement scientifi que srieux. Ce qui la conforte dans son projet socital de permettre chacun datteindre un mieux-tre .

4 Anglique Gimenezge de 45 ans, ex-ingnieur scientifi que, je suis psychopraticienne, enseignante et superviseur en PNL humaniste, titulaire du CEP (Certifi cat Europen de psychothrapie), galement psychotraumatologue et enseignante en psychotraumatologie et certifi e dun MASTER en hypnose ricksonienne.Jexerce dans le VAR en tant que thrapeute depuis 2009 ; jaccompagne des enfants, adultes et adolescents, en individuel et en groupe. Jai de nombreux patients qui souffrent daddictions et une spcialisation autour des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, obsit). Je forme et je supervise en rgion PACA, sur Paris, sur Lyon et Dijon en PNL, en psychotraumatologie et sur les troubles du comportement alimentaire. la fois scientifi que et passionne par le dveloppement humain, janime un sminaire intitul : PNL avance, associant PNL et neurosciences avec un retour aux fondements de la PNL neuro-linguistiques et scientifi ques lpoque !

10h15 PNL et Neurosciences par Thierry Gallopin 1En modlisant des thrapeutes dexception, Richard Bandler et John Grinder ont pu mettre en lumire des mthodes et des stratgies effi caces pour mieux communiquer, exploiter nos ressources intrieures, matriser nos motions afi n dadapter effi cacement nos tats internes et nos comportements nos besoins et notre environnement.La PNL sappuie sur les capacits de notre cerveau modifi er et adapter ses programmes mentaux. Ces processus mettent en jeu des mcanismes neuronaux complexes que les neurosciences modernes