obama et sa mère

Click here to load reader

Post on 05-Jun-2015

1.391 views

Category:

Career

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1. VENTS DE CHANGEMENT LUEURS DESPRANCE

2. Le commencement dune nouvelle re,conforme ce que plusieurs croient. 3. On a beaucoup crit sur Barack Obama , au sujet de sa race, de son origineMais on na pas mentionn le plus significatif de son inspiration intime: sa jeune mre. 4. 5. Devant la mer de possibilits de la vie ,il incombe aux parents de conduire les pas deleurs enfants dans le meilleur chemin 6. Obama considre sa mre commeun vivant exemple de gnrosit et de service envers le prochain 7. Delle Obama a hrit de certaines faons de voir, et les choses et la vie. 8. Aie le courage daller travers le monde, pour y chercher la vie... 9. Ann Dunham est ne dans ltat duKansas, en novembre 1942. 10. Le meilleur hritage quelle a laiss Obamaa t, certainement, sa faon dentrer en relation avec les gens qui lentouraient et... ...aussi sa vision de solidarit et de compassion. 11. Fille unique, Ann grandit dans la famille Dunham, de classe moyenne nord-amricaine, dans ltat de Hawa. 12. Son pre,Stanley, travaille dans une firme de vente de meubles, et sa mre, Madelyn, est matresse de maison. 13. Ds le bas ge, Ann se distingue dans ses tudes, et encore adolescente, avant de terminer ses cours du secondaire, elle gagne une bourse pour lUniversit de Chicago. 14. Mais son pre lui demande dy renoncer pour demeurer au sein de sa famille. 15. Les petits oiseaux doivent voler prs de leur nid, pense son pre, sans pouvoir imaginer les consquences dune telle dcision... 16. Il existe des foyers, et il existe des familles... 17. Et Ann, comme une fille obissante, demeure auprs de ses parents et, aprs le cours secondaire, entre luniversit de Hawa. 18. La jeune universitaire, rserve etrflchie, valorise les amitis et dveloppe un got spcial pour la culture. 19. Dans les cours danthropologe, ellemontre un intert spcial pour les mouvements de droits civils. 20. Que lui rserve lavenir ? Le futur, le destin, le hasard, linvitable, sont diffrentes faons de dire la mme chose... 21. En vrit, la vie est faite de plusieurs choix. 22. Les choix de la tte, les choix du coeur... 23. Au commencement de sa carrire, Ann devient amoureusedun tudiant africain venu aux tats-Unis dans un programmedchange. 24. Elle est une jeune fille de dix-neuf ans, intelligente, rserve et timide. Lui, jeune, intelligent et charismatique, est le centre dattraction constante, avec mille histoires raconter de sa terre natale, le lointain Kenya. 25. Qui montrera les secrets de soncoeur, les mystres de la passion?... 26. ... Ils dcident de se marier. 27. Au moment o elle devient enceinte, les enfants brillent dj dans les yeux de leur mre,a crit un pote.Le4 aot 1961, la maternit sourit Ann et lui fait cadeau du petit Barack Obama. 28. Lnorme joie dune jeune mre qui porte dans ses bras son premier-n. 29. Vraiment elle vit des moments de bonheur... L norme flicit dune jeune mre qui porte sur son sein son premier-n. 30. Que lui rserve son destin? Destin, futur,hasard, invitable, diffrentes faons de dire la mme chose... 31. Une familletypique au dbut. 32. Mais un jour, M. Obama annonce quil sen va l Universit Harvard. 33. Ann nest pas daccord avec la dcision, parce que le changement implique le retrait de la bourse dtudes. Comment pourra-t-il faire vivre sa famille? 34. Mais M. Obama se montre dcid, et allgue la supriorit du niveau de lenseignement. 35. Le petit Barack Obama na pas encore deux ans quand son pre laisse la famille et quitte Hawa. 36. Peu de temps aprs, son pre informe quaprs avoir termin son cours, il a dcid de retourner en Afrique. 37. M. Obama retourne donc sa terre natale abandonnant son pouse et son enfant. 38. On dit que les premiers souvenirs conscients que nous gardons en mmoireremontent lge detrois ans. Barack Obama passe sa premire enfance, sans les souvenirs de la prsence de son pre. 39. Il y a plus de prsence en moi que ce qui me manque, a crit un pote. 40. Que peuvent faire la mre et les grands-parents de Barry (surnomaffectueux utilis par la famille), sinon laimer doublement?... 41. Au fur et mesure quil grandit, surgissent les invitables questions: O est mon papa? Pourquoi est-il parti? Quand reviendra-t-il ? 42. Et sa famille,.compose maintenantde sa mre et de ses grands-parents, sans avoir les rponses, supple avec son amour. 43. Grand-pre et petit fils la plage deHawa.Lamour sincre fait fleurir les sourires.Vraiment, ils vivent des moments de bonheur. 44. Une enfance amoureuse et ordonne est le chemin que nous empruntons jusqu la vieillesse. 45. ...et notre aventure existentielle aura plus ou moins de chance dans la mesure o ce chemin sera fiable, a crit une certaine potesse. 46. Ann a vingt-deux ans, elle garde la fracheur de lenthousiasme qui lui fait voir la vie comme une mer de possibilits positives. 47. Elle sait que lchec dun amour nest pas lchec de lamour.Ni lchec dun mariage lchec du mariage.Et elle tombe encore enamour. 48. Chaque jour a son histoire. Quand un nouvel amour fleurit, le soleil apparat plus beau dans le ciel et les couleurs du jour ont une intensit diffrente. 49. En 1967, dans lardeur de ses vingt-cinq ans, Ann dcide de se marier une seconde fois. 50. Dans peu de temps, le destin lui sourira une autre fois. lui sourira de nouveau. Et la maternit passeradoucement... Le 15 aot1970 nat une fille quisappelleraMaya. 51. Un pote a crit que les yeux des mamanscontinuent de briller dans la pnombre de la nuit quand toutes les lumires sont teintes. Ceci arrive toutes les mres depuis le dbut du monde... 52. Maintenant les yeux de Ann brillent doublement, avec la naissance de sa petite fille. 53. Avec sa nouvelle famille, en plus dune soeur, Obama gagne un beau-pre,Lolo Soetoro, de nationalit indonsienne. 54. Dans les premires annes, la famille vit Hawa, o Lolo Soetoro complte ses tudes en gologie. 55. Lorsque Barack Obama a six ans,la famille dcide de dmnager Jakarta, capitale de lIndonsie. 56. Ils vont vivre dans un quartier pauvre dans la banlieue de la ville. Ils sont les premiers trangers du voisinage. 57. Au dbut, Obama est la cible de plaisanteries, non seulement pour sa couleur, mais aussi parce quil est plus gras que les enfants de lendroit. 58. Trs tt, il se voit dans lobligation de construire des ponts, et en peu de temps, il cre des amitis, passant les aprs-midi jouer dans la rue ou grimper dans les arbres pour cueillir un fruit. 59. Pour lapremire fois, Ann prend contact avec la dure ralit des familles qui vivent en marge de la socit, et la misre est plus quune vague abstraction, et devient quelque peu palpable. 60. Au dbut, Ann aide celui qui frappe sa porte demandant laumne. Peu peu, une caravane de la misre se forme la porte de sa maison, lobligeant tre slective dans la misricorde. 61. Elle partage son temps entre les classes danglais quelle donne dans l Ambassade des E-U, et son appui aux projets daction communautaireafin damliorer les conditions socio-conomiques des familles oublies par le destin . 62. Lolo Soetoro obtient un emploi dans la filiale dune compagnie ptrochimique amricaine et il est promu chef de lentreprise. 63. La famille dmngage dans un meilleur quartier, et frquente les gens de la haute socit. 64. Au fur et mesure que Ann sintgre dans la ralit du pays, elle prend conscience de la misre et que son mari devient de plus en plus occidental. Il frquente les terrains de golf, rve de demeures luxueuses, et est sduit par le communisme. 65. Le couple discute rarement, et ils ont de moins en moins de choses en commun. 66. Le silence sinstalle peu peu.Dans une relation, il y a deux sortes de silence: 67. Le premier est le silence de la communion, quireprsente la rencontre de lessentiel o les deux viennent sunir. 68. Un silence qui libre et va au-del des paroles. 69. Et il existe un deuxime silence,celui qui est le silence des paroles non exprimes... 70. ...le silence de chacun habitant son le isole. 71. Un silence o les aspirations intimes et les mouvements de lme ne sont pas partags. 72. Obama raconte plus tard que sa mre ntait pas prte vivre la solitude et que, pour elle, la solitude tait comme un constant manque dair. 73. Lamour nexiste pas si on ne se dit pas tout. 74. Aprs six ans de mariage, Ann dcide de se sparer. 75. Elle a su ne pas faire peser sur ses enfants sesdceptions amoureuses ou ses possibles ressentiments affectifs. Aprs plusieurs annes, Maya se rappelleraque sa mre, mme aprs deux mariages dfaits, en aucun moment ne se plaignait de sa vie. 76. Elle savait que lAmour est plus que deux amours fracasss... 77. Devant ses enfants, elle ne sest jamais plainte de lamour ou du mariage. Loin de se lamenter des relations brises, elle remerciait constamment pour les beaux enfants que la vie lui avait donns. 78. Petits dtails, qui souvent passent inaperus mais qui font une norme diffrence... 79. quand ce sont les petits dtails delexistence qui rellement importent. Notre mal est de croire que seules les grandes choses sont importantes, 80. Il y a celui qui dit que vivre est danser sur la corde de linespr.Nest-ce pas ce que doit faire une jeune mre et ses deuxpetits rejetons enterre trangre? 81. Peut-tre serait-il mieux de retourner au premier nid? Ann achte donc trois billets de retour pour les tats-Unis. 82. Le couple Dunham reoit sa fille et ses deux petits-enfants bras ouverts. 83. Les parents affectueux sont et seront toujours le port le plus sr. 84. M. Stanley Dunham, Ann, Maya et le jeune Obama. 85. Les mains qui se touchent,le sourire facile et accueillant,sont le propre de ceux qui savent valoriser la vie et lessentiel... 86. Ils ont des moments de bonheur intense et profond sans raison, simplement pour la grce de respirer. 87. La puret des petits enfants,les tres que nous chrisso

View more