principes fondamentaux en action - ifrc. visages, des... · les principes fondamentaux pour moi...

Download Principes Fondamentaux en action - IFRC. visages, des... · Les Principes Fondamentaux pour moi sont

Post on 16-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Des visages, des figuresPrincipes Fondamentaux en actionTmoignages demploys et de volontaires de laCroix-Rouge du Burundi dans la rponse la criseJuin 2015

  • Introduction Cela fait un peu plus dun mois que des violences pr-lectorales ont lieu Bujumbura, au Burundi. Depuis le premier jour des manifestations, la Croix-Rouge du Burundi, avec le soutien des partenaires du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a dploy des quipes d'intervention mobiles de premiers secours Bujumbura. Plus de 100 volontaires sont rpartis en 8 quipes mobiles. Les quipes prodiguent les premiers soins sur place et organisent l'vacuation des blesss graves vers les hpitaux. Les quipes de la Croix-Rouge ont soign plus de 500 personnes.

    Dans un pays aux multiples vulnrabilits chroniques, la Croix-Rouge du Burundi a dvelopp un accs auprs des personnes vulnrables dans tout le pays grce son rseau de plus de 450 000 volontaires rpartis dans les units collinaires et communautaires.

  • JEAN BAPTISTE NIYUNGEKO, 33 ans, coordination des oprations

    J'ai commenc par tre volontaire en avril 2002, puis en juin 2013 je suis devenu employ la Croix-Rouge du Burundi. Je voulais tre volontaire car

    depuis mon plus jeune ge je voulais aider les autres. L'esprit d'humanit et de compassion pour aider les personnes affectes par des catastrophes naturelles ou

    par des conits sont des valeurs essentielles pour moi.

    Dans la crise que traverse aujourdhui mon pays, mon rle au sein de la Croix-Rouge est de coordonner les oprations de secours aux blesss, cest dire les postes de premier

    secours Bujumbura, la sensibilisation des quipes aux Principes Fondamentaux, en insistant surtout sur la neutralit, lindpendance et l'impartialit ainsi que le code de

    conduite avoir dans nos oprations.

    Il est trs important pour moi de contribuer la rponse humanitaire de la Croix-Rouge du Burundi parce que c'est l'essence de notre existence :

    "Allger les souffrances de la personne humaine tout en vitant l'aggravation de son tat de sant". C'est aussi important parce que nous devons sauver des vies et duquer les jeunes depuis leur plus

    jeune ge avoir de la compassion pour ceux qui souffrent et qui ont besoin dassistance.

    Les Principes Fondamentaux inspirent mon travail humanitaire au quotidien. Les quatre premiers (humanit, impartialit, neutralit

    et indpendance) sont les plus importants pour moi an de nous permettre dtre accept et de faire notre travail.Ils sont

    aussi trs fragiles et trs important protger. Cela ne veut pas dire que les trois autres principes (universalit, unit et

    volontariat) ne sont pas importants, au contraire ils compltent les quatre autres.

    Je ne saurai dire quelle personne j'ai aide m'a le plus touch car jai de nombreux exemples. Mais cest sans

    doute la date du 06 mai 2015 qui m'a le plus marque, quand un adolescent de 15 ans s'est teint dans mes bras aprs avoir reu une balle

    dans la colonne vertbrale. C'tait vers 13h25min. Il appelait sa maman, qui est arrive quelques

    minutes avant que son enfant ne meurt.

  • EDDY-JUSTE BITAGOYE, 40 ans, responsable du service de rtablissement des liens familiauxJai commenc travailler pour la Croix-Rouge du Burundi il y a sept ans aprs avoir t volontaire pendant des annes. Je voulais tre utile et rendre service aux personnes plus vulnrables que moi.

    Je suis responsable du service de rtablissement des liens familiaux, cest--dire que nous mettons disposition de la population un service qui leur permet de rechercher un proche dont ils ont perdu le contact suite ces manifestations ou au dplacement de population, pour que les familles puissent tre informes sur o sont leurs proches et entrer de nouveau en contact avec eux. Actuellement, nous avons des volontaires sur les sites d'assistance o la population peut venir chercher de l'aide pour retrouver leur famille et proches.

    Je suis aussi membre de l'quipe nationale de rponse aux catastrophes et fais partie des secouristes qui aident les blesss lors des manifestations. Les Principes Fondamentaux pour moi sont comme un tableau de bord, qui nous montrent o on doit aller, c'est dire le droit chemin, qui ne tolre pas la partialit. Les principes les plus importants pour moi sont l'impartialit, la neutralit et l'indpendance.

  • SYLVESTRE GACECE40 ans, voltigeur secouriste

    J'ai commenc travailler la Croix-Rouge le 1er octobre 2006 et jtais volontaire depuis 2004, donc cela fait plus de dix ans, parce que, tant anim d'un esprit humanitaire, j'ai voulu contribuer allger les souffrances des tres humains, et sauver la vie des plus vulnrables.

    Je suis voltigeur-secouriste, et en ce moment, je coordonne les oprations de secours dans les zones d'opration mise en place au centre, sud et nord de la capitale, notamment dans les quartiers Nyakabiga, Musaga, Ngagara,Kinama, et Kanyosha. A la mi-journe et en n de la journe je donne un rapport d'activit des interventions en matire de premiers secours effectus sur le terrain et sur le nombre de cas vacu vers les structures de soins dans chaque zone d'opration. Je gre donc la phase pr-hospitalire des blesss.

    Les Principes Fondamentaux c'est ma rfrence dans les oprations de secours. Je classerai bien videmment les trois premiers principes d'humanit, d'impartialit et de neutralit comme les plus important, car allger les souffrances et sauver la vie humaine sont pour moi le but des actions qui guide nos oprations de secours et cela sans aucune forme de discrimination et parti pris.

    Je voudrais donner lexemple d'un colier de la 6 me primaire qui venait de rater son examen National ou "concours National", car il avait t bless au niveau de la tte. Je l'ai trouv en tat de choc dans un canal o il se cachait. Il saignait abondamment et j'ai pu arrter l'hmorragie puis l'vacuer vers l'hpital Prince Rgent Charles. Quand il m'a revu le lendemain l'hpital, il ma tmoign tellement de gratitude du haut de son jeune ge, disant sa maman et au staff mdical que si je navais pas t l, il serait mort lheure quil est.

  • ADRIEN RUSHARIKA50 ans, chauffeur et secouristeJ'ai commenc travailler pour la Croix-Rouge en 1998, dabord pour la Fdration Interna-tionale des Socits de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge puis pour la Croix-Rouge du Burundi depuis 2006.

    Je suis chauffeur-secouriste, et suis responsa-ble de transporter les volontaires-secouristes sur les diffrentes sites de premier secours et au besoin d'vacuer les blesss les plus graves. Etant moi-mme secouriste, jaide prendre en charge les blesss dans la rue et je veille la scurit du matriel de secours pr-positionn dans les vhicules d'opration.

  • LEILA NIYUKURI , 27 ans, volontaire secouristeJ'ai commenc tre volontaire la Croix-Rouge du Burundi en 2008. En tant que volontaire- secouriste, je mets en uvre les connaissances acquises au cours des formations en premiers secours et applique des gestes simples mais indispensables pour sauver des blesss et le cas chant enclenche la procdure d'vacuation vers les diffrentes structures de soins.

    Ce qui compte le plus pour moi c'est vraiment de contribuer la rponse humanitaire de la Croix-Rouge et daider les personnes vulnrables sans aucune distinc-tion sociale ou politique.

    Les Principes Fondamentaux m'inspirent au quotidien dans mon travail de volontaire, dans un soucis de porter secours aux blesss sans discrimination (impartialit) et surtout sans opinion (neutralit). Cela veut dire que lon secourt les individus quel quils soient en rpondant en priorit aux dtresses les plus urgentes et de manire neutre pour garder la conance de tous.

    Au cours de nos interventions, j'ai eu secourir un garon brul avec de lessence. Il souffrait beaucoup, sa brulure tait grave et sa peau trs abime. En voyant ce jeune garon dans un tel tat, cela m'a donn encore plus de force pour toujours secourir les personnes dans le besoin, avec courage et sang froid en toute circonstance.

  • TOUSSAINT GEORGES NDIKUMANA, 39 ans, responsable des stocks

    J'ai commenc travailler la Croix-Rouge en 2005 parce que je voulais travailler dans le domaine humanitaire.

    Etant responsable des stocks la Croix-Rouge du Burundi et pour assurer la bonne coordination des oprations de secours, nous avons mis en place un stock central o se trouve tout le matriel ncessaire que ce soit les trousses de secours, les outils mdicaux, etc. Avec lappui des partenaires mouvements et non mouvement, nous recevons le matriel ncessaire aux oprations, puis nous le transfrons sur les postes de secours pour rpondre aux besoins.

    Pour moi c'est trs important de pouvoir venir en aide aux personnes les plus souffrantes et vulnrables. C'est le fondement mme de notre identit Croix-Rouge et nos Principes Fondamentaux nous inspirent pour travailler dans ce sens. Les principes dhumanit, d'impartialit et de neutralit sont pour moi les mres des trois autres principes.

    Il y a deux semaines alors que lon rentrait du travail vers 16h30, sur la route Rumonge il y avait un accident de moto. Deux personnes taient par terre et gravement touches la tte et aux jambes. Aussitt, nous nous sommes arrts, et mes collgues et moi avons commenc administrer les premiers gestes qui sauvent avant de les acheminer l'hpital. Cela a t une exprience forte car j'ai senti en moi une capacit pouvoir secourir des personnes blesses en toute circonstance.

  • Les Principes Fondamentaux du Mouvementinternational de la Croix-Rouge et du Croissant-RougeHumanit N du souci de porter secours sans discrimination aux blesss des champs de bataille, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, sous son aspect international et national, sefforce de prvenir et dallger en toutes circonstances le

Recommended

View more >