numero hiver 2012

of 8 /8
Bonjour à tous L’hiver a été long ! Et HAPPY bien occupé a fait trainer la parution de ce journal! Mais le voici enfin ce numéro 5 du HAPPY FLASH HAPPY pourrait hélas reprendre mot pour mot ce qu’il écrivait dans le dernier numéro Certaines personnes ont oublié leurs engagements envers notre association et nos petits protégés. Bien sûr, des occupations ponctuelles, des circonstances familiales exceptionnelles font que nos membres peuvent être retenus quelques jours mais pas des semaines ! Il ne faut pas oublier les liens privilégiés avec les enfants et les affinités qui se sont créées au fil du temps! Oui notre vie quotidienne est prenante, oui des difficultés de tous ordres surgissent, oui la communication est parfois chaotique, mais il faut savoir faire fi des querelles de clocher, et se mêler seulement de ce qui nous regarde chez FDA : Nous nous interrogeons principalement sur le nombre d’enfants à soutenir et l’adaptation de nos formes de soutien en fonction de leur âge ! Pour toute suggestion ou discussion sur le sujet, nous vous invitons à rejoindre le forum et à vous manifester dans le coin QUESTIONS ET SUGGESTIONS Nous rappelons également que le blog (tenu par Sylvie) s’enrichit régulièrement ! Vos visites et commentaires y sont appréciés Enfin les parents de nos jeunes protégés sont invités à nous tenir informés de l’évolution des enfants afin que nos courriers soient au plus proche de leurs réalités ! Les infos de HAPPY Un mot de HAPPY Date de parution FEVRIER 2012 Numéro 5 Sommaire : On manque de manque Rencontres : Nour et Hélène Les temps forts Les happy niouze Les jeux La pub le bien être et le bonheur de nos protégés HAPPY en appelle donc à tous les responsables et les membres de FDA! SOYONS PRESENTS ET BOUGEONS NOUS POUR LES ENFANTS ! MERCI HAPPY FLASH

Upload: halbarad65

Post on 15-Jun-2015

243 views

Category:

Documents


0 download

TRANSCRIPT

Page 1: Numero hiver 2012

Sommaire : Le do n d e soi

Rencontres av ec Op héli e et Sylvie

Les tem ps forts de ce trim estre

Un nouvea u jeu

Un peu de pub

Bonjour à tous

L’hiver a été long !

Et HAPPY bien

occupé a fait

trainer la parution

de ce journal!

Mais le voici enfin ce

numéro 5 du HAPPY

FLASH

HAPPY pourrait hélas

reprendre mot pour mot ce

qu’il écrivait dans le

dernier numéro

Certaines personnes

ont oublié leurs

engagements envers

notre association et

nos petits protégés.

Bien sûr, des occupations

p o n c t u e l l e s , d e s

circonstances familiales

exceptionnelles font que

nos membres peuvent être

retenus quelques jours

mais pas des semaines !

Il ne faut pas oublier les

liens privilégiés avec les

enfants et les affinités qui

se sont créées au fil du

temps! Oui notre vie

quotidienne est prenante,

oui des difficultés de tous

ordres surgissent, oui la

communication est parfois

chaotique, mais il faut

savoir faire fi des

querelles de clocher, et se

mêler seulement de ce qui

nous regarde chez FDA :

Nous nous interrogeons principalement sur le nombre d’enfants à soutenir et l’adaptation de nos formes de soutien en fonction de leur âge ! Pour toute suggestion ou discussion sur le sujet, nous vous invitons à rejoindre le forum et à vous manifester dans le coin QUESTIONS ET SUGGESTIONS

Nous rappelons également que le blog (tenu par Sylvie) s’enrichit régulièrement ! Vos visites et commentaires y sont appréciés

Enfin les parents de nos jeunes protégés sont invités à nous tenir informés de l’évolution des enfants afin que nos courriers soient au plus proche de leurs réalités !

Les infos de HAPPY

Un mot de HAPPY

Date de parution

FEVRIER 2012

Numéro 5

Sommaire :

On manque de manque

Rencontres : Nour et

Hélène

Les temps forts

Les happy niouze

Les jeux

La pub

le bien être et le

bonheur de nos protégés

HAPPY en appelle donc à

tous les responsables et

les membres de FDA!

SOYONS PRESENTS ET

BOUGEONS NOUS POUR

LES ENFANTS !

MERCI

HAPPY FLASH

Page 2: Numero hiver 2012

Page 2 HAPPY FLASH

L’amour, on n’en a jamais trop ! Seulement, aimer n’est pas tout offrir et le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un enfant, c’est paradoxalement de ne pas lui donner immédiatement ce qu’il veut. Car l’enfant dont on comble les moindres caprices reste insatisfait. On a tendance à l’oublier : c’est d’amour vrai - à savoir de relation, de transmission et de loi - dont un enfant a besoin. Si frustrer un gosse est devenu si difficile, c’est que l’idéologie éducative ambiante favorise la vision de l’enfant comme un être plein. L’adulte devrait, dès lors, veiller à ne pas entamer cette complétude en introduisant la faille du manque. Regardé comme un trésor, l’enfant est devenu tellement précieux qu’on en fait un veau d’or. Assimilé à un objet de dévotion, « il est tout » pour ses parents, qui ont parfois eu beaucoup de peine à l’avoir. Le petit se retrouve illusionné d’une incontestable toute-puissance. La société elle-même adore cet enfant porteur d’avenir. Dans cette « pédofolie », tous les regards sont braqués sur lui et il est couvert de cadeaux, surprotégé, gratifié d’un amour parental sans bornes, prêt à tout accepter. Mais voilà, à deux ans, elle ne peut s’endormir sans la présence de sa mère au moins deux heures à son chevet. À trois ans et demi, il refuse de dormir au moment de la sieste et crache sur la dame qui le surveille. À dix ans, il n’arrête pas de répondre, fonctionne non stop à la carotte, aimerait déjà pouvoir vivre sa vie comme il l’entend. Sachons-le, l’excès affectif est aussi nocif que le

manque. Cette démesure induit chez l’enfant la peur de la perte et l’empêchement du désir. La surcharge de sollicitude musèle sa vitalité

L’apprentissage de l’effort s’en trouve compromis. Si être comblé tout de suite est indispensable pour le nourrisson, grandir, c’est découvrir qu’un temps d’attente peut différer une réponse. Alors, lorsqu’on s’indigne de voir un enfant dérober quelque chose, qu’on s’offusque de voir un pré-ado voler un vélo, simplement parce qu’il en a besoin - là, maintenant ! - on devrait se demander si on n’a pas juste oublié de

les introduire à l’attente et à l’acceptation du manque ?

ASSUMER LE MANQUE

Le manque, nul n’y échappe. L’enfant en fera souvent l’expérience dans la vie et il est essentiel qu’il apprenne à l’assumer. En lui laissant croire que tout ce qu’il désire est à sa portée, l’éducation rate son but. La frustration n’est pas une calamité ! Manque, erreur et frustration sont vivifiants. À l’inverse, l’enfant envahi, comblé, aux prises avec un surplus d’offres risque de s’anéantir. Tel Thomas, sept ans, qui dit vouloir se suicider. Un entretien approfondi révèle qu’il ne jouit d’aucune autonomie tant ses parents craignent qu’il en fasse mauvais usage. Pour ce petit bonhomme, habité d’une saine énergie vitale, à quoi bon vivre, si c’est pour être habillé tous les jours du désir de papa et maman, empêché d’exprimer sa colère sous peine de voir sa mère pleurer ou ne même pas pouvoir oublier son sac de piscine, puisque

ses parents y pensent pour lui ?

Il faut savoir qu’en matière de construction psychique, la place du manque est essentielle. Le manque, théorisé par la psychanalyse en

différentes étapes appelées « castration » permet de demander, de parler, d’imaginer

À travers le manque, l’enfant élabore avant tout la possibilité de penser, d’être conscient, de ne pas être manipulé par ses pulsions, mais d’en faire un outil de réalisation personnelle. Quand on n’a pas tout, on développe un potentiel personnel. Obligé de trouver des solutions, l’enfant emploie son imaginaire. Sa logique fonctionne. Il cherche comment réaliser son désir. Il pense, il réfléchit, il invente, il teste et se relie aux autres pour trouver de l’aide. Contrairement à ce qu’on imagine, l’enfant qui ne traverse pas le manque ou le traverse trop peu, devient extrêmement angoissé. Il ne s’humanise pas. Car le petit d’homme ne naît pas civilisé, il le devient à travers de quotidiennes confrontations à la perte. Il est du devoir de l’éducateur de l’aider à supporter de ne pas tout avoir, sans que ce soit la f in du monde. Manquer de quelque chose permet à l’enfant de découvrir que cela ne l’anéantit pas, mais, qu’au contraire, l’expérience le la isse indemne,

au-delà de la tristesse ou de la colère à l’égard de ce qui lui échappe

Diane Drory Psychanalyste et psychologue, Diane Drory vit à Bruxelles. Les souffrances de l’enfance restent son cheval de bataille depuis 35 ans. Elle est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dans ce domaine. Éducation. « Surtout, qu’il ne manque de rien, ce

gosse est tout pour nous ! » Mais voilà, à trop vouloir son bien et son confort, on l’étouffe. Résultat des courses : gavé jusqu’à la glotte, surprotégé, choyé, le petit homo sapiens

manquerait de manque.

Au secours : on manque de manque ! happy vous fait partager ses lectures

Page 3: Numero hiver 2012

CANALISER SES PULSIONS

Si on n’intègre pas que tous nos désirs ne peuvent être comblés, le chaos s’installe. Nous sommes en effet tous dotés d’une pulsion vitale qui nous fait vivants et désirants. Cette pulsion doit être canalisée. Si l’enfant n’a pas la chance de rencontrer un adulte, capable de s’opposer à son désir et de supporter le choc des réactions normales de violence enfantine - pleurs, cris, tristesse - cette pulsion ne pourra ni évoluer, ni se refouler, ni se sublimer. Elle sera alors laissée à sa folle trajectoire de destruction. Là, tout de suite, comme je le sens ! L’enfant auquel on n’apprend pas à renoncer s’imagine qu’il a tous les droits. « Laissez-moi vivre ! », hurle Laurence. Laurence veut un aquarium… Elle le reçoit. Elle veut un iPod pour étudier son anglais... C’est OK. Elle espère trouver la paix de l’âme dans l’avoir. Par contre, « Je ne veux pas de votre école pourrie ! » À 14 ans, elle s’insurge face à toute exigence. Est-elle heureuse ? Assurément non. L’ado laisse régulièrement des messages de détresse à sa soeur et devient de plus en plus phobique et hypocondriaque. Aussi l’adulte a-t-il le devoir de familiariser l’enfant avec la frustration.

EXPÉRIMENTER LA PERTE

Le monde environnant donne l’illusion que tout est très rapidement possible. Pour certains jeunes sortis des illusions dorées d’une enfance trompeuse, le rêve s’écroule durement. Aucun humain ne peut tout être, gagner, réussir, tout contrôler, être parfait... Ce leurre ronge les perfectionnistes. Il est vital d’expérimenter la perte, l’erreur, l’ignorance, l’échec, l’impuissance ou la maladie. En les refusant, on s’enlise dans la souffrance. L’acceptation du manque est la source de notre force intérieure. En nous en souvenant de temps en temps, nous nous

persuaderons que retarder l’acquisition d’un petit bonheur en double la satisfaction !

Page 3 HAPPY FLASH

Titre de l'articl e intéri eur

LE DON DE SOI: DONS D’ORGANES PARLONS EN

Au secours : on manque de manque ! happy vous fait partager ses lectures

Page 4: Numero hiver 2012

Comme chacun le sait, notre jolie Nour est atteinte du syndrome de PRADER WILLI, accident génétique imprévisible. A l’adolescence et d’autant plus chez les sujets obèses ce syndrome entraine des comportements menant à la violence ou à la dépression …. Admise depuis quelques temps dans un IME, Nour traverse des périodes de hauts et de bas En dehors des problèmes de santé liés à sa maladie, Nour n’est guère en forme psychologiquement . Ayant il y a peu perdu son papa, elle parle souvent de le rejoindre !

Elle est donc suivi par un psychologue mais sa maman vit dans l’angoisse de la voir se

faire mal!

Nour est sujette aux cauchemars.

Récemment plus rien n’arrive à la faire sourire et son regard se vide à nouveau, alors qu’elle avait pourtant, il n’y a pas si longtemps, un lumineux sourire qui donnait à

penser qu’elle appréhendait mieux la vie!

Notre soutien lui est plus que jamais nécessaire et Happy le lui a promis en votre

nom à tous !

Numéro 5

PLEINS FEUX SUR - NOUR ELHOUDA

PRESENTATION : A CŒUR OUVERT AVEC HELENE

Page 4

Nour Elhouda, une petite jeune

fille pleine de contradictions,

mais terriblement attachante!

Ce qui m’a amenée à me rapprocher de FDA

J’ai eu de la chance de ne pas travailler et de pouvoir élever nos trois enfants. Mais lorsqu’ils nous ont quittés pour faire leurs études supérieures, je me suis trouvée bien « inactive ». C’est alors que je me suis tournée vers le bénévolat en Maison de Retraite. Mais il n’est pas évident d’aller « seule » auprès des personnes âgées car, si il y a beaucoup de moments joyeux, remplis d’affection, d’autres sont troublants, émouvants, voire déstabilisants et j’ai ressenti le manque d’une équipe au sein de laquelle partager mes émotions. En 2003, non loin de chez moi, s’est ouvert un accueil de jour pour personnes « Alzheimer ». J’y suis aussitôt allée et j’y ai trouvé cet esprit d’équipe au sein de laquelle nous vivons des moments heureux, émouvants. Ces personnes nous donnent énormément d’affection même si par moments des épisodes peuvent être houleux, agressifs. Ils sont de courte durée et nous savons qu’ils sont dus à la maladie. Très vite tout revient à la normale !Bien qu’ayant de nombreuses occupations : groupe de lecture, cours d’anglais, activités manuelles (mosaïque, cartonnage, cartes) généalogie…. J’avais le sentiment qu’il me manquait encore quelque chose. Mes journées n’étaient pas complètes, je ressentais une insatisfaction persistante….Aimant beaucoup la « jeunesse » j’ai , pendant plusieurs années, correspondu avec des enfants malades. Bien tristement certains nous ont quittés, d’autres devenus adolescents, ne souhaitaient plus recevoir de courrier « d’adulte ». On peut le comprendre…C’est alors que j’ai demandé à mon ami « Google » de me trouver des adresses d’associations pour de nouvelles correspondances et là j’ai découvert FDA (sigle pouvant évoquer beaucoup d’autres appellations : Fidélité dans la Démarche d’Aimer ; Fidélité de Donner de l’Affection ; Force de Donner de l’Amour). En fait ces différents titres résument bien ce qu’est cette association : une mine d’or !Une équipe formidable, prête à tout pour entourer ces enfants, des membres qui se donnent à fond, se démènent sans compter, totalement à l’écoute des enfants, des familles et des bénévoles. Je suis récompensée dans ma démarche et c’est une joie d’écrire à ces enfants ! Ils sont pour nous une véritable école de volonté, de force de vivre. Au travers de ces courriers nous épaulons aussi les parents qui ont un si long parcours, jalonné d’épreuves intenses. A chaque instant, je pense aux envois que je vais leur adresser, aux documents que je vais trouver susceptibles de les intéresser, ou encore à la réalisation d’une carte. Tout au long de mes créations, j’imagine la joie de l’enfant qui aura une enveloppe à son nom, sa joie aussi de l’ouvrir se demandant ce qu’elle contient et ainsi de se savoir aimé. Il est merveilleux de recevoir, en retour, du courrier de certains enfants, de communiquer avec des familles. Ils ne se rendent pas compte de tout ce qu’ils nous donnent. Ils m’ont appris à relativiser mes problèmes. Pour moi , s’ouvrir aux autres est une évidence et je ne conçois pas ma vie autrement. Dans la mesure du possible, il faut savoir sortir de son « cocon » familial, de sa routine quotidienne et

professionnelle.Si je devais avoir une devise, ce serait : « Etre à l’Ecoute des Autres et Agir » - Hélène

Un grand merci à toi Hélène pour ce joli témoignage de ton engagement!

Page 5: Numero hiver 2012

De jolis lots ont été adressés aux

heureux gagnants mais le plus beau

était certainement celui choisi pour

Laura !

Nous lui avons longtemps fait croire

(hi hi les farceuses) qu’elle allait

recevoir ????

==================>

Sylvie a fait gagner

Natasha

Laura a joué pour elle

Micky a participé pour

Nicolas

Page 5

NOS JOLIES REALISATIONS

HAPPY FLASH

Les temps forts de ce trimestre — octobre à décembre

LE JEU DU JOURNAL

TROIS GAGNANTS POUR LE DERNIER JEU DU JOURNAL ET SEULEMENT 9 REPONSES

Page 6: Numero hiver 2012

LES HAPPY NIOUZE

Numéro 5 Page 6

LES HAPPY BIRTHDAYS

LAURA

est née le 21 OCTOBRE

******************

MARIE

est née le 22 OCTOBRE

******************

RAFAEL

est né le 25 OCTOBRE

****************** ALEXANDRE

est né le 3 NOVEMBRE

******************

GRACE

est née le 19 DECEMBRE

******************

JADE

est née le 27 DECEMBRE

******************

Certains de nos membres nous font partager de bien jolis moments ! En voici quelques exemples

Page 7: Numero hiver 2012

LE COIN DES PETITS ET DES GRANDS

HAPPY est heureux de vous présenter cette page de

jeux ! Si vous souhaitez participer, merci d’envoyer

vos réponses sur l’adresse mail de HAPPY :

[email protected]

MERCI DE PRECISER pour lequel de nos protégés

vous souhaitez jouer. Le gagnant recevra un cadeau !

ATTENTION DATE LIMITE DE PARTICIPATION

15 mars 2012

TU JOUES ?

DEUX EN UN

QUI SONT CES PERSONNAGES ?

QUI A REPONDU A LA

QUESTION TU AS AIME

SA PIECE ????

NON PAS BEAUCOUP!

IL FAUT DIRE QUE JE L’AI VUE

DANS DE MAUVAISES

CONDITIONS : LE RIDEAU ETAIT

LEVE

QUI SUIS-JE ???

JE PEUX ETRE SAISONNIER

ET SURVENIR AVEC

L’ALIMENTATION POUR LE BETAIL

DANS TOUS LES CAS JE RESTE

ENVIRON UNE SEMAINE CHEZ

VOUS

Devinettes F.D.A.

1/une coiffure 2/une acquisition

1+2: JE SUIS PROTEGEE FDA

1/ fermé 2/ entoure ma maison

1+2: JE SUIS PROTEGEE FDA

1/A l’oeil 2/ une histoire

1+2: JE SUIS MEMBRE FDA

1/note 2/ préposition interrogative

1+2: JE SUIS MEMBRE FDA

LES VILLES DE HAPPY

UN B comme …………………………………..

(DU BON VIN)

Un M comme …………………………………..

(L’ACCENT Y CHANTE)

Un R comme …………………………………..

(C’EST LE NORD)

Un T comme …………………………………..

(TOUTE ROSE)

Un V comme …………………………………..

(FOOTBALL)

charades

Mon premier est un appendice

mon deuxième un pronom

Mon tout arrive en hiver

Mon premier peut être de blé

Mon deuxième est un prénom du Sud

Mon tout est une fête

Question subsidiaire à tous les

participants au Concours pour

départager les ex-æquo :

COMBIEN DE REPONSES HAPPY

VA-T-IL RECEVOIR POUR CE

CONCOURS ?

(attention si trop peu de réponses,

nous arrêterons ces jeux ! )

Numéro 5

JEUX/CONCOURS

Page 7

Page 8: Numero hiver 2012

Adhérent Administrateur

Protégé Modo-créateur

Ambassadeur

Nos codes couleurs

UN PEU DE PUB

blog : http://happyfda.sky.com

forum : http://

forcedesailes.forumsactifs.com

PARLEZ EN

Adhérent Administrateur

Protégé Modo-créateur

Ambassadeur

Nos codes couleurs

Le 16 mars 2012 sur TF1 et RTL,

retrouvez "Le Bal des Enfoirés"

Une soirée entière consacrée aux Restos du Coeur et, dès le lendemain,

retrouvez le CD et le DVD des Enfoirés dans tous les points de vente et

kiosques.

A 20h50 :

En 2012, les Enfoirés ont ouvert le bal à Lyon, dans la Halle Tony Garnier, devant quelque 12 000 spectateurs venus

applaudir une des plus belles affiches de France. 38 artistes francophones, fidèles à l’appel lancé par Coluche dès 1985,

ont répondu présents pour cette nouvelle édition.

Cette année encore, les Enfoirés nous embarquent dès 20h50 dans un univers unique, féérique, avec une invitation au bal

sous toutes ses formes. Une ouverture sur le titre emblématique "C’est bientôt la fin", tiré de la comédie musicale

"Mozart l’Opéra Rock" donnera le ton.

Cette magie, instantanée, se poursuivra dans une succession de titres incontournables de la chanson française et

internationale, ponctués par des moments tendres à la guitare et des tableaux impressionnants (une balançoire au-

dessus de la foule, un bateau voguant sur le public, un vol à bord de la compagnie Enfoir’Air, un détour sous les cocotiers,

une rencontre entre bikers et ballerines…).

L’humour sera également au rendez-vous avec Mimie Mathy, mais aussi Nicolas Canteloup, Kad Merad, Liane Foly ou

encore Gérard Jugnot. Enfin, les «petits nouveaux» auront droit à un bizutage concocté sur-mesure au cours d’une

soirée exceptionnelle où bonne humeur, partage et solidarité seront plus que jamais d’actualité. Sous le regard

bienveillant de Coluche, toujours présent…

Alizée, Jean-Louis Aubert, Chimène Badi, Amel Bent, Karim Benzema, Bénabar, Patrick Bruel, Nicolas

Canteloup, Patrick Fiori, Liane Foly, Garou, Jean-Jacques Goldman, Bafétimbi Gomis, Grégoire, Jenifer,

Michael Jones, Gérard Jugnot, Claire Keim, Lââm, Catherine Lara, Maxime Leforestier, Nolwenn Leroy,

Lorie, Renan Luce, Fabrice Luchini, Elsa Lunghini, Christophe Maé, Mimie Mathy, Jean-Baptiste Maunier,

M. Pokora, Kad Merad, Yannick Noah, Pascal Obispo, Hélène Ségara, Shy’m, MC Solaar, Zaz et Zazie

seront, cette année, vos cavaliers.

Ensemble, ils interpréteront l’hymne original de la troupe, "Encore un autre hiver".