out of the box - num©ro 3

Download Out of the Box - Num©ro 3

Post on 23-Mar-2016

222 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Numéro 3 du journal étudiant de Reims Management School

TRANSCRIPT

  • Lactualit rcente a laiss transpa-ratre une certaine amertume quant aux propos de nos humoristes natio-naux. Peut-on rire de tout ? Peut-on se moquer de tout ? O se trouve la fron-tire entre humour et sarcasme ?Ces questionnements sont dautant plus importants quils interrogent notre D-mocratie et sa sacro-sainte libert dex-pression.Dernirement, lhumoriste Stphane Guillon a suscit la polmique lors dune de ses matinales sur France Inter o il a fortement critiqu Eric Besson en faisant des allusions assez drangeantes.De tratre raciste en passant par lami de Le Pen, Besson a fait lobjet dun portrait au Vitriol, nen dplaise Mon-sieur.Mais est-ce pour cela que lon doit mettre une muselire ces humoristes qui insufflent un vent de drlerie et danticonformisme notre vie politique si assommante ?Lhistoire est l pour nous rappeler que le rire est une source de vie dans un monde facilement rche. Lhumour empche quun Ministre de la pense

    nous impose le Novlangue comme langage. Alain crivait : Que leur reste-il puisquils obissent ? Il leur reste lopi-nion ! Et lhumour jose ajouter.Flicitons-nous alors quil reste des hu-moristes qui transcendent les limites des conventions. La drision en politique est une ncessit dans une socit libre comme la ntre et qui porte au pinacle la pense autonomeet mme si cela drange. Les excuses sont toujours l pour rparer les atteintes lego.

    De Molire Coluche en passant par Ionesco, lhumour a toujours t lapa-nage du citoyen et le privilge du rve, en fait larme contre tout diktat. Rem-morons-nous cette figure du fou clair, dit illumin qui usait de son humour pour critiquer les rgimes. Lhumour est la folie du sage, dit un proverbe malien. De ce fait, face DSK et ses bats ou aux trahisons de Besson, Guillon montre que la gravit se relativise. Trop de srieux angoisse alors que le rire rassrne. Rien nest finalement grave puisque tout est grave.

    Riez et le monde rira avec vous, Pleu-rez et vous pleurerez seul, Car le triste vieux monde doit emprunter sa joie, Mais il a bien assez de soucis en propre. crivait la journaliste amricaine Ella Wheeler Wilcox. A laulne dune poque o les dirigeants font face des difficults grandissantes, notre rle est de forger un ton frais fait de drlerie. Et pourquoi cela ? Tout simplement parce que la parodie et la caricature sont les plus pntrantes des critiques.Out of the box appelle au rire et vous promet, avec la plus grande des sincri-ts, comme le disait Martin Luther King lui-mme, que si on ne peut pas rire au paradis cela ne vaut plus la peine dy aller ! . Et on vous assure, ce nest pas une blague

    La rdaction

    Camille GUEUCIER , Anouar HACHEMANE, Ellyn OBYRNE-BAUDOT, Aim ABIZERA, Nathalie ABOUAB, Priscille AUBIN, Agathe CARON, , Guillaume COULET, Dominique DACHER, Clment DURAND, Alexandre DURIEUX, Coralie Ferreira, Alexis FURTAK, Laura GALLET, Marion GEA, Nils GERARDIN, Flore GRANET, Anne Sophie GREFF, Raphalle GRODNER, Julie GUFFROY, Pauline GUISET, Joulane HADDIOUI, Delphine HEINRICH, Camille HENRY, Sonia IMAD, Laura MARTINEZ, Fabien PICCIRILLO, Charlotte PLICQUE-ETCHECOPAR, Paul marie ROMBAUT, Abdoullah SARDI, Sophie SARIAN, Jean SILIPANNHAContact : journalrms@gmail.fr

    SOMMAIRE

    Actualit page 3 English Box page 6 A Cup of tea with page 8 Zoom sur page 9 Reportage page 10 Sport page 12 High tech page 15 Culture page 16

    Cinma Littrature Musique Scne Ide

    Fashion page 20 Cuisine page 21 Your box page 22 Divertissement page 23

    Edito

    Le rire est la musique la plus civilise du monde. Peter Ustinov

  • Pourquoi Frche drange ? 3

    Le tout sauf Frche prn au bureau national du PS ne sest pas traduit par un dsaveu massif des lecteurs en Languedoc Roussillon. La liste du pr-sident sortant y a recueilli 34.28% des suffrages au premier tour des rgionales, loin devant les 7.74% de la liste offi-cielle PS. Frche ne drangerait-il qu Paris ? Le PS a officiellement justifi lexclusion de Frche par un nouveau drapage verbal. Le 22 dcembre, il d-clarait que : voter pour ce mec [Lau-rent Fabius] en Haute-Normandie me poserait un problme, il a une tronche pas catholique. Il rpondait l au doute nonc par Laurent Fabius quelques jours plus tt : est-ce que si jtais moi lecteur [en Languedoc-Roussillon] je voterais pour Frche au premier tour ? Je nen sais rien [] je ne suis pas sr . La rivalit Frche-Fabius est connue de longue date et na assurment rien voir avec les origines juives de lan-cien premier ministre de Franois Mit-terrand. Le bien-pensant bureau natio-nal de la rue de Solferino a toutefois dit avoir entendu de lantismitisme dans cette phrase, suffisamment pour exclure

    nouveau celui qui avait pris sa carte au parti (alors SFIO) en 1969. Curieux renversement de convictions pour quelquun qui dfendait jusque l le sionisme avec parfois trop de vigueur Accuser Frche dantismitisme ne tient pas la route. Il a toujours t trs attentif lintgration des juifs dans la ville de Montpellier et dans la rgion, en tmoigne sa participation active la fondation de lInstitut Maimonide. La communaut juive locale sest dailleurs empresse de lui apporter son soutien dans cette affaire qui selon toute vi-dence relve plus de rivalits de per-sonnes que dune guerre des religions. Lemploi de lexpression pas catholique , certes peu lgante mais encore usi-te et sans connotation dans le parler mridional, aura servi de prtexte pour vincer celui qui drange pour dautres raisons. Frche a toujours t un ico-noclaste. Cet ancien marxiste-lniniste, diplm dHEC et professeur de droit romain se soumet peu volontiers aux injonctions de la capitale, prfre rgner sa faon, hors des modes, des direc-tives ou du politiquement correct. Dans sa chronique du 12 fvrier sur RTL,

    ric Zemmour note que Frche montre quil a plus de pouvoir sur sa rgion que nen a ltat. Il illustre ainsi ce que beaucoup souhaiteraient ne pas voir : le roi est nu, ses dcisions manent 80% de Bruxelles, du G20 ou des grands lobbies. Les rgions et leurs seigneurs locaux sont les derniers avoir un rel impact popularisable , qui se mani-feste dans les transports, les lyces o limplantation dusines. Les fodaux r-gionaux bnficient alors dune certaine immunit, que Frche vrifie rgulire-ment par ses carts de langage dont ce grand stratge ne peut ignorer la port. Frche met ainsi ouvertement la dmo-cratie centralise face ses actuelles dif-ficults vhiculer de la cohsion natio-nale. Peut-tre la question mrite-t-elle dtre pose, mais un parti prsidenti-able ne pouvait laccepter.

    Guillaume COULET

  • Du privilge au droit4

    Obama va sans doute russir l o Clinton avait chou il y a seize ans. Dabord adopte par le Snat en dcembre 2009, la rforme du systme de sant amricain vient de franchir de justesse ltape de la chambre des repr-sentants. (219 voix contre 212)Cette victoire issue dun long et acharn combat va garantir une couverture sant plus de 30 millions dAmricains qui en sont actuellement dpourvus.Il est dailleurs noter que cette rforme naurait pu jamais voir le jour sans une ultime ngociation avec certains cen-tristes propos de lavortement. Obama sest en effet engag signer un dcret pour raffirmer linterdiction de lem-ploi de fonds publics pour financer une IVG.Le systme de sant ne sera pas boule-vers par cette rforme. Dans le systme actuel, moins de 85% des Amricains ont une couverture maladie. Cette der-nire est garantie soit par lemployeur via une assurance prive, soit par deux programmes publics: Medicare pour les plus de 65 ans et les invalides, sans condition de ressource, et Medicaid pour les plus pauvres. Ainsi, 16% des citoyens nont aucune assurance mdicale. Dans le nouveau systme, 95% des Amricains dispose-

    ront dune couverture. Les assurances conserveront un rle central. Cependant la rforme met en place un systme alternatif, pilot par les pouvoirs publics, qui proposerait aux Amricains sans couverture maladie de nouvelles as-surances de sant abordables.

    Deux points de cette rforme font toute-fois encore dbat. Tout dabord, dans ce systme, lassu-rance publique entre en concurrence de manire dloyale avec les assurances prives. Deuximement, la rforme est onreuse et pourrait ainsi accentuer le dficit public amricain.Mme si certains points mritent encore dtre travaills, force est de constater quObama a russi concrtiser un de ses objectifs majeurs. A vrai dire, cette rforme permet Obama dtouffer les critiques qui se faisaient de plus en plus nombreuses sur sa prsidence. Cela prouve bien que le changement peut se concrtiser dans une socitamricaine longtemps frappe du sceau du conservatisme

    Alexandre DURIEUX

    Pourquoi nos poulettes seraient-elles has been et rserves aux fermiers ? La ville belge de Mouscron a eu une initiative intelligente : distribuer gratuitement deux poules une cin-quantaine de foyers afin de rduire leurs dchets. Un animal consom-mant 150 Kg de nourriture par an, cest plus de la moiti des dchets de cuisine quotidiens qui seront naturel-lement vacus. Le bnfice est double car les propri-taires des poules pourront galement bnficier des ufs quelles pondent. La mairie sassurera bien videmment que les gallinacs ne finissent pas dans lassiette des citoyens ! Et pour ceux qui ne disposent pas dun jardin, on rflchie une autre gestion inno-vante des dchets : le lombricompos-tage, des bacs compost remplis de vers de terre trs voraces.

    Ellyn OBYRNE-BAUDOT

    Developpement Durable: Chicken run for Green

  • The French are depressed. Think about it. Life is expensive. Unem-ployment is at an all-time high. The Republic lacks fifty-two percent of its voters. Raymond Domenech is driving a tired French soccer team into a South African wall. Sarkozy is driving an un-successful French nuclear team into a Korean wall. Croissants are not what they used to be and the French drink less wine every year. In Fact the Bor-deaux vineyards have had a decline of