numero 4 2010

Click here to load reader

Post on 25-Mar-2016

220 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

numero 4 2010

TRANSCRIPT

  • RecheRcheAgRonomiqueSuiSSe

    A v r i l 2 0 1 0 | N u m r o 4

    Ag

    rosc

    op

    e |

    OFA

    G |

    HES

    A |

    AG

    RID

    EA

    | E

    TH Z

    ri

    ch

    Environnement Produits phytosanitaires et risques pour lavifaune Page 128

    Economie agricole Agriculture biologique en Suisse : abandons et conversions Page 142

    Production vgtale Nbulisation froid des produits phytosanitaires en serre Page 148

  • 127 Editorial

    Environnement

    128 Oiseaux et produits phytosanitaires : valuation des risques et monitoring Michela Gandolfi et Otto Daniel

    Environnement

    134 La Convention sur la diversit biologique menace-t-elle la lutte biologique ? Franz Bigler

    Economie agricole

    142 Agriculture biologique en Suisse : abandons et conversions Ali Ferjani, Linda Reissig et Stefan Mann

    Production vgtale

    148 Nbulisation froid des produits phytosanitaires en serre: avantages et inconvnients Jacob Regg et Ren Total

    Production animale

    154 Aptitude de deux lignes Holstein pour la production de veaux blancs Nathalie Roth et Peter Kunz

    Eclairage

    162 Cinq ans du Rseau de recherche quine en Suisse Dominik Burger, Mireille Baumgartner,

    Iris Bachmann, Christine Grivel,

    Anne Rizzoli, Ruedi von Niederhusern

    et Pierre-Andr Poncet

    166 Portrait

    167 Actualits

    171 Manifestations

    ImpressumRecherche Agronomique Suisse / Agrarforschung Schweiz est une publication des stations de recherche agronomique Agroscope et de leurs partenaires. Cette publication parat en allemand et en franais. Elle sadresse aux scientifiques, spcialistes de la recherche et de lindustrie, enseignants, organisations de conseil et de vulgarisation, offices cantonaux et fdraux, praticiens, politiciens et autres personnes intresses.

    EditeurAgroscope

    Partenairesb Agroscope (stations de recherche Agroscope Changins-Wdenswil

    ACW; Agroscope Liebefeld-Posieux ALP et Haras national suisse HNS; Agroscope Reckenholz-Tnikon ART)

    b Office fdral de lagriculture OFAG, Berneb Haute cole suisse dagronomie HESA, Zollikofenb Centrales de vulgarisation AGRIDEA, Lausanne et Lindau b Ecole polytechnique fdrale de Zurich ETH Zrich,

    Department of agricultural and foodscience

    Rdaction Andrea Leuenberger-Minger, Recherche Agronomique Suisse / Agrarforschung Schweiz, Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP, Case postale 64, 1725 Posieux, Tl. +41 26 407 72 21, Fax +41 26 407 73 00, e-mail: [email protected]

    Judith Auer, Recherche Agronomique Suisse / Agrarforschung Schweiz, Station de recherche Agroscope Changins-Wdenswil ACW, Case postale 1012, 1260 Nyon 1, e-mail: [email protected]

    Team de rdaction Prsident: Jean-Philippe Mayor (Directeur gnral ACW), Eliane Rohrer (ACW), Gerhard Mangold (ALP et HNS), Etel Keller-Doroszlai (ART), Karin Bovigny-Ackermann (OFAG), Beat Huber-Eicher (HESA), Philippe Droz (AGRIDEA), Jrg Beck (ETH Zrich)

    AbonnementsTarifsRevue: CHF 61.*, TVA et frais de port compris(tranger + CHF 20. frais de port), en ligne: CHF 61.** Tarifs rduits voir: www.rechercheagronomiquesuisse.ch ou

    [email protected]

    AdresseNicole Boschung, Recherche Agronomique Suisse/Agrarforschung Schweiz, Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP, Case postale 64, 1725 Posieux, tl. +41 26 407 72 21, Fax +41 26 407 73 00, e-mail: [email protected]

    Internet www.rechercheagronomiquesuisse.chwww.agrarforschungschweiz.ch

    ISSN infosISSN 1663-7917 (imprim)ISSN 1663-7925 (en ligne)Titre: Recherche Agronomique SuisseTitre abrg: Rech. Agron. Suisse

    Copyright Agroscope. Tous droits de reproduction et de traduction rservs. Toute reproduction ou traduction, partielle ou intgrale, doit faire lobjet dun accord avec la rdaction.

    Haute cole spcialise bernoiseBerner FachhochschuleHaute cole suisse dagronomie HESASchweizerische Hochschulefr Landwirtschaft SHL

    Office fdral de lagriculture OFAGDpar tement fdral de l conomie DFE

    Agroscope

    SommaireAvril 2010 | Numro 4

    Tarier des prs dans du colza.Les oiseaux et autres animaux sauvages sont-ils en con-tact avec les produits phytosantaires ? Quels sont les risques pour eux ? Cette problmatique est tudie par le Groupe dcotoxicologie de la Station de recherche Agroscope Changins-Wdenswil ACW (Photo : Markus Jenny, Fehraltorf)

  • Editorial

    127Recherche Agronomique Suisse 1 (4): 127, 2010

    Chre lectrice, cher lecteur,

    prs de 100 000 chevaux vivent en Suisse. Ce nombre est rvlateur de limpor-

    tance de la branche au sein de lagriculture, puisque la branche chevaline uti-

    lise environ 10 % de la surface agricole utile. Pas moins de 265 000 personnes

    sont impliques dans llevage et lutilisation du cheval en Suisse. Comme dans

    dautres secteurs, la qualit, lefficacit et la durabilit sont urgemment re-

    quises dans la filire du cheval dans le cadre de louverture lEurope.

    Rle du Haras national suisse HNS

    Le Haras national suisse HNS occupe un rle important et central dans cette

    filire. Cest LE centre de comptences en la matire qui, en tant quinstitu-

    tion fdrale, permet danticiper les questions et les problmes de la branche

    et de proposer des solutions. Ceci afin de promouvoir la comptitivit et le

    bien-tre du cheval en Suisse, mais galement de contribuer la conserva-

    tion de la biodiversit. Elabor ces dernires annes, le programme de for-

    mation et de formation continue du HNS est unique en son genre au sein de

    lEurope, de mme que son travail en rseau bien ancr. En effet, le rseau

    troit form par les nombreuses institutions nationales et internationales,

    prives ou universitaires, associations, fdrations et haras dEtat permet de

    fournir des rsultats de recherche efficaces et interdisciplinaires, directe-

    ment transmissibles la pratique.

    Le Rseau de recherche quine en Suisse en est un exemple parlant. Pour

    la cinquime fois et fort du succs des annes prcdentes, le haras organise

    la runion annuelle du Rseau de recherche quine en Suisse le 30 avril 2010

    Avenches. Pas moins de 32 travaux scientifiques du HNS et dautres institu-

    tions suisses seront prsents publiquement lors de cette dition sous forme

    de posters ou dexposs. Cette plate-forme de la recherche quine suisse,

    inter disciplinaire et ouverte tous, favorise lchange entre les chercheurs

    ainsi que les synergies potentielles. Elle permet galement doptimiser le

    transfert de connaissances vers les utilisateurs du cheval et ces derniers de

    dfinir directement leurs besoins en matire de recherche. Cest ainsi que le

    HNS et son Rseau de recherche quine peuvent jouer un rle dcisif dans la

    reconnaissance prcoce des besoins et des problmes de la branche. En tant

    que manifestation scientifique annuelle la plus importante du paysage che-

    valin suisse, ce congrs reconnu internationalement et dsormais indispen-

    sable apporte une contribution incontournable au dveloppement de lagri-

    culture suisse.

    Les dfis poss par le dveloppement de lagriculture suisse, et donc par

    la filire quine, seraient difficiles relever en faisant cavalier seul. Seule

    une collaboration organise en rseau de haut niveau et dans tous les do-

    maines peut y parvenir. Le Haras national suisse permet de le concrtiser.

    Le travail en rseau du Haras national suisse

    Pierre-Andr PoncetDirecteur du Haras national suisse HNS

    Michael GysiDirecteur dALP-Haras

  • I n t r o d u c t i o n

    Les enseignements de lhistoire

    Les produits phytosanitaires (PP) sont utiles, car ils ai-

    dent combattre les organismes nuisibles et obtenir

    de meilleurs rendements agricoles. Les premiers PP de

    synthse datent des annes 1940 ; lpoque, ils taient

    perus comme tant LA solution : la dcouverte du

    DDT a valu son inventeur, le docteur P. Mller, le prix

    Nobel en 1948. Le fait que les PP puissent avoir des ef-

    fets secondaires ngatifs pour lenvironnement na t

    envisag que plus tard. Dans les annes 1950 et 1960, en

    effet, diverses populations doiseaux ont drastiquement

    diminu, ce qui a t attribu aux effets du DDT et de ses

    mtabolites sur la reproduction (Hartner 1981). A la

    suite de cette dcouverte, les autorisations du DDT pour

    des applications agricoles ont t progressivement reti-

    res. En raison de la forte persistance de cette substance

    et de sa facult de bioaccumulation tout au long de la

    chane alimentaire, les espces concernes ont mis des

    dcennies sen remettre. Cette exprience a montr

    quafin dviter les surprises dsagrables, il fallait aussi

    tudier les inconvnients des PP avant une autorisation,

    et pas seulement leurs avantages.

    Oiseaux et produits phytosanitaires : valuation des risques et monitoringMichela Gandolfi et Otto Daniel, Station de recherche Agroscope Changins-Wdenswil ACW, 8820 Wdenswil

    Renseignements : Michela Gandolfi, e-mail : [email protected], tl. +41 44 783 62 70

    E n v i r o n n e m e n t

    Nid doiseau dans un vignoble du Tessin. (Photo: Michela Gandolfi, Zurich)

    128 Recherche Agronomique Suisse 1 (4): 128133, 2010

  • Avant toute homologation, limpact et les

    effets secondaires des produits phytosani-

    taires (PP) sur lenvironnement doivent tre

    valus. A la Station fdrale de recherche

    Agroscope Changins-Wdenswil ACW, le

    groupe dcotoxicologie tudie laide de

    modles les risques ve